La toux est un symptôme très courant. Il accompagne de nombreuses maladies de diverses natures - infectieuses, allergiques, oncologiques et même mentales. C'est pourquoi il est d'abord nécessaire de trouver la cause de la toux, et ensuite seulement - de commencer le traitement approprié. Par exemple, le traitement des maladies infectieuses accompagnées d'une toux vise principalement à lutter contre le micro-organisme à l'origine de la maladie. Cependant, même dans ce cas, le traitement aura certaines caractéristiques en fonction de la localisation du foyer de l'inflammation. Par exemple, avec la trachéite, l'inhalation de vapeur est préférée, et avec l'inflammation des bronches et des alvéoles, l'inhalation à l'aide d'un nébuliseur (nous expliquerons plus tard pourquoi). Dans ce cas, le traitement de la bronchite et de la trachéite est largement similaire.

Le contenu de l'article

Dans cet article, nous montrons les similitudes et les différences du tableau clinique dans la bronchite et la trachéite, et parlons également du traitement de ces maladies.

Causes de trachéite et bronchite

La cause la plus fréquente d'inflammation des voies respiratoires est une infection virale (SRAS, rhume - ce sont tous des synonymes). Les virus circulent activement entre les personnes, mais ils ne peuvent provoquer une maladie que lorsque l'immunité d'une personne est affaiblie, par exemple par hypothermie, manque de vitamines, etc..

Premièrement, le virus pénètre dans les cellules épithéliales des voies respiratoires supérieures, où il pénètre avec l'air. Si des virus pénètrent dans le nasopharynx, le premier signe de rhume sera un nez qui coule et un mal de gorge, et si dans la trachée - une toux. Il convient de noter que dans la plupart des cas, l'inflammation trachéale apparaît lorsque l'infection se propage des parties des voies respiratoires situées au-dessus - du pharynx et du larynx. Ainsi, la trachéite est souvent une complication de la laryngite et de la pharyngite. L'inflammation des bronches, c'est-à-dire la bronchite, se développe souvent après la trachéite. Une telle lésion séquentielle du système respiratoire dans une direction descendante est très courante pour les rhumes.

Lorsque le virus est affecté, la membrane muqueuse commence à sécréter intensément des expectorations, ce qui perturbe la respiration normale. La toux est une réaction protectrice visant à éliminer l'excès de mucus, la poussière, les corps étrangers, etc. des voies respiratoires..

Si les expectorations sont liquides, elles s'éclaircissent la gorge facilement et rapidement, mais si elles sont visqueuses et épaisses, la toux provoque de la douleur et n'apporte pas de soulagement. Dans les expectorations, qui sont dans le corps depuis longtemps, les bactéries pathogènes se multiplient. Dans de telles conditions, une infection bactérienne plus grave et dangereuse pour le corps rejoint l'infection virale.

Ainsi, il existe 2 causes principales de trachéite et bronchite infectieuses:

  • infection virale;
  • infection bactérienne.

Il convient de noter que l'inflammation peut également être associée à des réactions allergiques. Dans ce cas, une trachéite allergique ou une trachéobronchite survient..

L'allergie n'est pas associée à l'hypothermie, au contact avec des personnes infectées et ne se développe que chez des individus prédisposés après inhalation d'air contenant un certain allergène.

Symptômes - similitudes et différences

En raison des causes courantes de trachéite et de bronchite, il existe de nombreux symptômes communs. Ainsi, les manifestations courantes de ces maladies sont:

  • dans les premiers jours de la maladie - augmentation de la température corporelle (environ 37 ° C), qui se normalise ensuite;
  • lorsqu'une infection bactérienne est attachée, la température monte à 38 ° C;
  • une toux qui peut être sèche ou humide;
  • les expectorations (le cas échéant) sont d'abord visqueuses et transparentes, puis deviennent muqueuses, avec des impuretés de pus;
  • la maladie peut être accompagnée de maux de gorge et d'écoulement nasal;
  • mal de crâne;
  • la faiblesse.

Ces symptômes sont causés par l'influence des virus et des bactéries sur le corps humain. Fièvre, faiblesse, maux de tête - ce sont tous des symptômes d'intoxication, caractéristiques de toutes les infections virales respiratoires aiguës.

À première vue, il peut sembler que la toux avec bronchite et trachéite ne présente aucune différence. Cependant, un médecin expérimenté dans les quelques minutes qui suivent l'examen déterminera exactement à quoi la toux est associée - une inflammation de l'arbre bronchique ou de la trachée. En effet, ces conditions présentent un certain nombre de caractéristiques distinctives:

La toux est généralement sèche, car la trachée a peu de cellules glandulaires produisant du mucus. Rarement, une petite quantité de mucus visqueux se sépare lors de la toux.

La toux est sèche dans les premiers jours de la maladie, mais déjà depuis 2-3 jours, elle est remplacée par une toux productive. Les expectorations peuvent être blanches, jaunâtres ou purulentes..

Les attaques s'accompagnent de douleurs derrière le sternum et dans la gorge, avec une toux, il y a une douleur douloureuse intense.

Les attaques peuvent déranger très souvent.

Pendant la journée, la toux rarement fréquente, et la nuit et le matin devient plus fréquente.

La toux est beaucoup plus facile qu'avec la trachéite. Peut gêner la douleur sous les côtes (dans le diaphragme, en raison de sa surcharge).

Respiration plus rapide, superficielle (une personne évite inconsciemment les respirations profondes qui peuvent provoquer une nouvelle attaque).

Respiration superficielle, avec sifflement et respiration sifflante.

Les symptômes de la trachéiteLes symptômes de la bronchite
L'état général du patient est satisfaisant.Le patient souffre de fatigue et de faiblesse..

Trachéobronchite - une combinaison de trachéite et bronchite

Dans certains cas, l'infection affecte simultanément la trachée et les grosses bronches. Cela se produit souvent lorsque l'infection se propage vers le bas de la trachée à l'arbre bronchique. Dans ce cas, une trachéobronchite se développe, dont le tableau clinique combine les symptômes de la trachéite et de la bronchite.

Avec la trachéobronchite, la toux est de nature productive, comme avec la bronchite, mais ses attaques s'accompagnent de fortes douleurs derrière le sternum, ce qui est typique de la trachéite.

Il est également possible l'apparition de douleur dans le diaphragme après une toux débilitante prolongée.

La trachéobronchite se caractérise par des crises fréquentes. Leur provocateur peut être rire, pleurer, crier, respirer profondément. De plus, une personne commence à tousser lorsque du mucus s'accumule dans la trachée.

Traitement - Général et spécifique

Les patients atteints de trachéite aiguë, de bronchite ou de trachéobronchite peuvent être traités à domicile si la maladie est bénigne. Si la température corporelle est élevée, il est nécessaire de prendre un congé de maladie et d'observer le repos au lit. Pour les maladies graves, l'hospitalisation est recommandée..

Le traitement de la bronchite et de la trachéite associées aux infections virales respiratoires aiguës comprend l'utilisation de médicaments antiviraux, tels que la remantidine, l'interféron et d'autres.

Il ne faut pas oublier que les antiviraux ne sont efficaces que pendant les 3 premiers jours de la maladie.

En cas de symptômes d'une infection bactérienne, une antibiothérapie est nécessaire, que seul un médecin peut prescrire.

Un rôle important est accordé au traitement symptomatique, qui non seulement soulage l'état du patient, mais empêche également le développement de complications.

