Combien de malentendus sont causés par ceux qui entourent une femme fumeuse en période de lactation! D'une part, le rejet public est compréhensible: un adulte fait indépendamment le mauvais choix et détruit lentement son corps, mais l'enfant souffre de la dépendance de sa mère et non de son plein gré. Les moralistes indignés, en revanche, ne réalisent pas à quel point il est difficile d'arrêter de fumer. Ils ne comprennent pas que beaucoup de mamans fumeuses se condamnent.

Malheureusement, la plupart de ces femmes ont une vague idée des dangers du lait empoisonné par la nicotine, de son influence sur le développement de l'enfant à l'avenir. Peut-être que les informations ci-dessous les pousseront à la première étape sur le chemin difficile de cesser de fumer.

Puis-je fumer pendant l'allaitement?

Arsenic, acétone, plomb, formaldéhyde, toluène, phénol, butane, cadmium, ammonium, essence, propylène glycol, benzopyrène, urotropine, acides acétique et cyanhydrique - ce n'est pas toute la liste des substances contenues dans une cigarette et libérées avec sa fumée. Après avoir lu cette liste impressionnante, la réponse à la question de la possibilité d'allaiter sans abandonner la cigarette semble évidente.

Le tabagisme peut nuire à un bébé dans les circonstances suivantes:

  • si maman fume en sa présence, empoisonnant ainsi le smog de cigarette;
  • si le bébé reçoit du lait maternel empoisonné par des produits chimiques.

Sur une note. Dans une cigarette, environ 1,18-1,28 mg de nicotine, avec une injection intraveineuse, cette quantité est suffisante pour la mort.

La nicotine passe-t-elle dans le lait??

Après qu'une femme fume, cette substance pénètre dans la circulation sanguine. La saturation des poisons et toxines qui pénètrent dans la circulation sanguine est assez élevée. De plus, par le sang, la nicotine et ses produits de décomposition pénètrent dans le lait maternel.

Sur une note. Une preuve fiable de la présence de nicotine dans le lait maternel de la fumeuse est une recherche qui a établi que le niveau de nicotine d'une femme fumeuse est 8 à 12 fois plus élevé qu'un bébé dont la mère ne souffre pas de dépendance..

La quantité de nicotine excrétée par le lait?

Selon les experts, pour qu'une mère qui allaite nettoie le plus possible les effets du tabagisme et, par conséquent, pour éliminer la nicotine du lait, cela prendra de 3 mois à six mois. Cette période dépend d'un certain nombre de facteurs:

  • Est-ce qu'une femme fait du sport, car les toxines sont éliminées du corps avec de la sueur;
  • Suit-il son alimentation, car certains aliments accélèrent non seulement le métabolisme, mais aident également à nettoyer le corps des toxines et autres substances toxiques;
  • Faut-il des multivitamines et des minéraux, car le tabagisme à long terme détruit la plupart des réserves et des réserves du corps.

De nombreuses études ont montré que la vitamine C et la nicotine sont des antagonistes. Chez les fumeurs dans le corps, le premier est progressivement détruit, il est remplacé par le second.

Après une cigarette fumée, la nicotine est excrétée du lait pendant environ deux jours. Cependant, les 48 heures spécifiées ne sont pas une période strictement établie. Le retrait des substances toxiques peut être retardé ou, inversement, accéléré dans chaque cas individuel. Le taux d'excrétion de la nicotine et de ses produits de décomposition est affecté par:

  • Combien de cigarettes une femme qui allaite fume-t-elle quotidiennement.
  • Quelle est la force des produits du tabac.
  • Un taux métabolique élevé ou faible est caractéristique du corps d'une mère qui allaite.
  • Y a-t-il des troubles dans le système immunitaire des femmes.

Quand se nourrir après une cigarette fumée?

Les valeurs maximales dans la circulation sanguine, la concentration de nicotine atteint une demi-heure après avoir fumé une cigarette. La demi-vie dure 2 heures. La nicotine et les composés toxiques commencent à quitter la circulation sanguine 2,5 à 4 heures après le tabagisme. Après 15 heures, la plupart des substances toxiques sortent avec l'urine. 48 heures après avoir fumé une cigarette dans le corps, une teneur minimale en dioxyde de carbone et en nicotine est observée.

Ainsi, si une femme décide d'allaiter son bébé, la meilleure période serait de 2,5 à 3 heures après avoir consommé la dernière cigarette.

Comment le tabagisme affecte-t-il

Cette habitude affecte négativement la santé de la femme elle-même et l'état du bébé. Il faut s'en souvenir lorsque l'on souhaite traîner pendant la lactation..

Impact sur une mère qui allaite

Maman souffre elle-même des effets du tabagisme. Non seulement le corps est affaibli par la grossesse, l'accouchement et l'allaitement, mais l'immunité est également sapée par le tabagisme. Les fonctions protectrices du corps du fumeur fonctionnent à la limite et ne tombent pas malades longtemps.

Dans ce cas, il y a une forte probabilité d'arrêt complet de la lactation. De plus, le travail du corps au bord des opportunités contribue au vieillissement rapide, à l'usure de tous les systèmes et organes d'une femme.

Il convient également de noter que sous l'influence de la nicotine, il y a un rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins et des canaux lactifères. Cela menace une femme qui allaite de développer une mammite ou une lactostase.

Impact sur la qualité du lait

Le lait de maman fumeuse a une mauvaise composition. Il n'est pas suffisamment saturé en nutriments, oligo-éléments et vitamines. Dans un tel lait, la teneur en protéines et vitamines C, A, E est nettement inférieure..

Au contraire, le niveau d'éléments et de composés chimiques nocifs est beaucoup plus élevé que la normale. Cela vaut en particulier pour le cadmium et le mercure. Le lait d'une femme qui fume a un goût amer désagréable et une odeur de tabac. Tous les enfants n'accepteront pas le goût de ces aliments..

Impact sur l'enfant

Le tabagisme pendant la lactation peut entraîner les conséquences suivantes sur la physiologie et le comportement de l'enfant:

  • troubles du sommeil - insomnie, réveils fréquents;
  • comportement agité et de mauvaise humeur;
  • violations dans le tube digestif - constipation, coliques;
  • prédisposition aux maladies pulmonaires et aux réactions allergiques - bronchite, asthme, diathèse, dermatite atopique;
  • tendance à ralentir la croissance, le poids et le développement;
  • sensibilité à la dépendance à la nicotine.

Les effets du tabagisme pendant l'allaitement

Tout médecin confirmera que pendant la lactation active, il vaut la peine de s'abstenir de fumer. La violation de cette règle peut entraîner des conséquences désastreuses..

Que se passe-t-il si vous fumez une cigarette?

Même une cigarette par jour fera toujours passer la nicotine dans le lait maternel. Une seule cigarette peut changer le goût et l'odeur du lait, ce qui risque de faire refuser le sein au bébé.

Il ne faut pas oublier qu'il est impossible de protéger complètement le bébé des méfaits de la nicotine et en même temps de la fumée, même si une seule cigarette par jour.

