La nicotine et la grossesse sont des concepts incompatibles, les méfaits du tabagisme pour les femmes enceintes sont indéniables. Lorsque l'on répond à la question de savoir s'il est possible de fumer pendant la grossesse, il faut réaliser le degré de risque complet, il est important de comprendre le danger de fumer pendant la grossesse pour le fœtus et la mère, quand, pendant combien de temps, une cigarette est la plus dangereuse pour l'enfant à naître.

Les conséquences du tabagisme pendant la grossesse

Le principal préjudice, selon les médecins, est que le tabagisme passif pendant la grossesse d'un bébé intra-utérin lui cause un certain nombre de conséquences fatales. Dans le même temps, le bébé n'a physiquement pas la possibilité de se libérer de cette dépendance et, compte tenu du poids de l'embryon lui-même, de sa vulnérabilité, chaque cigarette fumée par une femme représente un réel danger pour la vie de l'enfant.

Lorsqu'une dose particulière de nicotine est régulièrement ingérée, la future mère provoque de nombreux changements pathologiques dans la structure des organes et des systèmes internes. Les changements négatifs et les pathologies suivantes chez le fœtus pendant la grossesse peuvent être distingués:

  • Violations de la structure et du fonctionnement du cerveau et du tube neural, pouvant éventuellement provoquer la mort intra-utérine ou une invalidité.
  • Sous-développement dans la structure du corset musculaire.
  • Mutations spontanées (en conséquence - malformations congénitales), cas de mort subite du nourrisson et d'oncologie précoce.
  • Immunité affaiblie et maladies chroniques du système respiratoire et cardiovasculaire.
  • Retards dans le développement physique et mental.

Impact sur la mère

Ne présumez pas que le tabagisme affecte le fœtus lui-même - la mère qui fume est également à risque. Tout d'abord, les experts disent que le tabagisme pendant la période de gestation affecte le travail de tout le système interne de procréation.

Afin de comprendre le danger du tabagisme pour la femme enceinte, il convient tout d'abord de mentionner le risque de développer une présentation du fœtus en raison de l'emplacement incorrect du placenta. Dans certains cas, il bloque le pharynx de l'utérus et l'enfant ne peut pas naître naturellement. Les médecins dans ce cas recourent à une césarienne.

L'effet du tabagisme sur la grossesse et la santé maternelle:

  • Anémie et mort fœtale de l'embryon, provoquant le développement du processus septique, inflammation.
  • Saignements abondants et complications qui rendent impossible une grossesse normale.
  • Naissance prématurée.

La probabilité de développer des anomalies et des processus pathologiques est très, très élevée - selon les statistiques, par rapport à la norme, ces risques augmentent de 20 fois.

Combien de temps le tabagisme est-il le plus dangereux?

Le mal de fumer pendant la grossesse est noté dans toutes ses périodes. Les changements pathologiques négatifs lorsqu'une femme enceinte fume des cigarettes peuvent être divisés en groupes, chacun ayant ses propres risques, dans une plus ou moins grande mesure.

Mal avant la grossesse

Les médecins recommandent en vain que les femmes enceintes abandonnent la dépendance au moins un an avant la conception prévue, dans une période de temps donnée, le corps lui-même est nettoyé des toxines et des poisons, de la nicotine, se rétablissant complètement.

Selon les médecins, si vous parvenez à arrêter de fumer dans une période de temps donnée - le risque de développer des anomalies chez le fœtus diminue considérablement, au niveau d'une femme non-fumeuse moyenne. Si au moment de la conception une femme fume, cela entraîne un affaiblissement de l'immunité, le risque de développer de nombreuses anomalies pathologiques du fœtus, des mutations et des fausses couches spontanées.

L'effet de la nicotine sur le fœtus au premier trimestre

Le principal danger du tabagisme à ce stade de la grossesse est que le risque de développer non seulement des anomalies chez le fœtus augmente parfois, mais également une forte probabilité de fausse couche spontanée. Cela peut être un fœtus qui coule et l'effet négatif de la nicotine sur la croissance et le développement intra-utérin du fœtus. De plus, chaque interruption de grossesse, artificielle ou spontanée, réduit les chances de réussite de la conception et de porter un enfant à l'avenir.

Dommages causés par le tabagisme pendant la grossesse aux 2e et 3e trimestres

À ce stade de la grossesse, les risques de développer des anomalies du bébé sont également élevés, mais la conséquence la plus dangereuse du tabagisme est une fausse couche spontanée. Ce sont les poisons de la fumée de tabac qui provoquent le vieillissement du placenta - à travers lui, l'enfant ne peut pas obtenir toute la nutrition nécessaire. Dans ce cas, les médecins parlent de l'évolution d'anomalies pathologiques telles que le développement de l'hypoxie et de la famine en oxygène, de la formation incorrecte des organes et des systèmes, et, tout d'abord, le cerveau souffre dans ce processus.

Est-il possible de fumer une mère qui allaite

Tout d'abord, la nicotine passe dans le lait qui, pendant l'allaitement, empoisonne le corps d'un nouveau-né. Ce sont les poisons nicotiniques qui constituent une menace directe pour l'enfant. Dans ce cas, l'enfant refuse simplement de prendre des seins en raison du goût amer que lui donne la nicotine. Le refus de se nourrir naturellement, ce qui est très nocif, entraîne un affaiblissement de l'immunité de l'enfant, il dort mal et se développe, est en retard sur ses pairs dans le développement physique et mental.

Faits tristes

La grossesse et le tabagisme ne peuvent pas être combinés. Ce fait est confirmé par les données suivantes. Selon des études récentes, les enfants dont les mères ont fumé pendant leur gestation sont un tiers plus susceptibles de souffrir de diabète précoce ou d'obésité chez les adolescents.

Si la femme enceinte n'a pas arrêté de fumer pendant la période de portage du garçon, ses testicules seront beaucoup plus petits que la norme. Dans le même temps, le niveau de concentration de spermatozoïdes dans le liquide séminal est réduit de 20% par rapport aux valeurs normales. Un enfant dont la mère a fumé pendant la période de gestation est un fumeur potentiel.

Souvent, une femme enceinte n'a pas assez de volonté pour arrêter complètement de fumer. Tout ce qu'elle peut faire pour calmer sa conscience est de réduire le nombre de cigarettes fumées. Il est prouvé depuis longtemps que chaque cigarette nuit, infligeant un coup irréparable au fœtus.

Les conséquences les plus dangereuses du tabagisme de la femme enceinte sont:

  • Le danger de développer une leucémie infantile. La cause de la maladie est l'effet négatif de la nicotine, d'autres substances toxiques qui affectent le développement de la moelle osseuse. In utero, des cellules inférieures se forment. Le salut des miettes est une greffe de moelle osseuse après sa naissance. La carence du matériel du donneur entraîne souvent la mort d'un enfant.
  • En raison d'un manque d'oxygène, le bébé étouffe et la mère se rassure que le bébé a grandi et qu'il est encombré dans l'utérus. Dans le même temps, le bébé connaît également une carence en nutriments, sans laquelle il ne peut y avoir de croissance à part entière.
  • En raison du manque d'oligo-éléments essentiels, l'enfant d'une maman fumeuse naît avec un faible poids. Il peut être sauvé si des soins intensifs d'urgence sont effectués..

Malformations congénitales comme conséquences du tabagisme pendant la grossesse

Les toxines des cigarettes, pénétrant à travers le placenta dans le fœtus, provoquent de graves complications, conduisent au développement de pathologies du nasopharynx, du système cardiaque, du strabisme. Souvent, le bébé est en retard dans son développement mental.