Lorsque la trachéite et la bronchite sont montrées:

  • Une boisson chaude abondante. Ne négligez pas ce point - l'eau est absorbée dans le sang, le dilue et en même temps réduit la viscosité de tous les fluides biologiques, y compris les expectorations, ce qui facilite grandement la toux et accélère la récupération.
  • Les inhalations à la vapeur d'eau saline ou minérale hydratent les voies respiratoires supérieures et la trachée, ce qui facilite la toux. L'inhalation avec un nébuliseur pour trachéite est moins préférable, car le nébuliseur forme de très petites particules de vapeur qui se déposent déjà dans les bronches et n'affectent pas la membrane muqueuse de la trachée. Le nébuliseur par inhalation est utilisé pour la bronchite strictement selon le médecin.
  • Dans le mélange pour inhalation, vous pouvez ajouter des composants antiseptiques - feuilles ou huile essentielle d'eucalyptus, arbre à thé, teinture de propolis.
  • Un bon effet est donné par les expectorants d'origine végétale (à base de racine de guimauve, de réglisse, d'origan, de thym, de bourgeons de pin, etc.), ainsi que par les médicaments à base d'eux - comprimés, sirop et pommade Dr. Mom, sirop de Gedelix, etc..
  • Les inhalations alcalines avec de la soude ont également un effet expectorant.
  • La zone du sternum peut être chauffée avec des enduits à la moutarde..
  • Les médicaments mucolytiques (ambroxol, bromhexine et analogues) peuvent réduire la viscosité des expectorations. Ils sont généralement indiqués pour la bronchite..
  • Avec la bronchite avec syndrome obstructif, des médicaments bronchodilatateurs antispasmodiques sont prescrits.

L'absence de traitement de ces maladies entraîne de graves conséquences - la transition de la maladie vers une forme chronique, le développement de complications, la propagation de l'infection aux voies respiratoires inférieures.

Avec le début du traitement en temps opportun et une approche compétente, la trachéite peut être guérie en une semaine, la bronchite en 2 semaines.

LiveInternetLiveInternet

-Références

-Applications

  • Un nouveau catalogue de cartes postales pour toutes les occasions
  • Il n'y a toujours aucun analogue à portée de main ^ _ ^ Permet d'insérer un panneau avec un code HTML arbitraire dans le profil. Vous pouvez y placer des bannières, des comptoirs, etc.
  • Je suis un plugin photographe pour publier des photos dans le journal de l'utilisateur. Configuration minimale requise: Internet Explorer 6, Fire Fox 1.5, Opera 9.5, Safari 3.1.1 avec JavaScript activé. Peut-être que cela fonctionnera
  • Vols à bas prix Prix avantageux, recherche pratique, sans commission, 24 heures. Réservez maintenant - payez plus tard!
  • Programme TV Un programme TV hebdomadaire pratique fourni par Akado TV Guide.

-La musique

-Mots clés

-Rubriques

  • VACANCES (372)
  • Pâques (165)
  • Nouvel an et Noël (122)
  • Cadeaux souvenirs (53)
  • Préparer les vacances (39)
  • Jours fériés (6)
  • TOUT POUR BLOG (188)
  • Arrière-plans-bordures-cadres (42)
  • Conseils Li.Ru (28)
  • Avatars de commentaires (26)
  • Séparateurs de papier peint (20)
  • Polices-Animations-Smileys (18)
  • Diagrammes d'agenda (16)
  • Boutons d'action (14)
  • Montre Joueur (7)
  • QUESTIONS COMPACTES (287)
  • Rédaction de leçons (117)
  • Éditeurs de photos Photoshop (77)
  • Gagner sur Internet (13)
  • Générateurs (1)
  • EXCURSIONS VIRTUELLES (220)
  • Pays et villes (124)
  • Notre PETERSBOURG (60)
  • Voyager en RUSSIE (40)
  • MA GALERIE D'ART (1231)
  • Peinture 19-21 siècles (267)
  • LIVRES Audio (242)
  • Cours d'art (168)
  • Art décoratif (129)
  • DÉTAILS Peinture (102)
  • Peinture de maîtres anciens (73)
  • Musées-Expositions-Galeries Saint-Pétersbourg (73)
  • Artistes de Russie (59)
  • Littérature de poésie (51)
  • Musées, expositions, galeries du monde (46)
  • Rétro Vintage (38)
  • Thème pour enfants dans l'art (36)
  • Performances et performances RADIO (35)
  • Graphiques (30)
  • Architecture (26)
  • Sculpture plastique (24)
  • Art photographique (2)
  • ORTHODOXIE (481)
  • Iconographie (136)
  • À propos de la FOI orthodoxe (76)
  • Dorure (48)
  • Vacances orthodoxes (47)
  • Histoires de la Bible dans l'art (46)
  • Temples-Monastères-Lieux Saints (44)
  • Prières (40)
  • L'art à ORTHODOXIE (35)
  • ÉGLISES DE PETERSBOURG (24)
  • RELIGIONS DU MONDE (23)
  • Littérature religieuse (12)
  • La vie des saints (4)
  • MONDE AUTOUR DES ÉTATS-UNIS (423)
  • Psychologie (119)
  • Connaissance de soi (62)
  • Vie de gens merveilleux (60)
  • À PROPOS DE LA RUSSIE et de son histoire (47)
  • Questions d'organisation (46)
  • Incroyable sur Terre et dans la Nature (30)
  • Intéressant sur les animaux (27)
  • Proverbes (19)
  • Pensées sages-Citations (12)
  • Des choses incroyables (11)
  • Inconnu (8)
  • La Russie antique. Slaves (2)
  • DESIGN (165)
  • Design d'intérieur (70)
  • Conception d'article (52)
  • Conception de jardin (44)
  • MODE ET STYLE (377)
  • Travail sur soi (149)
  • Accessoires et gadgets (91)
  • Design de mode (75)
  • Chapeaux (53)
  • Pour homme (18)
  • PROPRES MAINS (1914)
  • Déchets (297)
  • Découpage (295)
  • Des cadeaux pour la maison (260)
  • Techniques de décoration (233)
  • Jardin (162)
  • Textile (154)
  • Couture (149)
  • Tricot (136)
  • MATÉRIAUX POUR LE TRAVAIL (111)
  • Bijoux (111)
  • Technologie spot (106)
  • Modélisation à partir de différents matériaux (101)
  • Vitrail-Verre (96)
  • HouseholdLifeTips (72)
  • Échange d'expériences (47)
  • Cuir-fourrure (44)
  • Jouet de poupée (34)
  • Mosaïque (30)
  • Art du papier (19)
  • Contours (18)
  • Peinture au pinceau (17)
  • Aimants (11)
  • Broderie différente (4)
  • Pergamano (4)
  • Craquelure (2)
  • POUR LES ENFANTS (73)
  • ESOTERIQUE (150)
  • Astrologie (8)
  • SANTÉ (348)
  • Recettes folkloriques (102)
  • Médecine traditionnelle (49)
  • Régimes (48)
  • Bioénergie (38)
  • Ayurveda, pratiques orientales (20)
  • Vision (12)
  • RECETTES CULINAIRES (388)
  • Cuisson (70)
  • Premier et deuxième cours (59)
  • Billets (47)
  • Collations (43)
  • Desserts (31)
  • Viande de poisson (27)
  • Boissons (25)
  • Salades (22)
  • Pour micro-ondes et multicuiseur (12)
  • COLLECTION DE MUSIQUE (84)
  • Mon CINÉMA (153)
  • Films (109)
  • Vidéos (42)
  • Dessins animés (7)
  • HUMOUR (44)

-copains

-Suiveurs

-Statistiques

Trachéite et bronchite toux - traitement avec des méthodes et des médicaments alternatifs

Mercredi 11 novembre 2015 13 h 02 + dans la feuille de devis

Toux de trachéite - traitement avec des méthodes alternatives


Les maladies inflammatoires de la trachée (trachéite) et de l'arbre bronchique (bronchite) sont souvent étroitement liées, s'unissant dans un concept général - la trachéobronchite. Il s'agit d'une maladie dans laquelle le processus inflammatoire recouvre la trachée et les bronches avec leurs plus petites branches (bronchioles).
La trachéobronchite se développe généralement à partir des voies respiratoires supérieures, se propageant rapidement en dessous. Cette maladie peut survenir à la fois sous forme aiguë et chronique..

