Dans 90% des cas, il n'est pas difficile d'arrêter les saignements de nez, mais la séquence d'actions correcte est nécessaire.

Le premier. Ne paniquez pas, essayez de vous calmer, car lorsque nous nous inquiétons, notre cœur bat plus vite et la perte de sang augmente.

Le deuxième. Asseyez-vous et inclinez légèrement la tête vers l'avant.

Le troisième. Essayez de tout faire pour que votre respiration soit confortable - ouvrez votre col, desserrez vos vêtements, ouvrez la fenêtre.

Quatrième. Respirez aussi profondément que possible, inspirez l'air avec votre nez et expirez avec votre bouche. Cela améliorera la circulation sanguine et augmentera la coagulation sanguine..

Cinquième. Placez un sac de glace ou une serviette humidifiée dans de l'eau froide sur le pont du nez et un coussin chauffant sur vos pieds. Cela rétrécira les vaisseaux du nez, élargira les vaisseaux dans les jambes, en raison desquels il y aura un écoulement de sang de la tête.

Sixième. Serrez les ailes de votre nez avec vos doigts et maintenez vos mains dans cette position pendant plusieurs minutes. Vous pouvez également insérer une boule de coton stérile humidifiée avec une solution de peroxyde d'hydrogène à 3% dans la narine. Donc vous serrez un vaisseau qui saigne.

Septième. En cas de saignement sévère, vous pouvez boire 1 à 2 cuillères à café d'une solution à 5-10% de chlorure de calcium (gluconate de calcium, glycérophosphate), deux comprimés de vikasol ou un autre agent hémostatique. Sinon, vous pouvez boire 1 à 2 cuillères à café d'eau salée.

Le huitième. Si, malgré toutes les mesures, il n'est pas possible d'arrêter le sang, appelez une ambulance. Même mineures, à première vue, les pertes menacent d'anémie, de vertiges et d'évanouissements..

Erreurs

Une erreur courante avec les saignements de nez est le désir du patient de se coucher. Cela ne peut pas être fait, car lorsqu'une personne se couche, le sang ne coule pas du nez et l'impression est que le saignement s'est arrêté. Mais cette impression est trompeuse. Le plus souvent, le saignement continue, seul le patient couché avale le sang. L'oto-rhino-laryngologiste Ekaterina Avdeeva a parlé du bon comportement pour les saignements de nez >>

Les causes

Les saignements de nez peuvent être causés par diverses causes, notamment des blessures au nez, de la fatigue et un surmenage..

Blessures. Les blessures mécaniques sont l'une des causes courantes des saignements de nez. Le sang peut couler si une personne est piquée dans le nez ou pendant un nez qui coule - lorsque le nez est blessé par des écharpes.

Dessèchement. Le séchage de la muqueuse se produit par le gel ou dans l'air intérieur sec et peut entraîner des saignements.

Mauvaise coagulation sanguine. Des saignements de nez peuvent survenir avec une mauvaise coagulation sanguine, ainsi que ceux qui prennent de l'acide acétylsalicylique et d'autres médicaments anticoagulants.

Vitamine K. Les saignements causés par une mauvaise coagulation sanguine peuvent être associés à un manque de vitamine K. Sa source est les épinards, la laitue, toutes sortes de choux, les avocats, les bananes, le son de blé, le soja, la viande, les œufs, le lait et les produits laitiers, l'huile d'olive.

Vitamine C. La vitamine C affecte l'état des vaisseaux, avec une carence dont la fragilité augmente. Cela explique les saignements chez les enfants après une maladie, lorsque le corps est affaibli et manque de vitamines, ainsi qu'en hiver et au printemps. Par conséquent, il est important de surveiller la nutrition, surtout après une maladie et pendant la saison froide..

Dystonie végétovasculaire. Si le saignement spontané du nez est précédé d'un mal de tête et d'acouphènes, et que le sang du nez vient sur un fond d'écoulement aqueux, alors la cause la plus probable est la dystonie végétovasculaire. Beaucoup de gens, en particulier les enfants, ne tolèrent pas les conditions météorologiques extrêmes, à cause desquelles la pression artérielle change également de façon spectaculaire, les vaisseaux se dilatent et se rétrécissent, ce qui fait que leurs parois ne résistent pas et n'éclatent pas.

Les hormones. Cette raison explique les saignements de nez chez les filles lors des changements hormonaux, un phénomène appelé saignement de remplacement. Le tissu du nez et le tissu des organes génitaux sont du même type, il est appelé tissu caverneux. Si vous le regardez au microscope, vous pouvez voir l'entrelacement le plus serré des enchevêtrements des vaisseaux sanguins.

Par conséquent, lorsque le sang se précipite vers les organes génitaux avant le début des menstruations, les tissus caverneux du nez gonflent par réflexe, les vaisseaux deviennent pleins de sang, parfois ils ne peuvent pas le supporter, ils éclatent et le sang vient du nez.

Habituellement, avec l'établissement d'un cycle menstruel constant, ces problèmes chez les filles disparaissent, mais cela n'empêche pas l'endocrinologue et le gynécologue d'en parler pendant le rendez-vous.

Surchauffer. Le sang du nez est souvent associé à une surchauffe du corps, par exemple, en été avec insolation, et en hiver avec une augmentation de la température pendant la grippe et les infections respiratoires.

Chute de pression soudaine. Les grimpeurs et les plongeurs souffrent souvent de saignements de nez du fait qu'ils doivent supporter des changements soudains de pression.

Chez les enfants, 90% des saignements de nez spontanés se produisent dans la zone du plexus de Kisselbach - c'est l'endroit au bord inférieur de la cloison nasale, où il y a un réseau très dense de vaisseaux sanguins ramifiés. Chez les enfants, les vaisseaux sont situés près de la surface, tandis que la muqueuse est mince, de sorte que tout dommage à la muqueuse et une forte expansion des vaisseaux peuvent provoquer des saignements.

La prévention

Pour éviter les saignements de nez, humidifiez l'air dans la pièce avec un générateur de vapeur, vous pouvez également mettre des serviettes humides sur la batterie, vaporiser la pièce avec un vaporisateur, planter beaucoup de plantes d'intérieur dans la maison.

Si des croûtes se forment souvent dans le nez, vous ne pouvez pas les ramasser, il est préférable d'instiller périodiquement 2-3 gouttes d'huile d'argousier ou d'huile de rose musquée dans le nez.

Pour la prévention des saignements de nez, une cure d'ascorutine (1 mois) est recommandée, ce qui renforce les parois des capillaires.

Quand avez-vous besoin d'un médecin??

