Quelle est la période d'incubation de la bronchite, seuls les médecins le savent probablement. Les patients ne sont pas très intéressés par cette période, ils pensent à la maladie dès l'apparition des premiers symptômes. Cependant, les mesures prises pendant cette période peuvent complètement prévenir la maladie et garder une personne en bonne santé. Quelle est la période d'incubation et qui est à risque?

Cours étiologique

Le processus inflammatoire dans les bronches se produit généralement à la suite de la propagation de germes du système respiratoire supérieur. La rhinite, l'amygdalite, la sinusite peuvent être causées par diverses microflores pathogènes, qui deviennent alors l'agent causal de la bronchite. Dans 90% des cas, il s’agit de virus, mais en l’absence de traitement approprié, des agents bactériens peuvent également.

En pénétrant dans la muqueuse bronchique, les microbes infectent le tissu épithélial, ce qui crée des conditions favorables à leur multiplication et provoque un processus inflammatoire. Avec la bronchite non infectieuse, la poussière, les fumées chimiques, les allergènes peuvent agir comme facteurs irritants..

En moyenne, 1 à 3 jours passent de l'infection aux premiers symptômes. La première manifestation est une toux sèche, paroxystique inquiétante. Plus tard, un malaise général se joint et la température augmente. Avec la bronchite allergique, la température reste normale, mais le syndrome respiratoire se développe plus rapidement. La plupart des patients remarquent une relation claire entre l'exposition à l'allergène et le début de la toux..

Groupe de risque

La couche muqueuse des parois des bronches est conçue pour empêcher leur dessèchement et joue également le rôle d'un facteur de protection. Une fois dans les voies respiratoires, la poussière et les germes se déposent sur la muqueuse, puis sont éliminés des voies respiratoires par la toux. Lorsque les capacités protectrices des bronches sont réduites, la probabilité de bronchite augmente. Les patients suivants sont à risque:

  1. Vivre dans des conditions environnementales défavorables (manque d'oxygène, gaspillage de gaz, air sec).
  2. Ayant des pathologies héréditaires du système respiratoire.
  3. Les fumeurs.

Diagnostique

En règle générale, il suffit au médecin d'écouter les plaintes du patient et de l'écouter avec un phonendoscope pour identifier le site de l'inflammation. En cas de doute sur le pathogène ou la localisation de la maladie, le médecin peut prescrire:

  1. Test sanguin.
  2. Bronchoscopie.
  3. radiographie.
  4. Examen des expectorations.

La précision du diagnostic de bronchite chez l'enfant est particulièrement importante. Leurs organes respiratoires sont trop proches et leur immunité est suffisamment faible pour que l'infection se propage rapidement. Les adultes seuls ne savent pas comment déterminer la bronchite chez un enfant, donc une visite à un médecin avec une toux est obligatoire.

Protection contre la bronchite

Pour protéger le corps de la bronchite, il est nécessaire d'augmenter l'immunité générale et locale. Dans un état aigu, les préparations d'urgence deviendront des médicaments du groupe des immunostimulants. Les remèdes naturels sont recommandés non seulement pour le traitement, mais aussi pour la prévention, qui sont recommandés à prendre régulièrement pendant la période de pic d'ARVI:

  1. Infusion de racine d'Althea.
  2. Jus de radis au miel.
  3. Teinture d'aloès.
  4. Gingembre.
  5. Boissons aux fruits rouges.

Le traitement de la bronchite sans antibiotiques n'est possible que lorsque l'on sait qu'il n'y a pas de pathogène bactérien. Avec une étiologie allergique, ce n'est pas difficile à prouver. Si nous parlons de bronchite infectieuse, la décision sur la nécessité d'antibiotiques est prise uniquement par un médecin.

Prévision et prévention

La bronchite est une maladie non dangereuse. Seules les complications de la bronchite qui peuvent être évitées grâce à un diagnostic et à un traitement rapides peuvent entraîner des conséquences graves. Cependant, même une forme légère d'inflammation ou de bronchite trachéide laisse des changements négatifs dans la structure de la muqueuse. Pour être en parfaite santé, il vaut mieux faire de la prévention des maladies respiratoires. Pour ce faire, il est recommandé:

  1. Menez une vie active - faites du sport et marchez beaucoup.
  2. Arrêtez de fumer et créez des paramètres d'air optimaux dans la maison.
  3. Ayez une alimentation saine. Le régime quotidien doit inclure tous les groupes de substances nécessaires, y compris les vitamines.
  4. Terminez toujours jusqu'au bout. Un cours incomplet d'antibiotiques et d'autres médicaments entraîne une inflammation chronique, que le corps n'est plus en mesure de combattre. Il en résulte des modifications irréversibles de la paroi bronchique.

Ainsi, si vous savez que vous avez été en contact avec une personne malade et qu'il y a une possibilité de s'infecter, veillez à prévenir la bronchite dans les prochains jours de la période d'incubation. Les recettes folkloriques et l'air frais sont complètement résiduels afin de prévenir la maladie.

Bronchite - symptômes et traitement chez l'adulte: médicaments et remèdes efficaces pour la maladie

Dans le contexte des rhumes et des infections virales respiratoires aiguës, la bronchite aiguë peut se développer comme une complication dangereuse nécessitant un traitement immédiat par des méthodes médicales. Le patient se plaint d'une insuffisance respiratoire et d'un essoufflement, souffre de fièvre élevée et d'autres symptômes désagréables qui réduisent considérablement la qualité de vie. Afin d'exclure le traitement long et pas toujours réussi de la bronchite chronique chez l'adulte à l'avenir, il est nécessaire de répondre aux symptômes alarmants en temps opportun, sans hésiter à consulter un oto-rhino-laryngologiste, un médecin de district.

Qu'est-ce que la bronchite?

