Le nez d'une personne peut être appelé une sorte de «distributeur»: c'est ici que se trouvent les entrées de diverses cavités, cachées à la fois profondément dans la cavité du crâne et situées sous les os du visage. Dans leur travail, ces structures peuvent sécréter divers fluides; divers exsudats peuvent également se produire pendant l'inflammation ou le développement d'un processus tumoral.

Ces produits de l'activité vitale normale ou pathologique du nez lui-même ou des sinus qui s'y ouvrent - c'est la décharge du nez. Leur caractère aidera à comprendre ce qui ne va pas avec le corps. Et des symptômes supplémentaires peuvent s'orienter un peu dans la localisation..

Un peu d'anatomie

La cavité nasale est située entre les orbites et la cavité buccale. Extérieurement, il s'ouvre avec les narines, tandis que le nez situé derrière le pharynx communique par deux ouvertures - le choan.

La paroi postérieure-supérieure de la cavité nasale est formée d'os, sur lesquels repose directement le cerveau, d'autre part. Directement sur le dessus du nez, séparé par un septum osseux, se trouve l'os frontal. La paroi externe est formée de plusieurs os, dont le principal est l'os de la mâchoire supérieure.

Sur la base osseuse des parois extérieures se trouvent 3 os fins, de forme ressemblant à l'habitation des moules de moules. Ils sont appelés concha nasale et divisent l'espace près de la paroi externe en trois traits: inférieur, moyen et supérieur. Leurs fonctions sont différentes.

La concha nasale ne couvre pas complètement l'espace entre la paroi externe de la cavité et le septum nasal. Par conséquent, les 3 voies nasales décrites n'existent pas tout le long du «tunnel», qui est notre nez, mais ne partagent qu'un petit espace près de sa paroi externe (c'est-à-dire opposée à la cloison). L'air qu'une personne inhale tombe dans ces passages et dans l'espace libre à proximité - le passage nasal général.

Tous les os (à l'exception de sa paroi inférieure) contiennent une ou plusieurs voies respiratoires - des sinus. Ils ont des connexions osseuses avec l'un des trois voies nasales - anastomose.

Communiquant avec des cavités ou des organes, les os du crâne sont recouverts de muqueuse. Il s'agit d'un tissu riche en vaisseaux, qui gonfle lorsqu'il est endommagé ou enflammé, ce qui réduit la distance entre lui-même et les structures voisines. Oedème dans l'anastomose, la muqueuse se ferme et divise le nez avec des sinus. Cela perturbe la respiration nasale et ferme l'inflammation présente dans les sinus. Et si ce dernier aura un caractère purulent, et ne sera pas supprimé par les antibiotiques, le contenu sous pression tentera de trouver une autre issue, pénétrant dans les vaisseaux du cerveau ou directement vers sa substance.

La concha nasale supérieure et moyenne ne sont pas des os séparés, mais des excroissances de l'os ethmoïde. S'ils sont trop gros, respirer d'un côté est difficile.

La muqueuse est hétérogène dans différentes parties du nez, ce qui permet de la diviser en zones respiratoires et olfactives. Dans le premier entre les cellules de l'épithélium cylindrique, équipées de cils, aidant à éliminer la poussière, il y a des cellules qui produisent du mucus.

Ce dernier est nécessaire pour lier efficacement les particules microbiennes et fines qui sont tombées de l'extérieur avec l'air, puis les faire sortir. Dans la partie antérieure du septum, plus à droite, il y a un réseau spécial d'artères, dans la paroi desquelles il y a peu de fibres élastiques et musculaires. Par conséquent, avec de petites blessures, son séchage excessif avec de l'air ou des médicaments vasoconstricteurs, une augmentation de la pression artérielle, des saignements se produisent.

Sur la surface interne de la conque nasale inférieure, ainsi que dans les sections antérieures de la conque moyenne, il y a du tissu caverneux, composé de veines riches en muscles. Lorsqu'elles sont exposées à l'air froid, effectuant des exercices musculaires, la lumière de ces veines change. En conséquence, le tissu caverneux gonfle, rétrécissant le passage nasal, ou se dilate, augmentant sa lumière. Elle le fait instantanément.

Les veines à travers lesquelles s'écoule la sortie de la cavité nasale, traversent le ciel, puis donnent des branches qui se jettent directement dans l'un des sinus (grosse veine non tombante) situé dans la cavité crânienne.

Le passage nasal supérieur est la zone où se situe la zone olfactive. Ici, à travers les ouvertures spéciales de l'os ethmoïde, les extrémités des nerfs olfactifs pénètrent dans la cavité crânienne. Cette zone touche directement la dure-mère, par conséquent, si une blessure se produit ou une anomalie dans le développement de cette dernière, le liquide céphalorachidien - le liquide céphalorachidien peut s'écouler par ces ouvertures dans le nez. Ce phénomène est appelé liquorrhée. C'est également cette zone qui représente le danger d'infection de la cavité nasale à la cavité crânienne.

Normalement, les deux moitiés du nez ne peuvent pas respirer de la même façon 24 heures sur 24: l'une ou l'autre moitié respire mieux, donnant la possibilité de reposer la moitié voisine.

Une instillation prolongée du nez par des gouttes perturbe le mouvement des cils sur les cellules de la zone respiratoire du nez (voir la liste de toutes les gouttes, vaporisations dans le nez avec un nez qui coule).

Écoulement nasal

Une cause possible de la maladie indiquera la couleur de la décharge, qui peut être jaune, blanche, transparente, rouge, verte, ainsi que la nature de l'exsudat - muqueux, liquide, sanglant. Il est également important de considérer les symptômes qui l'accompagnent..

Morve jaune

Cette couleur a un écoulement purulent du nez, qui accompagne les maladies suivantes:

Sinusite

Cette maladie, lorsqu'une inflammation de la muqueuse du sinus maxillaire se produit, peut être aiguë et chronique. Elle se développe rarement d'elle-même, étant une complication du rhume, de la grippe, de la scarlatine, de la rougeole, d'autres maladies, ainsi que de l'inflammation des molaires, dont les racines sont situées directement dans le sinus.

La sinusite peut être suspectée lorsque les symptômes d'un rhume ont «traîné», ou 5 à 7 jours après son apparition, lorsque les signes de la maladie semblent avoir disparu, la température augmente à nouveau (ou pour la première fois), et des écoulements muqueux jaunes du nez apparaissent, avec une douceur désagréable ( Odeur "purulente"). Cela s'accompagne généralement d'une sensation unilatérale de plénitude de la moitié du visage, de douleurs dans les zones buccales et frontales. En appuyant sur la zone sous l'œil ou en tapotant dessus, la douleur s'intensifie généralement, elle peut céder à l'arcade sourcilière. Un gonflement de la peau de la joue et de la paupière inférieure avec sa rougeur et sa fièvre au-dessus peut également être visible..