À l'école, les enfants de mères fumeuses ne sont pas en mesure d'apprendre le programme, ils ont du mal à s'adapter socialement. De nombreuses mères fumeuses croient que l'arrêt brutal du tabac pendant la grossesse entraînera un stress dans le développement du bébé, ce qui entraînera des résultats négatifs. Ce n'est pas vrai.

Les médecins ont constaté que le tabagisme d'une future mère en début de grossesse entraîne la manifestation d'une «fente labiale» et d'une «fente palatine» lorsqu'un bébé naît avec une fente faciale.

L'effet de la nicotine sur le psychisme du bébé

Les scientifiques ont prouvé que la nicotine détruit non seulement la santé physique du bébé, mais nuit également à la psyché du fœtus. Les enfants de mères fumeuses à un âge précoce sont différents de leurs pairs. Ils sont inattentifs, souvent hyperactifs, l'intelligence est inférieure à la moyenne. Les enfants de cette catégorie sont généralement agressifs, ont tendance à tromper.

Selon les statistiques, les enfants de mères fumeuses sont 2 fois plus susceptibles de développer un autisme, une pathologie mentale, lorsqu'une personne n'entre pas en contact avec la réalité environnante. Ces faits sont expliqués par des scientifiques avec un manque d'oxygène dans le cerveau. Il a également été constaté que les enfants de mères fumeuses à l'âge adulte suivant sont plus enclins à la criminalité.

Comment le tabac à chicha affecte-t-il la grossesse

La question de savoir ce qui se passe si vous fumez un narguilé pendant la grossesse intéresse beaucoup de gens. Certaines femmes, devenues enceintes, incapables de renoncer à la cigarette, passent au narguilé, espérant un filtre qui protège les fumeurs des effets des substances toxiques. En effet, la filtration de l'eau ou du lait réduit la quantité de substances toxiques qui affectent la santé du fœtus, mais en même temps le fœtus subit un effet fatal: chrome, arsenic, plomb.

Lorsque la future mère est inhalée par le narguilé, le bébé étouffe, car les spasmes vasculaires interfèrent avec l'accès de l'oxygène au placenta. Fumer un narguilé devient souvent la cause de la naissance d'un bébé prématuré, qui prend alors du retard dans son développement. En règle générale, les enfants de cette catégorie ont une faible immunité, sont exposés à des maladies allergiques.

Les mélanges de narguilé sans nicotine émettent du goudron, des hydrocarbures aromatiques nuisibles au fœtus lors de la combustion. Avec le plus grand désir de fumer une cigarette, la future mère, sachant ce que provoque le tabagisme pendant la grossesse, doit arrêter, réalisant quel tourment elle apporte à sa mie impuissante.

Les effets négatifs du tabagisme et de la fumée secondaire pendant la grossesse

À la Journée mondiale sans tabac (31 mai 2017)

L'exposition à la fumée de tabac entraîne des conséquences graves pour toutes les étapes de la reproduction humaine, sans exception. Le tabac affecte négativement la fertilité masculine et féminine. Les mères qui fument courent un risque accru de complications, de décollement placentaire, de fausse couche, de mortinatalité, de naissance prématurée et de malformations congénitales («fente labiale»).

Paradoxalement, l'humanité a découvert que le tabagisme n'est nocif pour la santé que dans les années 50 du 20e siècle, et avant cela, même les médecins étaient sûrs que le tabac était absolument inoffensif. Cependant, un vague soupçon qu'il est préférable pour les enfants de ne pas abuser de la nicotine s'est néanmoins infiltré. Pas en vain au milieu des années 1920, le jeune gouvernement soviétique a publié une affiche de propagande avec l'avertissement: "Les enfants fumeurs apprennent pire que les non-fumeurs".

La nicotine, le monoxyde de carbone, le benzapyrène et même certaines substances radioactives des cigarettes qui pénètrent dans le corps d'une femme enceinte traversent immédiatement le placenta jusqu'au bébé après la première bouffée. De plus, la concentration de toutes ces substances dans le fœtus est beaucoup plus élevée que dans le sang de la mère! Ce qui se passe ensuite peut être facilement imaginé. De la nicotine, un spasme des vaisseaux du placenta se produit, et l'enfant souffre de la privation d'oxygène. Après la naissance, les enfants de femmes qui ont fumé pendant ou après la grossesse sont plus susceptibles d'être à risque de syndrome de mort subite du nourrisson. La mortalité des jumeaux est particulièrement élevée.

Certains de ces faits peuvent nuire à la santé d’une personne tout au long de sa vie, augmentant ainsi le risque de développer des maladies chroniques à l’âge adulte..

Pendant la grossesse, ce n'est pas seulement la consommation de tabac à fumer qui est dangereuse. Les preuves suggèrent que les femmes qui utilisent du tabac sans fumée et des cigarettes électroniques pendant la grossesse sont plus susceptibles d'être à risque de résultats défavorables de la grossesse tels que les mortinaissances, les naissances prématurées et un faible poids à la naissance. Il arrive que pendant la grossesse, une femme arrête de fumer, mais immédiatement après l'accouchement, elle reprend son habitude précédente. En conséquence, le corps du bébé souffre toujours des effets des substances contenues dans le tabac, car le bébé les reçoit soit par le lait maternel, soit par inhalation d'air..

Tabagisme passif - inhalation de l'air ambiant avec les produits du tabac qu'il contient par d'autres personnes. Tabagisme passif - affecte négativement la santé de la mère et de l'enfant. Des études scientifiques montrent que la fumée secondaire augmente le risque de développer des maladies, l'apparition d'une invalidité et la mort. Chez les enfants de femmes exposées à la fumée secondaire pendant la grossesse, une diminution modérée du poids corporel est également plus souvent observée. Ils souffrent souvent d'infections respiratoires aiguës et du SRAS. Il s'est avéré que la nicotine a un effet néfaste non seulement sur le physique, mais aussi sur l'état mental de l'enfant à naître. Des scientifiques allemands ont prouvé que les enfants de mères fumeuses à un jeune âge se caractérisent par l'inattention, l'impulsivité et une augmentation du syndrome d'activité avec déficit de l'attention, et leur niveau de développement mental est inférieur à la moyenne. Le plus souvent, le soi-disant syndrome des "agitations de Phil" se développe - ces enfants, en règle générale, sont trop actifs, sujets à la tromperie, pugnaces. Les médecins britanniques ont conclu que les enfants dont les mères fumaient pendant la grossesse ont un risque accru de 40% de développer l'autisme, dans lequel une personne ne peut pas communiquer avec les autres.

Des statistiques décevantes. Le tabagisme (quel que soit le nombre de cigarettes fumées) pendant la grossesse augmente le risque de conclusion défavorable de près de 2 fois! Environ 25% des femmes continuent de fumer pendant la grossesse. Les enfants de femmes qui ont fumé pendant la grossesse sont un tiers plus susceptibles que tout le monde de souffrir de diabète ou d'obésité avant l'âge de 16 ans. Chez les garçons nés de mères fumeuses, les testicules sont plus petits et la concentration de sperme dans le sperme est en moyenne 20% inférieure à celle des non-fumeurs. Les enfants de mères qui ont fumé pendant la grossesse sont plusieurs fois plus susceptibles de commencer à fumer eux-mêmes que les enfants dont les mères n'ont pas fumé pendant la grossesse.

