La réception est dirigée par un médecin otorhinolaryngologiste en sciences médicales
Boklin A.K..

Ce matériel fournit les informations les plus complètes sur l'état des polypes nasaux pour les patients. Tous les principaux problèmes liés aux causes, aux symptômes, au diagnostic et au traitement de la rhinosinusite polypeuse sont analysés..

Si le nez est constamment bouché et sans signes de rhume ou d'allergies, vous devriez penser à une maladie telle que les polypes nasaux ou la rhinosinusite polype. Il s'agit d'une pathologie assez courante chez les patients après 30 ans et elle est associée à de nombreux facteurs déclenchants. Ce matériel fournit les informations les plus complètes sur cette condition pour les patients..

Polypes du nez: qu'est-ce que?

Il s'agit d'une prolifération bénigne de la membrane muqueuse des sinus nasaux et de la cavité nasale. Ils peuvent rendre la respiration nasale difficile et provoquer des symptômes tels que le ronflement et une diminution de l'odorat (jusqu'à l'absence complète). Les polypes sont généralement diagnostiqués avec une sinusite chronique..

Ces formations (bénignes) ont une taille de 2-3 mm à 4-5 cm et peuvent se développer dans la cavité nasale. Situé sur la muqueuse et relié à elle par une base: mince ou large.

Les polypes se trouvent principalement à l'âge adulte. Dans l'enfance, les polypes nasaux se retrouvent dans l'asthme bronchique, la fibrose kystique et dans des maladies systémiques plus rares qui entraînent une altération de la fonction muqueuse (dyskinésie ciliaire).

Quels sont les symptômes typiques??

Au début, les polypes nasaux ne provoquent pas toujours d'inconfort. En train d'augmenter en taille, ils peuvent provoquer divers symptômes, par exemple: congestion nasale, congestion nasale, SRAS fréquent et infections des sinus avec maux de tête, altération de l'odeur.

Pour plus d'informations sur les symptômes possibles, consultez le chapitre "Symptômes"..

Pourquoi un polype nasal se développe?

Les raisons exactes ne sont pas claires. Un facteur de risque est l'inflammation chronique des tissus muqueux due à une infection ou à des allergies. Les polypes sont particulièrement fréquents chez les patients souffrant d'asthme bronchique et de la Triade d'aspirine (intolérance aux analgésiques AINS). Plus d'informations peuvent être trouvées dans le chapitre "Raisons".

Comment les polypes nasaux sont traités?

Habituellement, des médicaments sont prescrits pour une thérapie locale, par exemple, des vaporisations nasales de corticostéroïdes (hormonaux), avec des allergies simultanées, des antihistaminiques sont possibles. L'hormonothérapie est souvent prescrite non seulement localement, mais aussi de manière systémique - sous forme de comprimés.

Si ce traitement échoue, une intervention chirurgicale est nécessaire, à l'aide de laquelle un médecin ORL élimine les polypes. Plus d'informations peuvent être trouvées dans le chapitre "Traitement".

Une erreur courante - "polypes" chez les enfants

«L'enfant a-t-il des polypes? doit être supprimé », ce qui est courant dans le discours familier. Cependant, en ce qui concerne les enfants, les polypes nasaux sont rarement impliqués. Habituellement, les adénoïdes, une amygdale nasopharyngée élargie (végétation adénoïde), c'est-à-dire le tissu lymphatique, sont censés. Cela n'a rien à voir avec les «vrais» polypes nasaux qui se développent à partir de la muqueuse nasale. Ces derniers sont plus fréquents chez l'adulte. Seuls les enfants atteints de maladies systémiques et métaboliques (mucoviscidose) souffrent très souvent de polypes nasaux.

Note importante:

Cet article contient uniquement des informations générales et ne doit pas être utilisé pour l'autodiagnostic ou le traitement. Elle ne peut pas remplacer une visite chez un médecin.

Polypes nasaux: causes

La cause des polypes nasaux n'est pas connue. Mais les principaux facteurs de risque sont les allergies et la rhinosinusite chronique..

Il existe un mécanisme d'auto-nettoyage complexe dans la cavité nasale et les sinus paranasaux. Les cellules de la muqueuse forment un mince film de sécrétion dans lequel les agents pathogènes (virus, allergènes, particules de poussière) pénètrent dans l'air inhalé. En conséquence, l'air entrant dans les poumons est nettoyé et humidifié. Des poils en mouvement (cils) sont situés sur les cellules, transportant le secret des sinus en continu vers les sections postérieures de la cavité nasale de là vers le nasopharynx, et en conséquence, ce mucus pénètre dans l'environnement acide de l'estomac.

Violation de l'écoulement de mucus des sinus.

Les sinus paranasaux sont reliés à la cavité nasale par les «canaux» étroits de l'anastomose. La courbure du septum nasal et d'autres caractéristiques anatomiques peuvent entraîner un rétrécissement de ces «canaux». En conséquence, la décharge s'accumule dans la cavité des sinus et fournit un sol idéal pour la propagation de micro-organismes pathogènes..

En raison d'infections fréquentes, la muqueuse est constamment irritée, enflée - ce qui aggrave encore la situation. Des polypes peuvent se former, qui à leur tour bloquent encore plus l'écoulement des sinus..

L'allergie est un précurseur possible des polypes nasaux.

L'allergie contribue à une irritation et un gonflement prolongés de la muqueuse dans la cavité nasale et les sinus, ce qui peut conduire à la formation de polypes. De nombreux patients atteints de polypose nasale souffrent simultanément de diverses formes d'allergies. Même les patients allergiques qui inhalent constamment de l'air trop sec ou pollué courent un risque accru de développer des polypes.

Association fréquente: intolérance aux analgésiques, asthme, polypes (triade d'aspirine).

Les personnes souffrant d'asthme bronchique sont sujettes au développement de polypes nasaux, ainsi que les personnes qui ne tolèrent pas les analgésiques ou plutôt les anti-inflammatoires stéroïdiens (AINS). Les patients atteints de cette intolérance aux AINS souffrent de crises d'asthme dès qu'ils prennent certains médicaments - par exemple, l'acide acétylsalicylique (aspirine), l'ibuprofène, le diclofénac, l'analgine. C'est ce qu'on appelle la "pseudo-allergie", le corps ne forme pas d'anticorps spécifiques contre les médicaments, comme avec une véritable allergie.

La combinaison de l'intolérance aux AINS, des polypes nasaux et de l'asthme est également appelée: Triade de Sumter, Triade de Fernand-Vidal.

Fibrose kystique.

Les polypes nasaux sont rarement trouvés chez les enfants - à une exception près: chez environ un tiers de tous les enfants souffrant d'un état métabolique inné de la mucoviscidose, des polypes nasaux se produisent également. Avec cette pathologie, les glandes sécrètent une sécrétion anormalement visqueuse, elles s'accumulent dans les sinus, ce qui contribue à la sinusite chronique et donc aux polypes nasaux.