Si vous le faites rarement

Si une femme comprend les effets nocifs des cigarettes sur son bébé et limite délibérément sa quantité par jour, le risque de conséquences négatives pour les bébés est considérablement réduit.

Selon les pédiatres, le tabagisme peu fréquent conformément à l'intervalle de 3 heures entre une cigarette fumée et l'allaitement présente moins d'inconvénients que la nutrition artificielle. Cependant, il peut causer des dommages irréparables à la santé du bébé, qui peuvent se manifester après des années.

Si constamment

Selon une étude publiée en 1992 par le pédiatre américain John Hopkins, un mois après la naissance, le tabagisme réduit la production quotidienne de lait de 20 à 21% par rapport aux non-fumeurs..

En règle générale, une mère qui fume constamment est rarement en mesure de nourrir son bébé avec du lait maternel pendant au moins six mois. En raison des effets négatifs de la nicotine, la lactation dure généralement environ 3 à 4 mois..

Comment arrêter de fumer pendant l'allaitement

Pour vaincre la dépendance à la cigarette, vous devez comprendre pourquoi, ou plutôt, pour le bien de qui vous devez essayer d'agir de manière décisive. Les médecins donnent quelques conseils utiles:

  1. Faire des exercices. Si auparavant, l'activité physique dans la vie était absente, vous devriez commencer progressivement. Que ce soit une marche d'une demi-heure au début, mais tous les jours ou tous les deux jours.
  2. Remplacez la cigarette par autre chose: bonbons, noix, graines. Je dois prendre tes mains, être distrait.
  3. Obtenez le soutien de vos proches. Si dans la maison, en plus de la mère fumeuse, il y a aussi des fumeurs, ils ne devraient pas provoquer une femme qui arrête de fumer.
  4. Débarrassez-vous de l'approvisionnement en cigarettes. Le risque de chute est beaucoup plus élevé si une cigarette se trouve à la maison ou dans un tiroir du bureau. Après tout, il est beaucoup plus facile d'éliminer la tentation de la vie que d'y résister.

Si les cigarettes ne peuvent pas être complètement abandonnées, il est nécessaire de minimiser les conséquences d'une dépendance:

  • ne fumez pas à la maison (l'enfant ne doit pas inhaler de fumée de tabac toxique);
  • il est nécessaire de minimiser le nombre de cigarettes par jour;
  • il est conseillé de renoncer aux pauses tabagiques de 21h00 à 8h00, car à ce moment l'hormone prolactine, qui stimule la production de lait, est particulièrement active dans le corps d'une femme qui allaite;
  • il est conseillé de reporter les cigarettes de 2,5 à 4 heures avant de commencer à nourrir.

Conclusion

Le miracle de la naissance d'une nouvelle vie, une opportunité incroyable de nourrir le bébé avec du lait maternel - des raisons de poids pour arrêter de fumer. Malheureusement, toutes les femmes qui allaitent n'ont pas assez de volonté.

Les mères fumeuses sont confrontées à un sérieux dilemme: poursuivre la lactation sans renoncer à une mauvaise habitude ou transférer immédiatement les miettes au mélange, sans se priver du plaisir de la nicotine.

Chaque femme doit se répondre si elle est prête à assumer la responsabilité des risques et des conséquences de son choix, à priver le bébé de lait maternel, unique par sa composition et son utilisation, pour le bien d'une cigarette.

Maman fume pendant l'allaitement - pourquoi vous devez renoncer à la cigarette

Il n'y a pas de phénomène plus étrange qu'une jeune mère fumeuse qui allaite son bébé. La plupart des femmes qui ont cette mauvaise habitude la quittent après avoir appris la grossesse. Mais si l'envie de cigarettes domine, vous devez vous préparer à de nombreuses difficultés.

Les enfants dont les parents fument pendant la gestation peuvent naître prématurément, ils sont plus à risque de développer l'autisme, les maladies cardiovasculaires, le diabète, les troubles endocriniens, la pneumonie, l'asthme bronchique. Dans ce cas, une tendance aux pathologies persiste tout au long de la vie et se transmet à la génération suivante. Plus que d'autres, les enfants sont exposés au danger, dont les mères ne fument pas régulièrement, mais constamment et beaucoup. Ils grandissent et se développent plus lentement que leurs pairs en bonne santé, souffrent plus souvent de maladies pulmonaires, de pathologies vasculaires et cardiaques. De plus, à l'adolescence, ces enfants sont plus faciles et plus disposés à commencer à fumer eux-mêmes..

Implications pour les enfants

La nicotine est un puissant poison neurotoxique qui provoque une dépendance persistante non seulement chez l'adulte, mais aussi chez le fœtus pendant le développement fœtal. Si la mère parvient à faire face à elle-même et à arrêter de fumer pendant l'allaitement, le bébé éprouve un véritable syndrome de sevrage.

L'arrêt de l'exposition à la nicotine perturbe le fonctionnement du système nerveux: l'enfant pleure constamment, est inquiet, ne peut pas dormir longtemps.

Cette condition dure 1 à 2 mois, puis disparaît progressivement..

L'HB est reconnue depuis longtemps comme un moyen idéal de nourrir les nouveau-nés et un autre puissant incitatif pour arrêter de fumer. Il y a de nombreuses raisons à cela:

  • La nicotine et d'autres substances toxiques passent dans le lait maternel, nuisant au bébé;
  • la nutrition d'une mère qui fume est presque sans vitamines, la quantité d'hormones, d'enzymes et d'anticorps y est réduite plusieurs fois;
  • la vasoconstriction et une diminution de la production de prolactine entraînent une diminution du volume de lait de 20-25%.

Les allégations selon lesquelles la nicotine est complètement traitée dans le corps de la mère ne sont pas confirmées. Une fois dans la circulation sanguine, le poison pénètre très rapidement dans les lobes des glandes mammaires à travers le réseau capillaire. Si vous essayez de nourrir le bébé avec du lait en 15 à 20 minutes, le petit homme recevra environ un dixième de tout le poison contenu dans la cigarette. La conséquence peut être une intoxication grave: crampes respiratoires, vomissements sévères et même mort. Le risque d'intoxication est particulièrement élevé chez les enfants dont les mères fument 20 cigarettes par jour ou plus.

Les effets les plus courants du tabagisme avec l'hépatite B sont:

  1. Prise de poids insuffisante par rapport aux enfants de parents non-fumeurs. Les raisons sont une diminution de la qualité et de la quantité de lait, un changement de goût et d'odeur. Un enfant peut refuser de se téter, de ne pas manger, de cracher souvent et abondamment. En conséquence, il doit être transféré à l'alimentation artificielle.
  2. Irritabilité nerveuse accrue chez les bébés. Les effets de la nicotine sont très inquiétants, les enfants dorment mal, ils ont souvent des coliques.
  3. L'absence d'acide ascorbique et d'un certain nombre d'autres éléments importants dans le lait entraîne des troubles métaboliques, un retard de croissance et une immunité insuffisante. En conséquence, le bébé devient sensible aux maladies infectieuses, attrape souvent un rhume, souffre d'allergies.
  4. Les enfants de parents fumeurs ont un risque plus élevé de mourir subitement dans un rêve.