Comment arrêter de fumer pendant la grossesse? Arrêter de fumer pendant la grossesse n'est pas facile pour de nombreuses femmes. C'est en fait difficile à faire, malgré l'évidence apparente: après tout, pour le bien de la créature la plus précieuse du monde! Mais il est encore plus difficile de faire cesser de fumer votre mari ou d'autres membres de la famille vivant avec une femme et un enfant. Les médecins sont convaincus que le tabagisme passif pendant la grossesse est définitivement dangereux pour le bébé à naître et sa mère. Selon certains rapports, un fumeur actif inhale environ 20% des substances toxiques de la fumée de cigarette lors de l'inhalation, et les 80% restants sont destinés à une personne debout à proximité. Après tout, un fumeur actif inhale des agents cancérigènes et mutagènes à travers un filtre et un filtre passif sans aucun traitement préalable. Des études confirment les suppositions des scientifiques: la fumée secondaire augmente tous les risques possibles pendant la grossesse - développement de pathologies et d'anomalies, naissance prématurée, mort fœtale, fausses couches, retards de développement, poids corporel insuffisant chez un enfant, tendance aux maladies du système respiratoire, malformations cardiaques, infections respiratoires aiguës, diabète, leucémie, sous-développement des organes internes et autres.

Par exemple, le risque de développer des anomalies congénitales chez un bébé avec de la fumée secondaire augmente de 13% et la probabilité de donner naissance à un bébé mort - de 23%! Après la naissance du bébé dans la famille, il y aura encore un fumeur, même passif. La force de vos fumeurs est de déterminer la santé et la vie futures de votre bébé. Veuillez noter que même si le mari ou le père va fumer sur le balcon ou même dans la rue, il ne sera toujours pas possible d'éliminer complètement les méfaits de l'inhalation passive de substances toxiques. La fumée secondaire pendant la grossesse est d'autant plus nocive que la femme reste longtemps dans le domaine de la fumée secondaire de cigarette, surtout si elle est à l'intérieur. En une heure de tabagisme passif, la future mère inhale autant de substances toxiques que la fumeuse active en fumant une cigarette. Par conséquent, lorsque vous prévoyez de visiter un café ou un restaurant, choisissez ceux qui ne fument pas. Les auteurs d'une expérience scientifique sur les dangers de la fumée secondaire pour la future progéniture sont arrivés à la conclusion qu'il est très important de protéger la future mère de la fumée secondaire avant la grossesse. L'un des droits fondamentaux d'une femme enceinte est d'obtenir des informations sur les dangers de la consommation de toute forme de tabac et de l'exposition à la fumée secondaire. Évitez la compagnie des fumeurs.

La fumée secondaire est nocive pour absolument tout le monde!

Les experts disent qu'en aucun cas une femme ne devrait cesser de fumer brusquement. Cela devrait être fait progressivement, pas en une journée, mais étirez le processus pendant 3 semaines:

Au premier stade, réduisez de moitié le nombre de cigarettes fumées par jour et utilisez des cigarettes plus légères.

Après une semaine, réduisez toujours le nombre de cigarettes par jour. Et utilisez la règle: ne terminez pas la cigarette jusqu'au bout, prenez quelques bouffées pour faire baisser la faim de nicotine et ça suffit.

Au cours de la troisième semaine, ne vous autorisez à prendre des bouffées que dans les cas les plus extrêmes, si le cœur commence à battre trop, des vertiges commencent, etc. À la fin de la troisième semaine, le résultat sera visible..

Comment arrêter de fumer pendant la grossesse

Besoin enceinte d'arrêter de fumer le plus tôt possible

Dommages causés par la cigarette au fœtus

Certains gros fumeurs qui continuent de fumer alors qu'ils sont déjà dans une position intéressante, expliquent leur choix par la présence d'une protection naturelle chez l'enfant. En effet, le placenta joue le rôle d'une sorte de filtre, qui ne permet pas à de nombreuses substances nocives et toxiques, ainsi qu'aux micro-organismes, de pénétrer dans le fœtus. Mais, malheureusement, la nicotine, les drogues et l'alcool franchissent sans difficulté la barrière placentaire..

Qu'arrive-t-il au corps du bébé si maman fume:

  • L'enfant joue le rôle d'un fumeur passif, car la nicotine lui parvient même à travers le placenta.
  • Dans les premiers stades, le placenta n'est pas encore formé et n'est pas en mesure de protéger l'embryon contre les substances nocives..
  • La nicotine provoque un vasospasme, entraînant une mauvaise circulation fœtale. Avec le tabagisme régulier de la mère, l'enfant a une carence chronique en nutriments et une hypoxie.
  • Déjà in utero, une dépendance à la nicotine se forme chez l'enfant. Elle peut survenir dès les premières heures de la vie, lorsque le bébé commence à tousser, à pleurer ou même à suffoquer de faim de nicotine.
  • In utero, le développement physique de l'enfant ralentit, les enfants naissent avec moins de troubles de masse et respiratoires.
  • Les enfants de mères fumeuses sont de plus mauvaise humeur et dorment moins bien..

Souvent, le tabagisme provoque des fausses couches.

Les futures mères qui fument se trompent, croyant que la nicotine et le goudron ne restent que dans leurs poumons et ne nuisent en aucune façon au bébé. Les cigarettes affectent négativement le fœtus à n'importe quel stade de son développement.

Est-il possible d'arrêter brusquement une mauvaise habitude

Jusqu'à 5% des femmes fumeuses refusent de renoncer à une habitude parce qu'elles ne veulent pas ressentir de stress et croient que cela affectera négativement la santé de l'enfant. Tous les médecins et psychologues sont convaincus qu'une telle réponse est une excuse typique et exprime une faiblesse psychologique. Les méfaits du tabagisme sont plusieurs fois plus importants que les méfaits du stress éventuel en arrêtant la dépendance.

Est-il possible d'arrêter brusquement, en une journée, une cigarette et de renoncer à la dépendance? C'est exactement ce que vous devez faire si vous voulez maintenir la santé du bébé. L'explication de ce choix est assez simple: une femme oubliera les cigarettes dans environ trois à trois semaines et l'hypoxie de l'enfant pendant le tabagisme durera les neuf mois.

Combien de temps avant la grossesse devez-vous arrêter de fumer?

Les filles ne sont pas recommandées de fumer en principe. Le fait est qu'un renouvellement complet de la composition du sperme se produit tous les trois mois, et les ovules femelles sont présentes dans les ovaires dès la naissance de la fille. La qualité de ces œufs est affectée par absolument tous les facteurs négatifs, y compris la fumée de nicotine. Si une mauvaise habitude s'est déjà formée, il faut l'abandonner au moins trois mois avant la conception prévue. Cela donnera au corps le temps de rétablir la circulation sanguine, de saturer les cellules en oxygène et de compenser la carence en nutriments.

Si une grossesse survient de façon imprévue, arrêtez de fumer dès que possible. Si vous parvenez à le faire dans les premiers stades, l'embryon subira un minimum de dommages, ce qui pourrait ne pas affecter la santé globale du bébé. La date exacte, combien de temps avant la grossesse prévue vous n'avez pas besoin de fumer, personne ne dira.

La future femme devrait étudier en détail les cigarettes dangereuses et prendre une décision indépendante et éclairée sur un mode de vie sain.

Le tabagisme est dangereux au début et à la fin.

Comment arrêter de fumer pendant la grossesse

Arrêter de fumer semble difficile. Ce n'est vraiment pas facile, mais plus simple qu'il n'y paraît, car la nicotine n'est pas très addictive. Le désir de la femme enceinte d’arrêter de fumer représente déjà la moitié de la bataille. La prochaine étape consiste à réaliser les processus physiques et les sensations à venir, à comprendre comment remplacer les cigarettes afin de niveler l'habitude psychologique.

