La grossesse est une condition particulière dans la vie d'une femme, et de nombreux événements ordinaires à cette époque prennent une échelle différente. Cela est particulièrement vrai pour les maladies.

Le nez qui coule pendant la grossesse a dans la plupart des cas les mêmes raisons que tout adulte ou petite personne. Cependant, il existe un terme spécifique "rhinite enceinte", qui signifie la réponse du corps aux changements hormonaux qui s'y produisent. Ce type de maladie est difficile à traiter, mais dans la plupart des cas, il disparaît sans conséquences, soit avant la naissance, soit peu de temps après. Il convient de noter qu’environ un tiers des femmes enceintes souffrent de rhinite, c’est-à-dire que ce problème ne sort pas de l’ordinaire.

Les autres raisons incluent:

  • les allergies
  • infections virales ou bactériennes;
  • climat intérieur défavorable;
  • hypothermie;
  • blessures de la muqueuse nasale;
  • immunité réduite en raison de maladies antérieures;
  • frappé au nez d'un corps étranger;
  • odeurs agressives.

Un nez qui coule est-il dangereux pendant la grossesse??

La rhinite en soi chez les femmes en situation particulière est rarement une menace. Comme indiqué ci-dessus, il s'agit d'une condition normale. Cependant, un nez qui coule peut signaler une autre menace cachée, vous devez donc en découvrir immédiatement la cause..

Le premier danger non évident est que le traitement du rhume pendant la grossesse ne peut pas être effectué par les mêmes moyens que dans la situation habituelle. La plupart des médicaments ont un effet extrêmement négatif sur le développement du fœtus, en particulier aux premiers stades. Par conséquent, les femmes enceintes doivent sélectionner des médicaments spéciaux et sûrs pour le traitement.

Le deuxième point important est qu'un nez qui coule peut être un symptôme d'une maladie plus importante, et une infection virale ou bactérienne deviendra une menace sérieuse pour l'enfant à naître. Un nez qui coule et une fièvre sévère pendant la grossesse sont particulièrement dangereux. Par conséquent, les femmes ne doivent pas ignorer ce symptôme et saisir la maladie au tout début, alors qu'il est beaucoup plus facile de guérir..

Un autre argument en faveur d'une visite immédiate chez le médecin, si vous avez un nez qui coule pendant la grossesse aux premiers stades, est qu'un nez bouché pendant la grossesse prive l'oxygène non seulement de la femme enceinte, mais aussi du bébé, qui ne peut également qu'affecter son développement. Dans les cas particulièrement graves, un manque d'oxygène peut entraîner un sous-développement du tissu nerveux et un retard mental..

Traitement pour un nez qui coule pendant la grossesse

Un nez qui coule pendant la grossesse au 1er trimestre est particulièrement gênant. C'est à cette époque que la formation active de l'embryon et la pose de tous les principaux systèmes ont eu lieu. Par conséquent, l'utilisation de médicaments est extrêmement indésirable, car elle peut sérieusement endommager le bébé à naître. Que faire? Tout d'abord, vous devriez consulter un médecin qui peut identifier la véritable cause de la maladie et vous dire comment traiter un écoulement nasal pendant la grossesse. S'il s'agit d'une allergie, vous aurez besoin de tests complexes conçus pour identifier l'allergène. Après quoi, il doit être éliminé si possible, et le nez qui coule passera de lui-même. Pour les rhumes ou les infections, il est recommandé d'utiliser des remèdes populaires, ainsi que d'appliquer des procédures telles que l'inhalation et le rinçage du nez avec une solution saline spéciale. Si la cause du rhume est un air trop sec et trop de poussière, vous devez vous procurer un humidificateur et faire un nettoyage général. Le lavage nasal dans ce cas sera également utile pour hydrater la muqueuse.

Un nez qui coule pendant la grossesse au 2e trimestre peut être mieux traité. Le fœtus est déjà suffisamment formé et le placenta le protège de manière fiable contre la pénétration de diverses substances. Cette période est considérée comme la plus calme. Et non seulement les remèdes populaires apparaissent dans l'arsenal du médecin, mais il peut également conseiller des gouttes sûres pour le rhume pendant la grossesse. Certes, les médicaments sont prescrits à des doses minimales, parfois même pour les enfants, de sorte qu'ils peuvent ne pas être très efficaces. Mais le lavage et l'inhalation sont toujours efficaces, et l'hydratation de la muqueuse ne sera pas superflue.

Un nez qui coule pendant la grossesse au 3e trimestre est toujours une cause grave et nécessite des soins médicaux. Vous ne devez en aucun cas commencer le traitement vous-même, même s'il vous semble que vous en connaissez la raison et les médicaments sûrs. Le corps est constamment reconstruit, et ce qui s'est produit il y a quelques mois peut être perçu de manière très négative par son propre corps. Cependant, le rinçage du nez avec une solution saline n'est pas contre-indiqué pour le moment..

Grâce à eux, vous pourrez supporter plus ou moins sereinement le rendez-vous avec un spécialiste, où vous trouverez le médicament.

Traitement de la gorge et du nez qui coule pendant la grossesse

Si un jour vous constatez un mal de gorge et un nez qui coule, c'est particulièrement désagréable car ce sont les premiers signes d'un rhume. Il faut se rappeler que pendant la grossesse, de nombreux remèdes traditionnels pour traiter la maladie deviennent contre-indiqués. Par exemple, il est interdit:

  • apport de vitamine C à fortes doses;
  • tout médicament à base d'alcool;
  • et en principe, la plupart des médicaments, en particulier pour les antipyrétiques, à l'exception du paracétamol.

Même les procédures d'échauffement habituelles doivent être effectuées en tenant compte de votre situation, après avoir d'abord consulté votre médecin. Si la condition est accompagnée de température, tout chauffage est strictement contre-indiqué.

Que peuvent les femmes enceintes avec une gorge et un nez qui coule:

  • un spray pour se laver le nez, qui peut être utilisé par les femmes enceintes, par exemple Aqualor;
  • une boisson chaude abondante, de préférence des boissons aux fruits, des thés, des compotes, des bouillons de rose sauvage;
  • chauffage ponctuel du nez avec un sel ou un œuf chauffé;
  • lait chaud avec du miel;
  • inhalation (sur l'avis d'un médecin);
  • gardez vos pieds au chaud (les chaussettes en laine sont votre meilleur ami);
  • diffusion régulière (à ce moment, vous devez vous-même être dans une autre pièce);
  • répartir les oignons et l'ail hachés dans toutes les chambres;
  • la gorge peut être rincée avec des décoctions de calendula, camomille, eucalyptus, sauge - faites-le toutes les deux heures. Il est possible à son tour avec des solutions salines, par exemple, la gorge Aqualor;

Vaporiser d'un nez qui coule pendant la grossesse

Aqualor est un produit unique qui est fabriqué à base d'eau de mer et ne contient aucune substance auxiliaire. Dans le même temps, l'eau de mer elle-même est un complexe vraiment unique de divers macro et micro-éléments utiles pour notre corps. L'eau est puisée dans un endroit écologiquement propre de l'océan Atlantique près des côtes de Bretagne (France) et de Luceşil (Suède). Ensuite, l'eau passe par le processus de purification des impuretés en excès, stérilisée, diluée pour réduire le niveau de salinité et conditionnée en bouteilles avec une forme anatomique d'atomiseur pratique.

Spray pour se laver le nez avec un nez qui coule Aqualor peut être utilisé pour laver le nez et la gorge des femmes enceintes, ainsi que pour la prévention des maladies transmises par les gouttelettes en suspension dans l'air. Il est important qu'il soit totalement inoffensif pour la mère et le bébé à naître. Il peut également être utilisé pour traiter le rhume chez les nouveau-nés. De plus, vous n'avez absolument pas peur d'un surdosage, car il ne peut tout simplement pas l'être. Le schéma posologique recommandé consiste à injecter la solution dans chaque narine aussi souvent que nécessaire. Ensuite, vous devez vous moucher à fond.

Il convient de noter que le médicament ne s'applique pas à l'homéopathie, son efficacité est prouvée par l'expérience clinique. Il lessive non seulement la microflore pathogène de la muqueuse, mais hydrate également.

Prévention du rhume

La grossesse est un moment où vous devez prendre soin de votre santé deux fois et trois fois, car même un rhume banal peut devenir un problème grave pour la santé de la mère et du bébé. Par conséquent, une attention particulière doit être accordée à la prévention des maladies. Nous vous proposons quelques conseils pour protéger votre corps..

Tout d'abord, vous devez aérer régulièrement la pièce, surtout avant le coucher. En même temps, vous ne devez pas vous opposer au projet. Pour éviter la sécheresse, qui est facilitée par l'inclusion du chauffage, achetez un humidificateur ou placez plusieurs récipients d'eau dans les chambres. Humidifiez régulièrement pour éviter l'accumulation de poussière..

Essayez plus souvent d'être à l'air frais, tout en essayant de marcher là où il y a de l'air propre, sans gaz d'échappement. Habillez-vous de manière appropriée pour la météo. Évitez les endroits surpeuplés: dans les cliniques, les transports en commun, les centres commerciaux, où il est susceptible de rencontrer la source d'infection. Les événements de masse doivent également être oubliés pendant que le bébé attend..