Avec une sinusite de nature chronique pendant la période de rémission, il n'y aura pas d'écoulement significatif, de température ou de signes d'intoxication. La maladie se manifestera par une aggravation de l'odeur, une sensation de lourdeur du côté de l'inflammation. Dans la période d'exacerbation, la même symptomatologie sera observée qu'avec la sinusite aiguë.

Rhino-étmoïdite aiguë

Ce mot est appelé inflammation des sinus profonds - le labyrinthe ethmoïde. Elle se produit également comme complication de la rhinite et se manifeste par les symptômes suivants:

  • maux de tête lancinants dans le front, le nez, les orbites;
  • mal de tête renversé, pire la nuit;
  • une sensation de plénitude, de plénitude dans les profondeurs du nez, dans la zone fronto-orbitale;
  • la respiration nasale est difficile;
  • morve transparente au début, devient progressivement mucopurulente, jaune;
  • violation de l'odeur;
  • gonflement de la paupière d'un œil, rougeur de la protéine de l'œil;
  • il peut y avoir une douleur à la racine du nez d'un côté;
  • fièvre, appétit diminue.

Sinusite frontale aiguë

L'inflammation de la membrane muqueuse du sinus frontal s'accompagne de tels symptômes (sinusite frontale):

  1. douleur constante ou lancinante au front, qui se dégage de l'œil et, pour ainsi dire, profondément dans le nez;
  2. éclatement dans la zone des sourcils et de la cavité nasale;
  3. larmoiement du côté "malade";
  4. lorsque des vasoconstricteurs sont utilisés (Nazivin, Nazol, Galazolin), des gouttes dans le nez, lorsque la morve jaune sort, un soulagement se fait sentir. Lorsqu'une personne cesse de les utiliser ou que le pus dans le sein devient si épais qu'il ne sort pas même avec l'ouverture complète de l'anastomose (c'est pour cela que les gouttes ont été conçues), une augmentation répétée de la température, une détérioration en termes de faiblesse croissante, une léthargie peut être notée;
  5. l'arc sourcilier, la racine du nez et la zone rose dans le coin interne de l'œil peuvent gonfler. La peau à ces endroits est douloureuse en palpant..

Inflammation aiguë du sinus sphénoïde

Une telle maladie survient le plus souvent comme complication d'une rhinite aiguë causée par des virus ou des bactéries et survient chez les personnes allergiques. Ce n'est pas toujours facile à soupçonner, en raison du sinus profond et de sa proximité avec les structures cérébrales..

La pathologie se manifeste par les symptômes suivants:

  • pression et éclatement dans les sections profondes du nez, s'étendant aux zones voisines et aux orbites;
  • les douleurs dans ces régions, qui donnent au front, à la couronne, aux tempes, sont constamment poursuivies;
  • diminution de l'odorat;
  • vision diminuée;
  • des nausées aiguës et des vomissements surviennent périodiquement;
  • larmoiement
  • rougeur des protéines oculaires;
  • photophobie;
  • écoulement muqueux, puis acquérez un caractère purulent et une couleur jaune;
  • augmentation de la température à des nombres élevés avec ses fluctuations dans le sens de valeurs plus ou moins importantes de 1,5 à 2 degrés;
  • perte d'appétit;
  • insomnie.

Vert morve

La morve verte peut être normale, avec le passage du deuxième stade de la rhinite catarrhale aiguë au troisième. Dans ce cas, un nez qui coule devient moins abondant et l'état général s'améliore. Si, au contraire, les signes d'intoxication augmentent, la température corporelle augmente, les nausées se développent, il est probable qu'un des types de sinusite se soit développé qui doit être diagnostiqué et traité de toute urgence avant qu'il ne provoque des complications graves telles que l'otite moyenne, la méningite ou la formation d'abcès dans la substance cérébrale.

couleur blanche

La décharge blanche accompagne de telles pathologies:

  • rhinite allergique;
  • forme initiale de l'une des sinusites;
  • inflammation des végétations adénoïdes;
  • la présence de polypes dans la cavité nasale ou les sinus;
  • complication des infections virales respiratoires aiguës par l'ajout de microflore fongique.

Écoulement nasal clair

Ce symptôme est caractéristique des maladies décrites ci-dessous..

Rhinite aiguë

Il s'agit d'une maladie appelée «rhume», qui survient à la suite de l'entrée de virus sur la muqueuse, moins fréquemment des bactéries ou des champignons. Prédisposer à la survenue de rhinite aiguë, d'hypothermie, d'immunité diminuée après la prise de médicaments hormonaux ou anticancéreux, de blessures (notamment industrielles: lors du travail du bois, en production chimique).

Les deux moitiés du nez sont affectées. Initialement - de plusieurs heures à 2 jours - dans le nez et le nasopharynx commence à pincer, chatouiller, brûler. Une gêne, une sévérité et des douleurs dans la tête apparaissent, une faiblesse survient, l'appétit diminue, la température peut augmenter.

Au fil du temps, il y a une morve aqueuse abondante de la cavité nasale, portant un caractère séreux-muqueux, la respiration est difficile. En même temps, la congestion et les acouphènes peuvent être ressentis..

Au 4-5ème jour de la maladie, une morve claire est remplacée par une décharge dense du nez, elle devient plus facile à respirer et l'état général s'améliore.

Les symptômes cessent après 7 à 10 jours de maladie.

Forme allergique de la rhinite vasomotrice

Il existe une forme permanente (toute l'année), saisonnière et professionnelle de la maladie. Le premier est associé aux allergènes ménagers, le second - à la floraison de certaines plantes, le troisième - aux activités professionnelles.

La maladie se caractérise par une triade de symptômes les plus sévères le matin:

  1. Des crises d'éternuements se développent périodiquement..
  2. Une forte décharge «d'eau» apparaît par le nez.
  3. Difficulté à respirer par le nez, démangeaisons et chatouilles.

L'asthme bronchique, l'intolérance aux médicaments, en particulier l'acide acétylsalicylique, les bronchites fréquentes parlent en faveur de la rhinite vasomotrice.

Le stade initial de toute sinusite

Avant l'apparition de pus ou d'impuretés de sang et de pus jaune avec du mucus, la sinusite, la sinusite frontale, l'ethmoïdite ou la sphénoïdite commence par l'apparition de sécrétions muqueuses transparentes.

Isolement du liquide céphalo-rachidien

Si une personne a subi une blessure au crâne, elle a dû faire des opérations (y compris des perforations des sinus) sur le crâne, elle a souffert de méningite ou de méningo-encéphalite, elle est diagnostiquée avec Hydrocéphalie, un liquide céphalo-rachidien peut être libéré dans la cavité nasale par un défaut dans les méninges solides (externes). Il s'agit d'un liquide clair, non muqueux et pas comme de la morve lors des premières manifestations du SRAS. Il se détache le plus souvent le matin, accompagne le torse du corps et l'exercice.

Un tel symptôme dit que vous devez effectuer une tomodensitométrie de la cavité crânienne, selon les résultats, consultez les neurochirurgiens. Un traitement chirurgical des causes de cette condition est nécessaire, sinon tout nez qui coule risque de se terminer par une méningite ou une inflammation de la substance cérébrale, qui est mortelle.