  1. Comprenez que vous n'avez pas le droit de donner de la nicotine à votre enfant et de mettre sa santé en danger sans son consentement.
  2. Après avoir pris une décision importante pour arrêter de fumer, parlez-en à votre famille et à vos amis proches. Premièrement, cette promesse contribuera à limiter le désir de fumer. Deuxièmement, ils vous aideront à vous distraire et à survivre aux premiers jours difficiles..
  3. Soyez prêt à penser aux cigarettes très souvent les premiers jours. Essayez d'être calme à ce sujet. De telles pensées sont logiques. Savoir: vous pouvez le supporter.
  4. Venez avec un remplacement complet pour les cigarettes - noix, fruits secs, eau avec du citron, 20 respirations profondes ou un appel à un ami. Appelez-la ou mangez des noix chaque fois que vous sortez théoriquement pour fumer.
  5. Fixez-vous un délai et repoussez-le progressivement. Promettez-vous d'abord que vous durerez 21 jours, puis 21 autres...
  6. Accordez-vous les petites joies qui seront la récompense d'une journée sans cigarettes: gâteau, sushi, billet de cinéma, nouvelle robe.
  7. Après 1-2 mois, analysez votre état. Vous remarquez vraiment que vous vous souvenez des cigarettes beaucoup moins souvent, mais que vous voulez simplement sortir sur le balcon et que vous voulez respirer plus fort que de la fumée. C'est là que commence votre nouvelle vie consciente!

Si vous sentez que vous ne pouvez pas le faire vous-même, demandez à votre médecin quelle est la meilleure façon d'arrêter de fumer pendant la grossesse. Dans les pharmacies, il existe des médicaments spéciaux qui aident à éliminer rapidement la carence en nicotine dans le corps, mais tous ne sont pas autorisés pendant les attentes d'un enfant. Il en va de même pour de nombreuses recettes folkloriques. Ne risquez pas la santé du bébé et ne prenez rien sans l'autorisation d'un médecin.

Comment réduire l'effet de la nicotine sur le fœtus?

Avec une grossesse non planifiée, une femme apprend la conception qui a eu lieu après quelques semaines. À ce stade, l'embryon forme déjà les rudiments des organes internes et du cerveau. Le tabagisme au cours des premières semaines a clairement un impact négatif sur la santé future du bébé. Autres recommandations pour les femmes enceintes:

  • Arrêtez de fumer dès que vous découvrez votre conception.
  • Dites au médecin que vous avez déjà fumé, afin qu'il vous prescrive également des complexes vitaminiques. L'utilisation d'acide folique, de vitamine C et de fer en quantité suffisante peut prévenir les anomalies du développement de l'enfant.
  • Il vaut mieux arrêter de manger des aliments contenant de la caféine et manger beaucoup de légumes frais de saison..
  • Buvez suffisamment de liquides pour éliminer plus rapidement les substances nocives du corps.
  • Marcher beaucoup au grand air pour prévenir l'hypoxie chez l'enfant et assurer le bon développement de son système nerveux.
  • Si votre partenaire a également fumé, rompez cette habitude ensemble.

Un moyen facile de commencer un mode de vie sain est de prendre une décision éclairée. Après avoir pesé tous les risques possibles du tabagisme, la probabilité de programmer le corps au fait qu'il n'en a pas besoin est assez élevée. La confirmation de votre décision peut être trouvée dans des films médicaux scientifiques, qui expliquent les dommages de la nicotine au fœtus..

Chaque personne construit sa vie de façon indépendante. Mais pendant la grossesse, la femme est également responsable de la santé de l'enfant. Vous pouvez orienter votre vie dans la direction qui vous semble la meilleure et la meilleure. Arrêtez de fumer aujourd'hui, ne laissez entrer que de l'air pur dans vos poumons. Il n'est pas trop tard pour abandonner une habitude mortelle.

Fumer pendant la grossesse, ou comment arrêter de «fumer de côté»

Réfléchissant au sujet des dépendances, des obscurcissements et nuisant à ma santé et au bien-être de tous ceux qui m'entourent, je me souviens des paroles d'un sage enseignant: «Ayez le courage de survivre à tout ce que vous avez vous-même créé une fois» et «Faites à un autre ce à quoi vous aimeriez être appliqué». vous". En vertu de ces croyances, cet article est né.

Donc. Fumeur. Les femmes qui fument. Et pas seulement, mais pendant la grossesse. Lorsqu'une femme est essentiellement un foyer temporaire, une capsule pour la croissance, le développement et la formation d'une autre créature vivante que vous avez juste besoin d'aimer, de nourrir, si possible, de lui transmettre tout ce qui est important dans la vie dans ce monde et de le laisser partir; elle assume un certain nombre d'obligations et de responsabilités pour la vision du monde des générations futures, leur mode de vie et leur santé, tant physique que mentale.

Les femmes qui fument. Un peu d'expérience personnelle

Je me suis allumé en 12 ans (étain, désolé!) Ans. Et, en général, n'a même pas choisi cela. Maman fumée. Il y avait un tas de publicité pour le lavage de cerveau à la télévision: comme c'est beau et à la mode, c'est rosé et brillant. Et, je me souviens, il y avait une entreprise autour de moi où toutes les filles fumaient, et cela a été présenté comme l'une des rares façons de se démarquer. Il y avait beaucoup de gars et de filles plus âgés, ils buvaient déjà de l'alcool. Jusqu'à l'âge de 14 ans, je ne fumais qu'en été, dans cette étrange compagnie d '«amis», et quand je devais rentrer de ma grand-mère en ville après les vacances d'été et aller à l'école, où j'étais une excellente élève, les cigarettes s'arrêtaient d'elles-mêmes. Mais ce ne fut pas pour longtemps. La prochaine année scolaire ne m'a pas arrêté, et je me suis fermement tenu dans le rang de ce qu'on appelle les victimes de la publicité et du lavage de cerveau, devenant un fervent consommateur de tabac. Après l'école - étudier dans un collège et un institut, et déjà une forte dépendance à la cigarette, l'association avec le fait que sans cigarette vous n'êtes pas vous, mais fumer, c'est vous détendre. Elle allait arrêter régulièrement, mais c'était comme si cela ne dépendait pas de moi. Mariage - et tabagisme avec un conjoint. L'incapacité de concevoir un enfant pendant trois ans, des épreuves sans fin dans les hôpitaux, des tests, une sorte de pseudo-traitement non routinier - que ce soit de moi, de mon mari. Résultats zéro.

Et il n'est même pas allé chercher une raison ailleurs, pour ouvrir les yeux sur la réalité. Jusqu'à ce que le yoga entre fermement dans la vie. Le bon karma a dépassé. D'un autre côté, beaucoup de choses se sont révélées et la vie a changé de direction. Et les désirs, peu importe ce dont je rêvais auparavant, tout le monde a commencé à se réaliser (c'est un sujet distinct pour un article complètement différent, mais faites toujours attention à ce que vous voulez!). Par la volonté du destin, et grâce à un travail sur moi-même, j'ai pu dire adieu à la dépendance lors d'un voyage dans des lieux de pouvoir, en tournée avec Andrei Verba et Katya Androsova. Je peux certainement dire par expérience personnelle qu'il arrive qu'un praticien expérimenté par le pouvoir de l'austérité "prenne" ses habitudes de deuil et donne une "avance" pour le développement.

Après le voyage, j'ai découvert que j'étais partie en voyage au début de la grossesse. Ma fille a donc montré un bon karma sous plusieurs aspects à la fois: j'ai arrêté de fumer pendant le voyage et nous avons pratiqué dans des lieux de pouvoir. Pour ceux qui pensent encore s'il faut s'engager sur la voie du développement personnel et s'il faut faire du yoga une partie à part entière de leur vie, sans parler de cesser de fumer, certainement - oui!

