Avez-vous encore un nez bouché, des yeux larmoyants et des éternuements incontrôlables? Si vous avez déjà rencontré une rhinite allergique saisonnière, vous la reconnaîtrez dès les premiers signes. Il s'agit d'une maladie courante qui peut facilement être confondue avec un rhume, en particulier pour ceux qui l'ont rencontré pour la première fois..

Si pour la première fois vous ou votre enfant êtes parmi ceux qui ne sont pas trop satisfaits des plantes à fleurs, faites attention aux symptômes suivants:

  • congestion nasale
  • démangeaisons muqueuses
  • éternuements répétés
  • écoulement muqueux du nez
  • larmoiement et rougeur des yeux
  • dans des cas plus rares, des éruptions cutanées ou une crise de respiration difficile (plus souvent chez les enfants)

Allergie. pour le printemps?

La rhinite allergique saisonnière est caractérisée par un lien entre l'apparition des symptômes et la floraison d'un certain type d'arbre, d'arbuste ou d'herbe (ou une combinaison de ceux-ci).

Pourquoi la rhinite allergique doit être traitée?

En plus de l'impact évident sur la qualité de vie (troubles du sommeil, capacité de travail réduite, performances scolaires, coûts de soins et de traitement accrus, perte de capacité à sentir et à apprécier le goût des aliments en raison de la congestion nasale, difficulté à communiquer avec les autres), * "Peste le troisième millénaire. " Elena Oleinik. - «Bulletin pharmaceutique». - Juin 2013, n ° 20. "> une rhinite allergique peut entraîner des complications telles que:

  • sinusite (inflammation des sinus paranasaux)
  • otite moyenne (inflammation de l'oreille moyenne)
  • l'asthme bronchique
  • dermatite atopique (manifestations cutanées d'allergies - éruptions cutanées, rougeurs, démangeaisons)
  • conjonctivite allergique (inflammation de la muqueuse de l'œil)

Par conséquent, la prévention et le traitement de la rhinite allergique sont nécessaires pour les adultes et les enfants.

Est-il possible de traiter moi-même la rhinite allergique saisonnière??

Lorsque des symptômes de rhinite allergique apparaissent, en particulier pour la première fois, il est conseillé de contacter immédiatement un spécialiste - un oto-rhino-laryngologiste ou un pédiatre (si vous remarquez des symptômes "suspects" chez un enfant). Seul un spécialiste fera un diagnostic précis et vous dira comment traiter la rhinite allergique. Une consultation allergologue sera également utile. Avec lui, vous pourrez discuter de la prévention spécifique de la rhinite allergique saisonnière..

Mesures pour aider à réduire la gravité des symptômes:

    Fin du contact avec un allergène:

  • restreindre les sorties
  • moins souvent ouvrir les fenêtres de la maison ou les suspendre avec de la gaze humide
  • effectuer un nettoyage humide quotidien
  • raccourcissez votre temps d'air, surtout le matin lorsque la concentration de pollen est la plus élevée
  • suivez un régime pour éviter les allergies croisées, par exemple, si vous êtes allergique à l'herbe à poux, essayez d'exclure les graines de tournesol, le melon ou les bananes du régime
  • Rincer le nez avec des produits à base d'eau de mer. Lors du lavage des voies nasales à l'aide d'aérosols «Aqua Maris ®» («Aqua Maris ® Norm Intensive Flushing» ou «Aqua Maris ® Baby Intensive Flushing»), les allergènes, la poussière et autres substances irritantes sont mécaniquement éliminés de la surface de la muqueuse. La technique de lavage pour adultes et enfants est très simple et deviendra rapidement votre routine quotidienne..
  • Utilisez 15 minutes avant de sortir dans la rue, le spray barrière Aqua Maris ® Ectoin. Il s'agit d'une préparation entièrement naturelle qui protège la muqueuse des effets des allergènes, empêche le développement ultérieur d'allergies et aide à éliminer la poussière et les autres particules étrangères déjà fixées sur la muqueuse..
  • Aqua Maris® Norm Rinçage intensif - traitement du rhume chez les adultes et les enfants à partir de 2 ans, qui s'accompagne d'un écoulement abondant du nez

    Le rinçage intensif Aqua Maris® Norm est destiné au traitement du rhume chez les enfants à partir de deux ans et les adultes, y compris les femmes enceintes et allaitantes. L'eau de mer, qui est mise sous pression dans les voies nasales, élimine les virus, les bactéries et les particules étrangères de la muqueuse, ce qui contribue à accélérer la récupération. Les substances minérales qui composent l'eau de mer stimulent les fonctions protectrices de la muqueuse et contribuent à sa restauration à la fois après le processus inflammatoire et après les opérations chirurgicales sur la cavité nasale.

    Aqua Maris® Baby - traitement pour le rhume chez les bébés à partir de 3 mois, qui s'accompagne d'une décharge abondante du nez

    Le produit à base d'eau de mer aide à éliminer l'écoulement nasal et à accélérer la récupération des enfants à partir de 3 mois. Les oligo-éléments stimulent l'immunité locale et renforcent les fonctions protectrices de la muqueuse. Une buse spécialement conçue sur le biberon est adaptée pour une utilisation chez un petit enfant et vous permet d'effectuer facilement la procédure de lavage en lavant le mucus et les particules virales du nez. Aqua Maris® Baby aide à réduire le risque de propagation de l'infection à l'oreille moyenne et aux cavités des sinus, empêchant le développement de l'otite moyenne et de la sinusite.

    Aqua Maris® Ectoin - protection contre la rhinite allergique

    L'utilisation d'Aqua Maris® Ectoin soulage les symptômes de la rhinite allergique et aide à restaurer la muqueuse nasale endommagée par les allergènes dans le traitement de la rhinite allergique chez les enfants et les adultes. Son composant actif Ectoin® crée un film protecteur sur la muqueuse nasale, empêchant le contact des allergènes avec les cellules, ce qui réduit considérablement la probabilité d'une réaction allergique. Autorisé pour les adultes et les enfants à partir de 2 ans.

    L'ingrédient actif principal d'Aqua Maris ® Ectoin est Ectoin. Sa découverte a fait sensation dans le domaine de la biotechnologie et ses propriétés uniques sont devenues la base du développement d'un nouveau médicament barrière pour lutter contre les allergies. EKTOIN est un produit entièrement naturel (acide aminé cyclique), qui est produit pour protéger contre l'influence d'un environnement agressif par les micro-organismes-extrémophiles (bactéries qui doivent survivre dans les conditions les plus défavorables - augmentation de la salinité de l'eau ou du sol, sécheresse ou humidité élevée, températures extrêmes). Il n'y a pas d'analogues d'EKTOIN à utiliser comme agent thérapeutique et prophylactique en Russie.