Pendant la saison froide, ne négligez pas l'ail et les oignons. Si ces plantes ne font pas partie de votre alimentation normale, vous pouvez simplement les couper et les disposer dans les chambres. Et vous vous souvenez comment, dans l'enfance, ils ont mis des gousses d'ail dans une capsule de Kinder Surprise et les ont emportés avec eux comme une sorte de pendentif.

Nez qui coule pendant la grossesse: 1, 2, 3 trimestres, comment traiter la rhinorrhée (morve), quel est le risque de rhinite pendant la grossesse

Avec un nez qui coule au moins une fois dans sa vie, tout le monde est tombé. Ce phénomène est plutôt désagréable, mais facilement toléré. Mais que se passe-t-il si la rhinite survient chez une femme enceinte? On pense que pendant toute la période de gestation, la future mère sera certainement confrontée à la rhinite à un degré ou à un autre. Mais pendant la grossesse, vous ne pouvez pas prendre le nez qui coule "ne vous souciez pas", car il menace de complications non seulement pour la femme, mais aussi pour son bébé à naître. De plus, vous ne pouvez pas utiliser de façon incontrôlable divers médicaments pour le rhume, car la plupart des remèdes habituels sont contre-indiqués et même dangereux pendant la gestation.

Nez qui coule: son essence et ses types

Le nez qui coule ou la rhinite est une condition de la muqueuse nasale lorsqu'elle devient enflammée, et un mucus abondant est sécrété par la cavité nasale. À la suite de ce processus, la muqueuse nasale augmente considérablement (gonfle), ce qui rend la respiration difficile.

Distinguer la rhinite aiguë et la rhinite chronique. À son tour, le nez qui coule chronique est divisé en plusieurs types:

  • atrophique, lorsque la muqueuse nasale devient plus mince;
  • hypertrophique, avec un épaississement de la muqueuse, ce qui conduit à un rétrécissement des voies nasales;
  • allergique, le corps réagit à divers stimuli par une réaction inadéquate, c'est-à-dire une.

Il existe également d'autres types de rhinite:

  • médicaments - avec utilisation prolongée et incontrôlée de vasoconstricteurs pour le nez;
  • traumatique - en raison d'une sorte de traumatisme (brûlure, choc, etc.);
  • vasomoteur - survient après un stress ou en raison de changements hormonaux, ou après avoir mangé des aliments épicés ou des irritants externes (fumée).

Les causes

Chez les femmes enceintes, un nez qui coule apparaît en raison des facteurs suivants:

Hormone

Pendant la gestation, le niveau d'oestrogène augmente de manière significative, en raison de quoi la production de mucus augmente et les muqueuses gonflent, ce qui affecte naturellement la muqueuse nasale. Un nez qui coule est appelé rhinite vasomotrice..

Allergique

Une allergie à divers irritants externes, tels que le pollen végétal ou les poils d'animaux, provoque le développement d'une rhinite allergique pendant la grossesse. Une allergie peut être absente avant la grossesse et apparaîtra avec son apparition, ce qui est facilité par une diminution de l'immunité chez une femme enceinte.

Infectieux

Diverses infections, qu'il s'agisse de virus ou de bactéries, affectent beaucoup plus les femmes enceintes que les gens ordinaires. Ceci est facilité par l'affaiblissement des forces de protection pendant la gestation.

De plus, les circonstances suivantes peuvent provoquer la survenue d'une rhinite chez la femme enceinte:

  • courbure du septum du nez;
  • prédisposition aux rhumes fréquents;
  • prendre des contraceptifs oraux avant la grossesse;
  • un certain nombre de maladies de la genèse endocrine;
  • écologie perturbée;
  • climat excessivement sec;
  • les femmes émotionnellement labiles avec des sautes d'humeur fréquentes;
  • polypes dans la cavité nasale;
  • végétations adénoïdes;
  • sinusite chronique;
  • plats épicés;
  • stress et détresse émotionnelle intense;
  • diverses tumeurs.

Causes courantes de rhinite chez les personnes

Chez les personnes «ordinaires», les causes du rhume sont aussi nombreuses et variées que chez la femme enceinte. Ceux-ci incluent tous les mêmes facteurs:

  • infections bactériennes et virales (diverses infections virales respiratoires aiguës);
  • hypothermie;
  • une réaction allergique à divers irritants;
  • pathologie nerveuse et endocrine;
  • chirurgie nasale, traumatisme;
  • fascination pour les vasoconstricteurs;
  • atrophie de la muqueuse nasale (production chimique et autres conditions de travail néfastes);
  • déplacement de la cloison nasale;
  • Conditions climatiques «spéciales» (par exemple, sécheresse accrue);
  • adénoïdes et polypes;
  • diminution des défenses corporelles.

Dans son développement, la maladie passe par 3 étapes. Au début, il n'y a pas de décharge réflexe du nez et à l'examen, la membrane muqueuse est pâle et sèche. Sur le second - catarrhale, la rhinorrhée apparaît - une sécrétion abondante de mucus aqueux-transparent, et la muqueuse nasale est rouge vif. Au troisième - dernier stade, une décharge dense et épaisse apparaît, la "morve", qui devient jaune ou verte.

Des taches, voire des saignements, sont caractéristiques de la rhinite atrophique. Ce qui est associé au drainage et aux dommages à la muqueuse nasale.

Symptomatologie

Les manifestations de la maladie, ainsi que les causes, sont très diverses. Les principaux signes de rhinite sont (il n'est pas nécessaire que tout apparaisse à la fois, une combinaison de deux ou trois symptômes est possible avec l'attachement ultérieur du reste):

  • on constate que le nez est bouché, la voix devient sourde, comme si vous parliez à travers du coton;
  • le reniflement constant associé à la congestion nasale et à la difficulté à respirer, est particulièrement intensifié pendant l'activité physique et en position horizontale (généralement caractéristique de la fin de la grossesse);
  • il devient difficile de respirer, ce qui ne fait qu'aggraver l'humeur;
  • rhinorrhée (écoulement muqueux ou épais du nez);
  • fièvre soudaine
  • une sensation de mal de tête constant (dû à des difficultés respiratoires);
  • diminution de l'odorat, c'est-à-dire la perte de "parfum";
  • éternuements constants et fréquents (irritation et gonflement de la muqueuse nasale);
  • diminution de l'appétit en raison de troubles respiratoires;
  • une sensation de corps étranger dans le nez, le nez démange constamment;
  • sommeil perturbé.

La rhinite bactérienne est généralement associée au rhume et commence par les signes caractéristiques des infections virales respiratoires aiguës. Soudain, en plus du rhume, la température augmente, la gorge persiste et tousse, et des maux de tête et des douleurs musculaires sont également possibles. Le nez qui coule est caractérisé par un écoulement abondant du nez de sécrétions aqueuses, qui sont transparentes et ont une consistance muqueuse. En raison du gonflement de la muqueuse, l'essoufflement se joint, ce qui perturbe le sommeil. Au stade final, la «morve» devient visqueuse et vert jaunâtre.

Pour la rhinite allergique, un manque de température est caractéristique dans le contexte de signes soudains apparus:

  • démangeaisons nasales;
  • éternuements constants;
  • abondante décharge claire et aqueuse du nez;
  • arrêt respiratoire;
  • augmentation de la congestion nasale pendant le sommeil.

Si la femme enceinte avait une allergie avant la conception, elle associera facilement la survenue de signes de la maladie au contact d'allergènes. Les allergènes peuvent être le pollen des fleurs, des animaux de compagnie (laine, tiques et insectes), la poussière domestique, certains aliments et médicaments. De plus, avec la rhinite allergique, l'apparence de la future mère change. Gonflement du visage, yeux rougis, bouche constamment ouverte (respiration par la bouche), larmoiement involontaire sont caractéristiques.

La rhinite vasomotrice, très fréquente chez les femmes qui attendent un bébé et associée à des changements hormonaux, peut commencer à n'importe quel stade de la grossesse, y compris au premier trimestre, et se poursuivre jusqu'au moment de la naissance. Les symptômes de la maladie peuvent être légers ou importants. Les rejets sont rares ou abondants, fluides et transparents, une congestion nasale constante et une insuffisance respiratoire contribuent à l'insomnie et altèrent l'humeur..

Quel est le risque de rhinite pendant la gestation?

Un nez qui coule menace non seulement l'état de la femme enceinte, mais aussi la santé de son enfant à naître. La congestion nasale constante fait respirer la femme par la bouche, ce qui draine la membrane muqueuse de l'oropharynx et, dans un contexte d'immunité réduite, rend la muqueuse vulnérable aux infections, ce qui peut entraîner une pharyngite ou une amygdalite. Le nez qui coule de la genèse infectieuse peut provoquer une sinusite, une sinusite ou une otite moyenne.

De plus, la rhinite due à des bactéries ou des virus est très dangereuse pour l'enfant à naître. Dans les premiers stades de la grossesse, elle peut la faire «s'estomper» et, dans les stades ultérieurs, entraîner des malformations fœtales. Au troisième trimestre, une rhinite infectieuse est lourde d'une infection intra-utérine du fœtus.

Dans tous les cas, la rhinite, quelle que soit son origine, contribue à l'insuffisance respiratoire chez la femme, lourde de développement d'insuffisance fœtoplacentaire et d'hypoxie fœtale. À l'avenir, ces complications de la grossesse peuvent entraîner un avortement spontané ou une naissance prématurée, ou la naissance d'un petit enfant (hypotrophique).

