La mésotympanite est une forme relativement favorable d'otite moyenne purulente chronique, dans laquelle les changements pathologiques sont localisés principalement dans les parties centrale et inférieure de la membrane tympanique situées dans la partie étirée.

Les osselets auditifs sont généralement conservés, mais dans certains, ils sont partiellement détruits. Les changements cicatriciels dans la chaîne des osselets auditifs sont plus prononcés autour des stapes, en conséquence, la fixation de la base des stapes dans la niche de la fenêtre du vestibule peut se développer.

Le patient se plaint de perte auditive, de suppuration, de douleurs dans l'oreille se produisant périodiquement pendant plusieurs mois ou années après une otite moyenne purulente aiguë ou un traumatisme du tympan.

Avec l'otoscopie, la partie non étirée stockée de la membrane tympanique et la perforation dans la partie étirée sont déterminées. Perforation MB bord et non-bord. Dans certains cas, les bords du bord du trou perforé mb sont fusionnés avec la paroi médiale de la cavité tympanique; des osselets auditifs peuvent être capturés, perturbant leur mobilité. L'audition est réduite en type conducteur. À long terme, la composante neurosensorielle de la perte auditive peut se rejoindre en raison d'une intoxication de l'oreille interne.

Diagnostic: présence d'une perforation non marginale persistante dans la partie étirée du tympan, de la muqueuse ou des écoulements mucopurulents. En présence de granulations ou de polypes, la décharge mb hémorragique.

Radiographie des os temporaux dans les projections de Schuller et Mayer. TDM et IRM: processus de carie, modifications destructrices des os temporaux, état des os auditifs..

Le traitement est principalement chirurgical (assainissement du foyer de l'infection), une thérapie conservatrice est effectuée pour préparer l'oreille à l'opération (réduction des manifestations inflammatoires), le patient refuse d'effectuer l'opération ou pour des contre-indications somatiques générales.

1) les toilettes locales de la cavité tympanique (3% H2O2, dioxidine, myromistine, chlorhexidine); gouttes otipax;

2) antibiothérapie;

3) Mucolytiques et enzymes protéolytiques pour améliorer l'évacuation du contenu BP (ACC, sinupret);

4) Réduire localement les manifestations inflammatoires de l'AH.

5) Restauration de la fonction de drainage du cathétérisme du tube auditif, drainage, rinçage (vasoconstricteurs, HA, antiseptiques, enzymes)

1) chirurgie radicale de l'oreille moyenne. L'union de toutes les cavités. Toutes les formations anatomiques et les muqueuses de l'oreille moyenne sont supprimées..

2) Une opération d'économie de débridement (selon Palchun VT), voir 32.2.

Les principales réalisations de l'oto-rhino-laryngologie domestique. Comment est organisé le service de traitement oto-rhino-laryngologique et quelles institutions, quelles institutions scientifiques ORL dans le pays. Les travaux de V.I. Voyachek et K.L. Khilov sur la physiologie et la pathologie de l'oreille interne, B.S. Preobrazhensky - sur l'amygdalite chronique et les allergies, V.S.Pogosov, I.I. Potapov. A.G.Shanturova - sur l'oncologie ORL, V.T. Palchun sur les maladies de l'oreille moyenne et interne (opérations de préservation et d'amélioration de l'audition, maladie de Ménière, etc.).

A.Politzer (1835-1920) - l'un des fondateurs de l'oto-rhino-laryngologie en Europe occidentale Il a réalisé l'introduction d'un cours d'otiatrie à l'Université de Vienne. Création de la première clinique otiatrique d'Europe à Vienne (1873). Il a consacré sa vie à l'étude des maladies de l'oreille (opérations sur l'oreille moyenne, microchirurgie endaurale, technique microscopique d'étude histologique de l'oreille). Création d'un guide des maladies de l'oreille, très populaire auprès des oto-rhino-laryngologistes du monde entier, y compris en Russie.

G. Schwartz (1837-1910) - technique de trépanation de l'apophyse mastoïde.

E. Küster et Zaufal 1889 modernisent l'opération (enlèvement de la paroi postérieure du conduit auditif et de la paroi externe du grenier).

S.P.Botkin (1832-1889) - un clinicien exceptionnel et une personnalité publique (le fondateur de l'école thérapeutique russe, a fondé un cabinet laryngoscopique dans sa clinique). Création d'une vaste école clinique (85 docteurs en sciences, 40 professeurs). Ses élèves sont à l'origine de la spécialité.

D.I.Koshlakov (1834-1891) - le premier professeur de laryngologie en Russie.

A.F. Prussak (1839-1897) - le premier professeur d'otiatrie en Russie.

N.I. Pirogov (1810-1881) - "Anatome topographica sectionibus corpus humanum..." anatomie des organes ORL sur cadavres congelés, articles - ligature de l'artère carotide externe, trachéotomie et laryngotomie, etc. Anesthésie éthérée sur le terrain.

Simanovsky N.P. (1854-1922) - le fondateur de l'oto-rhino-laryngologie en Russie. Il a fondé la première clinique commune des maladies de l'oreille, du nez et de la gorge en Russie (1892) et a introduit le premier cours au monde sur l'enseignement obligatoire de la spécialité ORL. Création d'une école scientifique: B.V. Verkhovsky, M.F. Tsytovich, V.I. Voyachek, N.P. Aspisov, N.V. Belogolov, etc..

- maladies de l'anneau lymphadénoïde du pharynx et du larynx,

- développé et mis en œuvre avec succès des méthodes chirurgicales pour le traitement des maladies du pharynx, du larynx, de l'oreille, des sinus paranasaux.

L'académicien V.I. Voyachek (1876-1971) - le successeur et le successeur du cas de N.P.Simanovsky - le fondateur de l'oto-rhino-laryngologie soviétique. Il a dirigé le département ORL de l'Académie de médecine militaire en 1917-1957.

- recherche sur la physiologie des analyseurs vestibulaires et auditifs;

- développé et introduit dans une vaste pratique médicale des méthodes douces d'interventions chirurgicales sur les organes ORL;

- a étudié les lésions traumatiques des organes ORL et développé des méthodes pour leur traitement.

S.F.Shtein (1855-1921) Directeur de la première clinique ORL de Moscou, construite avec des fonds de Yu.I. Bazanova. Il a enseigné un cours d'oto-rhino-laryngologie à des étudiants de l'Université de Moscou. Il a étudié la physiologie et la clinique des lésions de l'analyseur vestibulaire. Développement de l'oto-rhino-laryngologie chirurgicale.

R. Barani (1876-1936) - Lauréat du prix Nobel de physiologie et médecine (1914) Une de ses découvertes les plus importantes est considérée comme des expériences sur les lois des réactions de nystagmine. Il a également prouvé le lien entre l'appareil vestibulaire et le système nerveux, qui a servi de base au développement d'une nouvelle direction - otoneurologie.

L.I.Sverzhevsky (1867-1941) - fondateur du département ORL de l'Université de médecine d'État russe. En 1911, il a été invité au poste de chargé de cours aux cours supérieurs de femmes de Moscou, qui depuis 1919 ont été transformés en II État de Moscou. Université (aujourd'hui - Université d'État de médecine de Russie) avec une clinique à l'hôpital Golitsyn. Création d'une école: B. S. Preobrazhensky, F. S. Bokshtein, V. N. Zak, G. S. Zimmerman, O. G. Ageeva-Maykova, T. I. Gordyshevsky et autres. Recherche scientifique: amylose aiguë du larynx thyroïdite, anomalies des sinus maxillaires, anatomie des canaux lacrymaux, lésions auriculaires avec fièvre typhoïde, problèmes d'oncologie, etc..

