Les femmes en position sont toujours plus attentives à leur santé, car même la plus petite maladie peut nuire au développement du fœtus. Le nez qui coule pendant la grossesse est extrêmement indésirable, car il est souvent accompagné de fièvre, de maux de gorge, de toux.

Nez qui coule pendant la grossesse et ses causes

Souvent, un nez qui coule chez les femmes enceintes se produit en relation avec des changements hormonaux, à la suite desquels il y a un gonflement des muqueuses du corps, c'est ce qu'on appelle la "rhinite vasomotrice". Apparaît après 4 mois et passe après l'accouchement. Pour son traitement, les médicaments ne sont pas prescrits, mais il est conseillé de boire de la vitamine C.

Les autres causes de rhinite sont:

  • Rhumes, SRAS;
  • Sinusite chronique;
  • Une augmentation des végétations adénoïdes;
  • Courbure du septum du nez;
  • Faible taux d'humidité;
  • Allergies (accompagnées d'éternuements, écoulement abondant);
  • Les infections.

Il est important de se rappeler que les femmes dans la situation pour le traitement du rhume ne doivent pas utiliser d'antibiotiques, de médicaments à base d'alcool, d'huiles essentielles et de gouttes vasoconstricteurs sans la recommandation d'un médecin. Par conséquent, il faut être extrêmement prudent de ne pas introduire une infection ou un virus dans le corps. Mais les vitamines, les exercices de respiration et les préparations à base d'herbes et de plantes médicinales aideront à faire face à la maladie en toute sécurité..

Un nez qui coule chronique peut apparaître en raison d'une infection incomplètement guérie, de maladies générales ou de troubles hormonaux face à une diminution de l'immunité.

La rhinite sévère est souvent infectieuse et nécessite un traitement immédiat. Elle survient lorsque des virus et des microbes pénètrent et se multiplient rapidement dans la muqueuse nasale, qu'ils endommagent. En conséquence, la couche supérieure de l'épithélium exfolie, des démangeaisons, des éternuements et une sécrétion abondante de mucus se produisent. Il est important de consulter immédiatement un médecin et de commencer le traitement afin que le nez qui coule ne devienne pas chronique, ce qui nécessite des mesures plus sérieuses.

Quel est le risque d'écoulement nasal?

En plus du fait qu'un nez bouché cause beaucoup de désagréments à la femme enceinte, il peut nuire au bébé, surtout au cours des trois premiers mois de la grossesse.

  • Avec la rhinite, la respiration est difficile et, par conséquent, l'apport d'oxygène au corps s'aggrave, ce qui peut entraîner une famine d'oxygène fœtal.
  • Lors de la respiration par la bouche, la défense du corps contre les germes diminue, car le nez est une barrière à la pénétration des infections dans le corps.
  • Si le nez qui coule est de nature virale, le virus risque de pénétrer dans le sang de la mère jusqu'au bébé, ce qui peut provoquer une fausse couche.
  • La rhinite réduit l'immunité et se transforme parfois en maladies chroniques, nuisant au fœtus.
  • Le nez qui coule infectieux peut affecter le développement intra-utérin du bébé, en particulier au premier trimestre, lorsque la formation d'organes et de systèmes de l'embryon.


Conseils aux médecins

Pour prévenir la rhinite pendant la grossesse, les médecins conseillent:

  • Renforcez l'immunité, prenez de la vitamine C et contrôlez la nutrition.
  • Évitez l'hypothermie.
  • Limitez le contact avec les personnes déjà malades, utilisez des respirateurs.
  • Lorsque vous visitez des lieux publics avec un grand nombre de personnes, appliquez une pommade à l'oxoline à 2,5% en couche mince.
  • Consultez immédiatement un médecin si les premiers symptômes apparaissent.

En cas de rhume, il est recommandé:

  • Boisson abondante;
  • Rincer le nez avec une solution saline;
  • Se gargariser avec du soda;
  • Inhalation ou respiration sur vapeur;
  • Aérer l'appartement;
  • Nettoyage humide quotidien;
  • Humidification de l'air intérieur;
  • Exclusion du contact avec la poussière, la fumée, les odeurs piquantes.


Traitement traditionnel

Comment traiter un nez qui coule chez les femmes enceintes?

Tout d'abord, il est conseillé de nettoyer les sinus muqueux des sinus nasaux, en soufflant alternativement chaque narine.

Puis, pendant la journée, rincez les voies nasales avec de l'eau salée ou des infusions de camomille.

Avec un œdème sévère, des gouttes peuvent être utilisées, préférant des préparations à base de plantes, par exemple du Pinosol avec de l'eucalyptus et de l'huile de pin.

Ou, comme prescrit par un médecin, des gouttes à effet vasoconstricteur sont utilisées - Vibrocil, Salin, Naphthyzin. Ces gouttes ne sont utilisées qu'en cas de besoin urgent, pas plus de 3 jours d'affilée, seulement 1 fois par jour.

Pour augmenter les fonctions protectrices de l'organisme, des immunostimulants sont prescrits - Derinat, Grippferon, Genferon.

Lors de la prescription d'un médecin, des remèdes homéopathiques peuvent être utilisés. Des médicaments correctement sélectionnés n'ont aucun effet secondaire et sont sans danger pour la santé de la mère et du fœtus. Est-ce Antigrippin ou Fluppel.


Traitement avec des remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles de médecine alternative sont considérées comme plus sûres pour la mère et le fœtus avec un nez qui coule..
Comment guérir la rhinite?

Râper les betteraves et presser le jus. 2 gouttes de médicament sont instillées dans chaque passage nasal. Répétez jusqu'à 4 fois par jour.

  • Infusion de plantain, millepertuis, origan.

Insistez, buvez beaucoup.
Vous ne pouvez pas insister et faire des décoctions d'échinacée, de réglisse, de ginseng, elles augmentent la fréquence cardiaque et la pression, augmentant la charge sur le cœur de maman et du fœtus.

  • Bouillon d'églantier ou de cassis.

Les inflorescences d'églantier, riches en vitamine C, sont placées dans un récipient, bouillies pendant 5 minutes, refroidies, filtrées et bues..

Couper l'oignon de taille moyenne en deux, respirer sur la vapeur 2 fois par jour.

Prenez une feuille, lavez, séchez. Incisez, récupérez le jus. Diluez-le avec de l'eau, enterrez-le jusqu'à 3 fois par jour.

  • Flushing à base de plantes.

Rincez votre nez avec des infusions de camomille, de sauge ou de calendula.

  • Réchauffement des sinus.

Chauffer le sel dans une poêle propre, mettre dans un sac en coton ou en lin et appliquer sur le nez. Vous pouvez utiliser un œuf à la coque, mais pas chaud, mais chaud, afin de ne pas brûler la peau.

Inspirez sur les décoctions d'herbes, de pommes de terre bouillies.
N'oubliez pas que l'inhalation d'huiles essentielles pour les femmes en position est contre-indiquée.

Il consiste à masser le pont du nez et la zone au-dessus de la lèvre supérieure..

Conclusion

Un nez qui coule gêne une femme enceinte et menace le développement du fœtus. Commencez le traitement en temps opportun, utilisez des préparations à base de plantes, des inhalations, rincez-vous le nez et aérez et hydratez la pièce aussi souvent que possible.

Comment traiter un nez qui coule chez une femme enceinte rapidement et en toute sécurité?