Traitement de la rhinite pendant la gestation

Ne vous fiez pas à la «sagesse populaire», qui prétend qu'avec un traitement, le nez qui coule disparaît en une semaine et en l'absence de traitement en seulement 7 jours. Un nez qui coule pendant la grossesse est non seulement possible, mais doit également être traité, car il ne cause aucun inconvénient à une femme, combien est dangereux pour un bébé à naître. Mais en aucun cas vous ne devez vous auto-médicamenter, de très nombreux médicaments familiers pour la rhinite sont contre-indiqués chez les femmes enceintes. Par conséquent, la solution au problème doit commencer par une visite chez le médecin, il déterminera la forme du rhume et recommandera une thérapie efficace..

Gouttes froides

Lorsque la rhinite est apparue, beaucoup se précipitent vers la "baguette magique", c'est-à-dire des médicaments spéciaux - des gouttes dans le nez. Avant de commencer le traitement d'un nez qui coule pendant la grossesse, vous devez consulter un médecin, quelles gouttes peuvent être et comment les appliquer. Médicaments catégoriquement interdits ayant un effet vasoconstricteur, en particulier au cours des 12 premières semaines de grossesse. Les plus courants sont:

  • naphthyzine;
  • naphazoline;
  • galazoline;
  • oxymétazoline et autres.

Sans aucun doute, les gouttes vasoconstricteurs ont un bon effet, et littéralement en quelques minutes, elles éliminent le "déluge" du nez. Mais les femmes enceintes ne peuvent pas être utilisées pour plusieurs raisons:

  • l'effet vasoconstricteur s'étend aux vaisseaux placentaires, ce qui signifie qu'un spasme des vaisseaux sanguins dans le placenta inhibe l'apport d'oxygène au fœtus, ce qui provoquera son hypoxie;
  • ces gouttes sont rapides à s'habituer, elles deviennent donc inefficaces après un court laps de temps, ce qui nécessite une augmentation de la posologie du médicament, ce qui signifie qu'elle aggrave l'hypoxie fœtale;
  • les gouttes peuvent augmenter la pression artérielle, en particulier chez les femmes enceintes, dont la pression est labile et sujette à augmenter (généralement en 2 à 3 trimestres);
  • les gouttes vasoconstricteurs dues au vasospasme dans le nez assèchent la membrane muqueuse du nez et du nasopharynx, ce qui la rend sensible aux infections.

Avec une rhinorrhée significativement prononcée, le médecin peut prescrire des médicaments à effet vasoconstricteur, mais seulement pour une courte période (pas plus de 3 jours), la nuit (si nécessaire, jusqu'à 2 à 3 fois par jour). Ce sont des gouttes pour bébé de Nazol Baby ou Nazol Kids, qui comprennent de la phényléphrine, qui est moins dangereuse pendant la gestation que les médicaments ci-dessus..

On laisse couler du Pinosol, composé d'huiles de pin, de menthe poivrée et d'eucalyptus, dans le nez. Ce médicament facilite la respiration, a des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens, accélère la cicatrisation de la muqueuse nasale et est absolument sûr pendant la gestation.

Rincer le nez

La procédure de lavage des voies nasales a un très bon effet. Au cours de cette procédure, le mucus, la poussière et d'autres particules étrangères, ainsi que les agents microbiens, sont éliminés du nez. Pour le lavage, vous pouvez utiliser du sérum physiologique ou des médicaments contenant du sel marin (Humer et Dolphin, Aquamaris et Aqualor, Salin et Marimer). Il n'est pas recommandé de préparer des solutions salines pour le lavage à la maison, car il est très difficile de respecter la posologie. Mais il est permis de se rincer le nez avec une infusion de pharmacie de camomille (infuser 1 cuillère à soupe dans un litre d'eau bouillante et insister pendant une heure, filtrer et refroidir à température ambiante).

Procédures thermiques

Parmi les procédures thermiques, l'échauffement du nez a fait ses preuves. Sur les ailes du nez des deux côtés sont appliqués 2 œufs durs enveloppés dans du tissu, des sacs de galets chauffés, du sable ou du sel. Cette méthode améliore la circulation sanguine dans la muqueuse nasale, ce qui améliore le flux sanguin et dilue le mucus. En conséquence, les voies nasales sont dégagées et la respiration est facilitée. Mais il est interdit de se réchauffer le nez en cas de fièvre.

Vous pouvez également réchauffer vos jambes, mais de manière "sèche". Autrement dit, en cas de rhume, une femme enceinte devrait marcher dans des chaussettes en laine.

Inhalation

Les inhalations à la vapeur, qui devraient également être effectuées dans un contexte de température normale, ne sont pas moins efficaces. 10 à 15 gouttes d'huile d'eucalyptus, de menthe poivrée, de sauge ou d'arbre à thé sont ajoutées à l'eau bouillante. Couvrant votre tête avec une serviette, vous devez respirer de la vapeur pendant 5 à 7 minutes. Vous pouvez utiliser des herbes médicinales (camomille, ledum, menthe ou sauge) ou respirer sur des pommes de terre bouillies ou des pelures de pommes de terre.

Mais il est conseillé d'effectuer la procédure à l'aide d'un nébuliseur (la composition de la solution sera prescrite par un médecin).

Mode de consommation et nutrition

Il est très important d'observer le régime alimentaire pour la maladie décrite. Un écoulement nasal excessif est une perte de liquide, ce qui est très dangereux pendant la grossesse. Le volume de liquide consommé doit être d'au moins deux litres par jour. La préférence doit être donnée aux tisanes et infusions (camomille, thé à la rose musquée), aux boissons aux fruits (canneberges, groseilles), à l'eau plate et au lait.

Il est nécessaire de réviser la nutrition. Il est nécessaire d'exclure les plats et assaisonnements épicés, les éventuels allergènes alimentaires (miel, agrumes, noix).

Remèdes populaires

Les remèdes populaires sûrs pendant la grossesse et assez efficaces sont largement utilisés dans la lutte contre le rhume:

Oignon et ail

Vous pouvez simplement hacher la tête d'oignon et quelques gousses d'ail et inhaler les vapeurs contenant des substances volatiles, qui ont des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes. Vous pouvez utiliser ces légumes pour l'inhalation de vapeur (tremper les oignons et l'ail dans de l'eau bouillante), ou presser le jus, diluer avec de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 1 et instiller quelques gouttes dans chaque narine trois fois par jour.

Carottes et betteraves

Pressez les carottes ou les betteraves finement râpées dans une étamine ou passez au tamis et diluez le jus obtenu avec de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 1. Instiller les gouttes préparées dans le nez jusqu'à 4 à 5 fois par jour (jusqu'à 6 à 8 gouttes).

Gouttes de soda-tanin

Pour préparer ces gouttes, ajoutez 1 cuillère à café de thé noir dans un verre d'eau bouillante, puis évaporez l'infusion résultante à feu doux pendant un quart d'heure. Filtrez le bouillon, ajoutez une cuillère à café de soda. Le produit obtenu est versé dans le nez quelques gouttes trois fois par jour.

Racine de raifort

Râper la racine de raifort et la pomme dans un rapport de 1: 2 sur une râpe fine, ajouter une cuillère à café de sucre et remuer. Le mélange de vitamines résultant doit être pris 1 cuillère à café deux fois par jour. Le mélange a un effet décongestionnant, ce qui signifie qu'il améliore la respiration. De plus, ce mélange stimule le système immunitaire..

Auto massage

Aide à faire face à la congestion nasale et à l'auto-massage des zones réflexes. Vous devez masser simultanément (légère pression circulaire) le nez et la zone sous le nez. Le tapotement de l'os nasal des deux côtés, le massage des sinus maxillaires (région infraorbitaire) et la zone au-dessus des sourcils sont également autorisés.

Infusion de vitamines

Pour stimuler le système immunitaire, préparez une infusion de vitamines. Mélanger 2 cuillères à soupe de plantain et de millepertuis, verser un verre d'eau bouillante et insister pendant 2 heures. Filtrez et buvez en plusieurs étapes. L'infusion est préparée plusieurs fois, le cours général est de 5 à 7 jours.

Rhinite virale

Dans le traitement de la rhinite virale, toutes les méthodes décrites ci-dessus sont utilisées. De plus, des médicaments antiviraux doivent être utilisés:

  • pommade oxolinique (lubrifier 2 à 3 fois par jour les voies nasales);
  • Pommade Viferon (appliquer sur la muqueuse nasale trois fois par jour);
  • comprimés Derinat (composé d'extraits d'herbes médicinales, a des effets anti-inflammatoires et décongestionnants), prendre 2 comprimés trois fois par jour.

Traitement de la rhinite allergique

Dans le cas d'une rhinite allergique, il est nécessaire, dans un premier temps, d'éliminer les allergènes (aliments, plantes à fleurs dans la maison, animaux de compagnie), si possible. Deuxièmement, les méthodes décrites ci-dessus sont utilisées (lavage du nez, inhalation avec des huiles essentielles). En cas de rhinorrhée importante, le médecin peut prescrire des médicaments à effet vasoconstricteur. La prise d'antihistaminiques pendant la période de gestation est contre-indiquée, mais il est autorisé d'utiliser des comprimés anti-allergiques de troisième génération, par exemple, Telfast. Ou des médicaments non agressifs sont prescrits, tels que le spray Nazalval (contient de l'extrait de menthe poivrée) ou le Cromoglycate sodique sous forme de spray (contre-indiqué pendant 1 trimestre).