    En pénétrant sur la muqueuse humide du nez, EKTOIN, en interagissant avec les molécules d'eau, forme une sorte de «bouclier d'eau» à travers lequel l'allergène ne peut plus pénétrer. En conséquence, une réaction allergique est bloquée ou la gravité de ses symptômes diminue. C'est l'essence de la méthode barrière innovante utilisée pour traiter la rhinite allergique.

    Le deuxième composant du spray nasal Aqua Maris Ectoin est une solution de sel marin naturel, qui favorise l'élimination mécanique des allergènes de la muqueuse nasale, sa purification de la poussière déposée.

    La durée d'utilisation de "Aqua Maris ® Ectoin" n'est pas limitée. Le produit ne contient pas de conservateurs et d'additifs, il est sans danger pour les femmes enceintes, les mères allaitantes et les enfants à partir de deux ans, n'a aucun effet secondaire, est combiné avec tous les médicaments. Il est appliqué 3-4 fois par jour ou 10-15 minutes avant le contact prévu avec l'allergène..

    Médicament pour la rhinite allergique saisonnière

    Compte tenu de la gravité de la rhinite et des symptômes associés, le médecin peut prescrire les groupes de médicaments suivants:

    • antihistaminiques
    • vasoconstricteur
    • glucocorticostéroïdes locaux
    • cromons
    • solutions de rinçage nasopharyngé

    En plus de prévenir la fixation des allergènes, l'utilisation du spray Aqua Maris ® Ectoin vous permet de réduire la dose et le nombre de médicaments prescrits par votre médecin.

    La prévention et le traitement approprié de la rhinite allergique pendant l'enfance, lorsque la progression de la maladie peut conduire au développement de l'asthme bronchique, sont particulièrement importants. La prévention en temps opportun aide à prévenir l'exacerbation de la rhinite allergique et de ses complications - inflammation des sinus paranasaux (sinusite) ou de l'oreille moyenne (otite moyenne).

    Rhinite saisonnière

    Le nez qui coule saisonnier est une manifestation du rhume des foins - une maladie allergique causée par le pollen des plantes à fleurs.

    Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, le nombre de maladies allergiques, tous les dix ans, double, ce qui conduira au fait qu'en 2015, la moitié de la population mondiale aura différentes formes d'allergies.

    Dans 95 cas sur 100, le rhume des foins s'accompagne d'une rhinite allergique qui, en raison de la floraison saisonnière des plantes, est appelée saisonnière. Elle se caractérise par d'abondantes sécrétions sécrétoires avec une forte concentration d'éosinophiles, des éternuements, une congestion nasale, des larmoiements, une irritation du ciel, des yeux et du nez.

    La rhinorrhée (sécrétion de mucus nasal) entraîne une irritation des ailes du nez et une hyperémie. Et le gonflement des muqueuses des sinus nasaux perturbe l'audition et l'odorat. De plus, la rhinite saisonnière s'accompagne souvent de maux de tête, de diminution de la pression, de tachycardie, de fièvre de bas grade, de perte d'appétit et de faiblesse.

    Chez une personne souffrant d'écoulement nasal saisonnier, la qualité de vie globale diminue, ce qui se traduit par une détérioration du bien-être, une fatigue rapide, une diminution de la capacité de travail et de la vitalité. De plus, les enfants et les adolescents éprouvent des difficultés d'apprentissage, une nervosité et une anxiété accrues, des difficultés relationnelles.

    La prévalence de la maladie varie de 5 à 20%. Plus souvent dans les citadins que dans les zones rurales, ce qui est associé à l'adsorption du pollen de substances volatiles nocives qui renforcent l'effet allergique.

    Dans la plupart des cas, les symptômes d'une rhinite allergique s'arrêtent avec le dépoussiérage, mais peuvent également persister avec une hyperréactivité de la muqueuse nasale (non spécifique). Par exemple, avec une sensibilité accrue aux gaz d'échappement, à la poussière, à la suie et à d'autres allergènes. De plus, cela est possible avec une infection infectieuse secondaire..

    Les allergènes polliniques ont les mêmes déterminants antigéniques que les tiges, les feuilles et les fruits des plantes apparentées (et leurs) plantes, ce qui peut provoquer des allergies médicamenteuses ou alimentaires.

    Tableau numéro 1. Allergènes associés au pollen, aux tiges et aux feuilles des plantes, aux plantes médicinales et aux aliments

    Réactions allergiques croisées

    Pollen,
    tiges de plantes, feuilles

    Noisetier, pommier, aulne

    Jus de bouleau, pommes, noisettes, cerises, pêches, prunes, carottes, tomates, céleri,
    pommes de terre

    Cônes d'aulne, bourgeons de bouleau

    Avoine, seigle, blé, orge, millet et autres céréales
    (vodka, céréales, produits de boulangerie),
    oseille, maïs

    Camomille, pissenlit,
    dahlia, tournesol

    Graines d'huile et de tournesol, miel, halva,
    chicorée, agrumes

    Série, absinthe, marguerite, mère-
    tussilage, calendula, elecampane, propolis

    Graines d'huile et de tournesol, melon, halva,
    pastèque, café, banane, cacao

    Souffrant de rhinite saisonnière, le miel est contre-indiqué en raison de la grande quantité de pollen (jusqu'à 10%)

    Traitement de la rhinite saisonnière

    1. Élimination de l'allergène, c'est-à-dire la création de conditions dans lesquelles il ne pourra pas affecter l'organisme (mise en place d'un système de filtration de l'air, refus de voyager dans la nature, changement de la zone de floraison en une zone plus favorable, etc.)

    2. ASIT (immunothérapie spécifique aux allergènes), impliquant l'introduction de portions croissantes de l'allergène auxquelles le patient est particulièrement sensible. De cette façon, des anticorps de liaison aux allergènes sont produits.

    3. Pharmacothérapie. En ce moment, 4 groupes de médicaments sont utilisés contre la rhinite saisonnière

    • Antihistaminiques
    • Stabilisateurs
    • Décongestionnants (médicaments vasoconstricteurs)
    • Glucocorticostéroïdes

    Considérez les médicaments utilisés plus en détail..

    Antihistaminiques contre le froid saisonnier

    L'histamine est le principal médiateur des réactions allergiques immédiates. La concentration des récepteurs H1 dans la cavité nasale est beaucoup plus élevée que le tractus gastro-intestinal, les bronches ou n'importe où ailleurs dans le corps. Les récepteurs bloquant les antihistaminiques éliminent les symptômes de la rhinite saisonnière - éternuements, congestion nasale, démangeaisons, rhinorrhée, etc..

    Aujourd'hui, la chaîne de pharmacies propose trois générations d'antihistaminiques.