Une cause rare est la dyskinésie ciliaire primaire..

Il s'agit d'une pathologie congénitale, qui se manifeste par le sous-développement des «cils» et peut se manifester par des maladies respiratoires fréquentes et une congestion nasale persistante.

Vous devez savoir qu'une utilisation prolongée de vaporisateurs nasaux vasoconstricteurs peut affecter la fonction des cils de la même manière..

Polypes nasaux: symptômes

Congestion nasale, difficulté à respirer par le nez, diminution de l'odorat, ronflement, maux de tête - tous ces symptômes peuvent déclencher des polypes nasaux..

Les polypes persistent parfois longtemps sans provoquer d'inconfort. Cependant, selon leur emplacement, leur taille et leur quantité, ils peuvent interférer avec l'aérodynamique de la cavité nasale et la ventilation des sinus. Le secret du mucus dans les sinus et la cavité nasale est rompu et le drainage des sinus par l'anastomose est difficile. Les patients respirent par la bouche et non par le nez, ce qui réchauffe, purifie et hydrate généralement l'air respirable.

Tout cela provoque une infection de la région nasopharyngée. Sinusite chronique fréquente ou persistante, infections récurrentes des voies respiratoires (IRA, bronchite) sont le résultat.

Ces symptômes peuvent indiquer des polypes:

  • Essoufflement et congestion nasale.
  • Mauvaise haleine due au dessèchement de la muqueuse buccale - la respiration nasale est altérée et les patients doivent respirer par la bouche.
  • Ronflement nocturne.
  • Vilesse de la voix.
  • Troubles olfactifs: l'odorat est altéré ou complètement perdu (car l'air n'atteint pas les cellules olfactives dans la partie supérieure de la cavité nasale).
  • Douleurs sinusales, mucus persistant dans le nasopharynx - ces symptômes indiquent une inflammation chronique des sinus - la cause et l'effet des polypes.
  • Les polypes nasaux ne se trouvent chez les enfants principalement que dans des maladies telles que l'asthme bronchique, la fibrose kystique ou la dyskinésie ciliaire (voir le chapitre Causes). Si les polypes ne sont pas traités chez les enfants, ils peuvent entraîner un élargissement du nez et une augmentation de la distance entre les yeux..

Polypes nasaux: diagnostic

Lorsqu'ils sont examinés par un médecin ORL, les polypes nasaux peuvent être déterminés visuellement. Des méthodes supplémentaires, telles que la tomodensitométrie, fournissent des informations supplémentaires sur le degré du processus pathologique..

Examen par un médecin ORL.

Tout d'abord, un spécialiste pose des questions sur les plaintes des patients et les maladies antérieures (allergies, sinusites, etc.). Des symptômes tels que des problèmes de respiration nasale, une mauvaise odeur ou une sinusite fréquente soulèvent déjà des soupçons de rhinosinusite polype..

Ensuite, le médecin examine attentivement les organes ORL. Les gros polypes nasaux qui font saillie dans la cavité nasale peuvent déjà être visibles à l'œil nu. À l'aide de miroirs et d'un endoscope nasal, le médecin trouve souvent de plus petits polypes situés plus profondément.

Diagnostic des rayonnements.

Pour obtenir une précision dans le diagnostic, il est nécessaire de comprendre le degré de distribution des polypes de la région paranasale, à cet effet, les méthodes d'imagerie, en particulier la tomodensitométrie (TDM) conviennent. Les rayons X des sinus conventionnels sont considérés comme obsolètes. L'échographie et l'IRM ne peuvent être utilisées dans le diagnostic des polypes nasaux que dans de rares cas.

Polypes nasaux: traitement

Pour le traitement des polypes nasaux au premier stade, une pharmacothérapie est prescrite, par exemple, sous forme de vaporisateurs nasaux. Si le traitement prescrit n'améliore pas l'état du patient, des méthodes chirurgicales sont envisagées pour éliminer les polypes.

Médicaments pour le traitement des polypes nasaux.

Les hormones à base de glucocorticostéroïdes sont utilisées pour traiter les polypes nasaux..

Habituellement, des préparations hormonales sous forme de spray nasal sont d'abord prescrites. Avantage: cela ne fonctionne que localement, les effets secondaires possibles sont limités par le lieu d'utilisation.

Contrairement aux vaporisateurs nasaux décongestionnants vasoconstricteurs (xylométazoline, oxymétazoline), l'effet du spray hormonal n'apparaît qu'après quelques jours.

L'utilisation correcte du médicament est importante, le spray ne doit pas être pulvérisé dans la cavité nasale vers le septum nasal.!

Si le traitement par pulvérisations hormonales est inefficace, des comprimés peuvent être prescrits; cette thérapie provoque parfois des effets secondaires. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement votre état.

Si l'allergie est un facteur provoquant dans les polypes nasaux, vous devez d'abord faire attention à son traitement. Les médicaments contre les allergies, les soi-disant antihistaminiques, sont recommandés. Le patient doit éviter autant que possible le contact avec l'allergène. Une immunothérapie spécifique (hyposensibilisation) est également acceptable dans cette situation..

Chirurgie des polypes nasaux.

Si le traitement médicamenteux échoue ou si les polypes sont déjà très volumineux, un traitement chirurgical doit être envisagé..

L'ablation de polypes uniques (polypectomie) peut être effectuée en ambulatoire sous anesthésie locale. Cependant, les polypes dans le nez ne sont généralement que la «pointe de l'iceberg», car les polypes proviennent des sinus paranasaux..

Les interventions prolongées sont généralement effectuées sous anesthésie générale en milieu hospitalier..

Pendant la chirurgie, le médecin retire les polypes "mini-invasifs", c'est-à-dire sans grandes incisions. Presque toujours, la chirurgie peut être effectuée directement par le nez - la chirurgie endoscopique intranasale (FESS) à l'aide d'un rasoir est le traitement le plus optimal pour les polypes nasaux.

Souvent réalisée simultanément, correction des structures intranasales. Parfois, il est conseillé de redresser le septum nasal. (septoplastie) ou réduire la conque nasale élargie (vasotomie), élargir la fistule sinusale (sinusotomie) pour normaliser la ventilation.

Toutes les mesures doivent viser à normaliser l'aérodynamique et à assurer une perméabilité normale de l'écoulement des sinus à travers l'anastomose dans la cavité nasale. D'une part, cela devrait éliminer les symptômes tels que la difficulté à respirer par le nez et la douleur dans les sinus, et d'autre part, empêcher l'apparition de nouveaux polypes.

Où puis-je obtenir des conseils et un traitement des polypes nasaux à Moscou?

