En médecine, il existe de nombreuses maladies de diverses natures pouvant entraîner l'apparition d'un symptôme tel qu'une suffocation ou une sensation de constriction dans la gorge..

La raison peut résider à la fois dans une simple pathologie infectieuse, qui a entraîné un gonflement et un rétrécissement des tissus du larynx, et dans des maladies plus graves, telles que les néoplasmes malins.

Divers patients viennent souvent chez le médecin, unis par une plainte par l'apparition d'une suffocation. Dans ce cas, il est important d'évaluer clairement toutes les causes possibles, de trouver le facteur principal et de commencer à l'influencer. Des mesures diagnostiques soigneuses aideront à soulager le patient d'un symptôme désagréable.

Dans cet article, nous parlerons des causes possibles d'étouffement dans la gorge et des mesures que le patient doit prendre pour traiter ce symptôme..

Maux de gorge - causes possibles

Il existe un grand nombre de facteurs qui peuvent provoquer une compression dans la gorge, une sensation d'étouffement désagréable pour toute personne. Les causes les plus courantes sont:

  • maladies infectieuses aiguës,
  • arthrite des articulations du cou,
  • nerfs pincés passant dans le cou,
  • diverses pathologies thyroïdiennes,
  • blessures traumatiques du cou,
  • développement de pathologies tumorales,
  • certaines maladies du système respiratoire, etc..

Dans certains cas, un effet stressant sur le corps peut entraîner l'apparition d'un symptôme désagréable caractéristique. Avec le développement du symptôme dans le contexte du stress transféré, il ne faut pas s'inquiéter de la fonctionnalité des organes: la sensation de constriction disparaîtra dès que la personne se calme, se débarrassant de l'action du facteur de stress.

Chez les jeunes enfants, la suffocation se développe souvent en raison de l'ingestion d'une variété d'objets étrangers dans les voies respiratoires. Dans ce cas, l'enfant commence également à tousser, essayant de libérer la gorge respiratoire. Une telle situation met la vie en danger, car une structure étrangère coincée dans les voies respiratoires peut bloquer complètement la respiration, entraînant une suffocation et la mort. Dans ce cas, se débarrasser du symptôme est assez simple: une aide est nécessaire pour dégager les voies respiratoires.

Parfois, l'habitude de porter des vêtements serrés bien ajustés sur la gorge conduit à des plaintes de sensation de tiraillement dans la gorge. Dans ce cas, il est conseillé à une personne de ne pas porter de tels vêtements. Dans la plupart des cas, l'apparition d'un symptôme dû aux vêtements signifie seulement que la région du cou chez une personne est très sensible, mais cela n'est pas considéré comme une pathologie.

Maux de gorge - symptômes supplémentaires

Le sentiment d'étouffement apparaît rarement comme un seul symptôme. Dans la plupart des cas, cette plainte s'accompagne d'un large éventail de signes supplémentaires d'une maladie, ce qui aide le médecin à diagnostiquer.

En outre, en raison du petit espace du cou, dans lequel il y a un grand nombre d'organes vitaux, la cause de la suffocation est souvent plusieurs pathologies différentes qui se développent à la fois. Une personne peut en outre se plaindre des symptômes suivants:

  • l'apparition d'une sensation d'inconfort lors d'une conversation ou d'une telle sensation qui apparaît si vous parlez trop longtemps,
  • la sensation qu'une bosse s'est formée dans la gorge, qui interfère non seulement avec le processus respiratoire, mais aussi avec l'acte d'avaler, ne peut pas se débarrasser de la bosse,
  • la douleur peut également accompagner l'acte de déglutition, ce qui est particulièrement fréquent avec les maladies inflammatoires de la muqueuse,
  • en raison d'un manque d'oxygène lors d'un traumatisme des artères, des plaintes de lourdeur à l'arrière de la tête, des maux de tête et des épisodes de perte de conscience sont également possibles avec des troubles circulatoires sévères,
  • une sensation d'engourdissement dans les extrémités, qui peut être de nature neurologique ou se développer en raison d'une circulation sanguine insuffisante.

La présence de symptômes supplémentaires dont le patient se plaint, dans la plupart des cas, aide le médecin à affiner la recherche des causes. L'essentiel est qu'à la réception avec un spécialiste le patient parle au maximum de ce qui l'inquiète exactement.

Différences entre les différentes maladies dans le diagnostic et le traitement

Lorsqu'il y a une sensation de compression dans la gorge lorsque le patient demande de l'aide, il effectue un diagnostic différentiel entre diverses maladies. Sur la base des résultats du diagnostic, le patient commence la thérapie, ce qui devrait soulager son état et soulager les symptômes désagréables.

Selon le type de pathologie, le traitement peut être conservateur ou chirurgical. Il est important de ne pas essayer de traiter le sentiment d’étouffement par vous-même, car sans diagnostic précis, au mieux, une personne perdra simplement du temps à combattre le symptôme plutôt que sa cause, et dans le pire des cas, cela provoquera une aggravation de sa propre condition.

Pathologie neurologique

Les pathologies neurologiques et mentales de divers spectres provoquent souvent une suffocation. Ce symptôme accompagne souvent les états dépressifs, le syndrome d'hyperventilation, la neurasthénie et diverses crises de panique.

Fait intéressant, en raison de la plus grande labilité du système nerveux chez les femmes, ces problèmes surviennent un peu plus souvent que chez les hommes. La gravité de la suffocation chez le beau sexe est également souvent plus forte.

La sensation d'étouffement dans les troubles neurologiques s'accompagne souvent de symptômes supplémentaires tels qu'un sentiment aigu de peur, l'apparition d'un rythme cardiaque et de vertiges et une accélération de la fréquence cardiaque. Tous ces phénomènes sont la conséquence d'une forte surcharge du système nerveux humain..

Le traitement de ces pathologies est effectué par des neurologues, des psychothérapeutes et des psychiatres. On prescrit aux patients des médicaments qui ont un effet sédatif (en fonction de la gravité de la maladie et de son type, des décoctions simples d'herbes apaisantes et des médicaments plus graves peuvent être prescrits), des médicaments du spectre des antidépresseurs.

De nombreux médicaments utilisés pour le traitement des pathologies neurologiques ne sont délivrés que sur ordonnance, il est donc impossible de les obtenir sans consulter un médecin.

Comment traiter une sensation de manque d'air

Néoplasmes de nature diverse

Les tumeurs bénignes et malignes sont une autre cause fréquente de sensation de compression dans la gorge. Cette cause du symptôme est de nature entièrement mécanique. Le fait est qu'il y a peu d'espace dans le cou, ce qui signifie qu'il est très simple de provoquer une sensation de compression des structures les plus proches.

Plus la tumeur grossit, plus les symptômes de compression sont prononcés, qui en plus de l'étouffement, il est habituel d'inclure une sensation de boule dans la gorge, un affaiblissement ou une perte complète de la voix, un enrouement, une difficulté à avaler.

L'approche du traitement d'une maladie tumorale dépendra de sa nature et de son taux de croissance. Si un patient est diagnostiqué avec une formation bénigne qui ne se développe pas du tout et ne cause pas d'inconvénients graves, des observations régulières d'un spécialiste lui seront recommandées. Des observations sont nécessaires pour surveiller le développement de la tumeur et, en cas de danger de dégénérescence, la retirer chirurgicalement.

Si la tumeur a un caractère malin, elle devra très probablement être enlevée chirurgicalement. Après l'ablation de la tumeur, une personne sera recommandée, en fonction du stade du processus, de la radiothérapie ou de la chimiothérapie pour prévenir les rechutes. Des médicaments du groupe des cytostatiques peuvent également être prescrits. De plus, le patient devra être observé longtemps par des oncologues, dont la tâche est de détecter en temps opportun de nouvelles tumeurs et de commencer leur traitement, si nécessaire.