Écoulement nasal épais

Dans le cas d'un écoulement purulent jaune ou vert épais, on peut parler d'inflammation purulente des sinus (elles sont décrites dans la rubrique "Couleur jaune de la morve"). Si l'exsudat sécrété est de nature légèrement muqueuse, il peut s'agir:

Rhinite catarrhale chronique

La respiration nasale est perturbée, les écoulements semblent peu abondants, ne contiennent que du mucus ou peuvent être mucopurulents. Il devient plus difficile de respirer le froid. Si vous vous allongez sur le côté, pose la moitié sous-jacente du nez. Symptômes tels que perte d'appétit, nausées, fièvre - non.

Rhinite hypertrophique chronique

Dans ce cas, la respiration nasale est constamment difficile, non facilitée par l'instillation de gouttes vasoconstrictives telles que "Galazolin", "Naftizin", "Nazivin", "Xilo-Mefa". Une morve muqueuse transparente se détache constamment. De plus, la tête fait périodiquement mal, le goût et l'odeur diminuent, la bouche sèche et l'oropharynx sont notés..

Si la morve ne s'arrête presque pas

Les conditions dans lesquelles une décharge constante est notée sont les suivantes:

  1. Rhinite catarrhale chronique.
  2. Rhinite hypertrophique chronique.
  3. Forme neurovégétative de la rhinite vasomotrice.

Un grand nombre de morve

L'apparition d'un écoulement abondant est caractéristique de:

  • réactions à l'air sec dans la pièce: alors un nez qui coule n'est accompagné d'aucun autre symptôme, passe rapidement;
  • rhinite allergique;
  • le stade initial de la rhinite catarrhale aiguë, qui survient le plus souvent avec des infections virales respiratoires aiguës;
  • le stade initial de toute sinusite: sinusite, ethmoïdite, frontite;
  • pathologie des vaisseaux du plexus de Kisselbach;
  • écoulement de liquide céphalo-rachidien de la cavité nasale (un tel écoulement "d'eau" se produit souvent le matin, soulageant la pression intracrânienne).

Morve avec du sang

Un écoulement sanglant du nez est caractéristique de:

  • blessures du nez, pour lesquelles des dommages à la muqueuse du doigt peuvent être envisagés, surtout si une personne souffre de rhinite atrophique chronique;
  • interventions chirurgicales dans la cavité nasale;
  • blessures par balle de cette zone;

se produisant «à partir de zéro», sans blessures visibles, la morve avec du sang peut être une manifestation:

  • hypertension artérielle;
  • l'athérosclérose;
  • maladie du rein
  • diverses pathologies du système de coagulation sanguine;
  • angiomes ou papillomes de la cavité nasale;
  • angiofibrome juvénile du nasopharynx;
  • cancer (une tumeur du tissu épithélial) ou sarcome (une tumeur du cartilage, des os) de la cavité nasale. L'apparition d'un «nez qui coule» est précédée d'un changement de forme du nez ou du visage;
  • ulcères de la cavité nasale résultant de la syphilis, de la tuberculose ou d'autres processus. Ces maladies s'accompagnent de leurs symptômes spécifiques: dans le cas de la syphilis, il y aura d'abord un élément primaire, puis une éruption rose pâle apparaîtra sur le corps. La tuberculose commence par des symptômes de faiblesse, de fatigue, de transpiration. La toux se joint à cela, il peut y avoir une hémoptysie;
  • grippe: dans ce cas, la température augmentera, des frissons se produiront, des douleurs se feront sentir dans les muscles et les os;
  • hypo ou carence en vitamine vitamine C;
  • saignement du nez, survenant au lieu des menstruations (par procuration) ou avec (compétition);
  • une combinaison de faiblesse des vaisseaux de la paroi nasale et d'une diminution de la pression barométrique;
  • surchauffe du corps;
  • effort physique intense.

Diagnostic des symptômes concomitants

Si la défaite - catarrhale ou purulente - des sinus paranasaux s'accompagne d'un mal de tête de localisation variée, alors les pathologies suivantes se manifestent par des douleurs au nez et un écoulement de pus à partir de là:

  • Ébullition. C'est la suppuration du follicule pileux, qui sont nombreux dans les parties initiales de la cavité nasale. Lorsqu'elle apparaît, une douleur locale est notée, aggravée par le toucher du nez. La température peut augmenter. Une autopsie d'une ébullition se manifeste par la libération de pus avec des impuretés de sang.
  • Perforation du septum nasal avec suppuration. Un tel processus se produit en raison d'une blessure au nez, d'un abcès non ouvert de la cloison nasale, parfois d'une rhinite atrophique. En plus de la douleur et des écoulements de pus, il n'y a pas d'autres symptômes: l'état général souffre légèrement, il n'y a pas de maux de tête.
  • Abcès du septum. Il y aura un gonflement visible du nez, des douleurs à la palpation.

Si la douleur dans le nez s'accompagne d'un écoulement du nez avec du sang, nous pouvons parler de:

  • perforation simple ou récente du septum;
  • hématome septal;
  • une tumeur localisée dans le septum ou le cartilage du nez.

Si la douleur dans le nez s'accompagne d'un écoulement clair, cela peut être le résultat de:

  • brûlures de la muqueuse avec des gouttes ou un liquide de température chaude;
  • lésion mécanique de la muqueuse;
  • névralgie nasale: dans ce cas, des douleurs paroxystiques se produisent dans le nez, les yeux et le front. L'état général n'est pas violé et lors d'une attaque, une grande quantité de sécrétion aqueuse est séparée, ainsi que des larmoiements. Des éruptions cutanées peuvent apparaître sur le nez.

Caractéristiques du nez dans l'enfance

La structure du nez chez l'enfant est légèrement différente de l'adulte:

  • Tous les passages nasaux sont plus étroits et la conque inférieure s'étend jusqu'au fond de la cavité nasale. Par conséquent, même avec un petit gonflement de la muqueuse, il est déjà difficile pour l'enfant de respirer. Cela est particulièrement mauvais chez les enfants jusqu'à un an: avec des difficultés de respiration nasale, le bébé ne pourra pas téter un sein ou un biberon.
  • Le tube auditif est une structure qui communique la cavité nasale avec l'oreille, située horizontalement. Par conséquent, avec une inflammation du nez, lorsque la respiration nasale est altérée, d'excellentes opportunités sont créées pour jeter du mucus infecté dans la cavité de l'oreille avec une infection de cette dernière. De plus, la rhinite avec otite moyenne peut être complétée en utilisant des sprays avec un atomiseur puissant (comme AquaMaris) pour laver le nez des enfants de moins de 5 ans. Chez ces bébés, l'utilisation de solutions salines sous forme de gouttes est optimale.
  • Les enfants développent souvent une hypertrophie de l'amygdale pharyngée (adénoïdes). Augmentant suffisamment, ils sont capables de perturber mécaniquement l'écoulement des fluides des sinus ou de devenir un habitat pour les microbes.
  • Chez les enfants de moins de 3 ans, la plaque par laquelle les nerfs olfactifs pénètrent dans le nez n'est pas un os, mais un tissu conjonctif dense (fibreux), qui s'ossifie à l'âge de 3 ans. En raison des différents taux de développement du cartilage et du tissu osseux du septum, des excroissances semblables à des pointes ou à des crêtes peuvent apparaître dessus, ce qui interfère avec la respiration.
  • Le tissu caverneux riche en veines musculaires mûrit complètement à l'âge de 6 ans.
  • Dans la membrane muqueuse du septum, un organe rudimentaire olfactif supplémentaire peut exister pendant un certain temps. Il ne sait pas augmenter l'odorat, mais peut devenir une source de kystes et d'inflammations supplémentaires qui provoquent des écoulements nasaux chez un enfant.
  • Difficulté à respirer chez les enfants, lorsque vous devez respirer par la bouche, l'inhalation devient moins profonde, ce qui réduit la quantité d'oxygène fournie et provoque une hypoxie modérée. Existant depuis longtemps, un tel manque d'oxygène conduit au développement de processus pathologiques des systèmes vasculaire, hématopoïétique, nerveux et autres.
  • Dans les divisions postérieures du septum, il y a une bande de cartilage - une zone de croissance. S'il est endommagé (par exemple, lors d'interventions chirurgicales), cela peut provoquer une déformation du septum et du cartilage du nez, ce qui crée son apparence. L'ossification complète ne se produit que sur 10 ans.
  • Les sinus maxillaires, bien que non développés, sont présents dès la naissance sous la forme d'un petit espace, et peuvent devenir enflammés de 1,5 à 2 ans. Mais la sinusite débute généralement à partir de 5 à 6 ans.
  • Les sinus frontaux peuvent ne pas se développer du tout (cela se produit chez 10% des personnes). Si la cavité d'air dans cette zone est formée, elle peut s'enflammer à partir de 5 ans.
  • L'inflammation du sinus ethmoïdal (ethmoïdite) est possible dès un an.
  • L'inflammation de la membrane muqueuse du sinus sphénoïde (sphénoïdite) n'est possible qu'après 10 ans.

Causes de morve chez les enfants

Compte tenu de la section précédente, la morve chez un jeune enfant survient le plus souvent lorsque:

  • rhinite catarrhale aiguë, causée par des virus du groupe ARVI;
  • rhinite vasomotrice allergique (alors, comme dans le premier cas, c'est la morve liquide);
  • traumatisme de la membrane muqueuse de la cavité nasale par un corps étranger. Cela conduit à la décharge de sang du nez. Si le corps étranger était petit, il ne gênait pas la respiration, il n'a donc pas été vu ni retiré, des écoulements purulents et sanglants peuvent apparaître;
  • faiblesse des parois des vaisseaux de la cavité nasale;
  • les maladies de coagulation du sang ou des organes hématopoïétiques. Dans ce cas, comme dans le précédent, des saignements de nez périodiques sont notés.

Les bébés peuvent également développer une sinusite, le plus souvent - une sinusite. Une ébullition peut apparaître, et même une escarboucle de tissus mous du nez, qui est causée par le peignage avec des doigts sales. Différents types de rhinite chronique (hypertrophique, catarrhale) de moins de 7 ans se développent rarement.

Que faire lorsque des sélections apparaissent

Le traitement des écoulements nasaux dépend de leur cause, qui ne peut être déterminée que par un médecin ORL, parfois uniquement à l'aide d'études supplémentaires telles que la tomodensitométrie du nez et des sinus. Mais les premiers pas peuvent se faire à la maison, selon la nature de la morve.

Si la cause de la décharge n'est pas claire, mais ils sont transparents:

  • Rincer avec une solution de chlorure de sodium à 0,9% aussi souvent que possible, surtout si l'on soupçonne que la morve est provoquée par un virus ou un allergène. Il est optimal d'effectuer cette action aussi souvent que possible afin de «laver» un agent pathogène ou allergène possible de la muqueuse. De plus, vous pouvez effectuer une inhalation avec une solution saline à l'aide d'un nébuliseur. Chez les jeunes enfants, l'utilisation de vaporisateurs nasaux n'est pas applicable en raison du développement probable d'otite moyenne lorsque la solution pénètre dans le tube auditif.
  • Élimine tous les allergènes possibles, élimine les allergènes potentiels de l'alimentation.
  • Buvez un antihistaminique (Fenistil, Suprastin, Erius) à une dose spécifique à l'âge.
  • Instiller un vasoconstricteur avec un âge autorisé. Vous devez le faire trois fois par jour, mais pas plus de 3 jours.

Avec le développement de symptômes d'intoxication (nausées, faiblesse, perte d'appétit) ou l'apparition de sécrétions jaunes, blanches, vertes, orange, brunes ou mixtes:

  • consultez immédiatement un médecin;
  • Ne réchauffez pas le nez;
  • pour réduire la température ou l'anesthésie, vous pouvez prendre "Nise" ou "Nurofen" dans la posologie d'âge. "L'aspirine" ou l'acide acétylsalicylique ne sont pas autorisés pour une utilisation, en particulier dans l'enfance;
  • dans les situations d'urgence, lorsque vous ne pouvez pas vous rendre chez le médecin pendant ces jours, rincez-vous le nez avec une solution saline ou une autre solution saline, après quoi vous devez vous allonger, instiller 2 gouttes vasoconstrictives dans la narine, puis rejeter la tête en arrière, la tourner du côté «douloureux» et s'allonger 10 minutes. Faites-le avec l'autre narine.

Après cela, vous pouvez goutte à goutte avec un antibiotique: Ciprofloxacin, Okomistin, Dioxidin. Vous pouvez instiller une solution aqueuse de furatsilline avec des gouttes qui ont maintenant ouvert des anastomoses ou des gouttes préparées à partir d'ampoules avec des antibiotiques. Il est préférable de consulter l'ORL à ce sujet au moins par téléphone..

Morve (nez qui coule) avec du sang chez un adulte: causes

Un nez qui coule avec du sang, en règle générale, n'est pas une maladie indépendante. Il s'agit d'un symptôme d'une pathologie générale ou locale..
Un écoulement sanglant peut être causé par une violation locale du système vasculaire de la cavité nasale dans les maladies suivantes:

  • blessures
  • ingestion d'un corps étranger dans le nez;
  • changements dystrophiques dans la muqueuse;
  • courbure du septum du nez;
  • une anomalie dans le développement du système vasculaire de la cavité nasale;
  • néoplasmes bénins et malins dans la cavité nasale et les sinus paranasaux;
  • syphilitique, tuberculose ou autres ulcères.

Ne confondez pas morve et sang avec des saignements de nez. Dans ce dernier cas, le sang du nez est sécrété sous sa forme pure et en grand volume. Une cause fréquente de saignements de nez est une maladie vasculaire et sanguine.

