L'otite est une maladie courante des organes auditifs. Les enfants souffrent plus souvent que les adultes. La maladie est très grave. Sans traitement, les conséquences peuvent être irréversibles, les décès ne sont pas rares.

Causes et symptômes de la maladie

L'otite moyenne purulente est une maladie oto-rhino-laryngologique de nature infectieuse, dans laquelle l'épithélium de l'oreille interne et moyenne s'enflamme. Ensuite, une décharge désagréable purulente de l'oreillette apparaît. Les causes sont des agents pathogènes dans l'oreille et une immunité réduite..

Les principales voies d'infection dans la cavité de l'oreille avec une otite moyenne purulente.

  1. Tubogénique - à travers le tube auditif.
  2. Traumatique à travers un tympan endommagé.
  3. Rétrograde - de la cavité crânienne: pour la sinusite et la rhinite.
  4. Hématogène - avec circulation sanguine: en raison de maladies graves telles que la scarlatine, la tuberculose, la rougeole.

Les symptômes de la maladie sont des douleurs d'oreille sévères, qui peuvent être lancinantes ou douloureuses, une congestion et des acouphènes, et du pus provenant de l'oreille, tandis que la décharge sent mauvais. Une perte d'audition, de la fièvre, des étourdissements, des nausées, des vomissements, des maux de tête sont également possibles..

Avec l'otite purulente, les muqueuses de toutes les parties de l'oreille moyenne sont affectées: le tube auditif, le tympan, la mastoïde.

Formes et stades de la maladie

Il existe des variantes bilatérales et unilatérales de la maladie - avec des dommages aux deux oreilles ou à une, respectivement.

NomsSymptomatologie
PréperforatifDouleur aiguë à l'oreille, douleur à la palpation, fièvre jusqu'à 38.
PerforéUne rupture du tympan se produit, une décharge apparaît.
RéparationLe pus ne coule plus, le tympan est guéri, l'audition est progressivement rétablie.

L'otite moyenne purulente a deux formes: aiguë et chronique. Aiguë dure 2-3 semaines, après quoi la maladie se prolonge. Le stade chronique est caractérisé par une perforation persistante du tympan, une évolution constamment renouvelée du pus et une perte auditive.

La maladie se développe en raison d'un traitement inapproprié et tardif de l'otite moyenne aiguë. Les raisons de la transition vers le stade chronique sont également une immunité réduite, un traitement antibactérien mal choisi de l'otite moyenne aiguë, des maladies des voies respiratoires supérieures (rhinite chronique, courbure du septum nasal), ainsi que de graves affections concomitantes, telles que le diabète.

Il existe deux formes de stade chronique selon les codes CIM 10. Premièrement: l'otite moyenne tubotympanique chronique. Dans ce cas, la région muqueuse du tube auditif et de la cavité tympanique sont affectées. Elle se caractérise par un petit nombre de complications..

Il existe une otite moyenne épitympanique-antrale. Le processus inflammatoire affecte le tissu osseux, le processus mastoïde commence à s'infecter, ce qui conduit à la nécrose. Avec cette forme, des conséquences graves sont possibles: méningite, septicémie.

Diagnostic et traitement de l'otite moyenne purulente

La détermination de la maladie n'est pas difficile. Le médecin est basé sur les plaintes des patients. L'otoscopie est réalisée: la cavité de l'oreille est examinée à l'aide d'un outil spécial. Attribuer le semis arrière de l'écoulement de l'oreille. Si cette forme de panique est suspectée, faites une radiographie de l'os temporal. Le diagnostic est confirmé par un test sanguin, il y a une forte augmentation du niveau de leucocytes.

Le traitement d'une forme simple d'otite moyenne purulente est effectué à domicile. Aux températures élevées, le repos au lit est indiqué. En cas de maladie grave, le patient est placé à l'hôpital.

La thérapie dépend de la complexité de la maladie. Ainsi, au stade préperforatif, la douleur est principalement éliminée afin d'alléger la condition. À ces fins, des gouttes ayant un effet anesthésiant sont utilisées, par exemple, Otipax, qui contient de la lidocaïne et de la phénazone, Anauran contenant de la lidocaïne, de la polymyxine, de la néomycine. Les médicaments doivent être égouttés plusieurs fois par jour. Prescrire des vasoconstricteurs dans le nez, par exemple, Galazolin, Otrivin, Sanorin, ils améliorent la fonction de drainage. Comme les analgésiques ont prescrit «Parcetamol», «Diclofenac». Ne vous mouchez jamais et n'aspirez jamais de liquide dans le nasopharynx.

Au stade perforé, des antibiotiques et des antihistaminiques sont ajoutés aux vasoconstricteurs. Si du pus coule de l'oreille, des agents mucolytiques sont prescrits (ACC, Fluimucil, Erespal). De plus, la physiothérapie est prescrite: UHF, UFO. Le patient à domicile doit traiter la cavité de l'oreille: retirer le pus avec un coton-tige. Avec des sécrétions épaisses, du peroxyde d'hydrogène chaud est d'abord coulé dans l'oreille, puis la cavité est effacée avec un chiffon sec. Après avoir nettoyé le conduit auditif, de petites gouttes chaudes, prescrites par le médecin, sont instillées dans l'oreille..

Antibiotiques prescrits à ce stade de l'otite moyenne purulente: "Amoxicilline" - un médicament à large spectre, il ne peut pas être utilisé pendant la grossesse, l'allaitement, les maladies du foie; "Cefuroxime" - utilisé par voie intramusculaire, les mêmes contre-indications; "Azithromycine", son avantage: la nomination d'un comprimé par jour, cependant, il a plus de contre-indications; "Cefazolin" - utilisé comme injection, le médicament ne peut pas être utilisé pendant la grossesse et les maladies intestinales. Des gouttes avec des antibiotiques sont prescrites en même temps: Lévomécitine, Norfloxacine. Netelmicin.

Tous les médicaments sont prescrits par un médecin selon un certain schéma. Il est interdit de commencer à prendre des antibiotiques par vous-même. Avec une faible efficacité ou des effets secondaires du médicament, le médecin peut ajuster le traitement. La durée de l'antibiothérapie est d'au moins 7 à 10 jours. L'interruption précoce de l'admission est interdite afin d'éviter les rechutes et la transition de la maladie vers une forme chronique.

Avec le stade perforé de l'otite moyenne purulente, le drainage des fluides dans l'oreille est parfois altéré. Puis le quatrième jour, ils effectuent la dissection du tympan. Cette procédure est réalisée en milieu hospitalier pour prévenir les complications. Si le foyer d'inflammation est passé à l'os, une ablation chirurgicale est effectuée..

Pendant la phase de réparation, une cicatrice se forme déjà sur la membrane, le pus de l'oreille cesse de couler, donc les antibiotiques et la physiothérapie sont arrêtés. Lorsque les adhérences effectuent un massage pneumatique du tympan. La thérapie de vitamine est indiquée. La tâche principale: restaurer l'audition, renforcer l'immunité.

Remèdes populaires

Vous ne pouvez pas guérir vous-même la maladie, il y a un risque de complications graves. Les recettes de vieille grand-mère ne peuvent qu'améliorer le bien-être et réduire la douleur, mais ne peuvent pas guérir la maladie. Par conséquent, avec l'otite moyenne purulente, ils sont utilisés exclusivement en combinaison avec des médicaments. Avant d'appliquer des méthodes à domicile, vous devez consulter votre médecin, lui seul peut vous prescrire la bonne thérapie.

La médecine traditionnelle la plus courante: huiles essentielles, miel, herbes. Par exemple, l'huile d'arbre à thé a des propriétés pathogènes. Quelques gouttes d'huile d'arbre à thé et une cuillère de vinaigre de cidre de pomme sont ajoutées à une cuillerée d'huile végétale. Le mélange est légèrement réchauffé, un coton est humidifié et déposé dans le conduit auditif. Le miel est dilué avec de l'eau 1: 1 et instillé dans l'oreille 2-3 gouttes. Améliore l'effet des tampons de gaze humidifiés avec de la propolis. Les préparations à base de plantes anti-inflammatoires sont prises par voie orale sous forme de thé. Par exemple, un mélange de 4 cuillères à soupe. l succession et calendula et 2 cuillères à soupe. l racine de réglisse et millefeuille, 3 c. l les feuilles d'eucalyptus infusent 250 ml d'eau bouillante et insistent, buvez un tiers d'un verre tout au long de la journée.