Académicien B.S. Preobrazhensky (1892-1970) - chef. Département ORL du 2e Institut médical de 1941 à 1971 Travaux majeurs sur l'amygdalite et l'amygdalite chronique, la perte d'audition et la surdité, les lésions de l'oreille, de la gorge et du nez, les allergies en oto-rhino-laryngologie, les antécédents médicaux. Élaboration d'une classification de la perte auditive; proposé et amélioré la technique de certaines opérations, un certain nombre d'instruments médicaux. Création d'une école d'oto-rhino-laryngologistes.

Membre correspondant RAMS, mérite. scientifique de la Fédération de Russie prof. VERMONT. Palchun - Tête Département d'oto-rhino-laryngologie, Université médicale d'État de Russie depuis 1972. Pour la première fois dans le pays, il a opéré un sac endolymphatique. Il a proposé une méthode de chirurgie plastique pour la sténose cicatricielle du larynx. Pour la première fois, il propose de préserver le système de sonorisation lors d'opérations sur l'oreille moyenne, développe des opérations efficaces pour l'otosclérose, le ronflement, etc. Il complète la classification des amygdalites chroniques. L'auteur d'un manuel de spécialité, plus de 70 doctorants et 30 thèses soutenues, a de nombreux étudiants.

Réalisations de l'oto-rhino-laryngologie au cours des dernières décennies:

L'introduction de méthodes endoscopiques pour améliorer le diagnostic et le traitement des maladies des voies respiratoires supérieures et de l'oreille. Les interventions chirurgicales sont devenues rares, la chirurgie "fonctionnelle" est introduite.

L'utilisation de l'endoscopie, de la tomodensitométrie et de l'IRM nous a permis de diagnostiquer avec plus de précision les maladies du sinus sphénoïde et des cellules postérieures de l'os ethmoïde (B.V. Shevrygin, Shtamberger, Messerklinger, G.Z.et S.Z.Piskunova, V.S.Kozlov, A.S. Lopatin et etc.). Chirurgie des zones adjacentes - canal nasolacrymal, base du crâne, liquorrhée nasale, hypophyse.

L'utilisation de méthodes de diagnostic modernes dans le diagnostic des lésions de l'analyseur auditif (perception des ultrasons, recherche de l'audition dans une gamme de fréquences étendue, enregistrement des potentiels évoqués auditifs, impédancemétrie, émission otoacoustique) a permis de détecter une déficience auditive à un stade précoce (chez un enfant avant même sa naissance) (B.M..Sagalovich, G.A. Tavartkiladze et autres)

Les méthodes de traitement chirurgical des maladies de l'oreille moyenne et interne sont en cours d'amélioration: opérations de préservation et d'amélioration de l'audition des maladies inflammatoires de l'oreille moyenne, décompression du sac endolymphatique dans la maladie de Ménière, optimisation du traitement de l'otosclérose. (V.T. Palchun, N.V. Mishenkin, Yu.M. Ovchinnikov, etc.).

L'introduction de l'implantation cochléaire permet aux personnes sourdes de naissance d'entendre (M.R.Bogomilsky, N.S.Dmitriev, etc.)

Mettre en pratique la méthode de posturographie pour optimiser le diagnostic des troubles de la fonction d'équilibre et la rééducation des patients atteints de troubles vestibulaires (L.A.Luchikhin, O.M. Doronina, etc.).

Tâche. Un patient de 15 ans se plaint de douleurs au nez et de malformation du nez. Il y a deux heures, il a été frappé au visage avec une massue, il y a eu une brève perte de conscience et des nausées. Le saignement s'est arrêté tout seul. L'arrière du nez est décalé vers la droite. Dans la région infraorbitaire gauche de l'hématome. Quel est votre diagnostic? Méthodes d'enquête. Traitement.

Fracture nasale fermée avec déplacement, fracture des cellules du labyrinthe ethmoïde, hématome de la région infraorbitaire à gauche:

a) réduction des os nasaux, fixation des fragments avec un tampon de paraffine dure;

b) un test sanguin (hémoglobine, hématocrite) et des paramètres hémodynamiques (pouls, tension artérielle);

Mésotympanite

La mésothympanite est une forme d'otite moyenne chronique suppurée et, contrairement à l'épithympanite, son pronostic est favorable.

La mésothympanite peut être considérée comme relativement favorable, par rapport à l'épithympanite, évolution de l'otite moyenne purulente. Le processus inflammatoire caractéristique de cette maladie n'est limité que par la membrane muqueuse du tympan.

Tous les changements pathologiques se produisent dans les parties médianes et inférieures de celui-ci, affectant également le tube auditif. Le contenu de la cavité est représenté par des masses purulentes. Malgré l'absence de lésions destructrices du tissu osseux, les caries de l'os du processus mastoïde, qui se sont développées sur le fond de la microflore créée par des bactéries anaérobies de la microflore agressive, ne sont pas exclues.

Image clinique

Les principaux signes cliniques de la mésotympanite:

  • perte d'audition;
  • mal d'oreille;
  • suppuration (généralement inodore, avec formation de polypes, des impuretés sanguines sont possibles).

Dans certains cas, les symptômes peuvent rester flous pendant longtemps lorsque la douleur survient uniquement lors d'une exacerbation du processus..

Au début, toutes les conditions sont créées pour la formation d'un cholestéatome, en raison de la croissance du tissu épidermique dans les parois de la cavité tympanique. La seconde est également appelée jante, car elle est concentrée autour de la circonférence de l'anneau osseux.

L'audition diminue dans le type conducteur. Avec la progression de la maladie, une perte auditive neurosensorielle peut se joindre, provoquée par une intoxication chronique de l'oreille interne.

Diagnostique

Pour diagnostiquer la mésothympanite, une otoscopie est réalisée, qui est souvent complétée par une microscopie. Ce dernier est effectué pour obtenir des données plus détaillées sur l'état du tympan et de la cavité elle-même. La radiographie des os temporaux en 2 projections et la tomodensitométrie sont également réalisées..

Un pronostic favorable de cette forme d'otite moyenne indique l'absence de complications graves, même si le cours est long. La suppuration peut s'arrêter spontanément et ne reprendre que pendant les périodes d'exacerbation sur fond de rhume. Les sections perforées de la membrane tympanique sont souvent marquées d'elles-mêmes. Néanmoins, dans certains cas, avec le développement de caries antrales, les anomalies intracrâniennes sévères ne sont pas exclues.

Traitement de la mésotympanite

Le traitement conservateur local commence par la toilette de la cavité tympanique avec des solutions antiseptiques (en présence de cholestéatome, les solutions aqueuses sont remplacées par des solutions contenant de l'alcool pour éviter son gonflement). Pour une décharge rapide du contenu, des enzymes protéolytiques et des agents mucolytiques sont prescrits.

Les antibiotiques ne sont prescrits que sur la base des résultats de l'antibiogramme obtenu. Les préparations hormonales stéroïdes peuvent restaurer la microflore de la muqueuse de la cavité tympanique. Si la thérapie a réussi, pour fermer la perforation de la membrane, une myringoplastie est prescrite. La carie osseuse est une indication pour la chirurgie.

Symptômes et traitement de la mésothympanite chronique

La mésotympanite chronique est une inflammation de la cavité tympanique de l'oreille moyenne, des cellules de l'apophyse mastoïde et de l'antre. Le développement de cette maladie est l'une des causes de la perte auditive, elle doit donc être traitée dès les premiers symptômes. L'inflammation dans l'espace tympanique de l'oreille moyenne est appelée épithympanite. Si vous vous approchez correctement du traitement, vous pouvez éviter les complications et prévenir les conséquences graves.

