Pas toujours une personne se rend compte qu'elle est tombée malade avec une sinusite, la confondant avec un rhume. Cependant, les complications de cette maladie sont beaucoup plus dangereuses - la maladie peut être fatale. Une insidieuse particularité de la sinusite maxillaire est qu'elle peut pendant longtemps être asymptomatique, se révélant finalement sous une forme aiguë.

Définition de la sinusite maxillaire

Peu de gens savent que le nez d'une personne n'est que la pointe de l'iceberg d'un système caché de voies respiratoires (remplies d'air) de sinus. La cavité nasale est reliée à un réseau d'autres cavités cachées sous la peau, avec ce qu'on appelle. sinus (sinus). Leur surface est recouverte d'une membrane muqueuse constituée d'épithélium et de cellules caliciformes qui produisent du mucus. Grâce aux cils épithéliaux, ce mucus se déplace des sinus vers la cavité nasale. Cela est nécessaire pour éviter un séchage excessif des voies nasales, pour fournir des conditions de respiration confortables..

Le sinus qui nous intéresse est le maxillaire. Il s'agit d'une cavité appariée située au-dessus de l'os maxillaire (à gauche ou à droite du nez sous l'œil), qui est une petite grotte. Il se compose de 5 parois (supérieure, inférieure, antérieure, médiale et postérieure). Dans un état sain, il est constamment rempli d'air. En cas d'inflammation de sa muqueuse, les médecins diagnostiquent une sinusite maxillaire.

Le deuxième nom du sinus est le sinus maxillaire (en l'honneur du chirurgien britannique Nathaniel Highmore qui l'a découvert). La sinusite est un nom alternatif pour l'inflammation décrite.

Classification

La différenciation suivante de la maladie:

  • par la nature du cours (aigu, chronique);
  • sous forme d'exsudat sécrété (séreux, purulent);
  • étiologie (virale, bactérienne, traumatique, fongique, allergique).

Les causes

Comme toute réponse inflammatoire, la sinusite maxillaire peut être de nature bactérienne ou virale. L'infection peut pénétrer dans le sinus par la cavité nasale, le sang ou par des dents malsaines dans la mâchoire. L'inflammation peut se développer en raison de complications d'un rhume, d'un rhume ou de maladies infectieuses. Diverses blessures au visage peuvent également provoquer son apparition..

Facteurs de risque

Pour toute maladie, il existe des prédispositions à sa survenue. Les facteurs de risque de développement d'une sinusite sont les suivants:

  • troubles anatomiques de la cavité nasale;
  • prolifération de polypes dans les passages entre les sinus;
  • rhinite allergique;
  • septum nasal incurvé;
  • complications après la grippe, la scarlatine, la rougeole, le nez qui coule ou le SRAS.

Symptômes et signes de la maladie

Les symptômes de l'inflammation peuvent ne pas apparaître au premier abord. Cela est dû au fait que les parois du sinus maxillaire sont recouvertes d'un petit volume de tissu nerveux et vasculaire. Des sensations désagréables peuvent se propager à la tête, à la gorge et aux dents. Au fil du temps, le patient peut ressentir les affections suivantes:

  • lourdeur dans le nez ou le front, qui se développe en un mal de tête général (pire le soir);
  • congestion nasale, difficulté à respirer par le nez;
  • douleur dans le sinus avec mouvements brusques de la tête, inclinaisons du corps;
  • écoulement nasal d'exsudat (jaune clair), écoulement nasal abondant;
  • augmentation de la température à 38 ° C sous forme aiguë;
  • faiblesse générale du corps et fatigue;
  • perte d'odeur et de goût;
  • maux de gorge possibles (inflammation secondaire des amygdales), dents, éternuements fréquents.

Types de sinusite maxillaire

La sinusite maxillaire a sa propre classification. Considérez les types suivants.

Sinusite maxillaire odontogène

Le sinus inférieur bordant la gencive est particulièrement fin. Ses dégâts provoquent le soi-disant. inflammation odontogène. Il se déroule le plus souvent dans le contexte de processus inflammatoires se produisant dans les dents de la mâchoire supérieure.

En raison de la structure de la paroi inférieure de la cavité pendant le traitement dentaire, il existe un risque de remplissage de matière dans le sinus.

Sinusite maxillaire aiguë

Si une personne rencontre d'abord cette inflammation, elle prend souvent une forme aiguë. Elle survient avec des symptômes exacerbés (fièvre, exsudat abondant, maux de tête).

Sinusite maxillaire chronique

Une fois transférée, mais non traitée (insuffisamment drainée), la sinusite acquiert une nature chronique prolongée, qui se déroule dans le contexte de symptômes moins prononcés (sans fièvre et écoulement nasal abondant).

Sinusite maxillaire bilatérale, gauche et droite

Dans le cas de la pansinusite - inflammation de tous les sinus - la sinusite maxillaire devient jumelée, de nature bilatérale. Les sinus s'enflamment symétriquement; une sinusite gauche et droite se produit.

Diagnostique

La reconnaissance de la maladie incombe au médecin ORL. Il établit un diagnostic basé sur les symptômes ci-dessus, un examen séparé des sinus, la prise d'antécédents et des études cliniques. Une palpation du sinus maxillaire est réalisée, un examen visuel du passage nasal. Une radiographie est prise, ce qui confirme finalement la maladie (dans la zone des sinus, il y a une panne de courant, indiquant un exsudat accumulé).

Parfois, les médecins ont recours à la tomodensitométrie et à la rhinoscopie pour déterminer plus précisément le site de l'inflammation et la nature de l'exsudat. Une ponction est également pratiquée pour recueillir le matériel sécrété afin de semer afin de déterminer la sensibilité de l'infection aux antibiotiques.

Traitement

Le système de traitement de la sinusite maxillaire consiste à utiliser des médicaments (antiviraux, antibiotiques) et à nettoyer la cavité enflammée du pus et de l'épanchement (drainage). Parallèlement à l'éradication de l'infection, les médecins soulagent les symptômes et éliminent les conséquences de la maladie.

Traitement médical

Pour tuer l'infection, les médecins prescrivent des antibiotiques à large spectre, en tenant compte de la sensibilité des micro-organismes à eux, ainsi que de la présence d'effets secondaires pour le patient. En vigueur:

Dans le cas d'une étiologie allergique de la maladie, des antihistaminiques sont utilisés. Pour réduire la sécrétion d'exsudat et prévenir l'enflure, une prise de trois jours de médicaments vasoconstricteurs (oxymétazoline) est effectuée. Le soulagement d'un symptôme de douleur est obtenu grâce à des médicaments non stéroïdiens.

Procédures

Parallèlement à la procédure médicale, le rinçage des sinus est prescrit avec des solutions antiseptiques (miramistine, furatsiline, hypochlorite de sodium). Avec une accumulation abondante de pus et d'autres sécrétions qui interfèrent avec le processus respiratoire normal, un drainage ou une ponction est effectué. Après une ponction, après le nettoyage du sinus, des agents antibiotiques sont également introduits ou des cathéters de drainage sont installés qui permettent un lavage quotidien de la cavité.

Le traitement chirurgical classique est une méthode de résection, dans laquelle une partie du tissu est retirée pour créer un écoulement de pus du sinus. L'approche moderne permet d'effectuer cette procédure sans incisions en introduisant un cathéter à ballonnet par le nez. Un tel cathéter aspire et élimine le pus accumulé de la cavité.

Inhalation

L'introduction de médicaments pour la sinusite maxillaire est possible par inhalation. Les inhalations peuvent soulager l'enflure, fluidifier l'exsudat et ainsi faciliter son élimination du sinus. Des techniques à la vapeur et en aérosol sont utilisées. La procédure doit être effectuée 2 fois par jour pendant deux semaines.

Recette pour l'inhalation de vapeur:

  • 20 gouttes d'huile d'eucalyptus;
  • 16 gouttes d'huile de romarin;
  • 8 gouttes d'huile de citron;
  • 5 gouttes d'huile de thym.

Mélanger la quantité d'huile ci-dessus dans un flacon, faire bouillir 1 litre d'eau et ajouter la solution résultante. Couvrez-vous la tête avec une serviette. Inspirez votre nez avec les yeux fermés pendant 15-20 minutes.

Pour l'inhalation d'aérosols, les médicaments suivants sont utilisés:

  • la xylométazoline;
  • naphazoline;
  • Isof spray;
  • Spray Bioparox;
  • Spray Polydex.

La prévention

Afin de ne pas attendre l'apparition de la sinusite maxillaire, une personne doit traiter les maladies sous-jacentes qui la provoquent. Le nez qui coule en temps opportun, la grippe, la rougeole ou la scarlatine éviteront les complications sous forme de sinusite. La prévention nécessite également que le patient élimine les facteurs de risque contre lesquels la sinusite peut se former, par exemple, la correction d'un septum nasal incurvé.