Le principal symptôme de la trachéite, la trachéobronchite est une toux, qui est causée par une inflammation de la trachée. La trachée est située entre le larynx et les poumons. La trachéite survient en raison de virus pénétrant dans la muqueuse de la trachée et des bronches à la suite d'un refroidissement excessif. Il y aura une inflammation qui provoquera de fréquents accès de toux, ainsi qu'une augmentation de la température à 37,5, parfois jusqu'à 38 degrés. Il convient de noter que le traitement de la toux trachéite ressemble au traitement de la laryngite et de la bronchite.

Les symptômes de la toux de trachéobronchite peuvent disparaître, parfois pendant plusieurs heures. C'est le problème majeur. Les personnes inexpérimentées peuvent décider que la maladie a reculé et continuer à faire leur propre chose. Mais, la prochaine toux ne tarde pas à venir. Par conséquent, le traitement de la toux de trachéobronchite doit être immédiat.

Il n'y a pas besoin d'antibiotiques pour le traitement. Ceci me rend heureux. La tâche principale est de vaincre le principal symptôme - la toux. Des sirops contre la toux ou des potions seront nécessaires. Des inhalations d'herbes médicinales et d'huiles essentielles ainsi que des infusions à base de plantes doivent également être utilisées. Nous passons maintenant directement à la partie pratique du traitement de la toux de trachéite.

La première recette. Prenez deux oignons et frottez-les sur une râpe. Le résultat devrait être un plein verre d'oignon râpé. Ensuite, ajoutez un verre de vinaigre de cidre de pomme à l'oignon. Il reste à broyer le mélange avec un tamis et filtrer à travers trois couches de gaze. Pour augmenter l'effet, ajoutez un verre de miel. Prenez ce mélange toutes les 30 minutes, une cuillère à café.

La deuxième recette. Nous prenons deux pommes de terre et les cuisinons dans leurs uniformes. Nous les mettons encore chauds dans un morceau de tissu et pétrissons. Ensuite, appliquez sur la poitrine et maintenez jusqu'à refroidissement complet..

La troisième recette. Préparez un mélange que vous devez manger avant le coucher. Mélanger un demi-verre de miel avec trois cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme et une cuillère à café de jus d'aloès.

La quatrième recette. Faites bouillir un litre d'eau. Nous émiettons deux comprimés de Validol dans l'eau et faisons bouillir encore une minute. Il faudra se pencher sur le réservoir avec de l'eau, couvrir avec une serviette et respirer par paires. Fondamentalement, seulement trois procédures sont suffisantes pour vaincre la toux la plus forte.

La cinquième recette. Inhalation 3 fois par jour et ne peut plus être nocive. (1 litre d'eau, 1 table. Une cuillerée de sauge, camomille, millepertuis et menthe + 10 gouttes d'huile de sapin)
Porter à ébullition et respirer la vapeur aussi longtemps que possible. Et lors d'une vapeur très chaude ne grimpez pas immédiatement, vous devez attendre des températures raisonnables.

Sixième recette. respirer une paire d'herbes médicinales, un bouillon de pomme de terre à l'ail, au gingembre ou à l'extrait de conifère, sur la poêle, recouvert d'une serviette avec la tête.

Septième recette Le miel et le lait sous forme de chaleur éliminent bien l'inflammation, procurant un léger effet anti-inflammatoire et enveloppant. Vous pouvez ajouter du beurre fondu.

Huitième recette N'oubliez pas de vous gargariser avec la trachéite. Ils peuvent être faits en utilisant des décoctions à base de plantes, une solution de soude, une décoction de gingembre.

Neuvième recette, gâteaux à l'oignon. Râper les oignons, mélanger avec du miel dans des proportions égales et appliquer sur la poitrine sous la forme d'une compresse chauffante. En outre, cette masse d'oignon peut être appliquée en couche mince sur la feuille de chou, puis appliquée sur la poitrine. Le haut doit être recouvert d'une serviette chaude et recouvert d'une couverture pour réchauffer les bronches.

Dixième recette Le gingembre a un effet antimicrobien, anti-inflammatoire et expectorant naturel. Il traite bien la bronchite. Aide à éliminer les premiers symptômes d'un rhume, est largement utilisé dans le traitement des maladies respiratoires, la digestion. Vous pouvez utiliser du gingembre comme décoctions, du thé médicinal, y ajouter du miel, du citron et des herbes.

Onzième recette. Le jus de feuilles d'aloès avec du miel dans un rapport de 1: 1 nettoie bien les bronches
Les herbes médicinales ont un bon effet expectorant et anti-inflammatoire:
Thym, tussilage, origan;
Tilleul, racine de réglisse, guimauve;
Millepertuis, élécampane, ledum, millefeuille.
Et en plus, les recommandations des MÉDECINS:
(médicaments)

Les principales méthodes de traitement de la trachéobronchite

Le traitement de la bronchite, de la trachéite doit nécessairement être global. Si la trachéobronchite est causée par des virus ou une infection bactérienne, elle est définitivement prescrite.

Thérapie antivirale ou antibactérienne. Ces médicaments sont largement utilisés dans le traitement de la trachéobronchite:

Des antibiotiques à large spectre sont utilisés. Il convient de noter qu'un spécialiste prescrit doit prescrire ces médicaments;

Médicaments expectorants et antitussifs (mucolytiques) qui facilitent l'élimination des expectorations:

Médicaments Dr. IOM, Eucabalum est largement utilisé sous forme de sirops et de pommades.

Trachéite aiguë et chronique - une écharpe ne peut pas faire

Symptômes et traitement de la trachéite chronique à domicile. Symptômes et traitement de la trachéite bactérienne chronique.

La trachéite est représentative des maladies ORL des voies respiratoires supérieures, dans lesquelles la muqueuse de la trachée s'enflamme. En tant que maladie distincte, elle est assez rare. Il existe deux formes principales de la maladie - aiguë et chronique.

Les causes de la trachéite

La chaîne des causes de la maladie trachéale est assez facile à suivre. Si la trachéite survient dans le contexte de maladies respiratoires virales aiguës (ARVI), le manque d'efficacité de l'immunité peut être considéré comme le déclencheur initial.

La longueur de la trachée chez un adulte est de 10-13 cm et est située entre le larynx et les bronches. La partie supérieure de la trachée, reliée au larynx, appartient au système respiratoire supérieur et la partie inférieure, qui a une ramification sur les bronches, est déjà le système respiratoire inférieur. Avec la trachéite, le processus d'inflammation se produit dans la partie supérieure de la trachée. Lorsque la partie inférieure de la trachée est affectée, des complications sous la forme d'une autre maladie - une bronchite sont possibles.

La trachéite survient généralement dans le contexte d'autres maladies du système respiratoire. Si le problème est ignoré, une transition vers une forme chronique est possible, ce qui dérangera une personne pendant des années ou provoquera des complications, telles qu'une obstruction pulmonaire, une sténose laryngée (œdème), une bronchite sévère et une pneumonie.

Pendant les épidémies, lorsque la concentration de virus et d'agents pathogènes se renverse dans l'environnement, le développement de la trachéite n'est pas rare. Les facteurs d'attaque sont des agents pathogènes qui pénètrent dans le système respiratoire de l'extérieur et commencent à agir activement sous l'influence de facteurs externes, tels que le refroidissement, d'autres infections virales ou l'immunodéficience. L'infection fait référence aux virus et à la flore bactérienne qui peuvent facilement infecter la membrane muqueuse de la trachée sans protection appropriée 2.