Il s'agit d'une maladie infectieuse dans laquelle des dommages à la muqueuse bronchique sont observés, le processus inflammatoire progresse et la fonction de drainage de l'arbre bronchique est altérée. En l'absence de traitement rapide, la bronchite peut évoluer en pneumonie, se produire dans un corps affaibli sous une forme compliquée. Pour nettoyer les bronches, pour assurer la séparation productive des sécrétions visqueuses et des expectorations, les médecins recourent à des méthodes officielles et alternatives, recommandent de ne pas courir de problème de santé.

Les causes

Avant de commencer un traitement efficace de la bronchite aiguë chez l'adulte avec des médicaments, il est nécessaire de connaître l'étiologie du processus pathologique et d'éliminer le principal facteur provoquant. Le plus souvent, une maladie caractéristique est une complication du rhume, du SRAS, de la pharyngite, de la laryngite, de la grippe, c'est-à-dire qu'elle progresse dans le contexte d'une activité accrue des virus pathogènes, des bactéries et a une nature infectieuse. Parmi les conditions provoquantes, les médecins distinguent les maladies fongiques, n'excluent pas les effets d'autres facteurs atypiques. Parmi ceux-ci:

  • parasites intracellulaires;
  • gaz toxiques et produits chimiques;
  • allergènes, toxines alimentaires.

Les symptômes et le traitement de la bronchite chez l'adulte sont étroitement liés, avec un diagnostic approprié, ils assurent la récupération rapide du patient. Afin de ressentir l'effet thérapeutique général et de réduire considérablement les symptômes désagréables, il est important de se rappeler que les rechutes sur fond d'immunité affaiblie prévalent dans les tableaux cliniques suivants:

  • facteur environnemental;
  • la présence de mauvaises habitudes (nous parlons davantage de tabagisme);
  • facteur social;
  • prédisposition génétique à la maladie;
  • blessures à la poitrine;
  • immunité affaiblie;
  • processus infectieux chroniques;
  • complication de la maladie sous-jacente;
  • production nuisible.

Premiers signes

Les symptômes de bronchite chez l'adulte n'apparaissent pas immédiatement, la période d'incubation des lésions infectieuses dure de plusieurs heures à plusieurs jours. Après que le patient se plaint de malaise, fait face progressivement à des symptômes plus graves, perd sa capacité de travail. Voici les premiers changements dans le bien-être général du patient atteint d'une maladie progressive provoquée par une activité accrue des staphylocoques, streptocoques, pneumocoques:

  • l'apparition d'une toux humide;
  • crampes dans la gorge, accès de douleur;
  • respiration sifflante palpable pendant la respiration;
  • augmentation de la température corporelle;
  • sensation d'oppression dans la poitrine;
  • phase de sommeil raccourcie;
  • accès de faiblesse;
  • transpiration perturbée.

Symptômes

Si vous ne faites pas attention aux premiers signes de bronchite chez un adulte en temps opportun, la maladie progresse, l'état général du patient se détériore fortement, complété par des signes généraux d'intoxication du corps. Le patient se plaint de difficultés respiratoires, en particulier la nuit, a des difficultés à éliminer les expectorations, et des quintes de toux peuvent s'accompagner de la présence de mucus sanglant. En plus d'un réflexe de toux prolongé, les symptômes de dommages au système bronchopulmonaire sont présentés ci-dessous:

  • forte détérioration de l'appétit;
  • perte de poids;
  • sensation interne de fièvre, fièvre;
  • température corporelle élevée;
  • transpiration excessive;
  • douleur intense derrière la poitrine;
  • l'apparition de sang lors de la tentative d'expectoration;
  • symptômes d'intoxication alimentaire.

Aigu

La maladie progresse spontanément. L'inflammation prédominante confine le patient au lit, lui fait souffrir d'attaques de maux de gorge. Il est difficile pour le patient d'inhaler de l'air, car chaque respiration s'accompagne en outre d'une sensation de compression dans le sternum. La toux dans ce cas remplit une fonction protectrice, car elle simule une expiration aiguë avec une tentative de se débarrasser de la flore pathogène. En plus de l'inflammation de la muqueuse buccale, les médecins atteints d'une forme aiguë de la maladie distinguent les symptômes suivants:

  • frissons, fièvre, température corporelle élevée;
  • toux sèche, qui en quelques jours devient humide;
  • mucus de teinte transparente, jaunâtre ou verdâtre;
  • impuretés sanguines visibles lors de la tentative d'expectoration;
  • douleur aiguë derrière le sternum, aggravée par la toux.

Chronique

La période de symptômes aigus dure 4 jours, plus tard une affection caractéristique devient chronique, difficile à traiter ou déjà incurable. Les symptômes d'une telle maladie disparaissent de manière significative et s'intensifient principalement au stade de la rechute, alors qu'ils peuvent être accompagnés de rhinite, de trachéite. Ce sont de tels changements dans le bien-être général d'un patient adulte:

  • toux avec production modérée d'expectorations;
  • essoufflement pendant l'effort physique;
  • conditions de température instables (37 - 37,5 degrés);
  • sensation d'oppression dans la poitrine;
  • bronchospasme;
  • fatigue;
  • vitalité diminuée.

Bronchite chez les enfants

Si un enfant commence à tousser fortement, surtout la nuit, alors que la température corporelle augmente, la membrane muqueuse de la gorge fait mal et gonfle, les médecins n'excluent pas la bronchite aiguë. Le réflexe de toux perturbe les attaques: il prévaut d'abord avec du mucus liquide, puis il est complété par des expectorations verdâtres ou bouleversé par des stries de sang. Un petit patient devient nerveux et irritable, dort mal et se comporte extrêmement agité. D'autres symptômes du processus pathologique de l'enfance sont présentés ci-dessous:

  • malaise, faiblesse générale;
  • manque total d'appétit;
  • douleur dans le sternum avec un changement de position corporelle;
  • râles humides mixtes;
  • crises de migraine plus fréquentes;
  • aboiements toux.

