Des sensations désagréables dans la cavité buccale accompagnent à chaque fois de temps en temps.

Un cas commun de douleur lors de la déglutition est un mal de gorge, qui s'accompagne d'un processus inflammatoire.

Et que faire s'il est difficile d'avaler, mais que la gorge ne fait pas mal? C'est une question difficile à laquelle tous les médecins ne sont pas en mesure de donner une réponse définitive..

Une analyse de l'état général du corps et un examen complet sont nécessaires. Causes d'inconfort lors de la déglutition.

Des sensations désagréables et une gêne lors de la déglutition peuvent survenir avec diverses maladies, et parfois sans lien avec la maladie.

Une boule irritante dans la gorge peut se former dans les cas suivants:

  • Maladies somatiques dans le contexte du processus inflammatoire;
  • Maladie des voies digestives;
  • La réaction du système endocrinien au pathogène, une hypertrophie de la glande thyroïde;
  • Maladies du système cardiovasculaire;
  • Obésité;
  • Oncologie;
  • Réaction allergique;
  • Neurologie;
  • Hernie diaphragmatique;
  • Résultat traumatique de lésions muqueuses;
  • Caractéristique anatomique du larynx.

Une gêne lors de la déglutition peut être ressentie à des degrés divers et est irrégulière. Dans ce cas, des observations sont nécessaires dans quelles circonstances et pendant combien de temps une bosse dans la gorge est ressentie?

Lorsqu'une personne est nerveuse, un dessèchement de la muqueuse est observé, par conséquent, il est difficile d'avaler de la salive.

La nervosité et la tension émotionnelle négative constante provoquent souvent un mal de gorge prolongé.

Selon leur pratique médicale, près de la moitié des cas de grosseur sont associés à un état dépressif.

Si les sensations désagréables durent longtemps, se transformant en un état chronique, on peut supposer que la cause est plus grave, par exemple, la dystonie végétovasculaire.

Dans de rares cas, la cause peut être un trouble mental et une perturbation endocrinienne.

Parmi les maladies ORL, cette condition peut être observée chez les personnes atteintes d'amygdalite chronique. Dans ce cas, une gêne est ressentie, mais la douleur n'est pas accompagnée.

La nature à court terme de l'apparition d'une bosse dans la gorge peut survenir chez les personnes qui voyagent souvent et sont soumises à un changement brusque des conditions climatiques.

Sur la base des observations de spécialistes, on note, notamment chez l'homme, la particularité anatomique de la cavité buccale à l'âge adulte.

Le tissu muqueux des amygdales et des os de la langue et, ayant une déformation anatomique, crée un processus de déglutition inconfortable avec l'âge. Parfois, un phénomène similaire est noté par les personnes qui ont eu leurs amygdales enlevées..

Qui est diagnostiqué

Comment trouver la cause et que faire lorsque la gorge ne fait pas mal, mais que la déglutition est difficile? Pour connaître la nature de la formation d'une bosse dans la gorge, vous devez parfois subir un examen avec un certain nombre de spécialistes étroits.

Sans formation médicale, il est difficile de déterminer quel médecin doit se rendre à un rendez-vous.

En l'absence de douleur, il est très rare de consulter un médecin, mais lorsque l'inconfort est de longue durée et gênant au rendez-vous initial, vous devez prendre rendez-vous avec le thérapeute.

Sur la base de l'épicrisis de maladies passées, d'un examen externe et d'une analyse de symptômes supplémentaires possibles, le médecin peut donner des indications pour le diagnostic des spécialistes suivants.

L'oto-rhino-laryngologiste examinera la présence d'une pathologie et identifiera les résultats du processus inflammatoire latent du système respiratoire, s'ils se produisent.

Un neurologue sera en mesure de déterminer la relation entre les problèmes de gorge et l'état du système nerveux.

Même la dystonie végétovasculaire, détectée dans le contexte d'un problème de gorge, ne peut être, à nouveau, qu'un symptôme grave à la suite d'une psyché instable.

Endocrinologue. En palpant la glande thyroïde et en identifiant des symptômes cachés supplémentaires auxquels une personne peut ne pas accorder une attention particulière, le médecin pourra donner une évaluation préliminaire.

En cas de risque de dysfonction thyroïdienne, le spécialiste recommandera un examen complémentaire, une échographie de la glande thyroïde et une analyse du niveau d'hormones qu'elle produit.

Oncologiste. Le cancer a la capacité de progresser lentement, sans prétendre être une manifestation de signes spéciaux à un point critique.

Si vous vous sentez mal à l'aise, vous devez rechercher la cause. Le corps lui-même "raconte" la présence de violations de la fonctionnalité des organes internes.

Il est plus facile d'arrêter la maladie au stade d'origine que de lutter contre la maladie qui bat son plein.

Symptômes concomitants

Pour comprendre la nature de la déglutition inconfortable, il ne sera pas superflu d'analyser les signaux supplémentaires que le corps donne.

Très rarement, lorsque la douleur est limitée uniquement lors de la déglutition. Et le processus lui-même peut avoir ses propres caractéristiques:

  • Gêne persistante dans la gorge;
  • Douleur lors de la déglutition dans une certaine position;
  • Troubles systémiques des voies respiratoires;
  • Localisation du foyer d'inconfort: gorge, pomme d'Adam, trachée.

La solution optimale au problème est un examen complet de la pathologie apparue. Qu'est-ce qui provoque un défaut, quoi d'autre peut-il être accompagné de?

De nombreux facteurs peuvent provoquer un problème et le stress est un phénomène courant. Dans ce cas, à l'exception d'un coma dans la gorge, aucune sensation désagréable n'est observée.

Ce matériel vous intéressera également:


Le fonctionnement général des organes internes n'est pas perturbé. Dans un état d'anxiété constante, de dépression, une contraction des muscles de la vertèbre cervicale se produit, ce qui entraîne des plaintes lors de la déglutition.

L'inconfort dans la pomme d'Adam peut causer des blessures, ce qui a provoqué le déplacement des vertèbres.

Avec des rhumes fréquents et prolongés, une forte irritation de la muqueuse est créée après le processus de toux..

Dans ce cas, même la sensibilité aux liquides est considérablement augmentée. La solution optimale au problème est un examen complet de la pathologie apparue.

Ensuite, le médecin peut prescrire un traitement adéquat pour une maladie spécifique.

Que faire quand il est difficile d'avaler

Compte tenu des causes d'une bosse dans la gorge, il existe plusieurs façons d'éliminer ce moment désagréable..

Que faire s'il est difficile d'avaler, mais que la gorge ne fait pas mal:

  • Si la cause est le système endocrinien, un traitement composé de médicaments contenant de l'iode peut être prescrit;
  • Si une infection des muqueuses se produit, un examen est requis chez le spécialiste ORL, qui prescrira des études supplémentaires sur le frottis de la gorge, qui aideront à déterminer l'agent pathogène. Souvent, ce processus est causé par des bactéries, par conséquent, un traitement antimicrobien est prescrit;
  • Lorsqu'un problème de gorge est associé à un trouble musculaire, un traitement, des procédures, un massage sont prescrits;
  • Le problème de l'œsophage. Il peut y avoir plusieurs raisons. Dans la gastrite chronique, lors d'une exacerbation, des ulcères peuvent apparaître sur l'œsophage, ce qui crée des douleurs lors de la déglutition. La cause de la compression de l'œsophage peut être un changement dans la structure de l'aorte et des glandes. Dans ce cas, un gastro-entérologue désignera une procédure de fibrogastroduodénoscopie. Sur la base des résultats du sondage de l'estomac, le médecin pourra prescrire un traitement;
  • Les troubles psychologiques peuvent éliminer les troubles émotionnels. Si les raisons sont plus graves et qu'il existe un fait de maladie psychiatrique, une consultation psychiatrique est nécessaire..

Grosse gorge (difficile à avaler, dysphagie)

Aperçu

La sensation d'une bosse dans la gorge est comparée à la sensation lorsqu'elle est difficile à avaler ou si quelque chose perturbe la gorge. Le nom médical de ce symptôme est dysphagie..

Presque chacun d'entre nous a ressenti une «boule dans la gorge» avec peur, excitation intense ou pleurs. Les sensations désagréables et les maux de gorge sont les signes les plus éloquents d'un mal de gorge. Cependant, s'il devient difficile pour une personne d'avaler de la nourriture, de la salive ou des boissons, cela peut être le signe d'une maladie plus grave, vous devriez donc certainement consulter un médecin.

Sentir une boule dans la gorge sans violer l'acte d'avaler n'est pas considéré comme une dysphagie et n'est pas considéré dans cet article. Cela est possible avec l'angine de poitrine (maladie cardiaque), l'hyperthyroïdie (maladie thyroïdienne), l'hystérie (trouble neuropsychiatrique), etc..

Pour certaines personnes, l'inconfort ne se produit que lorsque des aliments solides sont avalés. Dans les cas plus graves, une personne est incapable d'avaler même une boisson liquide ou de la salive. Les autres signes de dysphagie sont:

  • toux, étouffement en mangeant et en buvant;
  • rots de nourriture, parfois par le nez;
  • sensation que quelque chose interfère dans la gorge;
  • au fil du temps, une perte de poids est observée, des maladies surviennent souvent
    voies respiratoires.

Selon la cause du trouble de la déglutition, une dysphagie peut se développer au niveau de l'oropharynx ou de l'œsophage. En fonction de cela, il existe différents traitements. Parfois, après avoir éliminé la cause de la difficulté à avaler, il est possible de rendre complètement à une personne la capacité de manger pleinement. Dans les cas plus graves, des méthodes sont utilisées pour faciliter l'alimentation, par exemple, l'introduction d'une sonde dans l'estomac ou enseigner au patient une nouvelle technique pour avaler..

Une bosse dans la gorge: causes de la dysphagie

La déglutition est un processus complexe, divers facteurs peuvent le violer. Parfois, ce sont des changements liés à l'âge dans les muscles de déglutition qui se développent chez les personnes âgées. À un âge avancé, les problèmes de déglutition sont relativement répandus. Cependant, la dysphagie liée à l'âge ne doit pas être considérée comme une partie naturelle du processus de vieillissement. Certains traitements sont disponibles..

Diverses maladies chroniques, telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), peuvent être une autre cause de dysphagie. Parfois, il devient difficile d'avaler après une intervention chirurgicale sur la tête ou le cou, ce qui est une complication du traitement. Des difficultés à manger peuvent être causées par une sécheresse de la bouche ou des ulcères buccaux..

Voici les situations les plus courantes où une sensation constante de boule dans la gorge est possible.