En plus des virus et des bactéries, les causes de la trachéite aiguë ou chronique sont:

  • Hypothermie prolongée
  • Exposition prolongée à l'air froid ou trop sec
  • Inhalation d'air pollué dans les industries dangereuses
  • Fumeur
  • L'abus d'alcool

Séparément, nous considérons une autre raison pour le développement d'une maladie telle que la trachéite - la ventilation mécanique (ventilation mécanique). Autrement dit, des dommages physiques à la trachée pendant l'intubation. Après plusieurs heures de procédure, des changements dystrophiques se forment dans la trachée qui entraînent des lésions globales de la muqueuse. Après l'arrêt de la ventilation, la trachée endommagée restera plus vulnérable aux agents pathogènes pendant longtemps 3.

Les symptômes de la trachéite

Il est difficile pour une personne de déterminer la trachéite par elle-même, le plus souvent, on suppose que le problème avec le larynx, c'est-à-dire que la laryngite s'est développée. C'est généralement le cas, mais dans le contexte de la laryngite, il est facile de manquer la trachéite de la gorge. Par conséquent, un diagnostic médical est requis.

Les signes communs de trachéite sont facilement confondus avec les signes de laryngite, de nombreux symptômes coïncident 2:

  • Le principal symptôme de la trachéite chez l'adulte est l'hyperémie de la muqueuse de la trachée (saturation vasculaire du sang). Les vaisseaux se dilatent, le gonflement augmente.
  • Il y a une toux paroxystique, généralement nocturne. Au début de la maladie, la toux est sèche, complétée plus tard par des sécrétions d'expectorations mucopurulentes avec de petits caillots sanguins.
  • Douleur après la toux. La douleur est concentrée dans le larynx ou derrière le sternum.
  • Perte de voix et enrouement.
  • Faiblesse générale, malaise et fièvre.

Trachéite aiguë

La forme aiguë de la trachéite survient parallèlement aux maladies aiguës des systèmes respiratoires situées au-dessus de la trachée. Autrement dit, la maladie survient fortement et ne dure pas longtemps, en particulier avec le traitement complexe de toutes les zones affectées du système respiratoire.

La trachéite aiguë survient sous des formes primaires et secondaires. La forme primaire signifie que la maladie est apparue d'elle-même. La forme secondaire est que la trachéite est le résultat d'une autre maladie infectieuse. La première forme est extrêmement rare.

Les types d'infections suivants peuvent provoquer une trachéite infectieuse:

  • Bactérien - staphylocoques et streptocoques (trachéite bactérienne);
  • Virale - tous les types d'infections virales respiratoires aiguës (trachéite virale);
  • Champignon - aspergillus, actinomycètes et candida (candida trachéite);
  • Infection bactérienne virale (trachéite bactérienne virale).

Trachéite chronique

Les symptômes de la trachéite chronique et aiguë et le processus de la maladie elle-même sont presque identiques. La principale différence entre la trachéite aiguë et chronique se situe dans le long cours de la maladie. Les symptômes de la trachéite disparaissent ensuite, puis réapparaissent au cours de la prochaine apparition du SRAS. Avec une exacerbation de la forme chronique de la maladie, la toux est plus sévère et la douleur dans la région thoracique provoque un plus grand inconfort.

En règle générale, la forme chronique se développe dans le contexte d'une trachéite aiguë non traitée à la suite de problèmes avec le système immunitaire ou d'une exposition à des facteurs défavorables. Mais dans de rares cas, la trachéite chronique survient localement, se développant simultanément avec une bronchite chez les personnes exposées au tabagisme, à l'alcool et aux maladies du foie, des reins et du cœur.

L'agent responsable est toujours une infection virale, bactérienne, fongique ou, dans de rares cas, une réaction allergique.

Dans certains groupes de personnes, une forme chronique de trachéite se développe avec une probabilité plus élevée. Ceci est facilité par 2:

  • Fumer et boire, surtout pendant la trachéite infectieuse
  • Immunité ou immunodéficience diminuée, héréditaire et acquise
  • Écologie et lieu de travail dangereux (inhalation constante de gaz, poussières et autres)
  • Maladies du foie, du cœur et des reins
  • Autres maladies chroniques du système respiratoire - sinusite, sinusite, rhinite ou laryngite

Diagnostic de la trachéite

En plus de la collection standard d'antécédents médicaux, de l'examen externe, de l'évaluation de la fonction respiratoire, de l'examen initial de la gorge et de l'auscultation à l'aide d'un phonendoscope, il existe des méthodes de diagnostic en laboratoire et instrumentales, ainsi que des études supplémentaires qui peuvent conduire le médecin à la trachéite 4. C'est sur la base du diagnostic que les causes de la trachéite et les modalités de son traitement sont déterminées.

  • Analyse générale et biochimique du sang. L'analyse la plus simple pour distinguer l'infection virale et bactérienne (par la protéine C réactive et d'autres indicateurs)
  • Radiographie ou radiographie. La façon la plus familière et la plus familière de vérifier votre poitrine. La photo peut être prise en projection frontale ou latérale. L'image montre clairement les poumons et la trachée. Grâce à une radiographie, il devient beaucoup plus facile de distinguer les signes de trachéite et de la distinguer de la bronchite ou de la pneumonie.
  • Prélèvement et recherche de frottis. Une procédure standard dans laquelle un médecin utilise un coton-tige stérile pour prélever un coton-tige de la bouche. De plus, le matériel va au laboratoire, où ils effectuent toutes les études nécessaires, identifiant l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques.
  • Laryngotrachéoscopie. Un endoscope entre en jeu. Cette étude est la plus informative. Un tube spécial avec une caméra est inséré dans le larynx et la trachée, ce qui permet au médecin d'identifier visuellement les caractéristiques, l'enflure, la rougeur, etc. et les causes possibles de l'origine de la maladie (il y a des changements spécifiques dans l'organe avec une infection virale). Si l'étude affecte les bronches, la procédure est appelée trachéobronchoscopie.
  • Analyse des expectorations. Dans ce cas, les expectorations d'un malade sont collectées et envoyées à une étude bactériologique (étude microbiologique). Cette procédure est utilisée pour un diagnostic plus complet de la toux chronique, pour exclure d'autres maladies bactériennes (tuberculose).
  • Pharyngoscopie. Méthode standard - un médecin examine la gorge avec une spatule. Tout d'abord, la pharyngite est diagnostiquée, ce qui montre clairement le développement possible de la trachéite.
  • Rhinoscopie La procédure est un examen de la cavité nasale. Pour cela, un appareil optique est utilisé - un rhinoscope. La rhinite est détectée à la suite d'une infection respiratoire, ce qui signifie que la progression de la trachéite est possible.
  • Radiographie des sinus. Radiographie, dont les images détermineront la présence d'une sinusite ou d'une sinusite si elles sont suspectées. La progression de la maladie peut affecter le développement d'une inflammation de la trachée..
  • Tests d'allergie. Dans de rares cas, la trachéite survient en raison d'une réaction allergique. Les tests d'allergie vous permettent de déterminer à quels allergènes le corps répond. Diverses substances sont appliquées sur la peau, si une réaction sous forme de rougeur, de démangeaison ou d'enflure s'ensuit, alors l'allergène est établi.

En plus de l'aide d'un thérapeute et oto-rhino-laryngologiste (ORL), pour déterminer les causes et le diagnostic peut nécessiter la consultation de médecins tels qu'un allergologue, pneumologue et même un médecin TB.

Traitement de la trachéite

La trachéite chez l'adulte nécessite un traitement complexe. Les médecins savent très bien comment traiter la trachéite, quelle qu'en soit la forme, aiguë ou chronique. Ils sont prêts à donner des conseils généraux, à choisir une méthode de diagnostic et à prescrire le bon traitement..