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR! Diseuse de bonne aventure Baba Nina: «Il y aura toujours beaucoup d'argent si vous le mettez sous votre oreiller...» Lire la suite >>

Manifestations symptomatiques

L'évolution de la maladie est assez longue, elle peut durer des années, avec des améliorations et des exacerbations périodiques. Exacerber la maladie peut l'eau qui est entrée dans l'oreille, le nez qui coule chronique, les végétations adénoïdes. Il n'y a pratiquement aucun signe prononcé de la maladie, le patient est préoccupé par les écoulements muqueux ou purulents-muqueux, et la nature de l'écoulement est instable: parfois, il s'agit d'une très petite quantité, et pendant la période d'exacerbation, l'écoulement peut être assez abondant. Il n'y a pas d'odeur dans la décharge, elle ne peut apparaître que si une autre est attachée à l'infection existante. Le patient s'inquiète également d'une diminution progressive de l'audition, il y a rarement des plaintes d'acouphènes.

La mésotympanite purulente chronique peut entraîner des complications: un labyrinthe séreux diffus se développera. Dans ce cas, les patients sont perturbés par des maux de tête, des maux d'oreille, la coordination des mouvements et l'équilibre est perturbé.

La mésothympanite a des symptômes plus sévères: les patients se plaignent de douleurs dans la région temporopariétale, il y a souvent une sensation de pression dans l'oreille, parfois des étourdissements apparaissent.

L'épithympanite purulente chronique a un cours plus sévère par rapport à la mésotympanite, la raison en est des dommages aux parois osseuses de l'oreille moyenne. Dans ce cas, l'écoulement de pus est difficile, car dans l'espace du tambour il y a un grand nombre de plis et de poches. Par conséquent, avec l'épithympanite, une pourriture osseuse peut être observée, accompagnée d'une forte odeur désagréable. Les patients peuvent former des cholestéatomes - des formations épidermiques qui remplissent la cavité où ils sont apparus. Ces formations s'appuient sur les parois de la cavité, contribuant ainsi à l'inflammation..

La mésotympanite purulente chronique peut entraîner des complications: un labyrinthe séreux diffus se développera. Dans ce cas, les patients sont perturbés par des maux de tête, des maux d'oreille, la coordination des mouvements et l'équilibre est perturbé.

La mésothympanite a des symptômes plus sévères: les patients se plaignent de douleurs dans la région temporopariétale, il y a souvent une sensation de pression dans l'oreille, parfois des étourdissements apparaissent.

L'épithympanite purulente chronique a un cours plus sévère par rapport à la mésotympanite, la raison en est des dommages aux parois osseuses de l'oreille moyenne. Dans ce cas, l'écoulement de pus est difficile, car dans l'espace du tambour il y a un grand nombre de plis et de poches. Par conséquent, avec l'épithympanite, une pourriture osseuse peut être observée, accompagnée d'une forte odeur désagréable. Les patients peuvent former des cholestéatomes - des formations épidermiques qui remplissent la cavité où ils sont apparus. Ces formations s'appuient sur les parois de la cavité, contribuant ainsi à l'inflammation..

Diagnostic de la maladie

La mésothympanite chronique et l'épithympanite sont diagnostiquées par otoscopie. Pendant l'étude, vous pouvez remarquer la perforation du bord de la partie détendue du tympan. Un microscope opératoire vous permet de considérer tous les changements.

Le processus purulent et destructeur dans le tissu osseux est clairement visible sur la radiographie de l'os temporal en 2 projections. La tomodensitométrie vous permet de voir la destruction de la paroi arrière ou du toit de l'oreille moyenne.

Causes du développement de la maladie

Si nous parlons des causes de cette pathologie, il est impossible d'exclure le facteur bactériologique. Des exacerbations se produisent également avec une immunité affaiblie. La mésotympanite chronique peut être déclenchée par des infections, être une complication de la scarlatine ou de la diphtérie. L'infection peut pénétrer dans l'oreille moyenne pendant le processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures, le nasopharynx et la cavité nasale. La mésothympanite peut se développer à la suite d'une hypothermie, l'eau pénétrant dans l'oreille.

Quel devrait être le traitement?

Dans la mésotympanite chronique, le traitement est très long, parfois il est effectué à l'arrêt. Ceci est indiqué pour la parésie du nerf facial, la méningite, les abcès cérébraux et d'autres complications. Le traitement de la mésothympanite peut être conservateur et chirurgical. Que choisir - le médecin décide.

Avec un traitement conservateur, une augmentation de la résistance globale du corps est montrée: biostimulants, adaptogènes, durcissement. Il est conseillé d'éliminer la végétation adénoïde, de corriger l'architecture de la cavité nasale, d'éliminer les pathologies de la cavité nasale et du nasopharynx. Une attention particulière doit être portée à l'hygiène des oreilles. Pour cet exercice quotidien, vous devez prendre une solution à 0,9% de chlorure de sodium ou de ciprofloxacine et vous rincer l'oreille. Parfois, des antibiotiques ou des gouttes pour les oreilles sont prescrits comme agent de lavage, notamment la norfloxacine, la ciprofloxacine ou la rifampicine.

Avec une exacerbation de la maladie, des antibiotiques sont prescrits, du Naphthyzinum, de la Farmazolin et d'autres médicaments vasoconstricteurs dans le nez. Il est recommandé de faire couler du Cyprolet, Otof, etc. dans l'oreille. La physiothérapie peut également être recommandée..

Parfois prescrit du peroxyde d'hydrogène à 3%, il est instillé dans l'oreille 5 gouttes, puis bien séché. Si l'écoulement purulent est trop épais, la chymotrypsine est instillée dans l'oreille, laissée pendant 15 minutes, puis l'oreille est nettoyée.

Avec un traitement conservateur, une augmentation de la résistance globale du corps est montrée: biostimulants, adaptogènes, durcissement. Il est conseillé d'éliminer la végétation adénoïde, de corriger l'architecture de la cavité nasale, d'éliminer les pathologies de la cavité nasale et du nasopharynx. Une attention particulière doit être portée à l'hygiène des oreilles. Pour cet exercice quotidien, vous devez prendre une solution à 0,9% de chlorure de sodium ou de ciprofloxacine et vous rincer l'oreille. Parfois, des antibiotiques ou des gouttes pour les oreilles sont prescrits comme agent de lavage, notamment la norfloxacine, la ciprofloxacine ou la rifampicine.

Avec une exacerbation de la maladie, des antibiotiques sont prescrits, du Naphthyzinum, de la Farmazolin et d'autres médicaments vasoconstricteurs dans le nez. Il est recommandé de faire couler du Cyprolet, Otof, etc. dans l'oreille. La physiothérapie peut également être recommandée..

Parfois prescrit du peroxyde d'hydrogène à 3%, il est instillé dans l'oreille 5 gouttes, puis bien séché. Si l'écoulement purulent est trop épais, la chymotrypsine est instillée dans l'oreille, laissée pendant 15 minutes, puis l'oreille est nettoyée.

Pour soulager l'inflammation, vous pouvez utiliser l'hydrocortisone, elle est également utilisée pour soulager l'enflure. Ensuite, des antiseptiques sont prescrits, ils sont enterrés pendant 5 minutes dans une oreille de 5 gouttes, après quoi l'oreille est bien séchée. Pour améliorer l'audition, utilisez un bouchon spécial, qui est changé tous les 3 mois. À titre préventif, il est conseillé de rincer l'oreille avec des solutions spéciales, après quoi il est conseillé de saupoudrer l'oreille avec de la poudre de bore.