Des saignements abondants et souvent récurrents sont l'occasion de consulter un thérapeute ou un oto-rhino-laryngologiste. Si le problème est un défaut de la paroi vasculaire, en règle générale, une cautérisation du vaisseau avec une chirurgie à l'azote liquide, au laser ou aux ondes radio est prescrite.

Les saignements causés par l'hypertension artérielle, en particulier ne peuvent être ignorés, ils signalent un risque accru d'accidents vasculaires cérébraux.

L'épistaxis est le signe d'une maladie grave

Comme son nom l'indique, le sang commence à couler du nez (médicaments: épistaxis) soudainement d'une ou des deux narines. Mais cela est généralement inoffensif. Cependant, des saignements de nez fréquents peuvent indiquer une maladie grave. Par conséquent, il est important de consulter un médecin en cas de saignements répétés du nez..

brève information

  • Définition: fuite spontanée de sang d'une ou des deux narines
  • Causes: par exemple, muqueuse nasale irritée ou enflammée (par exemple, dans l'air sec, le rhume, les allergies), un coup ou une chute sur le nez, des corps étrangers dans le nez, des blessures ou des malformations du septum nasal, des tumeurs bénignes ou malignes du nez, des maladies fébriles comme la rougeole ou la grippe, l'hypertension, diverses maladies autonomes et héréditaires, le purpura Shenlein-Henoch, les médicaments
  • Mesures immédiates: asseyez-vous droit, inclinez la tête vers l'avant et vers le bas, refroidissez votre cou, serrez le nez si nécessaire.
  • Traitement médicamenteux: sclérose possible de la source de saignement, tamponnade, utilisation de sprays décongestionnants pour le nez.
  • Quand chez le docteur? Avec des saignements de nez répétés ou si le saignement ne s'arrête pas.
  • Prévention: en prenant soin du nez, d'une hydratation suffisante, de l'exercice, d'une bonne nutrition.

Causes et maladies possibles

L'épistaxis se produit lorsque les vaisseaux minces de la muqueuse nasale à haute perfusion sont endommagés. Les vaisseaux veineux sont principalement affectés, un signe en est que le sang sortant est rouge foncé. Avec des lésions artérielles, le saignement est rouge vif et palpitant.

Remarque. Dans de rares cas, des saignements sévères de l'œsophage se produisent par la bouche et le nez (par exemple, varices locales - varices œsophagiennes), ce qui imite les saignements de nez.

Étant donné que plusieurs vaisseaux sanguins (med. Locus Kiesselbachi) convergent à l'avant du nez, la plupart des saignements s'y produisent. Ils sont généralement inoffensifs..

Des saignements de nez dangereux se produisent souvent à l'arrière du nez. Cela est dû au fait que dans les parties postérieures du nez, les vaisseaux d'approvisionnement ne sont pas aussi bien ramifiés qu'à l'avant, il y a donc plus de perte de sang. Ce type de saignement de nez nécessite souvent une intervention médicale pour arrêter le saignement..

Il est également nécessaire de distinguer les saignements du nez, que la cause soit locale (dans le nez) ou causée par une autre maladie (en dehors du nez). La première option est plus courante.

Épistaxis: causes locales

Un éternuement ou un nettoyage puissant du nez peut suffire à briser les petites veines du nez. La probabilité de saignements de nez est plus élevée si la muqueuse nasale est irritée, par exemple à cause de la surchauffe ou de l'air conditionné, des allergies ou des vaporisations nasales décongestionnantes.

Un coup ou une chute sur le nez peut également provoquer des saignements de nez. La même chose est possible lorsque les jeunes enfants placent un corps étranger dans leurs narines, comme des pois ou une petite pierre, lego: si la muqueuse du nez est endommagée, le sang coule. La même chose peut arriver lors de la cueillette du nez..

Chez certaines personnes, un trou dans le septum nasal (perforation du septum) provoque des saignements de nez fréquents. Une telle ouverture peut être le résultat d'une intervention chirurgicale dans le nez. Cependant, elle peut également être causée, par exemple, par une maladie vasculaire, un accident ou l'inhalation de substances agressives..

Certaines malformations septales nasales peuvent également provoquer des saignements de nez, tandis que des éperons saillants ou des crêtes osseuses endommagent la muqueuse nasale. Ces malformations sont souvent accompagnées d'une courbure du septum nasal (déviation du septum).

Les saignements de nez répétés provoquent rarement une tumeur bénigne ou maligne dans la cavité nasale ou les sinus paranasaux.

Épistaxis: causes systémiques

L'épistaxis peut être le signe d'une maladie grave. Par exemple, les maladies suivantes peuvent provoquer des saignements de nez:

  • maladies fébriles, telles que la grippe ou la rougeole (les saignements des muqueuses œdémateuses sont plus faciles à provoquer);
  • un rhume (une muqueuse nasale enflammée peut facilement commencer à saigner, surtout si vous éternuez souvent);
  • maladie du rein
  • les maladies vasculaires et cardiovasculaires telles que l'artériosclérose et l'hypertension artérielle (hypertension);
  • dysfonctionnement plaquettaire congénital (thrombocytopathie);
  • diverses maladies auto-immunes et héréditaires, telles que la maladie de Wegener, la maladie d'Osler, l'hémophilie (par exemple, l'hémophilie A et B, le syndrome de von Willebrand, etc.) 4
  • leucémie ("cancer du sang").

Dans certains cas, les saignements de nez sont déclenchés par des médicaments. Cela s'applique, par exemple, aux soi-disant agents antiplaquettaires. Ces médicaments inhibent l'adhésion des plaquettes, empêchant la coagulation du sang. Cela augmente la tendance au saignement, comme les saignements de nez ou les gencives qui saignent. Un représentant bien connu des inhibiteurs de l'agrégation plaquettaire est l'acide acétylsalicylique (AAS).

Les soi-disant dérivés de la coumarine peuvent provoquer des saignements de nez: ces principes actifs réduisent le niveau de vitamine K dans l'organisme, ce qui aggrave la coagulation sanguine. Cela est généralement fait délibérément - les coumarines (telles que le fenprocoumone, la warfarine) sont prescrites aux patients qui peuvent facilement former des caillots obstruant les vaisseaux. Il s'agit, par exemple, des personnes atteintes de fibrillation auriculaire. L'utilisation de la coumarine peut réduire votre risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral..

D'autres médicaments qui peuvent provoquer des saignements de nez comprennent certains antibiotiques et médicaments psychotropes..

Remarque: Souvent, il n'y a pas de cause claire de saignement de nez. Dans ce cas, les médecins parlent de saignement de nez idiopathique ou habituel.

Épistaxis: causes chez les enfants

L'épistaxis chez les enfants peut être due à l'une des raisons ci-dessus.