    Les médicaments de première génération ne sont pratiquement pas utilisés pour traiter la rhinite saisonnière, car leur blocage des récepteurs H1 est de courte durée (de 2 à 5 heures), en raison d'un grand nombre d'effets secondaires et de contre-indications multiples.

    Pour le traitement de la rhinite saisonnière, les antihistaminiques de deuxième et troisième génération sont principalement utilisés.

    Plantes responsables du pollen
    rhinite saisonnière
    PossiblePlantes (drogues)
    Tableau n ° 2 Représentants des antihistaminiques des deuxième et troisième générations


    Acrivastin
    Loratadine terfenadine
    Astémizole
    Épinastine
    Ebastin Levocabastine Cetirizine
    Dimetinden
    Oxatomide
    Azelastine

    Norastemizole Levocetirizine
    Karebastin Fexofenadine
    Norastemizole
    Desloratadine

    Les médicaments de deuxième génération se caractérisent par:

    • haute sélectivité
    • action prolongée (jusqu'à un jour)
    • démarrage rapide
    • lorsqu'ils sont pris correctement, ne provoquent pas d'effets anticholinergiques et sédatifs
    • appliquer indépendamment de la nourriture

    Antihistaminiques de deuxième génération contre la rhinite saisonnière

    Le premier médicament de ce type - la terfénadine - a été obtenu en 1977, bien qu'au fil du temps il ait trouvé un grand nombre d'effets secondaires des maladies rénales et hépatiques à la fibrillation auriculaire. Ce qui n'a cependant pas empêché le début de l'apparition d'un placeur d'antihistaminiques de deuxième génération.

    L'action la plus longue d'entre elles, à l'heure actuelle, est l'astémozole (histalong, asmoval, gismanal), dont la durée d'exposition peut aller jusqu'à 10 jours. Certes, son effet n'est pas immédiatement ressenti (après 9 à 10 heures), par conséquent, en cas d'évolution aiguë de la rhinite saisonnière, il n'est pas utilisé.

    L'astémozole peut s'accumuler dans le corps du patient, de sorte que la période d'administration est limitée à 7 jours. Elle peut également affecter la stabilité du rythme cardiaque en raison de laquelle, ces dernières années, son utilisation, comme la terfénadine, est limitée.

    D'autres médicaments de deuxième génération ne provoquent pas d'antihistaminiques cardiotoxiques et sont indiqués pour une utilisation dans le traitement des rhumes saisonniers. Voici les caractéristiques des plus courantes:

    Rhinite allergique saisonnière - Symptômes et traitement

    Un nez qui coule ou une rhinite n'est rien d'autre qu'une réaction du corps à un stimulus externe. Dans un cas, la cause du développement de la rhinite est la microflore bactérienne ou les troubles endocriniens, dans l'autre cas - une infection virale ou un traumatisme du septum nasal. Mais il existe une rhinite causée par des allergènes - des substances qui irritent la cavité nasale et provoquent une gêne. Distinguer la rhinite saisonnière de la rhinite à l'année.

    La rhinite allergique toute l'année est une sorte de rhinite chronique, car elle ne dépend pas de la période de l'année. Une autre chose est la rhinite allergique saisonnière - qui se caractérise par une dépendance directe à la période de l'année, et même à un mois spécifique.

    Les causes

    Un nez qui coule qui se produit dans un contexte d'allergies et à certains moments peut être appelé saisonnier si:

    1. Se produit à la même période de l'année ou même au cours d'un certain mois.
    2. Passe en 1-2 semaines.
    3. Dans la rue, la détérioration se produit, surtout par temps venteux.
    4. Lorsque le climat change, les symptômes d'allergies disparaissent.

    Dans ce cas, on peut affirmer que l'allergie a une certaine nature cyclique et se produit pendant la floraison de toute plante irritante, provoquant une hypersensibilité individuelle chez l'homme.

    Remarque! L'allergie est une maladie auto-immune. Il ne se transmet pas d'une personne malade à une personne saine, il ne peut pas être infecté en grands groupes. Le développement de la maladie ne dépend pas du facteur humain.

    Il y a une suggestion que l'allergie a une prédisposition génétique: si les deux parents souffrent de cette «maladie», alors l'enfant sera diagnostiqué avec une probabilité d'allergie de 80%. Cependant, les raisons de son apparition sont beaucoup plus importantes:

    • Prolongation injustifiée et surtout incontrôlée de médicaments antibactériens. Les scientifiques ont confirmé qu'un long traitement antibiotique, en particulier pendant l'enfance, peut provoquer le diabète et des allergies à l'âge adulte.
    • Rhumes chroniques. À la suite d'une exposition prolongée à des microbes pathogènes sur le corps, sa fonction protectrice est affaiblie et l'immunité est réduite. Un corps affaibli devient une «porte ouverte» pour les infections secondaires, y compris celles qui ont une pathogenèse allergique. Il y a des irritants qui provoquent une réponse (éternuements, larmoiement), mais l'allergie ne se développe pas, c'est-à-dire qu'il s'agit de symptômes transitoires à court terme. Ces plantes comprennent l'herbe à poux (pendant la floraison) et les peluches de peuplier..
    • Contact prolongé avec des irritants. Ce phénomène est la cause profonde. Un contact prolongé avec l'irritant provoque une irritation de la membrane muqueuse de la cavité nasale. Les lymphocytes T (cellules de mémoire) codent ces informations et lorsqu'une personne tombe à nouveau dans une situation familière, des signes typiques d'allergie se développent. À l'avenir, une caractéristique individuelle de l'intolérance aux allergènes se forme..
    • Maladies du nasopharynx. Il s'agit de laryngite d'origine allergique, de sinusite chronique, d'asthme bronchique.
    • Mauvais mode de vie. Le tabagisme passif et actif, l'abus d'alcool, l'alcoolisme "à la bière" - sont des facteurs qui augmentent le risque de rhinite saisonnière.

    C'est important de savoir! L '«alcoolisme de la bière» est l'abus d'une boisson à la bière. C'est également une raison possible du développement d'une réponse allergique, car les fabricants ajoutent un grand nombre de concentrés, de colorants et de parfums à la composition de la boisson. Avec l'inhalation prolongée de leurs vapeurs (ou gaz), un système protecteur du corps se forme, conduisant au développement d'une réponse immunitaire.

    Les causes de la rhinite saisonnière et toute l'année varient légèrement. La principale caractéristique distinctive est la source de la propagation des irritants allergènes.