Dans le traitement des méthodes folkloriques, il est interdit: de réchauffer l'oreille au stade perforé avec quelque chose (lorsqu'il y a un écoulement purulent), de l'alcool, du vinaigre, du jus non dilué d'ail ou d'oignon, des abcès ouverts indépendamment.

Traitement de la maladie chez les enfants

La structure de l'oreille des enfants présente un certain nombre de caractéristiques. Le conduit auditif est court et large, et la lumière du tube auditif est étroite. Selon les médecins, plus de 60% des enfants de moins d'un an souffrent d'otite moyenne, et dans 38% des cas elle devient chronique. Ceci est très dangereux pour les petits patients, car la formation de la parole est perturbée, ce qui affecte l'apprentissage.

Les symptômes sont similaires à ceux de l'adulte. Chez les nourrissons, les premiers signes d'otite moyenne purulente peuvent être l'anxiété; perte d'appétit; crier lorsqu'il est pressé sur la zone de l'oreille; l'enfant n'est couché que d'un côté - là où ça fait mal. Au moindre signe de maladie, il est urgent de consulter un médecin, la maladie chez l'enfant se développe rapidement. Littéralement en une journée, l'inflammation atteint le stade où le pus s'écoule de l'oreille. Le risque de complications chez les bébés est beaucoup plus élevé que chez les adultes.

Aider les enfants atteints d'otite moyenne purulente a ses propres caractéristiques. A domicile, seule la phase initiale est traitée, dans les autres cas, l'hospitalisation est indiquée.

Largement utilisé dans le traitement des enfants:

  • gouttes de "Otipax", "Levomycetin", "Polydex", "Tsipromed";
  • les vasoconstricteurs du nez ne sont pas prescrits aux nourrissons;
  • comme antipyrétiques, utilisez le paracétamol, par exemple Efferalgan;
  • tous les antibiotiques ne peuvent pas être utilisés pour les enfants, ils donnent principalement de l'amoxicilline;
  • échographie, pneumomassage, galvanisation ionique sont prescrits pour la physiothérapie.

Avec le traitement rapide de l'otite moyenne purulente, le pronostic est favorable. Cependant, si un traitement incorrect est effectué, les complications peuvent être très graves, jusqu'à la surdité et la mort.

Comment faire face à la maladie pendant la grossesse

Pendant la période de gestation, le corps de la femme est très vulnérable. Par conséquent, la maladie de l'otite moyenne purulente chez la femme enceinte n'est pas si rare. La thérapie est choisie pour ne pas nuire au bébé à naître.

Les symptômes ne sont pas toujours prononcés - telles sont les réactions du corps enceinte à l'infection. La difficulté est qu'il reste une gamme limitée de médicaments autorisés pendant la grossesse. Habituellement, les médecins prescrivent des médicaments avec des ingrédients naturels. Par exemple, les gouttes Otipax sont autorisées pendant cette période. Si les antibiotiques ne peuvent être évités, Amoxiclav est prescrit.

Dans un hôpital, un rinçage est effectué pour éliminer le pus de l'oreille. Des gouttes vasoconstrictives dans le nez ne sont pas prescrites en raison du risque d'hypoxie fœtale. L'ensemble du processus de traitement doit être strictement contrôlé par un médecin.

Complications possibles

Avec un traitement tardif et incorrect, il existe un risque élevé d'aggravation de la condition, tout d'abord, une transition vers une forme chronique. Ce qui suit est une perte auditive partielle ou totale. Parfois, une inflammation purulente se développe à l'extérieur du tympan. Une telle maladie est appelée mastoïdite. Il s'agit d'une maladie purulente aiguë du processus mastoïde, dans laquelle le processus pathologique passe dans le tissu osseux. Au stade initial, les symptômes sont les mêmes, accompagnés uniquement de nausées. Par la suite, le pus s'accumule à l'intérieur de la cavité tympanique et appuie sur le tissu. Si le drainage n'est pas fait, le pus peut pénétrer dans la région du cerveau ou du cou et provoquer des pathologies graves..

Les signes de mastodiite en cours d'exécution sont:

  • douleur insupportable à la tête et aux oreilles;
  • déficience auditive;
  • rougeur importante derrière les oreillettes.
  • si la température chute brusquement et que du pus s'écoule de l'oreille - c'est un signe que le tympan s'est cassé.

Les complications graves sont également la méningite purulente, l'abcès péridural, l'abcès cérébral. Dans ces cas, une pression sur le tissu cérébral se produit. En conséquence, une parésie, une paralysie, une violation du travail du cœur peuvent se produire. Toute percée de pus là-dedans représente un risque pour la vie. Hospitalisation urgente et intervention chirurgicale requise.

Un traitement indépendant et incorrect est lourd de complications, même fatales. Si vous voyez un médecin au premier signe et obtenez un traitement qualifié, vous pouvez facilement faire face à la maladie. Plus le temps est perdu, plus le traitement sera long et difficile et plus le risque de complications après une otite moyenne purulente sera élevé.

Des mesures préventives aideront à prévenir la survenue d'une maladie aussi grave. Ceux-ci renforcent l'immunité, traitent les rhumes, évitent les blessures aux oreilles, vaccinent la méningite et la pneumonie..

Diagnostic - Otite moyenne purulente: comment la traiter efficacement chez l'enfant et l'adulte

L'otite moyenne purulente est une inflammation de nature infectieuse dans l'oreille, dans laquelle un exsudat de nature purulente est observé. Dans ce cas, les symptômes au stade initial semblent principalement, comme avec l'otite moyenne ordinaire.

Il est important de commencer le traitement au tout début de la maladie afin de pouvoir y faire face rapidement et éviter les conséquences désagréables. Nous découvrons à quoi ressemble l'otite moyenne purulente, quels symptômes apparaissent et quel est le traitement.

Otite moyenne chronique suppurée

Pour commencer, nous comprendrons ce qu'est l'otite moyenne purulente - un processus inflammatoire infectieux qui recouvre toutes les parties de l'oreille moyenne: la cavité tympanique, la trompe d'Eustache et le processus mastoïde.

La maladie est considérée comme assez courante - elle représente environ 30% des maladies de l'oreille diagnostiquées. Enfants la plupart du temps malades de moins de cinq ans, chez les adultes, l'écoulement purulent de l'oreille est beaucoup moins fréquent.

Comme vous pouvez le deviner par son nom - avec ce type d'otite moyenne, le pus coule de l'oreille. La maladie évolue différemment, si vous ne commencez pas le traitement à temps, elle a toutes les chances de passer au stade chronique, caractérisé par des rechutes et même des complications.

L'otite moyenne chronique peut également devenir une complication de maladies ORL chroniques ou se développer à la suite d'une rupture du tympan due à un traumatisme. Heureusement, cette forme est rare et dans plus de la moitié des cas, elle se développe même dans l'enfance.

Il est important de savoir, la plus dangereuse est la complication intracrânienne, et donc le traitement doit être effectué!

Il convient de noter plusieurs raisons pour lesquelles l'otite moyenne purulente aiguë prend une forme chronique:

  • faible immunité et faible résistance corporelle à diverses infections;
  • médicaments mal sélectionnés pour le traitement - il est important de considérer la résistance des agents pathogènes à des types spécifiques d'antibiotiques;
  • la présence de maladies chroniques telles que le diabète.

Dans de rares cas, la maladie devient immédiatement chronique. À risque sont les personnes âgées atteintes de tuberculose ou de diabète ou la présence de perforation - rupture du tympan.

Les causes

Voici les causes possibles du développement d'une otite moyenne purulente:

  • infections virales: SRAS, grippe;
  • infection par un tympan endommagé, qui se produit souvent en raison d'une blessure;
  • maladies des voies respiratoires supérieures et du nasopharynx: sinusite, rhinite, sinusite;
  • la présence d'adénoïdes;
  • l'eau entrant dans l'oreille et l'hypothermie;
  • faible immunité, contribuant au développement de maladies.