Avant de choisir des médicaments efficaces contre la bronchite chez l'adulte, il est nécessaire de diagnostiquer le type de maladie, de déterminer et d'éliminer le principal facteur provoquant dans un tableau clinique spécifique. Au cours du processus pathologique, la maladie prévaut sous forme aiguë ou chronique. De par la nature de l'agent pathogène pathogène, les médecins distinguent ces types de maladies chez l'adulte:

  1. Forme obstructive. Les attaques s'accompagnent d'un bronchospasme et se produisent le matin, après une sortie dans le froid, avec une activité physique après le repos.
  2. Forme allergique. A un caractère non infectieux, résulte d'une sensibilité accrue du corps à un allergène potentiel.
  3. Maladie du gros fumeur. Sous l'influence des toxines, la rétention d'air dans les alvéoles se développe, l'emphysème pulmonaire progresse..
  4. Forme récurrente (bronchiolite). Les médecins ont déterminé la récurrence de la maladie plus de trois fois au cours de l'année.
  5. Tuberculose. Elle est provoquée par mycobacterium tuberculosis, qui prévaut même aux premiers stades de la maladie sous-jacente..
  6. Viral Il s'agit d'une complication grave des infections virales respiratoires aiguës, de la grippe, des maladies à adénovirus..
  7. Toxique et chimique. Le processus pathologique est précédé d'une intoxication du corps, d'une inhalation prolongée de substances toxiques, de réactifs.
  8. Infectieux. C'est une complication des maladies lorsque l'étiologie de la pathologie est une activité accrue des bactéries atypiques.

Qu'est-ce qu'une bronchite dangereuse chez l'adulte

Si la thérapie combinée opportune, qui comprend des méthodes conservatrices et physiothérapeutiques, n'est pas impliquée, de graves problèmes de santé prévalent dans le corps et les processus pathologiques deviennent irréversibles, régulièrement récurrents et parfois mortels. Un patient adulte doit être prudent:

  • bronchopneumonie;
  • pneumonie des poumons;
  • bronchotrachéite;
  • trachéobronchite;
  • infection purulente;
  • hypertension pulmonaire;
  • emphysème
  • cœur pulmonaire chronique;
  • sténose expiratoire de la trachée;
  • bronchopneumopathie chronique obstructive.

Comment diagnostiquer

Un traitement complet est effectué à domicile, mais la première chose dont vous avez besoin pour diagnostiquer une maladie caractéristique. Un examen détaillé commence par la collecte de données sur l'anamnèse, un examen attentif des plaintes d'un patient adulte. En outre, il est nécessaire de différencier le diagnostic présomptif, car de nombreuses maladies respiratoires conviennent à de tels symptômes désagréables. D'après les tests de laboratoire, les médecins ont recommandé:

  • analyse générale du sang et de l'urine (pour identifier le processus inflammatoire à différents stades de la maladie);
  • analyse microbiologique des expectorations (pour déterminer la nature du processus pathologique, comme un pathogène pathogène);
  • analyse immunologique et biochimique du sang (l'hémoglobine peut augmenter ou diminuer pathologiquement, une forte augmentation de l'ESR, les globules blancs prédominent).

Des examens cliniques et instrumentaux de la bronchite pour déterminer l'étiologie du processus pathologique, il convient de réaliser:

  • Radiographie des poumons (pour évaluer l'état des structures pulmonaires, on observe un enrichissement du motif et un épaississement des racines des poumons);
  • bronchoscopie (pour étudier la surface interne des bronches, prendre du matériel pour des études microbiologiques et histologiques);
  • bronchographie (pour un examen visuel de l'intérieur de la trachée et des bronches, un examen histologique supplémentaire);
  • échocardiographie (pour détecter les anomalies cardiaques, les arythmies chez un patient adulte);
  • la spirométrie (la diminution du volume expiratoire forcé en 1 seconde (FEV1) et le rapport FEV / VC prédominent);
  • débitmétrie de pointe (pour surveiller le fonctionnement fonctionnel des poumons et évaluer l'état de perméabilité des voies aériennes);
  • fluorographie (pour évaluer l'état des poumons, visualiser les lacunes pathogènes et l'assombrissement dans une structure homogène);
  • ECG, CT et IRM (selon la recommandation individuelle du médecin traitant).

Traitement de la bronchite adulte

Si cette maladie progresse, tout d'abord, un patient adulte a besoin de repos au lit et de beaucoup de boisson chaude pour accélérer l'élimination des expectorations. La dose optimale de liquide consommée est de 4 litres, pas moins, d'ailleurs, nous parlons non seulement d'eau bouillie, mais aussi de décoctions maison d'herbes médicinales, de boissons aux fruits de baies et de fruits. En outre, dans la pièce dans laquelle se trouve le patient, il est nécessaire de maintenir une température de 18 à 20 degrés, une humidité de 60%. D'autres recommandations de spécialistes sont présentées par les étapes de traitement suivantes:

  1. Pour augmenter l'efficacité du traitement, la première étape consiste à abandonner les mauvaises habitudes, à arrêter le contact avec les facteurs environnementaux provoquant la maladie.
  2. Il est nécessaire d'exclure les aliments gras, frits, poivrés et chauds de l'alimentation quotidienne, veillez à respecter un régime thérapeutique, ne laissez pas l'estomac vide.
  3. Pour résoudre le problème de l'insuffisance respiratoire, il est recommandé de prendre des médicaments bronchodilatateurs à l'intérieur, avec une augmentation de la température, des médicaments antipyrétiques.
  4. La prochaine étape du traitement est l'administration orale de mucolytiques et d'expectorants d'origine synthétique et à base de plantes, vitamines.
  5. Avec une infection bactérienne des bronches, ce n'est pas sans administration orale d'antibiotiques systémiques dans le corps en une cure complète.