Chers patients, vous pouvez me poser toutes les questions liées au conseil et à la chirurgie des polypes nasaux sur le téléphone de contact spécifié. La méthode de communication préférée via WhatsApp, en raison de la charge de travail professionnelle: je peux être en chirurgie ou conseiller le patient. C'est pratique pour vous - tout d'abord, c'est gratuit, et pour moi - je verrai immédiatement le message correspondant, et j'y répondrai dès que possible.

Je vous demande de poser des questions sur le coût du traitement, les conditions de l'assistance par le biais d'une assurance médicale obligatoire, l'accueil des patients non résidents et d'autres problèmes d'organisation directement aux institutions médicales de Moscou et de la région où je reçois. Les téléphones de contact de leurs registres sont indiqués sur la page "Contacts".

Tous ces centres médicaux ont à la fois une base médicale et une base de diagnostic - par conséquent, cela réduira le temps en termes d'établissement d'un diagnostic et immédiatement avant de recevoir un traitement - y compris chirurgical.

Cordialement, chirurgien oto-rhino-laryngologiste MD Ph.D. Boklin A.K..

Polypes du nez

Quelles sont les causes des polypes dans le nez?

Quels sont les types de polypes nasaux?

Les polypes peuvent être à la fois malins et bénins.

Les bénins sont présentés sous la forme de néoplasmes simples et peuvent être dans le corps pendant des années et ne font aucun mal. Une personne ne peut même pas deviner qu'elle en a jusqu'à ce que les polypes dans son nez commencent à se développer et à provoquer un inconfort et à interférer avec le processus respiratoire normal.

Les excroissances malignes peuvent sécréter du sang, du mucus et également métastaser. Par conséquent, il est très important de diagnostiquer en temps opportun.

Malgré sa localisation, les polypes du nez peuvent:

  • se produire dans le domaine de l'inflammation - bénigne;
  • émergent de cellules qui ont «survécu» aux changements dégénératifs - peuvent être bénignes ou malignes;
  • apparaissent pendant la croissance des tissus sains - bénins.

Selon la localisation, on distingue deux types de polypes dans le nez:

  • anthrochoanal - localisé dans la muqueuse du sinus maxillaire. Apparaissent principalement chez les enfants;
  • ethmoïdale - provient de la muqueuse nasale, qui tapisse le labyrinthe ethmoïde. Ils se développent immédiatement des deux côtés de la cloison nasale. Peut survenir chez les enfants et les adultes.

Il convient de noter qu'il existe de nombreuses classifications différentes, mais l'option classique consiste à regrouper les polypes par localisation, bénignité et malignité. Mais vous ne devez pas déterminer le type de croissance par vous-même, car vous pouvez l'identifier de manière incorrecte et nuire au corps à l'avenir. Vous n'avez jamais besoin d'automédication. Par conséquent, vous devez contacter l'ORL à temps, et il établira déjà la nature de l'apparition des polypes et leur type.

Quels sont les polypes et quelle est leur nature?

Les polypes sont des tumeurs bénignes qui commencent à se développer dans les sinus et peuvent atteindre la cavité buccale, tout en fermant les voies respiratoires. Et cela, à son tour, est à l'origine non seulement de problèmes avec le système respiratoire, mais aussi de fatigue générale et de léthargie..

Une telle maladie se manifeste principalement par une congestion nasale, qui peut être facilement confondue avec le rhume. Par conséquent, afin d'éviter cela, vous devez être conscient des causes et des symptômes des polypes dans le nez et également consulter un médecin en temps opportun..

La formation de croissances est causée par une croissance excessive de la muqueuse nasale, à la suite d'un processus inflammatoire prolongé. Le problème est que la muqueuse nasale combat l'inflammation qui s'y produit, mais au fil du temps ses fonctions et ses capacités s'épuisent. Par conséquent, la coque ne peut plus résister, et donc il y a un processus de son augmentation en raison de la croissance hypertrophique, et en conséquence il y a des croissances.

Polypes dans le nez: symptômes

Un polype du nez est une formation ronde insensible et indolore qui provoque les symptômes suivants:

l'apparition d'un mal de tête. Ce symptôme apparaît en raison de la compression du tissu des terminaisons nerveuses. Par conséquent, il y a un manque d'oxygène qui, à son tour, provoque une privation d'oxygène du cerveau;
douleur associée à une inflammation des sinus;
une sensation de congestion nasale, elle s'accompagne de difficultés ou d'impossibilité de respiration nasale. Cela est dû au fait que la muqueuse se développe et bloque le passage nasal. Ainsi, le patient ne peut pas respirer correctement par le nez, ce qui peut provoquer non seulement un inconfort, mais également un manque d'air. Et de là vient la fatigue générale et l'épuisement;
écoulement muqueux ou mucopurulent, ainsi qu'un nez qui coule;
éternuements. Avec les polypes dans le nez, les éternuements se produisent comme une réaction de protection contre la croissance. C'est parce que le polype touche les cils, et ils le classent comme un objet étranger;
problèmes d'odeur. Ce symptôme peut se manifester même dans une perte complète de perception de l'odorat, car les récepteurs responsables de la perception de l'odorat sont perturbés;
perturbation de la voix. Puisque le nez participe à la formation de la voix, avec la polypose, nous pouvons observer le nez.

Souvent, nous ne prêtons pas attention aux principaux symptômes de cette maladie, parfois nous la confondons même avec un rhume et un nez qui coule. Mais ici, vous devez être extrêmement prudent pour ne pas lancer complètement la maladie. Par conséquent, dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez vous adresser au spécialiste ORL, plus tôt le diagnostic sera fait, plus le traitement sera simple, rapide et facile..

La consultation peut être obtenue par téléphone: +7 (495) 961-27-67

Stades de développement de la maladie

En parlant du développement de cette maladie, nous pouvons distinguer trois étapes principales du développement des excroissances dans le nasopharynx.

La première étape - les polypes occupent une petite partie de la cloison nasale. Si ce sont des excroissances bénignes, alors la personne ne les ressentira même pas, et elles continueront calmement de grandir et de se développer..

La deuxième étape est leur développement et leur croissance. À ce stade, différents types d'écoulement mucopurulent peuvent survenir..

La troisième étape - les polypes couvrent complètement l'espace entre le septum et les parois du nez. Par conséquent, à ce stade, une obstruction complète du nez se produit..

Polypes du nez: diagnostic et traitement

Diagnostic de polypose

Aux fins du diagnostic, une rhinoscopie postérieure et une palpation du nasopharynx sont également effectuées. Ces types d'examens sont nécessaires dans le premier pour clarifier la négligence de la maladie et la sélection correcte du traitement et de la prévention.

Comment battre des excroissances?