En fonction des symptômes supplémentaires, il peut être recommandé au patient des complexes vitaminiques, des sédatifs, des analgésiques à divers degrés d'exposition.

Oedème muqueux

L'enflure qui affecte la muqueuse n'est pas considérée comme un type de maladie indépendant, mais agit comme un symptôme supplémentaire. Comme dans le cas des tumeurs, la cause de la suffocation est mécanique: un gonflement de la muqueuse se développe, ce qui conduit à un rétrécissement de la lumière du larynx, ce qui signifie que moins d'oxygène pénètre dans le corps.

Un gonflement de la membrane muqueuse de la gorge peut survenir en raison de blessures, après des brûlures, à la suite de maladies infectieuses graves ou de réactions allergiques. Selon la cause de l'œdème, le traitement sera sélectionné.

Très souvent, l'œdème laryngé s'accompagne de douleur, qui apparaît soit en réponse à la déglutition, soit lors d'une conversation. Cela est dû au fait que la muqueuse devient particulièrement sensible aux irritants, et tout mouvement agit comme un irritant supplémentaire.

L'enflure de la muqueuse se développe rarement à la vitesse de l'éclair (cela se produit principalement avec une violente réaction allergique). Plus souvent, les plaintes du patient apparaissent assez lentement, par étapes.

Le choix de la méthode de traitement dépend de la principale raison du développement de l'œdème. Ainsi, par exemple, si le virus est devenu le facteur déclencheur, on prescrit au patient des médicaments antiviraux et des médicaments fortifiants, des complexes vitaminiques. S'il y a une température, elle est ramenée à des valeurs normales ou légèrement élevées.

Si l'étouffement et une sensation de constriction dans la gorge sont provoqués par l'angine de poitrine, le patient se voit nécessairement prescrire des médicaments du groupe des antibiotiques et des antiseptiques. Le traitement aux antibiotiques est considéré comme obligatoire pour l'angine de poitrine, ne les négligez pas afin de ne pas rencontrer d'éventuelles complications.

S'il n'est pas immédiatement possible d'établir la cause de l'œdème de la muqueuse, on peut prescrire au patient des anti-inflammatoires. Ces médicaments aident à soulager l'enflure de la gorge et, par conséquent, à soulager le symptôme d'étouffement.

Diphtérie

La diphtérie est une maladie infectieuse complexe et potentiellement mortelle, souvent accompagnée d'étouffement. Il nécessite une mention distincte, car il est assez difficile à diagnostiquer et affecte souvent précisément les jeunes enfants.

Le bacille diphtérique, pénétrant dans la gorge, provoque non seulement une suffocation, mais aussi l'apparition de toux, de fièvre, de gonflement du cou et d'autres symptômes. Le tableau clinique de la diphtérie ressemble à de nombreuses autres maladies, ce qui complique considérablement la recherche diagnostique et ne permet pas de poser un diagnostic aux premiers stades de la maladie.

La diphtérie n'est diagnostiquée en conséquence que lorsque les résultats de l'analyse d'un frottis de la gorge sont obtenus. Dès que le médecin voit le bacille diphtérique dans les résultats du frottis, il a le droit de commencer le traitement.

La base du traitement de la diphtérie est l'introduction d'un sérum antitoxique spécial avec une activité anti-diphtérique. Naturellement, l'introduction du sérum ne se fait pas à domicile, mais dans un hôpital spécialisé en maladies infectieuses, où les gens peuvent être aidés en cas de réaction imprévue..

Si le patient a une respiration si difficile qu'il n'a pas le temps d'attendre l'action du sérum, il reçoit une trachéotomie. Cette manipulation permet au processus respiratoire de contourner les zones touchées..

Komarovsky sur la diphtérie

Autres pathologies possibles

En plus des maladies déjà mentionnées, d'autres pathologies peuvent entraîner un essoufflement et une compression dans la gorge.

Par exemple, la suffocation et une sensation de constriction dans la gorge sont souvent le résultat d'une réaction allergique prononcée. Dans ce cas, il est recommandé au patient de prendre des médicaments à effet antihistaminique. Selon les symptômes supplémentaires d'allergies, des gouttes pour le nez et les yeux peuvent également être prescrites si un nez qui coule sévère ou un larmoiement est noté..

Une variante d'une réaction allergique avec suffocation sévère est le choc anaphylactique. Cette condition nécessite une aide urgente de spécialistes qui peuvent effectuer toutes les activités nécessaires. Le choc anaphylactique représente une menace pour la vie et constitue une urgence.Par conséquent, lorsqu'il se développe, ils appellent une ambulance sans essayer de faire face au problème par eux-mêmes..

Une autre cause fréquente d'étouffement et une sensation de constriction dans la gorge sont diverses pathologies thyroïdiennes accompagnées de son élargissement. La prolifération des tissus thyroïdiens conduit à la compression des structures voisines, ne présentant pas une forte menace pour la vie, mais provoquant une gêne grave pour le patient.

Le traitement de la maladie thyroïdienne sera choisi par le médecin en fonction de la variété. Ainsi, par exemple, avec l'hypothyroïdie (manque d'hormones dans le corps), un traitement hormonal substitutif et des préparations d'iode peuvent être prescrits, et en cas d'hyperthyroïdie (excès d'hormones produites), des médicaments anti-inflammatoires et anti-thyroïdiens sont utilisés (ils neutralisent l'effet des excès d'hormones). Si la glande thyroïde atteint une taille énorme, le problème de retrait de la glande thyroïde est résolu.

Dans certains cas, la suffocation se produit en raison d'une crise d'asthme bronchique. Une telle attaque nécessite l'utilisation d'inhalateurs agonistes bêta-adrénergiques à courte durée d'action. Si une personne souffre d'asthme bronchique sévère, des médicaments à base de glucocorticoïdes sont sélectionnés pour elle, arrêtant les processus négatifs dans les poumons. Si vous ne pouvez pas faire face à une crise d'asthme bronchique en utilisant des moyens conventionnels, un appel d'ambulance est également nécessaire, qui fournira une assistance d'urgence aux patients.

Mesures diagnostiques

Les mesures diagnostiques des plaintes de compression dans la gorge ont souvent un rôle décisif. Le médecin doit faire attention aux plaintes du patient, aux antécédents médicaux, à l'heure d'apparition des premiers symptômes.

En fonction des symptômes supplémentaires, des examens seront prescrits. Si vous soupçonnez la diphtérie, le médecin doit vous prescrire un prélèvement de la gorge. En cas de lésion du rachis cervical, une radiographie est recommandée; la TDM et l'IRM sont possibles. Si une tumeur est suspectée d'avoir une tumeur, une biopsie sera effectuée pour déterminer le type de tumeur..

Sur la base du résultat des examens diagnostiques, un diagnostic est posé et ce n'est qu'ensuite que les mesures de traitement commencent. Le traitement uniquement sur les symptômes n'apportera qu'un effet temporaire, sans protéger la personne des conséquences possibles des maladies.

Le traitement d'un symptôme à domicile sans diagnostic clairement établi est inacceptable. Elle peut être dangereuse en cas d'affections aiguës telles que diphtérie sévère, choc anaphylactique, crise sévère d'asthme bronchique. Soyez prudent lorsqu'un symptôme se produit et consultez un médecin!

Pression dans le cou avec VSD et sensation d'étouffement.

Le VVD est une maladie de notre temps, mais l'humanité en connaît tous les symptômes. Les gens ont vécu de leur propre expérience que les problèmes psychologiques se manifestent souvent de manière somatique. Par exemple, l'expression «la peur m'étouffe» n'est pas un fruit de la fantaisie, mais un véritable syndrome. Mais les personnes atteintes de VSD pendant une période de détérioration de la santé ne se soucient pas de la phraséologie, il est important pour elles de s'assurer rapidement qu'une sensation d'oppression dans la gorge n'est pas le signe d'une terrible maladie. Et, bien sûr, il est tout aussi important de supprimer ce symptôme désagréable.