Autres traitements

  • aérer la pièce;
  • entretien ménager humide;
  • utilisation intérieure de lampes aromatiques aux huiles essentielles;
  • prévenir la surchauffe du corps (exacerbe le cours de la rhinite);
  • respiration appropriée (respirez peu et longuement et expirez, respirez doucement et uniformément);
  • pendant le sommeil, posez un oreiller supplémentaire (sommeil semi-assis), qui soulage la congestion nasale:
  • Évitez les irritants du nasopharynx (fumée de cigarette et gaz d'échappement);
  • appliquer des baumes «astérisque» ou «docteur maman» sur les ailes du nez (aider à soulager l'enflure et la congestion nasale).

Question Réponse

Réponse: non De telles procédures thermiques sont strictement interdites, car elles peuvent entraîner une menace d'interruption ou de naissance prématurée.

Réponse: Au cours des 2 à 3 premiers jours de la maladie, les rinçages sont effectués jusqu'à 5-6 fois par jour, puis leur nombre peut être réduit à 3-4 fois. Vous pouvez rincer les voies nasales avec une seringue, une petite théière ou des dispositifs spéciaux qui sont attachés aux préparations de rinçage.

Réponse: Non, absolument pas. Le jus d'aloès augmente le tonus de l'utérus, ce qui provoquera un avortement.

Réponse: Les tests d'allergie sont l'administration intradermique d'allergènes. Après cela, la réaction locale est évaluée et un allergène est établi, auquel le sujet est sensible. Pendant la grossesse, les tests allergiques ne peuvent pas être effectués, la rhinite allergique est diagnostiquée par un test sanguin (détermination d'immunoglobulines G spécifiques à certains irritants).

Réponse: Le médecin a raison, le «nez qui coule des femmes enceintes» disparaît après la naissance du bébé, mais, bien sûr, cela prend du temps. En règle générale, la rhinite disparaît du 7 au 10e jour de la période post-partum.

Réponse: Tout d'abord, excluez les visites dans des endroits surpeuplés, en particulier pendant les épidémies de grippe et de rhume. Deuxièmement, vous devez vous habiller en fonction de la météo, ne pas avoir froid et ne pas vous mouiller les pieds. Si possible, excluez tout contact avec des allergènes et des irritants. Vous devez également suivre une alimentation équilibrée riche en vitamines. Bien sûr, promenez-vous au grand air, en évitant les endroits gazés.

Comment traiter un nez qui coule chez une femme enceinte rapidement et en toute sécurité?

Par conséquent, la question se pose inévitablement dans le cas où une femme enceinte a le nez qui coule - comment traiter correctement, en évitant la possibilité de compliquer la situation.

Ajoutez à tout cela le fait que de nombreux médicaments vendus en pharmacie ont une grossesse comme contre-indication directe, alors il devient inévitable de connaître la liste des médicaments dont l'utilisation est autorisée dans une période aussi délicate..

Dans cet article, vous recevrez des informations sur les moyens médicaux qui peuvent aider à faire face au nez qui coule chez une femme enceinte. En outre, il sera possible d'acquérir des connaissances sur les caractéristiques de l'apparition et de l'évolution de la maladie, les dommages qu'elle inflige à l'enfant à naître, ainsi que des mesures préventives qui aident à prévenir la maladie du nez qui coule.

Nez qui coule pendant la grossesse - caractéristiques

Pendant la grossesse, le corps féminin, et en particulier le système immunitaire, subit une série de changements qui aident le fœtus.

La diminution de l'immunité au cours de cette période est un état complètement naturel, car sinon le corps percevra le matériel d'ADN qui est né étranger et tentera de le détruire, provoquant une fausse couche.

Le corps pendant la gestation essaie d'envoyer toute sa force précisément au développement normal de l'enfant, et non à lui-même.

Tout cela a conduit au fait que l'immunité réduite chez les femmes enceintes a un côté négatif - le corps ne peut tout simplement pas se défendre contre diverses infections qui peuvent pénétrer dans le corps.

Une petite quantité d'anticorps ne peut tout simplement pas faire face au virus, et tout cela conduit finalement à un résultat - un nez bouché et une morve.

En soi, un nez qui coule, malgré sa prévalence, n'est pas une maladie indépendante standard. Il représente l'apparition d'une inflammation sur les muqueuses du nez et appartient à la catégorie des pathologies affectant les organes respiratoires.

Cette maladie est le symptôme le plus courant de nombreuses infections virales, telles que les infections respiratoires aiguës, la grippe et autres, car c'est la membrane muqueuse du nez qui devient la toute première barrière qui protège le corps contre les températures extrêmes, les virus ou d'autres facteurs indésirables..

Le nez qui coule chez les femmes enceintes est un phénomène assez courant, surtout au cours du premier trimestre, lorsque les hormones commencent activement à se reconstruire.

Chez les femmes enceintes, vous pouvez souvent observer un nez qui coule, surtout si le bébé est né pendant la saison froide - en hiver et en automne. Pendant cette période, les maladies virales règnent et une faible immunité entraîne une infection bénigne..

Cependant, en plus de la raison la plus évidente - une infection virale, il existe un certain nombre de raisons importantes qui peuvent provoquer un écoulement nasal chez les femmes enceintes.

Raisons principales

Comme mentionné précédemment, une immunité réduite est tout à fait normale chez les femmes enceintes..

Par conséquent, si vous souhaitez donner naissance à un enfant, vous devrez vous en accommoder tout au long de la période de gestation - une augmentation affectera négativement le fœtus jusqu'à sa mort. Un organisme dans une période aussi délicate devient incroyablement vulnérable aux influences extérieures.

Les causes du rhume peuvent être:

  • Infections diverses - un nez qui coule est considéré comme le principal symptôme d'un rhume et d'autres maladies considérées comme respiratoires et affectant le nez;
  • Allergie - la restructuration du corps peut entraîner une réaction du corps à de nouveaux stimuli ou à renforcer les anciens. En pénétrant dans les muqueuses du nez, un allergène peut facilement provoquer une rhinite allergique. Ces irritants comprennent la poussière, le pollen, la laine, les médicaments, les produits chimiques ménagers et bien d'autres. En plus de l'écoulement aqueux du nez, il s'accompagne généralement de démangeaisons, d'éternuements et de larmoiements fréquents et abondants;
  • Maladies pathologiques sur le nasopharynx - une hypertrophie de l'eau, des végétations adénoïdes, une cloison nasale incurvée ou une sinusite peuvent facilement provoquer une inflammation du nez;
  • Hypothermie constante et prolongée du corps de la femme enceinte;
  • Faible humidité intérieure entraînant un dessèchement des muqueuses.

Effet hormonal

Cependant, en plus des raisons énumérées ci-dessus, qui peuvent provoquer un écoulement nasal, non seulement chez une femme enceinte, mais aussi chez une personne ordinaire, il existe un autre facteur important.

Pendant la période de développement fœtal, le corps de la mère est reconstruit intensivement au niveau hormonal.

La production active de progestérone, qui protège la grossesse, conduit au fait que le liquide commence à s'accumuler activement dans le corps.
Son augmentation progressive conduit à un œdème, la cavité nasale ne fait pas non plus exception - le volume de fluides commence souvent à augmenter dans ses tissus.

Cependant, plus d'une progestérone affecte le corps féminin à ce moment. La production simultanée d'oestrogène liée aux hormones sexuelles, en plus de ses fonctions directes pour le développement du placenta et du bébé, contribue à augmenter le volume de la muqueuse nasale.

Le travail simultané de deux hormones conduit à l'apparition d'un nez qui coule, mieux connu des médecins comme un "nez qui coule des femmes enceintes".

En règle générale, une telle maladie s'accompagne d'un certain nombre de symptômes désagréables:

    • sécrétions transparentes constantes de mucus des sinus;
    • éternuements fréquents
    • narines sèches et démangeaisons.

Nez qui coule sévère pendant la grossesse pour un bébé

La question du mal qu'un nez qui coule peut causer pendant la grossesse est l'une des questions les plus importantes que les futurs parents posent aux médecins. Malheureusement, il est impossible de donner une réponse exacte ici, car tout dépend du trimestre dans lequel la femme se trouve au moment du rhume.

Une chose est sûre - aux premiers stades du développement fœtal, un nez qui coule peut devenir mortel pour un bébé à naître, car il provoque une fausse couche ou un avortement spontané.

En plus de cela, il existe un certain nombre de dangers:

  • Si une infection virale pénètre dans le corps, se propage dans tout le corps et pénètre dans l'embryon, elle peut entraîner non seulement une naissance prématurée, mais également des anomalies dans le développement de l'enfant;
  • Un nez qui coule sévèrement empêche la mère de respirer par le nez. Un manque constant d'oxygène peut entraîner une privation d'oxygène du bébé;
  • L'utilisation de presque tous les médicaments utilisés pour traiter la rhinite peut nuire au développement du fœtus..