Maintenant, dans les cliniques et les centres médicaux modernes, il existe deux façons de traiter cette maladie. Le premier est conservateur, c'est-à-dire avec l'aide de médicaments. Le second est chirurgical. Ce traitement vise principalement à restaurer une respiration nasale saine, ainsi qu'à prévenir le développement ultérieur du problème. Et quel type d'options de traitement vous convient, le médecin devrait déjà dire que, puisque de nombreux facteurs affectent la sélection des options de traitement, de la cause et des symptômes au stade de développement de la maladie.

Traitement conservateur

Cette méthode de traitement implique un traitement médicamenteux. Dans la plupart des cas, cette approche a ses résultats, par conséquent, les polypes dans le nez diminuent, puis disparaissent complètement. Mais pour commencer à être traité de cette manière, vous devez demander l'avis d'un médecin ORL qui vous aidera à déterminer la cause profonde de leur apparition, puis choisir la bonne thérapie.

La méthode conservatrice implique également un certain nombre de procédures visant à nettoyer la cavité nasale. Il se réchauffe et s'injecte.

De plus, cette option de traitement consiste également à éliminer les facteurs qui affectent la croissance des polypes, ainsi que le traitement des maladies infectieuses du nez. Et après la pharmacothérapie, l'immunocorrecteur suit généralement.

Pour que la pharmacothérapie ait un effet, toutes sortes d'infections, les champignons doivent être évités et ne pas être en contact avec les allergènes polliniques domestiques..

Il est très important que le médecin établisse correctement la nature des polypes, cela permettra d'exclure le processus de leur renouvellement. Et à l'avenir, cette conclusion aidera à éviter une rechute, car aucun traitement ne peut donner une garantie absolue que les polypes ne se reproduiront plus..

  • processus purulents-inflammatoires;
  • gonflement des sinus.

Il existe deux types de chirurgie:

  • ablation avec des instruments chirurgicaux - polypectomie. La chirurgie consiste à exciser la croissance à l'aide d'un laser ou d'instruments chirurgicaux. L'intervention se fait directement par le nez;
  • la procédure endoscopique implique l'ablation du polype à l'aide d'un petit télescope nasal. L'opération elle-même prend un peu de temps, en plus, le lavage des sinus est effectué.

Cette méthode est presque toujours efficace, bien qu'elle cause des dommages considérables au corps. Après ce traitement, vous devez particulièrement surveiller attentivement l'hygiène du nez pour éviter le retour de la maladie dans un proche avenir. Les recommandations du médecin doivent être strictement respectées..

Mais je dois dire que ces méthodes ne peuvent toujours pas garantir que les polypes n'apparaissent plus. Mais un excellent résultat sera si une rechute survient au plus tôt 6 ou 7 ans après la fin du traitement.

Dans les premiers jours après la chirurgie, pour maximiser l'efficacité du traitement, il est recommandé de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène de la membrane nasale, d'enlever le mucus, les croûtes.

Comment éviter la formation de polypes dans le nez?

Il suffit d'adhérer à des recommandations simples:

  • visite ORL plusieurs fois par an;
  • traitement rapide et rapide des infections et des rhumes;
  • éviter les situations stressantes;
  • nutrition équilibrée, saturation du corps avec toutes les vitamines et minéraux nécessaires;
  • diagnostic précoce et élimination de l'inflammation du nasopharynx. Prévention de la transition de la maladie vers une forme chronique aiguë.

Il ne faut pas oublier que la base d'un traitement efficace et rapide est l'appel en temps opportun à des spécialistes qualifiés qui non seulement prescriront le traitement, mais établiront les causes de la maladie..

La consultation peut être obtenue par téléphone: +7 (495) 961-27-67

En conséquence, nous pouvons dire que les polypes dans le nez sont une maladie très courante. La clé de son traitement réussi est le diagnostic rapide des polypes. Par conséquent, vous n'avez pas besoin de reporter le voyage chez le spécialiste ORL à long terme si vous avez une maladie infectieuse du nasopharynx, ou qu'il est devenu difficile de respirer par le nez et que votre voix est devenue nasale. Étant donné que tous ces symptômes peuvent indiquer que les polypes sont déjà au dernier stade de leur développement, leur traitement devrait donc être plus agressif..

Malheureusement, empêcher leur apparition est presque impossible. Le processus d'éducation dure depuis plusieurs années. Ils traitent la maladie à l'aide de médicaments, ainsi que chirurgicalement. Les polypes allergiques ont tendance à rechuter.

Si vous avez une prédisposition à une telle maladie, surveillez l'état de votre immunité. Si vous êtes allergique, consultez régulièrement votre allergologue et respectez votre plan de traitement..

Si vous rencontrez un problème similaire, contactez le centre de traitement et de diagnostic "Health Clinic". Nous avons la dernière base technique, ce qui facilite grandement le diagnostic de la maladie, et l'expérience de nos médecins et leur approche responsable garantissent votre guérison rapide.

Au Health Clinic Center, un oto-rhino-laryngologiste enlèvera les polypes et vous donnera une recommandation sur la façon d'essayer de les empêcher de repousser..

Vous pouvez vous inscrire pour une consultation par téléphone +7 (495) 961-27-67 (centre de traitement sur la station de métro Novokuznetskaya)

Comment traiter les polypes dans le nez avec des remèdes populaires sans chirurgie

Avec la formation de polypes dans le nez, le traitement avec des remèdes populaires, et seulement avec eux, est inefficace, comme le croient tous les oto-rhino-laryngologistes. Ni l'acupuncture, ni la phytothérapie, ni l'homéopathie résonante en présence de polypose ne sont pas très efficaces. Et l'utilisation de la plupart des herbes médicinales, des médicaments homéopathiques, des huiles de diverses plantes ne sert de thérapie de soutien et anti-rechute qu'après l'élimination des polypes dans le nez par diverses méthodes microchirurgicales. Est ce que c'est vraiment?

Les causes de la prolifération pathologique de la muqueuse sont directement liées à une telle violation du système immunitaire, comme une hypersensibilité à diverses substances. La plupart des prescriptions traditionnelles de traitement sont basées sur l'utilisation d'herbes et de plantes auxquelles le patient peut être allergique. Par conséquent, avant d'utiliser un remède populaire, il convient de préciser s'il y a une réaction allergique à une plante médicinale particulière en passant un test sanguin pour cet allergène ou en effectuant un test sur ce coude avec ce remède.

Avec des polypes nasaux chez les personnes souffrant de rhinite allergique, de rhume des foins (allergie au pollen végétal), d'asthme bronchique contre le rhume des foins - tout traitement alternatif peut ne pas être sûr, provoquer une augmentation des allergies et une aggravation.

Le traitement des polypes avec la chélidoine, la chélidoine aide-t-elle avec les polypes?