Nez qui coule avec du sang chez un adulte avec un rhume

Un nez qui coule avec du sang est un compagnon de maladies infectieuses aiguës qui surviennent à une température élevée (par exemple, la grippe). Une augmentation de la perméabilité vasculaire se produit et la coagulation sanguine est altérée.
Dans les infections respiratoires aiguës, la grippe, l'hypothermie, le rhume, les infections microbiennes courantes, une inflammation aiguë des sinus paranasaux (sinusite) peut survenir. Les sinus paranasaux sont situés dans les os du crâne facial et cérébral et communiquent avec la cavité nasale. Le plus souvent, l'inflammation se produit dans le sinus maxillaire (maxillaire) - sinusite. Également trouvé:

  • ethmoïdite - inflammation des cellules du labyrinthe ethmoïde;
  • frontite - inflammation du sinus frontal;
  • sphénoïdite - inflammation du sinus sphénoïde.

Lorsque l'inflammation se propage à plusieurs sinus, une polysinusite se produit.
La sinusite chronique survient à la suite d'une évolution prolongée ou de la récurrence fréquente d'un processus aigu sous l'influence de facteurs indésirables:

  • une diminution de la réactivité du corps - la capacité de répondre adéquatement aux changements de l'activité vitale sur les influences environnementales;
  • affaiblissement général du corps;
  • violation de l'écoulement (drainage) des sinus avec une augmentation du volume de la muqueuse ou de sa polypose (prolifération des polypes);
  • courbure du septum du nez;
  • inflammation des racines de quatre dents supérieures postérieures.

Dans la sinusite purulente aiguë, la muqueuse nasale devient perméable. Sa surface est couverte d'écoulement purulent, mucopurulent ou purulent-sanglant.
Symptômes de sinusite:

  • douleur dans la zone du sinus enflammé;
  • violation de la respiration nasale du côté du sinus affecté;
  • larmoiement
  • écoulement purulent du nez avec ou sans sang;
  • augmentation de la température;
  • mauvaise santé générale.

Dans de rares cas, une hémorragie peut devenir la cause de sécrétions sanguines. Dans les maladies infectieuses, en particulier virales, un hématome du septum nasal se forme. Puis, avec un nez qui coule, la morve vient avec du sang.

Nez qui coule chez l'adulte

La cause d'un écoulement sanglant avec morve peut être des modifications dystrophiques de la muqueuse nasale, une courbure de la cloison nasale, une anomalie dans le développement du système vasculaire de la cavité nasale, des ulcères syphilitiques, tuberculeux ou autres.

Rhinite sèche (nez qui coule)

De petites pertes de sang apparaissent lorsque le doigt enlève les croûtes qui adhèrent au septum nasal antéropostérieur. Avec une telle déchirure des croûtes, des rayures et des abrasions se produisent dans la zone de Kisselbach (une section de la cloison nasale à 1 cm du bord avant dans la partie centrale en hauteur), où il y a un réseau vasculaire densément bouclé. La situation est encore aggravée par le fait que la formation de croûtes sur la muqueuse nasale dans la zone de Kisselbach est associée à une rhinite antérieure sèche. Un léger impact physique avec un doigt en arrachant la croûte ou en se mouchant cause des dommages à toute la couche de la muqueuse du cartilage. Ici, des ulcérations perforantes sont possibles, qui sont à l'origine de petits saignements récurrents.

Corps étranger

Le plus souvent, un corps étranger dans la cavité nasale se trouve dans l'enfance, mais un corps étranger peut également être causé par un corps étranger chez un adulte. Il pourrait être:

  • partie de gaze turunda ou de coton laissée pendant la chirurgie ou après tamponnement;
  • la formation qui s'est produite lors d'une injection excessivement abondante et fréquente de médicaments en poudre dans la cavité nasale, où la poudre est mouillée, colle à une masse, puis est cimentée;
  • ingestion d'un corps étranger dans le nez par les choanas (ouvertures nasales internes) avec vomissements - rarement;
  • corps étranger pénétrant à travers la surface externe lors de blessures au nez.

Dans certains cas, le corps étranger du nez est recouvert d'une couche de sels calcaires et phosphoriques de calcium, formant de la rhinolite - une pierre nasale.

Photo: skeeze / Pixabay.com

Un corps étranger dans le nez provoque un éternuement réflexe, des larmoiements, des difficultés à respirer par le nez. Avec un long séjour dans le nez, un écoulement purulent avec du sang apparaît, souvent avec une odeur putride. En règle générale, la morve avec du sang est séparée de la moitié du nez, mais lorsqu'un corps étranger pénètre dans les deux moitiés du nez, l'écoulement est bilatéral.
Dans ce cas, il est difficile de diagnostiquer la cause de la morve avec du sang, car la circonstance dans laquelle l'objet est entré dans le nez est souvent oubliée: des mois, des années peuvent s'écouler à partir du moment où un corps étranger entre. Un objet étranger est recouvert de granulations et, lorsqu'il est examiné par un médecin, ressemble à une tumeur.

Hématome, abcès, perforation de la cloison nasale

La cause des sécrétions sanguines peut être un hématome (une accumulation limitée de sang dans les tissus avec formation d'une lésion contenant du sang liquide ou coagulé) du septum nasal, qui, en règle générale, se forme après une blessure au nez. Une hémorragie se produit entre le cartilage et la plaque osseuse du septum d'un côté et la muqueuse de l'autre. L'hématome est simple ou double face. La respiration nasale ne peut pas être altérée, donc le patient ne fait pas attention à l'hémorragie.
L'hématome suppure et passe dans l'abcès (abcès, abcès) de la cloison nasale. Dans ce cas, il n'y a pas de douleur ou elles sont insignifiantes, donc le patient se rend tard chez le médecin. Très rapidement, littéralement au cours des premiers jours, le cartilage du septum est impliqué dans le processus purulent. L'inflammation du tissu cartilagineux entraîne des défauts, une déformation du septum et de l'arrière du nez.
Le danger de l'abcès du septum nasal est que, s'étendant vers le haut, le processus purulent peut atteindre le toit du nez et provoquer des complications intracrâniennes.

Lésions aux sinus paranasaux

La cause de l'écoulement de sang avec morve peut être des blessures des sinus paranasaux. Chez un adulte, les sinus frontaux et maxillaires sont le plus souvent endommagés. Une caractéristique des blessures de ce type est l'accumulation de sang dans les sinus, puis sa suppuration. Avec des blessures fermées, l'infection provient de la cavité nasale. Le processus de la plaie se transforme en sinusite purulente.
Habituellement, un traumatisme est combiné à des dommages à d'autres parties du squelette facial, de la cavité crânienne et des yeux. Mais parfois, il arrive aussi que l'apparence de la zone lésée ne reflète pas la profondeur de la lésion: avec l'intégrité de la peau, il peut y avoir une fracture des parois des sinus avec déplacement de fragments.

Tumeurs nasales bénignes

Les tumeurs nasales bénignes, dont un symptôme peut être une morve avec du sang, sont un polype hémorragique, un angiome, un papillome. Signes typiques d'une tumeur bénigne:

  1. difficulté persistante à respirer par la moitié du nez dans laquelle se trouve le néoplasme;
  2. aggravation de l'odeur ou de son absence totale.