Chez les jeunes enfants, un corps étranger ou une canule nasale insérée dans le nez est souvent le déclencheur d'un saignement. Pour de nombreux enfants plus âgés, une simple poussée de croissance plus importante est la cause des saignements de nez. Les petits vaisseaux de la muqueuse nasale deviennent plus sensibles et se rompent plus rapidement. Ce type de saignement de nez s'arrête généralement rapidement..

Remarque: quelle que soit la cause des saignements de nez, il est important de rassurer les enfants et de leur expliquer que les saignements de nez sont inoffensifs dans la plupart des cas..

Épistaxis: causes chez les femmes enceintes

La congestion nasale et, parfois, les saignements de nez ne sont pas rares pendant la grossesse. La raison en est un changement de l'équilibre hormonal. Le corps produit plus d'oestrogène, une hormone sexuelle féminine. Cela affaiblit le tissu conjonctif, même dans les parois du vaisseau. Cela dilate les vaisseaux sanguins, ce qui augmente la circulation sanguine - y compris dans la muqueuse nasale, ce qui contribue aux saignements de nez pendant la grossesse. Peu importe à quel point cela peut être désagréable pour les femmes affectées, un tel saignement, heureusement, est à court terme et sans danger.

Épistaxis - que faire?

Les saignements, y compris les saignements de nez, sont alarmants pour de nombreuses personnes. Cependant, il est important de rester calme! Ne cédez pas au réflexe en rejetant la tête en arrière! En conséquence, le sang coule dans la gorge et l'œsophage dans l'estomac, ce qui est nocif. De plus, il est impossible d'évaluer la quantité de saignements.

Il est préférable d'effectuer les mesures d'urgence suivantes pour les saignements de nez:

  • Prenez une pose verticale. Vous devez incliner la tête vers l'avant pour que le sang puisse circuler librement par le nez. Un bol ou un chiffon aidera à recueillir le sang.
  • Vous devez serrer fermement votre nez pendant quelques minutes avec votre pouce et votre index. Vérifiez ensuite si les saignements de nez ont cessé. Sinon, serrez à nouveau votre nez pendant quelques minutes..
  • Vous pouvez refroidir le cou ou la base du nez avec un chiffon frais et humide ou des glaçons enveloppés. En conséquence, les vaisseaux afférents se contractent et les saignements diminuent.

Attention: en aucun cas vous ne devez mentir avec des saignements de nez. Vous ne devez pas mettre un mouchoir ou du coton dans votre nez qui saigne, car si vous avez une plaie, vous pouvez notamment la blesser facilement à nouveau. De plus, évitez de vous moucher immédiatement après un saignement de nez. Sinon, il recommence rapidement à saigner.

Que fait le médecin?

Selon la nature et la gravité des saignements de nez, le médecin tentera d'arrêter le saignement en utilisant les moyens / méthodes appropriés:

  • En cas de saignement dans la partie antérieure du nez (en particulier dans le puits de Kisselbach), la zone affectée peut être traitée, par exemple, avec du nitrate d'argent, ou fermée («oblitérée») avec un laser ou une électrocoagulation.
  • Un moyen ancien mais éprouvé pour arrêter les saignements de nez est d'utiliser des tampons. Pour les saignements à l'avant du nez, le médecin peut utiliser des tampons autogonflants ou gonflables. Avec les saignements de nez à l'arrière du nez, la soi-disant tamponnade de Bellock est utilisée - il s'agit de la tamponnade postérieure du nez à travers le nasopharynx.
  • Dans le cas de saignements de nez très graves, une fermeture embolique ciblée du vaisseau affecté dans la muqueuse nasale peut être utile. Le vaisseau est fermé de l'intérieur par un cathéter sous le contrôle de méthodes d'imagerie spéciales. Cette méthode est généralement réalisée par des radiologues..
  • Parfois, les vaporisateurs nasaux décongestionnants peuvent aider à soulager les saignements de nez. Leurs ingrédients actifs, tels que la xylométazoline, provoquent la contraction des vaisseaux sanguins..

De plus, un médecin ORL vérifiera également votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle. Si votre tension artérielle chute de manière significative et que votre fréquence cardiaque s'accélère, cela peut être le signe d'une perte de sang élevée. Ensuite, le médecin tentera de stabiliser la circulation sanguine en introduisant des substituts sanguins. La transfusion sanguine est réalisée avec des saignements de nez uniquement en cas d'urgence.

Saignements de nez répétés

Si le patient souffre à plusieurs reprises de saignements de nez, le médecin recherchera la cause. Tout d'abord, il mènera une conversation avec le patient, recueillant des informations importantes sur les antécédents médicaux (antécédents médicaux). Par exemple, le médecin demande dans quelles situations les saignements de nez surviennent le plus souvent et si le patient a d'autres plaintes. Ceci est suivi d'un examen de la cavité nasale à l'aide d'un rhinoscope (région de la cavité nasale antérieure) ou d'un endoscope nasal (région de la cavité nasale postérieure). De plus, les études suivantes peuvent aider à déterminer la cause des saignements de nez fréquents:

  • Procédures de visualisation. Par exemple, à l'aide d'un appareil à ultrasons, le médecin peut assez bien évaluer les sinus. Des images encore plus précises sont obtenues en utilisant l'imagerie par résonance magnétique (IRM), ce qui est beaucoup plus compliqué. La tomodensitométrie (TDM) est généralement utilisée pour mieux évaluer les os du crâne après des accidents ou des coups au visage..
  • Test sanguin. Différents niveaux sanguins peuvent fournir des informations sur d'éventuels troubles de la coagulation ou inflammation..
  • Mesure de la pression artérielle. En mesurant la pression artérielle, vous pouvez déterminer la présence d'une pression artérielle élevée (hypertension).

Quand vous devez consulter un médecin?

Les saignements de nez accidentels ne doivent pas être préoccupants. Habituellement, le saignement peut être arrêté seul. Cependant, vous devriez consulter votre médecin si des saignements de nez se reproduisent, par exemple, plusieurs fois par semaine ou sont apparus récemment, bien que vous n'ayez jamais eu de problème avec cela. Ensuite, il est logique d'en découvrir la raison. Peut-être qu'une maladie qui nécessite un traitement est derrière les saignements de nez.

Vous devez également consulter rapidement un médecin si le saignement ne peut pas être arrêté, c'est-à-dire s'il ne s'arrête pas après 20 minutes (chez les enfants après dix minutes). Si vous avez des saignements de nez extrêmement forts qui ne peuvent pas être contrôlés, vous devrez peut-être même appeler une ambulance. Sinon, la victime risque de perdre trop de sang..