Il semblerait qu'un simple nez qui coule peut signaler la présence d'une maladie plus dangereuse - la sinusite. En raison de sa proximité avec le cerveau, le foyer de l'inflammation constitue toujours une menace pour la vie humaine et peut entraîner de tristes conséquences. L'inflammation des sinus crée un risque de transfert du processus inflammatoire vers d'autres organes: le périoste, les canaux auditifs et même le cerveau. Sans intervention spécialisée adéquate, la maladie menace de se transformer en nécrose des os crâniens, abcès cérébral et méningite.

Sinusite maxillaire chronique et aiguë: qu'est-ce que c'est, symptômes et traitement

La sinusite maxillaire, ou sinusite - une lésion inflammatoire de la membrane muqueuse du sinus maxillaire, est l'une des maladies les plus courantes et souvent récurrentes des organes ORL.


La gravité des symptômes de la sinusite est déterminée par la gravité de son évolution.

Le sinus maxillaire, ou sinus maxillaire, est un sinus paranasal, qui occupe la majeure partie du corps de l'os maxillaire. Sa taille et sa forme se distinguent par la variabilité individuelle et liée à l'âge. La membrane muqueuse de cette cavité est une continuation de la muqueuse nasale. Il est représenté par un épithélium cilié et comprend de nombreuses glandes muqueuses.

La fréquence des sinusites varie de 5 à 50% de toutes les maladies des sinus paranasaux.

Définition de la sinusite maxillaire

Peu de gens savent que le nez d'une personne n'est que la pointe de l'iceberg d'un système caché de voies respiratoires (remplies d'air) de sinus. La cavité nasale est reliée à un réseau d'autres cavités cachées sous la peau, avec ce qu'on appelle. sinus (sinus). Leur surface est recouverte d'une membrane muqueuse constituée d'épithélium et de cellules caliciformes qui produisent du mucus. Grâce aux cils épithéliaux, ce mucus se déplace des sinus vers la cavité nasale. Cela est nécessaire pour éviter un séchage excessif des voies nasales, pour fournir des conditions de respiration confortables..

Le sinus qui nous intéresse est le maxillaire. Il s'agit d'une cavité appariée située au-dessus de l'os maxillaire (à gauche ou à droite du nez sous l'œil), qui est une petite grotte. Il se compose de 5 parois (supérieure, inférieure, antérieure, médiale et postérieure). Dans un état sain, il est constamment rempli d'air. En cas d'inflammation de sa muqueuse, les médecins diagnostiquent une sinusite maxillaire.

Le deuxième nom du sinus est le sinus maxillaire (en l'honneur du chirurgien britannique Nathaniel Highmore qui l'a découvert). La sinusite est un nom alternatif pour l'inflammation décrite.

Par type de distribution: unilatérale (droite et gauche), bilatérale

Dans le corps humain, il y a deux sinus maxillaires, situés symétriquement. L'inflammation peut affecter l'un ou l'autre, ainsi que les deux cavités simultanément. En fonction de la localisation du processus pathologique, les formes suivantes de sinusite catarrhale sont distinguées:

  1. Unilatéral. Des signes typiques sont observés sur le côté gauche ou droit du nez. Elle survient dans 80% des cas, est bien traitable et diagnostiquée.
  2. Double face. Elle affecte simultanément les deux sinus maxillaires. Cela augmente la gravité des symptômes, complique le processus de traitement..

Une sinusite prolongée conduit au développement global du tableau clinique. Avec la chronicité de la maladie, une inflammation est observée dans toute la cavité sinusale et peut se propager à d'autres structures du nasopharynx.

Vous pouvez être intéressé à vous familiariser avec les types de sinusite bilatérale à ce lien.

La localisation de la maladie est plus facilement détectée sur une radiographie. La pathologie y est représentée sous forme de taches sombres de différentes tailles..

Les causes

Comme toute réponse inflammatoire, la sinusite maxillaire peut être de nature bactérienne ou virale. L'infection peut pénétrer dans le sinus par la cavité nasale, le sang ou par des dents malsaines dans la mâchoire. L'inflammation peut se développer en raison de complications d'un rhume, d'un rhume ou de maladies infectieuses. Diverses blessures au visage peuvent également provoquer son apparition..

Facteurs de risque

Pour toute maladie, il existe des prédispositions à sa survenue. Les facteurs de risque de développement d'une sinusite sont les suivants:

  • troubles anatomiques de la cavité nasale;
  • prolifération de polypes dans les passages entre les sinus;
  • rhinite allergique;
  • septum nasal incurvé;
  • complications après la grippe, la scarlatine, la rougeole, le nez qui coule ou le SRAS.

Complications

Un traitement prématuré ou des mesures thérapeutiques inadéquates peuvent entraîner des complications:

  1. Chronisation de la maladie. Se produit en cas d'inflammation fréquente et avec une diminution de la fonction protectrice du corps.
  2. La propagation de la maladie aux tissus mous. Le pus peut percer le septum osseux et pénétrer dans l'orbite..
  3. Otite moyenne aiguë. Se produit avec un gonflement de la muqueuse, ainsi qu'avec un nettoyage insuffisant du nez, l'infection par la trompe d'Eustache pénètre dans l'oreille moyenne.
  4. Méningite. Il s'agit d'une inflammation de la membrane molle de la moelle épinière ou du cerveau due à une percée de pus dans la cavité crânienne.
  5. État septique. L'infection, pénétrant dans la circulation sanguine, se propage à tous les organes. La complication la plus dangereuse, entraînant dans certains cas la mort.

Si un médicament contre le rhume ou des pilules ne permettent pas de faire face à la maladie par vous-même, vous devez consulter un médecin..

Symptômes et signes de la maladie

Les symptômes de l'inflammation peuvent ne pas apparaître au premier abord. Cela est dû au fait que les parois du sinus maxillaire sont recouvertes d'un petit volume de tissu nerveux et vasculaire. Des sensations désagréables peuvent se propager à la tête, à la gorge et aux dents. Au fil du temps, le patient peut ressentir les affections suivantes:

  • lourdeur dans le nez ou le front, qui se développe en un mal de tête général (pire le soir);
  • congestion nasale, difficulté à respirer par le nez;
  • douleur dans le sinus avec mouvements brusques de la tête, inclinaisons du corps;
  • écoulement nasal d'exsudat (jaune clair), écoulement nasal abondant;
  • augmentation de la température à 38 ° C sous forme aiguë;
  • faiblesse générale du corps et fatigue;
  • perte d'odeur et de goût;
  • maux de gorge possibles (inflammation secondaire des amygdales), dents, éternuements fréquents.

Spécialistes de premier plan dans le domaine de l'oto-rhino-laryngologie:

Volkov Alexander Grigorievich

Volkov Alexander Grigorievich, professeur, docteur en sciences médicales, chef du département d'oto-rhino-laryngologie, Université médicale d'État de Rostov, docteur honoris causa de la Fédération de Russie, I membre titulaire de l'Académie russe des sciences naturelles, membre de la Société européenne des rhinologues.

En savoir plus sur le médecin

Enregistrer une consultation avec un spécialiste

Boyko Natalya Vladimirovna

Boyko Natalia Vladimirovna, professeur, docteur en sciences médicales.

En savoir plus sur le médecin

Enregistrer une consultation avec un spécialiste

Zolotova Tatyana Viktorovna

Zolotova Tatyana Viktorovna, professeur, Département d'oto-rhino-laryngologie, Université médicale d'État de Rostov, docteur en sciences médicales, membre correspondant de RAE, meilleur inventeur du Don (2003), décerné: médaille V. Vernadsky (2006), médaille A. Nobel pour le mérite dans le développement de l'invention (2007).).

En savoir plus sur le médecin...

Enregistrer une consultation avec un spécialiste

Karyuk Yuri Alekseevich

Karyuk Yuri Alekseevich - oto-rhino-laryngologiste (ORL) de la catégorie de qualification la plus élevée, candidat des sciences médicales

En savoir plus sur le médecin...

Enregistrer une consultation avec un spécialiste

Éditeur de la page: Kutenko Vladimir Sergeevich

Kondrashev Pavel Alexandrovich

Conférencier: Kondrashev Pavel Aleksandrovich - PhD, docteur - ORL de la plus haute catégorie, assistant du département des maladies de l'oreille, de la gorge et du nez

Conférence n ° 26. Thème: Lésions des sinus (fractures des sinus).

Types de sinusite maxillaire

La sinusite maxillaire a sa propre classification. Considérez les types suivants.

Sinusite maxillaire odontogène

Le sinus inférieur bordant la gencive est particulièrement fin. Ses dégâts provoquent le soi-disant. inflammation odontogène. Il se déroule le plus souvent dans le contexte de processus inflammatoires se produisant dans les dents de la mâchoire supérieure.