Il est nécessaire d'être traité, et parmi les recommandations générales figurent:

  • Fournir des conditions d'humidité et de température élevées (air frais);
  • Respect d'un régime mécanique et chimique, dans lequel les aliments "durs" sont exclus, ainsi que les aliments épicés, gras et frits;
  • Utilisation obligatoire de grandes quantités d'eau à température ambiante;
  • Évitez l'hypothermie sévère;
  • Réduisez la charge vocale, surtout si l'activité professionnelle principale est associée à la voix.

Dans la forme chronique de la maladie, ces recommandations doivent être observées en permanence, et pas seulement lors d'exacerbations de la maladie. Le traitement de la trachéite doit être abordé avec une responsabilité particulière, sinon il sera difficile de se débarrasser de la forme chronique, même en utilisant des médicaments 1.

Les médecins savent guérir rapidement la trachéite et peuvent prescrire les médicaments suivants 3:

  • Médicaments mucolytiques (expectorants) ou antitussifs, selon le type de toux;
  • Antihistaminiques (antiallergiques);
  • Médicaments antipyrétiques si nécessaire;
  • Médicaments antiviraux;
  • Immunostimulants;
  • Antibiotiques pour complications graves (avec infection bactérienne confirmée).

La thérapie locale comprend l'inhalation, y compris l'utilisation d'un nébuliseur, ainsi que l'utilisation de divers aérosols.

Dans la plupart des cas, la trachéite aiguë peut être rapidement guérie en 2-3 semaines 4. Si la maladie persiste, une transition vers une forme chronique est possible. Des complications telles qu'une pneumonie ou une bronchite peuvent se développer. Le traitement de la trachéite chronique est un processus prolongé et, dans la plupart des cas, dépend de la force du système immunitaire humain.

Les adultes ne devraient pas penser à traiter la trachéite à la maison, les médecins ont depuis longtemps des réponses. La maladie est toujours plus facile à prévenir, en particulier pour les formes chroniques de maladies des voies respiratoires supérieures. La prévention et la recharge du système immunitaire sont nécessaires, car c'est lui qui combat l'infection.

Souvent, le développement de la trachéite devient une conséquence de l'immunité locale affaiblie dans le nasopharynx avec des maladies concomitantes. Pour le restaurer, vous pouvez utiliser des immunomodulateurs, par exemple, IRS®19 - un médicament à base de lysats bactériens 5.

IRS®19 aide à la lutte, ainsi qu'à la prévention des infections virales et bactériennes 5. Le médicament aide l'immunité locale à résister aux virus et aux bactéries sur les muqueuses 7.

Le principe de l'agent immunostimulant est simple: il contient des lysats (particules) de bactéries qui stimulent et chargent le système immunitaire pour combattre les bactéries et virus dangereux 5. Il devient plus facile pour l'immunité locale de vaincre les bactéries et les virus qui se sont installés sur les muqueuses des voies respiratoires 7. Le médicament est disponible sous forme de spray nasal pratique.

Trachéite aiguë

Co-auteur, éditeur et expert médical - Maksimov Alexander Alekseevich.

Date de dernière mise à jour: 22/10/2019.

Une trachée est un tube de cartilage creux entre le larynx et les bronches. Comme d'autres parties des voies respiratoires, elle est tapissée de muqueuses de l'intérieur. Grâce à elle, la trachée non seulement conduit l'air, mais la purifie, la réchauffe et l'hydrate en plus..

L'inflammation de la membrane muqueuse de la trachée est appelée trachéite. Cette maladie peut être aiguë et chronique. L'aspect aigu est plus fréquent. L'incidence maximale se produit pendant la saison froide, en raison de la prévalence des infections virales pendant cette période et des conditions météorologiques défavorables..

La trachéite survient rarement de manière isolée. Elle est généralement associée à une rhinite aiguë, c'est-à-dire un nez qui coule, une pharyngite (inflammation du pharynx), une laryngite (inflammation du larynx) ou une bronchite. Cela signifie que le traitement doit être complet et qu'un médecin doit le planifier. Seul un spécialiste pourra se faire une vraie image de la maladie et choisir le schéma thérapeutique optimal en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Les symptômes de la trachéite aiguë

La trachéite aiguë se manifeste principalement par des attaques de toux - sèche, douloureuse, assez rugueuse et intrusive. Il s'intensifie la nuit et le matin, ce qui est associé à l'accumulation de crachats dans les voies respiratoires. D'autres facteurs peuvent déclencher une crise de toux avec la trachéite: rires, cris, respirations profondes, température de l'air contrastée, arômes aigus et fumée.

Au début, les expectorations ne se forment presque pas ou restent si visqueuses qu'elles partent avec beaucoup de difficulté. Par conséquent, au début de la maladie, la toux est sèche, nosad, n'apportant pas de soulagement. Avec le développement de la trachéite et avec une implication dans le processus inflammatoire des bronches, la production d'expectorations augmente, elle se liquéfie. Dans ce cas, la toux devient humide, plus productive et moins épuisante, ses attaques se répètent moins souvent. Le bien-être du patient s'améliore considérablement.

En plus de la toux, d'autres symptômes sont souvent observés dans la trachéite aiguë:

  • douleur, sensation de douleur et de brûlure derrière le sternum, particulièrement fortement exprimée après la prochaine attaque de toux;
  • changement dans la fréquence et la profondeur de la respiration;
  • température corporelle élevée (généralement jusqu'à 38 ° C), ce qui est typique principalement de la trachéite infectieuse et compliquée;
  • maux de tête;
  • faiblesse générale, fatigue, faiblesse et autres signes d'intoxication générale.

Le processus inflammatoire avec trachéite se propage souvent aux sections voisines du système respiratoire, car il n'y a pas de frontière claire entre elles, la membrane muqueuse passe en douceur d'une section des voies respiratoires à l'autre. Les crachats dégoulinant ou vomissant lorsque la toux stimule l'irritation des tissus et la propagation de l'agent pathogène.

Lorsqu'elle est impliquée dans l'inflammation des bronches, une trachéobronchite se développe. Cela s'accompagne d'une détérioration de l'état du patient: sa température corporelle augmente, les crises de toux deviennent plus fréquentes, les douleurs thoraciques deviennent plus fortes, un essoufflement peut apparaître.

Si la trachéite s'accompagne de laryngite, vous devez vous préparer à l'enrouement ou même à une perte de voix temporaire. Et avec l'œdème qui accompagne l'espace sous-glottique du larynx (il est situé approximativement sous les cordes vocales), une insuffisance respiratoire aiguë avec difficulté à respirer et une sensation de peur peuvent se développer.

Pourquoi la trachéite aiguë se produit?

Infection

Le développement de la maladie est le plus souvent causé par des infections virales - la grippe et d'autres virus qui affectent les voies respiratoires et le système respiratoire. Les bactéries peuvent également agir comme agents causaux: pneumo-, strepto-, staphylocoques et autres. Il y a souvent une infection dite mixte, lorsque l'inflammation est causée par plusieurs agents pathogènes différents à la fois. De plus, le plus souvent une infection bactérienne est secondaire, elle complique l'évolution des infections virales respiratoires aiguës.

Facteurs non transmissibles

La trachéite aiguë chez un adulte peut être de nature non infectieuse, bien que ce soit moins courant.