La première option est la plus courante - diverses infections, telles que les streptocoques, les staphylocoques ou les pneumocoques, peuvent pénétrer dans le tympan par les voies respiratoires supérieures ou le nasopharynx. Cela peut provoquer une forte toux, des éternuements ou un moucher, en particulier la libération de deux narines de morve en même temps. Dans ce cas, il y a une forte pression sur le tube auditif, en raison de laquelle l'infection pénètre dans l'oreille moyenne.

Beaucoup moins souvent, l'infection survient en raison de dommages à la membrane, auquel cas nous parlons d'otite moyenne traumatique. Plus rarement, des infections telles que la tuberculose, la typhoïde ou la scarlatine deviennent la cause, alors nous parlons d'infection hématogène - les bactéries atteignent la «cible» par le sang.

Otite moyenne purulente: symptômes

Chez les patients atteints d'otite moyenne, les symptômes suivants sont observés:

  • douleur dans l'oreille associée à une irritation des terminaisons nerveuses due à un œdème et du pus, elle donne souvent aux tempes, à l'arrière de la tête ou aux dents;
  • augmentation de la température à 38-39 degrés en relation avec le processus inflammatoire;
  • écoulement de l'oreille - au départ, il peut s'agir d'un liquide séreux sanglant, puis purulent;
  • déficience auditive due à l'accumulation d'exsudat;
  • acouphènes et sensation d'étouffement.

Les symptômes de l'otite moyenne purulente se manifestent en fonction du stade de la maladie, il en existe trois types différents:

  1. Préperforatif. C'est le nom du stade jusqu'à la perforation - percée du tympan. Elle dure de plusieurs heures à plusieurs jours. Après une infection de l'oreille du patient, le processus inflammatoire commence, accompagné d'une douleur aiguë sévère et d'une forte fièvre. Du liquide s'accumule dans l'oreille, ce qui exerce une forte pression sur la membrane, ce qui cause des problèmes d'audition.
  2. Perforé. Après la percée, le pus commence à couler, généralement au début la décharge est abondante et parfois mélangée avec du sang. Plus de pus dans l'oreille sera moindre et il deviendra plus dense. Dans ce cas, l'inflammation diminue un peu et les symptômes ne sont plus aussi prononcés. Il y a aussi une baisse de la température à la normale.
  3. Réparation. Le stade final de l'otite moyenne purulente, au cours de laquelle l'inflammation passe - la perforation est retardée et l'oreille ne s'est plus envenimée.

Si la membrane ne guérit pas complètement, la maladie devient chronique. Dans ce cas, les manifestations symptomatiques ne disparaîtront pas complètement, mais perturberont périodiquement le patient.

Complications

Normalement, la condition ne dure pas plus de trois semaines, y compris les trois étapes. Cependant, il arrive que la première étape soit retardée et que le patient n'ait pas de signes prononcés. Le plus grand danger est qu'à cause de cela pendant longtemps la membrane ne se brise pas et le pus ne s'écoule pas de l'oreille, mais s'accumule. Cela menace la formation d'adhérences et de cicatrices qui violent la perméabilité du tube auditif et le processus de ventilation. Dans ce cas, il existe un risque de surdité voire de surdité..

L'absence de perforation au cours de la phase aiguë de la maladie contribue également à de graves maux de tête, des étourdissements, de la fièvre, des vomissements et d'autres symptômes. Dans le pire des cas, l'infection peut pénétrer plus profondément dans le crâne. En général, les complications possibles sont décrites ci-dessous:

  • violation de l'intégrité de la membrane;
  • perte d'audition;
  • mastoïdite;
  • labyrinthite;
  • Paralysie faciale;
  • hydrocéphalie.

En relation avec les complications ci-dessus, il est important de consulter un médecin dès que possible, avec les premiers symptômes de la maladie, et de commencer le traitement en temps opportun. Il sera alors possible de réduire le risque de complications ou de transition de l'otite moyenne vers une forme chronique.

Le schéma thérapeutique de l'otite moyenne aiguë de la forme purulente de l'oreille moyenne

Si des symptômes apparaissent, vous devez contacter le spécialiste ORL, qui déterminera le stade de la maladie et sélectionnera un traitement efficace, ainsi que pour établir un traitement. Le traitement est complexe avec l'utilisation de divers médicaments qui contribuent à une récupération rapide. Dans ce cas, des antibiotiques, des vasoconstricteurs, des antihistaminiques, etc. sont prescrits..

En outre, en combinaison avec des médicaments, diverses procédures sont recommandées, qui sont généralement prescrites après la disparition du pus. Ils aideront à récupérer plus rapidement et contribueront à la régénération tissulaire..

Le non-respect du schéma peut entraîner diverses complications, il est donc important de suivre toutes les recommandations du médecin traitant.

Si le patient a une otite moyenne purulente bilatérale, il est nécessaire de suivre un traitement à l'hôpital, en aucun cas vous ne devriez essayer de faire face à la maladie vous-même, et plus encore, essayer d'être traité en utilisant des méthodes traditionnelles!

À quoi ressemble le traitement chez l'adulte?

Pour savoir comment traiter l'otite moyenne purulente chez l'adulte, il est important de déterminer d'abord exactement à quel stade se situe la maladie. En vigueur:

  • antibiotiques
  • gouttes auriculaires vasoconstrictives;
  • analgésiques.

Avant la perforation, le patient éprouve généralement une douleur intense, par conséquent, l'utilisation de paracétamol quatre fois par jour ou de gouttes spéciales d'Otipax contenant de la lidocaïne est indiquée, Anauran peut parfois être utilisé, mais uniquement jusqu'à la rupture de la membrane. Ils doivent être réchauffés, instillés dans les oreilles et recouverts de coton et = de gelée de pétrole.

Au même stade, comprimer - la glycérine et l'acide borique 1: 1 ou le chloramphénicol au lieu de ce dernier aidera à bien gérer les sensations de douleur. L'acide borique devrait être de 3%. Les deux ingrédients doivent être mélangés, puis imbibés d'un tampon de gaze et insérés doucement dans l'oreille. Il est recommandé de le laisser au moins trois heures.

Des médicaments vasoconstricteurs sont également prescrits: Sanorin, Naphthyzin, Otrivin et autres. Ils doivent être égouttés dans le nez trois fois par jour, alors que vous ne pouvez pas devenir trop sombre ou attirer la morve dans le nasopharynx.

Si le pus ne sort pas pendant une longue période, il est recommandé d'effectuer une procédure pour percer la membrane afin que le pus s'écoule. Ensuite, le stade initial ne traîne pas et le risque de complications diminue.

Au stade de la fuite de pus, les patients utilisent toujours des vasoconstricteurs, et ils utilisent également des gouttes avec des antibiotiques: Tsipromed, Otofa, Normaks. Ils empêchent le développement d'une infection. Dans les cas particulièrement graves, vous devez également prendre des médicaments antibactériens à l'intérieur: Amoxiclav, Tsiprolet ou autres.

Entre autres choses, l'utilisation d'antihistaminiques est indiquée, ils feront parfaitement face aux poches, par exemple Suprastin, Claritin, Tavegil ou Telfast. À ce stade, la physiothérapie et l'auto-élimination du pus des oreilles à l'aide de cotons-tiges sont recommandées..

Après le nettoyage, vous pouvez égoutter vos oreilles avec des gouttes Otof, vous devez d'abord les réchauffer à 37-38 degrés. Il est important de considérer que les gouttes auriculaires contenant de l'alcool peuvent causer de fortes douleurs au patient, de sorte qu'elles ne peuvent pas être utilisées.

Au stade final, les antibiotiques et la physiothérapie sont arrêtés. Pour éviter la formation d'adhérences, un massage pneumatique de la membrane tympanique ou d'autres procédures sont recommandés. Entre autres choses, des précautions doivent également être prises pour augmenter l'immunité et restaurer l'audition.

Si le médicament prescrit n'aide pas et qu'aucune dynamique positive n'est observée, consultez à nouveau un médecin afin de revoir le déroulement du traitement..

Comment traiter l'otite moyenne chez un enfant?