Thérapie au laser pour l'évolution chronique de la maladie

La thérapie au laser implique une exposition au rayonnement laser à basse fréquence. Avec cette méthode, les processus métaboliques sont accélérés, la circulation sanguine s'améliore et la résistance globale du corps augmente.

La thérapie au laser a des contre-indications - ce sont des phases aiguës de maladies infectieuses, de néoplasmes malins, de maladies sanguines systémiques, de photodermatite, de troubles mentaux et de fièvre.

Remèdes populaires

Les guérisseurs traditionnels offrent les remèdes suivants pour le traitement de la mésothympanite chronique:

  1. Vous devez prendre la momie et la mettre dans du beurre préchauffé, bien mélanger et instiller l'oreille goutte à goutte 2 fois par jour. Dans le même temps, vous devez boire un verre de lait, de miel et de maman. Tous les ingrédients doivent être mélangés et bu dans un verre par jour. Cette méthode aidera à arrêter le cours du pus et à réduire la douleur..
  2. Le gâteau au camphre est également un bon remède contre la mésotympanite. De l'eau est versée dans de l'alcool dans un rapport de 1: 2, de la farine et une cuillerée d'huile de lin doivent être ajoutées à la solution. De tout cela, vous devez pétrir la pâte et faire un gâteau. Le gâteau doit être enveloppé dans du papier compressif, appliqué sur l'oreille endolorie et enveloppé dans une écharpe en laine. Cette méthode soulage bien la douleur, il est donc recommandé de le faire avant le coucher. Cependant, il ne convient pas si la quantité de pus est suffisamment importante..
  3. Racines de framboise finement hachées, prendre 3 cuillères à soupe. l fonds et brasser 1 litre d'eau. Laissez la solution reposer pendant la nuit, puis buvez 3 tasses deux fois par jour. La durée du traitement est d'un mois.
  4. Il est nécessaire de tremper un tampon de gaze dans de la teinture de propolis (20%), mis dans le trou d'oreille. La durée du traitement est d'un mois.
  5. Le jus de sureau agit comme un antiseptique. Vous pouvez toujours faire une infusion de feuilles de laurier ou presser le jus des oignons.

N'oubliez pas que toutes les recettes folkloriques ne peuvent être utilisées qu'après consultation et avec l'approbation d'un médecin, sinon le patient peut aggraver la situation. être en bonne santé!

Mésothympanite chronique: pathogenèse, évolution, traitement

La mésotympanite chronique est une inflammation de la cavité tympanique de l'oreille moyenne, des cellules de l'apophyse mastoïde et de l'antre.

Le développement de cette maladie est l'une des causes de la perte auditive, elle doit donc être traitée dès les premiers symptômes. L'inflammation dans l'espace tympanique de l'oreille moyenne est appelée épitympanite..

Si vous vous approchez correctement du traitement, vous pouvez éviter les complications et prévenir les conséquences graves.

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR! Diseuse de bonne aventure Baba Nina: «Il y aura toujours beaucoup d'argent si vous le mettez sous votre oreiller...» Lire la suite >>

Manifestations symptomatiques

L'évolution de la maladie est assez longue, elle peut durer des années, avec des améliorations et des exacerbations périodiques. L'eau dans l'oreille, le nez qui coule chronique, les végétations adénoïdes peuvent aggraver la maladie..

Il n'y a pratiquement aucun signe prononcé de la maladie, le patient est préoccupé par les écoulements muqueux ou purulents-muqueux, et la nature de l'écoulement est instable: parfois, il s'agit d'une très petite quantité, et pendant la période d'exacerbation, l'écoulement peut être assez abondant.

Il n'y a pas d'odeur dans la décharge, elle ne peut apparaître que si une autre est attachée à l'infection existante. Le patient s'inquiète également d'une diminution progressive de l'audition, il y a rarement des plaintes d'acouphènes.

La mésotympanite purulente chronique peut entraîner des complications: un labyrinthe séreux diffus se développera. Dans ce cas, les patients sont perturbés par des maux de tête, des maux d'oreille, la coordination des mouvements et l'équilibre est perturbé.

La mésothympanite a des symptômes plus sévères: les patients se plaignent de douleurs dans la région temporopariétale, il y a souvent une sensation de pression dans l'oreille, parfois des étourdissements apparaissent.

L'épithympanite purulente chronique a un cours plus sévère par rapport à la mésotympanite, la raison en est des dommages aux parois osseuses de l'oreille moyenne. Dans ce cas, l'écoulement de pus est difficile, car il y a un grand nombre de plis et de poches dans l'espace du tambour.

Par conséquent, avec l'épithympanite, une pourriture osseuse peut être observée, accompagnée d'une forte odeur désagréable. Les patients peuvent former des cholestéatomes - des formations épidermiques qui remplissent la cavité où ils sont apparus.

Ces formations s'appuient sur les parois de la cavité, contribuant ainsi à l'inflammation..

Diagnostic de la maladie

La mésothympanite chronique et l'épithympanite sont diagnostiquées par otoscopie. Pendant l'étude, vous pouvez remarquer la perforation du bord de la partie détendue du tympan. Un microscope opératoire vous permet de considérer tous les changements.

Le processus purulent et destructeur dans le tissu osseux est clairement visible sur la radiographie de l'os temporal en 2 projections. La tomodensitométrie vous permet de voir la destruction de la paroi arrière ou du toit de l'oreille moyenne.

Causes du développement de la maladie

Si nous parlons des causes de cette pathologie, il est impossible d'exclure le facteur bactériologique. Des exacerbations se produisent également avec une immunité affaiblie..

La mésotympanite chronique peut être déclenchée par des infections, être une complication de la scarlatine ou de la diphtérie.

L'infection peut pénétrer dans l'oreille moyenne pendant le processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures, le nasopharynx et la cavité nasale. La mésothympanite peut se développer à la suite d'une hypothermie, l'eau pénétrant dans l'oreille.

Quel devrait être le traitement?

Dans la mésotympanite chronique, le traitement est très long, parfois il est effectué à l'arrêt. Ceci est indiqué pour la parésie du nerf facial, la méningite, les abcès cérébraux et d'autres complications. Le traitement de la mésothympanite peut être conservateur et chirurgical. Que choisir - le médecin décide.

Avec un traitement conservateur, une augmentation de la résistance globale du corps est montrée: biostimulants, adaptogènes, durcissement. Il est conseillé d'éliminer la végétation adénoïde, de corriger l'architecture architectonique de la cavité nasale, d'éliminer les pathologies de la cavité nasale et du nasopharynx.

Une attention particulière doit être portée à l'hygiène des oreilles. Pour cet exercice quotidien, vous devez prendre une solution à 0,9% de chlorure de sodium ou de ciprofloxacine et vous rincer l'oreille.

Parfois, des antibiotiques ou des gouttes pour les oreilles sont prescrits comme agent de lavage, notamment la norfloxacine, la ciprofloxacine ou la rifampicine.

Avec une exacerbation de la maladie, des antibiotiques sont prescrits, du Naphthyzinum, de la Farmazolin et d'autres médicaments vasoconstricteurs dans le nez. Il est recommandé de faire couler du Cyprolet, Otof, etc. dans l'oreille. La physiothérapie peut également être recommandée..

Parfois prescrit du peroxyde d'hydrogène à 3%, il est instillé dans l'oreille 5 gouttes, puis bien séché. Si l'écoulement purulent est trop épais, la chymotrypsine est instillée dans l'oreille, laissée pendant 15 minutes, puis l'oreille est nettoyée.