Par conséquent, la question se pose inévitablement dans le cas où une femme enceinte a le nez qui coule - comment traiter correctement, en évitant la possibilité de compliquer la situation.

Ajoutez à tout cela le fait que de nombreux médicaments vendus en pharmacie ont une grossesse comme contre-indication directe, alors il devient inévitable de connaître la liste des médicaments dont l'utilisation est autorisée dans une période aussi délicate..

Dans cet article, vous recevrez des informations sur les moyens médicaux qui peuvent aider à faire face au nez qui coule chez une femme enceinte. En outre, il sera possible d'acquérir des connaissances sur les caractéristiques de l'apparition et de l'évolution de la maladie, les dommages qu'elle inflige à l'enfant à naître, ainsi que des mesures préventives qui aident à prévenir la maladie du nez qui coule.

Nez qui coule pendant la grossesse - caractéristiques

Pendant la grossesse, le corps féminin, et en particulier le système immunitaire, subit une série de changements qui aident le fœtus.

La diminution de l'immunité au cours de cette période est un état complètement naturel, car sinon le corps percevra le matériel d'ADN qui est né étranger et tentera de le détruire, provoquant une fausse couche.

Le corps pendant la gestation essaie d'envoyer toute sa force précisément au développement normal de l'enfant, et non à lui-même.

Tout cela a conduit au fait que l'immunité réduite chez les femmes enceintes a un côté négatif - le corps ne peut tout simplement pas se défendre contre diverses infections qui peuvent pénétrer dans le corps.

Une petite quantité d'anticorps ne peut tout simplement pas faire face au virus, et tout cela conduit finalement à un résultat - un nez bouché et une morve.

En soi, un nez qui coule, malgré sa prévalence, n'est pas une maladie indépendante standard. Il représente l'apparition d'une inflammation sur les muqueuses du nez et appartient à la catégorie des pathologies affectant les organes respiratoires.

Cette maladie est le symptôme le plus courant de nombreuses infections virales, telles que les infections respiratoires aiguës, la grippe et autres, car c'est la membrane muqueuse du nez qui devient la toute première barrière qui protège le corps contre les températures extrêmes, les virus ou d'autres facteurs indésirables..

Le nez qui coule chez les femmes enceintes est un phénomène assez courant, surtout au cours du premier trimestre, lorsque les hormones commencent activement à se reconstruire.

Chez les femmes enceintes, vous pouvez souvent observer un nez qui coule, surtout si le bébé est né pendant la saison froide - en hiver et en automne. Pendant cette période, les maladies virales règnent et une faible immunité entraîne une infection bénigne..

Cependant, en plus de la raison la plus évidente - une infection virale, il existe un certain nombre de raisons importantes qui peuvent provoquer un écoulement nasal chez les femmes enceintes.

Raisons principales

Comme mentionné précédemment, une immunité réduite est tout à fait normale chez les femmes enceintes..

Par conséquent, si vous souhaitez donner naissance à un enfant, vous devrez vous en accommoder tout au long de la période de gestation - une augmentation affectera négativement le fœtus jusqu'à sa mort. Un organisme dans une période aussi délicate devient incroyablement vulnérable aux influences extérieures.

Les causes du rhume peuvent être:

  • Infections diverses - un nez qui coule est considéré comme le principal symptôme d'un rhume et d'autres maladies considérées comme respiratoires et affectant le nez;
  • Allergie - la restructuration du corps peut entraîner une réaction du corps à de nouveaux stimuli ou à renforcer les anciens. En pénétrant dans les muqueuses du nez, un allergène peut facilement provoquer une rhinite allergique. Ces irritants comprennent la poussière, le pollen, la laine, les médicaments, les produits chimiques ménagers et bien d'autres. En plus de l'écoulement aqueux du nez, il s'accompagne généralement de démangeaisons, d'éternuements et de larmoiements fréquents et abondants;
  • Maladies pathologiques sur le nasopharynx - une hypertrophie de l'eau, des végétations adénoïdes, une cloison nasale incurvée ou une sinusite peuvent facilement provoquer une inflammation du nez;
  • Hypothermie constante et prolongée du corps de la femme enceinte;
  • Faible humidité intérieure entraînant un dessèchement des muqueuses.

Effet hormonal

Cependant, en plus des raisons énumérées ci-dessus, qui peuvent provoquer un écoulement nasal, non seulement chez une femme enceinte, mais aussi chez une personne ordinaire, il existe un autre facteur important.

Pendant la période de développement fœtal, le corps de la mère est reconstruit intensivement au niveau hormonal.

La production active de progestérone, qui protège la grossesse, conduit au fait que le liquide commence à s'accumuler activement dans le corps.
Son augmentation progressive conduit à un œdème, la cavité nasale ne fait pas non plus exception - le volume de fluides commence souvent à augmenter dans ses tissus.

Cependant, plus d'une progestérone affecte le corps féminin à ce moment. La production simultanée d'oestrogène liée aux hormones sexuelles, en plus de ses fonctions directes pour le développement du placenta et du bébé, contribue à augmenter le volume de la muqueuse nasale.

Le travail simultané de deux hormones conduit à l'apparition d'un nez qui coule, mieux connu des médecins comme un "nez qui coule des femmes enceintes".

En règle générale, une telle maladie s'accompagne d'un certain nombre de symptômes désagréables:

    • sécrétions transparentes constantes de mucus des sinus;
    • éternuements fréquents
    • narines sèches et démangeaisons.

Nez qui coule sévère pendant la grossesse pour un bébé

La question du mal qu'un nez qui coule peut causer pendant la grossesse est l'une des questions les plus importantes que les futurs parents posent aux médecins. Malheureusement, il est impossible de donner une réponse exacte ici, car tout dépend du trimestre dans lequel la femme se trouve au moment du rhume.

Une chose est sûre - aux premiers stades du développement fœtal, un nez qui coule peut devenir mortel pour un bébé à naître, car il provoque une fausse couche ou un avortement spontané.

En plus de cela, il existe un certain nombre de dangers:

  • Si une infection virale pénètre dans le corps, se propage dans tout le corps et pénètre dans l'embryon, elle peut entraîner non seulement une naissance prématurée, mais également des anomalies dans le développement de l'enfant;
  • Un nez qui coule sévèrement empêche la mère de respirer par le nez. Un manque constant d'oxygène peut entraîner une privation d'oxygène du bébé;
  • L'utilisation de presque tous les médicaments utilisés pour traiter la rhinite peut nuire au développement du fœtus..

Ainsi, la future femme doit être clairement assimilée - même un nez nasal inoffensif à première vue, qui à l'état normal est facile à guérir avec des gouttes, chez les femmes enceintes provoque souvent la perte du bébé, et donc vous devez soigneusement considérer votre santé.

Diagnostic du nez qui coule

Avant de commencer à traiter un nez qui coule, le médecin doit déterminer les causes de son apparition.

Le «nez qui coule des femmes enceintes», survenant en raison de changements hormonaux, n'est pratiquement pas traité - il ne nuit pas beaucoup à la santé et ne passe qu'après l'accouchement. Cependant, si des allergies ou des virus sont à blâmer, vous devez immédiatement commencer le traitement d'un rhume.

L'un des principaux signes permettant de calculer le type de nez qui coule - la durée et le type de décharge apparaissant par le nez - ont-ils une texture aqueuse ou muqueuse.