  • Blessures mécaniques. La trachéite traumatique est possible si des corps étrangers pénètrent dans les voies respiratoires, par exemple, à la suite d'un examen endoscopique insuffisamment précis du système bronchique et de l'intubation trachéale pendant l'anesthésie chirurgicale.
  • Effets thermiques - inhalation d'air chaud froid ou (moins souvent) très sec. Dans ce cas, le point clé du développement de l'inflammation n'est pas l'irritation des parois trachéales, mais le vasospasme qui s'y produit. Cela entraîne une perturbation du fonctionnement des glandes dans les parois de la trachée et une diminution de la fonction protectrice de sa membrane muqueuse.
  • Brûlures chimiques qui se produisent en respirant des fumées de produits alcalins ou acides. Il peut s'agir de produits chimiques ménagers agressifs, de déchets industriels, de produits de peinture et de vernis, de produits pétroliers, de réactifs chimiques. Une telle trachéite est particulièrement difficile.
  • Irritation de la membrane muqueuse des voies respiratoires avec de l'air contaminé, poussiéreux ou excessivement sec. La fumée de tabac est particulièrement importante, y compris avec la fumée secondaire.
  • Une réaction allergique en réponse à l'ingestion d'allergènes individuellement significatifs. Dans ce cas, la trachéite est généralement associée à une laryngite, une bronchite obstructive (violation complète de la perméabilité des bronches) ou même à un œdème pulmonaire.

Parfois, la trachéite devient une maladie professionnelle, c'est-à-dire que son apparence est associée à des facteurs nocifs sur le lieu de travail. Par conséquent, les travailleurs des ateliers chauds, des fermes, des raffineries de produits chimiques et pétroliers sont à risque, ainsi que les mineurs et les travailleurs de la pierre..

Ce qui contribue au développement de la trachéite?

La trachéite ne se développe pas chez toutes les personnes atteintes du SRAS, en contact avec des substances irritantes ou congelées. Le risque de lésions trachéales augmente avec les facteurs prédisposants.

Tout d'abord, il s'agit de maladies de fond des voies respiratoires supérieures, accompagnées d'une violation de la respiration nasale. Un nez qui coule de toute nature, une sinusite, une courbure prononcée du septum nasal conduisent au fait qu'une personne commence à respirer par la bouche. En conséquence, de l'air insuffisamment réchauffé et humidifié pénètre dans le larynx et la trachée, ce qui irrite la muqueuse et augmente le risque d'inflammation pendant l'infection.

Les facteurs prédisposants comprennent les maladies cardiaques, accompagnées d'une insuffisance cardiaque chronique avec congestion dans la circulation pulmonaire. Le gonflement de la muqueuse qui en résulte entraîne une diminution de sa fonction barrière.

Un manque de vitamines et de nutriments, une diminution de l'immunité, un excès de toxines dans le corps - tout cela augmente également le risque d'inflammation trachéale en réponse à l'introduction du pathogène ou de l'hypothermie.

Traitement de la trachéite aiguë

Il est nécessaire de traiter la trachéite aiguë sous la surveillance d'un spécialiste. Dans certains cas, un examen supplémentaire est nécessaire pour clarifier la cause et la nature de la maladie..

Les tâches principales sont:

  • impact sur la cause de la maladie. Cela comprend l'arrêt d'une réaction allergique, l'élimination de l'infection, l'élimination d'un corps étranger, l'évitement des effets des facteurs provoquants;
  • soulagement de la toux, conversion de la toux sèche en humide;
  • une diminution de la gravité de l'inflammation;
  • élimination des antécédents et des conditions aggravantes de la trachéite: manque de vitamines, épuisement, immunité affaiblie;
  • une diminution de la gravité de l'intoxication et (si nécessaire) une diminution de la température corporelle. Il est important de se rappeler que la fièvre est un mécanisme naturel de lutte contre l'infection. Par conséquent, n'abusez pas de médicaments antipyrétiques. Ils peuvent améliorer le bien-être, mais n'affectent pas l'évolution de la maladie..

Les formes simples de trachéite peuvent être traitées en ambulatoire. Mais les cas graves de la maladie peuvent nécessiter une hospitalisation. Une attention particulière est accordée au traitement des patients affaiblis et âgés, surtout si, pour des raisons de santé, ils ne sont pas capables de se déplacer de manière indépendante, car la trachéite y est facilement convertie en trachéobronchite et même en pneumonie.

Le traitement est effectué de manière globale, en utilisant des médicaments et des méthodes non médicamenteuses. N'interrompez pas le traitement après amélioration, il est nécessaire de respecter les dates de dosage recommandées pour les médicaments.

Médicament pour la trachéite

Le schéma thérapeutique de la trachéite aiguë est basé sur la nature de la maladie et la gravité des symptômes du patient.

Impact sur la cause

Si l'un ou l'autre virus est devenu l'agent causal, des agents antiviraux et immunostimulants (par exemple, des médicaments à base d'échinacée) sont généralement utilisés. En cas de trachéite sévère et de longue durée de nature bactérienne, le médecin peut introduire des antibiotiques dans le schéma thérapeutique. Si la maladie se déroule sans complications, il est généralement possible d'y faire face sans ces fonds. Mais la décision sur la rationalité et la durée de l'antibiothérapie ne doit être prise que par un médecin.

Dans certains cas, avec la trachéite, un examen bactériologique des expectorations est effectué avant de commencer le traitement avec des agents antimicrobiens. Il est semé sur des milieux nutritifs pour déterminer le type d'agent pathogène et sa sensibilité aux principaux groupes de médicaments. Cela vous aidera à choisir l'antibiotique le plus approprié..

Nettoyage de la toux et des voies respiratoires

Dans le traitement de la trachéite aiguë, une grande attention doit bien entendu être accordée à la toux - le principal symptôme de la maladie. Avec une toux sèche et débilitante improductive, des médicaments qui suppriment le réflexe de la toux sont utilisés. Une telle mesure est nécessaire dans les premiers jours de la trachéite..

Au stade suivant de la maladie, l'objectif principal du traitement est d'éliminer les voies respiratoires des expectorations résultantes. Pour ce faire, il est nécessaire de faciliter sa décharge à l'aide de médicaments mucolytiques et expectorants. Mais en même temps, avec des médicaments antitussifs, ils ne peuvent pas être utilisés. Il est également inacceptable de supprimer une toux humide. Ceci est lourd de stagnation des expectorations et de transition de l'inflammation vers les parties inférieures du système respiratoire, jusqu'au développement d'une bronchopneumonie.

Thérapie d'entretien

Les herbes peuvent être utiles pour soulager les symptômes de la trachéite. Avec la trachéite, ils peuvent être utilisés sous forme de décoctions et d'infusions. Mais une méthode de traitement plus pratique et plus fiable consiste à utiliser des produits à base de plantes prêtes à l'emploi avec une composition soigneusement sélectionnée et équilibrée. Par exemple, le sirop contre la toux Doctor MOM ®, qui contient des extraits de réglisse, de réglisse, d'élecampane, d'adrasoda basica, de morelle indienne et d'autres plantes médicinales, peut être inclus dans le régime de traitement complexe de la trachéite: 10 plantes médicinales au total. Il convient aux adultes et aux enfants de plus de 3 ans. Cet outil aide à amincir les expectorations et aide à les retirer des voies respiratoires, et soulage également l'inflammation..

Pour les adultes, il existe également des pastilles de toux végétale Doctor MOM® à base d'extraits de réglisse, de gingembre et d'emblèmes médicinaux. Ils adoucissent également la toux, ont un effet anti-inflammatoire et expectorant. Ces pastilles peuvent être utilisées comme aide dans le traitement de la trachéite. Ils aident à faire face aux attaques de toux et à faciliter l'évolution de la maladie..

Mesures non médicamenteuses

Pour réduire la gravité du processus inflammatoire, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites. Mais l'échauffement ne peut commencer que s'il n'y a pas de fièvre.

Conseils généraux sur la façon d'aider votre corps à faire face à la maladie

Pour toute maladie des voies respiratoires, y compris la trachéite, il convient de suivre quelques règles simples.