Cou et pression vsp

La particularité des affections psychogènes est qu'elles ne sont absolument pas liées aux organes internes, mais elles les frappent sans pitié, forçant une personne à s'attribuer des diagnostics inexistants. Ainsi, sur le cou de VSDshnika, il y a une sensation de pression distincte, comme si quelque chose étrangle. Il peut ressembler à un collet serré ou à une congestion de la gorge, comme dans le cas de la laryngite. Une vague sensation que quelque chose appuie sur le cou devant ou sur les côtés. Mais souvent, le patient n'est pas en mesure de décrire au médecin comment comprime exactement sa gorge. De la même manière que les noyaux imaginaires ne peuvent pas dire comment leur cœur leur fait mal. Mais clairement, dans le contexte de sa "suffocation", le patient peut ressentir des symptômes supplémentaires:

  • manque d'air;
  • bâillement constant;
  • anxiété et doute de soi;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • boule dans la gorge;
  • Impulsion rapide;
  • bras et jambes froids;
  • peur accrue pour la santé et la vie.

Les symptômes énumérés suggèrent que la cause de la maladie est dans les nerfs. Une autre différence importante entre une maladie psychogène et une maladie organique est que la gorge «nerveuse» ne peut pas être constamment comprimée. En règle générale, après s'être réveillé pendant plusieurs minutes (voire des heures), le patient ne se souvient même pas de sa sensation d'étouffement. Mais une fois que le cerveau active le corps et renouvelle les sensations d'hier, le symptôme revient à sa place. Cela suggère que la maladie a été enregistrée dans le subconscient de VSDshnik comme une situation effrayante et menaçante, et a acquis une forme obsessionnelle - comme de nombreux autres symptômes psychogènes.

Causes de sensation de tiraillement dans le cou

La sensation de tiraillement dans le cou a son propre motif clair d'apparence et de fixation ultérieure..

  • La première peur de l'étouffement apparaît généralement lors d'une grave crise de panique. La peur d'un terrible symptôme est fortement fixée dans le subconscient et oblige le patient à attendre la même suffocation lors de la prochaine AP. Parfois, cette peur est si forte que VSDshnik, sentant la crise, sent d'abord sa gorge.
  • Avec un stress régulier (pratiquement tous les dystoniques en souffrent), le subconscient donne de plus en plus une percée à la négativité et à la peur accumulées. Cela vaut la peine de devenir nerveux au travail, car le corps commence immédiatement à répondre de manière exhaustive aux symptômes somatiques. En règle générale, c'est ce dont le patient a le plus peur. Dans notre cas, le cou. Le cerveau lui est spécifiquement destiné. Les muscles du cou se resserrent et deviennent contraints, complétés par des sensations inhabituelles que le système nerveux donne: le patient a une sensation de boule dans la gorge, ou appuie le cou sur les côtés, derrière, dans la pomme d'Adam ou la cavité jugulaire.
  • Plus une personne devient obsédée par une sensation de constriction de la gorge, plus elle apparaît souvent et plus lumineuse. La peur se traduit parfois par une véritable névrose pharyngée. Une sensation de pression sur le cou commence à interférer avec le patient au quotidien. Il semble que n'importe quelle écharpe, un verre de thé chaud ou un mouvement maladroit de la tête puisse augmenter la rigidité. Se sentir impuissant devant un symptôme obsessionnel peut conduire à la dépression.

Comment enlever le cou raide

  1. Réalisez: rien ne menace votre vie, vous n'êtes pas menacé d'étouffement, et toutes les sensations désagréables sont une fausse pathologie. Le calme et la confiance en soi sont des conditions nécessaires pour bien démarrer la lutte contre une maladie. Si vous êtes toujours inquiet, consultez un thérapeute, un spécialiste ORL et un neurologue - la recherche vous convaincra qu'avec la gorge, tout est en ordre.
  2. Essayez de détourner votre attention. Dès que vous sentez que la gorge se resserre, verrouillez-vous sur une autre partie du corps. Les VSDshniki tournent souvent leur attention vers leurs doigts froids, tout en tuant deux oiseaux avec une pierre. Si vous imaginez intensément qu'une chaleur agréable arrive à vos doigts, vous pouvez vraiment détendre les vaisseaux et réchauffer le corps.
  3. Trouvez une activité au cours de laquelle vous ne serez pas à la hauteur des sensations dans la gorge. Il peut s'agir d'une question urgente ou complexe, ou de quelque chose de très excitant. Eh bien, si vous trouvez un nouveau passe-temps (ou un vieux passe-temps bien oublié), des pensées sur ce qui vous éloigneront du cou nerveux et avec de nombreux autres symptômes de la dystonie.
  4. Visitez un massothérapeute. Un massage du cou et de la nuque aidera à détendre cette zone et à réduire la sensation de tiraillement..
  5. Visitez un psychologue. Après tout, la racine de vos problèmes a des raisons psychologiques. Il est possible que la peur de l'étouffement soit apparue dans votre lointaine enfance et que vous ne vous en souveniez plus. Lors des séances psychothérapeutiques, tous les paquets avec des surprises sont étonnamment ouverts, puis une personne sort de son cercle vicieux en toute sécurité.
  6. Une sensation de constriction dans la gorge pendant un VVD ne peut que signaler à votre corps qu'il a besoin d'une pause. Peut-être qu'au moment où vous vivez un stress sévère, qui se manifeste donc sur le plan physique, vous devez alors essayer de trouver un moyen de sortir de ce stress. Si cela ne peut être fait par vous-même, il est préférable de contacter un psychologue.

Et vous, en tant que personne qui veut récupérer, allez certainement essayer toutes les options.

"alt =" Pression dans le cou pendant VSD et sensation d'étouffement. ">

Causes et diagnostic de la compression du cou et de la gorge

Toutes les causes des sensations désagréables, lorsqu'une personne sent qu'elle écrase son cou, peuvent être divisées en deux grandes variétés. Le premier groupe comprend les causes somatiques; leur apparition est le résultat direct de facteurs environnementaux affectant le corps humain. Ces causes sont considérées comme les plus courantes et les plus courantes. Ils peuvent avoir une nature d'origine différente:

  • pénétrer dans les voies respiratoires d'un corps étranger;
  • troubles de divers systèmes corporels, notamment digestifs, cardiaques, nerveux;
  • facteurs environnementaux;
  • néoplasmes et tumeurs;
  • exposition aux infections et aux micro-organismes.

La deuxième catégorie comprend les causes de nature psychogène, qui sont souvent le résultat du stress, des troubles du sommeil, de l'anxiété humaine. Souvent, les personnes ayant des problèmes psychologiques parlent d'attaques périodiques de constriction, affirmant qu'une boule dans la gorge appuie ou disparaît.

Quelle que soit la cause de la compression du cou, vous devez consulter un médecin pour poser le bon diagnostic et effectuer un traitement en temps opportun. Il y a plusieurs raisons à l'apparition de la compression cervicale, chacune a ses propres caractéristiques et la nature de la manifestation de la compression.

Gonflement de la gorge

L'un des processus inflammatoires de la gorge est lourd d'apparition d'un gonflement des tissus, à la suite duquel la personne ressent la présence d'un coma pressant. L'évolution de la maladie peut prendre une forme aiguë et chronique, entraînant une menace potentielle de laryngite, pharyngite ou amygdalite. Dans ce cas, le symptôme de compression du cou s'accompagne d'une détérioration générale du bien-être de la personne, de changements pathologiques de la gorge et de fièvre..

Une augmentation des ganglions lymphatiques peut être observée sur le côté du cou. Le traitement est effectué par des méthodes traditionnelles en prescrivant des agents pharmacologiques antiviraux ou antibactériens, en rinçant avec des solutions anti-inflammatoires.