Pour soulager l'inflammation, vous pouvez utiliser l'hydrocortisone, elle est également utilisée pour soulager l'enflure. Ensuite, des antiseptiques sont prescrits, ils sont enterrés pendant 5 minutes dans une oreille de 5 gouttes, après quoi l'oreille est bien séchée.

Pour améliorer l'audition, utilisez une prise spéciale qui est changée tous les 3 mois.

À titre préventif, il est conseillé de rincer l'oreille avec des solutions spéciales, après quoi il est conseillé de saupoudrer l'oreille avec de la poudre de bore.

Thérapie au laser pour l'évolution chronique de la maladie

La thérapie au laser implique une exposition au rayonnement laser à basse fréquence. Avec cette méthode, les processus métaboliques sont accélérés, la circulation sanguine s'améliore et la résistance globale du corps augmente.

La thérapie au laser a des contre-indications - ce sont des phases aiguës de maladies infectieuses, de néoplasmes malins, de maladies sanguines systémiques, de photodermatite, de troubles mentaux et de fièvre.

Remèdes populaires

Les guérisseurs traditionnels offrent les remèdes suivants pour le traitement de la mésothympanite chronique:

  1. Vous devez prendre la momie et la mettre dans du beurre préchauffé, bien mélanger et instiller l'oreille goutte à goutte 2 fois par jour. Dans le même temps, vous devez boire un verre de lait, de miel et de maman. Tous les ingrédients doivent être mélangés et bu dans un verre par jour. Cette méthode aidera à arrêter le cours du pus et à réduire la douleur..
  2. Le gâteau au camphre est également un bon remède contre la mésotympanite. De l'eau est versée dans de l'alcool dans un rapport de 1: 2, de la farine et une cuillerée d'huile de lin doivent être ajoutées à la solution. De tout cela, vous devez pétrir la pâte et faire un gâteau. Le gâteau doit être enveloppé dans du papier compressif, appliqué sur l'oreille endolorie et enveloppé dans une écharpe en laine. Cette méthode soulage bien la douleur, il est donc recommandé de le faire avant le coucher. Cependant, il ne convient pas si la quantité de pus est suffisamment importante..
  3. Racines de framboise finement hachées, prendre 3 cuillères à soupe. l fonds et brasser 1 litre d'eau. Laissez la solution reposer pendant la nuit, puis buvez 3 tasses deux fois par jour. La durée du traitement est d'un mois.
  4. Il est nécessaire de tremper un tampon de gaze dans de la teinture de propolis (20%), mis dans le trou d'oreille. La durée du traitement est d'un mois.
  5. Le jus de sureau agit comme un antiseptique. Vous pouvez toujours faire une infusion de feuilles de laurier ou presser le jus des oignons.

Mésotympanite chronique. Symptômes Les causes. Diagnostique

La mésothympanite apparaît après une maladie appelée otite moyenne chronique suppurée. La forme chronique de cette maladie affecte les organes auditifs humains, ce qui entraîne une perte auditive. Avec le développement de la mésotympanite, d'autres organes internes sont également touchés, il est nécessaire d'orienter le traitement vers toutes les zones touchées.

La maladie progresse à un rythme rapide, un diagnostic rapide et un traitement approprié aideront à éviter les complications du côté des organes auditifs.

Si la maladie ne disparaît pas et reste longtemps en phase active, des caries des osselets auditifs apparaissent chez les patients. La mésothympanite chronique n'est pas une maladie particulièrement dangereuse, mais un faible pourcentage de mortalité est toujours présent.

La maladie se développe avec une inflammation des muqueuses de l'oreille moyenne. La défaite du canal auditif entraîne le développement d'une mucite. La raison de son apparition est une immunité réduite, l'utilisation d'antibiotiques en grande quantité.

Les symptômes de la mésothympanite chronique

L'inflammation de l'oreille s'accompagne d'une altération du fonctionnement du tympan. En conséquence, le pus s'accumule..

Les principaux symptômes de la mésotympanite:

  1. Hyperémie
  2. Déficience auditive
  3. Augmentation de la température
  4. Frissons, faiblesse
  5. Mal de crâne
  6. Douleurs et acouphènes
  7. Intoxication corporelle
  8. Un écoulement purulent apparaît
  9. Inflammation du tympan
  10. Le fonctionnement des muqueuses est altéré
  11. Une peau épaissie apparaît

Avec l'apparition de chaque symptôme, l'audition du patient va tomber et tomber. Seule la pharmacothérapie peut aider à améliorer l'état du tympan et à éliminer la cause de la maladie..

Il est nécessaire d'éliminer le pus qui s'est formé dans l'organe auditif. Le traitement est effectué de manière complète, car la maladie a une rémission, un moyen de revenir à nouveau avec des symptômes aggravants.

Facteurs externes qui affectent le développement de la maladie:

  • Liquide dans l'oreille
  • Hypothermie corporelle
  • Après la maladie du SRAS

Causes de la mésotympanite chronique

La survenue d'une mésotympanite chronique dépend de plusieurs types d'agents pathogènes. Chez un patient qui a eu une mésotympanite aiguë, elle est susceptible de devenir chronique.

Si le traitement prescrit par le médecin ou un traitement complexe mal sélectionné n'est pas observé, il provoque une mésothympanite. La prise d'antibiotiques peut à la fois améliorer l'état du corps et l'aggraver. Vous devez d'abord faire un diagnostic complet pour faire un diagnostic correct..

Lorsque différentes maladies chroniques sont présentes dans le corps, avec leurs processus inflammatoires, il existe un risque de diverses maladies. La mésothympanite est courante chez les personnes atteintes de diabète..

  • La congestion nasale fréquente, l'apparition de tumeurs, l'inflammation des végétations adénoïdes affectent également le développement de la maladie.
  • Les complications qui peuvent survenir après une mésothympanite chronique sont divisées en:
  • Le développement des complications dépend de l'endroit où les masses purulentes pénètrent dans les méninges ou dans les processus mastoïdes, les orbites.

Diagnostic de la mésotympanite chronique

Le diagnostic de la mésothympanite repose sur plusieurs tests:

  • otoscopie
  • anamnèse
  • basé sur les mots des patients
  • otomicroscopie
  • analyse sanguine générale
  • tomographie par ordinateur des os hauts

Traitement de la mésotympanite chronique

Le traitement est basé sur plusieurs étapes:

  1. prendre des antibiotiques
  2. élimination du pus de l'oreille moyenne
  3. intervention chirurgicale
  4. lavage des oreilles
  5. prendre des médicaments pour restaurer le système immunitaire

Mésothympanite purulente chronique

Avec cette forme d'otite moyenne chronique, la membrane muqueuse de la cavité tympanique est impliquée dans le processus et, selon les données modernes, dans certains cas, le tissu osseux.

L'inflammation de la membrane muqueuse du tube auditif, souvent soutenue par l'état pathologique de la cavité nasale et du nasopharynx, a un effet significatif sur la survenue et l'évolution de la mésotympanite..

Les changements morphologiques dans la membrane muqueuse de la cavité tympanique sont caractérisés par la prolifération, l'imprégnation séreuse, la formation de petits kystes véritables multiples dans la couche sous-muqueuse, l'occurrence périodique de granulations ou de polypes.

La couche sous-épithéliale subit les plus grands changements; son épaississement se produit généralement de manière inégale - plus dans la zone des niches de la paroi promontorale et sur les osselets auditifs. Les changements dans la couverture épithéliale s'expriment dans le fait que les cellules cylindriques et ciliées deviennent inférieures, des ulcérations de surface se produisent par endroits pendant l'exacerbation.