En raison de la structure de la paroi inférieure de la cavité pendant le traitement dentaire, il existe un risque de remplissage de matière dans le sinus.

Sinusite maxillaire aiguë

Si une personne rencontre d'abord cette inflammation, elle prend souvent une forme aiguë. Elle survient avec des symptômes exacerbés (fièvre, exsudat abondant, maux de tête).

Sinusite maxillaire chronique

Une fois transférée, mais non traitée (insuffisamment drainée), la sinusite acquiert une nature chronique prolongée, qui se déroule dans le contexte de symptômes moins prononcés (sans fièvre et écoulement nasal abondant).

Sinusite maxillaire bilatérale, gauche et droite

Dans le cas de la pansinusite - inflammation de tous les sinus - la sinusite maxillaire devient jumelée, de nature bilatérale. Les sinus s'enflamment symétriquement; une sinusite gauche et droite se produit.

Quelles sont les causes de la sinusite catarrhale?

Habituellement, les affections respiratoires du groupe des sinusites sont causées par des infections des voies respiratoires supérieures, qui sont très facilement transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air. Autrement dit, les principales causes de la sinusite catarrhale sont la défaite d'une personne par la microflore pathogène. Les oto-rhino-laryngologistes ont également noté des conditions allergiques ou mécaniques qui provoquent l'apparition d'une maladie dangereuse. La sinusite catarrhale infectieuse affecte les personnes de tout âge, vous devez donc être très prudent dans le traitement de ces maladies.

Cela provoque:

  1. ARI, ARVI;
  2. Rhinite fréquente;
  3. Grippe;
  4. OKDVP (catarrhe aigu (inflammation non purulente) des voies respiratoires supérieures);
  5. Rougeole;
  6. Caries négligées.

Les causes non infectieuses, en plus des allergies saisonnières, se chevauchent les voies nasales étroites. Cela se produit à la suite de fractures des os du visage ou de petits corps étrangers pénétrant dans ces passages..

Diagnostique

La reconnaissance de la maladie incombe au médecin ORL. Il établit un diagnostic basé sur les symptômes ci-dessus, un examen séparé des sinus, la prise d'antécédents et des études cliniques. Une palpation du sinus maxillaire est réalisée, un examen visuel du passage nasal. Une radiographie est prise, ce qui confirme finalement la maladie (dans la zone des sinus, il y a une panne de courant, indiquant un exsudat accumulé).

Parfois, les médecins ont recours à la tomodensitométrie et à la rhinoscopie pour déterminer plus précisément le site de l'inflammation et la nature de l'exsudat. Une ponction est également pratiquée pour recueillir le matériel sécrété afin de semer afin de déterminer la sensibilité de l'infection aux antibiotiques.

Comment et comment traiter la sinusite catarrhale chez l'adulte?

Les mesures thérapeutiques visant à éliminer cette maladie et à arrêter les symptômes graves impliquent principalement un traitement médical. À ces fins, on prescrit aux personnes malades des médicaments qui ont des actions différentes..

Parmi les médicaments courants, les spécialistes se distinguent:

  1. Médicaments vasoconstricteurs. Disponible sous forme de préparations nasales locales. De telles gouttes avec sinusite catarrhale sont utilisées pour éliminer les poches sévères des sinus paranasaux. Médicaments de choix: Nazvivin, Nazol, Nesopin.
  2. Antidouleurs. Disponible sous forme de tablette. Médicaments de choix: paracétamol, ibuprofène. Conçu pour soulager efficacement les symptômes désagréables. Grâce à eux, le traitement de la sinusite catarrhale est plus facile.
  3. Médicaments antiviraux. Ces médicaments visent principalement à lutter efficacement contre les agents pathogènes viraux, ainsi qu'à augmenter l'immunité chez une personne malade. Médicaments de choix: groprinosine, novirine, interféron.
  4. Mucolytiques. Le but principal de ces médicaments est de liquéfier et d'excréter ensuite l'exsudat muqueux. Un grand avantage de ces comprimés est qu'ils sont fabriqués exclusivement à partir d'ingrédients naturels. Médicaments de choix: Inupret, Sinupret.

Mais les antibiotiques pour la sinusite catarrhale à appliquer, selon l'avis mutuel des experts, sont inappropriés. Ces médicaments inhibent uniquement la microflore bactérienne qui peuplent la surface intérieure des sinus endommagés avec le développement d'un processus purulent en eux..

Le traitement adéquat de la sinusite catarrhale chez l'adulte comprend également un traitement non médicamenteux, qui consiste à effectuer diverses procédures physiothérapeutiques, ainsi qu'à s'échauffer avec des remèdes populaires.

Les procédures de physiothérapie les plus efficaces sont:

  • échographie et électrophorèse des médicaments;
  • Thérapie UHF;
  • courants diadynamiques basse fréquence.

Le traitement par inhalation de la sinusite catarrhale avec des remèdes populaires et des décoctions phyto est également recommandé. Le plus souvent, des procédures à la vapeur sont effectuées pour aider à fluidifier efficacement le mucus et à le retirer du nasopharynx. Mais dans ce cas, il existe des contre-indications, dont la principale est la présence de température élevée chez une personne.

Traitement

Le système de traitement de la sinusite maxillaire consiste à utiliser des médicaments (antiviraux, antibiotiques) et à nettoyer la cavité enflammée du pus et de l'épanchement (drainage). Parallèlement à l'éradication de l'infection, les médecins soulagent les symptômes et éliminent les conséquences de la maladie.

Traitement médical

Pour tuer l'infection, les médecins prescrivent des antibiotiques à large spectre, en tenant compte de la sensibilité des micro-organismes à eux, ainsi que de la présence d'effets secondaires pour le patient. En vigueur:

Dans le cas d'une étiologie allergique de la maladie, des antihistaminiques sont utilisés. Pour réduire la sécrétion d'exsudat et prévenir l'enflure, une prise de trois jours de médicaments vasoconstricteurs (oxymétazoline) est effectuée. Le soulagement d'un symptôme de douleur est obtenu grâce à des médicaments non stéroïdiens.

Procédures

Parallèlement à la procédure médicale, le rinçage des sinus est prescrit avec des solutions antiseptiques (miramistine, furatsiline, hypochlorite de sodium). Avec une accumulation abondante de pus et d'autres sécrétions qui interfèrent avec le processus respiratoire normal, un drainage ou une ponction est effectué. Après une ponction, après le nettoyage du sinus, des agents antibiotiques sont également introduits ou des cathéters de drainage sont installés qui permettent un lavage quotidien de la cavité.

S'il y a un risque de complications septiques ou en cas d'antibiothérapie infructueuse, une intervention chirurgicale est effectuée pour nettoyer rapidement le sinus.

Le traitement chirurgical classique est une méthode de résection, dans laquelle une partie du tissu est retirée pour créer un écoulement de pus du sinus. L'approche moderne permet d'effectuer cette procédure sans incisions en introduisant un cathéter à ballonnet par le nez. Un tel cathéter aspire et élimine le pus accumulé de la cavité.

Inhalation

L'introduction de médicaments pour la sinusite maxillaire est possible par inhalation. Les inhalations peuvent soulager l'enflure, fluidifier l'exsudat et ainsi faciliter son élimination du sinus. Des techniques à la vapeur et en aérosol sont utilisées. La procédure doit être effectuée 2 fois par jour pendant deux semaines.

Recette pour l'inhalation de vapeur:

  • 20 gouttes d'huile d'eucalyptus;
  • 16 gouttes d'huile de romarin;
  • 8 gouttes d'huile de citron;
  • 5 gouttes d'huile de thym.

Mélanger la quantité d'huile ci-dessus dans un flacon, faire bouillir 1 litre d'eau et ajouter la solution résultante. Couvrez-vous la tête avec une serviette. Inspirez votre nez avec les yeux fermés pendant 15-20 minutes.

L'utilisation de l'inhalation de vapeur est interdite à des températures élevées.

Pour l'inhalation d'aérosols, les médicaments suivants sont utilisés:

  • la xylométazoline;
  • naphazoline;
  • Isof spray;
  • Spray Bioparox;
  • Spray Polydex.

Thérapie antibiotique

On pense que si le traitement symptomatique n'améliore pas le tableau clinique dans les 7 à 10 jours ou si les symptômes progressent, des antibiotiques doivent être prescrits..

L'utilisation d'antibiotiques du groupe des fluoroquinolones et des tétracyclines chez les enfants est la plus préoccupée par la plupart des médecins.

Il existe encore des cas d'utilisation du cotrimoxazole et de la lincomycine dans le traitement de la SG. La première devrait être appliquée de manière très limitée..

En ce qui concerne la durée de l'antibiothérapie, les opinions divergent, la plupart considèrent le cours optimal au moins 10 jours (jusqu'à deux semaines).