Causes neurologiques de la dysphagie

Le mot «neurologique» signifie «associé au système nerveux». Il se compose du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs. Les dommages au système nerveux peuvent perturber les nerfs responsables du processus de déglutition, qui se manifeste par des difficultés à manger. Les causes neurologiques de la dysphagie comprennent:

  • accident vasculaire cérébral;
  • La maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la démence et la maladie des motoneurones;
  • tumeur au cerveau;
  • myasthénie grave - une maladie rare qui provoque une faiblesse musculaire.

Maladies congénitales et troubles du développement

Les maladies congénitales sont des maladies déjà existantes à la naissance d'un enfant, les troubles du développement sont des déviations dans son développement. Les éléments suivants peuvent provoquer une dysphagie:

  • troubles d'apprentissage - lorsqu'il est difficile pour un enfant d'apprendre, d'apprendre de nouvelles informations et de communiquer avec d'autres personnes;
  • paralysie cérébrale (paralysie cérébrale) - un groupe de maladies neurologiques qui violent le mouvement et la coordination de l'enfant;
  • fente labiale et palatine - une malformation congénitale courante - «fente labiale» ou «fente palatine».

Obstruction (obstruction) du pharynx et de l'œsophage

Les maladies qui provoquent une obstruction (obstruction) du pharynx, du larynx ou un rétrécissement de l'œsophage peuvent rendre la déglutition difficile. Quelques causes d'obstruction:

  • cancer de la cavité buccale ou de la gorge, par exemple, cancer du larynx ou de l'œsophage - après un traitement réussi du cancer, l'obstruction disparaît;
  • radiothérapie - une méthode de destruction des cellules cancéreuses à l'aide de radiations radioactives, après quoi il peut rester des cicatrices qui rétrécissent la lumière du larynx ou de l'œsophage;
  • reflux gastro-œsophagien (RGO) - une maladie dans laquelle une fuite de suc gastrique de l'estomac dans l'œsophage se produit, ce qui provoque la formation de cicatrices qui rétrécissent la lumière de l'œsophage;
  • les maladies infectieuses, telles que la tuberculose ou la candidose, qui provoquent une inflammation de l'œsophage (œsophagite).

Les maladies musculaires comme cause de dysphagie

Toute maladie qui affecte les muscles qui poussent les aliments à travers l'œsophage dans l'estomac peut provoquer une dysphagie, mais ces maladies sont rares. Les troubles de la déglutition sont associés à:

  • la sclérodermie est une maladie dans laquelle le système immunitaire (le système de défense du corps) attaque les tissus sains, ce qui endommage les muscles du larynx et de l'œsophage;
  • achalasie de l'œsophage - les muscles de l'œsophage inférieur ne se détendent pas suffisamment, de sorte que les aliments et les liquides ne passent pas dans l'estomac.

Bosse dans la gorge: diagnostic de dysphagie

S'il devient difficile d'avaler de la salive ou de la nourriture, vous devez contacter un thérapeute ou un pédiatre (avec un enfant). Le médecin procédera à un premier examen et pourra vous orienter vers un spécialiste pour des examens et traitements complémentaires. Le but des examens est de déterminer si la dysphagie est causée par des problèmes dans la bouche ou la gorge, ou si la cause de la difficulté à avaler réside dans l'œsophage..

Votre médecin vous posera des questions sur les points suivants:

  • depuis combien de temps la dysphagie est-elle observée;
  • il vous est difficile d'avaler constamment ou des plaintes surviennent périodiquement;
  • difficulté à avaler des aliments solides, liquides ou les deux;
  • As-tu perdu du poids.

Les types d'examens suivants sont décrits..

Le test avec de l'eau à avaler formera une première idée de la capacité de déglutition du patient. 150 ml d'eau sont distribués, à boire le plus rapidement possible. Le spécialiste notera l'heure et le nombre de gorgées pour lesquelles l'eau sera bue. Au lieu d'eau, on peut leur demander de manger du yaourt ou des fruits..

La fluoroscopie vidéo est une étude fluoroscopique de la déglutition au baryum. Il s'agit de l'une des procédures de diagnostic les plus précises pour évaluer la capacité de déglutition. L'examen de la déglutition avec une suspension de baryum révèle souvent une obstruction œsophagienne.

Un homme est assis devant une machine à rayons X. On lui demande ensuite d'avaler divers aliments et boissons mélangés à un liquide spécial non toxique appelé suspension de baryum. Le baryum est un contraste qui brillera dans les rayons X. L'appareil enregistre en continu une image animée sur vidéo, vous permettant d'étudier en détail le processus de déglutition.

L'étude dure environ 30 minutes. Après cela, vous pouvez manger et boire comme d'habitude, mais cela peut prendre plus d'eau pour éliminer le baryum du corps. Parfois, après des recherches, elle est légèrement malade. Le baryum provoque également la constipation. De plus, au cours des prochains jours, les selles peuvent être blanches jusqu'à ce que le baryum soit complètement hors du corps. Avant la procédure, vous pouvez manger et boire comme d'habitude.

La manométrie est une étude qui vous permet d'évaluer le travail de l'œsophage. Pour ce faire, un tube mince (cathéter) est inséré par le nez dans l'œsophage avec des capteurs de pression qui mesurent la pression à l'intérieur de l'œsophage lorsqu'il est avalé. Cela aidera à déterminer si l'œsophage fonctionne correctement..

La surveillance quotidienne du pH consiste à mesurer l'acidité dans l'estomac et l'œsophage tout au long de la journée à l'aide d'un cathéter inséré par le nez. Cela vous permet de déterminer la quantité d'acide qui s'écoule dans l'œsophage de l'estomac et peut aider à diagnostiquer la cause de la dysphagie..

La gastroscopie diagnostique est également appelée endoscopie diagnostique de l'estomac ou œsophagogastroduodénoscopie (FGDS, FGS, EFGDS). Il s'agit d'un examen des organes internes avec un endoscope. Un endoscope est un long tube flexible mince avec une source de lumière et une caméra vidéo à une extrémité. Il est inséré dans l'œsophage par la gorge et transfère l'image résultante au moniteur. FGS vous permet d'exclure les tumeurs cancéreuses ou les cicatrices sur la membrane muqueuse, formée en raison de la maladie de reflux gastro-œsophagien (RGO). L'endoscopie peut également être effectuée pour le traitement, par exemple, pour étirer l'œsophage avec un ballon gonflable ou une bougie (un instrument médical flexible mince). Également pendant la procédure, un extenseur de stent peut être installé.

Évaluation de la nutrition. Si la dysphagie interfère avec la prise de nourriture, une évaluation nutritionnelle peut être nécessaire pour vérifier les carences en nutriments (épuisement). Pour ce faire, mesurez le poids et la taille, calculez l'indice de masse corporelle, effectuez un test sanguin.

Une bosse dans la gorge: traitement de la dysphagie

Dans la plupart des cas, la difficulté à avaler peut être traitée. Le traitement est choisi selon que la maladie est causée par des troubles de la bouche ou de la gorge - dysphagie oropharyngée ou de l'œsophage - dysphagie œsophagienne. Parfois, le traitement d'une cause sous-jacente, comme le cancer de la bouche ou de l'œsophage, facilite la déglutition. Divers spécialistes peuvent participer au traitement..

Traitement de la dysphagie oropharyngée

S'il est difficile pour une personne d'avaler en raison de maladies neurologiques, les options de traitement pour ce type de dysphagie sont limitées, car une partie importante des maladies du système nerveux est difficile à traiter. Il existe trois principaux domaines de traitement de la dysphagie oropharyngée: les changements alimentaires, la reconversion pour la déglutition, l'alimentation par sonde.

Un nutritionniste (nutritionniste) aide à se débarrasser des difficultés à avaler et des bosses dans la gorge en optimisant le régime alimentaire. Il est recommandé de passer à des aliments mous et semi-liquides plus faciles à avaler. L'ajout d'acide citrique aux aliments peut faciliter la consommation..

Il est très important d'apprendre la technique de la déglutition d'aliments à l'aide d'exercices spéciaux. Ils renforcent les muscles qui avalent. De plus, dans le processus de reconversion de la déglutition, le médecin utilise une stimulation avec le goût et la température de l'aliment.

Si la dysphagie est prononcée, il peut être nécessaire de passer à la nutrition par sonde. La sonde d'alimentation artificielle vous permet de manger jusqu'à ce que la capacité de déglutition revienne. Elle peut également être nécessaire dans les cas graves de dysphagie avec menace d'épuisement et de déshydratation. De plus, la sonde facilite la prise des médicaments nécessaires au traitement d'autres maladies..

Il existe deux types de sondes pour l'alimentation artificielle:

  • un tube qui est inséré dans l'estomac par le nez ou la bouche avec un tube nasogastrique;
  • tube qui traverse la paroi abdominale antérieure directement dans l'estomac - gastrostomie.

La sonde nasogastrique est destinée à un usage temporaire, après environ un mois, elle doit être remplacée et insérée dans une autre narine. La gastrostomie n'a pas besoin d'être changée, elle convient à une utilisation à long terme. La plupart des personnes atteintes de dysphagie préfèrent la gastrostomie, car elles peuvent être cachées sous les vêtements, mais le risque de complications lors de leur utilisation est plus élevé.

Les complications légères comprennent le déplacement de la stomie, l'infection cutanée, l'obstruction de la stomie, et les graves comprennent l'infection interne et les saignements. Après avoir utilisé la sonde de gastrostomie, il est plus difficile de revenir à une alimentation normale. En raison de la commodité d'un tel tube, une personne peut ne pas vouloir effectuer des exercices de déglutition et changer son régime alimentaire.

Traitement de la dysphagie œsophagienne

Parfois, la dysphagie peut être traitée à domicile avec des médicaments (selon sa cause). Par exemple, les bloqueurs de la pompe à protons aident à soulager l'inflammation et les spasmes de l'œsophage dans les maladies gastro-œsophagiennes, l'œsophagite et d'autres troubles digestifs. Avec l'achalasie de l'œsophage, des nitrates, des inhibiteurs calciques, des antispasmodiques et d'autres médicaments sont utilisés. Tous ces médicaments peuvent être inutiles s'ils sont mal utilisés. Par conséquent, vous ne pouvez boire des comprimés pour la dysphagie que selon les instructions d'un médecin.

La toxine botulique est parfois prescrite pour traiter l'achalasie, une maladie dans laquelle les muscles de l'œsophage deviennent trop raides et empêchent la nourriture et les liquides de pénétrer dans l'estomac. La toxine botulique est injectée dans ces muscles pour les paralyser. Cependant, l'effet de la procédure ne dure que six mois environ.