Attention: si des saignements de nez surviennent chez une personne inconsciente, il y a un risque que le sang du nez pénètre dans la trachée. Dans le pire des cas, la victime suffoquera! Par conséquent, placez-le dans une position stable sur le côté. Le sang peut alors sortir du nez. Appelez également une ambulance.

Prévenir les saignements de nez

Il existe quelques conseils pour réduire le risque de saignement de nez. En particulier, les personnes ayant une muqueuse nasale sensible doivent respecter les points suivants:

  • Fournir suffisamment d'humidité dans l'appartement. L'air sec est un poison pour la muqueuse nasale. L'humidité optimale est de 40 à 60 pour cent.
  • Des promenades en plein air régulières sont également bonnes pour le nez..
  • En hiver, lorsque l'air devient particulièrement sec et qu'une vague de rhumes en hante beaucoup, il commence à utiliser une goutte dans le nez et des vaporisateurs. Ils peuvent être utilisés si nécessaire, mais seulement pour une courte période, car des saignements de nez peuvent être provoqués. Il est préférable de se rincer le nez - cela aidera à prévenir un rhume ou à soulager les symptômes d'un rhume.
  • Si vous souhaitez utiliser des sprays ou des onguents nutritifs, vous devez vous assurer qu'ils conviennent au nez..
  • Pour les allergies, il est recommandé d'éviter les déclencheurs, ce qui, bien sûr, n'est que partiellement possible. Bien que la soi-disant hyposensibilisation dure plusieurs années, elle aide beaucoup de personnes allergiques et réduit les symptômes allergiques en général..
  • Une alimentation saine, faible en gras et en viande, ainsi que suffisamment d'exercice pour prévenir le surpoids et l'hypertension artérielle et donc la calcification vasculaire, car l'athérosclérose peut contribuer aux saignements de nez.
  • La consommation de tabac et d'alcool peut contribuer aux tumeurs nasales (et à de nombreuses autres maladies). Par conséquent, évitez les stimulants nocifs.
  • De plus, il faut être prudent lors de l'utilisation de divers médicaments. Par exemple, ceux qui reçoivent déjà des anticoagulants ne devraient pas prendre d'acide acétylsalicylique (AAS) pour la douleur, car il a également un effet anticoagulant et, par conséquent, l'effet est cumulatif - la tendance aux saignements (par exemple, les saignements de nez) est encore augmentée.

Le sang nasal provoque un traitement adulte

L'épistaxis est une affection caractérisée par le flux sanguin de la cavité nasale à la suite d'une violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins. Habituellement, cette condition est précédée de blessures nasales, de maladies du système sanguin, d'infections inflammatoires du nasopharynx.

Classification des saignements de nez

Selon l'emplacement des dommages à l'intégrité des vaisseaux, il existe 2 types de saignements de nez:

  1. Antérieur - le sang coule des sections antérieures de la cavité nasale, généralement du site de Kisselbach (l'endroit où le plus grand nombre de capillaires s'accumulent sur la membrane muqueuse du septum nasal, situé à 1 cm au-dessus de l'entrée de la cavité nasale). Des saignements antérieurs peuvent également être observés à partir de la concha nasale antérieure en cas de violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins dans ces zones.
  2. Des saignements postérieurs sont observés dans le nez et le nasopharynx arrière. Le plus souvent, ces saignements sont causés par des dommages aux vaisseaux situés dans la concha nasale inférieure et dans la zone de la voûte nasale.

Selon la localisation du processus pathologique:

  • unilatéral - la sécrétion sanguine n'est observée que dans une seule narine;
  • bilatéral - le sang est libéré simultanément des deux narines.

Selon la fréquence d'occurrence:

  • sporadique - survient une ou très rarement;
  • récurrente - se produit souvent (1 à 2 fois par semaine).

Selon le navire endommagé:

  • capillaire - le plus commun;
  • veineux;
  • artériel.

En volume de perte de sang:

  • insignifiant - jusqu'à plusieurs ml;
  • modérée - de plusieurs dizaines de ml à 100 ml;
  • exprimé - jusqu'à 200 ml et plus.

Les personnes de tout sexe et de tout âge peuvent avoir des saignements de nez, mais le plus souvent, la pathologie prévaut toujours chez les enfants de moins de 10 ans, les adolescents pendant la puberté active et chez les femmes après 40 ans. Dans le contexte d'une blessure, le sang du nez peut aller chez toute personne, quel que soit son âge et son sexe.

Les causes

Les causes des saignements de nez chez l'adulte peuvent être divisées en local et général.

Les causes locales sont:

  1. Blessures nasales reçues - elles peuvent être causées par une hygiène nasale inexacte, des coups directs au nez ou au visage, des chutes, des corps étrangers pénétrant dans les voies nasales lorsque vous essayez de les retirer vous-même. De plus, un traumatisme de la muqueuse nasale et des saignements ultérieurs peuvent être déclenchés par une sécheresse excessive des tissus, par exemple, avec une utilisation prolongée de gouttes nasales vasoconstrictives, dans une pièce avec de l'air sec. Des lésions des muqueuses nasales peuvent être obtenues lors de mesures diagnostiques ou thérapeutiques - rhinoscopie, sondage des sinus, ponction du sinus maxillaire, installation d'un cathéter nasal, rinçage du nez avec une seringue.
  2. Saignement idiopathique - se développe spontanément sans raison apparente et survient le plus souvent en oto-rhino-laryngologie.
  3. Maladies de la cavité nasale, dans lesquelles il y a une augmentation du flux sanguin vers les sinus et la concha nasale - il s'agit notamment de la rhinite, y compris l'origine allergique, la sinusite, l'adénoïdite, la sinusite.
  4. Changements atrophiques ou dystrophiques dans les tissus de la cavité nasale - se développent dans le contexte d'un long processus inflammatoire non traité, d'une surdose de gouttes nasales, d'une courbure du septum nasal et d'un abus de médicaments hormonaux locaux. Dans ces conditions, le moindre contact avec les muqueuses nasales peut provoquer de graves saignements de nez..
  5. La présence de néoplasmes dans la cavité nasale - polypes, kystes, tumeurs. En cas de lésion accidentelle des tissus du néoplasme, des saignements de nez se produisent, car les polypes et les kystes sont généralement pénétrés par un grand nombre de vaisseaux sanguins.