    Symptomatologie

    La rhinite allergique saisonnière chez l'adulte se manifeste par un tableau clinique spécifique. La rhinite saisonnière présente les symptômes suivants:

    • congestion nasale;
    • écoulement muqueux abondant du nez, le plus souvent transparent;
    • étourdissements associés à des maux de tête;
    • larmoiement, pire en restant dans la rue;
    • photophobie;
    • conjonctivite;
    • diminution de l'odorat;
    • dans certains cas, une toux laryngée sèche peut apparaître
    • crises d'asthme;
    • migraine;
    • irritabilité;
    • dans les cas graves, une laryngotrachéite aiguë se développe - œdème de Quincke.

    Des symptômes tels que: rougeur des yeux, démangeaisons intolérables dans la cavité nasale, éruptions cutanées dans tout le corps - signes atypiques d'un nez qui coule saisonnier, mais il y a.

    Chez les enfants, les symptômes d'allergies sont similaires à ceux des adultes, mais ils sont beaucoup plus difficiles à tolérer. Parfois, les allergènes provoquent tellement d'irritation que les enfants perdent leur capacité d'apprentissage jusqu'à ce qu'ils finissent de fleurir les plantes irritantes..

    Stades de développement

    Un nez qui coule d'origine allergique peut être de plusieurs sous-espèces différentes les unes des autres:

    1. symptômes et sévérité du cours;
    2. périodicité.

    En fonction des symptômes et de la sévérité du parcours, on distingue la rhinite allergique intermittente et persistante. Un nez qui coule par intermittence se caractérise par une faible manifestation de la maladie, ce qui ne conduit pas à une diminution de la capacité de travail. Dans le second cas, les symptômes sont vifs, «agressifs», l'appétit disparaît, la personne souffre de fatigue et d'insomnie.

    Selon les périodes, la rhinite saisonnière est de trois types:

    Antihistaminiques
    pour traiter la rhinite saisonnière
    Génération IIGénération III
    Nom de la fréquenceL'agent causalMois «coupable»
    Rhume des foins de printempsInflorescences de noisetier, d'aulne, de peuplier et de bouleauAvril, début mai
    Rhume des foins d'étéCultures céréalières, inflorescences d'acaciaFin mai, juin
    Rhume des foins été-automneAbsinthe, herbe à poux, quinoa plantainDe mi-juillet à mi-octobre

    Chaque personne peut avoir une plante différente comme irritant, tout dépend de l'hypersensibilité individuelle.

    Stades du rhume des foins saisonnier

    Le développement de la rhinite allergique saisonnière se déroule en plusieurs étapes, caractérisées par des symptômes cliniques et la gravité du rhume des foins.

    1. Première étape. Il se caractérise par une congestion nasale initiale, des maux de tête mineurs et un syndrome d'éternuement.
    2. Deuxième étape. Le nez qui coule persistant est compliqué par une forte vasodilatation, des écoulements transparents muqueux abondants, des démangeaisons et des brûlures dans la cavité nasopharynx apparaissent. Les produits pharmaceutiques, le plus souvent des vasoconstricteurs, sont utilisés pour soulager les symptômes..
    3. Troisième étape. L'état général s'aggrave, un gonflement sévère de la muqueuse nasale avec des attaques de suffocation se développe. Les gouttes et les sprays n'apportent pas de soulagement, une cyanose de la muqueuse se développe. Des douleurs aux oreilles et même des crampes d'estomac peuvent apparaître..

    Cette condition ne peut être facilitée que par l'administration orale d'antihistaminiques en combinaison avec l'utilisation locale de gouttes ou de vaporisateurs contre les allergies..

    Important! L'aggravation rapide des symptômes indique le développement d'un choc anaphylactique. Cette condition est extrêmement dangereuse pour la vie et la santé. La meilleure option pour l'arrêter sera une injection avec un médicament antihistaminique.

    Comment distinguer la rhinite allergique saisonnière des rhumes

    Un aspect important est la capacité à distinguer un nez qui coule d'origine allergique d'une étiologie froide, car le traitement utilisé présente des différences importantes.

    Pour les rhumes, la rhinite se caractérise par des symptômes autres que le rhume des foins:

    • hyperthermie - la principale différence entre les types de rhinite;
    • la consistance de l'écoulement nasal est épaisse, avec des veines jaunes. Acquiert parfois une teinte verdâtre;
    • absence de réflexe d'éternuement (ou très rarement);
    • l'apparence du visage ne change pas (hyperémie, gonflement et gonflements du visage, des paupières - la survenue d'une rhinite allergique, mais en aucun cas pas un rhume);
    • la respiration est difficile, mais réussit lors de l'utilisation d'un vasoconstricteur local.

    Il n'est pas difficile de distinguer le rhume du rhume des foins, mais afin d'éviter des conséquences négatives, il est préférable de confier cette question à un professionnel - un médecin.

    La rhinite allergique peut agir comme une réinfection pour le rhume. Cela peut se produire avec une antibiothérapie mal choisie, c'est-à-dire qu'une allergie se développera en un médicament, mais ce ne sera pas une rhinite allergique saisonnière..

    Diagnostique

    Les mesures diagnostiques pour confirmer le diagnostic sont effectuées en plusieurs étapes..

    1. Tout d'abord, ils collectent des données sur le patient, étudient l'anamnèse et procèdent à un examen.
    2. Ensuite, des tests sanguins sont prescrits: un test sanguin détaillé avec une numération leucocytaire, un test immuno-enzymatique - pour détecter les immunoglobulines E et M. Analyse biochimique du sang veineux pour détecter un irritant allergène.
    3. Envisagez de tenir des incisions cutanées pour déterminer la cause de l'allergie. Les tests cutanés ne sont pas effectués pour les enfants de moins de 4 ans. De plus, lors du diagnostic d'allergies, une procédure est choisie parmi deux: incisions cutanées ou test sanguin biochimique.

    Remarque! Diagnostics "Skin", la procédure fournie par la politique, gratuitement. Pour les diagnostics "sanguins", il faudra payer à partir de 150 roubles par allergène.

    Les manipulations diagnostiques sont prescrites par un médecin par un allergologue-immunologue et sont effectuées en ambulatoire..

    Traitement

    L'allergie est une maladie délicate, car vous ne pourrez pas la guérir complètement, mais il existe plusieurs façons d'éliminer les symptômes ou de soulager la maladie:

    • prendre des médicaments;
    • physiothérapie;
    • véritable prévention.

    Les recettes de la médecine traditionnelle ne sont pas recommandées, en raison du risque accru de développer une réponse immunitaire. Une exception peut être le jus d'aloès dilué - 1 ml de jus fraîchement pressé est mélangé à 3 ml d'eau bouillie. Le jus d'aloès aidera les autres à nettoyer la cavité nasale du mucus. Il est impossible de guérir la rhinite allergique toute l'année avec son aide.