Les préparatifs

Avec des symptômes graves de la maladie, un patient adulte a besoin d'une approche globale d'un problème de santé, qui comprend la prise de représentants de plusieurs groupes pharmacologiques à la fois dans un régime de traitement. Un thérapeute, un pneumologue et, si nécessaire, un spécialiste de la tuberculose participent au traitement. Les caractéristiques des soins intensifs sont présentées dans le tableau ci-dessous:

Nom du groupe pharmacologique

Action dans le corps

Positions pharmacologiques efficaces

Expectorants (synthétiques)

aider à rendre les expectorations moins épaisses et visqueuses, contribuer à son écoulement productif pendant l'expectoration

élargir les bronches pour faciliter l'écoulement des expectorations, éliminer l'obstruction, l'insuffisance respiratoire, la dyspnée par stimulation de récepteurs spécifiques

Mucolytiques (d'origine végétale)

modifie de manière productive la concentration des expectorations, facilite le processus d'élimination des voies respiratoires, facilite la respiration

racine de guimauve, réglisse

Dr Mom (sirop)

Antihistaminiques, hyposensibilisateurs

recommandé pour la bronchite allergique non infectieuse pour supprimer l'activité de l'allergène principal

convient à l'administration orale si la cause de la bronchite chez l'adulte est une activité accrue des virus pathogènes

nécessaire pour supprimer la flore pathogène, éradiquer l'infection bactérienne de la circulation systémique

renforcer la réponse immunitaire du corps, favoriser une récupération rapide

pour le traitement efficace des symptômes de l'asthme bronchique en présentation clinique compliquée

Traitements complémentaires

En plus des capsules et des comprimés pour administration orale, les médecins recommandent des méthodes de traitement physiothérapeutiques qui non seulement éliminent les symptômes désagréables de la maladie, mais accélèrent également de manière significative le processus de guérison. Pour les lésions systémiques des bronches, ces mesures thérapeutiques nécessitent un cycle complet de 10 à 12 procédures:

  1. Spéléothérapie. L'essence de la technique est de recréer un microclimat artificiel aussi proche que possible des propriétés et des conditions des grottes de sel à température constante et à faible humidité, sans fluctuations de la pression atmosphérique.
  2. Exercices de respiration. Pour guérir une forme chronique ou obstructive de la maladie, les médecins recommandent d'agir selon la méthode Buteyko ou Strelnikova. Les exercices de respiration facilitent la respiration, stimulent la fonction pulmonaire et accélèrent l'excrétion des expectorations..
  3. Massage. Avec les mouvements de massage de la poitrine, il est possible d'améliorer sensiblement la séparation des expectorations, même de nature purulente, de libérer la respiration perturbée, d'activer le mécanisme de ventilation compensatoire et de supprimer l'essoufflement prononcé.
  4. Massage aux ventouses. Il aide à se débarrasser rapidement des processus stagnants avec l'accumulation de crachats, a un effet réchauffant, libère temporairement les poumons et facilite la respiration perturbée par la maladie.
  5. Physiothérapie. Dans ce cas, nous parlons de telles procédures stationnaires au nombre de 10 à 12 séances, telles que la thérapie UHF, la magnétothérapie, l'électrophorèse, la vapeur et les inhalations d'huile.
  6. Thérapie par aérosol par inhalation. À l'aide d'un nébuliseur, il est recommandé d'utiliser l'inhalation de vapeur avec des solutions de soude alcaline, des herbes médicinales. Les procédures doivent être effectuées au plus 2 fois par jour, après l'achèvement ne tombent pas sous l'influence des projets.
  7. Phytothérapie. Ce sont des onguents à base de plantes pour application topique, des gouttes à base de plantes et des formulations médicinales naturelles pour faciliter le bien-être général d'un patient adulte souffrant d'affection bronchique et une décharge rapide des expectorations..

Traitement de grossesse

Pour exclure l'hypoxie fœtale, la menace d'interruption de grossesse, pour réduire le risque de saignement et d'autres conséquences négatives, avec le traitement conservateur de la bronchite chez les futures mères, il est important de ne pas utiliser un certain nombre d'antibiotiques systémiques. La radiographie pendant la gestation est également contre-indiquée, mais les recommandations médicales suivantes sont précieuses et sûres:

  1. Pour supprimer le réflexe de toux, il est recommandé de cuisiner et de prendre à l'intérieur de la collection de poitrine, du thé de tilleul, du lait au miel.
  2. Il est conseillé aux femmes enceintes de boire davantage. Une boisson abondante comprend du lait chaud, des décoctions d'herbes, du thé vert (le café et les boissons gazeuses sont contre-indiqués).
  3. La physiothérapie et les exercices de respiration aident à faciliter la respiration et à éliminer l'hypoxie pendant le développement du fœtus.

Si nous parlons de pharmacothérapie, avec une maladie, les médecins mettent un accent particulier sur les positions pharmacologiques suivantes recommandées pendant la grossesse strictement sur la recommandation d'un gynécologue de premier plan:

  1. Mucoltine. Il s'agit d'un médicament expectorant sous forme de comprimés, qui doit être pris jusqu'à disparition complète des symptômes d'alarme. La dose quotidienne de ce mucolytique est de 3 à 4 comprimés.
  2. Flemoxin Solutab. Il s'agit d'un antibiotique de quatrième génération sous forme de comprimés. Dans la forme aiguë, il est recommandé de prendre 1 comprimé par voie orale trois fois par jour pendant 5 à 7 jours.
  3. Racine de réglisse. Il s'agit d'un sirop pour administration orale. Pour prendre le médicament est nécessaire, selon les instructions, de préférence entre les repas 3 fois par jour. Cours de soins intensifs - 10-14 jours.