Les causes courantes des saignements de nez sont:

  1. Changements hormonaux dans le corps - des saignements de nez se produisent chez les adolescents pendant la puberté, les femmes enceintes, les femmes pendant la ménopause.
  2. Carence en vitamines et faiblesse générale du corps - avec une carence en vitamine C et en oligo-éléments, les parois capillaires deviennent fragiles, de sorte que même les éternuements peuvent provoquer des saignements de nez abondants.
  3. Maladies du cœur et des vaisseaux sanguins - souvent chez les personnes souffrant d'hypertension, de troubles de la coagulation, de maladies génétiques du système sanguin, des saignements de nez se produisent spontanément, qui sont assez difficiles à arrêter rapidement.
  4. Surchauffe générale du corps, insolation, chaleur - avec une forte augmentation de la température corporelle, les vaisseaux sanguins ne peuvent souvent pas supporter la charge, sont blessés et saignent.
  5. Maladies infectieuses et oncologiques.
  6. Une forte baisse de la pression atmosphérique - des saignements de nez sont souvent observés chez les plongeurs lors de plongées en profondeur, lors de la montée dans les montagnes, lors de vols en avion.

Signes cliniques

Un signe clinique caractéristique d'épistaxis est l'écoulement direct du sang. En général, les symptômes de la pathologie sont divisés en plusieurs groupes:

  1. La présence d'un saignement direct sous la forme d'un écoulement.
  2. La présence de signes de perte de sang aiguë.
  3. Symptômes de la maladie sous-jacente ou causes qui provoquent une rupture vasculaire du nez.

Le saignement du nez peut commencer soudainement ou cette condition est d'abord précédée d'un certain nombre de symptômes:

  • démangeaisons et chatouillements dans la cavité nasale;
  • éternuements
  • vertiges légers;
  • assombrissement des yeux et maux de tête;
  • nausées, palpitations;
  • bruit dans les oreilles.

Le sang coule ou coule à l'arrière de la gorge, entraînant des nausées, parfois des vomissements et une hémoptysie.

Si la perte de sang est négligeable (jusqu'à plusieurs ml), le patient ne ressent généralement pas de symptômes graves. Certaines personnes particulièrement sensibles peuvent paniquer à la vue de leur propre sang ou même perdre conscience..

Si les saignements du nez ont été prolongés et abondants (perte de sang jusqu'à 200 ml), le patient peut se plaindre d'un noircissement des yeux, d'une légère faiblesse, de vertiges et d'acouphènes. Avec une perte de sang prononcée (plus de 200-500), l'état du patient est modéré ou sévère - il est léthargique, léthargique, se plaint d'essoufflement, sa tension artérielle est réduite et des vertiges sévères sont observés. Évanouissement possible et pouls faible. Avec des saignements de nez fréquents et récurrents, le patient développe rapidement une anémie ferriprive et un certain nombre de complications, dans la chair avant le choc hémorragique.

Diagnostique

Pour déterminer l'emplacement des saignements de nez, l'oto-rhino-laryngologiste examine la cavité nasale à l'aide d'un appareil de rhinoscope spécial - rhinoscopie antérieure et rhinopharyngoscopie postérieure.

Avec les saignements de nez postérieurs, il est très important de le différencier de l'estomac et du poumon, où le patient a également des vomissements avec du sang et une hémoptysie. À l'examen visuel, le sang nasal a une couleur saturée rouge vif, tandis que dans l'estomac il a une touche de marc de café et dans les poumons, il a une couleur écarlate brillante avec de la mousse (bulles d'air pulmonaire). Il convient de garder à l'esprit que les saignements nasaux postérieurs abondants peuvent être accompagnés de vomissements et d'hémoptysie, qui sont causés par le drainage du sang à travers l'oropharynx.

Pour déterminer la gravité de la perte de sang et diagnostiquer la principale cause de saignement de nez, le patient subit une série d'études supplémentaires, y compris des tests sanguins généraux et détaillés, ainsi qu'un coagulogramme. Sur la base des résultats de l'étude, le médecin prescrit un traitement adéquat.

Comment arrêter les saignements de nez chez l'adulte?

Tout d'abord, l'intensité des saignements et la gravité des pertes sanguines doivent être évaluées. Avec une perte de sang mineure, le patient est en mesure de fournir une assistance indépendante. Pour ce faire, effectuez les actions suivantes:

  1. en position assise, abaissez légèrement la tête vers le bas et serrez l'aile du nez du côté d'où vient le sang - c'est une action erronée de rejeter la tête en arrière, car cela contribuera à l'écoulement du sang le long de la paroi de l'oropharynx, à sa déglutition et à ses vomissements ultérieurs. Si des saignements sont observés simultanément à partir de deux voies nasales, appuyez sur les deux ailes du nez. Dans cette position, restez 3-5 minutes.
  2. Sur le pont du nez, vous pouvez attacher une bulle de glace, préalablement enveloppée dans une serviette, ou quelque chose du congélateur.
  3. Dès que le saignement s'arrête, vous pouvez faire couler toutes les gouttes nasales dans le nez avec un effet vasoconstricteur.

Important! Si les saignements de nez se répètent plusieurs fois par semaine ou par mois, vous devez absolument consulter un médecin pour déterminer la cause et effectuer un traitement adéquat. Si le sang du nez ne s'arrête pas dans une demi-heure ou si le saignement s'intensifie, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Pour le traitement des saignements de nez avec hémorragie modérée ou sévère en ambulatoire ou à l'hôpital, différentes méthodes sont utilisées:

  1. Mécanique - différents types d'écouvillons nasaux sont effectués.
  2. Produit chimique - un vaisseau sanguin dont l'intégrité est altérée est brûlé avec des produits chimiques.
  3. Thermique - un vaisseau qui saigne est cautérisé par des vagues de courant électrique, ce qui contribue à une coagulation immédiate.

De plus, des médicaments à effet hémostatique (hémostatiques) sont injectés dans la cavité nasale et le lit vasculaire..

Avec une perte de sang sévère et des dommages à un gros vaisseau sanguin, une intervention chirurgicale est réalisée pour arrêter le saignement. Pendant l'opération, les vaisseaux qui saignent se croisent, les artères sont ligaturées ou un agent sclérosant est introduit dans la lumière du vaisseau blessé. Dans certains cas, plusieurs méthodes de traitement sont utilisées simultanément..

Lorsque des saignements de nez surviennent dans un contexte d'hypertension artérielle, des médicaments antihypertenseurs sont nécessaires. Si la perte de sang est causée par d'autres maladies du corps (locales ou générales), après avoir arrêté le saignement, elles sont traitées - cela aidera à éviter une répétition de la situation à l'avenir.

Avec une perte de sang de plus de 500 ml, le volume de sang circulant est reconstitué. Chez un patient présentant une stérilité stricte, du sang ou du plasma donné est en outre prescrit des préparations de fer et des complexes de vitamines par injection.

Complications possibles

Des hémorragies importantes pouvant survenir lorsque des dommages à l'intégrité des veines ou des artères peuvent devenir des complications possibles des saignements de nez. Si le patient ne reçoit pas rapidement et correctement des soins médicaux, le risque de développer un choc hémorragique et une violation des fonctions des organes vitaux augmente.