    Thérapie médicamenteuse traditionnelle

    Médicaments pharmaceutiques pris.

    Le principe d'action de la substanceNom pharmacologiqueRecommandations d'utilisation
    AntihistamineIl peut s'agir de préparations orales «Suprastin», «Diazolin», «Zirtek» et de vaporisateurs contre les allergies nasales «Galazolin»Vous ne pouvez pas utiliser d'antihistaminique pendant plus de 10 jours. À l'intérieur - pas plus de 2 fois par jour, localement - pas plus de 2 fois par jour
    L'irrigation saline aide à éliminer l'enflure et à soulager le mucus du nasopharynxSolution saline 0,9%, Sinupret, OtrivinIrriguer la cavité nasale avant chaque pulvérisation avec des antihistaminiques
    Médicaments vasoconstricteurs"Nazivin", "RinoRus", "RinoStop"L'apport de substances vasoconstricteurs doit être convenu avec votre médecin. La durée maximale d'utilisation de la thérapie est de 5 jours
    Les glucocorticostéroïdes sont utilisés en l'absence de résultats de traitement de manière plus douceBetamethasone, Nazonex, RinocortLes substances sont hormonales, l'utilisation ne doit être basée que sur l'avis d'un médecin.

    Un traitement incontrôlé et inadéquat ne peut qu'aggraver l'état du patient. Le traitement du rhume des foins saisonnier chez les enfants est possible après un diagnostic établi.

    Physiothérapie

    La physiothérapie est utilisée dans le traitement complexe de la rhinite allergique. Utilisez un rayonnement ultraviolet et une thérapie à ultra-haute fréquence. Les procédures visent à améliorer la circulation sanguine locale et à réduire la congestion nasale..

    La prévention

    Les bonnes mesures préventives aideront à réduire le risque d'allergies pour les personnes à risque et à atténuer les symptômes pour les personnes allergiques elles-mêmes..

    • Avant le début de la saison des allergies, utilisez des vitamines et des médicaments antiallergéniques.
    • Renforcez l'immunité avec des médicaments immunomodulateurs.
    • Pendant la floraison des allergènes, excluez tout contact avec eux et réduisez leur séjour dans les rues ouvertes.
    • Aérez la pièce tôt le matin, jusqu'au lever du soleil.
    • Organisez des vacances sur le changement climatique pendant la saison.
    • Après être venu de la rue, lavez-vous les mains et lavez-vous le visage.
    • Utiliser un équipement de protection individuelle - gaze de coton (ou un pansement médical jetable).

    Il est impossible de prévenir le développement d'allergies, mais vous pouvez soulager votre bien-être si vous suivez les règles et astuces pour la prévention de la réponse immunitaire.

    En résumé, on peut noter que la rhinite saisonnière d'origine allergique peut être traitée avec succès, mais les mesures préventives ne seront pas superflues. La maladie est de nature exclusivement périodique et ne survient que pendant la saison chaude..

    Les allergies, y compris saisonnières et tout au long de l'année, peuvent disparaître avec l'âge, comme on dit "dépassé".

    Rhinite allergique saisonnière: symptômes et traitement d'un rhume

    En étudiant la rhinite allergique (rhinite), les allergologues ont identifié deux formes différentes de la maladie:

    • saisonnier, ayant un caractère temporaire prononcé;
    • toute l'année, coulant sous une forme chronique et indépendante de la période de l'année.

    La principale différence entre ces formes de rhinite allergique est la nature de l'allergène et, au moment de son exposition à l'homme:

    • pour la rhinite saisonnière, c'est l'intervalle de temps des plantes à fleurs, qui dure au printemps-été;
    • sous une forme chronique, l'exposition de l'allergène au patient est constante et non associée à des changements saisonniers.

    Le diagnostic de rhinite allergique est assez difficile - cela est dû à la présence de symptômes similaires en cas d'inflammation de la muqueuse nasale de toute étiologie.

    La rhinite allergique, selon les statistiques, affecte environ 60% de la population mondiale. Parmi eux, une rhinite pure a été détectée dans 20% des cas et dans 66%, une combinaison de rhinite et d'asthme bronchique a été enregistrée..

    Des statistiques précises sur l'incidence de la rhinite allergique ne peuvent pas être obtenues, puisque seulement 60% des patients demandent l'aide de médecins. Les autres sont confiants dans la nature catarrhale de la maladie ou ne considèrent pas la situation comme grave et se soignent eux-mêmes.

    Facteurs allergiques de rhinite

    La rhinite allergique survient à la suite de la réponse du système immunitaire à l'action d'un pathogène spécifique.

    Il existe plusieurs causes courantes qui entraînent une rhinite allergique:

    1. Prédisposition héréditaire.
    2. Longue interaction avec des allergènes puissants.
    3. Affaiblissement des fonctions protectrices de la muqueuse nasale en raison de diverses maladies.
    4. Rhumes et antibiotiques réguliers.
    5. Pathologie de la cavité nasale.

    Les enfants souffrent de rhinite allergique en cas de troubles métaboliques et de présence de maladies digestives. Chez les nourrissons, la rhinite survient principalement en réponse aux allergènes présents dans les aliments..

    Qui est à risque

    Les allergies saisonnières peuvent commencer chez toute personne, qu'elle ait déjà eu une réaction aux allergènes auparavant. Une maladie infectieuse ou inflammatoire, le stress, un surmenage, un changement hormonal peuvent provoquer une défaillance du système immunitaire.

    Dans la zone à haut risque, ces personnes sont:

    • enfants de moins de 3 ans - en raison de l'imperfection du système immunitaire et de la nouveauté des influences environnantes;
    • adolescents de 13 à 15 ans - pendant l'adaptation hormonale;
    • femmes enceintes;

  • hommes fumeurs âgés de 30 à 40 ans;
  • femmes ménopausées.
  • De plus, il a été noté que les habitants des zones rurales souffrent de rhume des foins dix fois moins que les citadins.

    Les symptômes de la rhinite allergique

    Le médecin diagnostique une rhinite allergique lors d'un examen du patient en fonction de ses plaintes.

    Le stade aigu se manifestera immédiatement après l'interaction avec l'allergène. Éternuements, écoulement nasal, démangeaisons et brûlures dans le nez apparaîtront. Un gonflement est également possible, accompagné d'une grave congestion nasale. Si l'allergène agit sur le corps pendant longtemps, les maux de tête, les douleurs et la mauvaise santé peuvent commencer à déranger.

    La rhinite allergique est divisée en deux types, caractérisés par des signes et une sévérité de l'évolution de la maladie:

    • La rhinite intermittente s'accompagne de symptômes bénins. Une personne mène une vie active normale, ses performances ne diminuent pas.
    • La rhinite persistante de degré modéré et sévère s'accompagne d'un sommeil agité, de douleurs, de fatigue, d'un manque d'énergie. Le patient ne peut pas continuer à étudier et à travailler à pleine puissance.