Principalement utilisé pour déterminer l'état:

  • Diagnostic différentiel, au cours duquel un examen approfondi du patient est effectué et le médecin détermine le type exact de maladie en fonction des symptômes disponibles, des antécédents de plaintes et de plaintes.
  • Dans de rares cas, une rhinoscopie antérieure est également utilisée ou la cavité nasale est examinée par endoscopie..
  • S'il y a une possibilité que les bactéries soient devenues la cause du rhume, le médecin prélève un tampon de la cavité nasale pour la culture bactériologique.

Traitement pour un nez qui coule pendant la grossesse

Caractéristiques du traitement par trimestre

Il est préférable de suivre les procédures recommandées par les médecins, selon le trimestre, pendant la cicatrisation. De cette façon, il sera possible d'obtenir un résultat efficace et en même temps de ne pas nuire à l'enfant à naître.

Premier trimestre

Toutes les infections sont incroyablement dangereuses pour le corps, car le bébé commence à peine à émerger.

La rhinite virale est caractérisée par de la fièvre, un malaise général, tandis que la rhinite hormonale est caractérisée par le bien-être, mais un nez gonflé.

Au cours de ce trimestre, il est préférable d'utiliser des remèdes populaires, tous les médicaments sont absolument interdits, car ils pénètrent facilement dans le fœtus..

Insérez des jus naturels dans votre nez et réchauffez-les.

Deuxième trimestre

Le deuxième trimestre est considéré par les médecins comme le plus sûr. Le fœtus et le placenta sont assez stables, donc un nez qui coule chez la mère n'affecte pas particulièrement l'enfant. Les rhinites hormonales et allergiques sont les plus courantes à l'heure actuelle..

Vous pouvez utiliser des médicaments mous, tels que des gouttes nasales pour enfants, pour éliminer la congestion:

De plus, le lavage des sinus avec des bouillons aux herbes et au sel a prouvé leur efficacité..

En pharmacie, vous pouvez acheter des solutions prêtes à l'emploi pour se laver le nez ou des gouttes naturelles à base d'eau de mer:

Utiliser l'inhalation ou l'aromathérapie.

Troisième trimestre

Le corps de la mère s’habitue généralement aux nouveaux allergènes, donc cela ne se produit pas souvent.

Pour le traitement, des inhalations de menthol ou de laurier sont utilisées et des pommades peuvent également être appliquées sur le nez:

Traitement gouttes nasales

Il faut faire attention aux gouttes qui peuvent être instillées dans le nez des femmes enceintes lors du traitement du rhume:

  • N'utilisez en aucun cas des gouttes vasoconstricteurs - bien qu'elles soient efficaces dans la lutte contre l'inflammation de la muqueuse nasale, elles ont un certain nombre de facteurs négatifs. Tout d'abord, les substances qui y pénètrent se propagent facilement dans tout le corps, y compris celles qui peuvent pénétrer le fœtus. De plus, le risque d'hypoxie est élevé en raison de l'augmentation de la pression artérielle. Il convient de noter que ces gouttes ont un effet addictif..
  • Les gouttes nasales de xylométazoline ne doivent pas être achetées.
    Ce groupe comprend des médicaments populaires tels que:

  • Dans les cas extrêmes, les médecins peuvent prescrire des médicaments à base d'oxyméthazoline. Il est préférable d'utiliser des versions pour enfants de ces médicaments, car l'option d'un surdosage est moindre. Ne vous enfoncez pas dans le nez plus de deux fois par jour.
    Ceux-ci inclus:

Rincer le nez

Le lavage nasal est considéré comme une procédure très efficace pour les femmes enceintes pour guérir le nez qui coule..

Pour cela, il est préférable d'utiliser:

  • Les solutions salines, cependant, leur concentration devrait être très faible. Même dans ce cas, le lavage peut nettoyer la muqueuse nasale des virus proliférants et améliorer la respiration. Pour préparer la solution, dissolvez une cuillère à café de sel de mer dans un verre d'eau (bouillie et refroidie), et ajoutez également quelques gouttes d'iode.
  • Afin de rincer le nez, vous pouvez utiliser une solution saline;
  • Si du pus sort du nez avec des sécrétions, utilisez une solution antimicrobienne - dans un verre d'eau, dissolvez un comprimé de Furacilin. Il tue efficacement les germes;
  • Lorsque vous ne souhaitez pas préparer indépendamment des solutions de lavage, vous pouvez utiliser des produits de pharmacie à base d'eau de mer. En raison de leur naturel, ils ne nuisent pas au bébé à naître.

Miramistin d'un rhume

La miramistine, après une série d'essais cliniques, s'est révélée sans danger pour la mère et le fœtus même au premier trimestre de la grossesse.

Il est largement utilisé dans de nombreux domaines de la médecine - de la chirurgie à l'obstétrique en tant qu'antiseptique à action antimicrobienne et est très polyvalent..

La miramistine avec un nez qui coule peut être utilisée non seulement en gouttes pour le nez, mais aussi pour l'inhalation et le lavage:

  • En gouttes, instillez 1-2 gouttes à la fois environ 8 fois par jour pendant une semaine;
  • Pour vous laver le nez, nettoyez-le deux fois par jour;
  • Pour l'inhalation, 4 ml de médicament sont ajoutés au nébuliseur - au total, jusqu'à 4 procédures doivent être effectuées par jour.

Homéopathie

En général, les remèdes homéopathiques ne se sont pas encore révélés efficaces dans le traitement du nez qui coule chez les femmes enceintes. Aucun des essais cliniques n'a été réussi, car la teneur en substances actives de ces médicaments est limitée, voire nulle..

L'homéopathie, malgré son énorme popularité auprès de centaines de milliers de personnes, agit davantage sur la base de l'effet «placebo» que sur la réelle efficacité du rhume.

Cependant, en même temps, l'utilisation de Delufen, Cinnabsin et d'autres moyens est absolument sans danger pour le corps de la mère et ils peuvent être utilisés à tout mois de grossesse sans crainte de nuire au fœtus..

Phytothérapie

Les huiles essentielles, sous leur forme naturelle ou en tant que composant du médicament, ont leur propre nombre de fans en raison de la haute performance:

  • Sinupret aide à traiter le traitement du rhume. Un médicament à base de plantes est créé. Pendant la grossesse, il est préférable de prendre des pilules, autorisées à n'importe quel trimestre. La présence de nombreuses herbes dans la composition du médicament peut provoquer une réaction allergique.
  • La composition du médicament Pinosol aide à hydrater les muqueuses nasales. Il est basé sur de nombreuses huiles aux effets anti-inflammatoires et antiseptiques..
  • Le baume Zvezdochka est souvent conseillé pour le nez qui coule pendant la grossesse, mais il doit être traité avec prudence. Les huiles essentielles et la cire d'abeille provoquent un risque d'allergies. Le médicament ne doit pas être appliqué sur les muqueuses ni pris par voie orale.

Inhalation

Si un nez qui coule est provoqué par des virus, l'inhalation de vapeur sera un moyen très efficace de débarrasser une femme enceinte d'un nez qui coule..

Pour la procédure, il est préférable d'utiliser:

  • huiles essentielles (eucalyptus, sapin);
  • préparations à base de plantes (camomille, sauge, calendula).

Tous ces composants ont un effet antimicrobien et réduisent l'inflammation du nez..