La dilatation endoscopique est une intervention chirurgicale largement utilisée pour traiter la dysphagie obstructive. Il peut également être utilisé pour étirer l'œsophage si du tissu cicatriciel s'y est formé. L'endoscope est inséré dans l'œsophage par la gorge et transmet l'image au moniteur. Guidé par cette image, le médecin insère un ballon gonflable ou une bougie (mince instrument flexible) dans la partie étroite de l'œsophage pour l'étendre. Le ballon est progressivement gonflé pour étirer l'œsophage, puis il est abaissé et retiré.

Avant la dilatation endoscopique, vous pouvez recevoir un léger sédatif. Il existe un léger risque de rupture ou de ponction de l'œsophage pendant la procédure..

Stenting œsophagien Avec le cancer de l'œsophage inopérable, l'endoprothèse est généralement recommandée au lieu de la dilatation endoscopique, car le cancer augmente le risque de rupture de l'œsophage lorsqu'il est étiré. Un stent (généralement un tube à mailles métalliques) est inséré dans l'œsophage pendant l'endoscopie ou sous le contrôle d'une machine à rayons X. Ensuite, il se dilate progressivement pour créer un passage suffisamment grand pour la nourriture et le liquide. Pour empêcher le stent de se boucher, vous devez suivre un certain régime.

Traitement de la dysphagie chez les enfants

Si un bébé naît avec des difficultés à avaler (dysphagie congénitale), le traitement dépendra de la cause de la maladie. Dans la paralysie cérébrale (paralysie cérébrale), les enfants apprennent à avaler, à choisir les bons aliments et à utiliser une sonde pour l'alimentation artificielle. La fente labiale et palatine est un défaut congénital du visage qui peut interférer avec le processus de déglutition. Il est généralement retiré chirurgicalement. Le rétrécissement (sténose) de l'œsophage est corrigé par la dilatation - une opération chirurgicale pour élargir l'œsophage (voir ci-dessus).

Avec la dysphagie chez les enfants causée par le reflux gastro-œsophagien (RGO), vous devez utiliser des mélanges épais spéciaux pour l'alimentation au lieu du lait maternel ou des aliments pour bébés normaux. Parfois, des médicaments sont également prescrits..

Complications de la dysphagie

Avec la dysphagie, il y a un risque que la nourriture, la boisson ou la salive se «fausse», bloquant les voies respiratoires. Pour cette raison, il devient difficile pour une personne de respirer, elle tousse ou s'étouffe. En savoir plus à ce sujet dans la section "Que faire si une personne s'étouffe?".

Si vous vous étouffez souvent avec de la nourriture en raison de la dysphagie, cela augmente le risque de pneumonie par aspiration. Il s'agit d'une maladie infectieuse des voies respiratoires qui survient lors de l'inhalation accidentelle de corps étrangers, tels que des particules alimentaires, ce qui entraîne une irritation ou des lésions pulmonaires. Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables à cette maladie..

Symptômes de la pneumonie par aspiration:

  • toux - sèche et avec crachats, qui peuvent être jaunes, verts ou bruns ou contenir des traces de sang;
  • température de 38 ° C ou plus;
  • douleur thoracique;
  • essoufflement - respirations fréquentes et peu profondes, l'essoufflement est possible même pendant le repos.

Avec le développement de ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. La pneumonie par aspiration est traitée avec des antibiotiques. Dans les cas graves, une hospitalisation est nécessaire. En savoir plus sur le traitement de la pneumonie. Chez les personnes très âgées ou en mauvaise santé, une infection peut provoquer un remplissage des poumons en liquide, c'est pourquoi elles ne peuvent pas fonctionner correctement. C'est ce qu'on appelle une insuffisance respiratoire aiguë. Le risque de développer une pneumonie est plus élevé avec une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou avec une mauvaise hygiène buccale.

Chez un enfant, la dysphagie peut conduire à la malnutrition et à la malnutrition, ce qui affecte son développement physique et mental. Les enfants qui sont perturbés par quelque chose dans leur gorge peuvent ressentir du stress en mangeant, provoquant des anomalies de comportement..

Quel médecin devrais-je voir si quelque chose est dans ma gorge?

Si vous avez de la difficulté à avaler de la nourriture et que vous craignez une boule dans la gorge, trouvez un thérapeute ou un pédiatre (pour un enfant). Un médecin généraliste procédera à un premier examen pour éliminer les causes les plus courantes de problèmes de déglutition. Ensuite, selon la cause présumée de la dysphagie, vous pouvez être référé pour examen par les spécialistes suivants:

  • oto-rhino-laryngologiste (spécialiste des maladies de l'oreille, de la gorge et du nez) - si le problème se situe dans l'oropharynx;
  • neurologue (spécialiste des maladies des nerfs, du cerveau et de la moelle épinière) - si le problème réside dans la régulation nerveuse de la déglutition;
  • gastro-entérologue (spécialiste des maladies du système digestif) - si la dysphagie est causée par des maladies du tractus gastro-intestinal;
  • oncologue (spécialiste du traitement des tumeurs) - en cas de suspicion de gonflement du pharynx ou de l'œsophage.

Vous pouvez choisir un médecin de la spécialité souhaitée en utilisant notre service en cliquant sur les liens ci-dessus.

Vous pouvez également être intéressé par la lecture

Localisation et traduction préparées par Napopravku.ru. NHS Choices a fourni gratuitement le contenu original. Il est disponible sur www.nhs.uk. NHS Choices n'a pas revu et ne prend aucune responsabilité pour la localisation ou la traduction de son contenu original

Avis de droit d'auteur: «Contenu original du ministère de la Santé © 2020»

Tous les matériaux sur le site ont été vérifiés par des médecins. Cependant, même l'article le plus fiable ne permet pas de prendre en compte toutes les caractéristiques de la maladie chez une personne en particulier. Par conséquent, les informations publiées sur notre site Web ne peuvent pas remplacer une visite chez un médecin, mais les complètent uniquement. Les articles sont à titre informatif uniquement et sont de nature consultative..

J'ai souvent envie d'avaler de la salive

Neurologue, chiropracteur, réflexologue.

5 ans d'expérience dans les centres médicaux privés et les hôpitaux de la ville. Diplôme de MD confirmé aux États-Unis.

Il fournit un traitement selon les normes internationales et russes modernes, qui est sélectionné individuellement pour chaque patient, sur la base des principes de la médecine factuelle. Effectue des consultations, des diagnostics et le traitement des patients adultes et des enfants à partir de 14 ans avec des plaintes de:

  • douleur dans le dos, le cou, les membres;
  • engourdissements et picotements;
  • maux de tête, vertiges, instabilité lors de la marche;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • troubles du sommeil, anxiété, crises de panique, sensation de «boule dans la gorge» et oppression thoracique;
  • diminution de la mémoire, de l'attention, de la concentration;
  • épisodes de pré-syncope, accès de perte de conscience;
  • autres symptômes du système musculo-squelettique et du système nerveux.

Lorsque vous avalez une boule dans la gorge, vous devez souvent avaler de la bave - qu'est-ce que c'est

La dysphagie est un changement associé à une violation de l'acte de déglutition et à une sensation de corps étranger dans la gorge. Presque tout le monde connaît de telles manifestations dans différentes situations de la vie. Une boule dans la gorge lors de la déglutition se manifeste lors de la peur, d'une excitation intense ou même après un discours prolongé.

Très souvent, le phénomène est associé à des processus inflammatoires dans les voies respiratoires supérieures. S'il devient très difficile d'avaler de la nourriture, des liquides et même juste de la salive, vous devriez immédiatement consulter un médecin, car le problème peut s'avérer un peu plus grave que nous le souhaiterions..

Quelles pourraient être les raisons

La présence d'une bosse dans la gorge sans modification du processus de déglutition n'est pas une dysphagie. Une telle manifestation est observée en cas de lésion de la glande thyroïde, de troubles neuropsychiatriques et d'angine de poitrine.

Dans certains cas, il est difficile pour une personne d'avaler uniquement des aliments solides. Dans les cas graves, la sensation de coma dans la gorge est constante et empêche même d'avaler la salive. Les principaux signes de dysphagie sont:

  • légère toux pendant les repas;
  • une sensation de présence d'un corps étranger dans les voies respiratoires supérieures;
  • rots fréquents et par le nez;
  • perte de poids;
  • essoufflement, essoufflement.

La perturbation de la déglutition se développe au niveau de l'œsophage ou de l'oropharynx. Cela dépend de la cause du problème. Le pronostic dans le traitement de la pathologie est différent. Le plus souvent, les fonctions perdues sont entièrement restituées, mais dans certains cas, la nutrition n'est possible à l'avenir que par le biais d'une sonde.

Facteurs probables

Le facteur étiologique le plus courant est les changements liés à l'âge. Les personnes âgées ont des effets atrophiques sur les muscles responsables de la déglutition.

En outre, les maladies chroniques telles que la MPOC, la xérostomie de la muqueuse buccale, diverses lésions du nasopharynx et de la cavité buccale ont un effet spécial..

L'acte physiologique d'avaler

Toutes les raisons peuvent être divisées en plusieurs groupes. Leurs signes cliniques sont assez similaires, par conséquent, seul un médecin doit diagnostiquer.

Facteurs névralgiques

Ce sont des problèmes qui se développent dans le système nerveux humain. Ils sont directement liés au fonctionnement de la moelle épinière et du cerveau. Ces maladies comprennent:

  • accident vasculaire cérébral;
  • lésions tumorales du cerveau et de la moelle épinière;
  • La maladie de Parkinson;
  • démence
  • sclérose en plaques;
  • myasthénie grave.

Facteurs congénitaux

Ce sont des raisons qui se forment déjà dans le processus de développement intra-utérin de l'enfant. Les pathologies suivantes peuvent provoquer une sensation de boule dans la gorge:

  • paralysie cérébrale;
  • fentes labiales et palais;
  • trouble d'apprentissage.

Obstruction des voies respiratoires et de l'œsophage

Certaines maladies peuvent non seulement provoquer des sensations d'un corps étranger dans la gorge, mais également entraver gravement le passage des aliments et des liquides. Parmi les plus dangereux, il convient de souligner les suivants:

  1. Maladies infectieuses. Le problème le plus courant est la tuberculose et la candidose. Ils provoquent une inflammation de l'œsophage, qui à son tour provoque une obstruction. Même une inflammation courante sous forme de pharyngite peut être la cause du problème..
  2. Cancer de la cavité buccale ou des voies respiratoires supérieures, ainsi que de l'œsophage. Si le traitement a réussi, tous les symptômes disparaissent assez rapidement.
  3. Les conséquences de la radiothérapie. Après une telle exposition, des cicatrices peuvent se former qui donnent des symptômes d'une bosse dans la gorge.
  4. Reflux gastro-oesophagien. En raison du flux constant du contenu de l'estomac dans l'œsophage, une irritation de la muqueuse se produit.