    Étant donné que pour la première fois des signes de rhinite allergique surviennent chez un enfant à un jeune âge et qu'il est assez difficile de les distinguer d'un rhume, les parents doivent être extrêmement attentifs à la santé de leur enfant. À l'avenir, cela aidera à éviter les complications désagréables..

    Autres traitements


    La tâche principale dans le traitement de la rhinite allergique saisonnière est l'élimination de tout contact avec des allergènes. Pour prévenir les symptômes de la maladie, vous devez suivre ces règles simples:

    • Pendant la période de floraison, des moustiquaires sont placées sur les fenêtres de la maison, qui sont lavées tous les jours à l'eau courante avec une brosse.
    • Si vous êtes allergique au pollen, vous devez marcher uniquement le soir ou après la pluie.
    • Vous ne devez pas marcher dehors par temps très venteux, à ce moment le pollen agit plus intensément sur le corps.
    • Après avoir marché dans la rue, le nez doit être lavé avec un peu d'eau salée. Cette procédure éliminera les allergènes de la muqueuse, lavera le mucus et réduira également la congestion nasale..

    Le traitement médicamenteux peut être complété par des remèdes populaires. Beaucoup d'entre eux donnent de bons résultats dans le traitement de la rhinite saisonnière. Les recettes les plus efficaces ressemblent à ceci:

    • À partir d'aloès de plus de 3 ans, pressez le jus et instillez 5 gouttes dans chaque narine jusqu'à 4 fois par jour. Si nécessaire, le jus d'aloès peut être dilué avec de l'huile d'argousier dans un rapport de 1: 1.
    • Un gramme de mumiyo est dissous dans un litre d'eau. Les adultes boivent cette solution dans 100 ml tous les matins. Lavé avec du lait chaud. Pour les enfants, la posologie peut être réduite, selon l'âge.
    • L'herbe de pissenlit est lavée à l'eau tiède et hachée dans un hachoir à viande. Le jus est extrait de la suspension obtenue, qui est ensuite dilué avec de l'eau dans un rapport de 1: 1. Le médicament résultant est pris deux fois par jour pendant 3 cuillères à soupe, assurez-vous de manger.

    Lors du traitement de la rhinite saisonnière, il est utile d'utiliser de la confiture de cassis et des compotes. La composition de ces baies contient des substances bénéfiques qui contrôlent le niveau d'histamine dans le sang..

    La rhinite saisonnière apparaît lors de la floraison des herbes, arbustes et arbres. Les allergies sont causées par le pollen de différentes plantes, mais les gens sont particulièrement sensibles au pollen des astéracées. Il est nécessaire de traiter la rhinite de manière complète, seulement dans ce cas, vous pouvez vous attendre à un bon résultat.

    Comment distinguer une rhinite allergique d'un rhume?

    Pour les premiers sont caractéristiques:

    • douloureux, avec des éternuements fréquents;
    • écoulement incolore et fort du nez;
    • respiration difficile;
    • démangeaisons dans le nez, les oreilles et les yeux;
    • paupières rouges, écoulement larmoyant abondant;
    • gonflement et ballonnements.

    Il est important d'identifier le schéma entre l'apparition de cette symptomatologie et la saison de son apparition. Si la relation entre les plantes à fleurs, le contact avec les animaux et le nez qui coule est établie, nous pouvons supposer que la cause du nez qui coule est l'effet d'un allergène et consulter un médecin.

    Le médecin établira le bon diagnostic en effectuant des tests de laboratoire supplémentaires:

    • des échantillons de réactions allergiques. Sur la peau, des rayures sont faites, sur lesquelles un allergène spécial coule. Si une rougeur apparaît, la réaction est positive. Ce type d'examen est contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de cinq ans, ainsi que lors d'une exacerbation de la maladie;
    • test sanguin spécifique. Il n'y a pas de contre-indications, mais le niveau de détermination erronée de l'allergène est assez élevé.

    Sur la base de l'examen, le médecin peut déterminer le degré de la maladie et prescrire le traitement approprié. Cela aidera à éviter les complications..

    Il existe plusieurs stades de développement de la rhinite:

    1. Le premier est vasotonique, dans lequel la congestion nasale constante modifie le tonus vasculaire.
    2. La seconde est la vasodilatation, dans laquelle la congestion nasale apparaît régulièrement et s'accompagne d'une vasodilatation; dans ce cas, pour éliminer la rhinite, vous devez utiliser des médicaments.
    3. Stade d'œdème chronique. Le gonflement et le bleuissement manifestement manifestés de la muqueuse s'accompagnent non seulement d'une congestion nasale, mais également d'une respiration nasale faible, qui ne peut pas être éliminée avec des gouttes nasales. Des polypes, une inflammation des sinus du nez peuvent apparaître. Le processus d'inflammation peut aller jusqu'à l'oreille moyenne.

    Il existe deux types de rhinite: saisonnière et toute l'année.

    Complications

    Une rhinite allergique est en soi une maladie désagréable. Au premier stade, il s'accompagne de nombreuses sécrétions, une réaction des yeux et de la peau. Chaque période de la maladie correspond à différentes formes de rhume et d'autres manifestations qui, sans traitement, peuvent se transformer en maladies plus graves.

    Les allergies saisonnières peuvent être un facteur source et provoquer de telles complications:

      fatigue, irritabilité, insomnie;

  • problèmes d'élocution, perte de voix;
  • immunité diminuée et rhumes fréquents, SRAS, ARI;
  • l'asthme bronchique;
  • l'anémie hémolytique;
  • maladie sérique;
  • syndrome convulsif;
  • hypotension;
  • dermatite atopique et de contact, eczéma;
  • neurodermatite;
  • alvéolite allergique exogène;
  • myocardite;
  • tachycardie;
  • glomérulonéphrite;
  • choc anaphylactique.
  • Causes de la rhinite allergique saisonnière

    Par rhinite allergique saisonnière, on entend une maladie dont la symptomatologie se manifeste dans les périodes saisonnières, le plus souvent au printemps et en été, lorsque les plantes à fleurs commencent. Le corps humain réagit au pollen d'arbuste ou d'herbe, ainsi qu'aux spores de certains champignons.

    Il existe plusieurs pics de rhinite allergique saisonnière:

    • Premier pic: de nombreux patients atteints de rhinite saisonnière sont détectés à la fin du printemps - au début de l'été. C'est l'époque de la floraison active du frêne, du bouleau, de l'aulne, du chêne, du noisetier.
    • Deuxième pic: la détérioration se produit au milieu de l'été. Cette période explique la floraison des céréales: fétuque, fléole des prés.
    • Troisième pic: fin de l'été - début de l'automne, les mauvaises herbes fleurissent activement: quinoa, absinthe, herbe à poux et plantain.