Pour effectuer l'inhalation du rhume, placez de l'eau bouillante dans un récipient, ajoutez quelques gouttes d'huile essentielle et respirez la vapeur résultante. La vapeur affecte directement les voies respiratoires, mais ne se propage pas plus loin. La procédure est effectuée pendant 5 minutes 3-4 fois par jour, une heure après avoir mangé.

Remèdes populaires pour le traitement du nez qui coule pendant la grossesse

Un nez qui coule est une maladie qui peut être guérie sans l'utilisation de médicaments chimiques.

Les méthodes folkloriques depuis de nombreux siècles ont prouvé leur grande efficacité:

  • Jus de betterave ou de carotte d'un rhume. Pressez le jus frais des légumes, puis enfoncez-le dans le nez. Il est recommandé d'insuffler dans chaque narine 4 gouttes de jus pas plus de 5 fois par jour.
  • Jus de Kalanchoe - presser le jus des feuilles de la fleur et le diluer dans de l'eau bouillante. Instillez 3 gouttes à la fois, seulement 3 fois par jour pendant 7 jours.
  • Le jus d'aloès obtenu à partir de feuilles charnues aide également. Appliquer quelques gouttes à la fois 3 fois par jour.

Prévoir

Comme vous pouvez le comprendre, même un nez qui coule peut nuire au corps d'une femme enceinte. Une attention particulière doit être portée au traitement, sinon des complications ultérieures peuvent apparaître, tant pour la mère que pour le fœtus..

Au final, tout peut conduire à une fausse couche ou à une infection virale grave..

La prévention

En fait, il est assez difficile de protéger le corps du rhume pendant la grossesse, ne serait-ce que parce que pendant plusieurs mois par an, une femme devra encore survivre aux mois froids avec une immunité réduite.

Cependant, il existe un certain nombre de mesures préventives recommandées par les médecins pour les femmes enceintes qui aideront à réduire le risque d'infection:

  • Évitez le stress, mangez bien et faites de l'activité physique autorisée - essayez de mener une vie saine.
  • Choisissez avec soin les vêtements dans lesquels vous vous promenez - ils doivent correspondre à la météo et ne pas permettre la possibilité de surchauffe ou d'hypothermie.
  • Lorsque vous visitez des endroits surpeuplés où il existe un risque de contact avec les patients, utilisez un bandage de gaze ou appliquez une pommade à l'oxoline à titre préventif..
  • Mouillez la maison et placez un humidificateur.

Commentaires

Avis sur un nez qui coule pendant la grossesse:

Pour traiter le corps féminin d'un nez qui coule pendant la grossesse, il est extrêmement important d'établir la cause qui a conduit à son apparition. Au premier signe de malaise ou de faiblesse, consultez immédiatement un médecin.

Le traitement des femmes enceintes pour n'importe quelle maladie est lourd d'un certain nombre d'efforts, car on ne peut leur prescrire divers médicaments. Surtout, ils doivent se concentrer sur les nombreuses façons de la médecine traditionnelle, afin de ne pas endommager le fœtus.

Remède contre le rhume pour les femmes enceintes 1, 2, 3 trimestres. Gouttes, drogues, recettes folkloriques

Le nez qui coule (rhinite) est une conséquence de l'inflammation de la muqueuse nasale, qui se produit pour diverses raisons. Pendant la grossesse, ce processus est plus sévère. Pour son traitement, le choix correct de moyens efficaces et sûrs du premier au troisième trimestre de la grossesse est important.

Causes du rhume chez les femmes enceintes

L'apparition d'une rhinite non associée au rhume, au SRAS et à la grippe est due à une augmentation de la sensibilité du corps de la femme enceinte aux effets de l'environnement extérieur, aux infections microbiennes. Les 13 premières semaines de grossesse (1er trimestre) sont caractérisées par l'apparition d'une rhinite vasomotrice, caractérisée par une violation du tonus des vaisseaux du nez.

Cependant, au cours de cette période, sur fond de fièvre, toux, malaise général / faiblesse, maux de tête, des pathologies virales peuvent survenir. En raison de l'affaiblissement des fonctions protectrices du corps, il existe une menace d'infection, l'apparition d'allergies.

Au 2ème trimestre (14-27 semaines de grossesse), l'irritation des muqueuses nasales se produit du fait de la poursuite des modifications du fond hormonal, des réactions allergiques. Le dernier terme de la grossesse peut s'accompagner de symptômes caractéristiques des 2 premiers trimestres.

Ajustement hormonal

Au 2e trimestre, le corps d'une femme enceinte s'adapte activement à un nouvel état grâce à une synthèse accrue des hormones progestérone. Cela conduit au fait que le liquide est retenu dans les tissus, provoquant un écoulement nasal. Un effet secondaire de ce processus est également une difficulté à respirer en raison du gonflement des muqueuses nasales, de leur amincissement.

Une telle rhinite physiologique se produit, en règle générale, dans le contexte d'une santé normale. Se débarrasser de celui-ci ne prévoit pas l'utilisation de médicaments spéciaux, car ce «compagnon de grossesse» disparaît après la normalisation du fond hormonal.

Sensibilité accrue aux maladies en raison d'une immunité altérée

En attendant l'enfant, les changements qui se produisent peuvent supprimer les défenses de l'organisme, perturber l'équilibre des germes de la cavité nasale. Une forte diminution de l'immunité se produit au 1er trimestre (5-8 semaines) lors de l'adaptation du corps à la nécessité d'augmenter la charge.

Pendant cette période, 80% des femmes enceintes souffrent de rhumes légers. Cela est dû à une diminution de la production de cellules (anticorps anti-infection), qui empêchent la pénétration de l'infection et empêchent le rejet de l'œuf fœtal.

Aux derniers stades de la grossesse (20-28 semaines), lorsque les organes du bébé se sont formés, une diminution du niveau d'immunité est lourde d'anémie, de toxicose tardive.

Le remède contre le rhume pour les femmes enceintes à chaque étape ne doit être prescrit que par des spécialistes (gynécologue, thérapeute). Ils peuvent tirer leur conclusion après avoir étudié les résultats de l'analyse et l'état de développement du fœtus. Cela évitera la vulnérabilité de l'organisme aux infections virales légères, à l'exacerbation des maladies parasitaires chroniques existantes.

Réaction allergique

Une immunité affaiblie est souvent la cause de la rhinite allergique, qui peut survenir à un certain stade de la grossesse. Cependant, après avoir éliminé le contact avec les allergènes, un nez qui coule disparaît. Cela est dû au dessèchement de la muqueuse nasale dû à la circulation d'une grande quantité de sang dans le corps..

Cette réaction peut provoquer:

  • aliments individuels;
  • poussière;
  • le pollen de certaines plantes;
  • humidité insuffisante dans la pièce;
  • poils d'animaux;
  • produits chimiques.

Les principaux symptômes d'une sensibilité accrue aux allergènes sont les suivants:

  1. nez qui coule
  2. éternuements fréquents
  3. larmoiement accru;
  4. la peau qui gratte.

Maladies de la cavité nasale

L’une des causes de la rhinite de la future mère est la pathologie ORL, à savoir:

  • hypertrophie des amygdales nasopharyngées (adénoïdes, amygdales);
  • polypes (une tumeur bénigne due à la croissance de la membrane muqueuse / des sinus paranasaux);
  • sinusite - le processus inflammatoire de la muqueuse nasale et des sinus;
  • déformation du septum nasal.