Est-il possible de combiner?

La solution dans cette situation: essayez d'arrêter complètement de fumer ou de transférer le bébé dans des mélanges alimentaires. Cependant, même les développements les plus récents n'ont pas apporté de nutrition artificielle dans le contenu du lait maternel. Il n'est pas possible d'imiter sa composition unique, changeant selon les besoins de l'enfant. Pour cette raison, de nombreux experts conseillent de continuer à allaiter, même en fumant..

Le bon sens de ces conseils dépend de chaque cas séparément. La plupart des pédiatres praticiens sont fortement opposés à combiner le tabagisme et l'allaitement. Les femmes qui aiment la cigarette de temps en temps, en utilisant comme moyen de se distraire et de se détendre, sont en mesure de les exclure pendant la période d'alimentation. Mais avec une dépendance physiologique persistante, ceux qui ne peuvent pas vivre sans cigarette et plusieurs heures, décidant même de refuser de fumer, peuvent se briser. Dans une telle situation, il est risqué de recommander de combiner avec HB.

La nicotine est stockée dans le sang jusqu'à deux jours et fumer 10 cigarettes par jour maintient son niveau constant..

En conséquence, même après avoir attendu plusieurs heures après la prochaine bouffée, la mère qui allaite donne à l'enfant une dose tangible de poison. Et avec l'utilisation régulière d'un tel lait, le bébé "fume" avec. De plus, le corps de la mère, qui est obligé de produire simultanément de la nourriture pour les seins et de combattre la nicotine, ainsi que des doses régulières d'arsenic, de monoxyde de carbone, de résines toxiques et d'autres produits de combustion, est soumis à d'énormes charges.

À la recherche d'un moyen de sortir de l'impasse avec le désir de donner à l'enfant la nutrition naturelle nécessaire et l'impossibilité d'abandonner la nicotine, de nombreuses jeunes mères se lancent dans des tours. Au lieu des cigarettes habituelles, elles passent aux «poumons», ce qui n'affecte absolument pas les méfaits subis par le corps. Un mélange de tabac avec diverses charges synthétiques n'empoisonne pas moins le sang, et une diminution de la quantité de nicotine ne fait qu'accentuer le besoin.

Méthodes de réduction de la nicotine

Autres façons de fumer: le narguilé, les cigarettes électroniques ou les vapoteurs, qui sont recommandés aux femmes pour l'allaitement maternel, à première vue ne font pas de mal. Bien sûr, contrairement à la fumée du tabac brûlant, qui pénètre immédiatement dans les poumons, le narguilé subit une certaine purification, mais contient toujours beaucoup d'impuretés toxiques et la même nicotine.

Les mélanges de vape sont également à base de nicotine..

Lors de l'inhalation de vapeur, sa quantité dans le sang peut être comparable au tabagisme simultané de 7 à 10 cigarettes. Pour cette raison, un tabagisme similaire dans HS est aussi indésirable que la méthode traditionnelle..

Autres mesures alternatives utilisées pour réduire les envies de fumer:

  • timbres transdermiques - la nicotine pénètre dans la circulation sanguine en quantité réduite, ce qui rend le refus du tabac moins douloureux. D'une part, cette méthode est tout à fait acceptable pour le corps de la mère, mais d'autre part, le niveau de nicotine dans son sang est toujours le même - dépassant le seuil de sécurité;
  • gomme de nicotine et caramel: lorsqu'ils sont consommés, il y a une augmentation à court terme, puis une diminution progressive de la quantité de nicotine dans le corps. Contrairement aux cigarettes, le chewing-gum contient plusieurs fois moins de poison.

Les médecins considèrent l'utilisation de bonbons et de chewing-gums avec de la nicotine comme l'un des moyens les moins nocifs de combiner une telle dépendance et l'allaitement. Dans le même temps, ces procédures doivent être séparées dans le temps: toucher le chewing-gum uniquement après que l'enfant est plein.

La demi-vie de la nicotine dans le sang est d'environ 3 heures. Ce n'est qu'après cette heure que vous pourrez vous nourrir à nouveau. Cette exigence s'applique aux mères qui se permettent occasionnellement de fumer une cigarette.

L'une des difficultés du sevrage de la nicotine est associée à une violation de l'échange de vitamine B3 (acide nicotinique) dans l'organisme des fumeurs. La carence entraîne une humeur, une irritabilité et des états dépressifs diminués. La correction de l'alimentation aide à atténuer ces manifestations et à affaiblir l'envie de fumer. Il est bon d'inclure des aliments riches en vitamine B3: boeuf maigre, poulet, aubergine.

Il est extrêmement nocif d'utiliser toutes les méthodes d'obtention de nicotine la nuit - pendant cette période, la prolactine active est libérée, ce qui est nécessaire à la lactation, et le tabagisme réduit sa production.

La décision d'arrêter de fumer pendant l'allaitement peut être considérée comme la seule bonne. Tout compromis en la matière ne permet pas d'éviter de nuire à la santé de la mère et de son enfant. Si l'abandon du tabac est extrêmement douloureux, conduisant à des pannes et à la dépression, vous devez rechercher une option raisonnable, la moins nocive pour la santé du bébé.

Fumer pendant l'allaitement: conséquences et méfaits pour le bébé

Il est très effrayant de regarder des fumeuses enceintes qui succombent à des faiblesses et ne se soucient pas du bébé qui se développe déjà dans leur ventre. Le tabagisme ne s'estompe pas en arrière-plan et pendant l'allaitement. Les jeunes mères, marchant avec une poussette, n'arrêtent pas de fumer. Premièrement, il est dangereux, car la fumée pénètre dans le bébé, et deuxièmement, des substances nocives en quantité considérable pénètrent dans le lait maternel. Après cela, le bébé peut développer diverses maladies et allergies. Quelles sont les conséquences du tabagisme pendant l'allaitement??

Le tabagisme est une dépendance psychologique; l'abandonner est très difficile. Mais vous pouvez toujours réduire le mal que nous faisons. Après tout, lorsqu'une femme a un bébé, elle est responsable non seulement du sien, mais aussi de sa santé. Chaque jeune mère, quel que soit son âge, est obligée d'y penser lorsqu'elle mange des aliments nocifs, boit de l'alcool ou fume. Si pendant l'allaitement avec tout le désir, il est extrêmement difficile pour une femme d'arrêter complètement de fumer, elle doit suivre plusieurs règles qui aideront à réduire les méfaits pour le bébé.