La couche périostée subit des modifications dues à l'état chronique d'irritation, qui conduit à la formation progressive à l'aide d'ostéoblastes, moins souvent par métaplasie, d'un nouvel os, car la couche sous-muqueuse remplit également la fonction de périoste. Ce processus au fil du temps conduit à la formation de masse osseuse, le plus souvent osseuse sclérotique sans cellules (éburnisée), principalement dans la partie médiane du processus mastoïde; Souvent, l'éburnisation s'étend à l'ensemble du processus, qui est enregistré sur des radiographies.

Les granulations se forment souvent le long du bord de la perforation centrale, aux sites d'ulcération de l'épithélium, elles se transforment progressivement en tissu conjonctif, formant des adhérences dans la cavité tympanique. En règle générale, des polypes peuvent se former dans la zone de granulation..

Comme déjà indiqué, chez certains patients atteints de mésotympanite (perforation centrale), avec une inflammation de la muqueuse, des caries se produisent dans la zone des parois de l'antre et des cellules du processus mastoïde, ce qu'il est important de garder à l'esprit lors de l'évaluation de la maladie.

Image clinique

Avec la mésotympanite, la partie préservée non tendue du tympan et la présence de perforation dans la pars tensa sont déterminées par otoscopie. La perforation est différente dans sa localisation, sa forme et sa taille (Fig. 9.5).

La mésotympanite est caractérisée par la présence d'une perforation centrale constante lorsqu'elle n'atteint pas l'anneau osseux (anulus tympanicus).

La forme du trou peut être ronde, ovale, réniforme, de taille - du point au presque total, occupant la majeure partie de la zone dans la partie étirée de la membrane tympanique; seule une jante étroite est préservée sur la circonférence.

Avec de gros défauts de la membrane tympanique, la paroi du promontoire a une membrane muqueuse épaissie. Souvent sur la membrane muqueuse de la paroi médiale, des fanlations et des polypes sont visibles. Dans certains cas, les bords de perforation peuvent être fusionnés avec la paroi médiale de la cavité tympanique, les cordons du tissu conjonctif peuvent également capturer les osselets auditifs, perturbant ainsi leur mobilité.

Les symptômes subjectifs sont mal exprimés. Les patients se plaignent d'une suppuration périodique (plus souvent) ou constante de l'oreille et d'une perte auditive, dans de rares cas - une sensation de bruit dans l'oreille, des étourdissements. La douleur à l'oreille ne peut se produire que lors d'une exacerbation du processus; parfois, il apparaît avec des maladies secondaires de l'oreille externe - otite moyenne externe diffuse ou limitée.

La décharge de l'oreille moyenne est de nature purulente-muqueuse, en présence de granulations et de polypes, il est parfois possible d'observer une décharge sanglante-purulente. Détachable, généralement inodore, peut être insignifiant ou abondant en volume (avec exacerbation).

L'audition avec mésotympanite est réduite principalement par le type de lésion de l'appareil conducteur du son.

Cependant, une légère lésion de l'appareil de réception du son est toujours observée (généralement à des fréquences élevées), dont l'essaim est provoqué en pénétrant dans le labyrinthe à travers la membrane de la fenêtre de la cochlée et le ligament annulaire de la base des bandes de toxines et de produits d'inflammation (labyrinthite induite latente). Ainsi, la sévérité de la perte auditive chez un patient dépend de l'activité du processus inflammatoire dans l'oreille, de la préservation de la fonction des osselets auditifs et de l'état fonctionnel des fenêtres du labyrinthe (mobilité de la base des stapes et de la membrane de la fenêtre de la cochlée).

Le trou dans le tympan réduit l'audition d'environ 20-30 dB, sa taille n'affecte pas de manière significative le degré de perte auditive, avec un défaut total dans le tympan, l'audition est toujours plus faible.

Une attitude favorable envers la maladie des patients (parfois des médecins) est causée par le fait que le cours de la mésotympanite chronique est généralement calme, les écoulements de l'oreille durent souvent des années, sans causer de complications graves.

Chez de nombreux patients, la suppuration cesse périodiquement de manière indépendante, reprenant avec exacerbation.

Les causes de l'exacerbation du processus peuvent être un rhume, de l'eau pénétrant dans l'oreille, une inflammation des voies respiratoires supérieures, une maladie du nez, du nasopharynx, des sinus paranasaux, etc..

Simultanément à la suppuration, la température corporelle augmente parfois, une sensation de pulsation et une douleur floue dans l'oreille apparaissent.

Dans des conditions favorables et un traitement approprié, après l'arrêt de la suppuration, de petits trous dans la membrane tympanique peuvent guérir avec la formation d'un film mince, qui se compose uniquement des couches externe et interne (épidermique et épithéliale) de la membrane (la couche fibreuse moyenne n'est pas restaurée). Malgré l'évolution favorable, en cas de mésotympanite chronique et de graves complications intracrâniennes peuvent se développer, ce qui est facilité par la violation des parois osseuses, des polypes, de la granulation, une altération de l'écoulement du pus, en particulier de l'antre et des cellules mastoïdiennes.

Diagnostique

Le diagnostic repose sur l'anamnèse, les données cliniques et une image otoscopique (perforation centrale persistante). La mésothympanite purulente chronique doit être différenciée de l'épithympanite.

Signes distinctifs de la mésotympanite: perforation centrale persistante, muqueuses, écoulement mucopurulent ou, plus rarement, inodore, purulent; l'apparition d'une odeur indique une implication de l'os dans le processus carieux, ce qui indique la transition de la maladie vers une mauvaise qualité.

Souvent avec un gros défaut dans la partie étirée de la membrane tympanique, la sonde peut pénétrer le grenier et sentir ses parois, avec la mésotympanite elles seront lisses, il n'y aura pas de sensation de carie.

Un certain rôle dans le diagnostic différentiel est joué par la méthode des rayons X, en particulier la radiographie des os temporaux dans les projections de Schuller et Mayer. Avec la mésotympanite, le tissu osseux n'est pas affecté, seule sa sclérose (éburnation) dans la mastoïde peut être notée..

Cependant, chez certains patients atteints de mésotympanite, des changements destructeurs dans la région de l'antre sont notés sur les radiographies. La tomodensitométrie (TDM) de l'os temporal révélera plus précisément le processus destructeur.

Le pronostic d'un traitement général et local systématique et rationnel dans la plupart des cas est favorable. Cependant, l'amélioration de la fonction auditive peut être difficile à réaliser, donc les hypothèses concernant l'audition doivent être faites avec une grande prudence..

Dans la plupart des cas, après l'arrêt de la suppuration, l'audition s'améliore. La rémission du processus inflammatoire s'accompagne d'une diminution du gonflement de la muqueuse et d'une amélioration de la mobilité des osselets auditifs.

En présence d'une fixation cicatricielle des osselets auditifs après le traitement, l'amélioration attendue de l'audition peut ne pas se produire. Pour la même raison, la fermeture cicatricielle de l'ouverture du tympan peut ne pas toujours conduire à une meilleure audition..

Dans les cas où la mésotympanite (perforation centrale) s'accompagne de caries (ostéite, ostéomyélite), le pronostic est toujours défavorable sans élimination chirurgicale du foyer destructeur.

Traitement

Le traitement est réduit à la prévention du pus retardé dans l'oreille moyenne et externe et à l'exposition à la microflore et à la membrane muqueuse enflammée de l'oreille moyenne avec des désinfectants et des astringents.

Avec la pathologie des voies respiratoires supérieures, leur rééducation est nécessaire, y compris les méthodes de traitement chirurgical (adénotomie, ablation des polypes nasaux, résection sous-muqueuse du septum nasal incurvé, etc..