    Réaction croisée

    La rhinite allergique est caractérisée par un phénomène tel qu'une réaction croisée. Son essence est que les personnes allergiques à un certain type de pollen ont souvent une réaction alimentaire à certains aliments. La raison en est que le pollen et les produits (principalement d'origine végétale) ont la même protéine principale, ce qui provoque des allergies. Le plus souvent, il existe de telles réactions croisées:

    • en réaction au pollen, le bouleau et l'aulne peuvent être allergiques aux pommes, cerises, pêches, abricots et prunes, céleri;
    • sur le pollen de noisetier - sur toutes sortes de noix, de miel, de certaines plantes médicinales;
    • sur le pollen des arbres - raisins, noix, carottes, vanille, cannelle, sève de bouleau;
    • la farine et les céréales, les pâtes, le sésame, les graines de pavot, le kiwi seront également des allergènes pour la floraison des céréales et des herbes;
    • le pollen d'absinthe et d'ambroisie est associé à une allergie aux tomates, pommes de terre, melon, citrouille, concombres, légumineuses peut également être problématique;
    • ceux qui ont le rhume des foins provoquent la floraison des graines de tournesol, ne doivent pas manger de graines, cuire dans l'huile de tournesol, manger de la mayonnaise et du halva;
    • pollen de chêne, de frêne, de fruits à noyau - une allergie aux agrumes, épices, crudités;
    • l'herbe à poux provoque également des allergies aux bananes, tournesols et autres graines de pépins, melon, céleri.

    Avec une maladie allergique, la manifestation d'une maladie chez les enfants peut s'accompagner d'une intolérance au lait, ainsi qu'aux céréales contenant du gluten.

    Les symptômes de la rhinite allergique toute l'année

    La rhinite allergique toute l'année, comme son nom l'indique, se déroule tout au long de l'année. Ce diagnostic est porté au patient s'il se manifeste plusieurs fois par jour pendant neuf mois. Les symptômes de la rhinite ne disparaissent pas complètement, ils peuvent s'aggraver ou disparaître.

    Les allergènes les plus courants qui causent la rhinite toute l'année comprennent:

    1. Poussière domestique constituée d'un allergène émis par les acariens. Les maladies ne peuvent être évitées s'il y a des cafards ou des punaises de lit dans la chambre..
    2. Remplissage d'oreiller en plumes ou en duvet.
    3. Poussière de bibliothèque.
    4. Le mildiou qui apparaît dans les zones humides est un allergène infectieux.
    5. Médicaments.
    6. Allergènes dans les aliments.
    7. Outils cosmétiques.

    Il existe un type spécifique de maladie - la rhinite allergique professionnelle. Il apparaît chez les patients liés à la farine, au latex, aux animaux, aux médicaments, aux plumes ou au duvet d'oiseaux.

    Panneaux

    Les principales manifestations cliniques de la rhinite saisonnière:

    • Éternuements
    • Démangeaisons, brûlures dans la cavité nasale
    • Congestion nasale
    • Rhinorrhée (écoulement abondant de mucus par le nez)
    • Lacrimation
    • Rougeur des yeux
    • Bouche sèche
    • Maux de tête
    • Irritabilité, fatigue, distraction accrues
    • Réduction des odeurs
    • Irritation de la peau au niveau des ailes du nez, de la lèvre supérieure, sous les yeux
    • Appétit altéré, sommeil
    • Tachycardie
    • Pression artérielle faible
    • Fièvre

    IMPORTANT! Les symptômes de la rhinite de nature allergique peuvent apparaître en combinaison ou séparément, à divers degrés de gravité. Si au cours d'une certaine période de l'année (voir ci-dessus) de tels problèmes vous inquiètent, vous ou votre enfant, vous devriez immédiatement demander l'aide d'un professionnel.

    Souvent, le traitement d'une telle allergie est difficile en raison du fait que de nombreux patients prennent un nez qui coule et d'autres dysfonctionnements dans le corps pour la manifestation d'une infection virale respiratoire aiguë ou d'infections respiratoires aiguës, luttent sans succès avec ce moyen populaire et dans la plupart des situations ne font qu'aggraver la situation..

    La manifestation de la rhinite allergique chez les enfants

    La rhinite allergique des enfants n'augmente que chaque année. Une prédisposition à la diathèse, des maladies virales régulières, l'utilisation d'antibiotiques contribuent à son apparition et aggravent la situation..

    La rhinite allergique saisonnière, en règle générale, survient chez un enfant à l'âge de cinq ans avec des symptômes cachés, se manifestant par une sensation de brûlure dans le nez et les yeux.

    Il est important de se rappeler que la manifestation des symptômes dépend de la météo: pendant le vent, le pollen affecte le corps beaucoup plus intensément et les jours de pluie, leur effet diminue.

    La rhinite allergique toute l'année chez les enfants provoque une congestion nasale et des éternuements paroxystiques, qui se manifestent le matin. S'il n'est pas traité, l'enfant peut avoir des ecchymoses sous les yeux, un gonflement du visage, des lèvres sèches et une conjonctivite.

    La rhinite sévère provoque même une diminution de l'activité mentale et du développement de l'enfant.

    Le traitement de la maladie chez les enfants doit être commencé avec la fourniture de conditions favorables: pour éliminer la cause de l'allergie - animaux, poissons, plantes, moisissures. Il est nécessaire d'effectuer un nettoyage humide tous les jours. Pour réduire l'effet du pollen pendant la saison chaude, vous pouvez utiliser un masque et dans l'appartement pour installer des climatiseurs avec un filtre de nettoyage.

    Il arrive que seule une réinstallation dans un autre lieu de résidence avec un climat fondamentalement différent, où il n'y a pas de plantes provoquant une réaction allergique, peut aider à prévenir une rhinite saisonnière sévère et ses complications..

    Important: un médecin prescrit des médicaments à un enfant malade.

    Il est nécessaire de trouver la solution optimale pour traiter le bébé afin de ne pas provoquer d'effets négatifs sur le corps ou la dépendance, mais en même temps faire face à tous les signes de la maladie dès que possible.

    Traitement


    Pour le traitement de la rhinite allergique saisonnière, des antihistaminiques sont toujours prescrits qui normalisent l'état du patient. Le plus souvent prescrit de tels médicaments:

    • Claritin. Zodak et Cetrin sont des antihistaminiques de deuxième génération.
    • Erius et Zirtek sont des anti-allergiques de troisième génération.