Fumer pendant la grossesse. En termes simples sur l'important

Je ne donnerai que quelques informations sur les dangers du tabagisme pour les futures mères et les femmes en général. La protection et la promotion de la santé des femmes sont essentielles à la santé et au développement non seulement des citoyens d'aujourd'hui, mais aussi des générations futures. Et l'on sait depuis longtemps que la santé des femmes est assurée par la fille de sa grand-mère, mère de mère! Il n'y a pas d'erreur ici, c'est simple: les follicules à partir desquels le fœtus se développera à l'avenir se forment dans le corps de la fille dans le ventre de sa mère. Par conséquent, une femme qui fume pose la santé pendant de nombreuses années non seulement à son enfant, mais aussi à ses petits-enfants! Pensez-y! Même si quelqu'un avec une faible volonté et un esprit aveugle vous convainc que fumer n'est pas plus nocif que respirer dans une ville moderne. Pour comprendre pourquoi quelqu'un est en bonne santé et que ma mère a fumé pendant la grossesse (montrez-moi ces gens!), Regardez ensuite quel style de vie ma grand-mère menait.

Par exemple, mes arrière-grands-mères vivaient dans le village avec des légumes et des céréales, il n'était pas question de fumer ou d'alcool. Et ils ont vécu jusqu'à cent ans. J'ai une excellente santé depuis la naissance. La moyenne des jeunes femmes d'aujourd'hui, qui à trente ans sont déjà collées et n'ont aucune immunité, mais portent et accouchent d'une manière ou d'une autre, sont leur mauvaise santé - la clé de l'échec de la vitalité des générations futures. Nous nous occuperons des petits-enfants dans 20 à 40 ans.

Je citerai les données de l'OMS: environ 200 millions de fumeurs sur un milliard dans le monde sont des femmes. L'industrie du tabac encourage activement le sexe féminin à fumer afin d'élargir sa base de consommateurs pour remplacer ceux qui ont cessé de fumer ou meurent prématurément à la suite d'un cancer, d'une maladie du sang, d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral, ainsi que d'autres maladies liées au tabac. Les adolescents des deux sexes commencent à consommer du tabac pour des raisons de manque d'information. Les conséquences peuvent être différentes pour les garçons et les filles, mais les effets néfastes du tabagisme sont différents pour les femmes et pour les hommes. En attirant les femmes vers le tabagisme, l'industrie a la possibilité d'augmenter les ventes et de contrôler la population. Dans de nombreux pays, ces campagnes ont été menées avec "un tel succès" que le nombre de femmes fumeuses dépasse celui des hommes et l’épidémie des hommes est en déclin..

Le coup principal est destiné à la jeune génération. C'est une joie de réaliser que vous pouvez maintenant voir une tendance à la baisse de l'intérêt pour la nicotine chez les jeunes, en raison des prix plus élevés du tabac, de la qualité inférieure et de l'anti-publicité, ainsi que de la mode de la cigarette. Il existe également une tendance positive en termes de mode de vie sain: selon les derniers sondages VTsIOM, 55% des personnes interrogées n'ont jamais fumé et 29% des fumeurs ont commencé à consommer moins de tabac. Mais un nouveau fléau de la jeunesse est apparu - les cigarettes électroniques remplies de mélanges toxiques et de glycérine, dont les effets et les effets négatifs n'ont pas encore été étudiés. Dans notre pays, selon les statistiques de l'OMS, plus de la moitié de la population fume encore. Plus de cinq millions de personnes meurent chaque année du tabagisme, dont environ un million et demi de femmes, et les décès dus à la fumée secondaire, à la fumée secondaire et à la mortalité infantile en raison des habitudes nocives de la mère et de son environnement n'ont pas encore été pris en compte!

Ce que tout le monde doit savoir sur le tabagisme pendant la grossesse

La maternité signifie la bienveillance, l'amour, la capacité de penser au bonheur et à la santé d'un futur enfant. C'est une façon de travailler avec l'ego. La grossesse est un événement important pour une femme, parfois c'est un test dans les tentatives d'abandon des dépendances, par exemple le tabagisme. Il vaut mieux, bien sûr, ne pas commencer du tout. Mais s'il est trop tard pour réfléchir, lisez comment vous débarrasser de la dépendance de la manière la moins douloureuse et comment vous aider à vous rendre compte de la nécessité de ces mesures urgentes. Il existe des données scientifiques provenant d'un grand nombre d'études à travers le monde, et toutes ont convergé indépendamment sur l'effet indésirable général du tabagisme pendant la période de conception, de gestation et d'alimentation de l'enfant.

La dépendance implique:

  • la possibilité de donner naissance à un bébé prématuré;
  • risque accru de mortalité périnatale;
  • gain de poids insuffisamment actif du nouveau-né;
  • pathologies de santé qui se manifestent tout au long de la vie;
  • risque d'avortement spontané;
  • troubles mentaux et intellectuels, sous-développement, retard de développement;
  • diverses pathologies - visages, membres, organes internes;
  • syndrome de mort subite du nourrisson.

Pendant la période de port du fœtus, deux organismes sont un seul ensemble, donc, en faisant une autre bouffée, la mère entoure l'enfant d'un écran de fumée qui conduit à des spasmes de vaisseaux sanguins. Des changements placentaires irréversibles se produisent, un infarctus placentaire est possible en raison de son amincissement.

Les résultats du tabagisme avant la conception et pendant la période de grossesse peuvent être similaires:

  • possible travail spontané;
  • naissance précoce et faible poids corporel des nourrissons;
  • violation des processus d'allaitement;
  • risque de malformations congénitales;
  • décalage des enfants sur le plan mental et physique;
  • défauts dans le développement du tube neural - dysraphisme;
  • cardiopathie;
  • troubles de la formation du nasopharynx;
  • hernie inguinale;
  • strabisme;
  • anomalies du développement mental.
  • l'apparition d'une trisomie (maladie de Down);
  • pour maman c'est aussi la toxicose, les varices, la carence en vitamine C.

C'est un fait que les agents cancérigènes du tabac inhibent les fonctions du système reproducteur du fœtus. Chez les filles, l'approvisionnement en œufs est réduit, et chez les garçons - problèmes de génétique et de conception d'une progéniture bénie. Né d'une mère fumeuse, le nouveau-né souffrira de «sevrage de la nicotine», ce qui entraînera un mauvais sommeil, des conditions nerveuses et une suffocation.

  • la capacité de concevoir est considérablement réduite (la femme perd la capacité de déplacer l'ovule dans les trompes de Fallope, l'action des hormones est également inhibée; l'homme perd la motilité des spermatozoïdes;
  • le nombre de garçons nés est réduit, car l'embryon mâle est moins adaptable à des conditions de survie difficiles;
  • la mortalité infantile à l'accouchement chez les mères-fumeurs augmente de 30%.

De nombreuses études ont confirmé que ce n'est qu'avec l'intention d'une mère enceinte de fumer l'enfant contracté que ses indicateurs vitaux sont tombés. Ceci est semé de difficultés dans la réalisation sociale future: l'espace défavorable dans lequel l'enfant est resté involontairement pendant la période de développement laisse son empreinte dans le subconscient pour le reste de sa vie.

Les composants toxiques de la fumée de cigarette sont le monoxyde de carbone, la nicotine, le cadmium, le mercure, le cobalt, la colle, les colorants et autres. Intoxication au tabac garantie de la mère et du bébé.