Ainsi, la future femme doit être clairement assimilée - même un nez nasal inoffensif à première vue, qui à l'état normal est facile à guérir avec des gouttes, chez les femmes enceintes provoque souvent la perte du bébé, et donc vous devez soigneusement considérer votre santé.

Diagnostic du nez qui coule

Avant de commencer à traiter un nez qui coule, le médecin doit déterminer les causes de son apparition.

Le «nez qui coule des femmes enceintes», survenant en raison de changements hormonaux, n'est pratiquement pas traité - il ne nuit pas beaucoup à la santé et ne passe qu'après l'accouchement. Cependant, si des allergies ou des virus sont à blâmer, vous devez immédiatement commencer le traitement d'un rhume.

L'un des principaux signes permettant de calculer le type de nez qui coule - la durée et le type de décharge apparaissant par le nez - ont-ils une texture aqueuse ou muqueuse.

Principalement utilisé pour déterminer l'état:

  • Diagnostic différentiel, au cours duquel un examen approfondi du patient est effectué et le médecin détermine le type exact de maladie en fonction des symptômes disponibles, des antécédents de plaintes et de plaintes.
  • Dans de rares cas, une rhinoscopie antérieure est également utilisée ou la cavité nasale est examinée par endoscopie..
  • S'il y a une possibilité que les bactéries soient devenues la cause du rhume, le médecin prélève un tampon de la cavité nasale pour la culture bactériologique.

Traitement pour un nez qui coule pendant la grossesse

Caractéristiques du traitement par trimestre

Il est préférable de suivre les procédures recommandées par les médecins, selon le trimestre, pendant la cicatrisation. De cette façon, il sera possible d'obtenir un résultat efficace et en même temps de ne pas nuire à l'enfant à naître.

Premier trimestre

Toutes les infections sont incroyablement dangereuses pour le corps, car le bébé commence à peine à émerger.

La rhinite virale est caractérisée par de la fièvre, un malaise général, tandis que la rhinite hormonale est caractérisée par le bien-être, mais un nez gonflé.

Au cours de ce trimestre, il est préférable d'utiliser des remèdes populaires, tous les médicaments sont absolument interdits, car ils pénètrent facilement dans le fœtus..

Insérez des jus naturels dans votre nez et réchauffez-les.

Deuxième trimestre

Le deuxième trimestre est considéré par les médecins comme le plus sûr. Le fœtus et le placenta sont assez stables, donc un nez qui coule chez la mère n'affecte pas particulièrement l'enfant. Les rhinites hormonales et allergiques sont les plus courantes à l'heure actuelle..

Vous pouvez utiliser des médicaments mous, tels que des gouttes nasales pour enfants, pour éliminer la congestion:

De plus, le lavage des sinus avec des bouillons aux herbes et au sel a prouvé leur efficacité..

En pharmacie, vous pouvez acheter des solutions prêtes à l'emploi pour se laver le nez ou des gouttes naturelles à base d'eau de mer:

Utiliser l'inhalation ou l'aromathérapie.

Troisième trimestre

Le corps de la mère s’habitue généralement aux nouveaux allergènes, donc cela ne se produit pas souvent.

Pour le traitement, des inhalations de menthol ou de laurier sont utilisées et des pommades peuvent également être appliquées sur le nez:

Traitement gouttes nasales

Il faut faire attention aux gouttes qui peuvent être instillées dans le nez des femmes enceintes lors du traitement du rhume:

  • N'utilisez en aucun cas des gouttes vasoconstricteurs - bien qu'elles soient efficaces dans la lutte contre l'inflammation de la muqueuse nasale, elles ont un certain nombre de facteurs négatifs. Tout d'abord, les substances qui y pénètrent se propagent facilement dans tout le corps, y compris celles qui peuvent pénétrer le fœtus. De plus, le risque d'hypoxie est élevé en raison de l'augmentation de la pression artérielle. Il convient de noter que ces gouttes ont un effet addictif..
  • Les gouttes nasales de xylométazoline ne doivent pas être achetées.
    Ce groupe comprend des médicaments populaires tels que:

  • Dans les cas extrêmes, les médecins peuvent prescrire des médicaments à base d'oxyméthazoline. Il est préférable d'utiliser des versions pour enfants de ces médicaments, car l'option d'un surdosage est moindre. Ne vous enfoncez pas dans le nez plus de deux fois par jour.
    Ceux-ci inclus:

Rincer le nez

Le lavage nasal est considéré comme une procédure très efficace pour les femmes enceintes pour guérir le nez qui coule..

Pour cela, il est préférable d'utiliser:

  • Les solutions salines, cependant, leur concentration devrait être très faible. Même dans ce cas, le lavage peut nettoyer la muqueuse nasale des virus proliférants et améliorer la respiration. Pour préparer la solution, dissolvez une cuillère à café de sel de mer dans un verre d'eau (bouillie et refroidie), et ajoutez également quelques gouttes d'iode.
  • Afin de rincer le nez, vous pouvez utiliser une solution saline;
  • Si du pus sort du nez avec des sécrétions, utilisez une solution antimicrobienne - dans un verre d'eau, dissolvez un comprimé de Furacilin. Il tue efficacement les germes;
  • Lorsque vous ne souhaitez pas préparer indépendamment des solutions de lavage, vous pouvez utiliser des produits de pharmacie à base d'eau de mer. En raison de leur naturel, ils ne nuisent pas au bébé à naître.

Miramistin d'un rhume

La miramistine, après une série d'essais cliniques, s'est révélée sans danger pour la mère et le fœtus même au premier trimestre de la grossesse.

Il est largement utilisé dans de nombreux domaines de la médecine - de la chirurgie à l'obstétrique en tant qu'antiseptique à action antimicrobienne et est très polyvalent..

La miramistine avec un nez qui coule peut être utilisée non seulement en gouttes pour le nez, mais aussi pour l'inhalation et le lavage:

  • En gouttes, instillez 1-2 gouttes à la fois environ 8 fois par jour pendant une semaine;
  • Pour vous laver le nez, nettoyez-le deux fois par jour;
  • Pour l'inhalation, 4 ml de médicament sont ajoutés au nébuliseur - au total, jusqu'à 4 procédures doivent être effectuées par jour.

Homéopathie

En général, les remèdes homéopathiques ne se sont pas encore révélés efficaces dans le traitement du nez qui coule chez les femmes enceintes. Aucun des essais cliniques n'a été réussi, car la teneur en substances actives de ces médicaments est limitée, voire nulle..

L'homéopathie, malgré son énorme popularité auprès de centaines de milliers de personnes, agit davantage sur la base de l'effet «placebo» que sur la réelle efficacité du rhume.

Cependant, en même temps, l'utilisation de Delufen, Cinnabsin et d'autres moyens est absolument sans danger pour le corps de la mère et ils peuvent être utilisés à tout mois de grossesse sans crainte de nuire au fœtus..

Phytothérapie

Les huiles essentielles, sous leur forme naturelle ou en tant que composant du médicament, ont leur propre nombre de fans en raison de la haute performance:

  • Sinupret aide à traiter le traitement du rhume. Un médicament à base de plantes est créé. Pendant la grossesse, il est préférable de prendre des pilules, autorisées à n'importe quel trimestre. La présence de nombreuses herbes dans la composition du médicament peut provoquer une réaction allergique.
  • La composition du médicament Pinosol aide à hydrater les muqueuses nasales. Il est basé sur de nombreuses huiles aux effets anti-inflammatoires et antiseptiques..
  • Le baume Zvezdochka est souvent conseillé pour le nez qui coule pendant la grossesse, mais il doit être traité avec prudence. Les huiles essentielles et la cire d'abeille provoquent un risque d'allergies. Le médicament ne doit pas être appliqué sur les muqueuses ni pris par voie orale.

Inhalation

Si un nez qui coule est provoqué par des virus, l'inhalation de vapeur sera un moyen très efficace de débarrasser une femme enceinte d'un nez qui coule..

Pour la procédure, il est préférable d'utiliser:

  • huiles essentielles (eucalyptus, sapin);
  • préparations à base de plantes (camomille, sauge, calendula).

Tous ces composants ont un effet antimicrobien et réduisent l'inflammation du nez..

Pour effectuer l'inhalation du rhume, placez de l'eau bouillante dans un récipient, ajoutez quelques gouttes d'huile essentielle et respirez la vapeur résultante. La vapeur affecte directement les voies respiratoires, mais ne se propage pas plus loin. La procédure est effectuée pendant 5 minutes 3-4 fois par jour, une heure après avoir mangé.

Remèdes populaires pour le traitement du nez qui coule pendant la grossesse

Un nez qui coule est une maladie qui peut être guérie sans l'utilisation de médicaments chimiques.

Les méthodes folkloriques depuis de nombreux siècles ont prouvé leur grande efficacité:

  • Jus de betterave ou de carotte d'un rhume. Pressez le jus frais des légumes, puis enfoncez-le dans le nez. Il est recommandé d'insuffler dans chaque narine 4 gouttes de jus pas plus de 5 fois par jour.
  • Jus de Kalanchoe - presser le jus des feuilles de la fleur et le diluer dans de l'eau bouillante. Instillez 3 gouttes à la fois, seulement 3 fois par jour pendant 7 jours.
  • Le jus d'aloès obtenu à partir de feuilles charnues aide également. Appliquer quelques gouttes à la fois 3 fois par jour.