La substance la plus nocive en fumant est la nicotine. C'est une substance toxique qui pose un énorme danger pour la santé humaine. Une dose létale de nicotine a été déterminée. C'est 1 mg de substance pour chaque 1 kg de poids d'une personne. Pour les femmes qui pèsent environ 60 kg, il suffit de fumer environ 60 cigarettes pour mourir. Cela sans tenir compte de la nicotine qui fait partie de la fumée de tabac. L'opinion que la nicotine n'est pas un poison puissant est fausse. Après tout, par exemple, le cyanure de potassium a une dose létale légèrement plus élevée - elle est d'environ 1,7 mg par kg de poids humain, à condition que le corps soit en parfaite santé. Une personne qui fume assez activement tout au long de sa vie raccourcit sa vie de 20 à 25 ans. N'est-ce pas un argument suffisant pour faire de votre mieux pour vaincre la dépendance?

Dommages causés par la cigarette

Dans la société moderne, le tabagisme reste un phénomène très courant, très difficile à gérer. Beaucoup de gens considèrent cela comme la norme et ignorent complètement les avertissements de santé. Dans la plupart des cas, cette mauvaise habitude commence avec un jeune âge et se poursuit tout au long de la vie. Cela vaut non seulement pour les garçons, mais aussi pour les filles. Les écolières, qui apparemment sont allées avec des nattes et des arcs, commencent à fumer, se cachant dans les coins de l'école.

Les dangers de cette habitude nous ont été signalés depuis les premières années de l'école, mais le travail des enseignants et les efforts des parents ne peuvent empêcher les jeunes de la tentation. Malgré le fait que partout aujourd'hui un mode de vie sain est promu, il n'y a pas moins de fumeurs. Et les fabricants de cigarettes s'enrichissent. Le nombre de fumeurs n'est pas réduit même chez les femmes enceintes.

Les cigarettes contiennent non seulement de la nicotine nocive, mais aussi environ 4000 000 autres substances nocives. Parmi ces composants, environ 70 sont cancérigènes et peuvent provoquer le cancer. Mais les fumeurs ne font pas attention aux avertissements et aux assurances. Pas de photos effrayantes et effrayantes avec des inscriptions qui commençaient à représenter près de la moitié du paquet de cigarettes. Personne ne croit aux dangers du tabagisme tant qu'il n'est pas confronté à ses conséquences. Après tout, personne ne tombe mort d'un paquet fumé ou même d'un bloc. Pourtant, cette dépendance tue lentement une personne, étape par étape. C'est sa ruse.

Il est également important de se rappeler qu'une personne qui fume ne se fait pas seulement du mal. C'est aussi assez dangereux pour les gens autour. Ils sont appelés fumeurs passifs. Après tout, ils respirent constamment la fumée de cigarette que le fumeur exhale. Ces mêmes substances pénètrent dans le corps de l'enfant. Lorsqu'une femme enceinte fume, ils passent à travers le cordon ombilical avec toutes les autres substances, et lors de l'allaitement, des composés nocifs accompagnent le lait.

Quel est le danger de fumer

On sait que les enfants souffrent de fumer non seulement pendant l'allaitement. Le tabagisme passif est également un grand danger. Après tout, les enfants sont souvent près de leurs parents et inhalent constamment de la fumée de tabac. Dans une famille où les parents fument, les enfants commencent assez souvent à fumer. Un facteur physiologique et psychologique joue ici un rôle. L'enfant est déjà habitué à la fumée de cigarette, et par la suite il veut lui-même commencer à fumer pour l'inhaler. De plus, dans de telles familles, cela est considéré comme la norme, et non comme quelque chose de mauvais et d'interdit. Il sera très difficile pour un père fumeur d'expliquer à un enfant qui grandit que fumer est mauvais. Après tout, il est lui-même sujet à cette dépendance et ne va pas s'en débarrasser.

Un petit enfant qui est obligé de respirer la fumée de cigarette peut ressentir des nausées, développer des allergies et des spasmes des vaisseaux sanguins. Une maladie des voies respiratoires peut se développer. Le fait même que l'inhalation de fumée empêche de respirer de l'air pur avec de l'oxygène est une très mauvaise chose.

Maman qui allaite et fumer

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit du stress. Le corps perd beaucoup de substances utiles. Par conséquent, après l'accouchement, une femme est épuisée, se fatigue rapidement. Pendant cette période, il est très important de bien manger pour retrouver sa force. Si une femme fume pendant l'allaitement, il lui sera beaucoup plus difficile de récupérer. La dépendance se reflète également dans l'état psychologique de la mère et de l'enfant. L'enfant devient plus irritable, de mauvaise humeur.

Après une cigarette fumée, la nicotine pénètre dans le sang en une demi-heure. De plus, il passe dans le lait maternel. Les jeunes mères qui fument ont plus de problèmes d'allaitement que celles qui ne souffrent pas de cette habitude..

  1. Maman fume beaucoup moins de lait. Cela est dû au fait que moins de prolactine est produite dans le corps..
  2. La qualité du lait due au tabagisme en souffre également. Il ne contient pas toutes les substances dont un enfant a besoin..

Les cigarettes contiennent de nombreuses enzymes nocives qui contribuent à la vasoconstriction. Les canaux lactifères de la femme sont également rétrécis. Pour cette raison, le lait passe pire, la prolactine commence à être produite en plus petites quantités. Le lait en mélange avec de la nicotine n'est plus aussi bénéfique que le lait de femme non-fumeur. Son goût change.

Si une femme fume systématiquement, elle ne pourra pas allaiter son bébé très longtemps - jusqu'à six mois. Le lait commencera progressivement à disparaître et rien ne pourra être fait avec..

Mal pour bébé

Lorsque la nicotine, avec le lait maternel, pénètre dans le corps du bébé, elle se propage assez rapidement à travers elle. Dans un corps immature immature, divers processus destructeurs commencent à se produire. Tout d'abord, le cœur des miettes commence à souffrir. Si une femme fume pendant toute la période d'allaitement, cela peut entraîner une insuffisance cardiaque chez le bébé. Une tachycardie et une arythmie peuvent également se développer. Après tout, les organes ne se développent et se développent que sous l'influence du poison, cela se produit incorrectement.

Autres conséquences possibles pour le bébé:

  • Trouble du sommeil.
  • Développement lent, gain de poids lent.
  • La propension aux réactions allergiques, l'introduction d'aliments dans l'alimentation sera extrêmement difficile.
  • Troubles dans le tube digestif.
  • L'enfant sera sujet aux maladies pulmonaires, l'immunité est réduite.
  • La nicotine et d'autres impuretés peuvent provoquer des pathologies du développement en raison d'effets sur le système nerveux.
  • Si une mère fume pendant l'allaitement, il y a une très forte probabilité qu'à l'avenir l'enfant soit dépendant de la nicotine.
  • Risque accru de cancer et de mort subite.

Éviter toutes ces conséquences n'est possible qu'en refusant les cigarettes. Certaines mères continuent de fumer, mais elles transfèrent le bébé à la nutrition artificielle. En même temps, vous devez vous rappeler qu'aucun aliment ne peut remplacer le lait maternel.