Remèdes populaires

Les méthodes de médecine alternative sont auxiliaires, accélèrent le processus de guérison du patient sans complications ni effets secondaires et remplissent une fonction préventive. L'essentiel est de choisir une prescription avec de tels composants à base de plantes qu'un patient adulte n'a pas de réaction allergique dans un tableau clinique particulier. Les remèdes populaires suivants sont très efficaces:

  1. Sirop de canneberge sur vodka. Broyer en pulpe 100 g de baies fraîches, ajouter 50 g de sucre. Remuer la composition, porter à ébullition, puis retirer du feu et ajouter 200 ml de vodka. Prendre 15 à 20 gouttes le matin et le soir avant de manger. Le cours du traitement - jusqu'à la disparition complète des symptômes désagréables.
  2. Propolis. Il faut faire fondre 20 g du produit vital des abeilles au bain-marie, ajouter 500 g de vaseline et 100 g de beurre de cacao. Gardez le mélange fini à feu modéré pendant 10 minutes, en remuant constamment. La pommade finie doit être frottée sur la poitrine pour la nuit, puis correctement enveloppée dans une couverture chaude et s'endormir. Une telle procédure est nécessaire jusqu'à ce que les symptômes d'alarme disparaissent complètement..
  3. Origan. Un tel remède populaire est efficace pour la bronchite, qui s'accompagne d'un essoufflement sévère. Il est nécessaire de combiner 1 partie d'origan, 2 parties de tussilage et Althea. Remuer les herbes hachées, suivies par 1 cuillère à soupe. l le mélange fini est nécessaire pour verser 0,5 litre d'eau bouillante, insister 20 minutes. Filtrer la perfusion terminée, prendre par voie orale sous une forme chaude pour 0,5 cuillère à soupe. après avoir mangé 2 à 3 fois par jour.
  4. Elecampane. Besoin de 1 cuillère à soupe. l herbes séchées et hachées pour 1,5 cuillère à soupe. l'eau bouillante, couvrir et insister le bouillon jusqu'à ce qu'il soit complètement refroidi. Alors que vous êtes prêt à filtrer la composition, réchauffez, ajoutez 1 cuillère à soupe. l miel, bien mélanger, uniformiser. Le médicament fini doit être utilisé quotidiennement à 200 ml 3 fois pendant 3 à 4 semaines.
  5. Un radis. Un tel remède est particulièrement efficace avec le miel, car il fournit un effet expectorant stable dans la bronchite. Pour cuisiner, vous devez combiner 50 g d'aloès haché, 60 g de hauts et 120 g de légumes hachés. Versez la composition de 1 cuillère à soupe. l'eau, laisser mijoter à feu modéré pendant une demi-heure. Après refroidissement, 30 g de miel doivent être ajoutés au médicament fini. Prendre par voie orale pour 1 cuillère à soupe. l trois fois par jour pendant 2 à 3 semaines sans interruption.

Effets

Si le traitement conservateur de ce diagnostic est effectué correctement, une dynamique positive chez les patients adultes est observée après 5 à 7 jours. Il est important de ne pas arrêter la poursuite du traitement, sinon les symptômes désagréables de la maladie se rappelleront à nouveau avec une crise aiguë de toux. Si le traitement est mal choisi, de graves problèmes de santé ne sont pas exclus. Parmi ceux-ci:

  • pneumonie;
  • l'asthme bronchique;
  • Bronchite chronique;
  • pneumonie;
  • emphysème;
  • infection secondaire avec accumulation ultérieure de masses purulentes.

Pour améliorer l'effet thérapeutique global, les méthodes conservatrices de traitement de la bronchite doivent être complétées par des procédures physiothérapeutiques, un repos au lit strict et une nutrition appropriée, après un régime thérapeutique. Pendant la grossesse, afin d'exclure les pathologies intra-utérines étendues, il est recommandé d'être traité avec des méthodes alternatives ou de prendre en charge la prophylaxie en temps opportun dans un contexte d'immunité affaiblie.

La prévention

Pour éliminer complètement les symptômes désagréables de la bronchite de leur vie quotidienne, il est préférable que les adultes et les enfants prennent soin en temps opportun de mesures préventives abordables et consultent un médecin local. Les recommandations ci-dessous sont particulièrement utiles pour la carence saisonnière en vitamines et pendant l'épidémie de rhumes et de maladies virales. Les mesures préventives de base pour les adultes sont les suivantes:

  • arrêt définitif du tabagisme, autres mauvaises habitudes;
  • promenades régulières au grand air;
  • l'utilisation d'une protection respiratoire dans les travaux dangereux;
  • la mise en œuvre systématique d'exercices respiratoires simples;
  • prévention rapide du SRAS saisonnier, du rhume;
  • l'exclusion d'une hypothermie prolongée du corps;
  • visite du bain, bains de pieds préventifs à base de plantes médicinales, solution saline;
  • nettoyage et aération humides réguliers;
  • l'utilisation d'oignons et d'ail comme antiseptiques locaux;
  • alimentation équilibrée (uniquement des aliments sains);
  • renforcer l'immunité par des méthodes officielles et alternatives;
  • contact en temps opportun avec un spécialiste.

Formes, symptômes et traitement de la bronchite

La bronchite est une maladie souvent rencontrée pendant la saison de la grippe, le rhume. La maladie se présente sous une forme aiguë et, avec un traitement inapproprié et intempestif, elle peut devenir chronique. L'inflammation des bronches peut se produire indépendamment, sans maladies concomitantes (bronchite primaire), ou être une complication virale (rhume et grippe) et d'autres maladies chroniques.

Pour faire face à la maladie, vous devez comprendre ses causes, découvrir sa variété pour la sélection d'une thérapie compétente. Voici les principaux symptômes, signes et méthodes de traitement pour chaque forme de bronchite en utilisant la médecine traditionnelle et alternative.

Formes de bronchite

Il existe plusieurs classifications d'une maladie données par les médecins. Chacun d'eux nécessite son propre traitement approprié. La classification principale est la division de la maladie en une forme aiguë chronique (en fonction de l'évolution de la maladie). Une autre classification, souvent utilisée par les spécialistes, est basée sur la division du processus inflammatoire en espèces en raison de l'apparition d'une pathologie.