Une cause fréquente d'inconfort dans le cou est une réaction allergique du corps. Dans ce cas, l'apparition d'un gonflement provoque également une sensation de boule dans la gorge. Le danger d'allergies réside dans la possibilité d'une survenue instantanée d'un gonflement sévère, ce qui est lourd d'apparition de suffocation. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre des antihistaminiques.

Causes de la sensation de gorge et difficulté à respirer

Une sensation d'étouffement dans la gorge est un symptôme atypique du SRAS classique et la manifestation d'une longue liste d'autres maladies de la névrose à l'oncologie.

Il serait faux de dire qu'une telle condition a une étiologie exclusivement infectieuse et inflammatoire. Ce n'est pas vrai.

Dans la plupart des cas, la sensation de manque d'air n'a pas d'origine virale ou bactérienne (bien que cela se produise parfois).

Le symptôme est dangereux en raison de la possible augmentation de l'obstruction (rétrécissement) des voies respiratoires et, par conséquent, de la formation d'asphyxie, lorsque l'air ne peut normalement pas se déplacer le long des structures anatomiques.

C'est fatal. Par conséquent, il est si important d'identifier rapidement la maladie ou de corriger les principaux symptômes.

Raisons de l'évolution du problème

L'étouffement dans la gorge est un symptôme typique de nombreuses maladies, ainsi que de conditions qui ne sont pas des pathologies en soi..

Une caractéristique distinctive de cette sensation est sa fausse localisation: le patient ressent une suffocation dans le cou et la gorge, en supposant que la source du problème se trouve ici, mais dans 70% des cas, ce n'est pas le cas..

Il est important de noter que les maladies ORL sont toujours accompagnées de signes caractéristiques: fièvre, toux, douleur, et sont généralement visibles visuellement: paroi arrière rouge, amygdales enflées, taches blanches, points, plaque, etc..

Si les difficultés respiratoires ne sont pas accompagnées de symptômes supplémentaires, elles surviennent périodiquement et paroxystiquement, il s'agit plus probablement d'une névrose ou d'allergies.

En cas d'interruption régulière de la respiration, les maladies pulmonaires, endocriniennes, cardiologiques et tumorales sont principalement suspectées.

Toutes les raisons du développement d'une manifestation dangereuse peuvent être représentées comme suit:

  • L'asthme bronchique.
  • Hyperventilation (syndrome d'hyperventilation).
  • Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC pour faire court).
  • Lésion traumatique de la gorge et / ou du larynx.
  • Pneumothorax.
  • Crise cardiaque de diverses genèses.
  • Crise de panique.
  • Pneumonie.
  • Réactions allergiques d'intensité variable, y compris choc anaphylactique.
  • Cancer du poumon.
  • Tumeurs dans le larynx.
  • Gonflement de la gorge.
  • Diphtérie.
  • Angine.
  • Pharyngite.
  • Maladie thyroïdienne avancée.
  • Névrose.

Chaque pathologie nécessite une approche particulière du traitement et se caractérise par des symptômes supplémentaires..

Considérons-les tous dans l'ordre.

L'asthme bronchique

La maladie est une inflammation des structures des bronches de nature non infectieuse (dans la grande majorité des cas).

Pour démarrer le processus pathologique, il suffit d'un certain temps de contacter l'allergène. En règle générale, la maladie survient paroxystiquement.

Il y a deux raisons principales au développement de l'asthme bronchique: la pénétration d'un pathogène infectieux dans le corps (dans des cas extrêmement rares), le contact avec une substance intolérante (beaucoup plus souvent).

Les symptômes de la maladie comprennent: essoufflement, suffocation (ressentie juste au niveau de la gorge, bien que le problème soit plus profond), toux avec libération d'une petite quantité de crachats, douleur lors de l'inhalation, spasme des muscles lisses des bronches, c'est pourquoi il est impossible d'inspirer ou d'exhaler adéquatement, cyanose de la peau tégument, triangle nasolabial, inspiration ou expiration pathologiquement courtes, sensation de démangeaison dans la gorge et derrière le sternum, sifflement lors de la respiration, respiration sifflante.

Traitement: des bronchodilatateurs sont utilisés (médicaments pour dilater les bronches, également appelés bronchodilatateurs), des corticostéroïdes comme la Prednisolone, anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne (s'ils ne sont pas allergiques).

Il est préférable d'utiliser tous les produits pharmaceutiques sous forme de compte-gouttes ou d'inhalations. L'effet du traitement est donc maximal. Il est possible d'utiliser des immunosuppresseurs dans les cas particulièrement graves et avancés..

Bronchopneumopathie chronique obstructive

La MPOC est une cause fréquente d'étouffement dans la gorge. L'essence du processus pathologique est le développement d'une obstruction intense des alvéoles et de l'arbre bronchique.

Raisons de la formation de la maladie:

  • Fumeur. Affecte les poumons et les bronches de manière négative.
  • Travaille dans des entreprises de ciment, des installations industrielles chimiques.
  • Prédisposition génétique.

Un rôle important dans le développement du problème est joué par la prématurité dans l'enfance, le tabagisme actif et passif et le niveau de nutrition pauvre en vitamines..

  • Destruction du parenchyme pulmonaire, vue à la radiographie et à la tomographie.
  • Séparation d'une grande quantité de crachats lors d'un réflexe de toux.
  • Hypertension artérielle (hypertension).
  • La formation du soi-disant cœur pulmonaire (une augmentation de ses départements droits, en raison de la pathologie pulmonaire).
  • Syndrome d'hyperventilation.
  • Toux intense.
  • Essoufflement et suffocation.

Il n'y a pas de traitement spécifique. Traitement avec des corticostéroïdes et des bronchodilatateurs.

Hyperventilation des poumons

Représente la dystonie neurocirculatoire. Est une de ses formes.

L'essence du processus pathologique est le contrôle névrotique artificiel de la respiration, au cours duquel le rythme respiratoire s'égare et le patient commence à suffoquer, souffrant d'étouffement et d'essoufflement.

Un excès d'oxygène entraîne une violation des numérations sanguines. Migraines, vertiges, changements dans la nature du rythme cardiaque commencent.

La condition est corrigée par des sédatifs légers, ainsi que par une psychothérapie.

Lésion traumatique du larynx ou de la gorge

Le plus souvent, un problème de ce type est rencontré chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire.

Causes possibles de blessure:

  • un coup à la gorge, qui peut entraîner la formation d'un hématome, une ecchymose, une fracture, un déplacement des structures anatomiques;
  • ingestion d'un corps étranger. Par exemple, jouets, petites pièces de constructeur, etc..

Chez l'adulte, les blessures à la gorge surviennent le plus souvent lors de la consommation d'aliments durs. Le corps étranger "classique" était et reste de l'os de poisson.

Traitement peu invasif. Il est nécessaire d'extraire un objet pathogène de la gorge. La blessure elle-même est corrigée de manière conservatrice ou opérationnelle, selon la nature des dommages..

Pneumothorax

Il se développe, en règle générale, avec des lésions thoraciques de nature ouverte (pénétrante). Dans tous ces cas, une attention médicale immédiate est requise..

L'air atmosphérique pénètre dans la cavité pleurale et comprime (comprime) les poumons, provoquant une sensation d'étouffement. La circulation locale est altérée.

Les symptômes sont très typiques: crises d'asthme, essoufflement, douleur dans la poitrine, impossibilité d'une inspiration ou d'une expiration normale.

Le traitement est avec des analgésiques. Il est important de sceller la poitrine.

S'il est impossible de restaurer la fonction pulmonaire, une résection de la zone endommagée est nécessaire (ablation partielle).

Crise cardiaque

Il est défini comme une lésion du muscle cardiaque de nature ischémique. À la suite d'une violation de la circulation sanguine locale dans le myocarde, la destruction des tissus environnants se produit, à cause de laquelle le cœur cesse de pomper correctement le sang à travers le corps.