Le traitement de l'otite moyenne purulente chez les enfants, en particulier chez les petits, provoque certaines difficultés. Les symptômes se manifestent comme avec toute otite moyenne, le bébé est agité, se frotte les oreilles, est vilain, de la fièvre, un manque d'appétit, des nausées, etc. sont notés. Il est important de respecter les recommandations d'un médecin qui devrait prescrire un certain nombre de médicaments, comme dans le traitement des adultes:

  1. Antibiotiques, en particulier pour les enfants de moins de deux ans en phase aiguë de la maladie. Ils aideront à traiter rapidement l'infection, à soulager l'inflammation et à soulager l'état de l'enfant. Les enfants sont souvent prescrits Sumamed, Augmentin ou Flemoxin. Il est important de prendre en compte l'âge minimum auquel le médicament est autorisé et de respecter la posologie.
  2. Des gouttes pour les oreilles soulageront la douleur et contribueront à l'élimination de l'inflammation. Pour cela, Otipax peut être prescrit, par exemple. Il est important de prendre en compte un point - ils ne peuvent être utilisés qu'avant la rupture de la membrane, si une perforation s'est déjà produite, vous devez choisir un autre médicament autorisé à ce stade. médicament autorisé.
  3. Les gouttes auriculaires avec un antibiotique aideront à renforcer l'effet d'un médicament antibactérien systémique, mais vous ne pouvez pas les combiner avec des gouttes ordinaires. Pour cela, Otof, Tsipromed ou Normax conviennent.
  4. Médicaments antiallergéniques: Claritin, Tevegil fera face aux poches.
  5. Les analgésiques et les antipyrétiques sont utilisés pour réduire la température et soulager la douleur, par exemple Nurofen ou Analgin.

Chez les enfants, l'otite moyenne purulente est également bilatérale, alors on ne peut parler de traitement dans un hôpital que sous la surveillance d'un médecin.

Il est important de se rappeler que tous les médicaments sont prescrits exclusivement par un médecin, vous ne pouvez pas choisir vous-même un médicament pour votre enfant, sinon le traitement peut être inefficace ou même entraîner des complications!

En plus du traitement médical, les procédures de restauration de l'oreille sont prescrites aux enfants, mais elles sont indiquées une fois que le pus cesse d'être excrété:

  • thérapie au laser;
  • soufflage;
  • réchauffement physiothérapeutique;
  • massage pneumatique;
  • compresses de guérison pour la guérison.

Au stade de l'isolement du pus, toutes les procédures de réchauffement sont interdites.

Conclusion

L'otite sous forme purulente cause beaucoup de désagréments aux patients et menace également de complications. Si vous ne commencez pas à traiter à temps l'otite moyenne purulente trouvée chez les adultes et les enfants, la maladie peut passer au stade chronique. De plus, il existe un risque élevé de développer des complications dangereuses.

Il est important de se rappeler que le traitement à domicile n'est possible qu'après avoir consulté un médecin et reçu un schéma thérapeutique. Si l'oreille est purulente, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même ou essayer de récupérer en utilisant la médecine traditionnelle.

Que signifie l'écoulement purulent des oreilles et comment les traiter

Une maladie inflammatoire de l'oreille, qui s'accompagne de l'apparition de pus dans sa cavité, est un symptôme dangereux qui peut entraîner une perte auditive permanente du côté affecté. De plus, une percée de pus à travers la membrane interne peut provoquer une encéphalite purulente (inflammation de la substance du cerveau).

Photo 1. L'inflammation de l'oreille est une maladie dangereuse, car le foyer de l'inflammation est situé près du cerveau. Source: Flickr (Sana Khan).

Pourquoi du pus se forme dans l'oreille

Du pus se forme si le processus inflammatoire est provoqué par des micro-organismes pyogènes. Par exemple, les staphylocoques et les streptocoques. Ces bactéries pénètrent dans la cavité de l'oreille par le nasopharynx..

Le fait est que la cavité nasale et la cavité de chaque oreille sont interconnectées. Lors d'un rhume (rhinite), d'une amygdalite ou d'une sinusite, les microorganismes peuvent pénétrer dans le nasopharynx dans la cavité d'une oreille ou des deux et provoquer une otite moyenne purulente.

La cavité de l'oreille est divisée en trois parties: l'intérieur, qui est situé le plus profondément, le milieu, situé entre les deux autres, et l'extérieur, qui peut être vu si vous regardez dans le méat auditif externe. L'oreille moyenne est séparée des membranes interne et externe, cependant, elle communique avec le nasopharynx, c'est donc en elle que l'inflammation se produit le plus souvent.

De plus, des micro-organismes peuvent pénétrer dans l'oreille si le tympan externe est endommagé. Cela se produit lorsque vous laissez tomber ou frottez vos oreilles avec des objets pointus..

Symptômes et signes

Le premier symptôme qui peut apparaître lorsque du pus se forme dans l'oreille est une douleur aiguë insupportable. Elle se produit sur le côté de la lésion, peut être administrée à l'œil, aux dents ou à la région buccale.

Dans le même temps, la température peut augmenter. Avec les maladies purulentes, une fièvre sévère est observée jusqu'à 38-39 ° С.

En plus de la douleur, une sensation de congestion ou d'acouphène dérange. De plus, l'audition est nettement réduite..

Remarque! Une fuite de liquide purulent de la cavité de l'oreille est un mauvais signe. Cela signifie que le traitement a déjà commencé tard et que des complications peuvent apparaître. Lorsque le pus sort, la douleur diminue et la température baisse. Et il semble à beaucoup que le danger soit passé, mais cela peut être une impression trompeuse, par conséquent, vous devriez toujours consulter un médecin.

Premiers soins pour le pus dans l'oreille

Contrairement à la croyance populaire, l'otite moyenne ne peut pas être traitée par chauffage..

Le fait est que, sous l'influence de températures élevées, les vaisseaux se dilatent, leur perméabilité augmente et le pus peut pénétrer dans la circulation sanguine. Dans ce cas, la douleur dans l'oreille diminuera vraiment, cependant, de nombreuses complications peuvent survenir jusqu'à la septicémie..

Photo 2. Il est nécessaire de traiter l'otite moyenne avec des antibiotiques, que le médecin aidera à choisir. Source: Flickr (Earthwise Inside).

Lorsque des symptômes d'otite moyenne purulente apparaissent, il est nécessaire de verser des gouttes d'antibiotiques dans l'oreille et la cavité nasale. Il existe des gouttes auriculaires spéciales.

Le patient doit prendre un médicament anti-inflammatoire qui abaisse la température. Par exemple, le paracétamol et consultez immédiatement un médecin.

Complications possibles

Le pus, avec une accumulation suffisante, cherchera un moyen de sortir de la cavité de l'oreille moyenne. Avec un nez qui coule, la pression dans la cavité nasale est élevée, par conséquent, le pus ne peut pas pénétrer dans le nasopharynx.

Le plus souvent, il casse le tympan externe, à cause de ce qui apparaît dans le conduit auditif. Une telle percée peut déformer de manière significative le tympan, à cause duquel il ne se développe pas ensemble ou prolifère avec du tissu cicatriciel. L'audition du côté affecté sera irrémédiablement perdue..

Pour la vie et la santé, une percée de pus à travers la membrane interne est plus dangereuse. De plus, il peut facilement pénétrer dans la cavité crânienne directement vers le cerveau et ses membranes. Dans ce cas, un mal de tête intolérable, une photophobie et des symptômes neurologiques apparaissent, indiquant des lésions cérébrales. Après avoir souffert de méningo-encéphalite, une personne peut rester handicapée.

C'est important! Une visite opportune à un médecin empêchera une percée de pus à travers la membrane. Afin de libérer l'exsudat, le médecin fera une petite ponction dans le tympan. Un tel défaut se développera rapidement, une fois l'oreille moyenne complètement vidée et le tympan intact, l'audition sera préservée..

Diagnostic de pathologie

Un oto-rhino-laryngologiste peut diagnostiquer la maladie. Il examinera la cavité de l'oreille externe à l'aide d'un miroir spécial et vérifiera également l'état du tympan. Par sa couleur et sa configuration, il est possible d'établir la présence de pus dans l'oreille moyenne.