Pour distinguer correctement la forme aiguë de la forme chronique, vous devez connaître non seulement les symptômes, mais également les caractéristiques de l'évolution de la maladie. Dans chaque espèce, ils diffèrent: la durée de la maladie, la manifestation des principaux symptômes, le risque de complications.

Bronchite aiguë

La plupart des gens souffraient de cette forme d'inflammation. La forme aiguë de la maladie est plus fréquente en hiver, lorsque le système immunitaire réduit ses fonctions de protection. La maladie disparaît sans conséquences pour le corps, si elle est correctement traitée.

Caractéristiques de la forme aiguë:

  • la principale raison est le rhume, parfois des causes chimiques, allergiques, physiques;
  • les symptômes sont prononcés;
  • Durée - environ 3 semaines, une personne récupère complètement pendant ce temps, si elle est traitée correctement;
  • facile à traiter et ne pose pas en soi de risque pour la santé.

Il existe deux types de bronchite aiguë: obstructive (obstruction bronchique altérée), non obstructive (bonne perméabilité). Avec un traitement incorrect et tardif, une obstruction bronchique peut survenir. La récupération peut alors être retardée.

Bronchite chronique

La forme chronique peut ne pas être diagnostiquée pendant longtemps. Il a un caractère progressif: il commence à se développer très jeune, après 40 ans il devient chronique. Caractéristiques principales:

  • durée de la maladie - au moins 3 mois par an pendant deux ans;
  • cause génétique - manque congénital d'alpha-1-antitrypsine dans le corps humain (typique uniquement pour la forme chronique) ;;
  • les symptômes sont légers;
  • récidive accrue de la maladie (avec le temps, les crises se produisent plus souvent);
  • exacerbation maximale - saison froide;
  • impact négatif sur le système cardiovasculaire (en l'absence de traitement approprié, la bronchite chronique peut être fatale).

L'évolution chronique de la maladie est plus fréquente chez l'adulte. La bronchite aiguë devient chronique si elle n'est pas traitée, ainsi qu'en raison de mauvaises habitudes et d'autres maladies.

Symptômes principaux

Chaque forme, en plus des symptômes non spécifiques, a la sienne. La maladie a le mécanisme de développement suivant. Il se manifeste comme un processus inflammatoire dans les bronches, une altération du drainage (écoulement des expectorations). Les cils recouvrant les bronches cessent de bouger activement, retirent le secret des poumons en temps opportun. Il s'accumule, la surface de la muqueuse bronchique est endommagée. La muqueuse elle-même gonfle, la lumière se rétrécit pour permettre le libre passage de l'air. Il y a donc une inflammation appelée bronchite.

La principale manifestation de cette maladie est la toux. Les autres symptômes majeurs comprennent une respiration sifflante, des douleurs thoraciques, de la fièvre, un essoufflement et une faiblesse générale du corps: léthargie, manque d'appétit, diminution des performances.

Symptômes de bronchite aiguë

Cette espèce se développe souvent comme une conséquence négative de l'ARVI, la grippe. La transition d'une maladie virale courante à une bronchite se produit imperceptiblement. Cela est dû à la similitude des symptômes:

  • détérioration rapide de l'état du patient: faiblesse, manque d'appétit, fatigue;
  • toux sèche et douloureuse pendant les premiers jours, puis une toux humide;
  • température élevée (jusqu'à 39 ℃), accompagnée de frissons;
  • douleur thoracique aggravée par la toux;
  • respiration sifflante sèche lors de l'écoute;
  • dyspnée.

Les symptômes apparaissent presque immédiatement, dans les premières heures du début de la maladie. Certains symptômes peuvent ne pas se produire si le cours du processus inflammatoire est léger. Les expectorations sont généralement claires. Un changement de couleur se produit lorsqu'une infection bactérienne apparaît..

Les symptômes de la bronchite chronique

Les symptômes de l'inflammation chronique des bronches se manifestent faiblement, pas tant que sous une forme aiguë. La détection de la maladie peut être retardée. La principale différence est la fréquence, la durée. Les principaux symptômes sont:

  • essoufflement avec toute activité motrice, augmente avec l'évolution de la maladie;
  • toux persistante, presque incessante, généralement humide;
  • l'expectoration, qui est constamment présente, part mal;
  • respiration sifflante (humide pendant l'exacerbation, sèche pendant le reste du temps);
  • la présence d'un bronchospasme.

Il est impossible de se remettre d'une forme chronique d'inflammation. Après la thérapie, le cours des médicaments spéciaux, les symptômes résiduels persistent. Lorsque la maladie s'aggrave, les symptômes d'une forme chronique coïncident avec une inflammation aiguë. Entre les périodes d'exacerbation, la maladie se déroule souvent sans fièvre..

Les causes de la maladie

Il existe de nombreuses raisons à la survenue du processus inflammatoire. Par conséquent, les personnes souffrant de cette pathologie sont de plus en plus nombreuses. L'élan pour l'apparition de l'inflammation est une diminution des fonctions protectrices du corps. Une immunité affaiblie ne peut pas traiter les irritants de l'extérieur. Les principales causes du développement de la maladie:

  • génétique (manque ou manque d'alpha-antitrypsine - signe d'une forme chronique);
  • professionnel (travail dans des industries dangereuses, mines de charbon);
  • micro-organismes pathogènes (avec diverses maladies infectieuses, staphylocoques, streptocoques, mycobacterium tuberculosis et autres tombent dans les bronches);
  • effets environnementaux (changements brusques de température, humidité élevée, air froid, pollués par les gaz d'échappement, la poussière, les radiations, l'air);
  • mauvaises habitudes (boire, fumer, y compris passif, malnutrition);
  • allergènes (poussières, pollen de plantes, laine; ce sont les causes de la bronchite allergique);
  • pathologies du développement de la poitrine, traumatisme thoracique.