La chélidoine est une plante médicinale très puissante qui, en l'absence d'allergies, peut avoir un effet antitumoral très prononcé (voir chélidoine en oncologie). Et puisque les polypes dans le nez sont des néoplasmes bénins, l'utilisation de diverses recettes folkloriques pour l'utilisation de la chélidoine permet le traitement des polypes sans chirurgie. Cependant, sans dosage précis, expérience dans la préparation et l'utilisation du jus de chélidoine à la maison, son utilisation n'est pas sûre.

La composition de cette plante toxique contient de nombreux alcaloïdes, flavonoïdes, saponines, acides organiques et huiles essentielles. Les alcaloïdes ont un effet antifongique, anti-inflammatoire et antimicrobien. Selon les phytothérapeutes, s'il n'y a pas de réaction allergique à la chélidoine et que le patient a beaucoup de patience et un grand désir de récupérer, alors la chélidoine peut aider à se débarrasser des polypes nasaux si elle est traitée pendant un an..

Recettes de chélidoine pour les polypes:

1 recette - Jus de chélidoine des polypes dans le nez. L'herbe fraîche de chélidoine ne doit être récoltée que pendant sa période de floraison de mai à juin, période à laquelle elle a des propriétés curatives. La chélidoine doit être prise avec la racine, lavée et laissée sécher, afin que toute l'humidité s'évapore, puis passer 2 fois à travers le hachoir à viande. Passer le jus à travers un chiffon et verser dans une bouteille d'une secla sombre, fermer le couvercle. Lorsque le jus commence à fermenter (après environ 5-7 jours), vous devez ouvrir le couvercle tous les jours et laisser sortir l'air. Après une semaine, le processus de fermentation se termine et le jus est prêt à l'emploi. Il doit être conservé au réfrigérateur. Dans sa forme pure, le jus de chélidoine peut éliminer les verrues, et pour le traitement des polypes, le jus pur ne peut pas être utilisé. Il doit être dilué avec de l'eau bouillie 1/1 et bien mélanger. Il est nécessaire d'instiller une telle solution dans le nez le matin 2 gouttes tous les jours pendant une semaine, puis une pause de 10 jours et encore une fois le cours est répété. Après 5 cycles de traitement, faites une pause d'un mois et recommencez le traitement.

2 recette - Utilisation locale de l'infusion de chélidoine. Pour préparer l'infusion nécessite 1 cuillère à café d'herbes hachées et 300 ml. l'eau bouillante, après 20 minutes de décantation, filtrer la solution. Faire des écouvillons ou des turundas à partir d'un coton et infuser avec une infusion, en serrant légèrement, insérer d'abord dans un passage nasal pendant 10 minutes, puis dans un autre. Une telle procédure doit être effectuée tous les jours pendant 7 jours, puis une pause hebdomadaire, et répéter à nouveau le cours, et donc 2 mois, puis une pause mensuelle et répéter à nouveau le cours, donc tout au long de l'année.

Traitement alternatif

Les méthodes alternatives incluent instiller diverses décoctions, infusions d'herbes médicinales, leurs huiles dans le nez, ainsi que laver les voies nasales avec ces solutions ou introduire des tampons:

  • Millepertuis au jus d'argousier

Un tel traitement nécessite une quantité suffisamment importante de millepertuis frais et d'argousier. Moudre le millepertuis, il doit être écrasé, ajouter un peu d'eau et presser la suspension résultante à travers le tissu. Le jus d'argousier est pressé plus facilement. Mélanger les deux jus dans des proportions égales et conserver le mélange au réfrigérateur. Instillez-le en 4 gouttes 2 r / jour dans chaque passage nasal, le traitement est long, au moins un an.

Il est très efficace de compléter la thérapie par instillation d'huile d'arborvitae dans le nez, ainsi que de Ledum, d'argousier et de millepertuis, bien sûr, en l'absence d'intolérance à ces plantes.

  • Viorne

Les baies de viorne sont vraiment les plus utiles pour nettoyer le sang, renforcer l'immunité, les baies fortifiées avec effet anti-inflammatoire. Il est conseillé de l'utiliser frais, au moins pendant un mois, en mangeant 2 poignées de baies par jour.

Parmi tous les jus, les plus utiles sont les jus de légumes poussant sur le territoire où vit la personne, c'est-à-dire pour nous les jus de carotte, betterave, ail et oignon. Le jus de carotte est très savoureux et vous devez le boire immédiatement, mais le jus de betterave doit être conservé au réfrigérateur pendant 3 heures, afin que les substances toxiques s'en évaporent, vous pouvez ajouter un peu de jus d'oignon et d'ail à ces jus.

Avec les polypes, le traitement alternatif comprend nécessairement le lavage du nez avec de l'eau de mer ou une solution de sel de table ordinaire avec une goutte d'iode ou de plantes médicinales. Pour préparer la solution, 2 cuillères à café de sel de mer et quelques gouttes d'iode pour 1 tasse d'eau tiède sont utilisées. S'il s'avère que vous tirez vous-même de l'eau avec le nez - eh bien, mais vous pouvez utiliser l'appareil Dolphin. Vous pouvez également ajouter la même quantité d'iode et de sel aux infusions de chélidoine ou de prêle et vous rincer le nez avec.

  • Tampons avec décoctions d'herbes

Le bouillon, par exemple, est cuit dans une série d'herbe fraîche et d'herbe sèche. Un art. verser une cuillerée d'herbe avec de l'eau bouillante, insister 20 minutes, filtrer le bouillon et mettre des tampons pendant 10 minutes dans chaque passage nasal. Vous pouvez utiliser la teinture de pruche pour les tampons, ces tampons sont posés d'abord pendant 5 minutes, puis, si possible, toute la nuit pendant 10 jours. La pruche, ainsi que la chélidoine, est une plante assez toxique, elle doit donc être utilisée avec beaucoup de prudence. Les écouvillons de lys blancs sont utilisés 3 r / jour pendant 10 minutes pendant un mois.

Traitement des polypes nasaux avec homéopathie

Si vous êtes allergique aux remèdes à base de plantes énumérés, il existe une méthode alternative - le traitement homéopathique. Étant donné que ces fonds ne provoquent pratiquement pas de réactions allergiques, un homéopathe qualifié peut choisir le cours optimal. De nombreux médecins sont sceptiques quant à l'effet des remèdes homéopathiques, estimant que l'homéopathie est comme une religion, si vous croyez que cela aidera, cela aidera certainement. Il existe de nombreuses critiques selon lesquelles, après avoir retiré les polypes, le traitement homéopathique conduit à une rémission persistante et constitue une excellente méthode anti-rechute préventive:

  • Teucrium glycérol - dessinez dans le nez, diluez 1 partie / 5 parties d'eau, 4 r / jour ou avec une essence propre et non diluée, lubrifiez les polypes nasaux avec une brosse et sentez également la poudre sèche.
  • Si le polype muqueux peut être utilisé Kalkarea carbonika - le matin 2 gouttes pendant 6 jours ou Kali bichromicum 3 et Sulphur 6 en alternance tous les deux jours 2p / jour.
  • Si le polype est pointé - Thuya 30
  • Si le polype charnu Kali bichromicum 3, Phosphorus 6, Silicea 6 en alternance.