De plus, il est nécessaire d'examiner le nasopharynx pour déterminer la cause de l'apparition de l'otite moyenne. Vous devrez peut-être faire une radiographie, une tomodensitométrie ou une IRM de la tête pour voir s'il y a du pus dans les sinus ou directement dans la cavité crânienne.

Traitement homéopathique du pus de l'oreille

Le traitement de l'otite moyenne doit être complet. Des remèdes homéopathiques peuvent être ajoutés aux médicaments et aux manipulations physiques. Les substances les plus couramment utilisées sont:

  • Ferrum phosphoricum (Ferrum fosforicum). Ce médicament est utilisé pour traiter l'otite moyenne en cas de nombreuses hémorragies sur le tympan..
  • Yodum (Iodum). Il est utilisé si le tympan est rétracté et que les osselets auditifs sont visibles à travers lui..
  • Belladone Ce médicament convient à ceux dont la membrane externe est enflée, enflammée et fait saillie dans la lumière de l'oreille externe..
  • Hepar Sulphur (Hepar soufre). Utile si l'otite moyenne s'accompagne de douleurs insupportables prolongées et d'acouphènes..

La prévention

La principale prévention de l'otite moyenne purulente est le traitement rapide des maladies qui peuvent la provoquer. En cas de rhinite purulente, de sinusite ou de mal de gorge, consultez un spécialiste ORL. Cela évitera la transition de l'inflammation dans la cavité de l'oreille moyenne.

De plus, il convient de respecter les règles d'hygiène personnelle. Lors du nettoyage de vos oreilles, faites très attention à n'utiliser que des cotons-tiges doux ou du peroxyde d'hydrogène chaud..

Otite moyenne purulente - écoulement de pus par les oreilles

L'isolement du pus des oreilles peut se produire avec une otite moyenne purulente aiguë et chronique..

L'otite moyenne suppurée aiguë est une maladie suppurée aiguë dans laquelle la membrane muqueuse de la cavité tympanique s'enflamme. Avec cette maladie, dans une mesure ou une autre, toutes les parties de l'oreille moyenne s'enflamment. L'otite moyenne aiguë est assez courante. L'évolution peut être de gravité variable, d'une forme bénigne à une réaction inflammatoire sévère du corps dans son ensemble. L'otite moyenne purulente aiguë survient souvent chez les enfants de moins de trois ans, cela est dû à la structure physiologique de l'oreille chez l'enfant. Mais tous les types d'otite moyenne aiguë peuvent entraîner des complications sous forme de perte auditive. Il est également probable qu'une maladie aiguë puisse évoluer vers une forme chronique.

L'otite moyenne chronique suppurée est une maladie purulente chronique de l'oreille moyenne, caractérisée par une triade de symptômes. La triade comprend: une perforation persistante du tympan; perte auditive progressive; suppuration périodique ou constante de l'oreille. Actuellement, cette maladie affecte environ un pour cent de la population totale de la Terre. En plus d'un danger grave pour l'ouïe, l'otite moyenne purulente chronique comporte également un danger pour la vie humaine, car elle est dangereuse par de graves complications.

Écoulement de l'oreille dans l'otite moyenne purulente aiguë

L'otite moyenne aiguë débute généralement par une inflammation de la muqueuse du cadavre auditif. Visuellement, un médecin ORL peut voir un œdème muqueux à ce stade de la maladie. Ensuite, l'oreille moyenne est remplie d'exsudat, au début d'un caractère séreux, puis elle devient pus. La consistance de l'écoulement purulent peut être différente, de liquide à très visqueuse. Il y a un épaississement de la muqueuse des dizaines de fois. Au plus fort de la maladie, l'exsudat accumulé dans la cavité de l'organe auditif peut entraîner un renflement du tympan vers l'extérieur. De plus, les cas ne sont pas rares lorsque, sous l'influence d'une forte pression de pus, la circulation sanguine a été perturbée. Cela conduit au fait que n'importe quelle partie de la membrane tympanique est fondue, tandis que sa perforation se produit avec une otorrhée ultérieure (exsudat purulent s'écoulant de l'oreille).

Si au début de la maladie, les écoulements séreux-muqueux ou purulents sont fluides et abondants, ils deviennent progressivement purulents et épais. À mesure que l'inflammation diminue, leur nombre diminue et, éventuellement, la suppuration s'arrête complètement. S'il y a eu perforation du tympan, il peut guérir, cependant, une perte auditive sera toujours notée pendant un certain temps. Le critère de récupération est le rétablissement complet de l'audition normale.

Traitement de l'otite moyenne aiguë purulente

Le traitement d'un patient atteint de cette maladie doit dépendre du stade de la maladie. L'état somatique du patient et les symptômes cliniques sévères sont pris en compte. Au stade initial, il est recommandé aux patients de suivre un régime ambulatoire et avec des symptômes d'intoxication (faiblesse générale, fièvre) - alitement. Au moindre soupçon de complications graves, sous forme de mastoïdite, notamment intracrânienne, une hospitalisation d'urgence est indiquée.

Pour améliorer la fonction de drainage, des gouttes vasoconstrictives sont prescrites, telles que la sanorine, la naphtyzine, la galazaline, etc. On leur prescrit 5 gouttes dans le nez trois fois par jour. Il est préférable d'enterrer dans une position couchée avec un tour de tête vers l'oreille malade. Le patient est averti de se moucher doucement et il est interdit de tirer du mucus de son nez dans sa bouche afin d'éviter l'infection du tube auditif. Dans le but de soulager la douleur, une solution à 3% d'acide borique ou des gouttes avec des analgésiques sont utilisées. Le médecin peut prescrire un réchauffement sous forme de compresse ou de physiothérapie. À la discrétion du spécialiste, les antibiotiques et le drainage du tube auditif sont introduits dans la procédure de traitement. Il est important de se rappeler que toutes les procédures doivent être prescrites par un médecin et que le traitement est effectué sous son contrôle. Ne vous engagez pas dans l'automédication.

Écoulement de l'oreille dans l'otite moyenne chronique suppurée

Un certain nombre de facteurs indésirables peuvent contribuer au passage de l'otite moyenne aiguë au stade chronique. Ces facteurs comprennent:

  • résistance des pathogènes à l'antibiothérapie;
  • diminution de la résistance corporelle;
  • la présence de toute maladie chronique;
  • traitement négligé de l'otite moyenne aiguë ainsi que de son évolution lente, qui ne s'est pas fait sentir à temps.

L'otite moyenne chronique suppurée est de deux types:

  • mésotympanite - des changements inflammatoires purulents, avec ce type d'otite moyenne, sont situés dans la muqueuse du tube auditif. Le cours est relativement favorable;
  • épithympanite - changements purulents-inflammatoires impliqués dans le tissu osseux. Le cours est médiocre, car une nécrose osseuse se produit.

Traitement de l'otite moyenne chronique suppurée

Le traitement des patients atteints d'otite moyenne purulente chronique nécessite beaucoup de travail, de temps et de patience de la part du patient et du médecin. De bons résultats ne sont obtenus que dans ces cas..

Le patient doit être soigneusement examiné, le traitement doit être complet, l'approche choisie individuellement - que ce soit seulement un traitement conservateur, ou si vous devez recourir à la chirurgie. Tous ces points ne sont décidés que dans des cliniques spéciales par des médecins spécialisés dans le traitement de cette maladie..

Symptômes, complications et traitement de l'otite moyenne purulente aiguë et chronique

Qu'est-ce que l'otite moyenne purulente

L'otite moyenne purulente est un processus inflammatoire de nature infectieuse, couvrant toutes les parties anatomiques de l'oreille moyenne: la cavité tympanique, le tube auditif et le processus mastoïde.

Trois types d'otite moyenne sont distingués selon la localisation:

Externe, résultant principalement de la pénétration et de l'accumulation d'eau dans le conduit auditif;

Moyen, qui est une complication des maladies des voies respiratoires supérieures;

Interne, se développant dans le contexte d'une otite moyenne purulente chronique avancée.

L'otite moyenne externe affecte le plus souvent les personnes impliquées dans la natation. L'inflammation du canal auditif externe est limitée, en règle générale, principalement par des manifestations cutanées: pustules, diverses éruptions cutanées. Une douleur intense dans l'oreille s'accompagne généralement d'une otite moyenne. Par conséquent, le terme "otite" dans la plupart des cas signifie otite moyenne.