Le traitement local pendant la suppuration de l'oreille consiste en un rinçage quotidien systématique de l'oreille avec des solutions chaudes: solution de peroxyde d'hydrogène à 3%, solution d'acide borique à 3%, solution de furatsiline (1: 5000), solution antibiotique avec une étude préliminaire obligatoire de la sensibilité de la microflore à eux.

En présence de signes locaux d'allergie (gonflement de la muqueuse du tympan, écoulement aqueux, etc.), une suspension d'hydrocortisone est ajoutée à la solution antibiotique.

Par exemple, 250 mg de tétraoléen sont dissous dans 50 ml de solution de chlorure de sodium isotonique et 2 ml (50 mg) de solution d'hydrocortisone sont ajoutés..

L'oreille moyenne est lavée avec cette solution à travers la canule du grenier ou à l'aide d'une grande seringue, un flux de la solution préparée est dirigé le long de la paroi supérieure du conduit auditif.

De même, le traitement peut être effectué avec d'autres médicaments, en fonction de la nature de la microflore et de sa sensibilité aux antibiotiques..

Les microbes sont très sensibles à des médicaments tels que 0 ^ 1% de quinosole, 70 (90)% de dimexide, 0,1% de décaméthoxine (70% d'alcool), atofa, ils sont enfouis dans l'oreille. Une méthode efficace d'administration de ces médicaments et d'autres en présence de perforation est l'injection transtimpanale endaurale.

1,5 à 2 ml de la substance médicamenteuse sont versés dans le méat auditif externe, un tragus est pressé avec un doigt à l'entrée du méat auditif et, en appuyant légèrement et en le relâchant, injecter pendant 10 à 15 s.

La sensation d'une solution dans la bouche indique la pénétration du médicament de l'oreille moyenne à travers le tube auditif dans la cavité buccale. L'injection peut être effectuée à l'aide d'un entonnoir Siegle ou d'un cylindre Politzer, bien que la première méthode soit préférable.

Après avoir rincé ou injecté le médicament, l'oreille doit être complètement drainée et, s'il y a une perforation suffisamment grande, à l'aide d'un souffleur de poudre, soufflez légèrement la poudre d'acide borique broyée, les préparations de sulfonamide, les antibiotiques, etc. dans l'oreille.

La poudre est soufflée de sorte qu'elle ne dépoussière que la muqueuse du tympan; une couche de poudre plus épaisse peut absorber l'humidité et former un conglomérat fixe, ce qui gênera l'écoulement du pus et sa pression provoquera une irritation supplémentaire de la muqueuse.

Le traitement local est effectué en versant des gouttes dans l'oreille d'une solution alcoolique de furatsilina (1: 5000), des solutions d'antibiotiques, 1% de solution de dioxidine, 1% de solution de sulfate de zinc, 2-3% de protargol ou de collargol, etc..

Les injections intramusculaires d'antibiotiques ne sont utilisées que pendant les périodes d'exacerbation avec des symptômes d'intoxication générale. Lorsque le processus est activé dans le tube auditif, qui se manifeste par des sécrétions qui s'étendent sous la forme de filaments, un cathétérisme de l'oreille est nécessaire. Des solutions médicinales (astringents, hormones, antibactériens, etc.) sont introduites dans le tube auditif via un cathéter..

Avec la mésotympanite, ils ont parfois recours à de petites interventions chirurgicales, à la cuisson de petites granulations ou polypes avec de l'acide trichloroacétique, une solution à 40% de lapis; élimination des grosses granulations par conchotome de l'oreille, curette et élimination des polypes par l'oreille.

Pour l'anesthésie, 10 gouttes d'une solution à 2% de dicaine avec de l'adrénaline (ou un autre anesthésique) sont versées dans l'oreille pendant 5 min. Avec une conduite incompétente ou négligente de ces opérations, des complications peuvent survenir: parésie du nerf facial, luxation des stapes.

Cela peut être évité en utilisant un microscope opératoire lors de telles interventions. Il est nécessaire d'effectuer un test de fistule en premier.

Si un nystagmus apparaît lors de l'épaississement de l'air dans le canal auditif externe, de telles opérations doivent être abandonnées en raison du danger de labyrinthite purulente, dans ces cas, un traitement chirurgical dans un hôpital est indiqué.

La physiothérapie devrait également être incluse dans le complexe de mesures thérapeutiques pour l'exacerbation: irradiation UV à travers un tube, UHF dans la région de l'oreille en l'absence de polypes, granulations et pus, thérapie micro-ondes intra-auriculaire, thérapie au laser.

Parallèlement au traitement local, des mesures générales de renforcement sont également importantes: nutrition rationnelle, durcissement, traitement climatique, etc. Avec une absence prolongée d'exacerbation (plus d'un an), sans signes de modifications destructives des radiographies et des conditions locales favorables (fonctionnement normal du tube auditif, etc..

), il est conseillé myringoplastie - fermeture en plastique de la perforation de la membrane tympanique. En règle générale, la perforation peut être fermée.

7. Mésotympanite purulente chronique. Méthodes cliniques

  • traitement
  • Otite moyenne chronique suppurée habituellement
    est une continuation de purulente aiguë
    otite moyenne qui n'est plus guérie
    mois dus
  • raisons diverses.
  • Pour secondaire suppuratif chronique
    l'otite est caractérisée par la présence de persistance
    perforation du tympan,
    suppuration constante ou périodique
    de l'oreille et de la perte auditive.
  • Selon le cours clinique et
    moyenne suppurée chronique prévue
    l'otite moyenne est divisée en deux formes - épithympanite
    et mésotympanite. Purulent chronique
    mésotympanite

Caractérisé par un parent
cours bénin. Écoulement
plus facilement et s’accompagne d’une
perforation du tympan.

La muqueuse est impliquée dans le processus.
cavité tympanique (moyenne et inférieure
département) et dans certains cas, le tissu osseux
dans le domaine des cellules antrales et mastoïdes
processus.

Habituellement impliqué dans le processus
membrane muqueuse du tube auditif,
gonflement qui viole sa perméabilité
(par conséquent, la ventilation et
fonction de drainage) ce qui est
une conséquence d'une condition pathologique
cavité nasale et conduit à une constante
infection de la cavité de l'oreille moyenne.

L'écoulement de l'oreille peut être muqueux,
muqueuse et rarement purement purulente
et purulente (si disponible
granulations et polypes). Abaissement
l'audition est généralement du type de déficience
système de sonorisation. Puissance
la perte d'audition dépend de la sécurité
chaînes d'osselets auditifs et leurs perturbations
mobilité.

Otoscopique majeur
un signe de mésotympanite est
perforation du tympan dans
parties étirées (pars
thème).
La membrane muqueuse de la paroi médiale
cavité tympanique légèrement épaissie
gonflé. À propos de-

9. Méningite otogène. Clinique. Diagnostique. Les méthodes

Inflammation purulente
pia mater se produit dans
propagation de l'infection
dans l'espace sous-arachnoïdien de
cavités de l'oreille moyenne et interne
ou est une conséquence des autres
complications intracrâniennes. Le chemin
broche de propagation de l'infection
et labyrinthogène.

Clinique
otogène
la méningite est constituée de symptômes courants
maladie infectieuse méningée
et dans certains cas, les symptômes focaux.