La condition est lourde de devenir fatale. La mort survient souvent à la suite d'une crise cardiaque massive..

Les raisons du développement de la maladie sont multiples. Il s'agit presque toujours d'hypertension de nature non compensée, de maladies concomitantes sévères de profil cardiologique.

Les symptômes sont atypiques: la douleur se développe derrière le sternum de nature terne et oppressante, essoufflement, suffocation sévère (comme le montre la pratique, elle est localisée juste dans la gorge).

Par conséquent, si une insuffisance respiratoire se produit, il peut s'agir d'une condition avant l'infarctus..

Le patient ressent un changement de la fréquence cardiaque comme une tachycardie (pouls supérieur à 90 battements / min). Il peut également s'agir de bradycardie (moins de 60 battements par minute).

Le traitement est effectué strictement dans un hôpital. Des médicaments spécialisés sont utilisés pour corriger l'état, y compris des anticoagulants, des angioprotecteurs et autres.

Crise de panique

C'est une variante de la dystonie végétative-vasculaire. De par sa nature, ce trouble anxieux-névrotique.

Il est plus typique pour le sexe faible en raison des caractéristiques du système nerveux.

Comme le montrent clairement les statistiques et les études spécialisées, une personne sur cinq au moins une fois dans sa vie a ressenti une crise de panique.

Le plus souvent, des personnes anxieuses-suspectes avec un système nerveux faible et labile souffrent, et un symptôme survient à la suite d'une surcharge.

Le traitement se fait avec des sédatifs doux. Dans les cas graves, on ne peut pas se passer d'antidépresseurs (la fluoxétine alias Prozac fonctionne particulièrement bien).

L'étouffement se manifeste par réflexe. Le patient ressent un manque d'air, peut s'évanouir, ressent un intense sentiment de peur, de panique. Une tentative de suicide dans le contexte d'une attaque est possible, surtout s'il s'agit du premier.

Pneumonie

Aussi appelée pneumonie. Comme son nom l'indique, la maladie se développe à la suite d'une inflammation du parenchyme pulmonaire et de l'arbre bronchique.

Il y a une lésion infectieuse des structures anatomiques.

L'étouffement est ressenti juste au niveau de la gorge, bien que ce sentiment soit faux..

Il n'y a que trois raisons: une diminution significative de l'activité du système immunitaire, la pénétration de structures pathogènes (virus, bactéries, champignons) dans l'organisme, la présence de facteurs déclenchants (hypothermie, prise de cytostatiques, autres médicaments, etc.).

Les symptômes sont très typiques: douleurs pressantes derrière le sternum, problèmes d'inspiration et d'expiration, suffocation, essoufflement, sifflements lors de la respiration, anomalies cardiaques, y compris tachycardie (accélération du rythme cardiaque), bradycardie (processus inverse).

Le traitement est effectué avec l'utilisation d'anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne, d'antibiotiques à large spectre, d'antiviraux, d'antifongiques (selon l'étiologie du processus), d'analgésiques, de bronchodilatateurs, de corticostéroïdes dans les cas extrêmes.

Allergie

Les réactions allergiques sont parmi les leaders dans le nombre de cas d'étouffement soudain. La réponse immunitaire peut être d'intensité variable. De l'éruption cutanée mineure au bronchospasme et au choc anaphylactique.

Dans chaque cas, vous devez traiter séparément.

Les causes des allergies sont diverses. Cela comprend la consommation d'aliments allergènes, l'inhalation de structures pathogènes, de poussières, de composés chimiques sous forme de colorants, de désodorisants, de détergents et de lessives (le plus souvent, ces facteurs provoquent le symptôme en question).

Manifestations: asphyxie de nature intense, en particulier avec œdème de Quincke et choc anaphylactique, également avec une crise d'asthme bronchique allergique, des douleurs derrière le sternum, une sensation de démangeaisons dans la gorge.

Souvent, l'étranglement s'accompagne de manifestations classiques de la réponse immunitaire, notamment des démangeaisons et des rougeurs cutanées, des larmoiements, un écoulement abondant de mucus clair du nez.

Traitement: antihistaminiques de première-troisième génération, origine anti-inflammatoire non stéroïdienne, corticostéroïdes, bronchodilatateurs dans le système.

Cancer du poumon

Elle se définit comme une lésion oncologique des structures broncho-pulmonaires de nature infiltrante avec une probabilité de développement de foyers secondaires de dégénérescence tissulaire (métastases).

Elle nécessite un traitement urgent dans les premiers stades, la seule façon de récupérer complètement.

Le plus souvent, la maladie survient chez des fumeurs ayant de l'expérience et des travailleurs d'entreprises chimiques nocives et d'autres entreprises industrielles.

Symptômes: pression dans le sternum au milieu, le patient a des difficultés à respirer, il y a une bosse dans la gorge, une hémoptysie apparaît aux stades avancés (séparation d'une petite quantité de sang, puis saignement pulmonaire important).

Au stade initial, il n'y a qu'une toux sèche constante ou avec un minimum de crachats.

Thérapie: opératoire. Rayonnement et chimiothérapie supplémentaires.

Tumeurs de la gorge et du larynx

Une néoplasie dans le larynx de la gorge provoque presque toujours une suffocation et un essoufflement, car ils bloquent la lumière des voies respiratoires (la soi-disant occlusion se produit).

Il existe plusieurs types de tumeurs:

  • Angiomes Tumeurs vasculaires. Non sujet à la croissance, donc retiré dans les cas extrêmes.
  • Bénin.
  • Lipomes. Ils sont wen.
  • Chordomes. Néoplasie du cartilage.
  • Lymphangiomes. Tumeurs lymphoïdes.
  • Fibromes. Tumeurs du tissu conjonctif.
  • Polypes. Une sorte de fibrome. Sujette à la malignité (dégénérescence maligne)

Il n'y a que deux types de néoplasies malignes:

  • Carcinomes.
  • Sarcome (beaucoup plus agressif que le premier type).

Traitement chirurgical dans tous les cas.

Diphtérie

Maladie infectieuse d'origine bactérienne (dans la plupart des situations cliniques) avec un cours classique. Il commence toujours de manière aiguë, avec une élévation de la température à 38-39 degrés.

Le deuxième ou le troisième jour, on observe des maux de gorge, des maux de tête, une toux avec une petite quantité de crachats.

À la fin du troisième jour, les amygdales sont recouvertes d'un revêtement lâche blanc, qui est facilement enlevé mécaniquement.

La sensation d'étouffement dans la gorge ne se produit que lorsque le processus descend dans la trachée et affecte les cordes vocales, qui gonflent pendant 1 à 3 jours, dans d'autres cas, il est rare.

Angine

Elle a une amygdalite de nature aiguë ou chronique. Les causes sont toujours contagieuses. Le rôle principal dans la formation de la pathologie joue une diminution de l'immunité.

Symptômes: mal de gorge, faiblesse, fièvre, exsudation abondante, etc..

Lors de l'inspection visuelle, les deux agrandies ou une amygdale sont visibles. C'est leur gonflement qui devient la cause de l'étouffement dans la gorge, car la lumière du larynx se rétrécit considérablement.

Traitement spécifique, anti-inflammatoire et visant à la destruction des bactéries ou autres pathogènes.

Pharyngite

Il s'agit d'une inflammation de la membrane muqueuse de la paroi pharyngée postérieure (dans 75% des cas d'étiologie virale) et présente un tableau clinique similaire avec une amygdalite. Souvent, les deux pathologies «coexistent» l'une avec l'autre et se produisent simultanément.

La maladie se caractérise par une toux sèche et persistante, une sensation de constriction et une bosse dans le larynx (l'enflure des muqueuses joue un rôle ici, donc il est difficile pour le patient de respirer, bien que ce soient de rares cas) avec un mal de gorge aigu et une hyperthermie modérée (37-38,5 degrés).