L'effet antiviral de Sinupret vous permet de traiter la principale cause des maladies associées au développement de la rhinosinusite.

Dans le traitement de la rhinosinusite purulente, Sinupret augmente considérablement l'efficacité de l'antibiothérapie.

La prévention

Afin de ne pas attendre l'apparition de la sinusite maxillaire, une personne doit traiter les maladies sous-jacentes qui la provoquent. Le nez qui coule en temps opportun, la grippe, la rougeole ou la scarlatine éviteront les complications sous forme de sinusite. La prévention nécessite également que le patient élimine les facteurs de risque contre lesquels la sinusite peut se former, par exemple, la correction d'un septum nasal incurvé.

Il semblerait qu'un simple nez qui coule peut signaler la présence d'une maladie plus dangereuse - la sinusite. En raison de sa proximité avec le cerveau, le foyer de l'inflammation constitue toujours une menace pour la vie humaine et peut entraîner de tristes conséquences. L'inflammation des sinus crée un risque de transfert du processus inflammatoire vers d'autres organes: le périoste, les canaux auditifs et même le cerveau. Sans intervention spécialisée adéquate, la maladie menace de se transformer en nécrose des os crâniens, abcès cérébral et méningite.

Mesures préventives

Pour éviter une éventuelle rechute de sinusite, certaines actions préventives doivent être effectuées:

  • Consultez régulièrement un médecin pour détecter et soulager l'inflammation en temps opportun..
  • Hydratez la muqueuse nasale par inhalation et rinçage.
  • Mangez des aliments sains qui contiennent des substances qui aident votre corps à fonctionner correctement..
  • Éliminez les mauvaises habitudes.
  • Élimine ou minimise le contact avec les irritants.
  • Traiter en temps opportun les maladies qui peuvent provoquer le développement d'une sinusite.
  • Nettoyez régulièrement dans la pièce et humidifiez l'air..

Réponses aux questions

La sinusite - une complication courante de la rhinite, est diagnostiquée plus souvent que les autres types de sinusite. La maladie nécessite une approche intégrée, il est donc important de connaître les principaux points concernant le traitement et l'évolution de la pathologie.

Pourquoi ne passe pas longtemps

Échoue depuis longtemps - c'est la préservation de symptômes typiques d'une durée de 2 semaines, ce qui indique un traitement mal sélectionné, la transition de la maladie vers une forme chronique. Ce processus peut être déclenché par une infection concomitante, un système immunitaire affaibli et des caractéristiques anatomiques du corps..

Est-ce contagieux

La sinusite catarrhale ne peut pas être transmise à d'autres personnes, ce qui est la réponse à la question «la sinusite est-elle contagieuse». Le risque d'infection ne se produit que lorsqu'une infection secondaire est attachée. Il peut être de nature bactérienne, virale ou fongique. Cela détermine non seulement la voie de transmission, mais aussi le choix de la stratégie thérapeutique.

Symptomatologie

Quant aux symptômes de la sinusite catarrhale et de ses manifestations, le traitement correct de la maladie en dépend largement..

Les principales caractéristiques comprennent:

  • un nez qui coule qui ne disparaît pas plus de quelques semaines;
  • une migraine qui devient plus forte si vous inclinez la tête;
  • douleur dans les orbites, ainsi que dans le front;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • augmentation des pertes nasales.

Cependant, avec la forme œdémateuse, il ne peut tout simplement pas y avoir de décharge des voies nasales. Jusqu'à ce que la forme de la maladie devienne aiguë.

Non sans le syndrome d'intoxication, qui s'accompagne de:

  • la faiblesse
  • fatigue sans cause;
  • diminution de l'appétit;
  • augmentation de la température.

Au début, tous ces signes ne peuvent pas être appelés particulièrement prononcés, mais avec le temps, ils deviennent plus intenses.


Déjà au stade initial de la maladie, l'appétit s'aggrave

Le diagnostic d'inflammation gauche est posé par:

  • côté gauche étouffant;
  • la présence d'une rhinite prolongée;
  • des douleurs au front (même s'il est facile de faire pression, elles deviennent plus fortes);
  • écoulement, qui provient principalement de l'entrée nasale gauche;
  • la consistance liquide du mucus émergeant dans un premier temps et sa viscosité avec la densité par la suite (la couleur change également - de transparente à jaune et même brunâtre);
  • gonflement de la moitié avant gauche (avec un possible gonflement de la paupière gauche);
  • augmentation sensible de la température;
  • malaise et faiblesse.

Sous l'influence de certains facteurs, cette maladie peut devenir chronique.


La douleur au front est l'un des symptômes de la sinusite catarrhale.

Une forme compliquée de la maladie peut être suspectée par les symptômes suivants de la sinusite catarrhale:

  • voies nasales obstruées (parfois seulement un d'entre eux) - il devient plus difficile de respirer par le nez;
  • gorge sèche;
  • une odeur spécifique désagréable émane du nasopharynx;
  • les migraines deviennent plus fortes;
  • écoulement nasal (qui peut contenir du pus);
  • se sentir fatigué sans raison;
  • des croûtes se forment;
  • la peau craque dans les narines.

Tous ces signes doivent faire l'objet d'une attention particulière. Mais cela ne signifie pas du tout que, après les avoir remarqués à la maison, vous devez vous diagnostiquer indépendamment et prescrire un traitement

C'est la prérogative d'un oto-rhino-laryngologiste qualifié, et sans préparation médicale, vous risquez de vous tromper et de ne pas traiter du tout ce qui est requis.

Qu'est-ce qu'une sinusite dangereuse ou des complications de la sinusite maxillaire?

La sinusite est une maladie qui se manifeste par des symptômes extrêmement désagréables. En règle générale, avec un traitement normal, il guérit sans complications, mais peut avoir des conséquences graves ou prolongées. Dans certains cas, la maladie peut être mortelle. D'autres complications et conséquences qui ne sont pas directement liées à l'infection sont possibles. De plus, la sinusite aiguë peut devenir chronique, ce qui conduit à une évolution prolongée avec des périodes d'exacerbations.

Pourquoi des complications avec sinusite peuvent survenir?

En règle générale, avec les maladies respiratoires (infections virales respiratoires aiguës, grippe, etc.), des changements inflammatoires se produisent dans les sinus paranasaux, mais ils (sinus paranasaux) récupèrent dès que le nez qui coule (rhinorrhée) disparaît. Les complications graves sont assez rares dans la sinusite aiguë. Cependant, il existe un risque, surtout si la sinusite n'a pas été diagnostiquée et traitée en temps opportun..

Les complications surviennent principalement chez les enfants et les personnes âgées. Mais les individus dont le système immunitaire est affaibli sont également à risque. Ce type d '«immunodéficience» peut avoir de nombreuses raisons. En règle générale, ce sont des maladies déjà existantes de la région nasopharyngée et de l'appareil maxillo-facial.

Si les articulations (anastomoses) entre les sinus paranasaux et la cavité nasale sont fermées, il n'y a pas de ventilation, les micro-organismes pathogènes continuent de se multiplier. Étant donné que la décharge ne peut normalement pas s'écouler des sinus, une inflammation purulente se produit, ce qui provoque des maux de tête et un inconfort grave.

Risque accru d'infection secondaire

Lorsque la stagnation se produit dans les sinus, il existe un risque de «surinfection» ou d'infection secondaire. Ceci est le résultat d'autres agents pathogènes qui contribuent à l'inflammation en plus de la sinusite aiguë existante. La plupart d'entre eux sont des bactéries, parfois des champignons. Dans le cas d'un tel processus, il existe un risque accru d'évolution sévère de la maladie.

Propagation de l'inflammation

La sinusite peut se propager à d'autres tissus, surtout si les bactéries la provoquent. Il s'agit notamment de l'inflammation du périoste et des tissus mous près du site d'infection. Par exemple, une inflammation de la mâchoire supérieure (ostéomyélite maxillaire) peut survenir..

Des conséquences graves menacent lorsque l'inflammation traverse l'os vers d'autres zones du crâne. Ces complications peuvent être une méningite ou une encéphalite. Bien que rares, ils sont potentiellement mortels dans la plupart des cas..

Les signes d'encéphalite ou de méningite comprennent des maux de tête sévères, de l'irritabilité, de la fatigue ou de la photophobie. Signes graves de complication de la raideur (rigidité) des muscles cervicaux et d'une vision trouble dans de tels cas, un traitement immédiat à l'hôpital est requis.

La formation d'abcès dans le cerveau à la suite de la pénétration de microbes et de pus (foyers délimités d'inflammation) est une maladie mortelle. Avec la pénétration de l'infection, des convulsions, une paralysie nerveuse et la formation de caillots sanguins dangereux (thrombose du sinus caverneux) sont possibles.