Conséquences pour un enfant qui grandit

Si la mère qui allaite n'arrête pas de fumer, cela peut entraîner des problèmes non seulement à l'âge du nourrisson, mais aussi à l'âge adulte. Les conséquences peuvent être à la fois physiques et psychologiques. Même à un jeune âge, le développement mental de l'enfant peut être ralenti.

Les scientifiques ont découvert que ces enfants sont dépendants du tabac, plus irritables, agressifs, moins apprenants. Ils ont souvent des problèmes de mémoire. Déjà à l'âge scolaire, ils sont plus sujets aux allergies, aux maladies respiratoires. Un tel enfant sera à la traîne de ses pairs, ce qui entraînera des problèmes à l'université et à l'âge adulte..

Comment réduire les méfaits du tabagisme avec l'hépatite B

Si une jeune mère ne peut pas renoncer à la cigarette pendant la période d'hépatite B, il est nécessaire au moins de respecter certaines règles qui aideront à réduire l'effet des cigarettes sur la composition du lait.

  1. Pendant la journée, vous ne pouvez pas fumer plus de 5 cigarettes. Vous ne pouvez fumer que pendant la journée.
  2. Il est conseillé de fumer immédiatement après le repas afin que le plus de temps possible s'écoule avant le prochain repas..
  3. Ne fumez pas dans la même pièce que votre enfant. Il est important de se souvenir de la fumée secondaire et de ses effets nocifs..
  4. Après une cigarette fumée, vous devez changer de vêtements, vous brosser les dents et bien vous laver les mains. Ce n'est qu'après cela que vous pouvez approcher l'enfant, le récupérer.
  5. Un minimum de 2 heures devrait s'écouler entre deux cigarettes fumées.
  6. Il est nécessaire d'utiliser des complexes de minéraux et de vitamines, de ne manger que des aliments sains de haute qualité.
  7. Il est important de boire beaucoup d'eau pour que la nicotine soit éliminée du corps..
  8. Marchez avec votre enfant au grand air le plus souvent possible.

Si vous ne pouvez pas abandonner les cigarettes tout de suite, essayez de les réduire progressivement..

Est-il possible pour une mère qui allaite de fumer et que faire si cesser de fumer n'est pas possible

La grossesse, la naissance d'un bébé et son allaitement au sein sont des raisons importantes pour dire au revoir à une mauvaise habitude comme le tabagisme. C'est merveilleux si une femme parvient à se débarrasser de la dépendance au tabac en toute sécurité avant la naissance d'un enfant. Malheureusement, cela ne se produit pas toujours, et une mère qui allaite est confrontée à un sérieux dilemme: continuer d'allaiter ou transférer le bébé dans le mélange? Est-il possible de fumer pendant l'allaitement? Quels sont les risques et les conséquences de chaque choix??

Surmonter les dépendances prend du temps. Il peut être difficile pour beaucoup de décider d'une telle étape. Cependant, une mère qui allaite doit comprendre que fumer pendant l'allaitement est possible, mais cela a certaines conséquences négatives pour la lactation et la santé du bébé. Par conséquent, chaque femme devrait pouvoir faire un choix éclairé en faveur d'un certain type d'alimentation, après avoir étudié précédemment différents scénarios d'évolution des événements. Une sélection de faits tirés d'études scientifiques sur l'effet de la nicotine sur la santé des nourrissons sera utile à cet égard..

Faits sur le tabagisme pendant l'allaitement

Cet article ne justifie en aucun cas le tabagisme de la mère pendant la lactation. Bien sûr, la priorité est le résultat idéal de la situation - l'arrêt complet du tabagisme et la poursuite de l'allaitement maternel. Pendant ce temps, dans la vie, vous devez souvent rechercher des options de compromis. Et dans des circonstances aussi difficiles, il est très important pour une mère qui allaite de ressentir du soutien et d'avoir accès à des informations fiables et valides..

Opinions faisant autorité

Pour commencer, ce que les individus et les organisations respectés pensent du tabagisme pendant la lactation..

  • Organisation Mondiale de la Santé. Le tabagisme n'est pas une contre-indication à l'allaitement, mais l'OMS prévient: des conséquences négatives pour la santé de l'enfant ne sont pas exclues. Une mère qui allaite devrait discuter individuellement de la combinaison du tabagisme et de l'allaitement avec un médecin et une consultante en lactation..
  • Union des pédiatres de Russie. Sa position est que les mères qui fument et allaitent devraient cesser de consommer du tabac, ou au moins réduire le nombre quotidien de cigarettes. La concentration de substances nocives en secret ne sera pas si importante si maman fume juste après avoir mangé, et pas devant lui.
  • Ligue internationale de laiterie. Le livre sur l'art de l'allaitement maternel déclare que l'allaitement maternel atténue l'effet indésirable du tabagisme de la mère sur le bien-être du bébé. Si une femme ne consomme pas plus de 20 à 30 cigarettes par jour, l'effet nocif de la nicotine sur un bébé est relativement faible. Les auteurs estiment que pour une mère qui fume modérément, il est optimal de continuer l'alimentation naturelle plutôt que de l'interrompre..
  • Dr Jack Newman. Le pédiatre déclare avec confiance que les mères qui ne peuvent pas arrêter de fumer devraient quand même allaiter leur bébé. Pour cette raison, les effets du tabagisme sur le corps de l'enfant sont moins prononcés. Le refus d'allaiter en faveur du mélange dans une telle situation, le médecin juge indésirable.
  • Pédiatre Eugene Komarovsky. Un médecin pour enfants populaire encourage activement le sevrage tabagique chez les mères qui allaitent. Cependant, son point de vue est similaire à ce qui précède: le tabagisme et l'allaitement sont préférables au tabagisme et au refus de l'alimentation naturelle.

Effet sur la lactation

Vous trouverez ci-dessous les questions les plus pertinentes sur le tabagisme pendant la lactation et les questions scientifiquement fondées.