Lorsque vous planifiez une grossesse, créez des conditions de développement complètes pour votre bébé à naître. Commencez sciemment à faire du yoga, des pratiques de nettoyage sur les plans physiques et subtils, vérifiez l'état de votre corps; résoudre tous vos problèmes, ranger vos pensées et votre état émotionnel. Abandonnez toutes les dépendances. Après tout, l'état dans lequel vous inviterez votre enfant déterminera directement le niveau de l'âme, qui coïncidera avec votre pureté et la fréquence de vos vibrations. Et dans les âmes d'un haut niveau de conscience, notre planète est maintenant plus intéressée que jamais.

Gardez à l'esprit: si vous arrêtez de fumer, il faut environ six mois pour éliminer complètement les toxines nicotiniques du corps.

Les filles qui fument ont remarqué qu'elles souffrent souvent de dysfonctionnements du cycle menstruel, de conditions douloureuses pendant les jours critiques; des retards d'ovulation et de ménopause précoce sont également observés.

Fumer en début de grossesse

Si vous fumez et apprenez que vous êtes enceinte. Ici, la nature a montré une certaine inquiétude pour vous, vous épargnant des actes d'éruption cutanée: après tout, la conception survient approximativement le quatorzième jour du cycle. La première semaine, le lien entre la mère et l'embryon est absent; il se développe en raison de sa force et de ses réserves. Le fœtus pénètre dans l'endomètre de l'utérus au cours de la deuxième semaine du trimestre et la femme apprend la grossesse. Faites tous les efforts pour oublier la dépendance au début de la gestation, et non à une date ultérieure. Bien qu'il existe une version qui, du point de vue du corps subtil, l'âme est à côté de la mère six mois avant la conception physique, donc le niveau de l'âme qui vous a rendu visite est déterminé bien avant que l'embryon ne commence à se développer.

Et si tout est complètement triste. Arrêter la dépendance n'est pas si difficile. Tenez bon pendant les vingt-quatre premières heures - et vous avez pratiquement terminé. Il reste à minimiser les rencontres avec des amis destructeurs, à réduire les situations de tension nerveuse élevée, etc. Si vous fumez plus de dix cigarettes par jour, il est recommandé de ne pas rompre brusquement avec l'habitude, afin de ne pas réduire les contractions cardiaques et de ne pas activer d'autres contractions musculaires, ce qui peut entraîner une fausse couche. Étirez le processus pendant un maximum de deux semaines, en réduisant le nombre et la dose de cigarettes, sans documenter jusqu'à la fin: quelques bouffées et un «arrêt» définitif! Et rappelez-vous que fumer pendant la grossesse est l'imposition consciente de votre volonté à l'âme qui vous est venue et nuire à une autre personne, c'est-à-dire une violation directe de l'une des premières et importantes règles d'une interaction correcte avec le monde - les achims. De plus, la pratique régulière du yoga, du nettoyage et de la concentration permet d'élever l'énergie de plusieurs niveaux au-dessus de votre état habituel, et les dépendances vous laissent.

Yoga et tabagisme

Je veux parler des dangers du tabagisme en termes de yoga et de pratiques de yoga. Parmi les huit étapes du quatrième yoga de Patanjali après la fosse, le niyama et les asanas, le pranayama est indiqué - diverses techniques de respiration pour remplir la force vitale et les vibrations de l'univers; grâce à cette science, un yogi gagne une santé parfaite, une clarté d'esprit et un équilibre d'esprit. Si le corps est contaminé, y compris par une fumigation toxique du tabac, la saturation en prana devient impossible. Il n'est donc pas question de fumer le yoga, et encore moins un enseignant et, bien sûr, un yogi qui pratique, échangeant de l'énergie avec ceux qui pratiquent.

Faites du yoga et dites aux autres. Merci d'avoir lu cet article..

Le texte a utilisé des données miel. expert Portnov Alexey Alexandrovich, données officielles de l'OMS et VTsIOM.

Tabagisme et grossesse

Fumer avant et pendant la grossesse

Le tabagisme et la grossesse ne sont pas des concepts compatibles. Cependant, toutes les femmes ne comprennent pas le risque pour l'enfant à naître, à la fois leur propre tabagisme et passif. Et le mal de cette mauvaise habitude peut affecter non seulement l'enfant, mais aussi interférer avec le processus de conception. Examinons plus en détail comment le tabagisme affecte la santé de l'enfant avant la grossesse de sa mère, ainsi que pendant la gestation de l'enfant, et comment vous pouvez oublier les cigarettes rapidement et sans douleur.

Fumer avant la conception

Qui aurait pensé, mais le tabagisme est l'une des causes de l'infertilité. Sur quoi est basée cette déclaration? Le fait est que les scientifiques ont découvert que chez une femme fumeuse, les œufs sont beaucoup plus susceptibles de mourir. Cela est dû aux effets négatifs des hydrocarbures aromatiques polycycliques, qui pénètrent dans le corps avec la fumée de tabac. La probabilité de conception est réduite d'environ la moitié (selon la fréquence à laquelle le tabagisme avant la grossesse).

Chez les femmes ayant cette mauvaise habitude, des irrégularités menstruelles sont beaucoup plus souvent observées, l'ovulation se produit moins souvent et la ménopause se produit plus rapidement..

Soit dit en passant, le tabagisme est dangereux avant la grossesse, non seulement pour la femme enceinte, mais aussi pour le père. Chez les hommes qui fument, la qualité du sperme se détériore (il contient moins de spermatozoïdes viables), ils souffrent souvent d'impuissance (surtout pour les hommes qui fument non seulement, mais souffrent également d'hypertension).

Tabagisme au premier trimestre de la grossesse

Si une femme ne prévoit pas d'enfant et ne surveille pas particulièrement son cycle mensuel, il se peut qu'elle ne remarque pas immédiatement qu'elle est déjà en position. Ainsi, le tabagisme habituel continue avant la grossesse et après le début. Qu'est-ce que cela menace? Comme vous le savez, les toutes premières semaines de développement embryonnaire sont les plus dangereuses en termes de développement de diverses pathologies intra-utérines, ainsi que de probabilité de fausse couche et de fausse couche. Même un changement brusque de climat ou de stress peut provoquer un avortement spontané, sans parler du tabagisme, surtout s'il est fréquent (plus de 5 cigarettes par jour). Les méfaits du tabagisme dépendent en grande partie du nombre de cigarettes fumées, ainsi que de l'âge gestationnel et d'autres facteurs indésirables qui se produisent. Ainsi, le tabagisme peut provoquer des malformations chez les enfants dont les mères (fumeuses) ont plus de 35 ans, car à cet âge et sans fumer, le risque de donner naissance à un enfant inférieur est accru. Pour cet âge, le tabagisme et la grossesse sont une combinaison très dangereuse, car porter un enfant est un fardeau considérable pour le système cardiovasculaire, et le tabagisme ne fait qu'aggraver ce fardeau, exacerbe les maladies chroniques et en entraîne de nouvelles..

Tout en fumant des cigarettes, ainsi que quelque temps après cela, les vaisseaux restent dans un état rétréci. Ainsi, pendant cette période, l'enfant peut ne pas recevoir suffisamment d'oxygène et de nutriments, ce qui peut entraîner sa mort si nous parlons des premiers stades. Dans les derniers, l'hypoxie chronique devient la cause de maladies congénitales. Soit dit en passant, il a été scientifiquement prouvé que les fumeurs sont plus susceptibles d'avoir des enfants ayant des défauts de développement tels que fente palatine, fente labiale, etc. Ils disent que cela est dû à un manque d'oxygène pendant la vie fœtale. Laissez ces défauts être traités chirurgicalement maintenant, mais vous pouvez vous passer de la chirurgie si vous ne fumez pas.