Il s'agit d'une maladie assez courante qui peut survenir avec différents degrés de gravité. Cependant, le manque de traitement peut conduire à la transition du processus au stade chronique et au développement de diverses complications, jusqu'à la formation d'adhérences, une perte auditive et une perte auditive complète.

Selon les statistiques, l'otite moyenne représente 25 à 30% des maladies de l'oreille. Le plus souvent, ils souffrent d'enfants de moins de 5 ans, en deuxième position, les personnes âgées, en troisième position, les adolescents de 12 à 14 ans. Il n'y a pas d'agent causal spécifique de l'otite moyenne aiguë. Dans 80% des cas, les principaux agents responsables de la maladie sont les pneumocoques (un type de streptocoque), les bacilles hémophiles (grippe), plus rarement, Staphylococcus aureus ou les associations de micro-organismes pathogènes.

Les principaux facteurs provoquant le développement de l'otite moyenne sont les infections virales respiratoires (SRAS, grippe), les maladies inflammatoires du nasopharynx et des voies respiratoires supérieures (sinusite, rhinite) et la présence d'adénoïdes. En outre, une hygiène insuffisante de la cavité auriculaire peut être attribuée à cela. La maladie survient dans un contexte de diminution de l'immunité générale et locale, lorsque l'infection pénètre à travers le tube auditif dans la cavité tympanique..

La membrane muqueuse du tube auditif produit du mucus qui a un effet antimicrobien et remplit une fonction protectrice. En utilisant les fibres de l'épithélium, la sécrétion sécrétée est transférée au nasopharynx. Lors de diverses maladies infectieuses et inflammatoires, la fonction barrière de l'épithélium du tube auditif s'affaiblit, ce qui conduit au développement d'une otite moyenne.

Moins fréquemment, l'infection de l'oreille moyenne se produit par un tympan blessé ou un processus mastoïde. Il s'agit de l'otite moyenne dite traumatique. Dans les maladies telles que la grippe, la rougeole, la scarlatine, la tuberculose, la typhoïde, la troisième infection la plus rare est possible - hématogène, lorsque des bactéries pathogènes pénètrent dans l'oreille moyenne par le sang.

Symptômes d'otite moyenne purulente

Les principaux symptômes de l'otite moyenne purulente chez l'adulte:

Douleur intense à l'oreille, qui peut être douloureuse, lancinante ou lancinante;

Sensation de congestion et de bruit dans l'oreille;

Décharge des oreilles de nature purulente;

Perte auditive partielle;

À la suite d'une inflammation de la membrane muqueuse du tube auditif, elle s'épaissit, la cavité tympanique est remplie d'exsudat et gonfle. Pendant la pression du liquide purulent, la perforation de la membrane tympanique et l'écoulement de pus se produisent.

L'écoulement mucopurulent après la rupture de la membrane tympanique est d'abord abondant, puis devient plus dense et plus rare. À mesure que le processus inflammatoire s'atténue, le flux de pus s'arrête progressivement. La perforation du tympan est cicatricielle, mais la sensation de congestion persiste pendant un certain temps.

Lors d'une otite moyenne purulente, il est habituel de distinguer trois étapes:

Étape de préperforation. À ce stade, les symptômes sont prononcés: une douleur aiguë et croissante dans l'oreille, qui peut donner au temple ou à la couronne; douleur du processus mastoïde pendant la palpation; déficience auditive; augmentation de la température jusqu'à 38-39 ° С.

Scène perforée. Après une percée du tympan, le cours du pus commence (éventuellement avec un mélange de saccharose), la douleur dans l'oreille diminue progressivement, la température corporelle diminue.

Étape réparatrice. L'expiration du pus s'arrête, avec une cicatrisation de la perforation du tympan, l'audition est progressivement rétablie.

Une telle évolution de la maladie n'est pas nécessairement typique. À n'importe quelle étape du processus, l'otite moyenne aiguë peut devenir chronique, avec de légers symptômes. Si cela est observé au premier stade, la perforation du tympan ne se produit pas, un mucus épais et visqueux s'accumule dans la cavité tympanique, ce qui est difficile à évacuer.

Si la perforation ne se produit pas pendant une longue période au cours de la maladie aiguë, alors en raison du volume croissant d'exsudat dans l'oreille moyenne, des maux de tête sévères, des étourdissements, de la fièvre, des vomissements et un état général grave sont possibles. Dans ce cas, l'infection de l'oreille moyenne peut se propager plus profondément dans la cavité crânienne et entraîner des conséquences graves et potentiellement mortelles..

Si après perforation du tympan, écoulement de pus et dynamique positive dans son ensemble, la température remonte et la douleur dans l'oreille reprend, cela peut indiquer une stagnation de liquide purulent dans la cavité tympanique ou le développement d'une mastoïdite (inflammation de la mastoïde de l'os temporal). Dans ce cas, la suppuration dure 3-4 semaines. Un écoulement massif de pus de nature pulsatoire peut indiquer un abcès extradural (accumulation d'exsudat entre la surface interne de l'os temporal et les méninges).

Les signes cliniques courants de la maladie sont caractérisés par une leucocytose modérée ou sévère (selon la gravité de son évolution), un changement dans la formule leucocytaire et une augmentation de l'ESR. Une leucocytose sévère associée à une éosinopénie peut être un signe de mastoïdite ou d'infection dans la cavité crânienne.

Le stade aigu de l'otite moyenne dure en moyenne 2 à 3 semaines. Les causes d'un résultat indésirable ou le développement de complications peuvent être un affaiblissement significatif du système immunitaire ou une antibiothérapie inadéquate.

Otite moyenne suppurée aiguë et chronique

Otite moyenne suppurée aiguë

La forme aiguë de la maladie résulte du fait que le milieu pathogène pénètre dans l'oreille moyenne par le tube auditif dans les maladies aiguës du nasopharynx et des voies respiratoires supérieures, ou lors de l'exacerbation de maladies chroniques similaires.

Comme mentionné ci-dessus, l'otite moyenne aiguë passe par trois étapes de son développement:

Stade I (forme catarrhale d'otite moyenne). L'apparition du processus inflammatoire, accompagnée de la formation d'exsudat. L'otite moyenne catarrhale se caractérise par une douleur intense à l'oreille, qui irradie vers la moitié correspondante de la tête (vers la tempe, les dents, l'arrière de la tête), ainsi qu'une diminution significative de l'audition. À l'examen, des vaisseaux sanguins dilatés, une hyperémie de la membrane tympanique et sa saillie sont observés. Cette étape peut durer de 2-3 jours à 1-2 semaines.

Stade II (forme purulente de l'otite moyenne). À ce stade, la perforation de la membrane tympanique se produit et l'expiration du pus commence, le gonflement de la membrane tympanique diminue. La douleur s'affaiblit progressivement, mais peut reprendre lorsque l'écoulement de pus est retardé..

Le stade III se caractérise par une atténuation du processus inflammatoire, une diminution et l'arrêt de la suppuration. La principale plainte à ce stade est la perte auditive..

L'inflammation des muqueuses de la cavité du tambour et du tube auditif entraîne leur gonflement. La membrane muqueuse de ces départements est assez mince et sa couche la plus basse remplit la fonction du périoste. Au fur et à mesure que le processus pathologique se développe, la muqueuse s'épaissit sensiblement, l'érosion apparaît à sa surface. L'oreille moyenne est remplie d'exsudat, qui a d'abord un caractère séreux, puis devient purulente. Au sommet du processus, la cavité tympanique est remplie de liquide purulent et d'une membrane muqueuse élargie, ce qui conduit à son gonflement. Le tympan peut être recouvert d'un revêtement blanchâtre. La douleur survient en raison de l'irritation des récepteurs des nerfs glossopharyngés et du trijumeau, du bruit et de la congestion dans l'oreille - en raison de la limitation de la labilité du tympan et des osselets auditifs. Sous la pression de l'exsudat, le tympan éclate et l'écoulement de pus commence, qui dure environ 6-7 jours.