Il y a une manifestation supplémentaire - un changement dans le ton de la voix.

Maladie thyroïdienne

Goitre possible sur fond de thyréotoxicose (sécrétion excessive des hormones thyroxine T_4 et triiodothyronine T_3. Une hypertrophie thyroïdienne comprime la gorge et commence progressivement à étrangler le patient.

Cependant, le symptôme du manque d'air n'est caractéristique qu'au stade développé, lorsque la taille de l'organe affecté a augmenté de 20 à 30%, et cela est déjà visible à l'œil nu.

Le goitre se développe en raison d'un excès d'iode dans les aliments. Le traitement consiste à modifier le régime pauvre en iode prescrit par l'endocrinologue.

Névrose de gorge

Elle survient dans le contexte de contraintes fréquentes. Caractérisé par une fausse insuffisance respiratoire.

Les symptômes d'étouffement dans la gorge sont généralement presque toujours les mêmes.

Il y a une sensation de manque d'oxygène, un changement dans la nature de l'inspiration et de l'expiration. Cependant, les raisons de cette condition sont différentes. Il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel approfondi.

Ce qui doit être examiné?

Ils commencent par la chose la plus simple - tout d'abord, ils examinent la gorge et la trachée à l'aide d'un endoscope. Si aucune pathologie ORL n'est détectée, une fluorographie ou une radiographie des poumons est effectuée, puis, si tout est en ordre là-bas, ils passent aux systèmes nerveux, endocrinien et cardiovasculaire.

Les procédures de diagnostic incluent la liste suivante:

  • Analyse sanguine générale.
  • Test sanguin veineux.
  • Radiographie ou fluorographie.
  • Écouvillonnage de la gorge.
  • S'il y a une tumeur, une biopsie et une histologie sont nécessaires..
  • Il est important de déterminer l'état mental du patient.
  • Examen neurologique général.

Il s'agit d'une sorte de "programme minimum". À la discrétion du médecin, la liste peut être considérablement étendue..

Tout d'abord, vous devez contacter un thérapeute pour déterminer les tactiques de diagnostic et de traitement.

Une sensation de manque d'air dans la gorge est un symptôme unique de diverses maladies, cardiaques ou oncologiques. Dans tous les cas, un examen approfondi du patient est nécessaire. C'est le seul moyen de découvrir la cause et de compter sur une solution rapide au problème..

Pourquoi presser dans la gorge et comment y remédier

Un problème courant pour lequel les patients consultent un médecin est une sensation d'oppression dans la gorge. Cette condition peut grandement déranger une personne, car elle provoque un inconfort et interfère avec une vie pleine.

Vous devez savoir que ce symptôme se produit dans de nombreuses maladies différentes, certaines d'entre elles ne constituent pas une menace pour la vie humaine, tandis que d'autres sont dangereuses et nécessitent un traitement rapide. Par conséquent, s'il y a une pression dans la gorge, vous devez certainement faire attention à ce problème..

Pathologie ORL

Le plus souvent, une sensation de pression dans la gorge apparaît avec une maladie des organes ORL. Ces pathologies comprennent la laryngite, l'amygdalite et la pharyngite. Les patients se plaignent de douleur lors de la déglutition, d'une sensation de corps étranger dans la gorge, de maux de gorge.

Si l'une de ces maladies est détectée, le traitement doit être instauré immédiatement, car une nouvelle infection et l'apparition de complications sont possibles. Par exemple, en cas de traitement intempestif, un abcès peut se former dans la gorge..

Le mal de gorge pressant devient encore plus fort, la température augmente, les signes d'intoxication du corps se rejoignent. Sans soins médicaux, cette maladie peut entraîner une septicémie et même la mort..

Pathologie endocrinienne

Une hypertrophie thyroïdienne due à un apport insuffisant d'iode dans le corps ou à une sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes provoque également une sensation de pression dans la gorge. Le volume thyroïdien normal chez la femme est jusqu'à 18 ml, chez l'homme - jusqu'à 25 ml.

Avec une petite augmentation de la glande, le patient peut ne ressentir aucune gêne. Et ce n'est que lorsqu'il atteint une grande taille qu'il peut commencer à exercer une pression.

Les patients se plaignent d'enrouement et d'une sensation de manque d'air. De plus, si vous examinez le larynx, la pathologie ne sera pas détectée. Dans le cas où la cause du goitre est la thyréotoxicose, le patient est perturbé par une sensation de chaleur, une transpiration excessive, une perte de poids.

Pour poser un diagnostic, l'endocrinologue effectue une palpation du cou, le dirige vers une échographie de la glande thyroïde et recommande de donner du sang pour étudier le niveau d'hormones thyroïdiennes. Lorsqu'une maladie thyroïdienne est détectée, le patient est enregistré auprès de l'endocrinologue.

Facteur émotionnel

Souvent, une sensation de pression dans la gorge se produit sur le sol nerveux: en raison d'un stress chronique, d'un facteur psychotraumatique grave ou, avec excitation, de la peur. Beaucoup de gens ont connu cette condition au moins une fois dans leur vie - avant un examen ou un entretien important.

Dans ce cas, la sensation de compression dans la gorge disparaît dès que le facteur traumatique est éliminé.

Avec une dépression prolongée et un stress constant, une boule dans la gorge peut souvent apparaître. Dans ce cas, vous devriez consulter un psychothérapeute pour prescrire une thérapie appropriée.

Autres raisons

De nombreux processus dans le corps peuvent également provoquer une boule dans la gorge:

  1. Oedème laryngé. Il est important de comprendre qu'il ne s'agit pas d'une maladie indépendante, mais d'une conséquence d'une réaction allergique, de brûlures, de blessures. Il faut se rappeler que cette condition constitue une menace pour la vie humaine, car l'étouffement peut se développer. Par conséquent, la recherche d'une aide médicale doit être immédiate..
  2. Néoplasmes du pharynx et du larynx. Les tumeurs peuvent être bénignes ou malignes. Les causes de leur apparition ne sont pas entièrement comprises, mais les facteurs déclenchants sont l'utilisation de nicotine et d'autres substances toxiques, un traumatisme ou une brûlure de la gorge. Le patient se plaint d'enrouement, de toux (parfois avec sécrétion de sang), d'une sensation de corps étranger. Il s'agit de la pathologie la plus dangereuse provoquant une pression dans la gorge..
  3. En surpoids. Dans ce cas, la graisse s'accumule non seulement dans la couche sous-cutanée, mais également autour des organes internes, y compris le larynx, en la comprimant. Cette situation est rare et n'est possible qu'avec l'obésité de grade 3.
  4. Maladies du tractus gastro-intestinal. Si la gorge se presse après avoir mangé, il y a une sensation de coma, de brûlures d'estomac, d'éructations, de nausées, vous devez être examiné pour des maladies telles que la gastrite et la maladie gastro-œsophagienne.
  5. Ostéochondrose cervicale. Cette pathologie se produit en raison de changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne cervicale, ce qui entraîne une violation de ses fonctions. Le patient s'inquiète d'un mal de gorge, de douleurs à la tête et au cou, de vertiges.

Traitement

Il arrive souvent que les gens n'attachent pas d'importance à la pression dans la gorge, surtout si ce symptôme se produit rarement. Certains essaient d'être traités indépendamment, mais seul un médecin peut diagnostiquer correctement et prescrire une thérapie efficace.

Non seulement le résultat du traitement, mais parfois la vie d'une personne dépend de l'identification en temps opportun de la cause d'une sensation de constriction dans la gorge..

Pour les maladies des organes ORL, des sprays antiseptiques et des pastilles pour la résorption sont prescrits. Dans les cas graves, antibiothérapie. S'il y a un abcès dans la gorge - seulement un traitement chirurgical, dans un hôpital.