Tabagisme en fin de grossesse

Si vous fumez plus de 5 à 10 cigarettes par jour pendant la grossesse, cela peut provoquer des pathologies telles que le décollement placentaire, qui mettent la vie en danger non seulement pour le bébé, mais aussi pour sa mère. Avec un décollement placentaire, un saignement sévère commence, qui ne peut être arrêté que par la chirurgie. Pendant de longues périodes, les médecins ont recours à une césarienne d'urgence, mais il est possible de sauver l'enfant dans de rares cas, et ceux qui survivent restent souvent handicapés, donc lorsque le placenta est détaché, le fœtus subit une hypoxie aiguë. Imaginez avoir la bouche et le nez pincés, combien vous pouvez vous étirer sans oxygène?

La grossesse et le tabagisme en combinaison provoquent une exacerbation de l'hypertension, si elle se produit. Mais même si ce n'est pas le cas, le tabagisme peut être le premier oiseau qui entraînera le développement d'une toxicose tardive (gestose) - également une complication très grave qui menace la vie d'une femme si un traitement rapide n'est pas suivi..

Si vous fumez pendant la grossesse, vous ne pouvez pas en informer l'enfant avant la date limite fixée par le médecin. Très souvent, les mères fumeuses, qu'elles accouchent pour la première fois ou non, ont un accouchement prématuré. Nous pensons que cela ne vaut pas la peine de parler de la complexité de prendre soin d'un bébé prématuré. Et les bébés profondément prématurés grandissent très rarement en termes de santé. De plus, des changements dystrophiques du placenta sont observés chez les femmes fumeuses en raison de l'influence négative des substances nocives contenues dans les cigarettes. Ainsi, un placenta fonctionnant mal ne peut pas fournir des nutriments et de l'oxygène dans des quantités normales d'un bébé, et donc - un bébé même né à temps a un poids et une taille inférieurs à la moyenne.

Dans les cas graves, les bébés mort-nés peuvent naître même en fin de grossesse. Encore une fois, le tabagisme joue un rôle important ici, ce qui, en combinaison avec d'autres facteurs défavorables, par exemple, la consommation de boissons alcoolisées, des infections et d'autres maladies, peut entraîner la mort fœtale. Des études montrent que le risque de donner naissance à un enfant mort est plus élevé même pour les femmes qui fument 4 cigarettes par jour, et cela n'a pas vraiment d'importance - cigarettes légères ou fortes.

Après la naissance

Bien que le sujet de notre article soit la grossesse et le tabagisme, il vaut toujours la peine de décrire ce qui arrive aux enfants dont le sang a reçu des substances nocives des cigarettes fumées par leur mère. Ces enfants sont à haut risque d'avoir diverses maladies pulmonaires - asthme, bronchite, tendance à la pneumonie. Ce risque devient encore plus grand si, après la naissance, le bébé devient un fumeur passif.

Vous avez sûrement entendu parler d'une mort subite du nourrisson. À l'âge de 1 an, pour certains enfants, pour une raison quelconque, le cœur cesse de battre. Les causes exactes de ce terrible phénomène ne sont pas connues des médecins, mais des études ont montré que cela se produit plus souvent dans les familles avec une mère qui fume..

Mais même si les conséquences du tabagisme ne sont pas immédiatement perceptibles, vous ne devez pas dire à vos amis que cette habitude n'affecte pas la santé des enfants. Peut-être que vous avez juste de la chance, ou peut-être que les conséquences apparaîtront plus tard lorsque l'enfant ira à la maternelle et à l'école. Inattention, conflit, comportement agressif, mauvaise mémoire - ce n'est pas une liste complète des problèmes probables..

Dois-je arrêter

Avec ce qui se passera si fumer pendant la grossesse est compréhensible. Mais ils disent que le lancer n'aura pas d'effet positif sur le corps de l'enfant. Il y a une épée à double tranchant. Si la mère fume beaucoup - plus qu'un paquet par jour, l'enfant devient également accro à la nicotine et dans ce cas cela ne vaut pas la peine de renoncer fortement, il vaut mieux réduire progressivement, systématiquement le nombre de cigarettes fumées. Si leur nombre est initialement beaucoup plus petit, il vaut mieux refuser. Vous ne regretterez pas! Même si vous fumez depuis longtemps, rappelez-vous que la dépendance à la nicotine disparaît en quelques jours, et la reconnaissance psychologique aidera à surmonter le fait que l'enfant va maintenant bien, et une fois fumé, c'était mauvais. Si vous lisez les forums des femmes, vous pouvez vous assurer que vous débarrasser de cette mauvaise habitude est plus facilement être dans une position intéressante. La prise de conscience de la responsabilité + la toxicose peut abandonner les cigarettes rapidement et sans stress. Mais il vaut mieux oublier de fumer avant la grossesse, ce sera plus facile pour vous, et l'enfant ne souffrira pas.

Tabagisme pendant la grossesse: mythes, conséquences, modes de refus

Le tabagisme est une habitude très mauvaise et très forte. Malheureusement, certaines femmes ne sont pas prêtes à renoncer à la cigarette même pendant la grossesse, mais c'est le tabagisme pendant la grossesse qui représente le plus grand danger pour la vie du fœtus et le bien-être de la future femme.

Malheureusement, les femmes enceintes ne voient pas dans les cigarettes une menace directe pour la vie et la santé d'un enfant se développant dans l'utérus, et les interdictions des médecins le considèrent comme une précaution inutile. Afin que vous puissiez évaluer l'étendue réelle du problème, dans l'article, nous parlerons de la façon dont le tabagisme affecte le fœtus pendant la grossesse, du danger de fumer pendant la grossesse et de la façon d'arrêter rapidement de fumer pendant la grossesse..

Pourquoi arrêter de fumer pendant la grossesse

Il existe une idée fausse selon laquelle le passage à des cigarettes légères pendant la grossesse peut minimiser les effets nocifs du tabagisme sur le fœtus. En fait, la dose de nicotine dans les cigarettes légères n'est pas beaucoup plus faible que dans les cigarettes ordinaires, et la teneur en goudron toxique et en composés toxiques dans la fumée de tabac est presque la même.

Même si vous ne fumez que 2 à 3 cigarettes par jour, la nicotine reçue sera suffisante pour mettre en danger la vie et la santé du bébé. Par conséquent, pendant la grossesse, il est important de ne pas réduire la dose quotidienne de nicotine consommée, mais d'arrêter complètement de fumer.

Pour de nombreuses femmes, afin de comprendre pourquoi il vaut la peine d'arrêter de fumer pendant la grossesse, il est important de comprendre comment le tabagisme de la mère affecte le fœtus. Un petit enfant à l'intérieur d'une femme est sans défense - son sort dépend entièrement de l'état et du mode de vie de sa mère.

Les effets néfastes du tabagisme au cours des premières semaines de grossesse sont maximaux - le placenta n'est pas encore formé et n'est pas prêt à protéger le fœtus de la pénétration des toxines du sang de la mère. Lorsque la formation du placenta est terminée, il devient la seule artère nourrissante et le principal protecteur du bébé. Mais ne pensez pas que fumer au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse est sûr.

Le placenta relie la circulation sanguine maternelle à la circulation sanguine du fœtus, transmettant les nutriments du corps de la femme au bébé et empêchant en même temps l'écoulement de la plupart des composés toxiques qui peuvent nuire au fœtus. Cependant, lors du tabagisme, de la consommation d'alcool ou d'autres substances nocives, le placenta ne résiste pas à tant de toxines - en conséquence, le fœtus et le placenta lui-même souffrent.