Au fil du temps, le nombre de sécrétions diminue, leur consistance devient plus dense. La perforation résultante est généralement de petite taille, de forme ronde et s'accompagne de défauts tissulaires. Les perforations sous forme de crevasses sans défauts membranaires sont moins courantes. Si la cause profonde de la maladie est la rougeole, la scarlatine, la tuberculose, les perforations sont plus grandes.

Parallèlement à l'achèvement de la suppuration, une hyperémie du tympan a lieu. À mesure que la perforation est cicatrisée, l'audition est progressivement rétablie. De petites perforations, jusqu'à 1 mm, envahissent assez rapidement et sans laisser de trace. Avec de grandes perforations, la couche fibreuse ne récupère généralement pas et l'ouverture de la membrane est fermée par la couche muqueuse de l'intérieur et l'épiderme de l'extérieur. Un tel site de la membrane semble atrophique, il contient des dépôts de sels calcaires sous forme de taches blanches. Avec des défauts tissulaires sévères, la perforation ne prolifère souvent pas, dans ce cas, le long du bord d'une ouverture circulaire dans la membrane, sa membrane muqueuse fusionne avec l'épiderme. Souvent, les adhérences restent dans la cavité tympanique, ce qui limite la mobilité des osselets auditifs.

Otite moyenne chronique suppurée

L'otite moyenne chronique est une inflammation de l'oreille moyenne, caractérisée par une évolution récurrente du pus de la cavité de l'oreille, une perforation persistante du tympan et une perte auditive progressive (la perte auditive peut atteindre 10 à 50%).

L'otite moyenne chronique se développe avec un traitement prématuré ou inadéquat de l'otite moyenne aiguë. Il peut s'agir d'une complication d'une rhinite chronique, d'une sinusite, etc., ou d'une conséquence d'une rupture traumatique du tympan. La forme chronique de l'otite moyenne affecte 0,8 à 1% de la population. Dans plus de 50% des cas, la maladie commence à se développer dans l'enfance. Les complications intracrâniennes de l'otite moyenne constituent un grave danger pour la santé et même la vie.

En raison de la culture bactériologique dans l'otite moyenne chronique suppurée, des micro-organismes aérobies tels que les pseudomonas, les staphylocoques, les pneumocoques sont détectés. Les bactéries anaérobies, détectées chez 70 à 90% des patients, sont représentées par des fusobactéries, des peptocoques, des lactobacilles. Avec une utilisation prolongée d'antibiotiques et de médicaments hormonaux, on trouve des micro-organismes fongiques: champignons du genre Candida, Aspergillus, moisissure.

La transition d'une otite moyenne aiguë à chronique est généralement causée par les facteurs indésirables suivants:

Faible résistance aux infections et immunité affaiblie;

Sélection incorrecte de médicaments antibactériens auxquels les associations d'agents pathogènes sont résistantes;

Pathologies des voies respiratoires supérieures (courbure de la cloison nasale, végétations adénoïdes, rhinite chronique et sinusite);

La présence de maladies concomitantes, en particulier telles que les maladies du sang, le diabète.

Les maladies ORL concomitantes contribuent à la violation de la fonction de drainage du tube auditif, ce qui rend difficile l'évacuation du pus de la cavité tympanique, ce qui, à son tour, empêche la guérison en temps opportun des perforations qui apparaissent dans la membrane tympanique. Dans certains cas, le processus inflammatoire de l'oreille moyenne dès le début devient chronique. Cela est le plus souvent observé avec des perforations formées sur une partie non étirée de la membrane tympanique, ainsi que chez les personnes atteintes de tuberculose, de diabète et de personnes âgées..

L'otite moyenne chronique se divise en deux formes, selon la gravité de la maladie et l'emplacement de la perforation de la membrane tympanique:

Mésotympanite. Il s'agit d'une forme plus bénigne de la maladie, dans laquelle la membrane muqueuse du tube auditif et de la cavité tympanique est principalement affectée. La perforation est située dans une zone centrale et étirée du tympan. Les complications dans ce cas sont beaucoup moins fréquentes..

Épitympanite. Dans cette forme de la maladie, en plus des muqueuses, le tissu osseux de la région du grenier-antre et le processus mastoïde sont impliqués dans le processus inflammatoire, qui peut être accompagné de nécrose. La perforation est située dans la partie supérieure et lâche du tympan, ou couvre ses deux départements. Avec l'épithympanite, des complications graves telles que la septicémie, la méningite, l'ostéite, l'abcès cérébral sont possibles, si l'exsudat purulent pénètre dans le sang ou le cerveau.

Complications et conséquences de l'otite moyenne purulente

L'absence de traitement de l'otite purulente est lourde de conséquences irréparables, lorsque le processus purulent-inflammatoire commence à se propager au tissu osseux.

Dans ce cas, les complications suivantes peuvent survenir:

Violation de l'intégrité du tympan, entraînant une perte auditive progressive jusqu'à une perte auditive complète;

Mastoïdite - inflammation du processus mastoïde de l'os temporal, accompagnée d'une accumulation de pus dans ses cellules et d'une destruction ultérieure de l'os lui-même;

Ostitis (carie osseuse), avec formation de granulations ou de cholestéatome, qui se développe comme une tumeur et conduit à la destruction osseuse.

L'inflammation chronique de l'oreille moyenne peut entraîner une labyrinthite - une inflammation de l'oreille interne et, à l'avenir, des complications intracrâniennes, qui comprennent:

Méningite - inflammation des membranes du cerveau;

Hydrocéphalie - accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien dans le cerveau.

La labyrinthite et les complications intracrâniennes sont assez rares, mais vous devez savoir qu'un tel risque existe. Par conséquent, si des symptômes d'otite moyenne apparaissent, vous devez contacter l'oto-rhino-laryngologiste d'un établissement médical pour prescrire le traitement approprié. Le traitement de l'otite moyenne dure en moyenne deux semaines et, pour éviter les complications, il est impossible d'arrêter le processus de traitement, même s'il y a des améliorations significatives.

Traitement de l'otite moyenne purulente

Le diagnostic de l'otite moyenne n'est généralement pas difficile. Le diagnostic est posé sur la base des plaintes et des résultats de l'otoscopie (examen visuel de la cavité de l'oreille avec un outil spécial). En cas de suspicion d'un processus destructeur dans le tissu osseux, une radiographie de l'os temporal est effectuée..

L'otite purulente est traitée en ambulatoire, à une température élevée en combinaison avec de la fièvre, il est recommandé d'observer le repos au lit. Hospitalisation nécessaire pour une suspicion de lésion de l'apophyse mastoïde.

Le traitement de l'otite moyenne comprend:

Vasoconstricteur ou gouttes astringentes;

Les tactiques de traitement sont déterminées en fonction du stade de la maladie et de la gravité des symptômes:

Le stade préperforatif est caractérisé par une douleur intense, pour le soulagement des médicaments osmotiques: solution alcoolique à 3% d'acide borique ou de chloramphénicol dans un rapport 1: 1 avec de la glycérine. Gouttes pour les oreilles Otipax (avec la phénazone et la lidocaïne), Anauran (avec la lidocaïne, la polymyxine et la néomycine) ont un effet analgésique. En raison de la présence d'antibiotiques dans Anauran, il est interdit de l'utiliser au stade perforé. Ces gouttes sont instillées dans l'oreille endolorie chauffée à une température de 38-40 ° C deux à trois fois par jour, après instillation, le conduit auditif est fermé avec du coton avec de la vaseline.

Pour stimuler la fonction de drainage, des gouttes vasoconstrictives (Otrivin, Sanorin, Naftizin, Galazolin, etc.) sont utilisées, qui sont instillées dans le nez trois fois par jour en position couchée, tandis que la tête doit être inclinée vers l'oreille affectée. Vous ne pouvez pas vous moucher intensément, ni aspirer le contenu du nez dans le nasopharynx, car cela conduit à une infection supplémentaire du tube auditif.

Le paracétamol ou le diclofénac peuvent être pris par voie orale comme analgésiques..

Peut-être l'utilisation locale d'une compresse d'alcool chauffante pour accélérer la résolution du processus inflammatoire. Mais si la douleur dans l'oreille augmente, la compresse doit être retirée immédiatement.