De tels écarts par rapport à la norme créent un inconfort lors de la respiration en raison de la congestion nasale; augmenter la sécrétion de mucus, qui irrite la peau qui l'entoure. Chez les femmes enceintes, cela provoque des troubles du sommeil et de l'alimentation, une irritation et une faiblesse / fatigue générale.

Nez qui coule sévère et nocif pendant la grossesse

Le principal danger de rhinite sévère pendant la grossesse est une violation du processus respiratoire due au gonflement des muqueuses nasales. Cela peut entraîner un apport insuffisant d'oxygène aux poumons de la future mère. L'état d'hypoxie (manque d'oxygène) affecte négativement le développement mental et la croissance du fœtus..

Un remède contre le rhume pour les femmes enceintes avec un haut niveau de sécurité doit être prescrit par le médecin traitant en tenant compte des indications pour la future mère et son bébé. Sinon, il peut y avoir des problèmes d'intoxication, des maladies chroniques pendant le portage de l'enfant et même après sa naissance.

Comment guérir un nez qui coule pendant la grossesse. Principales méthodes

Nom de la méthodeMéthodes / formes de drogues utiliséesEffet attendu
Nettoyage nasalSolutions physiologiques / salines, gouttes, sprays.Élimination du mucus, des croûtes, des virus, des germes. Réduction du gonflement.
Élimination de la congestion nasale, de l'irritation de sa muqueuse et de son ramollissement.

Rinçage des sinus avec des solutions (à base de plantes / solution saline).

Onguents, gouttes avec des huiles.

Après la 14e semaine de grossesse - apport limité de médicaments vasoconstricteurs.Élimination de l'enflure dans le nez, respiration plus facile, stimulation de l'immunité locale.Boisson lourdeBoissons aux fruits à haute teneur en vitamine C, thé (au citron, décoctions médicinales de plantes médicinales.Désinfection de l'air intérieurVentilation de la pièce, aromathérapie.Débarrassez-vous des virus, soulagez l'inflammation

Il est important de considérer que pour éviter le risque de complications, l'utilisation de chacune de ces méthodes thérapeutiques doit être précédée d'une consultation avec des spécialistes. Leurs rendez-vous sont basés sur les résultats de la détermination des causes de la rhinite en attendant la descendance.

Sprays et gouttes d'un rhume

Avec la grossesse actuelle, la préférence doit être donnée aux vaporisateurs nasaux et aux gouttes qui ne pénètrent pas dans le système circulatoire. Cela évite les effets négatifs sur le fœtus. Il est important de se rappeler que le traitement médicamenteux de la rhinite chez les femmes enceintes ne se fait mieux qu'après la formation du placenta.

Compte tenu de la nature de la rhinite et du caractère temporaire de leur efficacité, la durée d'utilisation de ces formes de médicaments ne doit pas dépasser 4 jours!

Miramistin

Le médicament a un large spectre d'action et peut être utilisé pour réduire la congestion nasale à n'importe quelle période de gestation. La miramistine est disponible sous forme de solution et de spray, ce qui permet de l'utiliser pour le lavage, l'inhalation, l'irrigation et sous forme de gouttes.

L'outil a un effet local et ne pénètre pas dans les organes internes, le sang. Par conséquent, lorsqu'il est utilisé par des femmes enceintes à cause d'un rhume, il ne présente aucun danger pour le fœtus. Cependant, ici, les experts conseillent également de ne pas abuser de l'utilisation à long terme et d'augmenter les doses recommandées.

Nazivin

Ce vasoconstricteur pour le traitement des voies nasales est une sorte de "premiers secours" pour éliminer les cas aigus de difficultés respiratoires. Il ne doit être pris que conformément aux prescriptions du médecin aux doses pour enfants et pas plus de 3 fois par jour..

Cette limitation est due à la présence d'oxaméthazoline dans Nazivin, qui peut provoquer une réaction négative de la femme enceinte. Il existe des contre-indications pour un certain nombre de maladies (sauts de tension artérielle, maladies cardiovasculaires, diabète).

Pinosol

Le pinosol est l'un des moyens alternatifs (gouttes, pommade) pour soulager l'enflure et la congestion nasale pendant la grossesse. Cela est dû à son niveau élevé de création sûre à base d'huiles essentielles de pin (en trans. Du latin. - "pinus"), thymol, eucalyptus, menthe.

Vous pouvez en savoir plus sur l'opinion du Dr Komarovsky sur la façon de traiter un rhume pendant la grossesse à partir de cette vidéo:

Cependant, il existe des contre-indications à la prise du médicament avec une intolérance individuelle par la future mère d'un des ingrédients, allergies, immunité réduite. Autorisé à utiliser dans les 7 jours (1-2 gouttes jusqu'à 4 fois par jour) après consultation avec des spécialistes, sous réserve de précautions de sécurité.

Nazik

La composition de ce spray nasal comprend un vasoconstricteur (xylométazoline) et un groupe de vitamine B (dexpanthénol). Ils sont utilisés dans le traitement de la rhinite, de la sinusite, de l'otite moyenne et de l'otite moyenne. Cependant, il n'y a pas de données sur la toxicité du médicament, ses effets secondaires pendant la grossesse..

Pour cette raison, les médecins et les pharmacologues conseillent aux femmes enceintes de s'abstenir de le prendre en attendant un bébé et pendant la lactation.

Vibrocil

La propriété vasoconstricteur thérapeutique des composants actifs du médicament en gouttes / gel peut provoquer une augmentation de la pression artérielle de la future femme. Une telle situation peut entraîner une augmentation de la charge sur le système rénal, un décollement du placenta fœtal et son hypoxie, et la menace d'interruption de grossesse.

L'utilisation de Vibrocil au cours du premier trimestre est particulièrement dangereuse. Les résultats d'une étude de l'efficacité de cet outil à d'autres périodes ne sont pas disponibles..

Pommade liquide qui coule

Un type similaire de médicament est utilisé pour la congestion nasale afin de traiter la muqueuse des sinus. En raison de sa consistance, les onguents appliqués atteignent les voies respiratoires supérieures sans pénétration profonde. Cela offre une sécurité maximale pour le développement enceinte et utérin du fœtus..

L'un des onguents populaires est oxolinique. Il est utilisé pour la prévention, le traitement des rhumes et des maladies virales lorsqu'il est nécessaire d'être parmi une grande foule de personnes. Ce groupe de médicaments s'est reconstitué avec d'autres moyens efficaces..

Evamenol

Selon les médecins, la pommade est considérée comme l'un des traitements efficaces les plus inoffensifs pour la rhinite enceinte. Ses composants naturels actifs tels que l'huile d'eucalyptus et l'extrait de menthol ont un effet complexe sur l'infection..

De plus, ils ont un effet antiseptique, anti-inflammatoire et analgésique. En raison de l'effet local (muqueuse nasale), l'utilisation d'une petite quantité d'évamenol (1 à 2 fois par semaine) est sans danger pour le développement fœtal.

Flamand

L'utilisation de cette pommade antiseptique pendant la grossesse et l'allaitement n'est pas entièrement comprise. Cependant, les critiques de spécialistes et d'utilisateurs indiquent une efficacité assez élevée de sa lutte contre la rhinite pendant la grossesse.