Prévoir

Comme vous pouvez le comprendre, même un nez qui coule peut nuire au corps d'une femme enceinte. Une attention particulière doit être portée au traitement, sinon des complications ultérieures peuvent apparaître, tant pour la mère que pour le fœtus..

Au final, tout peut conduire à une fausse couche ou à une infection virale grave..

La prévention

En fait, il est assez difficile de protéger le corps du rhume pendant la grossesse, ne serait-ce que parce que pendant plusieurs mois par an, une femme devra encore survivre aux mois froids avec une immunité réduite.

Cependant, il existe un certain nombre de mesures préventives recommandées par les médecins pour les femmes enceintes qui aideront à réduire le risque d'infection:

  • Évitez le stress, mangez bien et faites de l'activité physique autorisée - essayez de mener une vie saine.
  • Choisissez avec soin les vêtements dans lesquels vous vous promenez - ils doivent correspondre à la météo et ne pas permettre la possibilité de surchauffe ou d'hypothermie.
  • Lorsque vous visitez des endroits surpeuplés où il existe un risque de contact avec les patients, utilisez un bandage de gaze ou appliquez une pommade à l'oxoline à titre préventif..
  • Mouillez la maison et placez un humidificateur.

Commentaires

Avis sur un nez qui coule pendant la grossesse:

Pour traiter le corps féminin d'un nez qui coule pendant la grossesse, il est extrêmement important d'établir la cause qui a conduit à son apparition. Au premier signe de malaise ou de faiblesse, consultez immédiatement un médecin.

Le traitement des femmes enceintes pour n'importe quelle maladie est lourd d'un certain nombre d'efforts, car on ne peut leur prescrire divers médicaments. Surtout, ils doivent se concentrer sur les nombreuses façons de la médecine traditionnelle, afin de ne pas endommager le fœtus.

Nez qui coule pendant la grossesse au 1er, 2e et 3e trimestre

Ne sous-estimez pas le danger de nez qui coule pour une femme enceinte et son bébé à naître. La rhinite d'origine virale provoque souvent des maladies telles que pharyngite, amygdalite, sinusite, otite moyenne, sinusite. Séchage de la muqueuse nasale, diminution de l'immunité locale et générale - facteurs de risque supplémentaires pour le développement de complications.

La pénétration de bactéries et de virus dans l'organisme, à commencer par l'apparition d'un nez qui coule, peut entraîner des malformations fœtales, un «gel» de la grossesse, une infection de l'enfant à naître dans les dernières semaines de son développement..

La violation de la respiration complète d'une femme enceinte affecte négativement l'apport d'oxygène au fœtus. L'hypoxie est la cause de l'accouchement prématuré et de la naissance d'enfants souffrant de malnutrition, de pathologies des systèmes respiratoire, nerveux et circulatoire.

Toute condition qui affecte l'état de santé d'une femme enceinte doit être évaluée par le médecin traitant pour prescrire un traitement adéquat et sûr..

Nez qui coule pendant la grossesse au premier trimestre

La grossesse chez la femme s'accompagne de graves changements hormonaux dus à une augmentation des niveaux d'oestrogène et de progestérone nécessaires pour porter le bébé et son développement intra-utérin normal. Parallèlement, le volume de sang circulant dans le corps de la femme augmente. Cela affecte l'état et les fonctions de nombreux organes et systèmes. Le résultat d'une augmentation du volume sanguin et d'une augmentation du niveau d'hormones sexuelles féminines est un gonflement et un amincissement de la membrane muqueuse des sinus nasaux, ce qui conduit à la formation de congestion.

Dans ce cas, la muqueuse nasale devient sèche, irritée. Les facteurs négatifs - la poussière, l'air sec, les produits chimiques contenus, par exemple, dans les assainisseurs d'air, ne font qu'augmenter le gonflement des sinus et provoquer un écoulement nasal, qui peut accompagner une femme tout au long de la grossesse. La congestion et l'écoulement nasal compliquent grandement la respiration, réduisent l'apport d'oxygène, dont le manque provoque des maux de tête et, de plus, affecte négativement le développement du fœtus. Tout cela, associé à un système immunitaire affaibli, explique la raison du rhume et du rhume courants chez les femmes enceintes..

Les maladies virales sont très dangereuses pour une femme enceinte et le fœtus. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les fausses couches surviennent souvent précisément en raison de maladies infectieuses. Par conséquent, si vous rencontrez un nez qui coule pendant la grossesse dans les premiers stades, surtout s'il s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, de la toux, des maux de gorge, des maux de gorge, qui sont des compagnons intégrants du rhume et du SRAS, vous devez immédiatement contacter votre médecin. En aucun cas, vous ne devez vous auto-médicamenter, car la plupart des médicaments sont contre-indiqués au 1er trimestre de la grossesse. L'automédication peut causer des dommages irréparables à un fœtus en développement et nuire à sa santé..

Une autre cause du rhume courant pendant la grossesse au premier trimestre est l'allergie. Pendant la grossesse, la sensibilité du corps augmente considérablement, de sorte que la rhinite allergique dans cette position n'est pas rare. Elle est particulièrement prononcée lors de la floraison printanière des plantes. En plus du pollen, les allergies peuvent provoquer une pollution de l'air, des poils d'animaux, des cosmétiques et d'autres facteurs. Le traitement d'une rhinite allergique ne doit pas non plus être reporté, sinon il se transformera en une forme chronique, ce qui n'est pas sûr pour le bébé, la maladie peut lui être transmise.

Les tumeurs, les caractéristiques anatomiques du nasopharynx, les végétations adénoïdes, les polypes, les lésions nasales, le stress et la dépression, les maladies du système cardiovasculaire, le traitement prolongé avec certains médicaments, les maladies chroniques du nasopharynx (amygdalite, pharyngite, sinusite) peuvent également conduire à un nez qui coule..

Étant donné que c'est au cours du premier trimestre que les principaux organes et systèmes du fœtus sont pondus, la prise de médicaments n'est effectuée que dans des cas extrêmement difficiles. Par conséquent, il est recommandé de commencer le traitement du rhume avec des remèdes populaires qui n'ont pratiquement aucune contre-indication et ne constituent pas une menace pour le bébé et sa mère..

Nez qui coule pendant la grossesse au 2e trimestre

Le deuxième trimestre est considéré comme la période de grossesse la plus calme, lorsque le bébé est déjà suffisamment formé, son corps est un peu plus fort et adapté. Un nez qui coule au 2e trimestre de la grossesse ne constitue pas une menace de fausse couche, car un placenta formé peut protéger le bébé contre les facteurs indésirables, mais la rhinite ne présente pas moins de menace pour le fœtus. Et cela est principalement dû à un œdème de la muqueuse dans le contexte de changements hormonaux, ce qui provoque une congestion, un essoufflement et une privation d'oxygène.

La carence en oxygène peut provoquer un certain nombre de pathologies différentes chez le fœtus:

Le manque d'oxygène (hypoxie) a un effet négatif sur le cerveau et le système nerveux, qui se développe activement au cours du deuxième trimestre. En raison de l'hypoxie, un enfant peut naître avec des pathologies associées à l'activité nerveuse et cérébrale;

Une insuffisance fœtoplacentaire se développe - une violation des fonctions du placenta, dans laquelle l'apport d'oxygène et de nutriments au foetus est insuffisant;

En raison de l'oxygène et de l'insuffisance fœtoplacentaire, l'enfant peut mal prendre du poids;

Le système endocrinien de l'enfant souffre, dont le développement se produit au deuxième trimestre.

La grande erreur de nombreuses femmes est qu'elles commencent à traiter seules le rhume. Bien que certains médicaments soient autorisés au deuxième trimestre (même sous une forme pédiatrique et à la posologie minimale), leur admission doit être effectuée sous la stricte surveillance d'un gynécologue et uniquement après analyse pour déterminer les causes de la maladie. Comme au premier trimestre, les médicaments vasoconstricteurs ne doivent pas être pris. Et certains médicaments pour le rhume et le rhume, le plus souvent à l'origine, peuvent affaiblir le tonus de l'utérus et les fausses couches.

En outre, le danger pour l'enfant réside dans le risque de contracter l'infection par le placenta si la mère du bébé doit respirer par la bouche en raison de la congestion nasale. Les virus pénètrent dans les bronches et les poumons, sont absorbés dans la circulation sanguine, provoquant une intoxication infectieuse, qui ne peut qu'affecter le développement de l'enfant.

Nez qui coule pendant la grossesse au 3e trimestre

Un nez qui coule peut accompagner une femme en début et en fin de grossesse. L'un des effets secondaires de la rhinite est le manque d'oxygène dû au gonflement et à la congestion nasale. Comme lors des deux trimestres précédents, au cours des dernières semaines de grossesse avec rhume, il existe également un risque de carence en oxygène et ses conséquences pour le fœtus.

De plus, au 3ème trimestre de la grossesse, le développement d'un nez qui coule provoqué par des virus est lourd de:

La pénétration de l'infection dans le liquide amniotique, l'infection du bébé avant l'accouchement, cela peut conduire au fait que le bébé naîtra infecté;

Le vieillissement du placenta, ce qui entraîne un affaiblissement de ses fonctions protectrices et un passage plus libre des substances nocives, par exemple, des composants des médicaments, au fœtus;

Effet négatif sur la production de lait après l'accouchement.