Prévention des saignements de nez

La prévention des saignements de nez chez l'adulte comprend:

  • maintenir la propreté, la température et l'humidité dans la pièce;
  • bonne hygiène de la cavité nasale - les ongles doivent être coupés court, les cotons-tiges et autres objets qui peuvent blesser les muqueuses ne peuvent pas être insérés dans la cavité nasale;
  • contrôle de la pression artérielle chez les patients hypertendus et ceux sujets à cette maladie;
  • prévention des blessures au visage et à la tête;
  • diagnostic et traitement en temps opportun des maladies inflammatoires du nez et du nasopharynx.

De plus, il est important d'avoir une alimentation équilibrée et à part entière, en particulier avec des besoins accrus en vitamines pour le corps - pendant la puberté, pendant la grossesse, après les maladies infectieuses, les opérations.

Les personnes atteintes de maladies héréditaires du sang et des vaisseaux sanguins doivent être testées périodiquement et visitées par un hématologue.

Il est également déconseillé pendant plus de 3 jours d'utiliser des gouttes nasales à effet vasoconstricteur, car elles deviennent rapidement addictives et contribuent au développement de modifications atrophiques des muqueuses. Il en va de même pour les sprays hormonaux - il est préférable de ne pas les utiliser vous-même sans prescription médicale..

Banales et rares raisons pour lesquelles un adulte peut avoir des saignements de nez

Un nombre impressionnant de capillaires se trouvent dans la muqueuse nasale. C'est leur rupture due aux effets négatifs de diverses causes qui conduit à l'apparition de sang du nez chez un adulte. Parfois, cela est associé à des dommages aux navires plus grands et plus éloignés. Le processus ne conduit pas principalement à des conséquences critiques, mais aide souvent à identifier certaines pathologies.

Pourquoi le saignement de nez chez l'homme?

Dans la Classification internationale des maladies, le repérage est introduit sous le nom «d'épistaxis». Parmi les facteurs les plus courants qui y conduisent, le traumatisme est distingué. Par exemple, une ecchymose ou des dommages dus à un corps étranger. En règle générale, une personne comprend immédiatement quel facteur négatif a causé l'épistaxis. Dans d'autres cas, la racine du problème devra trouver.

En état normal (juste comme ça)

En pratique, il n'est généralement pas possible de déterminer immédiatement les conditions préalables à un symptôme. Pourquoi le nez saigne-t-il sans raison apparente? Considérez les prémisses les plus probables dans le tableau ci-dessous..

Tableau 1. Facteurs menant à une épistaxis soudaine

CauseExplication
Utilisation de certains médicamentsParmi les médicaments pouvant provoquer des manifestations, il convient de souligner les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Leur utilisation affecte négativement les vaisseaux. La recherche a confirmé que certains vaporisateurs nasaux peuvent provoquer une épistaxis. La cause du sang du nez chez un adulte en condition normale est principalement considérée comme l'utilisation d'agents stéroïdes
AvitaminoseUne alimentation déséquilibrée est souvent la réponse à la question de savoir pourquoi le sang coule du nez. L'absence d'un certain nombre de substances importantes conduit à un amincissement des parois vasculaires. La condition survient principalement dans le contexte d'un manque d'acide ascorbique
Consommation d'alcool, dépendance, dépendance au tabacCe qui précède est capable de provoquer une décharge et est la raison pour laquelle le sang du nez coule régulièrement et est cuit à l'intérieur. Les utilisateurs de drogues intranasales sont particulièrement sensibles aux sécrétions

Beaucoup sont intéressés à recevoir des informations sur les raisons pour lesquelles le sang du nez est «juste comme ça». Cependant, le phénomène est généralement associé à certains processus / pathologies. Si l'épistaxis a duré un court laps de temps, n'a pas aggravé l'état général et ne s'est pas reproduit, cela ne devrait pas inquiéter.

Quelles maladies?

Pour une détermination précise de la maladie, il est nécessaire de disposer de données complètes sur l'image symptomatique. Nous pouvons parler du néoplasme résultant, des dommages au muscle cardiaque, de l'hypersensibilité du corps, etc..

Tableau 2. Dans quelles maladies, en règle générale, le sang provient du nez

Facteurs provocateursExplication
Processus inflammatoire sévèreDe nombreuses pathologies, aiguës et chroniques, stimulent l'inflammation de la muqueuse. En particulier, la décharge est une conséquence de la sinusite frontale, de la sinusite, etc..
Insuffisance cardiaqueIl s'agit d'un dysfonctionnement myocardique décompensé. Aigu ou chronique
Déformations anatomiquesPar exemple, la télangiectasie héréditaire familiale est une raison rarement trouvée pour laquelle un adulte a des saignements de nez. Elle se traduit par l'infériorité des cellules vasculaires, dont le résultat est l'apparition de petites tumeurs et d'anomalies.
HypertensionUne seule augmentation de la pression peut provoquer le sang du nez. Le diagnostic est posé lorsque les valeurs sur le tonomètre dépassent régulièrement 140/90 mm Hg. st.
Troubles hématologiquesUne raison courante pour laquelle un adulte saigne constamment du nez: un ensemble de pathologies basées sur des violations de la structure des cellules sanguines
Rupture d'anévrismeCette raison pour laquelle le patient saigne fortement du nez est liée à des conditions dangereuses qui menacent le patient d'une issue fatale. Conduit à une hémorragie sous-arachnoïdienne.

Si coule d'une narine

Une manifestation similaire conduit à une courbure de la cloison nasale. La cause des saignements d'une narine chez un adulte peut être un développement anormal des capillaires. L'épistaxis est également due à la blessure. Parfois, une «piqûre» banale dans le nez ou une implication dans la cavité d'un corps étranger qui endommage la muqueuse est impliquée dans les sécrétions sanguines.

Pourquoi court en se mouchant?

Le nez qui coule, ou la rhinorrhée scientifiquement, accompagne de nombreuses maladies. Il se produit en raison du processus inflammatoire dans les infections virales respiratoires aiguës et est un signe caractéristique d'allergie. Ce sont ces pathologies qui provoquent généralement le sang du nez lorsqu'un adulte se mouche.

Cependant, parfois, le symptôme signale des maladies plus dangereuses, par exemple, un carcinome nasifaringien. Il s'agit d'une tumeur maligne, dont les premiers symptômes sont similaires à un «rhume» banal. On ne sait pas avec certitude pourquoi cette maladie particulière se développe, mais lorsqu'elle survient chez un adulte, le nez saigne généralement. De plus, le carcinome s'accompagne de douleurs dans la gorge, les oreilles et la tête. Il y a un changement dans le timbre de la voix, une insuffisance respiratoire, une mauvaise haleine, etc..