Le traitement est-il efficace sans chirurgie?

Les polypes nasaux sont une réponse de la muqueuse nasale à un processus infectieux et inflammatoire prolongé, ou à une inflammation de nature allergique. Pour savoir comment traiter les polypes nasaux, vous devez clairement connaître la cause de cette pathologie dans chaque cas clinique spécifique:

  • L'une des raisons les plus évidentes du développement de la polypose est la complication de la rhinite allergique, qui est causée par divers allergènes dans l'air - c'est le pollen des arbres et des herbes en fleurs, et la poussière de bibliothèque, la poussière domestique, ou plutôt les tiques dans cette poussière, et les poils d'animaux et les spores fongiques etc. La pollinose et les allergies alimentaires peuvent également être l'un des déclencheurs de l'apparition de l'asthme bronchique..
  • Une autre cause non moins fréquente de polypes est la courbure de la cloison nasale - cette anomalie peut être congénitale ou acquise.
  • Immunité générale et locale affaiblie dans la cavité nasale, entraînant le développement de processus infectieux et inflammatoires chroniques - frontite, sinusite, sinusite, ethmoïdite - provoque une prolifération pathologique des tissus dans la cavité nasale.

Le danger des polypes nasaux est que s'ils existent depuis longtemps, en plus de l'inconfort physique (manque de respiration nasale, d'odeur, de changement de goût, de troubles du sommeil et de baisse des performances), ils peuvent devenir malins, car la plupart des tumeurs bénignes présentent un risque de dégénérescence oncologique. Lorsque les polypes réduisent considérablement la qualité de vie, apparemment, il n'y a pas d'autre moyen que de s'en débarrasser rapidement,.

Aujourd'hui, la médecine propose plusieurs méthodes pour éliminer les néoplasmes nasaux, les plus efficaces et les moins traumatisantes sont l'ablation endoscopique et l'ablation des polypes par laser (non utilisée pour la polypose multiple, mais uniquement pour la polypose multiple), ainsi que la polypotomie et l'ablation de la boucle de polype. Ces méthodes ne guérissent pas la maladie, n'éliminent pas la cause des excroissances, mais réduisent seulement les manifestations des processus pathologiques dans la muqueuse nasale. Par conséquent, si souvent après une élimination physique chirurgicale radicale des néoplasmes, des rechutes et une nouvelle croissance de polypes se produisent, même dans le contexte d'un traitement anti-rechute.

Et ce qui est un traitement anti-rechute - est l'utilisation d'aérosols dosés hormonaux pendant six mois ou un an (10 jours tous les 2,5 mois). Étant donné la raison de l'apparition de polypes sur le fond des allergies et d'une diminution de l'immunité, ce traitement ne résout pas le problème, car les corticostéroïdes locaux (avec une utilisation prolongée, fréquente et non contrôlée) peuvent conduire à la suppression de l'immunité locale, à une atrophie de la muqueuse, à une perforation de la cloison nasale et à une dépression fonction surrénale et autres effets secondaires systémiques.

Bien sûr, les sprays hormonaux locaux, tels que Flixonase, Polydex, Nazarel, Aldecin, Beclomethasone, Avamis, Benorin, Nasobek, Nazonex, Asmanex, Bekonase, Rinoklenil, sont absorbés dans le sang à des doses minimales qui ne sont pas dangereuses pour une personne en bonne santé. Pour une personne SAINE. Et ceux qui souffrent de polypes dans le nez n'appartiennent pas à ceux-ci, et personne ne sait à quel point les changements dans le système immunitaire sont forts pour les personnes allergiques. Bien sûr, après l'opération, ces fonds sont vraiment efficaces, mais CE QUI se passe après leur annulation est le plus souvent un retour à l'état précédent, voire une détérioration.

Qu'offrent les médecins aux patients pour lesquels l'ablation chirurgicale est contre-indiquée (asthme bronchique sévère, hypertension, troubles hémorragiques, maladie coronarienne et autres maladies cardiaques)? Pour le traitement des polypes nasaux sans chirurgie, les corticostéroïdes sont indiqués pour une administration orale ou une injection directement dans les polypes. Après une éventuelle amélioration, cela conduit presque toujours à la repousse des tumeurs..

Les méthodes de traitement modernes combinent des méthodes thérapeutiques et chirurgicales. Après une ablation endoscopique moins traumatique des polypes, l'oto-rhino-laryngologiste, en collaboration avec l'immunologue-allergologue, prescrit un traitement anti-rechute postopératoire. Pour savoir exactement quelles substances ou produits provoquent une allergie chez un patient, les tests cutanés ne suffisent pas à eux seuls, puis un allergologue peut orienter le patient vers des tests sanguins qui établissent une sensibilité individuelle à des allergènes spécifiques, connaissant des substances et des produits spécifiques qui provoquent des allergies, il est plus facile de traiter les allergies manifestations. Traitement conservateur:

Polypes dans le nez

Les polypes dans le nez sont des formations de nature bénigne qui apparaissent dans le contexte de l'hypertrophie de la muqueuse nasale.

Extérieurement, ils ressemblent à des grappes de raisins luxuriantes. Chez l'homme, la polypose nasale est diagnostiquée plus souvent que chez la femme. Les polypes non traités dans les sinus du nez provoquent de graves complications telles que la perte de l'odorat et de l'audition, la migraine, la rhinite chronique et d'autres maladies des organes ORL.

Par conséquent, il est important de diagnostiquer la pathologie en temps opportun et de procéder à son traitement.

Ce que c'est?

Les polypes nasaux sont des formations rondes, bénignes, indolores au toucher qui sont le résultat de la prolifération de la muqueuse nasale. Extérieurement, ils ressemblent à un pois, un champignon ou une grappe de raisin.

La maladie se manifeste par une congestion nasale et des sécrétions muqueuses. Contrairement à un rhume, la respiration ne s'améliore pas après l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs. Une personne est obligée de respirer par la bouche. Et par conséquent, l'air sec pénètre dans les poumons, pas suffisamment purifié de la poussière et des allergènes. Il provoque des infections respiratoires fréquentes et de l'asthme..

En conséquence, la polypose réduit l'espérance de vie humaine de 6 ans.

Les causes

Avant de passer à une liste des raisons conduisant à l'apparition de polypes, vous devez comprendre le mécanisme de leur apparition. Lorsqu'un virus ou une bactérie pénètre dans le corps humain, la multiplication des agents infectieux se produit. Cela provoque le détachement des cellules de la muqueuse nasale. Une personne commence à souffrir de congestion, d'essoufflement, d'écoulement nasal abondant. Si le système immunitaire fonctionne normalement et que la personne reçoit un traitement adéquat, après environ une semaine, récupération complète.