Il a une composition unique d'oligo-éléments sûrs (marronnier d'Inde, calendula, menthol, anéthole, glycosides, cinéole, éculus). Parallèlement à l'effet antimicrobien, la pommade de Fleming est capable d'augmenter l'immunité locale, d'activer la microcirculation.

Homéopathie

Un remède contre le rhume pour les espèces homéopathiques enceintes est utilisé pour les contre-indications à l'utilisation de préparations chimiques. Après tout, le traitement avec des extraits de plantes naturelles utiles, des éléments minéraux à petites doses offre les options les plus sûres.

Parmi les plus appropriés, on trouve des formes de libération de médicaments homéopathiques telles que:

  • baume multi-profils «Golden Star», composé de cristaux de menthol, de camphre, de paraffine liquide / gelée de pétrole, de menthe poivrée / d'huile de clou de girofle;
  • la préparation complexe "Doctor Mom" ​​sous la forme d'une pommade à base de menthol, de vaseline, de thymol, d'un groupe d'huiles;
  • spray "Delufen", composé de plantes médicinales (moutarde noire, euphorbe, mal de dos, luffa).

Phytothérapie

Les préparations à base de plantes médicinales sont basées sur la préservation de toutes les propriétés curatives des matières premières naturelles. Cela les rapproche du corps humain et minimise le risque d'intolérance. Le traitement de la rhinite avec des plantes est une excellente alternative à la plupart des produits synthétiques contre-indiqués chez la femme enceinte..

Ici, des médicaments préparés sur de l'eau, de l'alcool sous forme de décoctions, de teintures, d'infusions, d'extraits peuvent être utilisés. Il est important de se rappeler que l'utilisation de tout agent phytothérapeutique nécessite le respect des recommandations du médecin sur la régularité de son utilisation, en tenant compte des aspects individuels du rhume.

Solutions pour laver la cavité nasale

Pour soulager la condition, vous devez utiliser une méthode simple de lavage du nez avec vos propres solutions salines préparées à la main, des décoctions d'herbes. Pour se laver le nez afin de nettoyer sa cavité du mucus et des croûtes formées, de la poussière, des infections, vous pouvez utiliser une solution (2 cuillères à café. Sel de mer / de table dans de l'eau chaude).

Les infusions de différentes parties de plantes médicinales conviennent également ici. À la fin de la procédure, il est conseillé d'insuffler un nez aux huiles émollientes..

Dauphin

Ce remède à base de plantes combiné se compose de composants salins, minéraux et végétaux (extrait de réglisse et d'églantier, iode, potassium, calcium, magnésium, sulfate, chlorure de sodium, ions zinc / sélénium). Ils confèrent au complexe des propriétés immunostimulantes, antiseptiques, régénérantes.

Le médicament est destiné au lavage / instillation du nez des femmes enceintes et allaitantes sans restriction sur la durée d'utilisation.

Aquamaris

Le spray nasal Aquamaris est constitué d'eau purifiée de la mer Adriatique. Il est privé d'additifs synthétiques, de conservateurs, ce qui le rend sans danger pour la santé de la future mère et du fœtus même dès le début de la grossesse. Grâce aux ingrédients naturels du médicament, le mucus se liquéfie sans douleur et le processus de sa production est normalisé.

Dans le même temps, l'effet des substances bioactives s'intensifie, contribuant au renforcement de l'immunité. L'irrigation régulière du nasopharynx avec un spray à l'aide d'un distributeur spécial vous permet de le protéger des infections, de faciliter la respiration des femmes enceintes atteintes de rhinite sévère.

Humer

Cette préparation en spray est fabriquée à partir d'eau de mer stérile des réservoirs naturels de Bretagne. Il aide à détruire les agents pathogènes, à éliminer les poches et à rétablir la respiration..

Cela offre la possibilité de son utilisation en toute sécurité dans une thérapie complexe, à savoir:

  • lavage doux de la cavité nasale afin de la libérer des virus, bactéries, allergènes;
  • amincissement / élimination du mucus visqueux;
  • humidification de la muqueuse avec sécheresse excessive de l'air.

Salin

La solution saline se compose d'une solution de chlore sodique / dihydrogénophosphate et d'hydrogénophosphate dihydraté, un analogue du pH naturel du liquide de sécrétion, dans de l'eau purifiée. Il aide à liquéfier le mucus épais impénétrable, à soulager l'enflure et l'inflammation de la cavité nasale.

Un remède contre le nez qui coule pour les femmes enceintes doit être choisi en tenant compte de la durée du trimestre

Sous réserve des instructions, un tel spray nasal peut être utilisé à n'importe quel trimestre de la grossesse et lors de l'alimentation d'un bébé. Seuls les patients sujets à des allergies à l'immunité d'un de ses composants peuvent être à risque.

Remèdes populaires pour le rhume pendant la grossesse

Les formes de médecine alternative les plus populaires parmi les femmes enceintes sont les suivantes:

  • gouttes de jus de fruits et légumes - pour instillation dans le nez;
  • solutions salines / sodées - pour se laver le nez;
  • infusions, teintures - pour usage interne, inhalation;
  • mélanges / bouillies à base d'éther (pour l'inhalation de vapeurs).

Ils peuvent compléter le traitement médicamenteux à différents stades de la maladie. Pour leur fabrication à domicile, des ingrédients naturels abordables sont utilisés. Y compris toutes les parties des plantes médicinales, baies, fruits, légumes.

Il existe un certain nombre de recettes populaires qui sont sans danger pour la santé d'une future femme en travail et les potions populaires de son enfant..

Thé à la camomille

Pour cela, il est nécessaire d'utiliser des fleurs de camomille séchées (1 cuillère à soupe) + de l'eau chaude (250 g).

Sa préparation comprend les étapes suivantes:

  1. Verser la camomille avec de l'eau chaude et porter à ébullition.
  2. Retirer le mélange du feu et laisser infuser 30 minutes (sous forme hermétique).
  3. Filtrer l'infusion prête à boire et verser dans un plat en verre.

Un tel médicament est utilisé pour se laver le nez, se gargariser (jusqu'à 3 fois par jour). Alterner l'utilisation de cette infusion avec une solution saline tiède permet d'éviter le dessèchement des muqueuses..

Inhalation de vapeur

L'exposition locale à la vapeur muqueuse à base de plantes saturée d'herbes médicinales est une excellente alternative aux drogues synthétiques. Grâce à cette procédure douce, les produits de guérison pénètrent dans les voies respiratoires supérieures sans pénétrer le système circulatoire et le tractus gastro-intestinal.

Pour les inhalations pendant la grossesse, selon les experts, les éléments suivants sont les plus acceptables:

  • infusions d'herbes médicinales;
  • solution saline physiologique (seule et avec d'autres ingrédients);
  • huiles essentielles;
  • eau minérale légèrement alcaline;
  • bicarbonate de soude;
  • Pommes de terre bouillies;
  • ail, oignon.

Ces procédures sont recommandées pendant 5 minutes à 4 fois par jour..

Gouttes nasales de betterave

Ce remède populaire est préparé à partir de betteraves crues et bouillies. Après avoir broyé et dilué les matières premières dans de l'eau bouillie (rapport 1: 2) ou du miel liquide (rapport 1: 3), il peut être instillé dans le nez. Pour l'utilisation de racines crues, 1-2 gouttes suffisent et bouillies - jusqu'à 5 gouttes de chaque côté, 3-4 p. / Jour.