Maladie musculaire

De telles lésions sont assez rares. Ils sont associés à des maladies qui affectent les tissus musculaires et perturbent la poussée des aliments dans l'estomac..

Ce sont principalement des lésions telles que:

  1. Sclérodermie. Dans cette condition, le système immunitaire attaque les cellules saines. En conséquence, les muscles de l'œsophage et du larynx sont endommagés..
  2. Achalasie de l'œsophage. Associé à une relaxation insuffisante du tissu musculaire dans l'œsophage inférieur.

Méthodes de diagnostic de la manifestation d'un coma dans la gorge

Pour identifier la dysphagie et ses facteurs étiologiques, ils se tournent d'abord vers un thérapeute ou un pédiatre si un problème survient chez un enfant. Après l'examen initial, le médecin envoie déjà à un spécialiste étroit pour le traitement de la pathologie principale.

Test de déglutition de l'eau

Les méthodes de recherche pour déterminer le problème peuvent être les suivantes:

  1. Test d'ingestion d'eau. Le patient reçoit 150 ml d'eau, qui doit être bu pendant un certain temps.
  2. Fluoroscopie vidéo. Cette technique est similaire à l'examen aux rayons X conventionnel. Sa différence est que la procédure est enregistrée et peut être visualisée à nouveau. Avant l'étude, le patient reçoit une boisson de suspension de baryum, qui aide à déterminer l'obstruction de l'œsophage.
  3. Manométrie. La technique vous permet d'évaluer le travail de l'œsophage à l'aide d'un cathéter spécial.
  4. Surveillance quotidienne du pH. L'acidité de l'estomac est mesurée à l'aide d'un équipement spécial.
  5. Gastroscopie. Examen des structures internes de l'œsophage et de l'estomac.
  6. Évaluation de la nutrition. Pendant l'étude, mesurez le poids, la taille et calculez l'indice de masse corporelle.

Quelques points dans le traitement d'un coma dans la gorge

Presque tous les cas de dysphagie sont traitables. Même les formations tumorales de nature maligne détectées en temps opportun peuvent être éliminées avec succès et pendant longtemps. Le traitement dépend en grande partie de ce que le patient a..

Thérapie de la dysphagie oropharyngée

Lorsqu'un problème est lié à des changements neurologiques, il est extrêmement difficile de les traiter. Fondamentalement, toute l'exposition se limitera à faciliter l'apport alimentaire du patient..

Il est recommandé de modifier le régime alimentaire, de recycler la technique de déglutition, dans les cas graves, la mise en place de l'alimentation par sonde.

Moyens pour traiter une boule dans la gorge lors du jeûne

Si une bosse dans la gorge pendant la déglutition se forme en raison de maladies des voies respiratoires supérieures, un traitement antibactérien, antiviral et antiseptique peut être prescrit. Les maladies telles que l'amygdalite, la pharyngite, la laryngite sont tout à fait traitables..

Mais cela doit être fait à temps, car la plupart de ces maladies entraînent de graves complications pour le système cardiovasculaire et le système musculo-squelettique.

Parfois, une boule dans la gorge peut se former avec des réactions allergiques. Ils peuvent être sur divers facteurs. Dans le traitement dans ce cas, il est important d'identifier l'allergène et de mener un traitement antihistaminique.

Thérapie de la dysphagie alimentaire

Souvent, les procédures médicales dans ce cas, le médecin nomme à domicile. Ils consistent principalement à respecter certaines restrictions sur la nutrition et l'apport de substances médicinales spéciales:

  1. Bloqueurs de la pompe à protons: vous permettent d'éliminer le processus inflammatoire dans les organes digestifs. Éliminez avec succès les spasmes et le développement du gastroreflux.
  2. Bloqueurs de canaux calciques.
  3. Antispasmodiques et nitrates: utilisés pour l'achalasie de l'œsophage.
  4. Butolotoxine: utilisée en cas de spasme musculaire.

Quand une bosse dans la gorge apparaît lors de la déglutition, cela ne signifie pas qu'une maladie grave se développe. Très souvent, cette condition est associée à des processus inflammatoires normaux dans les voies respiratoires supérieures. Pour exclure des maladies graves, vous devez subir un examen et clarifier le diagnostic.

J'avale souvent de la salive

salut! Il y a une semaine, soudain, il y a eu une sensation de faim, mangé, mais ne l'a pas satisfait, puis il a souvent commencé à avaler de la salive comme s'il avait faim, mais je ne veux pas manger, à quoi pourrait-il être lié? Qui contacter? Quels tests doivent être réussis? Il a arrêté de fumer, mais ce sentiment est apparu avant cela, il y a une gastrite, mais pour le moment cela ne dérange pas

Maladies chroniques: gastrite, chandrose, bronchite

Une consultation gratuite d'un médecin généraliste est disponible sur le service AskiDrach sur tout problème qui vous concerne. Des médecins experts fournissent des conseils 24 heures sur 24. Posez votre question et obtenez une réponse tout de suite!

8 causes de bouche sèche et 9 façons de les éliminer

Si votre bouche ne sèche pas par soif ou par stress, vous avez probablement des problèmes de santé.

Pourquoi la bouche sèche est mauvaise

La sécheresse est un manque de salive. Et ce liquide remplit de nombreuses fonctions, dont la principale est antibactérienne. C'est la salive qui résiste aux attaques de toutes sortes d'infections. Lorsque la bouche est sèche, les micro-organismes nuisibles commencent à gagner et nous obtenons:

  • Une sensation désagréable que la langue colle à l'intérieur des joues et du palais (elle est familière à tous ceux qui ont déjà connu une gueule de bois).
  • Lèvres gercées, plaies dans la bouche et les coins des lèvres.
  • Mauvaise haleine, contre laquelle le brossage des dents et le chewing-gum sont impuissants: l'odeur réapparaît très rapidement.
  • Langue rouge agacée.
  • Problèmes de goût.
  • Difficulté à avaler. Essayez de pousser une tranche dans votre gorge si vous n'avez pas assez de salive dans la bouche.!
  • Difficultés de digestion. Les aliments mal humidifiés de salive sont plus difficiles à mâcher et à digérer. En conséquence, il est absorbé pire.
  • Risque accru d'infections respiratoires aiguës et de maladies ORL.
  • Enrouement, voix parfois étouffée.
  • Problèmes dentaires: carie dentaire, maladie des gencives...

Tous ces symptômes réduisent considérablement la qualité de vie. Sans parler de l'impact sur la santé: après tout, le corps est obligé de dépenser de l'énergie pour les infections qui devaient être détenues à l'entrée, et donc il peut facilement passer à côté des violations les plus dangereuses.

D'où vient la bouche sèche?

Les raisons de la bouche sèche peuvent être très différentes..

Certaines personnes pensent que la bouche sèche est associée au vieillissement. Ce n'est pas vrai. La xérostomie (le nom médical officiel de la condition) n'est pas liée à l'âge, elle a toujours d'autres conditions.

1. Vous n'avez pas assez d'eau

C'est le cas le plus courant. Si votre bouche est sèche, vous n'obtenez probablement pas assez de liquides. Soit trop perdu - cela se produit avec des sports intensifs, lors de promenades dans la chaleur ou, par exemple, avec des problèmes digestifs qui s'accompagnent de diarrhée et de vomissements.

2. Vous fumez

3. Vous avez le nez bouché

Pour cette raison, vous respirez par la bouche. Dans des conditions d'humidité insuffisante, cette méthode de respiration peut entraîner un dessèchement de la muqueuse.

4. Vous prenez certains médicaments

La liste des médicaments dont les effets secondaires indiquent une bouche sèche est longue. Cela comprend tout ce que vous devez savoir sur la bouche sèche:

  • antihistaminiques;
  • décongestionnants;
  • un certain nombre de médicaments utilisés pour contrôler l'hypertension artérielle (hypertension);
  • agents antidiarrhéiques;
  • relaxants musculaires;
  • antidépresseurs;
  • certains médicaments pour traiter la maladie de Parkinson et d'autres troubles neurologiques.

Soit dit en passant, c'est pourquoi la bouche sèche chez les personnes âgées est plus fréquente que chez les jeunes: ils prennent simplement plus de types de médicaments.

5. Vous subissez une radiothérapie ou une chimiothérapie

Les procédures de traitement du cancer peuvent perturber les glandes salivaires.

6. Avez-vous ou développez-vous un diabète

La bouche sèche est un symptôme courant de cette condition. En règle générale, il s'accompagne d'une soif constante et, par conséquent, d'une miction fréquente.

7. Vous développez une maladie auto-immune

Cela peut être la polyarthrite rhumatoïde, la maladie thyroïdienne (en particulier, la thyréotoxicose), le lupus et d'autres troubles de la santé dentaire et de la bouche sèche, dans lesquels l'immunité commence à attaquer les cellules de votre propre corps.

8. Vous souffrez d'un stress important.

Lorsque nous sommes nerveux, le corps n'est pas à la hauteur de la salivation. Il est occupé avec le problème de choisir entre «battre» ou «courir». Par conséquent, la bouche sèche de façon prévisible.

Que faire si la bouche sèche apparaît régulièrement

1. Vérifiez si les glandes salivaires fonctionnent correctement

Cela peut être fait chez le dentiste. Si vos glandes salivaires s'avèrent paresseuses, votre médecin peut vous prescrire des médicaments et des procédures (comme la stimulation électrique de la langue et du palais) qui les ramèneront à vos sens..

2. Mâchez plus activement

Plus vous mâchez énergiquement, plus l'effet d'un chewing-gum sur la sécrétion salivaire, la friction des muqueuses buccales et la sensation de bouche sèche chez les patients xérostomiques est important. la salive produit les glandes correspondantes. Bien sûr, il est idéal de mâcher quelque chose de sain, comme des légumes et des fruits frais et d'autres aliments solides. Mais si une telle nourriture n'est pas à portée de main, le chewing-gum descendra.

3. Essayez de respirer par le nez.

Parfois, c'est difficile - par exemple, lorsque le nez est bouché à cause d'un rhume. Dans ce cas, vous devez essayer d'accélérer la récupération..