Lorsque le processus est chronique, il y a un dysfonctionnement dans le travail de l'immunité locale, et la membrane muqueuse, afin de renforcer la résistance de la maladie, cherche à augmenter la zone occupée. La seule façon de réaliser cela est de commencer à croître et à se condenser. Le plus souvent, ce processus se produit dans les sinus paranasaux. À un certain moment, les cellules en division deviennent petites et elles entrent dans la cavité nasale, et un polype se forme.

Par conséquent, les causes spécifiques conduisant à la prolifération de la muqueuse nasale sont:

  1. Maladies telles que l'asthme bronchique, la fibrose kystique, le syndrome de Young, le syndrome de Cherge-Strauss, la mastocytose nasale, le syndrome de Cartagener, l'intolérance à l'aspirine;
  2. Prédisposition héréditaire à la polypose;
  3. Passages nasaux trop étroits, violations de la structure de la cloison nasale;
  4. Dysfonctionnements pathologiques de la défense immunitaire;
  5. Les infections et les rhumes, qui s'accompagnent d'un nez qui coule et surviennent assez souvent;
  6. Inflammation chronique dans les sinus paranasaux - sinusite frontale, ethmoïdite, sinusite;
  7. Rhinite allergique (rhume des foins).

Autrement dit, les polypes nasaux sont une maladie polyétiologique qui est simultanément affectée par l'anatomie nasale, l'inflammation chronique des sinus et les allergies.

Symptômes chez les adultes

Les polypes nasaux (voir photo) sont des formations arrondies dont les dimensions peuvent atteindre plusieurs centimètres. Ils sont indolores, déplaçables, insensibles au toucher.

Le principal symptôme de la maladie est une difficulté à respirer par le nez, une sensation de congestion nasale associée au fait que les polypes bloquent partiellement ou complètement les voies nasales.

Voici la liste de tous les symptômes qui peuvent déranger un adulte avec des polypes dans le nez:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • bouche ouverte;
  • mauvais sommeil;
  • la survenue d'une otite due à un gonflement persistant de la muqueuse nasale (plus fréquent dans l'enfance);
  • morve fréquente;
  • inconfort dans le nez, comme quelque chose de coincé;
  • chatouiller dans le nez;
  • la congestion de l'oreille est possible, en raison de la localisation du polype dans la zone des tubes auditifs;
  • éternuements (l'épithélium est irrité par un polype);
  • maux de tête;
  • douleur dans la zone des appendices nasaux;
  • l'apparition d'une amygdalite et d'une adénoïdite;
  • violation de l'odeur ou de sa perte complète;
  • nasale;
  • perte d'audition;
  • diminution générale de l'immunité;
  • altération de la déficience mentale;
  • formation d'un discours incorrect chez les enfants.

Tous les symptômes présentés n'ont pas à être avec le patient, le tableau d'ensemble de la maladie dépend du stade et de la localisation des polypes. Le traitement des polypes dans le nez commence par une étude des symptômes et un diagnostic préliminaire..

Complications

Le danger de prolifération de la muqueuse nasale est principalement le développement de complications. Lorsque la respiration naturelle par le nez n'est entravée par rien, l'humidification et le réchauffement de l'air entrant dans les poumons se produisent. De plus, les particules de poussière en sont retirées, qui restent sur la muqueuse, puis sont naturellement éliminées. Les polypes ne permettent pas à l'air de passer librement le long du passage nasal, ce qui oblige une personne à respirer par la bouche.

En conséquence, l'air n'a pas le temps de se réchauffer correctement, ce qui provoque des maladies telles que:

En raison de la violation de la communication naturelle entre les sinus, le patient souffre de sinusite chronique.

Plus la croissance est importante, plus elle appuie sur les vaisseaux sanguins du tissu nasopharyngé, provoquant ainsi une inflammation des amygdales et la formation d'adénoïdes, une augmentation des amygdales palatines avec des symptômes d'angine de poitrine. De plus, les troubles circulatoires peuvent conduire au développement d'une clinique d'amygdalite chronique. Quant aux violations du côté du tube auditif, une pression accrue sur celui-ci conduit au développement d'une otite moyenne ou d'une eustachite.

Diagnostique

La pratique médicale indique qu'il est possible de faire un diagnostic déjà après avoir reçu des réponses à certaines questions concernant les manifestations de la maladie et les plaintes qui sont disponibles sur la base de cela; activités obligatoires - inspection générale et examen.

Si le spécialiste voit la pertinence de mener des méthodes de recherche supplémentaires, les opérations suivantes sont effectuées:

  1. Endoscopie: à travers un endoscope - un tube étroit équipé d'une petite caméra (ou d'une loupe), le patient subit un examen approfondi. Cette méthode n'est pas toujours efficace, car il est parfois difficile d'identifier de petits éléments situés profondément dans la cavité..
  2. Scanner (tomodensitométrie): cet équipement de profil spécialisé utilise un traitement numérique aux rayons X sous une grande variété d'angles, puis ils sont appariés pour produire une image 3D. De plus, en utilisant cette méthode de diagnostic, le médecin identifie tout autre obstacle qui empêche la respiration.
  3. Un test d'allergie intradermique: de petites gouttelettes d'allergènes potentiels sont placées sur les égratignures de la peau du patient - généralement la partie supérieure de son dos ou de son avant-bras. Après 15 minutes, le professionnel de la santé recherche des signes de réaction allergique - rougeur, démangeaisons, enflure.
  4. Analyse de la sueur pour la fibrose kystique: si un enfant tombe malade, le médecin prescrit de subir ce test génétique, dont l'essence est de mesurer la quantité de sodium et de chlorure dans un échantillon de sécrétions sudoripares.

Comment traiter les polypes nasaux chez l'adulte?

Le médecin évalue l'état général du patient, la négligence de la maladie, puis détermine la méthode la plus acceptable de traitement d'un polype dans le nez: conservatrice, chirurgicale ou anti-rechute.

Examinons-les plus en détail..

Traitement conservateur

Chez l'adulte, les méthodes conservatrices de traitement des polypes dans le nez visent principalement à éliminer les facteurs qui ont provoqué la maladie.

Cela comprend l'exclusion de l'exposition au corps des agents infectieux et allergènes, ainsi que des allergènes alimentaires potentiels (colorants, arômes, etc.); assainissement des foyers d'infection chronique et traitement des maladies inflammatoires du nasopharynx; thérapie antiallergique et immunocorrection. En règle générale, un traitement conservateur des polypes nasaux seul ne donne pas le résultat souhaité. Par conséquent, il est généralement utilisé comme stade initial de la thérapie combinée, après quoi les polypes nasaux sont soumis à un traitement chirurgical, c'est-à-dire à l'ablation.