  • Buvez un liquide plus chaud: boissons aux fruits et eau minérale chauffée sans gaz, décoctions de cynorrhodons, framboises et fleurs de tilleul. Cela aidera non seulement à soulager l'intoxication, mais aussi à fluidifier les expectorations..
  • Mangez des aliments riches en calories et riches en vitamines. Pendant la maladie, le corps a besoin de nutriments pour restaurer les tissus et maintenir le système immunitaire.
  • Arrêtez de fumer et demandez aux membres de la famille de fumer uniquement à l'extérieur de la maison.
  • Élimine les facteurs irritants: fumée, poussière, odeurs piquantes. Pendant la période de maladie, il est conseillé de ne pas utiliser de produits chimiques ménagers, d'arrêter temporairement d'utiliser des parfums et de l'eau de toilette.
  • Aérez la pièce et maintenez-y un niveau d'humidité suffisant. L'air sec irrite la muqueuse des voies respiratoires et provoque des attaques de toux..

Lorsque le traitement est commencé en temps opportun, la trachéite est résolue dans les 10 à 14 jours, sans laisser de conséquences et sans limiter l'invalidité ultérieure.

La différence entre la bronchite et la pneumonie, la trachéite et la grippe

Tout le monde connaît des maladies telles que la bronchite, la pneumonie, la trachéite, le rhume ou la grippe. Comme les noms, ces maladies ont leurs propres caractéristiques et différences entre elles..

Bronchite et trachéite

La trachéite et la bronchite s'accompagnent d'une toux sèche. Ces deux maladies sont le résultat d'infections virales respiratoires aiguës ou de la grippe, mais avec quelques différences. Premièrement, avec la trachéite, la trachée est affectée, et avec la bronchite, tout ce qui se trouve sous la trachée est affecté - l'arbre bronchique.

La trachéite s'accompagne souvent d'une inflammation du larynx. Dans ce cas, la toux sera sèche et assez forte. Avec la trachéite, une toux peut provoquer même une conversation forte, des rires et une respiration profonde.

Avec la bronchite, il n'y a pas de tels modèles. Avec la bronchite, une personne la nuit ne peut pas dormir normalement, car elle est tourmentée par une toux. Avec la trachéite, même s'il y a une toux, cela n'interfère pas avec le sommeil du patient. Le critère diagnostique le plus important est la respiration sifflante. Avec la trachéite, une respiration sifflante n'est pas observée.

Bronchite et grippe

La bronchite est souvent le résultat de la grippe et du rhume. Malheureusement, il n'y a pas un seul remède ou événement qui empêcherait à 100% le développement des ARVI ou de la grippe. Cependant, il existe des mesures qui réduisent le risque de développer une bronchite..

Ces événements sont:

  • prendre des médicaments antiviraux;
  • repos au lit;
  • consommation abusive d'alcool;
  • humidification de l'air;
  • nettoyage et aération.

Si dans le contexte de la grippe, la température est observée pendant plus de 3 jours, la nomination d'antibiotiques doit être opportune. Si les antibiotiques ne sont pas prescrits en temps opportun, les bactéries peuvent descendre et provoquer une bronchite ou même une pneumonie..

Bronchite et pneumonie

Dans la pneumonie, comme dans la bronchite, il peut également y avoir de la toux, de la fièvre, un essoufflement et des douleurs thoraciques, de sorte que la bronchite est le plus souvent compliquée dans la pneumonie.

Le critère principal pour le diagnostic de pneumonie est une radiographie. Si la bronchite ne montre pas de changements sur une radiographie des poumons, avec une pneumonie, des changements spécifiques seront toujours observés.

Pour le traitement de ces maladies, il sera utile d'utiliser l'extrait de sapin Florenta. La boisson est recommandée pour les maladies de nature infectieuse des voies respiratoires supérieures: grippe, amygdalite, bronchite, trachéite, pneumonie, tuberculose pulmonaire. Empêche les complications et accélère considérablement le processus de traitement.

Plus d'informations sur la série florentine en vidéo.

Trachéobronchite

La trachéobronchite est un processus inflammatoire diffus qui englobe les voies respiratoires inférieures - la trachée et les bronches. La durée et les caractéristiques de l'évolution de la trachéobronchite sont étroitement liées à sa forme; les symptômes comprennent généralement une toux (sèche ou productive), une douleur et une douleur thoracique, de la fièvre, un malaise, une respiration sifflante, un essoufflement. La vérification du diagnostic est facilitée par l'évaluation des données auscultatoires, les résultats de la radiographie pulmonaire, la trachéobronchoscopie, l'examen des expectorations, le diagnostic d'allergie. Dans le traitement de la trachéobronchite, la pharmacothérapie (expectorante, mucolytique, antivirale, antihistaminique) et les méthodes non pharmacologiques (inhalation, FTL, massage) sont utilisées.

ICD-10

informations générales

La trachéobronchite est une inflammation aiguë ou chronique de la membrane muqueuse de l'arbre trachéobronchique, déclenchée par une infection, des allergènes et d'autres agents. Compte tenu des raisons, on distingue la trachéobronchite d'origine infectieuse (virale, bactérienne, virale-bactérienne); genèse allergique; en raison de facteurs chimiques et physiques et mélangés. La trachéobronchite aiguë a généralement un caractère viral. L'incidence maximale de la trachéobronchite survient pendant l'intersaison et est étroitement associée aux épidémies de SRAS. Souvent, l'inflammation passe à la trachée et aux bronches des voies respiratoires supérieures. L'évolution de la trachéobronchite allergique peut être récurrente ou chronique. La trachéobronchite chronique dans la plupart des cas est associée à une présence constante dans le corps ou à une exposition externe à un facteur causal.

Les causes

La trachéobronchite aiguë, en règle générale, devient une continuation de l'infection par la SEP, de l'infection à adénovirus, de la grippe et du parainfluenza, de la rougeole. Plus rarement, la maladie se développe dans le contexte de la coqueluche, de la coqueluche, des mycoplasmes respiratoires ou d'une infection à chlamydia. L'une des causes de la trachéobronchite purulente peut être une ventilation mécanique prolongée. La trachéobronchite dite «d'intubation» se développe chez 35 à 40% des patients. Une telle fréquence élevée de pathologie est due à une violation de l'évacuation de la sécrétion de la trachée et des bronches, souvent - aspiration dans les voies respiratoires du contenu gastrique et du sang. C'est le facteur de départ pour la reproduction de la flore bactérienne et le développement du processus inflammatoire..

Les «victimes» de la trachéobronchite chronique sont le plus souvent de gros fumeurs; Les personnes qui ont été dans la poussière, le gaz et la fumée, la pollution de l'air par des agents chimiques depuis longtemps. De plus, les patients qui négligent le traitement ou l'automédication de la trachéobronchite aiguë sont soumis à un processus chronique. L'incidence de la trachéobronchite chronique est plus élevée chez les personnes souffrant d'infections chroniques du nasopharynx (caries, amygdalite, sinusite). La trachéobronchite allergique est étroitement associée aux allergies respiratoires qui surviennent au contact d'une grande variété d'agents (poussières, pollen, poils d'animaux, moisissures, parfums, etc.). La forme toxico-chimique de la trachéobronchite peut être causée par des dommages aux voies respiratoires avec des gaz toxiques militaires ou industriels, des médicaments (par exemple, de l'iodure de potassium ou du bromure).

Les facteurs suivants sont favorables à l'émergence de toute forme de trachéobronchite: hypothermie, surmenage nerveux et physique, immunité affaiblie, conditions climatiques défavorables (air froid, sec ou humide), tabagisme, hypovitaminose. Dans de telles conditions, l'activation de la microflore conditionnellement pathogène des muqueuses des voies respiratoires supérieures et l'acquisition de propriétés pathogènes par elle peuvent se produire.