  • La nicotine passe-t-elle dans le lait maternel? Oui, il est rapidement et complètement absorbé par les voies respiratoires dans la circulation sanguine, et de là, il pénètre dans le lait. La demi-vie de la nicotine est d'environ 97 minutes. Lorsque le sang est purifié des traces d'une substance, sa concentration en secret diminue également.
  • Combien de cigarettes puis-je fumer? Plus il y a de cigarettes fumées, plus le risque pour la santé est grand. Fumer plus de 30 cigarettes par jour nuit plus à la santé de l'enfant que si la mère ne dépasse pas cette limite.
  • Comment le tabagisme affecte-t-il la sécrétion de lait? Les mères qui fument produisent moins de lait. Une étude de Hopkins (1992) a révélé qu'un demi-mois après la naissance du bébé, en raison du tabagisme, les mères fumeuses ont une réduction de 24 heures de la production de lait (21% par rapport aux non-fumeurs ou de 514 ml à 406 ml). Cela signifie qu'au fil du temps, la concentration de prolactine sous l'influence de la nicotine diminue, ce qui conduit à une inhibition de la sécrétion de lait..
  • Y a-t-il d'autres effets sur le fond hormonal? Le tabagisme peut aggraver le réflexe d'ocytocine. Les femmes qui fument peuvent ressentir un réflexe moins actif d'élimination du lait maternel. Chez les mères, ce phénomène est communément appelé la «marée». Pour cette raison, l'enfant peut ne pas recevoir suffisamment de nutrition..
  • Comment la composition du lait change-t-elle? Le lait des femmes fumeuses a une composition plus pauvre. Il contient des niveaux inférieurs de vitamines C, A, E et de diverses protéines. Mais le niveau de cadmium et de mercure est beaucoup plus élevé.
  • La durée de l'alimentation change-t-elle? Les mamans qui fument plus tôt terminent l'allaitement. Les mères toxicomanes montrent moins de motivation pour l'allaitement prolongé et l'allaitement en général.
  • Les remèdes alternatifs sont-ils plus sûrs? Le timbre de nicotine ou le chewing-gum contient moins de substances nocives que les cigarettes classiques. Cela rend leur utilisation plus économe pour la santé de la mère et de l'enfant. Une cigarette électronique peut également être considérée comme un substitut acceptable aux cigarettes ordinaires. Cependant, cela n'est vrai que si un liquide avec une concentration en nicotine inférieure est sélectionné..

Nuire à un enfant

Selon l'annuaire international sur la compatibilité des médicaments et l'allaitement «E-lactation», la nicotine présente l'avant-dernier risque. Cela signifie que le tandem "tabagisme et allaitement" est acceptable, mais avec des conséquences graves possibles pour l'état de l'enfant..

  • Effet de digestion. Un bébé peut prendre plus de poids, perdre son appétit, augmenter la probabilité de coliques infantiles et d'autres maladies du tractus gastro-intestinal et, à long terme, le risque d'obésité augmente. Le tabagisme fréquent de maman peut également provoquer des vomissements, des nausées et des diarrhées chez le bébé..
  • Risque pour le système nerveux Les enfants de mères fumeuses sont plus agités. Ils peuvent également refuser de prendre des seins et de faire des gestes difficiles s'ils reçoivent du lait d'une mère récemment fumée..
  • Effets sur les bronches et les poumons. Les tout-petits qui fument sont plus susceptibles d'avoir une pneumonie, une bronchite et d'autres affections respiratoires..

Le tabagisme de la mère a un effet cumulatif sur le bien-être de l'enfant. Cela augmente la probabilité de syndrome de mort subite (SMSN) au cours de la première année de vie. De plus, avec le tabagisme passif, la concentration de nicotine dans le sang du bébé est plus élevée que lorsqu'elle est reçue par le lait maternel.

Ainsi, fumer pendant l'allaitement peut avoir des conséquences dangereuses pour le bébé. Cependant, si une femme fumeuse pense à arrêter d'allaiter en faveur du mélange, elle met son enfant encore plus à risque.

Conseils pour fumer les mamans

Les femmes qui éprouvent des difficultés à se débarrasser de la dépendance à la nicotine peuvent apprendre à combiner l'allaitement et le tabagisme de la manière la plus sûre possible. Lors de l'organisation des repas, ils doivent respecter certaines règles, sinon l'effet nocif du tabac sur l'enfant sera plus important:

  • fumer le moins possible;
  • ne fumez pas dans la pièce où se trouve l'enfant;
  • ne fumez jamais à côté du bébé;
  • fumer dans des vêtements spécialement désignés;
  • après avoir fumé, enfilez des vêtements propres;
  • après avoir fumé, se laver les mains, le visage, se brosser les dents;
  • fumer après avoir mangé, et pas devant lui;
  • Passez aux cigarettes ou aux produits à faible teneur en nicotine
  • contrôler la dynamique du poids de l'enfant (avant six mois, il doit ajouter au moins 600 g par mois).

Les mères qui fument demandent souvent combien de temps après avoir fumé vous pouvez nourrir votre bébé. Il vaut mieux l'attacher avant d'aller fumer, ou deux à trois heures après.

Alternatives aux cigarettes

Fumer des cigarettes crée une forte dépendance, il n'est donc pas si facile de dire au revoir à cette habitude. Si une mère qui allaite recherche sérieusement un résultat positif, des aides à la nicotine plus sûres peuvent l'aider..

  • E-Sigs. De la vapeur est libérée, pas de la fumée. Ils contiennent des substances moins nocives, n'émettent pas d'odeur désagréable et leur arôme n'est pas absorbé par les vêtements. Le degré de sécurité de l'enfant est déterminé par la concentration de nicotine dans le liquide, qui sert à la "flambée". Néanmoins, il vaut mieux ne pas utiliser de telles cigarettes près du bébé..
  • Patch de nicotine. Maintient une concentration stable mais inférieure de nicotine dans le sang de maman. Vous voulez l'enlever la nuit.
  • Gomme de nicotine. Selon les documents du livre sur la compatibilité des médicaments et du lait maternel de T. Hale, l'utilisation de gomme à la nicotine réduit la présence de nicotine dans le sang des femmes de 30 à 60% par rapport aux fumeurs réguliers. Cet indicateur est moins stable que dans le cas du patch nicotinique. Et si vous mâchez un tel chewing-gum trop rapidement, la concentration de nicotine sera assimilée au tabagisme.

L'une des dernières étapes de la rupture avec le tabagisme peut être une cigarette électronique sans nicotine. Il soutient l'illusion de fumer, mais lors du choix d'un liquide sans nicotine, il n'affecte pas négativement maman et bébé.

Parfois, vous pouvez trouver des critiques selon lesquelles le narguilé est moins nocif que les cigarettes. Habituellement, cette option implique l'utilisation de mélanges de tabac, qui contiennent de la nicotine. La nocivité d'un tel substitut dépend de la force du mélange, ainsi que de la présence de diverses impuretés. Néanmoins, dans le processus de fumage d'un narguilé, même s'il est sans tabac, des produits de combustion et des agents cancérigènes qui ne sont pas utiles pour le corps d'une mère qui allaite sont libérés. De plus, pour un narguilé qui fume, il y a un risque d'obtenir une plus grande dose de nicotine que de fumer une cigarette ordinaire. Cela est vrai même pour les mélanges à faible concentration de nicotine. Par conséquent, après avoir fumé un narguilé, vous devez respecter les mêmes règles de sécurité que dans le cas des cigarettes..

Une mère qui allaite peut-elle fumer? La réponse à cette question ne peut être donnée qu'à la femme elle-même. Du point de vue de la science, le tabagisme et la lactation peuvent être combinés, mais le préjudice pour la santé du bébé n'en disparaît pas. Si la mère n'est pas en mesure de dire au revoir aux cigarettes, l'allaitement maternel protégera partiellement son bébé des effets négatifs du tabagisme. C'est un choix plus rationnel que de passer à des mélanges artificiels tout en conservant l'habitude de fumer..