Caillots en soufflant

Parfois, ils sont le résultat d'un microclimat inapproprié à la maison ou au travail. En particulier, une faible humidité fait que les vaisseaux deviennent cassants et éclatent sous le moindre impact. La sinusite chronique est parfois à l'origine de caillots sanguins dans les écoulements nasaux lors du soufflage. La maladie se déroule dans le contexte d'une sensation de compression dans le visage / tête, de fatigue excessive, d'irritabilité, etc. Une augmentation de la température à des valeurs subfébriles est détectée..

La rhinite allergique peut également provoquer des saignements de nez.

Maux de tête en même temps

La sensation de tempes rétrécies sur le fond de l'épistaxis indique généralement une augmentation de la pression artérielle. La réponse la plus courante à la question de savoir pourquoi le sang coule du nez est associée à l'hypertension artérielle. De plus, les symptômes peuvent signaler un coup de chaleur ou un coup de soleil, ainsi qu'une commotion cérébrale. Si la tête fait mal et qu'il y a du sang dans le nez, la cause peut être un barotraumatisme. Elle survient en raison de la différence de pression entre le monde extérieur et les cavités corporelles. Se produit pendant le décollage / l'atterrissage d'un avion, la plongée / le soulèvement des profondeurs de la mer, etc..

Une autre raison pour laquelle le sang coule du nez d'un adulte est une réaction allergique. En particulier, la rhinite survient en raison de l'exposition au pollen, aux poils d'animaux, après avoir pris un certain nombre de médicaments. Elle conduit au développement d'un processus inflammatoire sur la muqueuse. L'asthme bronchique peut également donner un élan à l'épistaxis. Il se caractérise également par une inflammation régulière..

Si le symptôme apparaît fréquemment ou tous les jours

Les anomalies des vaisseaux sanguins sont tout à fait acceptables, mais parfois nous parlons de maladies plus graves. La raison pour laquelle un adulte saigne du nez tous les jours peut être une pathologie hématologique. Le symptôme est caractéristique de la leucémie, l'anémie, la maladie de Verlhof. La raison pour laquelle le sang coule souvent du nez est parfois la pathologie systémique du tissu conjonctif. Le symptôme est caractéristique du lupus érythémateux, du syndrome de Sharp, de la dermatomyosite, etc..

À cause de ce qui se passe chez un enfant?

L'épistaxis chez les bébés est particulièrement choquante pour leurs parents. La plupart du temps, le sang du nez du bébé provient des mêmes raisons qu'un adulte. Cependant, le plus souvent, le phénomène est une conséquence de la présence d'un objet étranger. Pour éviter cela, vous devez choisir soigneusement les jouets de votre bébé, éviter les pièces pouvant rentrer dans la narine ou risquer d'être avalées. Une autre raison pour laquelle le nez d'un bébé peut saigner est à cause d'un traumatisme. Les enfants tombent souvent et peuvent endommager la muqueuse lorsqu'ils sont frappés.

Dans certains cas, pour obtenir une réponse à la question de savoir pourquoi le saignement de nez, vous devez consulter un pédiatre. Il est important d'exclure la possibilité de pathologies graves. Par exemple, l'hémophilie. Cette maladie est classée comme héréditaire. Les pathologies néoplasiques clonales du système hématopoïétique et certains troubles du système endocrinien ou des anomalies du développement présentent un danger considérable. Sang de nez d'adolescent.

Comment arrêter?

En règle générale, l'épistaxis est facilement arrêtée sans actions supplémentaires ou connaissances particulières. Une erreur courante en aidant un patient consiste à mettre une personne sur un lit. Quelle que soit la raison pour laquelle l'adulte saigne du nez, il doit être assis. Le menton doit être doucement abaissé, appuyez sans serrer l'écharpe sur les narines. Il est important d'éviter les écoulements de sécrétions dans la gorge.

Pour un soulagement rapide, vous devez utiliser une compresse froide. Il est laissé dans l'arête nasale pendant une demi-heure au maximum. Alternativement, les rouleaux de coton roulés précédemment placés dans une solution saline sont autorisés. Pour un meilleur effet, il est recommandé de les utiliser réfrigérés..

Vidéo utile

Encore quelques mots sur les causes possibles des saignements de nez:

11 raisons pour lesquelles le nez d'un adulte saigne

Pourquoi le sang coule du nez et comment résoudre ce problème sont des questions que beaucoup de gens se posent. Il peut y avoir plusieurs raisons: à la fois banales et vraiment dangereuses.

Les principales raisons qui ne nécessitent pas de traitement

Le sang coule du nez - les raisons pour lesquelles un adulte peut être différent. Considérez le principal.

1. Blessures

Souvent, les saignements de nez provoquent des blessures, en particulier celles accompagnées de dommages au septum nasal. Il existe également de nombreux cas de blessures "ridicules", lorsqu'une personne peut être accidentellement blessée en insérant un crayon ou un autre objet fin et long dans l'ouverture nasale..

2. Facteurs externes

Une exposition prolongée au soleil ou un surmenage grave peut entraîner des saignements de nez. De plus, un coup de chaleur peut entraîner un symptôme. En raison de l'exposition à des températures élevées, la cavité nasale devient trop sèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent, ce qui provoque la libération de sang.

Les navires peuvent également souffrir de sécheresse en raison du séjour prolongé d'une personne dans une pièce où l'air est trop sec ou dans la rue les jours de gel..

3. Activité physique

Parfois, une personne s'entraîne si intensément que sa tension artérielle augmente et un vaisseau éclate dans son nez. D'où le sang, qui dans une telle situation peut aller non seulement du nez, mais même de l'œil - également en raison d'un éclatement capillaire.

4. Prendre des médicaments

Le symptôme peut provoquer l'utilisation de certains médicaments utilisés pour prévenir la coagulation sanguine (héparine, aspirine et autres).

Parfois, le flux sanguin provoque une utilisation fréquente de pulvérisations du rhume, affectant négativement la muqueuse. Il arrive souvent qu'à partir de l'utilisation de vasoconstricteurs, du sang se forme dans le nez, mais ne coule pas et sèche rapidement.

5. Manque de vitamine C

Il est connu qu'avec une quantité insuffisante de cette vitamine dans le corps, l'état des parois des vaisseaux devient bien pire.

6 causes dangereuses de saignements de nez

L'anxiété dans cet état de fait est bien fondée, car les causes d'écoulement de sang par le nez peuvent être très graves..