Pathogénèse

Les changements pathologiques de la trachéobronchite affectent la membrane muqueuse de la trachée, les bronches grandes et moyennes. Les petites bronches restent généralement intactes, ce qui explique l'absence d'attaques d'obstruction bronchique même avec une forme allergique de trachéobronchite. Dans l'inflammation aiguë, les parois de l'arbre trachéobronchique sont diffusement hyperémiques; avec allergique et chronique ont une teinte rose pâle La membrane muqueuse est enflée, desserrée, une hypersécrétion de mucus est notée. Avec la dominance de l'inflammation bactérienne, un secret purulent est présent dans la lumière des bronches. Dans la trachéobronchite chronique, la membrane muqueuse des voies respiratoires subit des modifications atrophiques ou hypertrophiques.

Les symptômes de la trachéobronchite

Le critère clinique pour l'une ou l'autre forme pathogénétique de la trachéobronchite est la durée des symptômes pathologiques: les signes d'inflammation aiguë cessent dans les trois semaines (en moyenne pendant 10 à 14 jours), un processus prolongé dure jusqu'à un mois et chronique - dure trois mois ou plus. La maladie se traduit par de légers effets respiratoires et toxiques généraux..

Trachéobronchite aiguë

Il s'agit généralement d'une complication d'une infection respiratoire aiguë.Par conséquent, elle commence par les phénomènes de rhinopharyngite: congestion nasale, rhinorrhée, mal de gorge, sécheresse du nasopharynx, douleur lors de la déglutition, enrouement. Alors que l'infection se propage aux parties inférieures des voies respiratoires, des sensations douloureuses et douloureuses dans la poitrine, une toux angoissée, sèche et douloureuse se joint. La respiration devient difficile, avec l'auscultation, des râles secs se font entendre. Après 2-3 jours, la nature de la toux devient humide et productive; les expectorations muqueuses ou mucopurulentes commencent à se séparer. La température corporelle est souvent subfébrile, dure plusieurs jours. Le bien-être général se caractérise par un sentiment de faiblesse et une baisse des performances. La récupération dans les cas typiques survient après 8 à 10 jours, la toux résiduelle peut persister jusqu'à 3 semaines.

L'évolution modérée de la trachéobronchite aiguë peut s'accompagner d'essoufflement, de tension et de douleur dans les muscles abdominaux et le diaphragme en raison d'une toux sévère et d'une fièvre rémittente. Chez les enfants des trois premières années de vie, la trachéobronchite aiguë se produit avec une augmentation du pouls et de la respiration, des vomissements au plus fort des crises de toux, une cyanose des lèvres et du visage et des convulsions. Les complications de la trachéobronchite aiguë peuvent inclure le développement d'une forme chronique de la maladie, la pneumonie, la bronchite obstructive.

Trachéobronchite chronique

Elle procède par alternance de périodes de rémissions et d'exacerbations. Sans exacerbation, les symptômes sont effacés: toux périodique, essoufflement lors d'un travail physique. La plupart des patients atteints de trachéobronchite chronique rapportent une douleur thoracique modérée mais persistante..

La phase aiguë se caractérise par l'apparition d'une toux, d'une respiration sifflante, d'un essoufflement au repos ou à l'effort normal, d'un état subfébrile, de transpiration, d'une faiblesse. Une toux peut avoir une intensité et un caractère différents, accompagnés de la libération d'une petite ou copieuse quantité de crachats, qui a une couleur et une texture différentes (généralement séreuses-purulentes ou purulentes). Les résultats de la trachéobronchite chronique sont souvent la MPOC, l'emphysème pulmonaire..

Formes étiologiques distinctes

Dans la trachéobronchite allergique, une exacerbation des symptômes respiratoires se produit lors d'un contact direct avec l'allergène. La toux apparaît au premier plan, principalement sèche ou avec un léger écoulement muqueux. Il est généralement associé à d'autres manifestations allergiques: démangeaisons cutanées, congestion nasale, rhinite, larmoiement. La température corporelle, en règle générale, reste normale. Les crises d'étouffement sont absentes. Un niveau élevé d'éosinophiles se trouve dans le sang. La trachéobronchite allergique s'accompagne souvent de dermatite atopique, de rhume des foins et d'autres allergies.

La trachéobronchite d'intubation se développe dans plus de la moitié des cas 2 à 3 jours après l'extubation. Les patients notent une sensation de corps étranger de la trachée, une douleur thoracique. Les attaques de toux sévère sont particulièrement inquiétantes, qui se terminent par la décharge d'un crachat visqueux de couleur jaune-vert avec modération. La température corporelle peut être élevée à des valeurs subfébriles et supérieures. Le syndrome d'intoxication est plus prononcé qu'avec d'autres formes de trachéobronchite. En général, le tableau clinique ressemble à une clinique de bronchite purulente.

Diagnostique

Lors du diagnostic de trachéobronchite, l'anamnèse (la relation de la maladie avec les infections virales respiratoires aiguës, les allergies, les substances irritantes bronchiques), le tableau clinique et auscultatoire et les résultats des études objectives sont pris en compte. Le patient est envoyé pour une consultation avec un pneumologue et un allergologue.

Dans la trachéobronchite aiguë, la radiographie des poumons n'est pas informative, mais l'évolution chronique de la maladie laisse sa marque sur le schéma pulmonaire, la déformant souvent. De plus, la présence de modifications infiltrantes dans les poumons est radiographiée. L'étude la plus informative confirmant le processus inflammatoire dans les voies respiratoires inférieures est la trachéobronchoscopie. Avec l'imagerie endoscopique, un œdème et une hyperémie de la muqueuse, des dépôts fibrineux, une sécrétion purulente, une ulcération de la muqueuse peuvent être détectés.

L'examen microscopique des expectorations (avec la définition de VC et des cellules atypiques) vous permet d'exclure des maladies telles que la tuberculose, le cancer du poumon, l'asthme bronchique, etc. Pour déterminer le pathogène bactérien, des bacilles d'expectorations sont produits. La genèse allergique de la trachéobronchite est confirmée par les résultats des tests d'allergie cutanée.

Traitement de la trachéobronchite

Le traitement des formes simples est effectué à domicile; cas graves et compliqués - dans le département de pneumologie. Dans les premiers jours, lorsqu'une toux sèche douloureuse est dérangeante, des antitussifs sont prescrits (prénoxdiazine, codéine, butamirate). La stimulation de la décharge des expectorations est facilitée par l'inhalation alcaline, les médicaments mucolytiques et expectorants (ambroxol, mucaltine, thermopsis), la phytothérapie. Les compresses chauffantes, les banques, les enduits à la moutarde, le frottement avec des onguents chauffants aident à restaurer la fonction de drainage des bronches.

Avec la trachéobronchite de nature allergique, les atigistamines sont prescrites; les médicaments antiviraux peuvent être efficaces pour une maladie causée par des agents viraux. Pour les complications bactériennes, des antibiotiques sont utilisés: locaux et systémiques (pénicillines, céphalosporines, fluoroquinalones). L'apport d'immunomodulateurs et de vitamines est nécessaire pour augmenter la résistance globale du corps.

Parmi les procédures physiothérapeutiques, la radiothérapie ultraviolette, l'électrophorèse thoracique, la thérapie au laser, l'UHF, le massage par percussion et par vibration, l'halothérapie et les exercices de respiration sont généralement utilisés. Dans les formes sévères de trachéobronchite, une oxygénothérapie peut être nécessaire..

La prévention

La principale méthode de prévention de la trachéobronchite aiguë est le traitement rapide et rationnel des infections virales respiratoires aiguës, empêchant le contact avec les patients atteints d'infections virales. Réduit le risque d'incidence de trachéobronchite, de sevrage tabagique, d'élimination des risques industriels, de réhabilitation des foyers chroniques du nasopharynx. Avec la vigilance allergique, l'exclusion du contact avec l'allergène est d'une importance capitale.

Publications Sur L'Asthme