Si nécessaire, une paracentèse est réalisée (ponction artificielle du tympan pour la possibilité d'un écoulement de pus).

Au stade perforé, l'utilisation de gouttes nasales vasoconstrictives, antibactériennes et antihistaminiques se poursuit. Avec une expiration abondante de pus, des mucolytiques sont prescrits (ACC, Fluimucil), ainsi que Erespal, ce qui réduit le gonflement des muqueuses et réduit la sécrétion de sécrétions.

Un effet positif est exercé par la physiothérapie (UV, UHF, micro-ondes) ou des compresses chaudes sur la zone de l'oreille à la maison. Le patient doit retirer indépendamment au moins deux fois par jour un écoulement purulent du conduit auditif. Vous pouvez le faire avec un coton-tige. La procédure doit être effectuée jusqu'à ce que la toison reste sèche. Si la décharge est trop épaisse et visqueuse, vous pouvez d'abord instiller une solution chaude de peroxyde d'hydrogène à 3% dans l'oreille, puis bien sécher le conduit auditif.

Après avoir nettoyé l'oreille, les gouttes auriculaires prescrites par le médecin sont instillées sous une forme chauffée (jusqu'à 37 ° C): Otofa, solution à 0,5-1% de dioxidine, solution à 20% de sulfacyle de sodium, etc. Gouttes contenant de l'alcool au stade perforé non applicable car il provoque une douleur intense.

Au stade de la réparation, l'utilisation d'antibiotiques, la physiothérapie thermique et le nettoyage mécanique du canal auditif sont arrêtés. Dans la plupart des cas, une petite cicatrice se forme au site de perforation. Si des adhérences fibreuses se forment dans la cavité tympanique, elles ne limitent généralement pas la labilité de la membrane tympanique et des osselets auditifs. Cependant, pour éviter les adhérences, des préparations enzymatiques, un massage pneumatique de la membrane tympanique, une iontophorèse endaurale avec de la lidase peut être prescrite.

L'objectif principal à ce stade est de restaurer l'audition, de renforcer l'immunité et d'augmenter la résistance du corps.

Antibiotiques pour l'otite moyenne purulente

Amoxicilline. Cet antibiotique est le principal dans le traitement de l'otite moyenne purulente, car il est actif contre un large éventail de pathogènes infectieux (staphylocoques, E. coli, etc.) et a des effets antiseptiques et antimycotiques. Vous pouvez l'utiliser à n'importe quel stade de la maladie. L'amoxicilline est prise par voie orale à une dose de 0,5 g 3 fois par jour pendant 8 à 10 jours. Contre-indications pour la prise d'amoxicilline: altération de la fonction hépatique, grossesse, allaitement, mononucléose. Effets secondaires: réactions allergiques, symptômes dyspeptiques. S'il est impossible d'utiliser l'amoxicilline ou en l'absence d'effet dans les trois jours suivant son administration, l'un des médicaments suivants est prescrit.

Augmentin. Ce médicament est une combinaison d'amoxicilline et d'acide clavulanique. Il est généralement utilisé pour les symptômes graves de la maladie. La posologie est déterminée par le médecin traitant. Contre-indications: altération de la fonction hépatique et rénale, phénylcétonurie, grossesse. Effets secondaires: candidose de la peau, urticaire, démangeaisons; leucopénie et thrombocytopénie temporaires; maux de tête, vertiges.

Céfuroxime. Il est utilisé par voie intramusculaire sous forme d'injections (sel de sodium de céfuroxime) si l'amoxicilline et Augmentin sont inefficaces. Pour une administration orale, le céfuroximéaxétil est prescrit à une dose de 0,25 à 0,5 g deux fois par jour. Contre-indications: haute sensibilité aux céphalosporines, début de grossesse, lactation. Effets secondaires: somnolence, maux de tête, perte auditive; éosinophilie, neutropénie; nausée, constipation; altération de la fonction rénale.

Ampicilline. Il est utilisé sous forme d'injections intramusculaires. Contre-indications: hypersensibilité au médicament, altération de la fonction hépatique, grossesse. Effets secondaires: dysbiose, candidose, symptômes dyspeptiques, réactions allergiques, troubles du système nerveux central.

Phénoxyméthylpénicilline. Il est pris 3 fois par jour pour 250 mg. Contre-indications: haute sensibilité à la pénicilline. Effets secondaires: réactions dyspeptiques et allergiques; réaction d'hypersensibilité aiguë sévère, qui se développe dans les 1 à 30 minutes après la prise du médicament.

Spiramycine. Les macrolides sont prescrits pour les réactions allergiques aux antibiotiques lactames. La spiramycine est prise à 1,5 million d'UI par voie orale deux fois par jour. Contre-indications: hypersensibilité, lactation, obstruction des voies biliaires. Effets secondaires: nausées, diarrhée, œsophagite, colite, éruption cutanée.

Azithromycine Il est pris 1 fois par jour à 250 mg. Contre-indications de l'azithromycine: hypersensibilité aux macrolides, troubles fonctionnels sévères du foie et des reins, arythmie. Effets secondaires: maux de tête, vertiges, nausées, fatigue et nervosité, acouphènes, conjonctivite.

Céfazoline. Antibiotique semi-synthétique appartenant au groupe des céphalosporines de 1ère génération. Il est utilisé comme injection intramusculaire. Contre-indications: hypersensibilité aux céphalosporines, maladies intestinales, insuffisance rénale, grossesse, allaitement. Effets secondaires: symptômes dyspeptiques, réactions allergiques; crampes dysbiose, stomatite (en cas d'utilisation prolongée).

Ciprofloxacine. Il est pris 2 fois par jour pour 250 mg. Contre-indications de la ciprofloxacine: grossesse, allaitement, épilepsie. Effets secondaires: légère allergie cutanée, nausées, troubles du sommeil.

Ceftriaxone. Il s'agit d'un médicament pour injection intramusculaire, qui est un antibiotique de dernier recours en raison du grand nombre d'effets secondaires. Les injections de ceftriaxone sont administrées une fois par jour. Contre-indications pour l'utilisation du médicament: hypersensibilité aux céphalosporines, maladies graves du tractus gastro-intestinal. Effets secondaires: maux de tête, vertiges, convulsions; thrombocytose, saignements de nez; ictère, colite, flatulence, douleur dans la région épigastrique; démangeaisons cutanées, fièvre, candidose, transpiration.

En outre, avec l'otite purulente, des antibiotiques sous forme de gouttes auriculaires sont utilisés:

Les gouttes auriculaires Norfloxacin Normax ont un large effet antibactérien. Effets secondaires: petite éruption cutanée, brûlure et démangeaisons sur le lieu d'utilisation. Utiliser selon les instructions.

Candibiotique. La composition de ces gouttes comprend plusieurs antibiotiques à la fois: l'adipropionate de béclométhasone, le chloramphénicol, ainsi que l'agent antifongique clotrimazole et le chlorhydrate de lidocaïne. Contre-indications: grossesse, allaitement. Les effets secondaires incluent des réactions allergiques..

Netilmicin. Il s'agit d'un antibiotique semi-synthétique d'aminoglycosides de génération III. Les gouttes auriculaires à la netilmicine sont plus couramment prescrites pour l'otite moyenne chronique.

Chloramphénicol. Ces gouttes sont utilisées principalement en ophtalmologie, mais peuvent être prescrites pour les formes légères d'otite moyenne, car elles ne pénètrent pas profondément dans le conduit auditif..

Même avec une amélioration significative du processus de traitement et l'affaiblissement ou la disparition des symptômes locaux, il est impossible d'arrêter prématurément le cours de la prise de médicaments antibactériens. La durée du cours doit être d'au moins 7 à 10 jours. Le retrait prématuré des antibiotiques peut provoquer une rechute, la transition de la maladie vers une forme chronique, la formation d'adhérences dans la cavité tympanique et le développement de complications.

Éducation: En 2009, un diplôme a été obtenu dans la spécialité «Médecine générale», à l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir effectué un stage à l'Hôpital Clinique Régional de Mourmansk, un diplôme dans la spécialité "Oto-rhino-laryngologie" (2010)

Publications Sur L'Asthme