Souvent, la maladie se développe plus rapidement avec un contact constant avec des facteurs provoquants: inhalation d'air contaminé par diverses substances, froid et humide, maladies infectieuses fréquentes. La bronchite aiguë devient rapidement chronique.

Couleur des expectorations dans la bronchite et sa signification

Les expectorations sont un secret sécrété par la muqueuse bronchique. Il est libéré beaucoup lorsque l'infection pénètre dans les poumons. Sa fonction principale est protectrice. Il lie les substances étrangères (poussières, microflore pathogène, allergènes), les expose à l'extérieur. La couleur des expectorations peut déterminer la progression de la maladie:

  • Expectorations blanches. Cette couleur des expectorations au tout début du processus inflammatoire des poumons. Signifie que la maladie se déroule sans complications. Il n'est pas pratique de le traiter: il agit sur le système immunitaire. S'il y a trop de crachats, il y a lieu de penser à la forme chronique de pneumonie, œdème pulmonaire, asthme, tuberculose.
  • Crachats verts. Apparaît avec une infection chronique, une bronchite aiguë non traitée. Les expectorations vertes sentent désagréables, ont une consistance visqueuse, parfois elles contiennent des particules de pus. Cette couleur signifie que le système immunitaire ne peut pas faire face à l'inflammation. Besoin urgent d'aller chez les spécialistes.
  • Crachats jaunes. Il apparaît en raison d'une attention insuffisante du patient. Cette couleur se forme lorsqu'une sous-espèce de leucocytes, les neutrophiles, est entrée dans les expectorations. Elle survient chez les fumeurs chroniques, allergiques et bronchitiques.
  • Expectorations brunes. Une couleur similaire se forme lorsque les globules rouges, les globules rouges, sont détruits. Dans la composition de ces expectorations, il y a des composés organiques et inorganiques qui pénètrent dans le corps avec de la nourriture.
  • Expectorations rouges. Les globules rouges sont entrés dans les expectorations à travers les parois des petits vaisseaux. Une autre raison est la rupture des capillaires. Crachat rouge épais.

Pour clarifier le degré de progression du processus inflammatoire, les expectorations sont examinées. Seuls les crachats du matin conviennent, car il existe des aliments qui peuvent changer de couleur. Ensuite, le diagnostic sera inexact.

Diagnostic médical

Pour établir un diagnostic précis, une forme d'inflammation des bronches, vous devez consulter un médecin. Il vous prescrira un traitement individuel, le dosage correct de médicaments. L'autodiagnostic n'est pas recommandé. Ceci est lourd d'apparition de complications dues à un diagnostic d'analphabète, ce qui signifie un traitement inapproprié. Les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées par le médecin pour établir un diagnostic précis:

  • écouter les poumons du patient avec un phonendoscope;
  • bronchoscopie (examen visuel direct des bronches à l'aide d'un endoscope spécial);
  • analyse en laboratoire des expectorations;
  • radiographie pulmonaire;
  • spirographie (étude de la fonction respiratoire avec ou sans exercice);
  • pneumotachographie;
  • tomodensitométrie des poumons;
  • test sanguin général (parfois ils testent les anticorps contre les mycoplasmes, la chlamydia).

Toutes les méthodes de diagnostic ci-dessus ne sont utilisées pour aucun type de pneumonie. Après examen externe et conversation avec le patient, le médecin sélectionne les nécessaires. Les procédures obligatoires sont un test sanguin général, une fluorographie des poumons.

Les principales méthodes de traitement

La bronchite de toute nature doit être traitée. Avec l'automédication, il existe un risque de laisser la maladie non traitée, ce qui menace de diverses complications, la transition de la maladie vers une forme chronique. La chose la plus importante à faire est d'éliminer si possible les facteurs provoquant la maladie. Sinon, la thérapie sera inefficace. Les adultes eux-mêmes doivent suivre les règles: observez le repos au lit, assurez-vous de boire un liquide chaud (au moins 1 tasse par heure). La pièce doit avoir de l'air frais et humide, sans courants d'air.

Un bon médecin après le diagnostic détermine le type de maladie, le stade de sa progression. Il prescrit ensuite des antiviraux ou des antibiotiques, ainsi que des médicaments symptomatiques. Il existe des procédures spéciales de physiothérapie prescrites pour renforcer le système immunitaire, accélérer la récupération. Vous pouvez utiliser des recettes folkloriques à la maison.

Médicament pour la bronchite

Le traitement de la bronchite est nécessaire dans tous les cas. Au cours de la prise de médicaments, leur posologie ne doit être prescrite que par un spécialiste. Les médicaments suivants sont souvent prescrits pour traiter cette maladie:

  • Antibiotiques. Ils ne sont prescrits qu'avec une infection bactérienne détectée, une température élevée qui ne disparaît pas pendant plusieurs jours. Dès le début de l'inflammation des bronches, elles ne sont pas nécessaires si la cause de la maladie est de nature virale. Lorsque l'antibiotique est correctement sélectionné, les symptômes commencent à disparaître, le patient se sent soulagé. Les principaux médicaments antibactériens prescrits par les médecins sont les médicaments du groupe de la pénicilline (Flemoxin, Amoxicilline), le groupe des céphalosporines (Ceftriaxone, Cefixime, Cefaclor), les macrolides (Erythromycine, Clarithromycine, Rovamycine, Vilpramenoklinsa, Levrafinolinsa, fluor). Il existe un antibiotique topique - Bioparox.
  • Médicaments antiviraux. Ils sont prescrits pour la bronchite virale. Il s'agit notamment de l'interféron lekocytic, Viferon, Kipferon, Remantadin. Le cours de la prise d'agents antiviraux - 10 jours.
  • Expectorants. Ils amincissent les expectorations, contribuent à une bonne décharge. Affecté à une toux humide souffrant de crachats difficiles à séparer. Les principaux mucolytiques sont Lazolvan, Ambrobene, Brombeksin, Doctor Mom, Acetitsistein, Mukaltin.
  • Médicaments antitussifs. Ils sont nécessaires pour la toux sèche, douloureuse, douloureuse. Parmi ces médicaments, Sinecode, Libexin sont souvent prescrits..
  • Médicaments contre la toux combinés (médicaments contenant plusieurs substances actives). Le Berodual souvent prescrit avec du bromure d'ipratropium et du phénotrol dans la composition apporte un effet visible et un soulagement avec une toux improductive et productive après 10 minutes. Il détend simultanément les muscles de la poitrine et dilate les bronches.
  • Bronchodilatateurs. Salbutamol, Eufillin, Erespal a un effet bronchodilatateur prononcé. Ils sont prescrits pour la forme chronique de la maladie, ils ont de nombreuses contre-indications, ils sont donc strictement prescrits par le médecin.