Sont communs
symptômes -
l'état général du patient, en règle générale,
lourd. La température atteint 38-40 ° C,
avec des fluctuations quotidiennes dans
un degré. Habituellement observé
tachycardie liée à la température.
La respiration est rapide, rythmée, cutanée
le tégument est pâle. Méningale
symptômes:

Tête
la douleur devient
diffus, très intense, éclatant.
Elle s'accompagne souvent de nausées.
et des vomissements. Vomissement
pas lié à l'écriture de réception, se pose
plus souvent avec maux de tête.

Déterminé par
rigidité
muscles occipitaux et symptôme de Keriig (douleur
et flexion de la jambe dans l'articulation du genou avec
essayer de le redresser), ainsi que le haut
et symptôme inférieur de Brudzinski, zygomatique
symptôme de spondylarthrite ankylosante.

Est célébré
changement
conscience: léthargie,
retard, étourdissement. Pouvez
obscurcir la conscience
à sopor.

Focal
symptômes. Distinguer
symptômes de lésions cérébrales et
nerfs crâniens. Nerfs crâniens
impliqué dans le processus avec basal
localisation de la méningite. Diagnostique.

En présence de
symptômes caractéristiques des symptômes
et photos du liquide céphalorachidien
le diagnostic est simple. Différentiel
le diagnostic est réalisé avec la tuberculose
méningite, méningite cérébrospinale.

Traitement
comprend
débridement chirurgical de la lésion et antimicrobien
thérapie. Avancée
désinfection de l'oreille, qui, en plus de
volume chirurgical normal
l'intervention comprend obligatoire
dura mater
zone de toit mastoïde
et sinus sigmoïde.

En même temps avec
l'opération doit être lancée
thérapie antibactérienne. Sont présenté
jusqu'à 3 000 000 d'unités de pénicilline par jour par voie intramusculaire.
Intraveineux et
administration intracarotide ainsi
insertion rachidienne.
Pénicilline associée à la lincomycine,
céphalosporines.

  1. Pathogénétique
    traitement: déshydratation (intraveineuse
    l'introduction de 2-4 ml de lasix par jour, 30-60 g
    mannitol par jour dans 300 ml de physiologique
    jet de solution par voie intraveineuse)
  2. Désintoxication
    (boisson
    sous forme de jus, hémodèse administrée par voie intraveineuse,
    ré-opolyglukine, solution de Ringer-Locke;
    vitamines B] et B6,
    AVEC; l'urotropine est également administrée par voie intraveineuse,
    perméabilité réductrice du sang et du cerveau
    La barrière.
  3. Si nécessaire
    entrez les glycosides cardiaques, tonique
    signifie, analeptiques.
  4. 54
  5. Réponses à
    questions d'examen

Mésotympanite: causes de la maladie, principaux symptômes, traitement et prévention

Processus inflammatoire purulent chronique dans l'oreille moyenne, dans lequel une perforation se produit dans la partie centrale de la membrane tympanique. La maladie se manifeste par une diminution de l'acuité auditive, un écoulement purulent du tympan, un syndrome d'intoxication, une sensation d'oreille bouchée et divers bruits.

Pour établir et confirmer le diagnostic, le médecin analyse le tableau clinique, étudie les antécédents médicaux, procède à un examen physique et nomme des examens supplémentaires.

En règle générale, ils effectuent une otoscopie, une otoendoscopie, un examen avec un diapason, une audiométrie de seuil tonal, un test sanguin général, un placage d'écoulement purulent avec un antibiotique, ainsi qu'une imagerie par résonance magnétique ou calculée.

La maladie nécessite un traitement chirurgical, par tympanoplastie, désinfection en chirurgie ouverte ou atticoantromastoïdotomie. Les tactiques thérapeutiques comprennent les médicaments antibactériens des groupes céphalosporine, pénicilline ou fluoroquinolone, qui sont sélectionnés en fonction de l'agent pathogène.

Pour arrêter les symptômes, ils prescrivent des corticostéroïdes topiques, des antiseptiques pour le lavage des oreilles, des immunomodulateurs et des vitamines. La maladie peut être compliquée par des caries de formations inertes dans la cavité de l'oreille moyenne et la lyse de la paroi de la cavité tympanique.

La maladie se manifeste lorsque l'otite moyenne exsudative aiguë acquiert une évolution chronique. La microflore bactérienne évolue et, par conséquent, les médecins peuvent identifier plusieurs micro-organismes pathogènes à la fois.

Chez la plupart des patients, les agents responsables de la maladie sont Pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus. De plus, la mésotympanite peut se former dans un contexte de détérioration de la fonction de drainage du tube auditif lors de la végétation adénoïde, de déformation de la cloison nasale et également de la tumeur.

Contribue à l'apparition d'une inflammation purulente et de malformations du développement maxillo-facial. Le groupe à risque comprend également les personnes souffrant de diabète sucré, de cancer, de pathologies oncohématologiques et du syndrome d'immunodéficience acquise.

Si les antibiotiques ont été mal sélectionnés lors du traitement de l'otite moyenne aiguë, ils peuvent se transformer en mésothympanite.

Les symptômes de la mésotympanite

L'exacerbation de la maladie est facilitée par les infections virales aiguës, l'hypothermie et l'eau dans le conduit auditif. En règle générale, d'abord l'audition du patient commence à se détériorer. Chaque nouvel épisode de la maladie affecte négativement l'acuité auditive, qui continue de diminuer..

Les symptômes d'intoxication augmentent également, se manifestant par une augmentation de la température des valeurs fébriles, des frissons, de la somnolence, une faiblesse générale, un malaise et des maux de tête douloureux. Au fur et à mesure que la mésothympanite progresse, un écoulement purulent muqueux ou copieux apparaît.

Le patient se plaint de congestion de l'oreille, d'inconfort lors de la perception de sa voix, de douleurs et de bruits légers. Si une perforation d'un grand diamètre se produit dans le tympan, le bruit est comme un bourdonnement et si l'oreille interne est affectée, le patient entend des sifflements, des sonneries et des grincements.

Chez certains patients, une fistule labyrinthique est observée, qui se traduit par des troubles cachéovestibulaires: vertiges, altération de la stabilité. Ces signes apparaissent pendant l'effort physique ou lorsque le patient se tourne et incline la tête.

Peut-être la manifestation de maux de tête affectant les zones temporales, pariétales et para-orbitales. La maladie peut être compliquée par une méningite, une encéphalite, un abcès cérébral, une mastoïdite, une labyrinite, une parésie nerveuse faciale, ainsi qu'une perte auditive neurosensorielle..

Diagnostic de la mésotympanite

Pour établir et confirmer le diagnostic, le médecin analyse le tableau clinique, étudie les antécédents médicaux, procède à un examen physique et nomme des examens supplémentaires.

En règle générale, ils effectuent une otoscopie, une otoendoscopie, un examen avec un diapason, une audiométrie de seuil tonal, un test sanguin général, un placage d'écoulement purulent avec un antibiotique, ainsi qu'une imagerie par résonance magnétique ou calculée.

Traitement de la mésotympanite

La maladie nécessite un traitement chirurgical, par tympanoplastie, désinfection en chirurgie ouverte ou atticoantromastoïdotomie.

Les tactiques thérapeutiques comprennent les médicaments antibactériens des groupes céphalosporine, pénicilline ou fluoroquinolone, qui sont sélectionnés en fonction de l'agent pathogène.

Pour arrêter les symptômes, des corticostéroïdes topiques, des antiseptiques pour le rinçage des oreilles, des immunomodulateurs et des vitamines sont prescrits.

Prévention de la mésotympanite

Des méthodes spécifiques de prévention ne sont pas développées. Il est nécessaire d'exécuter la prescription du médecin pour l'otite moyenne purulente aiguë et de prendre des médicaments antibactériens selon le schéma prescrit.

Publications Sur L'Asthme