1. La pression artérielle baisse

Dans la plupart des cas, le sang du nez coule avec l'hypertension artérielle - les vaisseaux minces ne peuvent pas faire face à l'hypertension artérielle.

Des signes supplémentaires peuvent inclure une pulsation dans la tête, des étourdissements, des nausées et des vomissements. Avec une pression artérielle basse, le symptôme est assez rare - en règle générale, avec une stagnation dans les vaisseaux.

2. Processus inflammatoires

L'inflammation peut être sur la membrane muqueuse ou dans les sinus. À la suite de ce processus, les parois des vaisseaux deviennent cassantes, c'est pourquoi des saignements se produisent. Le SRAS ou les allergies peuvent y conduire..

3. Papillomes

Les formations sur la membrane muqueuse exercent une pression sur les vaisseaux, altèrent la fonction respiratoire et provoquent des saignements réguliers. Les papillomes sont le résultat d'une infection virale; ils sont dangereux en ce qu'ils peuvent se transformer en tumeurs malignes.

4. Athérosclérose

Cette maladie conduit au fait que les vaisseaux sanguins perdent leur élasticité, c'est pourquoi un symptôme se produit.

5. Maladie des glandes surrénales

La violation provoque une augmentation du niveau d'hormones de stress, à cause de laquelle une personne peut augmenter la pression artérielle quotidiennement. Le saignement avec une tumeur surrénale s'accompagne généralement d'une sécheresse sévère et d'un inconfort dans le nez..

6. Tumeurs malignes et bénignes

En plus des saignements, des ulcères, des gonflements et des tubercules peuvent être observés dans la cavité nasale d'une personne souffrant d'une tumeur. La forme du nez avec des tumeurs peut être légèrement modifiée..

Quelle que soit la raison pour laquelle un adulte saigne du nez, le problème ne peut être ignoré ou repoussé que plus tard..

Le sang coule du nez: que faire

Tout d'abord, vous devez consulter un médecin et subir les examens nécessaires. Pour certaines maladies qui provoquent une aggravation de la maladie, il est inutile d'éliminer seul le saignement. Il est nécessaire de traiter la maladie elle-même, dont la présence ou l'absence peut être confirmée ou infirmée par le médecin.

Si les saignements ne peuvent pas être résolus seuls et si le symptôme s'accompagne de signes tels que troubles de la parole ou de la vue, maux de tête, nausées sévères, une ambulance doit être appelée immédiatement.

Si la circulation sanguine du nez n'est pas causée par une maladie dangereuse, vous pouvez corriger la situation vous-même.

  1. Vous devez d'abord prendre une position assise, incliner légèrement la tête en arrière et libérer votre cou des vêtements serrés. Il n'est pas nécessaire de se pencher en avant, car cela provoquerait un flux sanguin vers la cavité nasale et augmenterait le flux sanguin. Cependant, vous ne devez pas non plus rejeter fortement la tête en arrière - cela peut provoquer des vomissements.
  2. Un glaçon ou une serviette fraîche et humide peut être appliqué sur le nez pendant quelques minutes. Une serviette imbibée d'eau fraîche est recommandée à l'arrière du cou. La narine, d'où le sang coule, doit être serrée jusqu'à ce que la condition se normalise..
  3. Si le saignement est trop intense, vous pouvez utiliser un coton-tige imbibé de peroxyde d'hydrogène. Il est important de se rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'insérer des tampons trop profondément dans le passage nasal. Au lieu d'un coton-tige, vous pouvez utiliser un bandage (de sorte que 10 cm de tissu restent à l'extérieur). C'est mieux si à ce moment une personne se trouve dans une pièce silencieuse et ventilée avec des lumières tamisées.

Comment déterminer si les saignements de nez sont dangereux

Pour entendre la question: "Le nez saigne fortement, que dois-je faire?" - le phénomène n'est pas rare. Mais combien de sang doit s'écouler de la cavité nasale, de sorte que la situation est vraiment considérée comme dangereuse?

  1. Si le volume de sang libéré par le nez est de plusieurs millilitres, la situation n'est pas considérée comme dangereuse. Un tel volume est considéré comme insignifiant, et la perte de sang dans ce cas n'a pas de conséquences mortelles ou liées à la santé..
  2. Si la quantité de sang est supérieure à 180 ml, la perte est estimée comme moyenne. Les effets possibles incluent une faiblesse, des étourdissements, une pâleur de la peau, une déficience visuelle temporaire.
  3. 300 ml de fuite de sang sont estimés comme une perte massive. Les symptômes concomitants sont les mêmes qu'avec une perte modérée, mais ils apparaissent plus intensément. De plus, une personne peut ressentir un grondement dans les oreilles, la soif, un essoufflement, des maux de tête aigus.
  4. Un saignement abondant implique un volume de 450 à 500 ml ou plus. Les conséquences dans ce cas sont très graves, notamment une forte baisse de la pression artérielle, une inhibition sévère, de la confusion et également une violation de l'approvisionnement en sang des organes internes.

La meilleure solution dans n'importe quelle situation est d'appeler une ambulance ou de consulter un médecin vous-même (avec des symptômes légers). Il faut se rappeler que souvent les mêmes manifestations chez différentes personnes peuvent entraîner des conséquences différentes..

Prévention des saignements de nez fréquents

Ceux qui éprouvent ce symptôme sont invités à respecter les recommandations générales suivantes:

  • manger des aliments qui contiennent toutes les vitamines et minéraux dont le corps a besoin, prendre des complexes de vitamines spéciaux pour renforcer l'immunité;
  • faire des promenades quotidiennes à l'air frais, aérer la pièce (surtout avant le coucher);
  • effectuer des exercices physiques simples (en même temps, vous devez vous assurer que l'entraînement n'est pas trop intense);
  • utilisez un humidificateur si possible;
  • protégez-vous contre les situations qui provoquent l'assèchement de la cavité nasale:
  • éviter les situations de stress afin d'éviter une augmentation de la pression artérielle;
  • éviter l'automédication avec des médicaments puissants, se conformer strictement à toutes les prescriptions du médecin pour prendre un médicament particulier;
  • subir des examens médicaux réguliers.

Parfois, pour maintenir un état de santé normal, il suffit de respecter quelques recommandations pour un mode de vie sain. Cependant, cela ne nie pas le fait qu'il vaut toujours la peine d'être examiné par un médecin..

Si le sang coule souvent du nez, cela est particulièrement important. Demander de l'aide en temps opportun aidera à éviter la détérioration et la manifestation de symptômes désagréables supplémentaires.

Sources et littérature:
1. Épistaxis en médecine générale. Zhurova O.N., Kunitsky V.S., Podpalov V.P.; Manuel pédagogique et méthodique.

Publications Sur L'Asthme