Aux stades avancés de la maladie, déformation du squelette facial, maux de tête, déplacement des globes oculaires, troubles visuels.
Les papillomes sont localisés en prévision du nez, se développent relativement lentement. Étant donné que le papillome peut dégénérer en cancer, il doit être retiré. Mais souvent ça repousse.
Les angiomes (tumeurs vasculaires) de la cavité nasale ont l'apparence d'une formation tubéreuse rouge-cyanotique arrondie. Ils se développent sur le septum nasal, le plus souvent dans sa partie cartilagineuse, la concha nasale inférieure, la voûte nasale. Ils grandissent lentement, saignent périodiquement, parfois beaucoup. Progressivement, la tumeur grossit, remplit la cavité nasale, peut se développer en orbite, sinus maxillaire. Il doit être retiré.
Le polype hémorragique est situé dans la partie cartilagineuse du septum nasal et a une jambe large. Il est plus fréquent chez les femmes, en particulier pendant la grossesse et l'allaitement. Ses dimensions sont généralement petites, mais parfois la tumeur dépasse du nez. Un symptôme constant est un saignement fréquent, généralement en petites portions..

Tumeurs malignes du nez et des sinus

La morve avec du sang s'épuise avec des maladies malignes dans le nez et les sinus. Ils sont relativement rares, généralement chez les hommes d'âge moyen et plus âgés. Fondamentalement, il s'agit d'un cancer sous ses différentes formes et rarement d'un sarcome. La tumeur se forme dans les sinus, le plus souvent le maxillaire (maxillaire). Rarement, la source de la tumeur maligne est le septum nasal..
Les tumeurs du nez apparaissent tôt, mais leurs symptômes au début ne sont pas graves. Les patients sont préoccupés par la difficulté croissante à respirer par la moitié du nez. La morve va d'abord sans mélange de sang, puis la décharge devient sanglante. Plus tard, il peut y avoir des saignements de nez, une oreille bouchée, une douleur spontanée dans ou près de l'oreille.
Les tumeurs malignes situées dans les sinus maxillaires ne se manifestent pas longtemps. Les premiers signes de troubles:

  • accès de douleur aiguë dans les nerfs affectés;
  • dommages aux dents
  • déformation du relief facial;
  • inflammation dans les sinus;
  • déplacement vers l'avant du globe oculaire.

Une caractéristique des tumeurs des sinus paranasaux est leur germination rapide dans les organes et tissus voisins: à la base du crâne, de l'orbite et de la cavité buccale..
Une maladie très rare, donc difficile à diagnostiquer, est un granulome malin du nez. Elle survient plus souvent chez l'homme, survient à tout âge.
La maladie se déroule en trois étapes. La première dure de plusieurs semaines à plusieurs années. Une obstruction nasale périodique est observée. Elle s'accompagne d'écoulements aqueux ou sanglants. Parfois, devant le nez et sur son septum, des ulcères superficiels apparaissent.
À la deuxième étape du processus, la décharge devient purulente ou purulente-sanglante avec une odeur putréfactive désagréable. Respiration nasale difficile, odeur de pire ou de pire. Des dépôts nécrotiques verts apparaissent sur la membrane muqueuse du nez, qui s'ulcèrent par la suite. Le processus va au nasopharynx, aux tissus mous du nez externe et à d'autres parties du visage.
Au troisième stade du processus malin, de grandes anomalies nécrotiques des tissus mous apparaissent sur le visage..
Il est difficile de diagnostiquer une tumeur maligne du nez et des sinus paranasaux au début. Par conséquent, il est nécessaire de faire preuve de vigilance oncologique dans tout processus douloureux des voies respiratoires supérieures. Lors de l'attribution de morve avec du sang, il est important de consulter immédiatement un médecin pour déterminer exactement si une tumeur maligne se développe.

Morve sanglante le matin

La morve est généralement un phénomène désagréable, mais la plupart des gens le rencontrent tout au long de la vie plus d'une fois. L'apparition de morve sert généralement de signal pour l'apparition d'une maladie froide ou virale, moins souvent - l'un des symptômes d'une réaction allergique. Cependant, certains trouvent de la morve sanglante le matin et ont très peur, surtout quand cela se répète plus d'une fois. Bien sûr, vous ne devez pas laisser ce symptôme sans surveillance, mais il ne parle tout simplement pas de problèmes graves dans le corps.

Le contenu de l'article

D'où vient le sang

En fait, il n'y a tout simplement pas de terme comme «morve» en médecine officielle. C'est un nom populaire pour les écoulements muqueux du nez. Quand ils deviennent trop abondants, alors nous parlons d'un symptôme comme un nez qui coule. La couleur de la décharge peut même dire ce qu'elle a provoqué. Mais d'où vient le sang?

La cause la plus fréquente est la rupture de petits capillaires, très nombreux sur les parois du passage nasal. Ils sont situés sous la fine membrane muqueuse et, au moindre impact, peuvent éclater, laissant des traces sanglantes visibles lors du nettoyage du nez. Le matin, le sang est plus visible, car il s'accumule dans la cavité nasale pendant la nuit et il y a plus de petits caillots dans la morve.

Il est très important de ne pas confondre deux phénomènes complètement différents: la morve tout à fait inoffensive avec le sang le matin et les saignements de nez, qui peuvent également apparaître le matin. Les distinguer visuellement est très simple..

Lorsque le sang dans les sécrétions muqueuses est présent sous la forme de petits caillots ou tache la morve d'une couleur légèrement rosâtre - il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Si le matin, des taches écarlates ou brunes restent sur l'oreiller, et lorsque vous vous mouchez, du sang rouge se propage sur la serviette - cela saigne. Si cela continue, vous devez l'arrêter, puis consulter un médecin pour en connaître la raison..

Causes des taches

Les dommages et les saignements des capillaires, qui entraînent un nez qui coule avec du sang le matin, peuvent causer de nombreuses raisons différentes - du stress mécanique à diverses maladies, pas même toujours associées au système respiratoire. Très probablement, seul un médecin peut déterminer la cause exacte. Et nous n'envisagerons que quelques-uns des plus courants d'entre eux:

  • L'air dans la pièce est trop sec. Surtout pendant la saison de chauffage lorsque les radiateurs sont constamment allumés. Elle conduit au dessèchement de la muqueuse nasale. Il est recouvert de petites fissures et les capillaires se cassent simplement. Un simple humidificateur aidera à résoudre le problème. Et s'il n'y a aucun moyen de l'acheter - essayez d'accrocher une serviette humide sur la batterie ou de placer un récipient d'eau près d'elle.
  • Crampes vasculaires. Ils sont souvent ressentis par des personnes dépendantes des conditions météorologiques. De plus, des spasmes peuvent survenir lorsque la tête n'est pas correctement positionnée pendant le sommeil. Si l'oreiller est trop haut ou trop bas, le cou est en tension constante et la circulation sanguine peut être altérée. Parfois, des spasmes vasculaires se produisent avec un changement brusque de climat ou une surcharge musculaire. Vous ne pouvez gérer ce phénomène que de manière symptomatique, en éliminant les facteurs provocateurs.
  • Augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne. Et c'est un symptôme dangereux, qui mérite une attention particulière. Habituellement, il peut être reconnu par un mal de tête assez sévère, qui s'accompagne de taches. Ils peuvent même servir de début aux saignements de nez, ce qui arrive souvent avec de tels diagnostics. Si une morve sanguine apparaît constamment le matin et que vous ressentez souvent des étourdissements, une douleur pressante à l'arrière de la tête et / ou des tempes, un assombrissement ou des «étoiles» dans les yeux - consultez immédiatement un médecin. Cela peut être le premier symptôme d'une condition pré-AVC..
  • Dommages mécaniques. Il est très facile d'endommager les capillaires même avec un nettoyage trop intense des voies nasales. Surtout pour ceux qui aiment y prendre leurs doigts ou des cotons-tiges. En raison de trop de pression, les parois minces se brisent et le sang pénètre dans la morve. Parfois, des taches apparaissent pendant un certain temps après une blessure grave ou une intervention chirurgicale au nez. Cela suggère que le processus de guérison de la surface de la plaie n'est pas encore terminé et que des mesures doivent être prises pour éviter l'infection et l'inflammation..
  • Virus et infections. La sécheresse de la muqueuse nasale provoque une forte augmentation de la température corporelle, qui s'accompagne généralement de maladies provoquées par des micro-organismes pathogènes. Ils provoquent également un amincissement temporaire des parois des capillaires et leur fragilité accrue. Sécher la muqueuse et les gouttes vasoconstricteurs dans le nez, qui sont souvent prescrites pour le rhume (en particulier les médicaments à action prolongée). Vous pouvez résoudre le problème avec des gouttes à base d'huile (par exemple, Pinosol) ou en lubrifiant les voies nasales avec de la vaseline ou de la crème pour bébé.
  • La fragilité des capillaires. Peut être congénital ou acquis. Il est assez simple de le déterminer - chez les personnes ayant des capillaires trop minces, même après un pressage peu fort ou un coup léger, une ecchymose apparaît sur le corps. Chez les personnes en bonne santé, une fragilité capillaire accrue peut entraîner une carence banale en vitamines, principalement un manque de vitamine C.L'utilisation de préparations multivitamines, le rejet des mauvaises habitudes et une alimentation équilibrée aideront à restaurer leur élasticité..

Il est important de comprendre que tout ce qui précède est vrai en ce qui concerne les sécrétions muqueuses transparentes de densité moyenne.

Lorsque la couleur de la morve est jaune, orange, brune ou verte toxique - c'est un signal de diverses maladies. Et repérer est très probablement leur conséquence. Dans ce cas, un examen diagnostique qualitatif est nécessaire..

Mesures préventives

Si vous remarquez une morve apparaissant plus ou moins fréquemment avec du sang le matin et établissez la cause de leur apparition, il convient d'envisager des mesures préventives qui minimiseront la probabilité qu'elles reviennent après le traitement. Ils devraient: renforcer les parois des capillaires et des vaisseaux sanguins, augmenter l'immunité et hydrater la muqueuse nasale. Voici ce que vous pouvez facilement faire à la maison:

  • avec un nez qui coule, mouchez-vous doucement, en soufflant alternativement les deux narines;
  • ne dépassez pas la dose recommandée de médicaments vasoconstricteurs;
  • ne vous nettoyez pas le nez avec des cotons-tiges et d'autres objets durs;
  • rincer les narines au moins 2-3 fois par semaine avec une solution saline (1 cuillère à café pour 100 ml d'eau), dans laquelle 2-3 gouttes d'iode peuvent être ajoutées;
  • deux fois par an (de préférence hors saison) pour boire un cours de préparations multivitamines;
  • inclure dans l'alimentation le maximum d'aliments riches en vitamine C (agrumes, baies aigres, poivrons doux, persil, bouillon d'églantier);
  • s'il y a une tendance à augmenter la tension artérielle - assurer sa surveillance quotidienne et, si nécessaire, prendre des médicaments antihypertenseurs;
  • faire de la gymnastique articulatoire, ce qui améliore la circulation sanguine dans les voies respiratoires supérieures.

Il convient de s'inquiéter si une morve avec du sang est apparue pendant la grossesse. Ils peuvent signaler un dysfonctionnement du système hormonal. Il vaut mieux que la future mère aille chez le médecin et s’assure que tout est en ordre.

Pour toutes les autres mesures préventives énumérées ci-dessus, il suffira de ne plus s'en soucier..

Les principaux provocateurs du rhume avec repérage et quoi faire avec une maladie

Congestion nasale, essoufflement, morve de couleur blanche, jaune ou verte - tous ces symptômes nous sont familiers depuis l'enfance, car ils apparaissent presque instantanément, il suffit d'attraper un rhume ou d'attraper une infection. Mais lorsque des impuretés sanguines apparaissent dans le mucus produit, cela conduit immédiatement une personne à penser que quelque chose ne va pas avec sa santé. Cependant, la panique à l'avance n'en vaut pas la peine. Les causes d'un nez qui coule avec des taches chez un adulte sont nombreuses. Et avant de prendre diverses mesures pour l'éliminer, il est nécessaire de poser un diagnostic précis. Et seul un médecin peut le faire après un examen approfondi.

Si une personne, en expirant, détecte des impuretés sanguines dans la morve, divers facteurs peuvent servir à cela:

  • Changements liés à l'âge conduisant à la fragilité et à la fragilité des vaisseaux sanguins.
  • Manque de potassium, de vitamine C et d'autres substances (carence en vitamines).
  • Déséquilibre hormonal.
  • L'habitude de choisir son nez.
  • Prédisposition génétique.
  • Hypothermie.
  • Diminution de la coagulation sanguine et de la perméabilité capillaire.
  • Blessures.
  • Structure nasale anormale.
  • Utilisation de préparations nasales.
  • Réactions allergiques.
  • Polypose.
  • Sinusite, etc..

Souvent, l'apparition d'un losange sanguin dans le mucus expulsé est due à une exposition à l'air sec. Il affecte négativement le système circulatoire. Et si en même temps une fragilité capillaire est observée chez une personne, alors toute action mécanique ou physique incontrôlée (par exemple, les éternuements) conduit à des dommages à leur intégrité, entraînant une décharge sanglante.

Dans ce cas, une thérapie spéciale n'est pas nécessaire. Il suffit de maintenir le niveau optimal d'humidité dans la pièce et de boire de la vitamine C, dont l'action vise à renforcer les parois vasculaires et les défenses de l'organisme.