Ainsi, un nez qui coule en fin de grossesse et les rhumes qui l'ont causé n'affectent pas directement le développement et la formation du fœtus, car il est déjà formé, mais peut entraîner une infection et la naissance d'un bébé en mauvaise santé..

Par conséquent, il est important de consulter un médecin pour tout changement dans le corps, même avec un léger rhume, d'observer des mesures préventives contre les maladies tout au long de la période de gestation, ainsi que de subir régulièrement un examen de routine, de passer les tests nécessaires, qui vous permettront de détecter en temps opportun le début du processus inflammatoire et d'empêcher le développement de la maladie. De l'air frais dans la chambre, un nettoyage humide régulier, des promenades fréquentes, pas de stress, une alimentation équilibrée et un mode de vie sain aideront à garder le futur bébé et sa mère en bonne santé.

Un nez qui coule est-il enceinte pendant la grossesse??

Pour répondre à la question de savoir comment un nez qui coule affecte un bébé à naître, vous devez comprendre que le plus grand risque est un nez qui coule pendant la grossesse causé par le rhume et les maladies virales, car il existe un risque d'infection du fœtus et de développement de pathologies. Pour éviter ces effets, l'infection doit être éliminée. Cela nécessite de prendre des médicaments antibactériens indésirables pendant la grossesse, en particulier au cours du premier et du deuxième trimestre, lorsque des organes importants se forment et se développent chez l'enfant.

Les maladies infectieuses menacent non seulement le gonflement de la muqueuse nasale, comme mentionné ci-dessus, mais peuvent également provoquer un épaississement des parois du placenta, à la suite de quoi l'enfant recevra une quantité insuffisante de nutriments et d'oxygène. Un tel effet négatif sur le fœtus entraîne un retard dans son développement et sa croissance et, au cours du premier trimestre de la grossesse, peut entraîner une fausse couche. De plus, les maladies virales s'accompagnent souvent d'une augmentation de la température corporelle, ce qui perturbe la circulation métabolique et sanguine. Une femme perd son appétit à une température, consomme moins de nourriture, par conséquent, un enfant reçoit moins de nutriments, ce qui affectera certainement sa croissance. De plus, les virus affectent non seulement le nasopharynx et les voies respiratoires, mais aussi les bronches, les poumons, provoquant leur inflammation. En réponse à cela, une toux apparaît, épuisant le corps déjà affaibli d'une femme.

Ainsi, un nez qui coule, tout d'abord, est dangereux car une femme a du mal à respirer, ce qui limite le flux d'oxygène et conduit à une hypoxie fœtale. Un nez qui coule rend la respiration difficile, inhibe le flux d'oxygène, ce qui provoque des étourdissements, des maux de tête, une augmentation de la pression, ce qui peut entraîner une faiblesse, une fatigue constante et une panne. Cela est dû à une baisse des performances, une somnolence, une mauvaise humeur, de la nervosité.

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse?

Alors, avec quoi traiter un nez qui coule pendant la grossesse et, surtout, comment? En choisissant parmi les nombreux fonds destinés au traitement du rhume pendant la grossesse, il convient de privilégier les méthodes alternatives les plus sûres, par exemple. Dans tous les cas, la prise de médicaments doit être effectuée sur recommandation d'un médecin et sous sa surveillance. S'il n'est pas possible de consulter un médecin maintenant, vous pouvez utiliser les recommandations suivantes pour le traitement d'urgence de la maladie.

Gouttes et vaporisations d'un nez qui coule pendant la grossesse

Lors du choix de ces médicaments, la prudence s'impose, car l'effet de presque tous les médicaments est basé sur un effet vasoconstricteur. Le mauvais choix ou une surdose d'un médicament peut nuire à la santé d'une femme et de son enfant à naître.

Pinosol pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les gouttes et le spray Pinosol ne doivent pas être utilisés plus de 7 jours par trimestre.

Structure: Pinosol contient des huiles essentielles de sapin, de menthol et d'eucalyptus, de la vitamine E, du thymol.

Propriétés pharmacologiques: Le médicament, créé à base de substances naturelles d'origine végétale, a un effet anti-inflammatoire et antiseptique local. Les gouttes et le spray soulagent le gonflement de la muqueuse et réduisent la viscosité de la sécrétion.

Les indications: Le pinosol est utilisé dans le traitement de la rhinite aiguë et chronique, de l'inflammation du nasopharynx avec une sécheresse accrue de la muqueuse.

Contre-indications d'utilisation: sinusite, intolérance individuelle aux composants du médicament.

Effets secondaires: brûlure et hyperémie du nasopharynx, gonflement et démangeaisons.

Nazivin Sensitive

Pendant la grossesse, Nazivin ne peut être utilisé qu'à la dose recommandée par le fabricant. Le médicament sous forme de gouttes ou de spray est utilisé dans les cas où les avantages pour la mère l'emportent sur les risques possibles pour le fœtus.

Structure: chlorhydrate d'oxymétazoline (le principal ingrédient actif), eau, acide citrique, citrate de sodium, glycérol 85%.

Propriétés pharmacologiques: les gouttes nasales et le spray Nazivin Sensitive appartiennent au groupe des médicaments vasoconstricteurs.

Les indications: nez qui coule pour le virus ou le rhume, rhinite de toute origine, sinusite, otite moyenne, eustachite.

Contre-indications: Hypersensibilité au médicament, rhinite atrophique, glaucome.

Effets secondaires: brûlures, éternuements, muqueuses sèches, rhinite médicamenteuse à usage prolongé. Augmentation possible de la pression artérielle, tachycardie, insomnie, maux de tête.

Spray Nasic pendant la grossesse

L'effet du spray nasal n'a pas été testé pour la toxicité pour la reproduction, par conséquent, le médicament n'est pas recommandé pour une utilisation pendant la grossesse..

Structure: chlorhydrate de xylométazoline, dexpanthénol, eau, excipients.

Propriétés pharmacologiques: 2-3 minutes après utilisation, resserre les vaisseaux sanguins, normalise la respiration nasale, stimule la régénération de la muqueuse nasale.

Les indications: rhinite dans les infections respiratoires aiguës, rhinite vasomotrice et allergique, sinusite, otite moyenne.

Contre-indications d'utilisation: lactation, hypertension artérielle, athérosclérose.

Effets secondaires sont extrêmement rares.

Vibrocil pendant la grossesse

Il faut garder à l'esprit que le médicament a un effet vasoconstricteur systémique, il n'est donc pris que selon les indications du médecin.

Structure: Les gouttes et le spray Vibrocil contiennent de la phényléphrine, du maléate de diméthindène, de l'eau, de l'huile de lavande, des excipients.

Propriétés pharmacologiques: élimine le gonflement de la muqueuse, a un effet vasoconstricteur local, a un effet antihistaminique.

Les indications: tous les types de rhinite sauf atrophique fétide, sinusite, otite moyenne aiguë.

Contre-indications d'utilisation: haute sensibilité aux composants du médicament, rhinite atrophique.

Effets secondaires: brûlure légère et nez sec.

Onguents pour le nez qui coule pendant la grossesse

L'utilisation de pommades vous permet d'agir ponctuellement sur les foyers de la muqueuse du nasopharynx.

Pommade à l'évamenol pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la pommade Evamenol est utilisée à la posologie prescrite par le fabricant. Ses composants ne pénètrent pas la barrière placentaire, n'ont pas d'effets tératogènes.

Structure: huile d'eucalyptus, lévomenthol, gelée de pétrole.

Propriétés pharmacologiques: les composants de la pommade stimulent les récepteurs de la muqueuse nasale, ont des effets anti-inflammatoires et antiseptiques

Les indications: rhinite aiguë et chronique.

Contre-indications d'utilisation: enfants de moins de 2 ans, hypersensibilité à l'huile d'eucalyptus, menthol.

Effets secondaires: réaction allergique possible.

Fleming Pommade pendant la grossesse

Pendant la grossesse, vous devez consulter un médecin pour clarifier le bon schéma thérapeutique, l'utilisation de pommade ne nuit pas au processus de porter un enfant.

Le médicament fait référence aux médicaments homéopathiques.

Structure: calendula, hamamélis, esculus, menthol, oxyde de zinc, gelée de pétrole.

Propriétés pharmacologiques: Il a des effets analgésiques, anti-inflammatoires, bactéricides et asséchants. La pommade améliore la microcirculation des tissus, accélère leur régénération.

Les indications: rhinite vasomotrice.

Contre-indications d'utilisation: hypersensibilité aux composants de la pommade.

Effets secondaires: réactions allergiques extrêmement rares.

Lavage nasal pendant la grossesse

La procédure de lavage a un effet positif sur l'état du nasopharynx. L'irrigation du nez en élimine les germes, le mucus et la poussière. La muqueuse est humidifiée avec de l'air sec, les croûtes du nez se ramollissent.

Dauphin pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est recommandé de prendre soigneusement Dolphin, en analysant soigneusement l'état de votre santé. Le médicament peut provoquer des saignements de nez chez une femme enceinte.

Dolphin est offert au consommateur sous la forme d'un ensemble de sachets avec un remède à base de plantes minérales et un inhalateur. C'est un agent antiviral et antimicrobien.