Une méthode conservatrice est considérée comme une méthode dans laquelle les polypes nasaux sont éliminés par exposition thermique. Son utilisation est possible chez les patients présentant des restrictions sur l'utilisation des méthodes chirurgicales de traitement en raison de la présence d'insuffisance respiratoire, de troubles de la coagulation sanguine, d'hypertension décompensée, de maladie coronarienne, d'insuffisance cardiaque, d'asthme bronchique sévère, etc. L'effet thermique sur les polypes nasaux est réalisé par fine fibre de quartz dans la cavité nasale.

À la suite du chauffage à une température de 60 à 70 degrés, les polypes nasaux deviennent blancs et après 1 à 3 jours, ils sont séparés de la muqueuse nasale, après quoi le médecin retire les polypes nasaux avec une paire de pincettes ou le patient les souffle indépendamment.

Remèdes populaires

Malheureusement, le traitement des polypes dans le nez avec des remèdes populaires à base de produits à base de plantes et de substances biologiquement actives peut provoquer l'effet inverse - accélérer leur croissance pathologique. Par conséquent, le traitement des polypes dans le nez à la maison doit être abordé de manière responsable, uniquement avec l'autorisation du médecin traitant.

Les recettes folkloriques les plus populaires sont présentées ci-dessous:

  1. Gouttes de chélidoine. Pour préparer les gouttes, vous devez prendre une racine fraîche et des fleurs de chélidoine. Rincer abondamment à l'eau courante. Broyer ensuite dans un mélangeur ou un broyeur. Pressez la masse résultante à travers une étamine, en décantant le jus dans un récipient en verre propre. Laisser ensuite infuser 5 jours dans un endroit sombre et frais. Après cela, les gouttes sont prêtes à l'emploi. À l'aide d'une pipette, instiller 2 à 3 gouttes par jour dans chaque narine, 3 fois par jour. La durée du cours est de 10 jours. Le jus d'une tige fraîchement cueillie est également utilisé comme gouttes. Instillez 1-2 gouttes de jus pur, 2 fois par jour, pendant 10-15 jours. Ensuite, vous devez faire une pause de 10 jours. Le cours est répété 3-5 fois.
  2. Inhalation de propolis. Prenez un morceau de propolis solide et mettez-le dans un bol en métal. Chauffer à feu moyen jusqu'à ce que la fumée ait une odeur caractéristique. Retirez la vaisselle du feu et inhalez la fumée de propolis avec votre nez. Faites attention! La procédure peut entraîner des brûlures internes des voies respiratoires..
  3. Gouttes d'hypericum et de chélidoine. Prendre la poudre d'hypericum sec et mélanger avec du beurre dans un rapport de 1: 4. Cuire à la vapeur le mélange pendant 7-10 minutes. Ajouter le jus de chélidoine à la masse résultante, à raison de 1 goutte de jus pour 1 cuillère à café du mélange de millepertuis et d'huile. Drip 2 gouttes 4-5 fois par jour. La durée du traitement est de 10 à 15 jours.
  4. Une recette d'une série. La tige et les fleurs d'une succession fraîche sont écrasées. Versez ensuite de l'eau bouillante à raison de 1 cuillère à soupe. l rangées de 200 ml d'eau et faire bouillir à feu moyen pendant 10 minutes. Le bouillon résultant est refroidi et filtré. À l'aide d'une pipette, 2-3 gouttes sont instillées dans chaque passage nasal, 2 fois par jour. La cure dure 20 jours.
  5. Pommade à la propolis. Pour préparer ce médicament, vous devez prendre 15 gr. maison propolis, 10 gr. Vaseline et 25 gr. beurre. Mélanger soigneusement les composants jusqu'à obtenir une consistance homogène. Ensuite, des cotons-tiges sont imprégnés de cette pommade et déposés dans les deux narines. La procédure doit être effectuée toute la nuit. Le cours de traitement dure 20-30 jours. Gardez la pommade au réfrigérateur..

Élimination des polypes dans le nez

Il convient de noter qu'il est assez difficile de se débarrasser du polype sans chirurgie, le traitement généralement conservateur n'est arrêté qu'en cas de contre-indications graves à l'intervention chirurgicale (asthme pendant la période d'exacerbation, troubles de la coagulation, etc.).

Il existe trois principales méthodes opérationnelles:

  1. Enlèvement au laser.
  2. Polypectomie endoscopique.
  3. Retrait avec une boucle Lange.

Le laser est considéré comme le moins traumatisant, mais il n'est utilisé qu'avec des polypes uniques. L'opération dure 15-20 minutes, généralement réalisée sous anesthésie locale. Au cours de la procédure, un dispositif émettant des faisceaux laser est inséré dans la cavité nasale. Ils provoquent la coagulation des protéines des cellules polypes. En conséquence, ils meurent. En tant que tel, aucune blessure n'est formée dans le processus, ce qui minimise le risque d'infection et de complications ultérieures. Les cicatrices à la place de l'ancien polype ne se produisent pas non plus.

En raison des limites de la méthode, la polypectomie endoscopique est beaucoup plus souvent réalisée. Il vous permet d'éliminer toute croissance, même dans les zones difficiles à atteindre du corps. L'opération est réalisée sous anesthésie générale et est associée à un léger risque de saignement. Un gros avantage de la polypectomie est le faible risque de rechute. Les nouveaux polypes surviennent généralement au plus tôt 5 à 6 ans après la chirurgie.

Le médecin observe l'ensemble de l'espace sous une forme agrandie sur l'écran du moniteur, ce qui lui permet d'agir avec une grande précision. Le retrait proprement dit est effectué à l'aide d'un appareil spécial - un rasoir rhinoscopique. Il ressemble à un pistolet en apparence, mais au lieu d'un museau, il contient un tube creux avec des buses de coupe de différentes tailles. Selon le volume du polype, le médecin choisit l'un ou l'autre couteau. Pendant l'opération, les buses de coupe tournent, tandis que l'excès de tissu est capturé. L'élimination du rasoir est une excellente alternative à une opération conventionnelle, car l'appareil agit ponctuellement, laissant intacte la muqueuse saine.

La prévention

Il suffit d'adhérer à des recommandations simples:

  • visite ORL plusieurs fois par an;
  • traitement rapide et rapide des infections et des rhumes;
  • éviter les situations stressantes;
  • nutrition équilibrée, saturation du corps avec toutes les vitamines et minéraux nécessaires;
  • diagnostic précoce et élimination de l'inflammation du nasopharynx. Prévention de la transition de la maladie vers une forme chronique aiguë.

Il ne faut pas oublier que la base d'un traitement efficace et rapide est l'appel en temps opportun à des spécialistes qualifiés qui non seulement prescriront le traitement, mais établiront les causes de la maladie..

Publications Sur L'Asthme