Cependant, il existe d'autres causes de congestion, telles que les polypes ou la courbure de la cloison nasale. S'il vous est difficile de respirer par le nez, mais pourquoi - vous-même ne pouvez pas comprendre, assurez-vous de consulter le spécialiste ORL. Il vous prescrira le traitement nécessaire.

4. Buvez suffisamment de liquides

L'OMS recommande les besoins en eau, les facteurs d'impact et les apports recommandés à environ 2,7 femmes et 3,7 litres par jour aux hommes. Et pas seulement sous forme d'eau, mais aussi sous forme de jus, soupes et ainsi de suite.

Si vous faites du sport ou du travail physique, surtout par temps chaud, n'oubliez pas de boire plus.

5. Rincez-vous la bouche régulièrement

Vous pouvez simplement arroser. Et vous pouvez - avec des rinçages spéciaux, que votre dentiste vous prescrira.

6. Arrêtez de fumer

Merci non seulement à la muqueuse buccale, mais aussi au corps dans son ensemble. Et même un portefeuille.

7. Changez le médicament

Si vous trouvez la bouche sèche dans la liste des effets secondaires, consultez votre professionnel de la santé pour remplacer le médicament par une alternative moins drainante..

8. Examen par un médecin

La bouche sèche peut parfois être le premier et presque le seul symptôme d'une maladie qui approche. Parlez-en à votre thérapeute. Très probablement, le médecin vous proposera de faire des analyses de sang (y compris les hormones thyroïdiennes) et d'urine. Et puis, si nécessaire, prescrire un traitement.

9. Essayez d'être moins nerveux

Il existe de nombreuses techniques qui vous permettent de maîtriser le stress. Apprenez à vous détendre. Cela améliorera non seulement la salivation, mais aussi l'impression de vie en général.

Pourquoi vous voulez constamment avaler de la salive. Avaler fréquemment de la salive. Facteurs d'hypersalivation

La dysphagie est une difficulté à avaler, agit comme une manifestation de pathologies du système nerveux, ainsi que du tractus gastro-intestinal supérieur. En présence de toute dysphagie, même épisodique, et surtout constamment récurrente, il est nécessaire de consulter un médecin, car cela peut indiquer des maladies très graves.

Anatomie brève

En cours de déglutition normale, 26 muscles participent, tous sont innervés par 5 nerfs crâniens. La déglutition est divisée en trois phases:

  • La phase orale. Cette étape commence à la fin de la mastication des aliments, lorsque le coma alimentaire se déplace au niveau du pharynx. Cela prend moins d'une seconde. C'est la seule composante de la déglutition qui est consciemment contrôlée par le cortex cérébral..
  • Phase pharyngée. À ce stade, une fermeture pharyngée palatine molle se produit, le larynx monte, la protection des voies respiratoires et le mouvement péristaltique du sein dans la gorge, contournant le niveau du muscle pharyngien cricoïde ouvert. La phase est contrôlée par réflexe par le centre de déglutition situé dans la moelle oblongue. Sa durée est inférieure à 1 seconde..
  • Phase œsophagienne. Il consiste en l'action de la gravité associée à une contraction coordonnée et progressive des muscles de l'œsophage, le sein descend vers le sphincter gastro-œsophagien. Dure généralement 8 à 20 secondes.

Symptômes

Les manifestations de dysphagie indiquent une violation du passage des aliments à travers l'œsophage. Dans ce cas, la déglutition ne cause aucune gêne à une personne. Mais après cela, il y a une masse «arrêtée et coincée» dans la gorge, il y a une sensation de plénitude dans le sternum postérieur. Dans la plupart des cas, la difficulté à avaler n'est pas accompagnée de douleur, elles sont possibles en présence de spasmes œsophagiens diffus.

Les principaux signes de dysphagie sont distingués:

  • le mouvement des aliments dans l'œsophage dans la zone du pharynx est perturbé, une bosse est jetée dans le nez ou la bouche;
  • une sensation d'étouffement est caractéristique;
  • la toux est présente;
  • la salive se sépare abondamment;
  • la survenue d'une pneumonie par aspiration (inflammation du tissu pulmonaire résultant de la pénétration d'un corps étranger à l'intérieur) est possible;
  • il est impossible d'avaler complètement la nourriture ou de faire beaucoup d'efforts.

En règle générale, les symptômes de la dysphagie sont causés par l'utilisation d'aliments solides, en particulier dans les premiers stades. L'ingestion s'améliore avec l'eau. Il est généralement beaucoup plus facile de prendre des aliments liquides, bien qu'il arrive que la dysphagie soit présente même avec une simple déglutition d'eau.

Classification et diplômes

Concernant la localisation du processus pathologique, il y a:

  1. Dysphagie oropharyngée (oropharyngée) - alors qu'il y a des difficultés dans la transition des aliments du pharynx à l'œsophage. Il se développe en raison de pathologies des muscles pharynx, des muscles péri-pharyngés ou de maladies nerveuses.
  2. Dysphagie œsophagienne (œsophagienne) - se produit en raison du chevauchement de la lumière de l'œsophage ou d'une altération des mouvements de ses muscles. Il est conditionnellement divisé en inférieur, supérieur et moyen.
  3. La discoordination cricofaringéale est une contraction irrégulière des fibres circulaires du sphincter œsophagien supérieur.
  4. Dysphagie due à l'écrasement de l'œsophage par de gros vaisseaux passant à proximité (aorte et ses branches). Se développe en cas de pathologies de ces vaisseaux.

Il existe également 4 degrés de la maladie:

  1. Il est difficile d'avaler uniquement des aliments solides.
  2. Il est impossible de manger des aliments solides; avec doux et semi-liquide en même temps il n'y a pas de difficultés.
  3. Une personne peut manger exclusivement des aliments liquides.
  4. Impossibilité totale d'accomplir un acte de déglutition.

Les causes

La dysphagie peut survenir en raison d'un certain nombre de maladies:

  • Cancer du pharynx ou tumeurs bénignes. Dans le même temps, en plus des difficultés de déglutition, un inconfort dans la gorge apparaît, la déglutition s'accompagne de douleur, qui est donnée à la zone de l'oreille.
  • «Poche» pharyngée - généralement, cette pathologie est de nature congénitale, la muqueuse fait saillie et forme une poche. Elle s'accompagne de difficultés à avaler, de mauvaise haleine, un sac bombé est visible sur le cou.
  • Accident vasculaire cérébral - dans ce cas, la dysphagie s'accompagne d'autres signes: asymétrie des muscles du visage, paralysie des membres, difficulté à comprendre ou à reproduire la parole, confusion.
  • Encéphalite - une dysphagie se développe en raison de troubles de la conscience (insuffisance, agitation ou bouchon), de fièvre et d'autres signes de lésions cérébrales: hypotension artérielle, troubles respiratoires.
  • Botulisme - dans ce cas, le patient a une double vision, la personne n'est pas capable de lire le texte, les pupilles larges sont caractéristiques, qui ne répondent pas à la lumière. Elle s'accompagne généralement de difficultés respiratoires. En cas de botulisme, les indicateurs de pression et de température ne changent pas.
  • Myasthénie grave - il y a une faiblesse dans les muscles du visage, il est difficile pour une personne de mâcher, une faiblesse dans les muscles des mains et des pieds.
  • Maladie de Parkinson - ici, au premier plan, les troubles moteurs et mentaux, caractérisés par la présence de tremblements.
  • Sclérose en plaques - en plus de la dysphagie, une vision trouble, des paresthésies, des troubles de la parole, une faiblesse des membres supérieurs et inférieurs, des troubles cognitifs peuvent survenir.
  • Syndrome de Guillain-Barré - au début de la maladie, la température augmente, après - des douleurs dans les bras et les jambes apparaissent. Ensuite, l'amplitude des mouvements dans les extrémités est réduite, et une paralysie peut se développer, qui monte des jambes vers le haut et capture les muscles de la poitrine et de l'abdomen.

Syndrome de la bosse dans la gorge

Les plaintes concernant la présence d'un «coma» dans la gorge (ou scientifiquement «globus pharyngeus») sont les plus courantes lors de la visite d'un oto-rhino-laryngologiste. Selon les statistiques, environ 45% de toutes les personnes ont éprouvé des sentiments similaires. Ce syndrome a été étudié pour la première fois comme une manifestation de l'hystérie, mais plus tard, il a été constaté que les causes psychiatriques ne se trouvent que chez certains de tous les patients ayant une «boule dans la gorge».

Cette pathologie se développe pour plusieurs raisons:

  1. Il y a en effet un corps étranger dans la gorge qui gêne la déglutition. Les sensations d'une bosse dans la gorge peuvent provoquer l'apparition d'un œdème de la langue du palais mou, des formations ou des kystes, une augmentation de l'amygdale palatine ou du roseau. Ce cas est peu fréquent et très facilement déterminé lors d'un examen physique..
  2. Il y a une sensation d'objet étranger, mais en réalité il n'y a rien dans la gorge. Le cas le plus courant. Habituellement, la maladie de reflux provoque de telles sensations. Le reflux est un refoulement du contenu de l'estomac dans l'œsophage et la gorge. La «bosse» est en fait un spasme des muscles du pharynx provoqué par le contenu de l'estomac (ce dernier brûle les muqueuses de la gorge et de l'œsophage en raison d'une acidité accrue). En plus du «coma dans la gorge», une pharyngite chronique peut être présente..
  3. Raisons psychologiques. Souvent, des difficultés à avaler sont observées après des situations de stress sévères, dans un état de peur intense ou d'excitation.

Pour le moment, le syndrome de la grosseur dans la gorge n'est pas bien compris, mais, en règle générale, il ne constitue pas une menace pour la vie du patient. Les causes qui ont provoqué le développement de la pathologie sont également généralement facilement éliminées. Bien sûr, pour identifier les causes exactes et prescrire la thérapie appropriée, consultez un médecin.

Dysphagie nerveuse

Son autre nom est fonctionnel. Elle survient à la suite de névroses d'étiologies diverses - c'est-à-dire de maladies inorganiques du système nerveux. Il peut se développer dans l'enfance et l'adolescence, ainsi que chez les adultes de moins de 40 ans, chez les hommes plus âgés, la maladie ne se produit pratiquement pas.

Chez les enfants, la névrose se produit même à un très jeune âge. Au début, ils se manifestent par une diminution de l'appétit, des crachats fréquents, des vomissements et des troubles du sommeil. À l'âge scolaire, ces enfants ont une douleur, une minceur, une intolérance au transport accrues, un manque d'appétit.

Chez l'adulte, la dysphagie nerveuse survient pour la première fois en raison d'une forte situation psycho-traumatique, caractérisée par un étouffement avec une difficulté d'inspiration ultérieure. Dans ce cas, une personne commence une crise de panique.