En cas de dysfonctionnement thyroïdien, le traitement dépend du type de maladie. Pour le goitre causé par une carence en iode, des préparations d'iodure de potassium sont prescrites, par exemple, de l'iodomarine.

Avec la thyréotoxicose, le traitement consiste à utiliser des thyréostatiques. Dans les deux cas, avec l'inefficacité de la pharmacothérapie, un traitement chirurgical est effectué..

L'œdème laryngé est traité en éliminant la cause qui l'a provoqué. Lors des premiers soins, des médicaments hormonaux sont administrés - par voie intramusculaire et par inhalation. Les antihistaminiques et les diurétiques sont également utilisés..

Les néoplasmes de la gorge sont retirés chirurgicalement. En cas de malignité, une radiothérapie et une chimiothérapie sont effectuées..

Avec un excès de poids corporel, un endocrinologue ou un nutritionniste créera un régime en tenant compte des caractéristiques individuelles. Prescrire des médicaments pour vous aider à perdre du poids.

Les maladies du tractus gastro-intestinal sont traitées par un médecin généraliste ou un gastro-entérologue. Appliquer la procinétique, les antiacides, les antispasmodiques. Et vous devez également suivre le régime alimentaire recommandé par votre médecin..

Les onguents et les gels anti-inflammatoires à usage topique, les analgésiques, les relaxants musculaires et les chondroprotecteurs sont utilisés pour traiter l'ostéochondrose cervicale. Le patient doit suivre une thérapie physique, assister à des procédures physiothérapeutiques et à des séances de massage.

Une bosse dans la gorge causée par des facteurs émotionnels est traitée de manière globale. Des sédatifs et des décoctions à base d'herbes médicinales sont utilisés: valériane, agripaume, menthe.

Dans des conditions sévères, le psychothérapeute sélectionne individuellement des antidépresseurs ou des tranquillisants. De plus, des séances de psychothérapie sont organisées..

Le problème de la pression dans la gorge avec un traitement approprié et rapide sera sûrement résolu, ce qui affectera positivement le bien-être et la qualité de vie du patient.

Les causes de la suffocation de la gorge

Certaines personnes ont parfois une sensation d'étouffement de la gorge, les raisons de cette sensation peuvent ne pas être connues. Ce symptôme, le plus souvent, est un signe du développement d'un processus pathologique grave. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin, de faire un diagnostic et de trouver le traitement nécessaire.

Causes des maux de gorge

De nombreuses maladies ont dans leur liste de symptômes une sensation d'étouffement dans la gorge, se transformant souvent en une douleur intense. Selon l'emplacement, l'intensité et les symptômes associés, la cause du problème peut être déterminée. Les maladies suivantes provoquent une gêne dans la gorge et le cou:

  • processus inflammatoires dans la gorge,
  • ostéochondrose,
  • réaction allergique,
  • reflux,
  • facteurs psychogènes,
  • maladies du système digestif,
  • blessures traumatiques,
  • formations tumorales,
  • hernie œsophagienne,
  • dysfonction thyroïdienne,
  • autres raisons.

Il existe de nombreuses maladies qui provoquent une étranglement de la gorge..

Inflammation de la gorge

L'inflammation des tissus du larynx provoque un gonflement de la muqueuse et une sensation de corps étranger à l'intérieur de l'œsophage ou de la trachée. La cause des processus inflammatoires sont des lésions virales et bactériennes des tissus mous.

L'infection pénètre dans la muqueuse et provoque un processus inflammatoire. Un gonflement et une sensation d'étouffement seront le résultat d'une laryngite, d'une pharyngite et de lésions infectieuses. Le processus d'inflammation est aigu ou chronique.

Infections provoquant des processus inflammatoires:

  • ARVI.
  • Grippe.
  • Amygdalite.
  • Amygdalite folliculaire, se transformant en paratonsillite ou abcès d'amygdales.
  • Diphtérie.
  • Autres infections bactériennes.

Ostéochondrose

Si la gorge se presse et que le cou fait mal, la cause peut être une ostéochondrose de la colonne cervicale, des lésions ou une hernie intervertébrale. Le serrage des racines entre les vertèbres et le développement anormal de la colonne vertébrale provoquent souvent une gêne dans le cou, la gorge et la ceinture scapulaire. La pathologie a une gamme de symptômes, allant d'une sensation de constriction à un engourdissement.

Réaction allergique

Avec une réaction allergique, l'asphyxie se produit souvent, à la suite d'un gonflement de la muqueuse de la gorge. Dans les cas graves, il peut se transformer en faux croup, œdème de Quincke et obstruction complète des voies respiratoires. La prise de médicaments, l'ingestion d'allergènes dans l'air ou dans les aliments, provoquent souvent de telles sensations. L'œdème de la gorge ou le faux croup sont considérés comme les plus dangereux..

L'œdème de la gorge se développe progressivement ou rapidement, avec l'apparition d'une petite tique. Se transformant en une sensation d'inconfort, avec une sensation de présence d'un corps étranger dans l'œsophage. Après un certain temps, des douleurs pendant la conversation et de la sévérité lors de la déglutition d'aliments liquides peuvent apparaître, jusqu'à une asphyxie complète.

IMPORTANT: Lorsque la cause du développement d'un œdème est connue, vous devez plutôt appliquer le traitement prescrit par votre médecin.

Reflux

Jeter les sucs digestifs et la nourriture de l'estomac provoque une brûlure permanente de la membrane muqueuse de l'œsophage. En conséquence, une gêne et une gêne apparaissent. Par la suite, un ulcère œsophagien, un néoplasme et une infection peuvent se développer..

Facteurs psychogènes

Certaines maladies neurologiques peuvent provoquer une gêne réflexe dans le cou et la gorge. Les neuropathologistes et les psychiatres identifient plusieurs maladies spécifiques qui provoquent des symptômes similaires sans perturbation physiologique dans les organes et les tissus de la gorge:

  • une dépression,
  • neurasthénie,
  • la frayeur,
  • syndrome d'hyperventilation,
  • attaques de panique périodiques.

On constate que les femmes sont plus susceptibles que les hommes d'être touchées par de tels problèmes. Pour les maladies neurologiques, la suffocation est complétée par:

  • cardiopalmus,
  • vertiges,
  • perte de conscience,
  • engourdissement des membres.

Les attaques sont rares au début, mais au fil du temps, elles se produisent plus souvent avec l'ajout de nouveaux symptômes.

Dans la pratique médicale, il y a des personnes sujettes à suggestion et à auto-hypnose. Ils s'attribuent de nouvelles maladies et croient fermement en leur existence. Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer la présence de maladies somatiques ou neurologiques et de mener un traitement approprié.

Maladies du système digestif

Certaines maladies du système digestif peuvent provoquer un inconfort dans la gorge. Ceux-ci incluent une inflammation de la muqueuse gastrique, des ulcères et une gastrite.

En règle générale, avec les maladies gastro-entérologiques, ce symptôme apparaît avec d'autres après avoir mangé.

Blessures

Après des dommages à la muqueuse, des cicatrices, un gonflement ou une perforation des tissus mous peuvent survenir..

Divisez les dégâts en:

  • physique - avaler des objets solides, une ecchymose ou un os de poisson dans la gorge,
  • chimique - utilisation d'acides ou d'alcalis concentrés dans les aliments, inhalation accidentelle d'aérosols caustiques,
  • thermique - l'utilisation d'aliments chauds ou froids.

Selon le degré de dommage, la méthode d'exposition et la réaction du corps, l'œdème survient soudainement ou progressivement. Une sensation d'étouffement dans la gorge se produit avec un effet direct sur les tissus mous ou par la suite.