L'effet du tabagisme maternel sur l'évolution de la grossesse et le fœtus

La pratique montre que fumer pendant la grossesse entraîne un certain nombre de conséquences négatives:

  • Placenta previa. Chez les femmes qui fument, le placenta est souvent situé trop près de l'utérus (et parfois le bloque partiellement ou complètement), ce qui menace son détachement, la naissance prématurée, à l'exception de l'option de naissance naturelle, et les saignements de naissance graves. Si le placenta previa chez une femme qui fume n'est pas diagnostiqué en temps opportun ou n'est détecté que pendant l'accouchement, il peut entraîner la mort de la mère et du fœtus.
  • Violation de la forme et des fonctions du placenta. Chez les femmes qui fument, le placenta change - il devient moins élastique et plus rond. Le flux sanguin naturel est perturbé, ce qui nuit à la nutrition du fœtus et lui fournit de l'oxygène. L'hypoxie fœtale chez les femmes qui fument est beaucoup plus fréquente que chez les non-fumeuses enceintes.
  • Le vieillissement prématuré du placenta et ses crises cardiaques ponctuées ou étendues. Le tabagisme pendant la grossesse augmente considérablement le risque de vieillissement prématuré du placenta. De plus, l'infarctus placentaire chez les femmes fumeuses est un phénomène assez courant, tandis que chez les non-fumeuses enceintes, ce problème est extrêmement rare.
  • Fausse couche spontanée, naissance prématurée, mort fœtale. C'est le tabagisme pendant la grossesse qui provoque le plus souvent des fausses couches ou des naissances prématurées. L'effet des toxines sur un enfant sans défense et une violation grave du métabolisme placentaire due au tabagisme pendant la grossesse entraînent la mort fœtale.
  • Petits enfants. Si la future mère n'a pas pu arrêter de fumer pendant la grossesse, son bébé est plus susceptible de naître avec un faible poids corporel, mais c'est précisément le poids corporel du bébé à la naissance qui détermine souvent sa viabilité et son état de santé.
  • Malformations du fœtus. Le tabagisme pendant la grossesse augmente considérablement le risque de développer de graves anomalies fœtales. Parmi ces pathologies, les plus courantes sont: les problèmes cardiaques, les troubles de la formation de l'appareil osseux, les maladies du foie et d'autres organes.
  • L'inhibition du développement intellectuel, des anomalies psychologiques, une tendance à la dépendance à la nicotine chez un enfant sont toutes les conséquences du tabagisme pendant la grossesse. De plus, les enfants nés d'une mère qui fume plus souvent que d'autres ont des problèmes d'apprentissage - ils perçoivent les informations de façon plus mauvaise, réagissent mal à la discipline et sont distraits et incapables. De plus, ces enfants sont plus susceptibles de souffrir d'excitabilité nerveuse, ont des difficultés à communiquer avec leurs pairs et les aînés.

Est-il vrai qu'une femme qui fume longtemps ne devrait pas arrêter de fumer pendant la grossesse?

De nombreuses fumeuses se rassurent qu'elles ne devraient pas arrêter de fumer en raison d'une trop forte dépendance à la nicotine. Étonnamment, de nombreux médecins le pensent également. L'arrêt présumé du tabagisme dans ce cas provoque un stress sévère et une menace pour la grossesse.

Cependant, l'impact négatif du stress sur le fœtus est négligeable par rapport aux dommages causés à un bébé à naître par l'utilisation régulière de nicotine, donc il est nécessaire d'arrêter de fumer pendant la grossesse - quelle que soit la durée pendant laquelle vous fumez.

Le mythe proclamant qu'une femme qui fume pendant une longue période de grossesse ne devrait pas renoncer à la cigarette a été inventé par des femmes de mauvaise volonté qui ne se soucient pas de la santé de leurs enfants à naître. Une femme qui n'est pas indifférente à la vie et à la santé de son bébé trouvera toujours le courage d'abandonner au moins temporairement une habitude dangereuse.

Comment arrêter de fumer pendant la grossesse

Une personne ordinaire a plusieurs façons d'arrêter de fumer - la plupart sont basées sur une diminution progressive de la dose quotidienne de nicotine. Cependant, lorsqu'une femme qui fume découvre qu'elle est en mesure de le faire, elle devrait abandonner complètement les cigarettes dès que possible..

Plus la future mère arrête de fumer, plus ses chances de grossesse à terme et de naissance d'un bébé en bonne santé physique et mentale sont élevées. Il est évident que les méthodes d'élimination progressive des cigarettes pendant la grossesse sont applicables.

Il est nécessaire de consulter un gynécologue ou un psychiatre-narcologue, car différentes recommandations peuvent être données sur la durée de la grossesse et la durée de la dépendance à la nicotine.

Ainsi, par exemple, pendant la grossesse, la gomme à la nicotine et les pansements sont complètement exclus. Il est également déconseillé d'arrêter de fumer pendant la grossesse avec une cigarette électronique - les liquides à fumer contiennent des doses élevées de nicotine. En outre, la technologie pour la production de cigarettes électroniques et de liquides pour eux est encore mal étudiée et non certifiée, de sorte que l'utilisation de substances cancérigènes n'est pas exclue..

Il s'avère que pendant la grossesse, vous ne devez arrêter de fumer que dans un seul sens - jeter toutes les cigarettes et être patiente. Il est difficile d'imaginer qu'une future maman heureuse peut ne pas avoir assez de volonté pour arrêter de fumer pour donner naissance à un bébé en bonne santé.

L'ennui encourage généralement les gens à cesser de fumer, et les femmes enceintes ont un grand avantage à cet égard - la période de grossesse (en particulier la première) est toujours très remplie de nouveaux sentiments positifs, de sentiments, de courses agréables, de rencontres, de rencontres avec de nouvelles personnes intéressantes.

Et si vous fumez un peu pendant la grossesse?

De nombreuses fumeuses enceintes essaient d'adhérer au «juste milieu» - pour réduire au minimum le nombre de cigarettes fumées, mais continuent en même temps à fumer jusqu'à la naissance même. Mais une telle mesure suffit-elle?

Bien sûr, si vous fumez un peu pendant la grossesse, le bébé recevra beaucoup moins de nicotine, mais... Premièrement, cette quantité de nicotine est suffisante pour entraîner un dysfonctionnement du placenta, provoquer une hypoxie fœtale ou diverses malformations. Deuxièmement, il est probable qu'un nouveau-né héritera de la dépendance à la nicotine d'une mère qui fume. Troisièmement, la femme enceinte et le fœtus seront soumis à un stress intense tous les jours - une femme sera nerveuse pendant des heures en prévision d'une pause «légitime» de la fumée.

Par conséquent, ne demandez pas au gynécologue si vous pouvez fumer un peu pendant la grossesse. Quelle que soit sa réponse, il n'inversera pas les effets néfastes même de petites doses de nicotine sur votre bébé.

Conclusion

Le tabagisme pendant la grossesse est une énorme menace pour la vie du bébé à naître et sa santé - à la fois physique et mentale. Il est prouvé qu'une grossesse se déroulant dans le contexte d'une forte dépendance à la nicotine peut entraîner une fausse couche, une naissance prématurée, la naissance d'un petit enfant ou d'un enfant inférieur. Dans les cas les plus difficiles, la mère et l'enfant risquent de mourir pendant l'accouchement.

Afin de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé, il est recommandé d'arrêter de fumer au moins 6-12 mois avant la grossesse prévue. Si vous ne pouviez pas abandonner la cigarette avant la conception ou la grossesse était une agréable surprise pour vous, il est important d'arrêter de fumer dès que possible.

Publications Sur L'Asthme