    Les symptômes d'allergies peuvent être éliminés avec tous les médicaments connus - Suprastin, Loratadine et Diazolin. Il convient de considérer que Suprastin peut provoquer une somnolence, il est donc préférable de refuser de conduire une voiture pendant le traitement.

    La durée du traitement est déterminée par le médecin, mais le traitement dure généralement plus de 2 semaines. Dans la plupart des cas, les médicaments sont prescrits sous forme de comprimés, de capsules et de sirops, seulement dans les cas graves de la maladie, des injections d'antihistaminiques peuvent être prescrites.

    Avant de prendre des médicaments antiallergiques, vous devez consulter votre médecin et lire attentivement les instructions du médicament.

    Dans le traitement de la rhinite saisonnière, des médicaments locaux sont également utilisés. Il peut s'agir de sprays Cromoglin ou Kromosol. Ces médicaments sont particulièrement efficaces pour traiter les enfants ou souffrant d'une allergie légère. Ces sprays peuvent être utilisés non seulement pour le traitement de la rhinite saisonnière, mais aussi pour sa prévention.

    Ces dernières années, les médecins ont de plus en plus prescrit Nazaval Spray. Ce médicament irrigue uniformément la muqueuse nasale et crée une sorte de film protecteur qui protège contre le contact avec des substances irritantes. Si la maladie est très grave, des médicaments hormonaux peuvent être prescrits..

    Aux stades initiaux de la maladie, des gouttes nasales vasoconstrictives peuvent être utilisées. À cet effet, Rinorus et Nazol conviennent. Il convient de noter que ces médicaments sont vendus avec différents contenus du composant actif, ils sont conçus pour les enfants et les adultes.

    Si le traitement médicamenteux ne produit aucun effet, une immunothérapie spécifique peut être prescrite. Un tel traitement n'est autorisé qu'en période de rémission persistante..

    Ne pas utiliser de gouttes nasales vasoconstrictives pendant plus de 5 jours consécutifs, car elles créent une dépendance.

    Rhinite allergique pendant la grossesse

    Souvent pendant la grossesse, les premiers symptômes de la rhinite allergique peuvent apparaître, associés à un affaiblissement des fonctions protectrices de l'organisme.

    Les symptômes tels que l'enflure du nasopharynx et les troubles respiratoires au cours du dernier trimestre sont particulièrement difficiles. Le manque d'oxygène dans le corps est un grave danger pour la mère et le fœtus.

    Le traitement de la rhinite pendant la grossesse doit se dérouler strictement sous la surveillance d'un médecin. La plupart des médicaments pour le traitement de la rhinite allergique sont toxiques, ce qui signifie qu'ils sont dangereux pour l'organisme émergent. Par conséquent, ne vous auto-médicamentez pas.

    Pathogènes et fréquence

    Par le nom de la pathologie, il devient clair que les périodes d'exacerbation se répètent cycliquement, à des saisons spécifiques de l'année. Cela est dû à la pollinisation des plantes. Considérez les types d'allergènes polliniques et le moment de leur activation dans le centre de la Russie.

    • Printemps (avril, mai) - arbres (bouleau, peuplier, érable, chêne, etc.)
    • Été (mai, juin) - céréales (seigle, blé, orge, etc.)
    • De juillet à septembre - mauvaises herbes (herbe à poux, absinthe, etc.)

    Le duvet de peuplier lui-même n'est pas un allergène, mais tolère le pollen et, en raison de sa prévalence et de sa vaste zone de couverture, est une source de risque accru d'allergies.

    Que dit le cours chronique?

    C'est en cas d'exposition constante à un allergène qu'une forme chronique de sensibilisation peut se développer, se manifestant par:

    • détérioration de l'état général du corps;
    • diminution de la protection immunologique contre les agents infectieux;
    • la formation de troubles psycho-émotionnels et de stress.

    Il est difficile et long de traiter de telles conditions.

    Le moment où il est impossible d'éliminer l'agent pathogène et de rendre le corps immunitaire irréaliste, joue un rôle fatal.

    L'évolution chronique provoque le développement d'autres maladies somatiques et épuise les ressources vitales des principaux organes anatomiques (foie, reins, glandes endocrines, parfois les poumons et le cœur).

    Diagnostique

    Si vous soupçonnez une rhinite allergique, vous devez contacter un allergologue. Tout d'abord, le médecin effectue un examen, enregistre les plaintes du patient et recueille une anamnèse. Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent des tests cutanés..

    Cette procédure est réalisée comme suit: des mini-incisions sont faites sur le bras du patient (dans la zone de l'avant-bras), des solutions contenant des allergènes suspectés sont appliquées. Selon la réaction cutanée locale (rougeur, gonflement), le médecin conclut à l'intolérance de certaines substances par l'organisme.

    Il est recommandé au préalable d'arrêter de prendre des antihistaminiques. Pour obtenir des informations plus fiables, des tests de scarification sont programmés pour l'hiver..

    IMPORTANT! Une procédure similaire doit être effectuée en présence d'un professionnel de la santé qualifié, car l'exposition à un allergène peut conduire au développement de l'anaphylaxie.

    Une autre méthode de diagnostic est une analyse en laboratoire du sang veineux.

    Chez les enfants, ces méthodes de test ont généralement de mauvaises performances en raison de la réaction imprévisible d'un organisme en croissance. En règle générale, pour une détermination précise de la nature allergique du rhume dans ces cas, un diagnostic indirect est utilisé: une consultation supplémentaire de l'oto-rhino-laryngologiste et l'exclusion de la composante virale et bactérienne de la maladie sont nécessaires.

    Si des signes de rhinite saisonnière sont décelés chez les femmes enceintes ou les adolescentes, des examens endocrinologiques supplémentaires peuvent être nécessaires. Cela est nécessaire pour établir le statut hormonal, en violation duquel des lésions muqueuses nasales peuvent également se développer..

    Caractéristiques d'un uniforme professionnel

    Il est regrettable qu'une tendance aux allergies empêche une personne de poursuivre ses activités professionnelles.

    Employés de bureau souffrant d'une réaction à:

    • poussière de papier;
    • encre pour l'imprimante;
    • papeterie (colle, produits chimiques pour le nettoyage du matériel).

    Ils ne peuvent pas remplir pleinement leurs fonctions et sont obligés de prendre des médicaments désensibilisants qui ont un effet négatif sur le foie et le cerveau.

    Les travailleurs agricoles sont sensibles au rhume des foins (réactions saisonnières aux plantes à fleurs).

    Les travailleurs pharmaceutiques et médicaux peuvent contracter une maladie professionnelle en raison d'une hypersensibilité à:

    1. composants médicinaux;
    2. désinfectants;
    3. antiseptiques et antibiotiques.

    Publications Sur L'Asthme