Maternité et mauvaise habitude: avis

Mon enfant ne tolère pas l'odeur. Seul grand-père fume dans l'environnement (pas avec lui, bien sûr, mais il y a une odeur). Ainsi le fils comme le grand-père le verra - donc en larmes. Ils sont très sensibles à ces odeurs piquantes..

Les enfants de mères fumeuses sont plus troublés et de mauvaise humeur! Vous pouvez le lire sur Internet. Il y a un exemple: mon amie a mangé jusqu'à un an et a fumé et bu de la bière, elle se plaignait constamment que sa fille ne dormait pas la nuit, elle criait et ne dormait pas, et était généralement capricieuse dans la vie. Quand je me suis plaint, j'ai toujours pensé...

Je fume. Un peu vrai, mais je fume. Seulement après le repas. Chaque nuit, je m'endors en pensant que je ne fumerai pas demain. Ne marche pas. Je ne sais plus quoi faire. Il est urgent d'arrêter. C'est nocif.

J'avoue, j'ai fumé pendant la grossesse, toujours honteux! Mais après avoir vu mon fils, je n'ai jamais pris de cigarette dans les mains! Comme il me semble dégoûtant de se faire lapider pour approcher mon prince... Honnêtement, je veux fumer! Lorsque nous quittons la mésange - je vais fumer.

L'enfant de parents fumeurs est généralement faible, nerveux, souvent malade, ne tolère pas diverses maladies, parfois sa peau et sa vue sont affectées, dans des cas particulièrement graves, des écarts de développement mental sont observés. Par conséquent, une femme enceinte et une mère qui allaite un bébé ne devraient pas fumer, même ainsi...

Le tabagisme pendant l'allaitement: les conséquences et s'il est possible de fumer avec l'HB?

Beaucoup de gens connaissent les dangers de la cigarette. Le tabagisme pendant l'allaitement affecte également négativement le bébé, ainsi que pendant la grossesse. La nicotine qu'ils contiennent est dangereuse pour les humains. Il a une dose mortelle de 1 mg pour 1 kg de poids corporel d'une personne en bonne santé..

La nicotine est particulièrement dangereuse pour les nouveau-nés, par conséquent, une mauvaise habitude doit être abandonnée non seulement pendant la grossesse de l'enfant, mais aussi pendant l'allaitement.

Tabagisme maternel pendant l'allaitement

Lorsqu'une femme fume après l'accouchement, l'effet négatif de la nicotine peut avoir deux façons. Premièrement, si une mère fume en présence d'un enfant, elle inhale des composés toxiques. Deuxièmement, les substances nocives de la fumée de cigarette pénètrent d'abord dans les poumons de la mère, puis avec une circulation sanguine dans tout son corps et sont excrétées dans le lait maternel que le bébé boit.

La nicotine détruit également certaines vitamines, dont l'acide ascorbique, dont dépend directement l'état du système immunitaire, donc le lait chez les femmes qui fument est moins sain et nutritif que chez les mères non-fumeurs.

Mythes célèbres sur le tabagisme pendant l'allaitement

Il existe de nombreux mythes sur le tabagisme pendant la lactation:

  1. Le lait d'une femme qui fume ne diffère pas du goût du lait maternel des femmes non-fumeuses. En fait, il acquiert une odeur spécifique et un goût désagréable pointu, c'est pourquoi souvent le bébé refuse de téter tôt et ne reçoit donc pas toutes les substances utiles dont il a besoin pour une future immunité. Selon les statistiques médicales, les femmes fumeuses ne parviennent à maintenir la lactation que pendant 4 à 6 mois après l'accouchement.
  2. Le tabagisme n'affecte pas la quantité de lait excrétée. Ce n'est pas le cas: la nicotine réduit la production de prolactine, responsable de la lactation. En conséquence, la quantité de lait est réduite de 25%. Surtout si vous fumez de 21h à 9h, car c'est la nuit que la production de prolactine est observée.
  3. Le lait maternel peut neutraliser les composés nocifs présents dans les cigarettes. Il est prouvé que le bébé reçoit toutes les substances toxiques qu'une femme inhale avec de la fumée de tabac.
  4. La nicotine, pénétrant dans le corps de la mère, se décompose et ne nuit donc pas à la santé du bébé allaité. Ceci est une autre idée fausse. La nicotine a une demi-vie d'environ 2 heures, c'est-à-dire qu'elle est complètement excrétée du corps seulement 4 heures après la fumée d'une cigarette, et si une femme souffre d'une grave maladie rénale, alors encore plus longtemps. Pendant tout ce temps, l'alcaloïde circule dans le sang et passe dans le lait maternel, puis dans le corps du bébé.

Est-il possible de combiner tabagisme et allaitement

Il va sans dire qu'une femme doit tout mettre en œuvre pour renoncer à la cigarette avant la conception et ne pas revenir à la dépendance après l'accouchement.

Il existe de nombreuses façons d'aider à arrêter de fumer. Parmi eux, l'hypnose et la réflexologie. Peut-être qu'une femme devrait consulter un psychothérapeute qui l'aidera à faire face à la dépendance à la nicotine. En outre, il existe des cigarettes électroniques, mais vous devez lire attentivement la composition et choisir celles dans lesquelles il n'y a pas de nicotine et d'autres additifs nocifs.

Même lors de l'utilisation de patchs transdermiques collés sur la peau, jusqu'à 95% de la nicotine est absorbée dans la circulation systémique, et compte tenu du fait qu'il est recommandé de laisser certains d'entre eux sur la peau pendant une journée, l'enfant allaité aura chaque portion de lait maternel recevoir une dose de nicotine.

Si une femme décide d'utiliser les chewing-gums de Nicorette, elle doit toujours consulter un médecin avant de les utiliser. Pour réduire leur impact négatif, vous devez mâcher la gomme immédiatement après la tétée et ne pas les utiliser avant la prochaine tétée, ce qui réduira la quantité de nicotine qui pénètre dans le corps de la mère avec elle..

Cela vaut également pour le spray Nicorette..

Lors de l'utilisation de Nicoretta spray et de chewing-gums, les doses recommandées ne doivent pas être dépassées, car il existe un risque de surdosage de nicotine, dans lequel les symptômes suivants sont observés:

  • nausée et vomissements;
  • douleurs abdominales;
  • augmentation de la salivation;
  • selles molles;
  • maux de tête;
  • déficience auditive;
  • faiblesse générale sévère;
  • transpiration
  • la chute de pression;
  • pouls faible et filiforme;
  • difficulté à respirer et à prendre conscience;
  • crampes.

L'apparition de ces signes chez les enfants nécessite une hospitalisation urgente, car l'intoxication à la nicotine peut entraîner la mort chez eux.

Il convient également d'abandonner les aliments et les boissons qui augmentent l'envie de fumer, tels que:

  • produits fumés;
  • plats épicés et salés;
  • de l'alcool;
  • café.

Au lieu de cela, des produits contenant de l'acide nicotinique, tels que les pommes de terre et le pain de grains entiers, peuvent être introduits dans l'alimentation..