La propagation de l'inflammation dans l'orbite est plus fréquente chez les enfants. L'inflammation purulente de l'orbite (phlegmon) doit être traitée dès que possible. Les signes d'inflammation orbitaire comprennent une rougeur et un gonflement des paupières, et l'apparition d'une zone oculaire enflée.

La sinusite, comme toute sinusite, peut provoquer une septicémie si le cours est compliqué. Il s'agit d'un processus potentiellement mortel qui se produit à la suite de la propagation de l'inflammation dans la circulation sanguine. La plupart des cas de septicémie sont causés par des infections bactériennes..

Quelles complications de la sinusite peuvent encore être?

Des complications secondaires sont possibles. Il s'agit notamment du rétrécissement des voies respiratoires supérieures pendant le sommeil, ce qui conduit à des ronflements et à un arrêt respiratoire pendant le sommeil (syndrome d'apnée du sommeil).

Les tumeurs peuvent également être une complication de la sinusite, en particulier de la rhinosinusite (sinusite avec inflammation concomitante de la muqueuse nasale). Dans la sinusite chronique, un niveau légèrement plus élevé de développement de tumeurs malignes dans les zones molles de l'espace nasopharyngé (carcinomes nasopharyngés) est observé. Mais le plus souvent, des formations bénignes (polypes) se forment.

Transition vers la forme chronique de la sinusite

La sinusite aiguë (sinusite) peut évoluer vers une forme chronique. La sinusite chronique survient lorsque la maladie dure plus de six semaines ou se répète plusieurs fois par an.
Cela renvoie toujours le patient à des maux de tête, des symptômes de rhume et d'autres manifestations de cette maladie. Le traitement avec des moyens conventionnels tels que le rinçage ou les antibiotiques cesse généralement de réussir. Et un traitement chirurgical est déjà prescrit.

Le lien entre la sinusite chronique et le développement d'autres maladies, telles que la pneumonie, l'asthme, la MPOC et l'AVC, a été prouvé.

Par conséquent, ne tardez pas avec une visite chez un médecin ORL, soyez traité à temps. Cordialement, chirurgien oto-rhino-laryngologiste MD Ph.D. Boklin A.K..

Traitement de la sinusite maxillaire

La sinusite maxillaire est une inflammation de la membrane muqueuse des sinus maxillaires, souvent appelés maxillaires. De là est venu un nom plus simple, connu de beaucoup, de la maladie - sinusite.

La sinusite peut se produire sous forme aiguë et chronique. Les raisons menant à tel ou tel cours sont diverses. Dans le premier cas, ce sont des virus et des bactéries, et dans le second, des changements anatomiques dans la structure des os du visage, du cartilage et d'autres tissus. Cette pathologie interfère avec l'écoulement naturel des sécrétions, contribue à leur accumulation et provoque une inflammation..

La sinusite maxillaire peut affecter un sinus - gauche ou droit. Cette maladie est appelée sinusite unilatérale. En cas d'inflammation des deux côtés, sinusite bilatérale.

Si vous ne commencez pas le traitement et ne consultez pas de médecin, la phase aiguë de la sinusite unilatérale se transformera en une bilatérale chronique. Il s'agit d'une condition dangereuse, car l'inflammation peut se propager aux structures sus-jacentes - le labyrinthe ethmoïde, puis aux sinus frontaux.

La sinusite purulente chronique peut conduire au développement d'une méningite. Autrement dit, il existe un risque d'inflammation des méninges.

Les causes

Les facteurs suivants peuvent conduire à l'apparition de la maladie:

  • différentes pathologies de l'anatomie des structures nasales (courbure du septum, par exemple);
  • les maladies chroniques du système respiratoire, en particulier ses voies supérieures (du fait qu'elles n'ont pas été traitées ou que le traitement a été mal choisi);
  • immunité affaiblie en raison de maladies et d'autres facteurs;
  • végétations adénoïdes;
  • bactéries, virus, champignons;
  • allergènes (poussière, produits chimiques ménagers, cosmétiques, pollen);
  • maladies dentaires;
  • blessures au visage;
  • polypes nasaux.

Une maladie peut être à l'origine d'une cause ou d'une combinaison de plusieurs. Selon le facteur initial, différents types de sinusite sont distingués..

Par origine, on distingue plusieurs types de sinusite maxillaire:

  • La sinusite rhinogénique se produit si un nez qui coule, des infections respiratoires aiguës, la rougeole, des maladies fongiques et autres ont déjà été transférés. L'infection qui s'est produite à l'origine dans la cavité nasale s'étend aux sinus et une sinusite se produit..
  • La sinusite odontogène se développe en raison de la présence de micro-organismes dans les dents supérieures affectées. Cela est possible car les racines des molaires vont souvent dans la région du sinus maxillaire, permettant à l'infection d'y pénétrer et de provoquer une inflammation. Les maladies dentaires telles que la pulpite et la parodontite peuvent provoquer une sinusite. De plus, avec un traitement de mauvaise qualité ou l'ablation de la molaire, un petit accident vasculaire cérébral peut se produire entre le sinus et la cavité buccale, ce qui peut ignorer l'infection.
  • La sinusite hématogène suggère que le corps a un foyer d'inflammation. L'infection par cette lésion pénètre dans le sinus avec du sang à travers les vaisseaux, provoquant une inflammation.
  • Une sinusite traumatique peut se développer avec une fracture de la mâchoire supérieure, de l'os zygomatique ou d'autres os du visage. Ils endommagent les parois du sinus maxillaire et provoquent une inflammation des tissus muqueux.
  • La sinusite vasomotrice survient en cas de violation des mécanismes de réponse réflexe à des stimuli tels qu'un courant d'air froid ou une odeur âcre. En d'autres termes, le corps produit des réactions excessivement prononcées: œdème sévère de la muqueuse, entraînant une violation de l'écoulement de la muqueuse nasale. Dans ce contexte, une inflammation se développe, ce qui conduit à une sinusite..
  • Une sinusite allergique peut se développer en raison d'une rhinite allergique, dans laquelle la membrane muqueuse de la cavité nasale gonfle, ce qui rend la décharge difficile. Ils tombent dans les sinus maxillaires, s'y accumulent et provoquent une inflammation.

La sinusite maxillaire peut être d'origine différente. Il est important de trouver sa cause profonde et de la traiter afin d'éviter une rechute..

Symptômes

L'essoufflement et la congestion nasale sont quelques-uns des principaux symptômes de la sinusite. Dans ce cas, la sécrétion muqueuse nasale peut drainer le nasopharynx, provoquant une toux désagréable et douloureuse. Surtout, elle empire la nuit. Tout d'abord, l'écoulement nasal est muqueux, puis ils deviennent purulents. Un malade cesse de distinguer les odeurs, la voix acquiert un son nasal. Une déchirure peut survenir.

Des maux de tête et des douleurs sinusales sont présents dans presque tous les cas de la maladie. Ils sont renforcés en inclinant la tête vers l'avant ou en appuyant sur le nez et à côté. La douleur peut être bilatérale ou unilatérale.

  • Avec la sinusite, particulièrement aiguë purulente, la température monte souvent de 38 degrés à 40. Il y a une faiblesse générale.
  • Dans la sinusite chronique, tous ses symptômes se répètent périodiquement, elle rechute.

Si vous ressentez des symptômes de sinusite, contactez votre ORL. Commençant sous une forme aiguë, la sinusite maxillaire non traitée ou non traitée se transformera en une forme chronique. Et il sera beaucoup plus difficile d'y faire face..

Diagnostique

Pour poser un diagnostic, il est nécessaire d'étudier en détail les symptômes que le patient a contactés. Il est interrogé et effectue une inspection visuelle. Sur cette base, la cause de la maladie est déterminée. Après avoir reçu le tableau clinique, un médecin ORL peut appliquer la rhinoscopie - un examen direct de la muqueuse nasale, de la structure des voies nasales et du septum.

En plus de ces procédures, le médecin prescrit parfois l'imagerie par résonance magnétique (IRM), l'échographie des sinus ou la fluoroscopie. Les résultats de ces procédures aident à étudier la lésion en détail, à clarifier l'image de la maladie et à établir un diagnostic différentiel, car, peut-être, le kyste du sinus maxillaire est caché derrière les symptômes de la sinusite. Dans l'image, vous pouvez voir des polypes nasaux. Cela aidera également à poser le bon diagnostic et à prescrire un traitement adéquat..

Avant la ponction, nécessaire pour une forme chronique purulente complexe de la maladie, la fluoroscopie ou l'IRM est obligatoire. Une analyse microbiologique est parfois nécessaire..

Traitement

Après avoir diagnostiqué, le médecin peut prescrire un traitement conservateur ou chirurgical, selon la gravité de la maladie.