Structure: sel de mer, extrait de rose musquée, bicarbonate de sodium, extrait de réglisse. Les patients ayant des antécédents d'allergies se voient proposer une composition légèrement modifiée du médicament Dolphin, qui ne contient pas d'herbes.

Propriétés pharmacologiques: soulage le gonflement de la muqueuse enflammée en éliminant les virus et les microbes du nasopharynx, élimine le mucus, rétablit la perméabilité des voies respiratoires, régénère les tissus, accélère l'écoulement du mucus des sinus.

Indications: écoulement nasal, otite moyenne, sinusite, maladies inflammatoires du pharynx, sinusite, rhinosinusite.

Contre-indications d'utilisation: congestion nasale complète, tumeurs de toute étiologie, prédisposition aux saignements de nez, enfants de moins de 4 ans.

Effets secondaires: saignement de nez, eustachite.

Aquamaris pendant la grossesse

La grossesse n'est pas une contre-indication à l'utilisation du médicament Aquamaris.

Structure: eau stérilisée de la mer Adriatique, riche en sels et oligo-éléments, eau de mer ordinaire.

Propriétés pharmacologiques: soulagement de l'inflammation, stimulation de l'immunité locale, ramollissement des croûtes et excrétion des produits vitaux bactériens, régénération des tissus nasopharyngés.

Les indications: rhinite allergique chez les femmes enceintes et allaitantes, maladies du nasopharynx, prévention et traitement des infections virales.

Contre-indications d'utilisation: obstruction des voies nasales, allergie aux composants du médicament, prédisposition aux saignements de nez, néoplasmes dans la cavité nasale.

Effets secondaires: réactions allergiques locales.

Humer pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est utilisé sur recommandation d'un médecin.

Structure: eau de mer isotonique stérile.

Propriétés pharmacologiques: le médicament a un effet nettoyant et hydratant local, soulage l'irritation de la muqueuse nasale, facilite la respiration.

Les indications: prévention et traitement des maladies du nasopharynx, des sinus, de la rhinite allergique.

Contre-indications d'utilisation: hypersensibilité aux composants du médicament.

Effets secondaires: dans de rares cas, réactions allergiques, hyperémie de la muqueuse.

Salin pendant la grossesse

Pendant la grossesse, Salin est utilisé à n'importe quel trimestre après avoir consulté un médecin.

Structure: solution isotonique à 0,65% de chlorure de sodium, substances supplémentaires, eau purifiée.

Propriétés pharmacologiques: Il est utilisé pour éliminer le gonflement de la muqueuse nasale, a un effet anti-inflammatoire, adoucit les croûtes sèches et éclaircit le mucus, facilite la respiration nasale. Le spray nasal Salin réduit la dose de médicaments vasoconstricteurs, agit comme un agent antiviral et antifongique, améliore l'odorat.

Les indications: rhinite infectieuse, allergique et atrophique, sécheresse accrue de la muqueuse nasale.

Contre-indications d'utilisation:: œdème pulmonaire ou cérébral, hyperkaliémie, hyperchlorémie, hyperhydratation, insuffisance cardiaque ou rénale.

Effets secondaires sont absents

Miramistin pendant la grossesse

La miramistine ne pénètre pas dans la circulation systémique, elle n'est donc pas dangereuse pour une femme enceinte et son enfant à naître, n'a pas d'effet toxique.

Le médicament appartient au groupe pharmacologique des antiseptiques.

Structure: Miramistine, eau purifiée.

Propriétés pharmacologiques: La solution de miramistine a un effet bactéricide sur les bactéries, les champignons pathogènes et les virus. Le médicament accélère la régénération tissulaire, stimule l'immunité locale, empêche l'infection de la muqueuse, soulage les processus inflammatoires.

Les indications: traitement des maladies inflammatoires du nasopharynx.

Contre-indications d'utilisation: hypersensibilité à la substance active principale.

Effets secondaires: réactions allergiques extrêmement rares, brûlures au lieu d'application.

"Astérisque" pendant la grossesse d'un rhume

Il existe plusieurs médicaments appelés Asterisk. Il s'agit d'un spray, de gouttes nasales à base de Xylométazoline et d'un baume vietnamien, créé à partir d'une composition d'huiles essentielles. Le spray et les gouttes nasales appartiennent au groupe des médicaments vasoconstricteurs.

Indications d'utilisation des "astérisques": rhinite de nature allergique et virale, sinusite, maladies inflammatoires du pharynx. Contre-indications: allergie aux composants du médicament, hypertension artérielle, thyrotoxicose, rhinite atrophique, athérosclérose.

Pendant la grossesse, l'utilisation de baume, de spray et de gouttes nasales "Asterisk" n'est pas recommandée. Ces limitations sont causées par les propriétés vasoconstrictives de la xylométazoline, ainsi que par la forte probabilité d'une allergie aux huiles essentielles de baume.

Remèdes populaires pour le rhume pendant la grossesse

Il n'est pas facile de trouver des recettes folkloriques sans danger pour la santé d'une femme enceinte et de son bébé à naître.

Cependant, certaines méthodes peuvent encore être utilisées pour:

Inhalation de vapeurs d'oignons et d'ail hachés;

Instiller dans les voies nasales du jus d'oignon ou d'ail dilué avec de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 1, passer 3 fois par jour;

Instillation dans le nez de betterave ou de jus de carotte dilué dans de l'eau 1: 1 5-6 fois par jour pour 7-8 gouttes;

Instillation dans le nez d'une solution de thé noir, évaporée pendant 15 minutes, (1 c. Dans un verre d'eau bouillante) et 1 c. soda alimentaire. Le médicament est coulé 3 fois par jour pendant 2-3 gouttes;

Réception d'un mélange de vitamines de racine de raifort râpé et de pomme dans un rapport de 1: 2 avec l'ajout d'une cuillère à café de sucre. Le mélange est pris 2 fois par jour pour 1 cuillère à café.

L'auto-massage de l'arête nasale, de la zone réflexe sous le nez, au-dessus des sourcils et des points sur la surface postéro-latérale du cou aidera à réduire l'inconfort et la congestion nasale..

Aloès pendant la grossesse d'un nez qui coule. L'aloe ne peut pas être utilisé pour traiter le nez qui coule chez les femmes qui attendent un bébé, car les substances actives du jus de cette plante augmentent le tonus de l'utérus. Cette circonstance peut entraîner une naissance prématurée, un avortement spontané en début de grossesse..

Kalanchoe d'un nez qui coule pendant la grossesse. Le jus de Kalanchoe est considéré comme un remède très efficace contre le rhume. Cependant, pendant la grossesse, ces recettes doivent être traitées de manière extrêmement sélective. Premièrement, vous pouvez être allergique au jus de Kalanchoe. Deuxièmement, l'action des gouttes du jus de cette plante provoque des éternuements intenses, qui n'affectent pas toujours positivement le bien-être d'une femme et de son enfant.

Si une femme enceinte n'a pas peur de ces effets secondaires, elle peut préparer des gouttes de Kalanchoe.

Rincez et séchez la feuille de la plante, mettez-la au réfrigérateur pendant 5 jours.

Broyer la feuille en pulpe, envoyer au réfrigérateur pendant 2 jours supplémentaires.

Pressez le jus à travers une gaze stérile.

Instiller goutte à goutte 3 fois par jour dans chaque narine. La durée du traitement peut aller jusqu'à 10 jours.

Peut-il y avoir un nez qui coule sans fièvre pendant la grossesse?

L'apparition d'un nez qui coule chez les femmes enceintes n'est pas nécessairement due à une infection virale, bien que parmi plus de 200 types de rhinovirus, certains provoquent des infections respiratoires aiguës sans augmentation de la température. De plus, des allergies ou des taux élevés d'œstrogènes peuvent provoquer un rhume sans fièvre. Ce phénomène est appelé rhinite vasomotrice des femmes enceintes..

Un nez qui coule sans température peut être causé par une sécheresse excessive dans la pièce, lorsque la libération de mucus en quantité accrue est une réaction protectrice du corps à un microclimat défavorable. De plus, les causes d'un écoulement nasal pendant la grossesse peuvent être le stress, les tumeurs des organes ORL et les violations de leur structure.

Prévention d'un écoulement nasal pendant la grossesse

Comme mesures préventives dont vous avez besoin:

Le plus souvent possible, promenez-vous au grand air, aérez la pièce plusieurs fois par jour et effectuez quotidiennement un nettoyage humide dans la maison;

Pour prévenir le rhume, vous devez prendre des vitamines tout au long de votre grossesse et surveiller votre alimentation;

Le sous-refroidissement ne devrait pas être autorisé;

Pendant la saison froide, lorsqu'une épidémie de maladies respiratoires se produit, vous devez utiliser une pommade oxolinique avant de quitter votre maison, et il est préférable de ne pas visiter les lieux publics.

Et rappelez-vous, s'il y a des signes d'écoulement nasal et d'autres symptômes de maladies infectieuses pendant la grossesse, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Éducation: En 2009, un diplôme a été obtenu dans la spécialité «Médecine générale», à l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir effectué un stage à l'Hôpital Clinique Régional de Mourmansk, un diplôme dans la spécialité "Oto-rhino-laryngologie" (2010)

Publications Sur L'Asthme