Difficulté à avaler chez les enfants

Les principales causes de dysphagie chez les enfants sont diverses pathologies du système nerveux, par exemple, comme la paralysie cérébrale (en particulier des risques élevés de cette condition en cas de paralysie des bras et des jambes en même temps).

Des risques très élevés sont également observés chez les enfants souffrant d'athétose (mouvements involontaires constants), qui diffèrent souvent par leur nature congénitale. Peut-être le développement de difficultés de déglutition et de maladies musculaires, dans le cas d'une fissure de la colonne vertébrale, anomalie d'Arnold-Chiari. Malformations congénitales de l'œsophage et du pharynx, la spondylarthrite Rossolimo-ankylosante peut conduire à une dysphagie.

Cliniquement, la dysphagie chez les enfants se manifeste par les symptômes suivants:

  • le bébé consomme une très petite quantité de nourriture;
  • prend un sein pendant longtemps ou consomme un mélange;
  • après avoir bu et mangé, une toux se produit et le visage rougit;
  • tout en nourrissant le cou et la tête sont dans une position inhabituelle;
  • un essoufflement est possible, même s'il peut ne pas être très prononcé avec une petite quantité de nourriture tombant dans la trachée;
  • un mélange ou du lait apparaît sur le nez.

Il convient de se méfier en cas de pneumonie et de bronchite fréquentes, d'apparition d'asthme, si des proches parents n'en souffrent pas. Tout cela peut également indiquer des problèmes d'innervation de l'œsophage..

Diagnostique

Le diagnostic est établi sur la base d'un test de déglutition d'aliments solides ou liquides. De plus, il est nécessaire de mener une série d'études avec lesquelles la cause profonde du développement de la dysphagie est identifiée, à savoir:

  • Examen radiographique de l'œsophage à l'aide d'un produit de contraste (baryum);
  • diagnostic échographique de la glande thyroïde;
  • fibrogastroduodénoscopie;
  • imagerie par résonance magnétique du cerveau.

Il est obligatoire de se soumettre à un examen avec un oto-rhino-laryngologiste.

Traitement

Tout d'abord, au cours du traitement, il est important d'établir les raisons qui ont provoqué l'apparition d'une pathologie. Sur la base de ceux-ci, l'un ou l'autre type de thérapie sera déjà prescrit. Divers médicaments sont utilisés pour soulager les manifestations de la maladie..

Effectuez également un certain nombre d'activités:

  • Le patient est nettoyé des voies respiratoires des débris alimentaires.
  • Un régime léger est prescrit, les aliments gras, lourds, les sodas, le thé et le café sont exclus du régime. Il est recommandé d'utiliser des produits laitiers, des céréales et des soupes. Vous ne devriez manger qu'à certains moments. Vous pouvez manger des variétés légères de viande et de poisson sous forme de purée de pommes de terre.
  • Prescrire des médicaments qui abaissent l'acidité du tractus gastro-intestinal et des médicaments appartenant au groupe des médicaments antiacides.

Dans les cas où une dysphagie est apparue en raison d'un affaiblissement des muscles ou de leur dysfonctionnement, des exercices spéciaux pour restaurer le tonus musculaire sont prescrits au patient.

Dans les formes sévères de la maladie, ils ont recours à une intervention chirurgicale, une radiothérapie est effectuée, la perméabilité de l'œsophage est étendue, des méthodes endoscopiques d'effets biologiques et chimiques sur les zones touchées du tube digestif sont utilisées.

Complications

Les conséquences de la dysphagie peuvent être divisées en sociales et psychologiques. Manger est une action sociale, et à la suite de changements physiques qui le rendent difficile, les sensations gustatives de manger peuvent être considérablement réduites. De plus, des problèmes psychologiques se posent, parmi lesquels: une soif de solitude, un sentiment de dépression et d'anxiété. Tout cela affecte directement la qualité de vie du patient..

Les troubles de la déglutition peuvent provoquer diverses complications graves, notamment la malnutrition, la perte de poids, la déshydratation, car une personne ne peut pas prendre de liquide et de nourriture en quantité nécessaire pour maintenir un niveau d'hydratation et un état nutritionnel normaux..

De plus, la nourriture due à l'aspiration se trouve souvent dans la trachée, ce qui peut entraîner une pneumonie aiguë. Les manifestations répétées de la pneumonie peuvent entraîner des pathologies pulmonaires chroniques et même la mort.

La prévention

Tout d'abord, vous devez bien manger, ne mangez pas trop souvent des aliments gras et épicés, ne laissez pas de corps étrangers pénétrer dans l'œsophage, cela est particulièrement vrai pour les enfants, surveillez attentivement les os (dans la viande et le poisson) lorsque vous mangez. Il est important de ne pas leur permettre de pénétrer dans le tractus gastro-intestinal, vous ne devez pas manger des aliments trop chauds pour ne pas vous brûler.

Les femmes ne devraient pas souvent porter de ceintures serrées ou de corsets. Il est nécessaire de s'engager constamment dans des exercices physiques pour maintenir le tonus musculaire, subir systématiquement des examens pour la présence de pathologies du tractus gastro-intestinal, de diverses formations. Si vous présentez les premiers symptômes de cette affection, il est important de consulter immédiatement un médecin..

Des sensations désagréables dans la cavité buccale accompagnent à chaque fois de temps en temps.

Un cas commun de douleur lors de la déglutition est un mal de gorge, qui s'accompagne d'un processus inflammatoire.

Et que faire s'il est difficile d'avaler, mais que la gorge ne fait pas mal? C'est une question difficile à laquelle tous les médecins ne sont pas en mesure de donner une réponse définitive..

Une analyse de l'état général du corps et un examen complet sont nécessaires. Causes d'inconfort lors de la déglutition.

Des sensations désagréables et une gêne lors de la déglutition peuvent survenir avec diverses maladies, et parfois sans lien avec la maladie.

Une boule irritante dans la gorge peut se former dans les cas suivants:

  • Maladies somatiques dans le contexte du processus inflammatoire;
  • Maladie des voies digestives;
  • La réaction du système endocrinien au pathogène, une hypertrophie de la glande thyroïde;
  • Maladies du système cardiovasculaire;
  • Obésité;
  • Oncologie;
  • Réaction allergique;
  • Neurologie;
  • Hernie diaphragmatique;
  • Résultat traumatique de lésions muqueuses;
  • Caractéristique anatomique du larynx.

Une gêne lors de la déglutition peut être ressentie à des degrés divers et est irrégulière. Dans ce cas, des observations sont nécessaires dans quelles circonstances et pendant combien de temps une bosse dans la gorge est ressentie?

Lorsqu'une personne est nerveuse, un dessèchement de la muqueuse est observé, par conséquent, il est difficile d'avaler de la salive.

La nervosité et la tension émotionnelle négative constante provoquent souvent un mal de gorge prolongé.

Selon leur pratique médicale, près de la moitié des cas de grosseur sont associés à un état dépressif.

Si les sensations désagréables durent longtemps, se transformant en un état chronique, on peut supposer que la cause est plus grave, par exemple, la dystonie végétovasculaire.

Dans de rares cas, la cause peut être un trouble mental et une perturbation endocrinienne.

Parmi les maladies ORL, cette condition peut être observée chez les personnes atteintes d'amygdalite chronique. Dans ce cas, une gêne est ressentie, mais la douleur n'est pas accompagnée.

La nature à court terme de l'apparition d'une bosse dans la gorge peut survenir chez les personnes qui voyagent souvent et sont soumises à un changement brusque des conditions climatiques.

Sur la base des observations de spécialistes, on note, notamment chez l'homme, la particularité anatomique de la cavité buccale à l'âge adulte.

Le tissu muqueux des amygdales et des os de la langue et, ayant une déformation anatomique, crée un processus de déglutition inconfortable avec l'âge. Parfois, un phénomène similaire est noté par les personnes qui ont eu leurs amygdales enlevées..

Qui est diagnostiqué

Comment trouver la cause et que faire lorsque la gorge ne fait pas mal, mais que la déglutition est difficile? Pour connaître la nature de la formation d'une bosse dans la gorge, vous devez parfois subir un examen avec un certain nombre de spécialistes étroits.

Sans formation médicale, il est difficile de déterminer quel médecin doit se rendre à un rendez-vous.

En l'absence de douleur, il est très rare de consulter un médecin, mais lorsque l'inconfort est de longue durée et gênant au rendez-vous initial, vous devez prendre rendez-vous avec le thérapeute.

Sur la base de l'épicrisis de maladies passées, d'un examen externe et d'une analyse de symptômes supplémentaires possibles, le médecin peut donner des indications pour le diagnostic des spécialistes suivants.

L'oto-rhino-laryngologiste examinera la présence d'une pathologie et identifiera les résultats du processus inflammatoire latent du système respiratoire, s'ils se produisent.

Un neurologue sera en mesure de déterminer la relation entre les problèmes de gorge et l'état du système nerveux.

Même la dystonie végétovasculaire, détectée dans le contexte d'un problème de gorge, ne peut être, à nouveau, qu'un symptôme grave à la suite d'une psyché instable.

Endocrinologue. En palpant la glande thyroïde et en identifiant des symptômes cachés supplémentaires auxquels une personne peut ne pas accorder une attention particulière, le médecin pourra donner une évaluation préliminaire.

En cas de risque de dysfonction thyroïdienne, le spécialiste recommandera un examen complémentaire, une échographie de la glande thyroïde et une analyse du niveau d'hormones qu'elle produit.

Oncologiste. Le cancer a la capacité de progresser lentement, sans prétendre être une manifestation de signes spéciaux à un point critique.

Si vous vous sentez mal à l'aise, vous devez rechercher la cause. Le corps lui-même "raconte" la présence de violations de la fonctionnalité des organes internes.

Il est plus facile d'arrêter la maladie au stade d'origine que de lutter contre la maladie qui bat son plein.

Symptômes concomitants

Pour comprendre la nature de la déglutition inconfortable, il ne sera pas superflu d'analyser les signaux supplémentaires que le corps donne.

Très rarement, lorsque la douleur est limitée uniquement lors de la déglutition. Et le processus lui-même peut avoir ses propres caractéristiques:

  • Gêne persistante dans la gorge;
  • Douleur lors de la déglutition dans une certaine position;
  • Troubles systémiques des voies respiratoires;
  • Localisation du foyer d'inconfort: gorge, pomme d'Adam, trachée.

La solution optimale au problème est un examen complet de la pathologie apparue. Qu'est-ce qui provoque un défaut, quoi d'autre peut-il être accompagné de?