Les plus dangereux peuvent être considérés comme des dommages à la glande thyroïde et à la perforation de la gorge. Une pression constante (porter des vêtements serrés autour du cou) peut également provoquer une sensation d'étouffement. Si dans le passé il y avait une blessure ou des cas de compression du larynx, le problème d'aujourd'hui pourrait en être la conséquence..

IMPORTANT: Les jeunes enfants sont les plus susceptibles d'être blessés en raison de leur désir constant de tirer quelque chose dans leur bouche.

Formations tumorales

Les tumeurs malignes et bénignes des tissus mous de la gorge peuvent provoquer une sensation de constriction. Les néoplasmes thyroïdiens sont souvent trouvés:

La glande élargie commence à occuper plus d'espace et à se gonfler vers l'extérieur ou vers l'intérieur de la gorge. Par la suite, la lumière interne diminue et une sensation de pincement de l'œsophage avec la trachée apparaît.

Hernie œsophagienne

La cause est le plus souvent une constipation fréquente, un surpoids, une charge excessive sur le système musculo-squelettique, une toux sévère. Parfois, spasmes musculaires et tension nerveuse. En conséquence, il y a un déplacement partiel de l'œsophage de la cavité abdominale à la région thoracique à travers le diaphragme après affaiblissement de l'œsophage.

Dysfonction thyroïdienne

Les changements pathologiques et les processus inflammatoires dans le contexte d'une augmentation de la production d'hormone thyroïdienne provoquent une sensation d'inconfort dans la gorge. Ces symptômes seront également présents avec un manque d'iode, qui peut évoluer vers une maladie de Bazedova (goitre). Dans ce cas, la glande augmente de taille et comprime les tissus environnants.

Maladie thyroïdienne:

  • goitre sporadique,
  • goitre endémique,
  • goitre toxique diffus,
  • tumeurs thyroïdiennes,
  • hypothyroïdie.

Symptômes

Symptômes courants d'un mal de gorge:

  • inconfort en parlant et en avalant,
  • syndrome douloureux,
  • démangeaisons périodiques ou maux de gorge.

Ostéochondrose

Avec l'ostéochondrose, les symptômes apparaissent:

  • douleur dans la tête, la gorge, le cou et la colonne vertébrale,
  • hypertension artérielle,
  • la nausée,
  • sensation de constriction dans la gorge et le cou,
  • engourdissement périodique dans le corps.

Reflux

  • flatulences (ballonnements),
  • la nausée,
  • rots,
  • sensation de brûlure et constriction dans la gorge.

Facteurs psychogènes

Les principaux symptômes se distinguent:

  • tachycardie,
  • essoufflement,
  • transpiration,
  • sentiment de peur,
  • perte de conscience,
  • fausse angine.

Maladies du système digestif

Les gastroentérologues distinguent les symptômes suivants:

  • brûlures d'estomac,
  • rots,
  • goût aigre ou amer en bouche,
  • inconfort dans l'œsophage et l'estomac.

Néoplasmes

L'apparition d'un néoplasme provoque certains symptômes:

  • fatigue des ligaments pendant la conversation,
  • difficulté à avaler de la nourriture,
  • difficulté à respirer,
  • enrouement,
  • douleur récurrente à l'oreille,
  • mauvaise haleine,
  • crachats avec des stries de sang.

Maladie de Bazedov et carence en iode

Différent dans une symptomatologie particulière:

  • perte de poids,
  • diminution de l'appétit,
  • somnolence,
  • peau sèche et muqueuses,
  • enrouement,
  • yeux exorbités,
  • hypertrophie thyroïdienne,
  • constipation.

Hernie œsophagienne

Les symptômes sont différents, mais souvent notés:

  • douleur thoracique,
  • hoquet,
  • spasmes récurrents des muscles du larynx.

L'apparition de l'un des symptômes indique un problème possible et la nécessité d'un diagnostic de haute qualité.

Mesures diagnostiques

Tout d'abord, vous devez contacter un médecin ORL, un chirurgien, un endocrinologue et effectuer un diagnostic différentiel. Éliminez les causes possibles de suffocation dans la gorge, en recueillant une anamnèse pour la dernière semaine, le mois.

Vous devez agir sur un certain principe:

  • inspection visuelle,
  • tests d'allergie,
  • passer des tests,
  • si nécessaire, radiographie, IRM et TDM sont prescrits,
  • la quantité d'hormones libérées est déterminée par un test sanguin spécial,
  • si à la fin du diagnostic les causes de suffocation n'ont pas été trouvées, vous devez consulter un psychiatre.

Il est nécessaire d'examiner la gorge pour détecter des dommages, des maladies infectieuses et virales. Ils peuvent, en plus de l'inflammation, provoquer une sensation de constriction dans la gorge.

Pour déterminer s'il y a des lésions de la colonne vertébrale ou une ostéochondrose, vous devez consulter un chirurgien, un orthopédiste ou un vertébrologue.

Si vous êtes allergique, vous devez consulter un allergologue ou trouver un allergène et comment il pénètre vous-même dans le corps. Il peut être présent dans les aliments, sur les vêtements, dans l'environnement ou à l'état de pulvérisation..

La consultation d'un gastro-entérologue et la réalisation d'une gastroduodénoscopie vous permettront de détecter d'éventuels dysfonctionnements du tube digestif.

Il y a eu des cas où des corps étrangers ou des substances agressives sont entrés dans l'œsophage ou les voies respiratoires. Vous devez déterminer quand cela s'est produit! Un objet étranger peut provoquer une douleur intense et une toux spastique, et les substances caustiques peuvent causer des brûlures chimiques à la muqueuse. Un petit cécidomyie ou une goutte de poison peut provoquer une réaction réflexe.

Un néoplasme dans la glande thyroïde et l'état des ganglions lymphatiques cervicaux peuvent être précédés d'une échographie, d'une palpation et d'une laryngoscopie.

Traitements pour suffocation dans la gorge

Le traitement de la sensation d'étouffement, en présence d'une maladie aiguë ou chronique majeure, est effectué après consultation du spécialiste approprié. Au départ, ils affectent la pathologie principale, puis les symptômes. Selon le diagnostic et l'état du patient, la thérapie est sélectionnée individuellement.

  • Une réaction allergique est arrêtée par les antihistaminiques (Diphenhydramine, Suprastin, Tavegil).
  • Les processus inflammatoires sont traités en fonction de la maladie sous-jacente et des médicaments anti-inflammatoires.
  • Pour les infections, des antibiotiques, des antiseptiques et des antiviraux sont utilisés..
  • Les néoplasmes sont éliminés par une intervention chirurgicale ou une exposition aux médicaments..
  • Avec des dommages à la colonne cervicale, la gymnastique thérapeutique et prophylactique est utilisée.
  • Le traitement de la maladie de Basedova est effectué avec des préparations d'iode et le respect du régime prescrit.
  • On prescrit aux patients neurologiques des sédatifs, des exercices de respiration, de la méditation, du yoga et des plantes médicinales.

IMPORTANT: Dès que le gonflement a commencé, vous devez consulter d'urgence un médecin. Si vous n'arrêtez pas le processus, à l'avenir, les voies respiratoires peuvent se bloquer complètement et mourir par suffocation.

La prévention

En cas d'inconfort dans la gorge ou de sensation de tiraillement, vous devez immédiatement consulter un spécialiste. S'il n'y a pas de raisons visibles, des processus pathologiques graves dans le corps peuvent provoquer une sensation d'étouffement..

La prophylaxie courante est:

  • Maintenir un mode de vie sain.
  • Faire du sport.
  • Rejet des mauvaises habitudes.
  • Alimentation équilibrée.
  • Sommeil complet.
  • Visite opportune chez le médecin.
  • Soulagement du stress.

L'apparition soudaine des symptômes de la maladie signale la nécessité d'une attention médicale immédiate. Le retard dans le diagnostic et le traitement peut mal finir, même si au début tout semblait bien.

Publications Sur L'Asthme