Le premier type de traitement consiste à prendre des antibiotiques, des vasoconstricteurs et à améliorer l'écoulement des gouttes de mucus. Les antibiotiques agissent directement sur la source de l'infection. Les pénicillines, les céphalosporines, les tétracyclines, les macrolides et d'autres groupes d'agents antibactériens sont souvent prescrits. La posologie est prescrite par le médecin. Habituellement, le traitement dure d'une semaine à dix jours. Pour soulager le gonflement des muqueuses, des gouttes nasales sont prescrites, par exemple, Nafazolin, Xylometazoline, Sinufort et autres. Un lavage nasal est souvent prescrit. Elle peut être réalisée dans le cabinet du médecin ou à domicile..

Le rinçage du nez est un traitement et une procédure prophylactique très utiles. Il est indolore et n'a pratiquement aucune contre-indication. La solution salée éliminera efficacement les sécrétions muqueuses accumulées, réduira l'œdème et l'inflammation et facilitera considérablement la respiration d'une personne malade. Nous avons besoin d'une solution (un verre d'eau bouillie et une demi-cuillère à café de sel) et une bouilloire. Les médecins utilisent des appareils spéciaux pour cette procédure..

Si la sinusite est de nature allergique, divers antihistaminiques et médicaments absorbables sont prescrits. Il est souvent recommandé de subir une physiothérapie.

Le traitement chirurgical est une ponction du sinus maxillaire. En d'autres termes, le chirurgien fait une ponction dans la paroi sinusale. Grâce à elle, il supprime le contenu accumulé (de nature muqueuse ou purulente), qui ne pouvait pas sortir naturellement en raison de l'inflammation, et l'état du patient s'améliore immédiatement. Ce type d'intervention est utilisé si le traitement conservateur n'aide pas, une condition grave du patient ou d'autres signes sont révélés par les résultats de la radiographie ou de l'IRM. Avec une visite opportune à un spécialiste, la chirurgie ne sera pas nécessaire.

En plus du traitement prescrit par le médecin, vous pouvez effectuer vous-même les opérations suivantes:

  • au début de la maladie il vaut mieux limiter votre séjour dans la rue;
  • boire plus de liquide chaud;
  • avec l'approbation d'un médecin, rincer indépendamment la cavité nasale avec de l'eau salée ou une solution saline;
  • ne laissez pas le retard et l'accumulation de mucus dans le nez - étiquetez-le.

Pour la prévention de la sinusite, traitez les IRA en temps opportun, surveillez l'état de vos dents et votre état de santé général. Gardez votre maison et votre lieu de travail propres. Ventiler les pièces pendant de longues périodes.

Sinusite

Qu'est-ce que la sinusite

Chaque année, plus de 10 millions de Russes souffrent de sinusite. De quel genre de maladie s'agit-il? La sinusite est traduite du latin par «inflammation des sinus». Il comprend les maladies inflammatoires des sinus. Ces conditions peuvent être observées comme des maladies indépendantes, ainsi que sous la forme de complications d'infections. Les gens confondent souvent sinusite et sinusite, ou plutôt les mélangent en un seul et même concept. Ce n'est pas tout à fait vrai. Quelle est la différence entre la sinusite et la sinusite? La réponse à cette question est extrêmement simple: la sinusite fait partie de la sinusite avec la frontite, l'ethmoïdite et la sphénoïdite. Pour mieux comprendre ce qui est en jeu, nous analyserons les caractéristiques des sinus et ce que sont les sinus en général. Les sinus sont des cavités dans le crâne dans le nez, remplies d'air. Les sinus remplissent un certain nombre de fonctions importantes: ils forment le squelette et les traits du visage, réchauffent l'air entrant et arrangent le timbre de la voix. Chez l'homme, on distingue les sinus maxillaires (maxillaires), frontaux, sphénoïdes et ethmoïdes. Frontale, maxillaire et ethmoïde - ce sont des sinus appariés, en d'autres termes, une personne en a deux. Le sinus sphénoïde est solitaire. L'intérieur des sinus est tapissé de muqueuses et interconnecté par les anastomoses. En présence d'un processus inflammatoire, la muqueuse gonfle et crée les passages de liaison, ce qui provoque une stagnation de liquide et l'accumulation de bactéries et de pus. De tels processus dans les sinus maxillaires indiquent une sinusite, dans la sinusite frontale - sinus frontal, dans les sinus ethmoïdes - ethmoïdite, et dans le sinus sphénoïde - sphénoïdite.

La sinusite peut survenir sous des formes chroniques et aiguës. La cause de la sinusite aiguë dans la plupart des cas est une infection respiratoire, et les symptômes de la maladie se manifestent clairement. La forme chronique se développe à partir d'aigus non traités et se manifeste par de légers symptômes. Dans la sinusite chronique, on distingue les périodes de rémission et les périodes de rechute..

La sinusite est l'une des maladies les plus courantes aujourd'hui, mais toutes les personnes ne la prennent pas avec le sérieux et pensent que la maladie passera d'elle-même. Bien sûr, ce n'est pas le cas, et la sinusite, comme toute autre maladie, nécessite un traitement et une prévention. En l'absence de traitement approprié, la sinusite peut provoquer une déficience visuelle, une infection des canaux auditifs et une méningite..

Afin de remarquer une sinusite au cours du temps, vous devez être capable de la reconnaître. Pour ce faire, vous devez connaître les symptômes et les causes de la maladie. Dans la plupart des cas, la rhinite non traitée, la végétation adénoïde, les allergies et la présence de maladies respiratoires aiguës deviennent la cause du développement de la sinusite. En outre, la cause de la sinusite peut être des anomalies dans la structure du septum nasal. En plus des causes physiologiques de la sinusite, il existe des psychosomatiques. Les psychosomatiques de la sinusite ont déjà été scientifiquement prouvés. Les experts disent que la sinusite peut se développer en raison d'une irritation et d'un stress prolongés. Les personnes présentant une irritabilité accrue sont influencées par des émotions et des pensées négatives, mais elles affectent négativement la santé. L'auto-sinusite n'est pas contagieuse. Un oto-rhino-laryngologiste est impliqué dans le traitement de la sinusite, et la psychothérapie aidera à faire face aux causes psychophysiques de la maladie..

Les symptômes de la sinusite

Sinusite chez les enfants

La formation des sinus maxillaires est complétée par 7 ans de vie. C'est peut-être pourquoi les enfants sont plus susceptibles d'avoir une sinusite frontale et une sinusite ethmoïdale. Le développement de la polysinusite chez l'enfant a ses propres caractéristiques: d'abord la cavité ethmoïdale s'enflamme, puis le sinus maxillaire, puis le frontal et en forme de coin. Les symptômes de la sinusite chez les enfants coïncident avec les symptômes chez les adultes, ils ne se manifestent que plus brillants. Les premiers symptômes de la sinusite chez les enfants sont une congestion nasale prolongée et une toux sèche le soir (la nuit). Si vous ressentez des maux de tête, de la fatigue et une perte d'appétit, vous devriez consulter d'urgence un oto-rhino-laryngologiste.

Examinons plus en détail comment les formes de sinusite apparaissent chez les enfants.

Les symptômes de l'ethmoïdite chez les enfants:

  • chez les enfants de moins d'un an, cette maladie se produit sévèrement avec une intoxication sévère, une forte décharge nasale, une respiration nasale lourde et un gonflement. Cet âge est caractérisé par une infection rapide du système broncho-pulmonaire. Peut-être le développement de la septicémie;
  • pour l'ethmoïdite chez les enfants de moins de 3 ans, en plus des symptômes précédents, des complications intraoculaires sont caractéristiques;
  • à l'âge de 4 à 7 ans, il est souvent observé que l'ethmoïde et le sinus maxillaire sont touchés ensemble. Il y a un gonflement des joues et une douleur en touchant les coins des yeux;
  • avec ethmoïdite chez les enfants de plus de 7 ans, en plus de l'inflammation de la cavité ethmoïdale, les sinus frontaux et maxillaires s'enflamment.

Les symptômes de la sinusite chez les enfants:

  • chez les enfants de 3 à 5 ans, il y a une intoxication générale, un gonflement et une douleur dans la région du sinus enflammé et un écoulement purulent abondant;
  • à partir de 5 ans, des maux de tête et des troubles respiratoires nasaux sont observés. La douleur peut se propager sur tout le visage ou sur les dents. Aucun mucus n'est observé à l'arrière du pharynx. Cette maladie se caractérise par une violation des capacités olfactives jusqu'à une absence complète.

Les symptômes de la sinusite chronique chez les enfants:

  • chez les enfants d'âge préscolaire, une intoxication modérée est observée;
  • chez les enfants plus âgés, on observe des sécrétions purulentes et purulentes-muqueuses, une toux pendant la journée, des troubles olfactifs et un mal de tête modéré.
Avec une exacerbation de la sinusite chronique, le caractère mucopurulent sécrété laisse abondamment, un gonflement est perceptible, la douleur se propage le long du chemin du nerf trijumeau.