De nombreux facteurs peuvent provoquer un problème et le stress est un phénomène courant. Dans ce cas, à l'exception d'un coma dans la gorge, aucune sensation désagréable n'est observée.

Ce matériel vous intéressera également:


Le fonctionnement général des organes internes n'est pas perturbé. Dans un état d'anxiété constante, de dépression, une contraction des muscles de la vertèbre cervicale se produit, ce qui entraîne des plaintes lors de la déglutition.

L'inconfort dans la pomme d'Adam peut causer des blessures, ce qui a provoqué le déplacement des vertèbres.

Avec des rhumes fréquents et prolongés, une forte irritation de la muqueuse est créée après le processus de toux..

Dans ce cas, même la sensibilité aux liquides est considérablement augmentée. La solution optimale au problème est un examen complet de la pathologie apparue.

Ensuite, le médecin peut prescrire un traitement adéquat pour une maladie spécifique.

Que faire quand il est difficile d'avaler?

Compte tenu des causes d'une bosse dans la gorge, il existe plusieurs façons d'éliminer ce moment désagréable..

Il peut également vous être utile:

Que faire si, mais la gorge ne fait pas mal:

  • Si la cause est le système endocrinien, un traitement composé de médicaments contenant de l'iode peut être prescrit;
  • Si une infection des muqueuses se produit, un examen est requis chez le spécialiste ORL, qui prescrira des études supplémentaires sur le frottis de la gorge, qui aideront à déterminer l'agent pathogène. Souvent, ce processus est causé par des bactéries, par conséquent, un traitement antimicrobien est prescrit;
  • Lorsque le problème de gorge est associé à un trouble musculaire, un traitement, des procédures physiques, un massage sont prescrits;
  • Le problème de l'œsophage. Il peut y avoir plusieurs raisons. Dans la gastrite chronique, lors d'une exacerbation, des ulcères peuvent apparaître sur l'œsophage, ce qui crée des douleurs lors de la déglutition. La cause de la compression de l'œsophage peut être un changement dans la structure de l'aorte et des glandes. Dans ce cas, un gastro-entérologue désignera une procédure de fibrogastroduodénoscopie. Sur la base des résultats du sondage de l'estomac, le médecin pourra prescrire un traitement;
  • Les troubles psychologiques peuvent éliminer les troubles émotionnels. Si les raisons sont plus graves et qu'il existe un fait de maladie psychiatrique, une consultation psychiatrique est nécessaire..

Certaines personnes se plaignent d'avoir une boule dans la gorge. Il devient difficile de respirer, on a l'impression que quelque chose est coincé dans la gorge. Une personne ressent une gêne - constamment ou dans une certaine position (par exemple, allongé sur le dos ou assis avec la tête inclinée). Cependant, ces symptômes peuvent s'accompagner d'une peur de l'étouffement, d'un désir de tousser ou d'une peur de manger. Certains patients associent une sensation dans la gorge d'un coma au fait qu'ils s'étouffent à la veille d'un objet (un os, un morceau de nourriture, etc.), tandis que pour certains ce symptôme apparaît soudain, sans raison organique.

Causes d'inconfort

Ce n'est pas un hasard si une boule dans votre gorge est apparue en vous, c'est un signe de dysfonctionnements dans le corps. C'est pourquoi pour un traitement approprié, vous devez d'abord établir les vraies causes d'une telle condition pathologique, puis poursuivre la lutte contre elles. Regardons les prémisses les plus courantes pour une sensation désagréable:

  • Maladie thyroïdienne. S'il y a une violation du système endocrinien, à savoir une hypertrophie de la glande thyroïde ou un changement de sa structure, cela peut provoquer une sensation de coma dans la gorge;
  • Maladies du système nerveux. Dans le contexte d'une dépression prolongée ou après un stress sévère, n'importe quelle partie du corps devient douloureuse et c'est souvent le cou;
  • Maladies du système digestif. Votre œsophage devient très sensible, et il peut également y avoir une diminution de son activité, ce qui est également associé à des difficultés à avaler;
  • Maladies ORL. Ce n'est pas complètement traité l'angine de poitrine, la laryngite et la pharyngite, ainsi que d'autres processus inflammatoires des voies respiratoires et du larynx.

Une cause distincte du médecin est les troubles nerveux, qui deviennent une condition préalable fréquente à l'apparition du soi-disant «coma hystérique». Une personne est en parfaite santé au sens physique du terme, et la sensation «comme si une boule dans la gorge» ne la quitte pas, provoquant une gêne.

Les symptômes les plus courants d'un problème de coma hystérique

Chaque patient au rendez-vous chez le médecin appelle les symptômes, plus ou moins manifestés chez toutes les personnes se plaignant d'un mal de gorge. Il est difficile d'avaler, une sensation constante de mal ou de grattage de la gorge, tout le temps je veux avaler de la salive, une sensation d'étouffement. De plus, les patients se plaignent d'un sentiment d'anxiété pour leur vie (ils ont peur de s'étouffer, de suffoquer dans un rêve). Certains notent une dépression due à une raideur constante dans le cou, comme s'ils portaient un collier serré ou un collier, quelque chose frotte et interfère constamment.

Tous les symptômes de ce problème peuvent être divisés en deux types, selon le comportement du patient:

  • Le développement des symptômes ci-dessus se produit progressivement: au début, il y a un mal de gorge, il devient difficile d'avaler, il y a une boule dans la gorge, il est difficile de respirer. La panique ne survient que lorsqu'elle est aggravée: une personne a peur des pires - les maladies oncologiques;
  • Une bosse dans la gorge apparaît soudainement, accompagnée d'un fort rythme cardiaque, panique, suffocation.

Comment surmonter une bosse dans la gorge?

Tout d'abord, vous devez subir un examen complet pour exclure la pathologie de divers systèmes corporels. Et si les causes somatiques d'inconfort n'étaient pas identifiées, les visites chez un thérapeute ne peuvent pas être évitées. Le médecin pourra vous prescrire un traitement complet avec les médicaments et les méthodes psychothérapeutiques les plus adaptés à votre cas. La nomination d'un cours de sédatifs, d'antidépresseurs, de médicaments végétotropes est également la prérogative du médecin.

Vous pouvez également vous aider. Lors d'une crise de panique, des exercices de respiration relaxante doivent être effectués, et le nombre d'avaler doit être surveillé, ne leur permettant pas de devenir plus fréquents. Peut aussi

Lorsque quelque chose dérange la gorge, des sensations parfois désagréables hantent une personne pendant longtemps, pendant des années. Un nombre assez important de personnes d'âge moyen, hommes et femmes (encore plus de femmes), éprouvent des sentiments similaires. Ils sont décrits de différentes manières, d'une simple sensation désagréable à un coma constant dans la gorge. Les gens vont chez le médecin, changent de spécialiste, subissent des tests, mais il n'y a pas d'amélioration significative, et les médecins répondent aux questions du patient que tout est normal.

Assurez-vous que l'inconfort n'est pas une maladie

Lorsque pendant longtemps le sentiment ne disparaît pas que quelque chose interfère dans la gorge, comme si un morceau de nourriture y était coincé ou s'il était pressé par quelque chose, il fallait exclure en passant des tests et des examens, les maladies associées à la glande thyroïde et d'autres raisons directement parlantes sur la pathologie. Supposons une situation où les tests sont collectés et aucun des médecins n'a confirmé la maladie. La glande thyroïde est normale. Il n'y a pas de tumeur, pas de gonflement, rien n'empêche de respirer, une sensation de constriction apparaît et sort soudainement.

Regardez la situation sobrement et ne paniquez pas

Il n'y a aucun signe de pathologie. Qu'est-ce qui peut interférer dans ce cas? Très probablement, les spasmes musculaires s'accompagnent d'un sentiment que quelque chose s'arrête dans la gorge. Observez votre état immédiatement après le réveil. Lorsque vous avez un rhume, le matin, vous ressentez de la douleur et lorsque le problème est lié à la peur, vous ressentez une sensation de constriction, puis lorsque vous vous réveillez, la gorge ne fait pas mal.

Cela est dû à l'inquiétude et à l'attente constante d'un sentiment désagréable, au contrôle de l'acte d'avaler et, dans une plus large mesure, à un sentiment de peur que vous devrez à nouveau ressentir un sentiment désagréable. Autrement dit, le problème de la zone physiologique va souvent dans le psychologique.

Ne faites pas de callosités dans votre gorge

Essayons de comprendre le problème lorsque quelque chose interfère dans la gorge. Considérez (pharynx). La pointe libre de l'épiglotte (pétale), se déformant avec l'âge, se coagule en tube et se plie vers la langue (sa racine). Le durcissement et l'ossification de l'épiglotte chez la femme surviennent plus tard que chez l'homme, de sorte que la déformation se produit dans une plus grande mesure.

Les amygdales palatines sont réduites en volume et les amygdales linguales sont légèrement augmentées, ce qui entraîne un contact mécanique de la racine de la langue et de l'épiglotte. Les personnes les plus suspectes et les plus émotives remarquent ce léger contact. Attirant constamment l'attention dessus, vérifiant si quelque chose interfère avec la déglutition ou non, ils prennent la gorge sans avoir besoin, quand vous n'avez pas besoin d'avaler quoi que ce soit.

Ces gorges augmentent le contact mécanique. En vérifiant si la sensation d'obstruction dans la gorge est préservée ou non, des gorgées inutiles sont faites en permanence et contribuent ainsi à un véritable contact mécanique dans la zone de l'épiglotte. Une friction supplémentaire est créée, qui au fil du temps devient plus rigide.

Il y a des cas où une personne éprouve une véritable asphyxie au moment du pharynx "vide", l'épiglotte ne dévie pas, comme avec un coma mangeant, mais plie et ferme la lumière respiratoire. Dans une telle situation, lorsque quelque chose interfère avec la gorge, les vomissements artificiels sont généralement utiles..

Un homme passe par cycles dans des gorges d'essai, inutiles et très nuisibles. Il y a inflammation, érosion, gonflement du larynx, cors sur l'épiglotte, ainsi que sur l'amygdale linguale.

Essayez d'améliorer votre condition vous-même

Pour distinguer la gravité du problème, une technique simple le permet. Il est nécessaire de répondre à la question: est-ce difficile de respirer? Il y a une sensation de bosse désagréable, mais avaler de la nourriture ou de l'eau ne provoque pas de douleur. En cas de maladie grave (néoplasme), la nourriture ou l'eau rend la déglutition difficile, provoquant des douleurs. Et lorsque le problème est au contact mécanique de l'épiglotte et de la racine de la langue, alors rien ne se met en travers lorsque l'on mange. Quelles recommandations faut-il retenir et appliquer?