Gouttes d'huile de carotte

Le jus pressé de carottes crues est mélangé à parts égales avec de l'huile (tournesol pelé, olive). Cet outil doit être instillé 4-6 p. / Jour, 2 gouttes dans chaque direction.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles naturelles (eucalyptus, lavande, menthol, menthe, arbre à thé) sont largement utilisées dans la fabrication de gouttes, pommades, inhalations, aromathérapie. Ils peuvent également être utilisés pour l'acupression des ailes du nez, des tempes, du pont de nez.

Cependant, l'utilisation de certaines huiles essentielles (basilic, cyprès, cèdre, aneth, persil, romarin, etc.) doit être exclue..

Le nez qui coule pendant la grossesse peut dépendre de nombreuses raisons et seul un spécialiste doit prescrire un remède pour le traitement. Cela protégera les futures mères et les enfants des conséquences négatives..

Conception de l'article: E. Chaykina

Clip vidéo utile sur le rhume pour les femmes enceintes

Quelle est la raison de l'apparition d'une rhinite allergique chez la femme enceinte et comment elle affecte le fœtus:

Comment se laver le nez pendant la grossesse - comment guérir rapidement le nez qui coule chez les femmes enceintes

Un nez qui coule chez les femmes enceintes est un phénomène très courant et il ne faut pas minimiser son danger. Bien sûr, s'il est court et passe du thé au tilleul ou à la framboise, il y a une légère hypothermie, qui disparaît sans l'utilisation de médicaments.

Mais dans les cas où la congestion nasale ne passe pas plus de 3 jours, des mesures plus efficaces doivent être prises pour éliminer le gonflement de la muqueuse. Et tout d'abord, le diagnostic correct est nécessaire pour sélectionner un remède efficace, en tenant compte de la position «intéressante» du patient.

Les causes

Chez certaines femmes enceintes, un nez qui coule se produit avant la grossesse et passe après l'accouchement. Dans ce cas, le rhume n'est pas traité, car il est la conséquence de changements hormonaux dans le corps. Cependant, l'élimination des symptômes même avec une rhinite hormonale (vasomotrice) est nécessaire pour faciliter la respiration de la femme enceinte et éviter l'hypoxie fœtale.

Souvent pendant la grossesse, une rhinite allergique se produit, qui est le résultat du contact de la muqueuse nasale avec l'allergène. Dans ce cas, une femme enceinte peut éliminer rapidement la cause de l'allergie, car elle était certainement familière avant même la grossesse. Si cela s'est produit pour la première fois, l'allergie est facilement reconnaissable à la soudaineté de son apparition après un contact avec l'allergène, de nombreux éternuements consécutifs, des larmoiements aux yeux et parfois un gonflement du visage..

Pourtant, la rhinite infectieuse (virale ou bactérienne) est la plus courante. Les agents pathogènes pénètrent dans la muqueuse nasale et, dans des conditions favorables, commencent à se multiplier rapidement, empoisonnant le corps avec des déchets.

Les facteurs qui aident l'infection à prendre pied dans le corps sont:

  • Hypothermie fréquente;
  • Contact avec des patients ayant une épidémie;
  • Maladies chroniques du système respiratoire et des organes ORL;
  • Immunité diminuée en raison d'une mauvaise écologie;
  • Carence en vitamines et alimentation déséquilibrée;
  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme).

Le principal obstacle à l'infection a été et reste l'immunité, mais elle devrait être renforcée, en particulier pour les femmes enceintes, à l'aide de stimulants naturels, sans nuire au corps.

Symptômes

Toute rhinite infectieuse passe par trois étapes, caractérisées par divers symptômes. Le stade réflexe dure plusieurs heures et se caractérise par un gonflement et une sécheresse de la muqueuse, des brûlures dans le nez, des difficultés à respirer par le nez. Le stade catarrhal dure de 2 à 3 jours, accompagné de symptômes plus sévères:

  • Congestion nasale constante, pire la nuit;
  • Abondance d'écoulement transparent muqueux («coulant» du nez);
  • Violation d'odeur, oreilles bouchées;
  • Irritation de la peau près des voies nasales;
  • Intoxication du corps;
  • Fièvre;

Le stade de l'inflammation bactérienne est caractérisé par une certaine amélioration due à l'affaissement de l'œdème. Cependant, en raison de l'ajout d'une infection bactérienne au virus, les sécrétions deviennent purulentes et s'épaississent. Ainsi, la rhinite peut évoluer vers tout type de sinusite: sinusite, sinusite frontale, etc. Elles peuvent s'écouler le long de l'arrière de la gorge, pénétrer le corps. Avec une forte immunité, la rhinite passe de 7 à 12 jours, mais sans traitement, des complications indésirables sont possibles.

Complications possibles

Pour de nombreuses femmes enceintes, un nez qui coule passe sans laisser de trace et sans traitement. Mais la question se pose - peut-il également passer sans douleur pour le fœtus? Bien sûr, aucune mère ne voudrait qu'un enfant soit influencé par des médicaments non motivés. Cependant, une congestion nasale prolongée et une infection due à un nez qui coule non traité peuvent avoir un effet néfaste sur l'ensemble du corps:

  • Hypoxie fœtale (manque d'oxygène);
  • Faire couler un nez qui coule peut provoquer une maladie respiratoire grave (pneumonie, bronchite);
  • La respiration par la bouche provoque des maladies inflammatoires du nasopharynx;
  • Une infection qui s'est installée dans le corps (en particulier au début de la grossesse) peut par la suite provoquer des pathologies chez l'enfant.

En cas de modification de l'état de la femme enceinte, toutes les étapes du traitement ou de l'ignorance du rhume doivent être coordonnées avec le médecin traitant.

Traitement

Comment traiter un écoulement nasal pendant la grossesse au premier trimestre, si presque aucun médicament ne peut être pris? Le célèbre médecin Komarovsky assure que même un nez qui coule viral, avec une forte immunité, peut être guéri en 3-4 jours sans l'utilisation de médicaments à l'aide de mesures simples:

  • Habillez-vous chaudement et restez au frais à l'intérieur (pas plus de + 22 °);
  • Boire beaucoup de boissons chaudes et sucrées;
  • Observer la modération dans les aliments;
  • Rincer le nez avec des solutions salines;
  • Dormez avec une tête de lit à 30 °.

Thérapie médicamenteuse

Si, après 3-4 jours, une congestion nasale interfère toujours, des symptômes secondaires sont observés, il est nécessaire de traiter avec un nez qui coule et sa cause. Ici, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments, bien sûr, sous la stricte surveillance d'un médecin.

Gouttes vasoconstricteurs

L'utilisation de médicaments vasoconstricteurs pendant la grossesse ne doit être effectuée qu'avec l'autorisation du médecin. Et même dans ce cas, limitez leur utilisation à une ou, dans les cas extrêmes, à deux procédures par jour. La popularité des médicaments vasoconstricteurs est due à leur effet rapide et durable. Les médicaments suivants sont les plus sûrs et les plus courants dans le traitement des femmes enceintes:

  • Vibrocil. Il est recommandé aux femmes enceintes d'utiliser une demi-dose et de choisir des médicaments pour le traitement des enfants;
  • Tizin. Recommandé pour les femmes enceintes en raison de l'absorption minimale dans le sang et, par conséquent, réduit les risques pour le fœtus;
  • Xymelin, Galazolin.