Symptômes de sinusite frontale aiguë chez les enfants:

  • les enfants de 7 à 10 ans se plaignent de congestion nasale et de douleur au front. Avec la rhinoscopie, un gonflement et une rougeur de la muqueuse sont observés. L'écoulement nasal est de nature séreuse ou purulente-séreuse.

Les symptômes de la sinusite frontale chez les enfants:

  • les maux de tête sont moins prononcés qu'avec une forme aiguë de sinusite frontale. Les enfants se plaignent de troubles de la mémoire et de l'attention, d'irritabilité et de somnolence.

Symptômes de la sphénoïdite aiguë chez les enfants:

  • pour les jeunes enfants, les symptômes du SRAS, l'intoxication et l'écoulement nasal purulent sont caractéristiques;
  • chez les enfants plus âgés, il y a des maux de tête, une léthargie, une forte décharge dans le nasopharynx avec une odeur possible. De plus, il y a une rougeur et un gonflement de la muqueuse dans la zone de l'anastomose de la cavité sphénoïde.

Symptômes de la sphénoïdite chronique chez les enfants:

  • des symptômes de nature neurologique, des étourdissements sont caractéristiques, une perte de conscience, une excitabilité, suivie d'une fatigue élevée sont possibles.

Les symptômes de la sinusite fongique chez les enfants:

  • fréquent chez les enfants plus âgés à faible immunité. Une telle sinusite peut être causée par un apport analphabète d'antibiotiques, de cytostatiques et de glucocorticoïdes. Un écoulement nasal excessif, une respiration nasale lourde, des démangeaisons dans le nez et la présence possible de polypes sont observés..

Types de sinusite

La forme aiguë et chronique se distingue en fonction de la nature de l'évolution de la sinusite..

La sinusite aiguë dure, généralement jusqu'à trois semaines. Sa cause est l'ARVI, le rhume, la grippe, la rougeole et d'autres pathologies qui provoquent un gonflement de la muqueuse dans les sinus..

La durée de la sinusite chronique (latente) est de trois semaines à plusieurs mois. Les causes de son développement sont principalement des infections de type mixte. Souvent, cette maladie survient en raison de l'utilisation analphabète d'antibiotiques..

Les symptômes des deux types de sinusite sont similaires et ne diffèrent que par le degré de manifestation: la forme aiguë de la maladie est plus prononcée. Les signes communs de sinusite aiguë et chronique sont l'alternance de la congestion nasale, de la congestion nasale, des écoulements purulents du nez (à l'exception des conditions où le nez est très bouché, puis des écoulements peuvent ne pas être observés) et des maux de tête, dont l'intensité augmente au cours de la seconde moitié de la journée. Une température élevée est plus fréquente pour la sinusite aiguë. Dans le contexte de ces symptômes, une sinusite malade se fatigue rapidement, une faiblesse, une perte d'appétit et des problèmes de sommeil sont observés.

Typologie de la sinusite

La médecine moderne distingue 3 types de sinusite:

  • œdémateux-catarrhal;
  • purulent;
  • mixte (mucopurulent).
Le stade initial de développement de la sinusite est symbolisé par le type catarrhal. Il se caractérise par la présence d'écoulement muqueux du nez et un gonflement des muqueuses dans les sinus. Cette étape se prête bien à un traitement qui, en règle générale, n'a pas une longue durée. Il sera utile de savoir que la principale cause de sinusite catarrhale est un nez qui coule non traité..

Avec la sinusite purulente, des bactéries et d'autres agents pathogènes sont observés à la surface des sinus. Les exacerbations de ce type de sinusite sont caractérisées par une température élevée. Si une sinusite purulente est déclenchée, une inflammation peut aller jusqu'aux os.

La sinusite mixte est dite en présence d'écoulement purulent-muqueux du nez..

Formes de sinusite

Selon la localisation du processus inflammatoire, les médecins émettent une frontite (le processus inflammatoire affecte les sinus frontaux), une sinusite ou une sinusite maxillaire (sinusite maxillaire, elles sont maxillaires, sinus), une ethmoïdite (l'inflammation est courante dans les cavités ethmoïdes) et une cavité sphénoïdale (avec inflammation du coin) ) Examinons chaque formulaire séparément.

La frontite est l'une des formes les plus graves de sinusite, tant au cours de la maladie que dans son traitement. Les principaux signes de frontite sont des maux de tête douloureux et pressants au niveau du front. Avec une action mécanique sur cette zone, la douleur s'intensifie. La peau des sinus frontaux peut devenir rouge et enfler. La frontite est traitée par une thérapie complexe, y compris un traitement médicamenteux, un lavage des sinus et une ponction.

La forme de sinusite la plus courante est la sinusite. La sinusite peut être odontogène. La sinusite odontogène suggère que la cause de la maladie était l'inflammation et la propagation du pathogène à partir des dents malades, plus précisément à partir des racines des dents de la rangée supérieure. La sinusite odontogène est divisée en perforée et non perforée. Une sinusite odontogène perforée se développe après une extraction dentaire. Ils se caractérisent par la formation d'une fistule entre la cavité buccale et le sinus maxillaire, à travers laquelle l'infection se produit. Une sinusite odontogène non perforée se développe en présence d'une forme chronique de parodontite.

Chez les patients atteints de sinusite, il y a une peur de la lumière, des déchirures, des douleurs dans le nez, les pommettes, les tempes et le front. Dans des conditions favorables à la maladie, la douleur peut se propager à l'ensemble du visage. Un autre symptôme de la sinusite est le gonflement des paupières et des joues.

Avec l'ethmoïdite, le patient a des douleurs de nature pressante et lancinante dans le nez, ainsi que la racine du nez. Pour l'étmoïdite infantile, le développement de la conjonctivite, le gonflement des paupières, jusqu'aux symptômes d'exophtalmie, sont caractéristiques. Le plus souvent, la sinusite ethmoïde se manifeste avec d'autres formes de sinusite, et non séparément. Le traitement de l'ethmoïdite est composé d'une pharmacothérapie, d'une physiothérapie et d'une chirurgie (dans les cas graves ou sous une forme chronique).

La forme la plus rare de sinusite est la sphénoïdite. Les symptômes distinctifs de cette forme sont des douleurs dans le cou et une double vision. Le développement de la sphénoïdite est facilité par des anomalies de la sortie de la cavité sphénoïde, des polypes, des tumeurs et des corps étrangers dans le sinus, ainsi que par la courbure de la cloison nasale. Le traitement de la sphénoïdite, en règle générale, consiste en une intervention chirurgicale, car le traitement médicamenteux est inefficace.

Classification de la sinusite

La sinusite est classée en fonction de la nature de l'inflammation, de son emplacement et de sa gravité. Selon la nature du processus inflammatoire, les sinusites infectieuses et allergiques sont isolées. De nature infectieuse, la cause du développement de la sinusite est les virus, les bactéries, les champignons et avec la sinusite allergique, les réactions allergiques du corps.

La sinusite suivante se distingue au lieu de propagation de l'inflammation:

  • unilatérale (sinusite gauche et droite);
  • bilatérale (les sinus gauche et droit du même type deviennent enflammés);
  • monosinusite (inflammation isolée d'une cavité);
  • polysinusite (inflammation qui affecte plus de deux sinus);
  • hémisinusite (lésions de plusieurs cavités nasales d'un côté);
  • rhinosinusite (inflammation de la cavité nasale et du sinus paranasal ou sinus);
  • pansinusite (inflammation de tous les sinus à la fois).
Séparément, la sinusite polypeuse est isolée. Les causes de son apparition ne sont pas entièrement comprises. En règle générale, il est observé chez les patients souffrant d'asthme bronchique et d'intolérance aux anti-inflammatoires non stéroïdiens. Lors de la réalisation d'un diagnostic histologique des muqueuses dans des conditions de rhinosinusite polypeuse, une inflammation éosinophile est détectée.

En termes de gravité, la sinusite est divisée en légère, modérée et sévère.

Diagnostic de sinusite

Le diagnostic de sinusite est complexe. Il comprend la collecte des antécédents, des plaintes, des symptômes et des études instrumentales du patient. Avec la sinusite, les patients se plaignent de maux de tête ou de douleurs ponctuelles dans la zone touchée, de troubles respiratoires nasaux et d'écoulements nasaux. Les signes d'intoxication générale peuvent indiquer une forme aiguë de sinusite bactérienne. Une histoire médicale vous permet de connaître la présence de maladies précédant l'état actuel: le rhume ou simplement l'hypothermie du corps pourraient bien devenir les causes de sinusite. Dans le diagnostic de la sinusite, la collecte des antécédents dentaires du patient est d'une grande importance, car les caries de la rangée supérieure de dents ou l'extraction de dents de la même rangée peuvent provoquer une sinusite odontogène.