L'apparition d'une telle morve se produit souvent dans le contexte de soufflage sévère, d'éternuements ou de piqûres dans le nez. Ces facteurs provoquent une augmentation de la pression sur les capillaires, ce qui entraîne des dommages à leur intégrité, et le sang sécrété quitte le nez avec du mucus. L'affaiblissement des vaisseaux sanguins et leur fragilité accrue peuvent provoquer une exposition au corps à basse température (par exemple, un bain prolongé dans de l'eau froide, l'utilisation de compresses de glace, etc.).

Il est important de distinguer les écoulements des saignements de nez. Les raisons de leur apparition sont différentes et le traitement est donc de nature différente..

Si des processus infectieux se produisent dans le corps, des réactions allergiques ou un manque de vitamines avec des minéraux sont observés, cela entraîne également une fragilité accrue des vaisseaux sanguins. Et tout effet sur eux provoque leurs dégâts.

En outre, les causes les plus fréquentes d'écoulement nasal avec du sang comprennent l'utilisation prolongée de préparations nasales. Ils assèchent non seulement la muqueuse nasale, mais entraînent également un affaiblissement des vaisseaux. Et l'utilisation fréquente d'antibiotiques aide à fluidifier le sang, entraînant des impuretés sanguines dans le mucus produit.

Souvent, les provocateurs de ce phénomène sont les maladies oto-rhino-laryngologiques, dont le développement est dû à des anomalies congénitales ou acquises du nez. Dans leur contexte, les parois capillaires deviennent beaucoup plus minces, c'est pourquoi leur vulnérabilité fréquente est causée.

Dans certains cas, l'apparition d'un nez qui coule avec du sang est causée par:

  • Violation de la fonctionnalité des vaisseaux du cerveau.
  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Formation de tumeurs bénignes et malignes dans le nasopharynx.

La sinusite et la sinusite peuvent également provoquer des écoulements nasaux. En règle générale, leur apparition est associée au développement prolongé de processus pathologiques dans les cavités axillaires et à l'absence de traitement adéquat.

La décharge du nez avec des impuretés de sang peut avoir une couleur, une texture et une odeur différentes. Leur caractéristique dépend directement de la cause principale qui a déclenché l'apparition de ce symptôme..

Le plus souvent, le mucus sécrété a une teinte blanchâtre, verdâtre ou jaune. L'apparition d'un nez qui coule, dans lequel une morve blanchâtre est observée, indique le développement d'une infection. Dans ce cas, pour s'en débarrasser et respirer librement, il suffit d'utiliser simplement des solutions pour se laver le nez. Ils aideront non seulement à nettoyer le corps des agents pathogènes, mais aussi à maintenir l'intégrité des capillaires. Il est impossible d'utiliser différents médicaments ayant un effet vasoconstricteur, car ils augmentent les risques de lésions vasculaires.

Si une personne a une morve jaune avec un mélange de sang, cela signale déjà la survenue de processus pathologiques dans les sinus du nez, accompagnés de réactions inflammatoires. Parmi eux, la sinusite et la sinusite. Ces pathologies s'accompagnent souvent de la libération de pus, de la formation de croûtes dans le nez et d'une odeur désagréable. Peut également être présent:

  • Maux de tête.
  • Respiration difficile.
  • Gonflement des muqueuses.
  • Sensation de pincement du fluide lors des mouvements.

Un écoulement purulent avec des stries de sang peut être observé chez un adulte et un enfant. Leur apparence quotidienne indique une évolution sévère de la maladie. Vous ne devez en aucun cas ignorer cette condition, car cela peut entraîner de graves conséquences. Par conséquent, si vous ressentez des symptômes primaires de sinusite ou de sinusite, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Une visite chez l'oto-rhino-laryngologiste est également recommandée en présence d'écoulement vernal du nez, s'ils sont constamment observés (par exemple le matin) et accompagnés de:

  • Maux de tête sévères.
  • La faiblesse.
  • Pâleur de la peau.
  • Diminution de l'appétit.
  • Haute température.

La présence de ces symptômes indique le développement de processus pathologiques graves dans le corps qui nécessitent un traitement immédiat. Si une assistance adéquate n'est pas fournie à une personne, cela peut entraîner de graves complications..

Si un nez qui coule avec des impuretés sanguines se produit, une personne doit s'allonger sur un canapé ou un lit. Vous ne pouvez pas rejeter votre tête en arrière, au contraire, vous devez l'incliner un peu vers l'avant pour que l'exsudat libéré ne pénètre pas dans le corps. Ensuite, vous devez prendre un coton-tige, l'humidifier avec du peroxyde d'hydrogène à 3% et l'insérer dans la narine, d'où il y a une décharge de mucus sanglant.

Vous pouvez également utiliser une compresse froide, mais uniquement dans cette situation si le patient n'a pas d'inflammation des sinus. Sinon, un tel événement entraînera une progression de la maladie..

Si le sang dans les sécrétions passe en douceur dans les saignements de nez, qui durent plus d'une demi-heure, une ambulance doit être appelée.

Lorsqu'une personne a le nez qui coule avec des veines sanglantes, vous ne devez pas recourir à des procédures de réchauffement. Ils provoquent une ruée de sang et augmentent la production de sécrétions. De plus, en présence de sinusite et de sinusite, l'exposition à des températures élevées provoque une complication sous forme d'otite moyenne ou de septicémie..

Dans le cas où l'exsudat sanglant sécrété se produit dans le contexte d'une fragilité accrue des vaisseaux sanguins, les éternuements et le moucher doivent être évités. Pour ce faire, il est recommandé d'utiliser régulièrement un aspirateur pour pomper du liquide ou se rincer le nez avec des infusions de camomille ou de propolis.

Avant de commencer le traitement d'un rhume, accompagné de taches, il est nécessaire d'établir la cause exacte de son apparition. Pour ce faire, vous devez consulter un oto-rhino-laryngologiste qui examinera le nasopharynx et planifiera un examen qui lui permettra de poser un diagnostic précis. En règle générale, dans de telles situations, il est appliqué:

Pour obtenir des informations détaillées sur l’état de santé du patient, le médecin peut conseiller de passer des tests sanguins et de subir une IRM ou un scanner. Et seulement après avoir établi la cause du rhume, un traitement est prescrit.

Si les tumeurs bénignes ou malignes du nasopharynx agissent comme un facteur provoquant, une opération est effectuée pour les éliminer, ainsi que la prise de médicaments fortifiants. Lorsque l'écoulement de sang par le nez est associé à la fragilité des vaisseaux, les produits à base de fer et de vitamine C sont utilisés comme thérapie principale. En cas de sinusite et de sinusite, les procédures d'inhalation, la physiothérapie, le lavage du nez et les antibiotiques sont indiqués..

Si la diminution de la perméabilité capillaire et leur fragilité sont causées par un déséquilibre hormonal, des médicaments hormonaux sont prescrits. Selon les causes de ces troubles, la durée de leur utilisation varie de 2 à 4 semaines à plusieurs mois.

Toutes les mesures thérapeutiques sont prescrites individuellement. Ne vous auto-médicamentez pas, car cela peut entraîner des conséquences indésirables..

Publications Sur L'Asthme