  • Comprendre que ce n'est pas une pathologie, mais un "syndrome d'épiglotte", moins de concentration sur le problème.
  • Arrêtez d'avaler en vain, contrôlez-vous.
  • Pour vous aider, emportez toujours de l'eau non gazéifiée (thé, limonade, bouillon de camomille) et buvez une gorgée lorsque vous avez envie d'avaler.
  • Instillez de temps en temps de l'huile d'origine végétale dans votre nez (allongé sur le dos) deux fois (ou une fois par semaine).
  • L'huile peut être «lubrifiée» (un quart de cuillère à café) directement sur le larynx.
  • Faites des exercices de relaxation sur les muscles du cou et du larynx. Renforcez les muscles du cou avec de l'exercice.

Les personnes confrontées au problème de l'hypersalivation s'intéressent aux causes de l'apparition d'une salivation accrue, tant chez l'adulte que chez l'enfant.

Cela provoque non seulement un inconfort grave, mais indique également des changements dangereux dans le corps et la cavité buccale, auxquels vous devez immédiatement répondre. Dans cet article, nous vous expliquerons les causes du problème et ce qui doit être fait dans ce cas..

Symptômes

Les glandes salivaires des adultes et des enfants peuvent sécréter un excès ou trop peu de salive. Cela se produit pour diverses raisons, mais les principaux symptômes sont multiples:

  • trop de liquide est toujours ressenti dans la bouche. Cela se produit si le taux d'allocation est dépassé au moins deux fois;
  • en raison d'une quantité anormalement élevée de sécrétions dans la bouche, une tendance réflexe à avaler la salive accumulée apparaît constamment;
  • changements de goût dans la bouche, la sensibilité au goût des aliments peut être trop forte ou insuffisante.

Il convient de noter que parfois, la sensation d'excès de salive dans la bouche peut être fausse, cela se produit lorsque la cavité buccale souffre d'une blessure. Dans ce cas, le patient peut se plaindre d'un inconfort allégué, bien qu'en fait, la sécrétion se déroule normalement.

Pourquoi y a-t-il beaucoup de salive chez l'adulte?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le problème peut être associé non seulement à un trouble buccal, mais également à d'autres dysfonctionnements corporels..

  1. Troubles du système digestif - une acidité accrue dans l'estomac, une perturbation du foie et du pancréas, du tractus gastro-intestinal, des ulcères et autres contribuent le plus souvent à l'apparition d'une hypersalivation.
  2. Pathologie thyroïdienne - déséquilibre hormonal dans le corps.
  3. Grossesse - chez les femmes, une hypersalivation peut survenir pendant cette période en raison d'une toxicose. Les nausées pendant la grossesse rendent la déglutition de la salive problématique, ce qui contribue à son accumulation..
  4. Prise de médicaments - tant chez les hommes que chez les femmes, le problème peut être causé par la prise de certains médicaments. Dans ce cas, vous devez vous assurer que la cause de la maladie est la prise du médicament et réduire sa posologie.
  5. Processus inflammatoires dans la cavité buccale - dans des maladies telles que l'amygdalite ou la stomatite (par exemple,), la sécrétion de sécrétion augmentera de manière significative, mais sera plus susceptible d'être une réaction défensive du corps.
  6. Maladies du système nerveux - paralysie cérébrale, Parkinson, sclérose latérale, névralgie du trijumeau, etc.;
  7. Pendant le sommeil, elle peut être causée par:
  • respiration buccale;
  • structure irrégulière de la dentition;
  • trouble du sommeil.

Une personne souffrant d'hypersalivation dans un rêve ne ressent généralement pas ses symptômes pendant la journée..

L'augmentation de la salivation est un symptôme d'autres maladies plus graves qu'un seul problème buccal. C'est pour cette raison que lorsque vous trouvez en vous les symptômes appropriés, vous devez consulter un médecin..

Les causes de l'augmentation de la salivation chez les enfants

Les enfants sont plus susceptibles que les adultes de souffrir d'hypersalivation, principalement en raison des particularités du développement humain dans l'enfance. Les principales raisons sont:

  • facteur réflexe - chez les enfants dans la première année de vie, l'hypersalivation n'est pas une pathologie, elle est causée par des caractéristiques réfléchissantes et doit être perçue comme inévitable. La dentition chez un enfant provoque souvent une augmentation de la salive, car une charge grave tombe sur la gencive et la cavité buccale dans son ensemble;
  • vers - cela est dû à l'habitude de l'enfant de tirer des objets sales dans sa bouche, avec des helminthes, une salivation accrue sera observée plus souvent la nuit que pendant la journée;
  • infection ou perturbation du tractus gastro-intestinal chez les nourrissons - une situation peut se produire lorsque la sécrétion est normale, mais la salive du bébé n'est pas avalée en raison de troubles de la fonction de déglutition;
  • Troubles mentaux - surviennent chez les enfants plus âgés. Dans ce cas, vous devez immédiatement contacter un pédiatre, qui déterminera la cause exacte du symptôme et vous dirigera vers une consultation avec d'autres spécialistes ou prescrira le traitement nécessaire.

Important! Si un enfant plus âgé a des problèmes persistants avec une salivation accrue, cela peut provoquer des troubles de la parole, car il est assez difficile pour les enfants de prononcer les mots correctement et rapidement.

Hypersalivation pendant la grossesse

En raison de dysfonctionnements de l'équilibre hormonal du corps d'une femme causés par la grossesse, une hypersalivation peut être observée, le plus souvent ses symptômes apparaissent dans les 2-3 premiers mois après la conception.

La toxicose aux premiers stades entraîne des réflexes de vomissement et une perturbation des fonctions de déglutition. En conséquence, les femmes pendant la grossesse peuvent éprouver non seulement une hypersalivation, mais aussi une salivation.

Dans le même temps, il n'est pas du tout nécessaire que les glandes commencent à sécréter une plus grande quantité de salive, juste le processus de déglutition est moins fréquent, respectivement, il est retardé dans la cavité buccale.

Vidéo: recherche sur la salive

Pendant le sommeil

Une salivation fréquente dans l'obscurité peut être déclenchée par plusieurs facteurs:

  • les glandes salivaires se "réveillent" plus tôt qu'une personne - pendant le sommeil, leur travail est beaucoup plus lent, mais parfois elles reprennent le processus de travail bien avant le moment où une personne commence à être éveillée;
  • sommeil bouche ouverte - si une personne, pour une raison quelconque, dort avec la bouche ouverte, alors dans un rêve, elle sera sujette à l'hypersalivation. Dans ce cas, il est nécessaire de se tourner vers le spécialiste ORL, car le problème est le plus souvent de sa compétence, mais il est également nécessaire de consulter un dentiste, car la bouche peut ne pas être fermée en raison d'une mauvaise structure de la dentition;
  • perturbation du sommeil - si une personne dort trop fort, alors elle ne contrôle pas certains processus dans son corps. Le cerveau humain n'est pas en mesure de contrôler la sécrétion de sécrétion, ce qui entraîne une hypersalivation.

Si les faits d'apparition accrue de salive dans la cavité buccale pendant le sommeil ne sont pas trop fréquents et qu'elle n'est pas libérée trop abondamment, il y a peu de raisons de s'inquiéter..

Comment réduire la salivation?

L'augmentation de la salivation et l'inconfort qui en découle font que les gens ont un fort désir de se débarrasser de ce problème le plus rapidement possible. Le traitement, à son tour, dépend des causes de son apparition.

Le processus de diagnostic de la maladie ne joue pas moins de rôle que le traitement lui-même. Tout d'abord, vous devez consulter un médecin: il peut s'agir d'un dentiste ou d'un thérapeute. Si les problèmes de survenue d'hypersalivation sont hors de leur compétence, ils peuvent rediriger le patient vers un ORL ou un dentiste.

  1. Si l'apparition d'une grande quantité de salive doit être arrêtée, les médecins peuvent prescrire des médicaments pour supprimer les robots trop actifs des glandes salivaires (par exemple, ribales). Mais si la raison n'est pas spécifiquement en eux, mais dans les maladies d'autres organes ou systèmes, alors ce ne sera pas un traitement pour la maladie, mais la suppression de ses symptômes. Vous ne pouvez vous débarrasser complètement de ce problème qu'après l'élimination définitive de sa source..
  2. Si les glandes salivaires elles-mêmes sont à l'origine de la maladie, les médecins peuvent les retirer, mais cela ne se produit qu'en dernier recours. Le plus souvent, un traitement est prescrit, par exemple, la cryothérapie, qui stimule le réflexe de déglutition. Certains médicaments peuvent être injectés dans les glandes salivaires pour ralentir la sécrétion.

Il existe des remèdes populaires qui peuvent être utilisés à la maison. Ainsi, se rincer la bouche avec une décoction de camomille ou d'ortie peut temporairement réduire les symptômes gênants. Mais un tel traitement est sous la forme d'un auxiliaire, et avec de graves problèmes corporels, les méthodes seront complètement inefficaces.

  • prenez les baies de viburnum et piétinez-les dans un mortier;
  • verser le mélange avec de l'eau (proportion approximative: 2 cuillères à soupe de viorne pour 200 ml d'eau) et laisser infuser 4 heures;
  • rincez-vous la bouche 3 à 5 fois par jour.

Questions supplémentaires

Augmentation de la salivation dans l'amygdalite

Avec un processus froid ou inflammatoire dans la cavité buccale, y compris un mal de gorge, une hypersalivation peut réellement apparaître, car pendant la maladie, une infection pénètre dans la bouche, ce qui enflamme les glandes salivaires. Il est nécessaire de guérir la maladie sous-jacente, après quoi l'augmentation de la salivation disparaîtra, comme l'un de ses symptômes.

Avant ou pendant les menstruations

Symptôme assez rare, il peut être associé à des modifications de l'équilibre hormonal d'une femme au cours de cette période. Si la fréquence et la quantité de salive dans la cavité buccale provoquent une gêne, vous devriez consulter un médecin.

Salivation et nausée

La nausée peut en être à l'origine. Pendant la toxicose chez la femme enceinte, par exemple, le réflexe de déglutition est perturbé - une personne commence à avaler moins souvent et un excès de salive dans la cavité buccale est obtenu.

Après avoir mangé beaucoup de salive dans la bouche - que faire?

Très probablement, les glandes réagissent aux aliments trop épicés ou acides. Ce n'est pas un phénomène très menaçant, mais s'il vous cause un inconfort sévère, alors vous devriez consulter un médecin.

Publications Sur L'Asthme