Le plus dangereux en termes d'exposition médicamenteuse au fœtus est le 1er trimestre, lors de la ponte des organes vitaux de l'enfant à naître. Au cours du trimestre, en raison du début du vieillissement du placenta, il constitue une certaine menace lors de l'utilisation de médicaments puissants.

Préparations au sel de mer

Les médicaments de ce groupe sont reconnus comme sûrs et sont prescrits même aux bébés. Si un nez qui coule est au stade initial, il est tout à fait réaliste de le ralentir avec des médicaments:

Les médicaments sont disponibles sous forme de gouttes et de solutions pour inhalation et lavage. Les moyens à base de sel de mer, en raison de la présence de micro-éléments, ont des effets antibactériens et anti-inflammatoires sur la muqueuse, tout en l'hydratant.

Onguents et baumes

La plupart des médicaments de ce groupe ont une base végétale, ce qui signifie qu'ils sont sûrs (s'il n'y a pas d'allergènes) pour les femmes enceintes. Leur utilisation n'est pas associée à l'ingestion et, par conséquent, le risque d'intoxication du fœtus est exclu.

Le plus souvent, les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement des femmes enceintes:

Ces fonds sont utilisés non seulement pour le traitement, mais aussi comme moyen de prévention. Il est recommandé de lubrifier la peau autour des narines ou des muqueuses avant de quitter la maison, surtout pendant la saison froide.

Inhalation

Comme solution pour inhalation pour les femmes enceintes, prenez des solutions salines, de l'eau minérale alcaline ou une solution saline spéciale. La plus grande efficacité est obtenue lors de l'utilisation d'un nébuliseur.

Pendant la procédure, vous devez suivre quelques règles simples:

  • Les inhalations avec des huiles essentielles ne sont effectuées qu'avec 100% de confiance en l'absence d'allergies;
  • En cas de congestion nasale sévère, des gouttes vasoconstrictives doivent être utilisées avant la procédure;
  • S'il y a une augmentation de la température, seules les inhalations avec des huiles essentielles sont autorisées;
  • Lorsque vous inspirez de l'air, retenez votre respiration pendant 1 à 2 secondes;
  • Après la procédure, vous devez rester au chaud pendant au moins 30 minutes.

L'inhalation est un outil de traitement complet et doit être utilisée avec d'autres procédures: gouttes, réchauffements, rinçages.

Remèdes pour la cause du rhume

Tous les médicaments antérieurs peuvent aider à soulager les symptômes du nez qui coule, mais le nez qui coule lui-même est un symptôme de la maladie. Pour le traitement des femmes enceintes, il n'y a pas autant de médicaments sous licence:

  • Pour les allergies - Nazaval;
  • Avec des changements hormonaux - Bekonase, Nazonex, Alzedin;
  • Avec le SRAS et l'IRA - Bioparox, Isofra, Polydex, Funentin.

Tous ces médicaments sont autorisés sous condition, mais uniquement à partir du deuxième trimestre. Si un nez qui coule sévère est apparu au cours du premier trimestre, vous devez faire en toute sécurité possible avec des remèdes à base de plantes et des mesures préventives..

ethnoscience

C'est la médecine traditionnelle qui vient souvent à la rescousse lorsque divers effets secondaires sont observés après la prise de médicaments coûteux. Le traitement du rhume chez la femme enceinte ne fait pas exception. Bien sûr, avant utilisation, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'allergies aux composants du médicament:

  1. Jus d'aloès. Utilisez pour l'instillation dans le nez dilué avec du jus d'eau bouillie d'une plante de 3 ans. Avant utilisation, les feuilles coupées sont placées au réfrigérateur pendant 12 jours, puis pressées jus et bouillies au bain-marie;
  2. Jus de Kalanchoe. Le jus de Kalanchoe fraîchement pressé est mélangé avec du jus d'oignon et dilué avec de l'eau bouillie. Enterré 3-4 fois par jour;
  3. Jus d'oignon avec du miel ou de l'huile de tournesol. Dans un jus d'oignon fraîchement pressé, ajoutez quelques gouttes d'huile ou un peu de miel. Le mélange résultant est instillé dans le nez 3-4 fois par jour;
  4. Gouttes d'ail. Gousse d'ail râpé versez 100 ml d'eau bouillie et insistez l'heure. Le médicament filtré est instillé dans le nez 3-4 fois et bu 1 c. 2-3 fois par jour;
  5. Jus de betterave. Le jus fraîchement pressé est instillé 1 à 2 gouttes dans chaque narine plusieurs fois par jour;
  6. Le jus de carotte avec de l'huile d'olive à parts égales instille 4 gouttes plusieurs fois par jour;
  7. Réchauffer les sinus avec un œuf à la coque ou du sel chauffé, des graines de lin. Afin de ne pas se brûler, une compresse chaude est enveloppée dans un chiffon sec et appliquée des deux côtés du nez.

Les inhalations avec des herbes médicinales (calendula, sauge, camomille, menthe, mélisse, eucalyptus) peuvent être effectuées pendant 5 minutes au maximum et les bains de pieds chauds sont contre-indiqués. Il est permis de faire des bains chauffants pour les mains, et des chaussettes chaudes doivent toujours être sur les pieds..

Si la température commence à augmenter, seuls le paracétamol ou l'ibuprofène sont autorisés. Tisanes en sueur - tilleul ou framboise - bien aider.

La prévention

Un nez qui coule ordinaire peut causer de gros problèmes, entraînant de graves maladies des organes ORL et du système respiratoire. C'est si elle est survenue chez une personne ordinaire. Mais en parlant de traitement des femmes enceintes, les complications habituelles ajoutent le risque d'anomalies dans le développement du fœtus. Et aucune femme sensée ne souhaiterait cela..

C'est pourquoi les mesures préventives dans le traitement des femmes enceintes sont particulièrement importantes. De plus, il n'est pas difficile de les remplir:

  1. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes;
  2. Faites une promenade en plein air pendant au moins 3 heures par jour;
  3. Portez des vêtements chauds et confortables;
  4. Évitez l'hypothermie, en particulier des membres inférieurs;
  5. Faire un nettoyage humide régulièrement et se débarrasser des allergènes potentiels (poussière domestique, poils d'animaux, parfums à forte odeur et produits chimiques ménagers);
  6. Utiliser l'oignon et l'ail comme antiseptique (couper et disposer sur place);
  7. Prenez des vitamines complexes et veillez à une alimentation équilibrée.

Les oignons et l'ail, comme le radis noir, ne doivent être utilisés que sous forme diluée et pendant une courte période. Ce sont des remèdes très puissants et leur utilisation non contrôlée peut provoquer une fausse couche..

Vidéo

Médicaments contre la toux sèche chez l'adulte: comment choisir le bon, lire ici.

résultats

Un nez qui coule avertit que des problèmes sont survenus dans le corps. S'il n'est pas accompagné de symptômes secondaires, son évolution peut être courte et sans conséquence..

Mais en cas de rhinite prolongée, accablée par la température, une congestion nasale sévère, des difficultés respiratoires, ne retardez pas une visite chez le médecin, car entre vos mains se trouve non seulement votre santé, mais aussi le futur bébé.

Quels antibiotiques sont prescrits aux adultes atteints d'otite moyenne, et un symptôme d'une maladie est le mal de gorge et la toux.

Publications Sur L'Asthme