Lors de l'examen d'un patient pour une sinusite, l'oto-rhino-laryngologiste effectue des manipulations telles que la percussion (tapotement) et la palpation (palpation) dans le domaine des sinus endommagés, la rhinoscopie et la pharyngoscopie. Les instruments et équipements endoscopiques permettent au médecin d'examiner l'état interne des cavités, d'identifier l'œdème, la présence et la nature de la décharge, la présence ou l'absence d'anomalies dans la structure du squelette du nez. L'endoscopie est réalisée sous anesthésie générale à l'aide d'un endoscope. L'endoscope est inséré dans le passage nasal..

La radiographie est une méthode instrumentale importante pour diagnostiquer la sinusite. La projection frontale vous permet d'évaluer l'état des sinus maxillaires et frontaux. La projection nasale du menton est utilisée pour examiner les sinus frontaux. Les projections latérales sont obligatoires en cas de suspicion de sinusite frontale.

Une étude détaillée de tous les sinus permet une tomodensitométrie. Cette méthode est indispensable dans la préparation de la chirurgie: la TDM donne l'image la plus informative sur les caractéristiques individuelles de la structure des sinus..

Toutes les études aux rayons X sont contre-indiquées pendant la grossesse.

En plus de ces méthodes de diagnostic, les médecins peuvent prescrire des tests de laboratoire pour les sécrétions et un test d'allergie..

Traitement de la sinusite

Dans la plupart des cas, en tombant malade, les gens commencent à se demander comment guérir la sinusite, quels médicaments prendre et s'il est nécessaire de réaliser l'opération. Examinons plus en détail le traitement de la sinusite.

Comme toute autre maladie, la sinusite est mieux traitée par une détection précoce. Une telle thérapie comprend un traitement étiotrope, pathogénique et symptomatique. La thérapie étiotrope vise à éliminer les causes de la sinusite et comprend des antibiotiques qui agissent contre les agents responsables de la maladie: pneumocoques, Pfeiffer coli, Moraxellacatarrhalis, principalement. La plus grave est la sinusite causée par les pneumocoques, et c'est lui qui est le plus susceptible de provoquer des complications. Pour le traitement de la sinusite bactérienne, les médecins prescrivent les types d'antibiotiques suivants: b-lactames, macrolides et fluoroquinolones. Des exemples de b-lactames sont l'amoxicilline. Les macrolides comprennent la clarithromycine et l'azithromycine (Sumamed). La lévofloxacine et la moxifloxacine font partie des fluoroquinolones.

La sinusite fongique est moins courante que bactérienne. Les champignons du genre Aspergillus, Ficomycetes, Alternaria et Candida sont considérés comme ses agents responsables. Le fluconazole, le kétoconazole et l'amphotéricine deviennent les médicaments de choix pour le traitement de la sinusite fongique.

Le traitement pathogénétique vise à arrêter le mécanisme même du développement de la maladie, dans ce cas, la sinusite. Une telle thérapie de la sinusite purulente vous permet de restaurer l'aérodynamique en diluant l'exsudat et en le retirant de la cavité nasale. Il existe des méthodes invasives et non invasives pour stimuler la décharge des sécrétions des sinus du nez. Une méthode invasive courante est la ponction du sinus maxillaire. La ponction est réalisée sous anesthésie. C'est une méthode efficace, mais elle a un certain nombre de complications possibles: dommages à la fosse ptérygopalatine, formation d'emphysème sous la peau, effondrement, etc..

Une méthode efficace et sûre de traitement de la sinusite est le cathétérisme YAMIK. La procédure YAMIK est douloureuse (comme une ponction). Il est irrationnel de procéder à la défaite d'un sinus, car des cavités saines peuvent être infectées. Le cathéter se compose de deux tubes et de deux cartouches de pression.

Le traitement symptomatique de la sinusite comprend l'utilisation de décongestionnants topiques, de mucolytiques, d'antiseptiques topiques, de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et de stéroïdes topiques. Les décongestionnants topiques stabilisent l'aérodynamisme du nez. Des exemples de tels médicaments sont la xylométazoline et les gouttes nasales. Les mucolytiques de l'action systémique des groupes carbocystéine et acétylcystéine normalisent la sécrétion de mucus. Les antiseptiques locaux sont pertinents pour la sinusite aiguë et chronique. Des exemples de tels désinfectants pour la sinusite sont la Mestamidine. En cas de sinusite légère, une douche nasale sera bénéfique. Il est plus efficace de le réaliser après avoir utilisé des gouttes vasoconstrictives pour le nez. Des exemples d'AINS qui ont été utilisés avec succès pour la sinusite sont l'ibuprofène et le paracétamol. Ils aident à faire face à la fièvre et à la douleur..

Parmi les médicaments utilisés dans le traitement de la sinusite, vous pouvez citer Rinofluimucil, Sinupret, Sinuforte, Amoxiclav, Ceftriaxone, Polydex, Flemoxin solutab, Chlorophyllipt, Protargol. Sinuforte est une préparation à base de plantes pour le traitement des maladies inflammatoires des sinus paranasaux, provoque une hypersécrétion réflexe en combinaison avec un effet anti-œdémateux et conduit à l'évacuation des sécrétions des sinus vers le nasopharynx, assure le drainage physiologique de tous les sinus en même temps. Le spray nasal au rinofluimucil pour la sinusite est particulièrement pertinent en cas d'inflammation du sinus maxillaire. Il peut être utilisé pour traiter les enfants à partir de 3 ans. Sinupret est un médicament à base de plantes avec un effet complexe, fonctionne bien dans le traitement de la sinusite et est capable d'améliorer l'effet des médicaments antibactériens. Sinupret avec sinusite élimine non seulement les symptômes, mais aussi la cause de la maladie. Polydex Nasal Spray fait partie de la thérapie complexe de la sinusite et est un agent topique. Flemoxin solutab s'est avéré efficace dans le traitement de la sinusite bactérienne. La solution d'huile de chlorophyllipt est utilisée avec succès dans le traitement de la sinusite purulente: elle dilue efficacement le mucus et nettoie le nasopharynx. Les gouttes de protargol peuvent éliminer à la fois la nature fongique et bactérienne de la maladie. La substance active de Protargol est les ions argent, vous devez donc doser soigneusement le médicament.

Dans le traitement de la sinusite, des antihistaminiques et des décongestionnants sont utilisés. Les antihistaminiques préviennent une réaction allergique et les décongestionnants éliminent l'œdème vasculaire. Il est important de se rappeler que les décongestionnants augmentent la pression artérielle..

Dans le contexte du traitement médicamenteux, le médecin peut orienter le patient vers la physiothérapie (UHF, électrophorèse, etc.)

Traitement de la sinusite à domicile

Le traitement de la sinusite à la maison comprend un lavage nasal et une inhalation. Pour le lavage nasal, vous avez besoin d'un neti-pot ou d'un petit vaporisateur. Vous pouvez vous rincer le nez avec une solution saline. Pour préparer la solution saline, un quart d'une cuillère à soupe de sel doit être dilué dans de l'eau tiède. La solution est alternativement versée dans les narines et rince la cavité. Il convient de rappeler qu'un rinçage analphabète du nez peut nuire et entraîner des complications, vous devez donc d'abord consulter un médecin ORL.

Les inhalations à la vapeur utilisant des huiles d'eucalyptus et de menthol sont également utilisées avec succès pour le traitement à domicile. S'il n'y a pas d'huile, vous pouvez inhaler la vapeur de l'évaporateur ou prendre une douche chaude. Il est important d'éviter la déshydratation et donc de refuser de prendre du café et des boissons alcoolisées. Boire beaucoup d'eau aidera à éliminer le mucus et les mucosités..

Approfondir les méthodes alternatives de traitement de la sinusite sans la participation du médecin traitant ne vaut pas la peine. Réchauffer le nez avec une sinusite est également préférable de ne pas se passer de la supervision d'un médecin. Utile pour le traitement à domicile sera un massage des sinus paranasaux et des exercices de respiration.

Traitement homéopathique de la sinusite

Chirurgie

La chirurgie de la sinusite peut être prescrite pour la sinusite odontique, la polypose, la sinusite purulente et les rechutes fréquentes de la maladie. L'intervention chirurgicale dans les sinus paranasaux comprend un choix d'approche des sinus eux-mêmes, une technique opératoire et le concept de traitement chirurgical. Les approches des sinus sont extra- et endonasales, ainsi que combinées. La technique utilisée pendant l'opération comprend les endoscopes, les microscopes, les dispositifs d'éclairage, etc..

Les patients après traitement du type bactérien de sinusite doivent être surveillés par un oto-rhino-laryngologiste. Il est possible de se retirer du suivi s'il n'y a pas de retour de la maladie dans un délai d'un an.

Publications Sur L'Asthme