Certaines femmes, en essayant d'arrêter de fumer, notent qu'elles ont des maux de tête ou deviennent plus irritables. Dans ce cas, vous devriez consulter votre médecin et choisir un sédatif et un analgésique compatible avec l'allaitement..

Aide à arrêter de fumer une méthode basée sur la maîtrise de soi. Dans la liste ci-dessous, vous devez choisir 4 règles et les suivre. Lorsqu'elles prennent l'habitude, vous devez en ajouter 2 de plus et lorsque la femme commence à suivre toutes les recommandations, elle se débarrassera du tabagisme:

  1. Le temps consacré au tabagisme devrait être remplacé par l'éducation physique et la marche dans la rue..
  2. Ne fumez pas l'estomac vide. Il n'est pas souhaitable de fumer immédiatement après le réveil, vous devez essayer de retarder la dose de nicotine le plus longtemps possible.
  3. Vous ne pouvez pas fumer 2 heures avant les repas et immédiatement après.
  4. Remplacez les cigarettes par quelque chose de savoureux, par exemple, noix, caramel, graines, pomme.
  5. N'apportez pas d'allumettes ou de briquet.
  6. La fumée dans une position inconfortable, par exemple accroupie.
  7. Ne fumez pas en étant assis devant un ordinateur ou en parlant au téléphone.
  8. Fumer une cigarette n'est pas avant la fin, mais seulement la moitié.
  9. Achetez des cigarettes qui n'aiment pas le goût.
  10. Ne fumez pas avec quelqu'un pour la compagnie.
  11. Ne traînez pas profondément.
  12. Ne fumez pas dehors.
  13. Si vous voulez fumer, essayez de vous distraire.
  14. Ne fumez pas dans l'appartement en attendant le bus ou au travail.
  15. Ne demandez pas ou n'empruntez pas de cigarettes si elles s'épuisent.
  16. N'achetez pas plus d'un pack à la fois.

Cette méthode convient à certains, d'autres non, et ils ont un «cidre d'annulation» qui se manifeste:

  • troubles du sommeil;
  • humeur diminuée;
  • anxiété et agressivité;
  • diminution de la durée d'attention;
  • tachycardie, transpiration et même douleur cardiaque;
  • bouche sèche, toux et maux de gorge.

Mais vous devez vous rappeler que tous ces symptômes s'affaibliront avec le temps..

Ce qui affecte le tabagisme pendant la lactation, conséquences pour le bébé

Le tabagisme pendant la lactation affecte négativement le bébé:

  1. Les enfants constamment en contact avec la nicotine sont à risque: ils souffrent souvent de bronchite chronique, de pneumonie, de croupe et d'asthme bronchique. De plus, en raison de la fumée de tabac, la probabilité de développer un cancer du poumon ou un syndrome de mort subite du nourrisson augmente, car la nicotine provoque une vasoconstriction, ce qui augmente le risque de décès au cours de la première année de vie.
  2. Le tabagisme pendant la lactation provoque une intoxication de l'enfant, qui se manifeste par des nausées, des crachats fréquents et des selles molles. Il provoque également le développement de coliques sévères chez le bébé, qui peuvent durer jusqu'à 3 heures.
  3. La nicotine provoque une dépendance persistante et le corps de l'enfant s'y habitue plus rapidement. Par conséquent, le tabagisme actif et passif pendant la lactation peut amener l'enfant à commencer à fumer pendant la puberté.
  4. La nicotine, en règle générale, a un effet excitant sur la psyché des enfants: le bébé devient en larmes et irritable, dort mal.
  5. Les nourrissons dont les mères fument ont souvent un poids insuffisant. Premièrement, en raison de l'intoxication, ces enfants sont plus susceptibles de cracher et de recevoir moins de nourriture. Deuxièmement, la nicotine réduit la production de prolactine, responsable de la sécrétion de lait. De plus, une hypovitaminose est souvent observée chez ces enfants, car les vitamines, les macro et micronutriments sont moins absorbés dans le corps d'une femme qui fume, ce qui signifie que le nourrisson allaité ne les reçoit pas non plus.
  6. Fumer une femme pendant l'allaitement peut provoquer le développement d'une insuffisance cardiaque chez un bébé. En raison du contact constant de l'enfant avec la nicotine, la probabilité d'arythmie et de tachycardie augmente.
  7. Ces enfants ont une tendance aux allergies de près de 100%: il leur est difficile d'introduire de nouveaux aliments pour l'alimentation, car une éruption cutanée apparaît immédiatement sur la peau et une inflammation se développe.

De plus, le tabagisme affecte négativement l'enfant non seulement dans la petite enfance, mais aussi à un âge plus mûr. Ces enfants se distinguent souvent par une irritabilité et une agressivité excessives, ils maîtrisent moins bien le programme scolaire, ont des problèmes de concentration, de mémoire et de comportement. Ils ont souvent des rhumes, des réactions allergiques, des problèmes cardiovasculaires et respiratoires.

Pourquoi une femme revient-elle à la cigarette après l'accouchement

Certaines femmes qui ont fumé avant la grossesse, après l'accouchement, reprennent à nouveau la mauvaise habitude après l'accouchement, car elles croient à tort que la nicotine ne peut plus nuire à la santé de l'enfant.

De plus, après l'accouchement, une femme éprouve souvent du stress et les cigarettes, selon beaucoup, aident à se détendre..

Une autre raison courante pour laquelle les jeunes mères recommencent à fumer est le désir de perdre ces kilos en trop gagnés pendant la grossesse. D'une part, la nicotine étouffe les papilles gustatives et au lieu de manger, une personne fume une autre cigarette, mais tout cela se traduit par une augmentation de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque et de la respiration, la libération de grandes quantités de glucose dans le sang, ce qui peut entraîner le développement d'une hyperglycémie persistante et d'un diabète sucré. L'apparence de la femme souffre également: les dents jaunissent, la peau est lâche. Par conséquent, pour lutter contre l'excès de poids, il est préférable de suivre un régime, de consacrer régulièrement du temps à l'activité physique et de marcher au grand air. Cela vous aidera non seulement à rester en forme, mais aussi à gérer le stress et à surmonter la dépression post-partum..

De plus, le bébé nécessite une attention constante et la femme n'a absolument pas le temps d'être seule.

Souvent, une femme reprend une mauvaise habitude lorsqu'elle va travailler, surtout si tout le monde dans l'équipe fume.

Pour qu'un enfant grandisse en bonne santé, tout doit être fait pour le protéger de la fumée du tabac.

Ne fumez pas dans l'appartement où se trouve l'enfant. Cela s'applique non seulement à la mère, mais aussi à tous les parents et invités fumeurs.

Si une jeune mère a pu se séparer d'une mauvaise habitude en portant un enfant, vous ne devriez pas lui revenir à l'avenir. Il n'est pas nécessaire de penser que rien ne se passe d'une paire de bouffées, ce sont elles qui deviennent la raison pour laquelle la femme recommence à fumer.

Publications Sur L'Asthme