Si la température augmente, l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol sont prescrits au patient. Pour augmenter la résistance des défenses de l'organisme aux maladies, des complexes de vitamines sont inclus dans la thérapie médicamenteuse.

Méthodes alternatives de traitement

L'utilisation de recettes folkloriques et de thérapies traditionnelles aidera à faire face à l'inflammation plus rapidement et plus efficacement. L'utilisation de la médecine traditionnelle ne garantit pas à elle seule une guérison complète. Vous devez consulter votre médecin au sujet de l'utilisation de ces méthodes afin d'éviter les conséquences négatives d'une automédication irréfléchie avec des remèdes populaires. Voici quelques recettes maison pour la bronchite:

  • Bouillon d'oignon avec du miel et du lait. Une boisson saine à partir des produits disponibles vous aidera à vous débarrasser des quintes de toux. Dans une casserole avec du lait, ajouter quelques oignons pelés et cuire jusqu'à ce que l'oignon soit tendre. Tirez l'oignon et ajoutez un peu de miel. Vous devez boire une décoction toutes les heures pour une cuillère à soupe.
  • Radis noir au miel. Vous devez prendre un petit fruit, retirer le noyau et mettre à sa place quelques cuillères à soupe de miel. Cuire le radis noir préparé jusqu'à ce qu'il soit tendre au four. Broyer avec un mélangeur et ajouter plus de miel. Le mélange est consommé dans une cuillère à soupe plusieurs fois par jour jusqu'à ce que la condition soit soulagée. Il y a une autre façon: retirer le noyau, y mettre du miel. Après quelques heures, le miel est imprégné de jus de radis, il devient doux-amer et plus liquide. Il doit être pris en 2-3 cuillères à café. À mesure que le miel diminue.
  • Lait aux pommes de pin. Ajoutez un verre de noix crues non pelées à un litre de lait. Faire bouillir le mélange à feu doux pendant environ 20 minutes.Boire du lait de noix dans un verre le matin à jeun et le soir avant de se coucher. Les noix peuvent être mangées comme ça.
  • Propolis. Il doit être utilisé avec précaution, il ne doit pas être destiné aux personnes allergiques aux produits apicoles. Vous pouvez utiliser la teinture de propolis achetée dans une pharmacie ou la préparer vous-même. Prenez 20 gouttes de teinture deux fois par jour, en utilisant un verre de lait chaud avec du miel ou de l'eau tiède. Vous pouvez boire de la teinture d'huile (mélanger un litre d'huile avec 150 grammes de propolis broyée et faire bouillir pendant 20 minutes) dans une cuillère à soupe trois fois par jour. La durée du traitement est de 2 semaines..
  • Tortilla de moutarde au miel. Pour ce faire, du miel, de la moutarde, de l'huile végétale et de la farine (pour une cuillère à soupe) sont nécessaires. Mélanger et placer au four pour réchauffer le mélange. Divisez en deux parties, formez des gâteaux ronds et mettez-les sur la poitrine et le dos. Pré-graisser l'endroit de la compresse avec une crème grasse. Envelopper et laisser reposer toute la nuit. La combustion légère est la norme, avec une forte combustion, il est préférable d'enlever la compresse. L'ajout de moutarde prolonge l'effet thermique par rapport au gâteau au miel classique. Pour l'évolution aiguë de la maladie, 5 séances suffisent.
  • Miel au raifort et à l'ail. Moudre l'ail et le raifort, mélanger dans la même proportion avec du miel. Prendre une cuillère plusieurs fois par jour.
  • Compresse de pommes de terre. Broyer les pommes de terre bouillies «en veste» à un état de purée de pommes de terre, les envelopper dans une pellicule plastique et former un gâteau. Mettez une compresse chaude sur la poitrine, recouvrez d'un foulard en laine.

Pour se débarrasser des attaques de toux sévères, diverses plantes sont utilisées: anis, réglisse, tussilage, bourgeons de bouleau, élécampane, guimauve, absinthe. La recette pour faire une infusion avec l'une des herbes est la suivante: une cuillère à café dans un verre d'eau. Assurez-vous de faire bouillir pendant environ 10 minutes.Prendre de telles infusions trois fois par jour avant les repas.

Ce n'est pas toute la liste des remèdes populaires. Si vous êtes engagé dans un traitement alternatif, vous devez savoir quoi choisir des recettes pour les ingrédients dont il n'y aura pas d'allergie.

Méthodes d'assistance

Dans le traitement de l'inflammation des bronches, la physiothérapie joue un rôle important. Selon certains experts, un cours médical correct n'apportera pas de résultat rapide, comme la physiothérapie. Les principaux sont:

  • Inhalation. Il est difficile d'appeler une physiothérapie à part entière, car en plus des solutions salines, de l'eau minérale, des infusions d'herbes, il existe des inhalations médicinales avec des mucolytiques, des antibiotiques, des bronchodilatateurs, des hormones, des immunomodulateurs.
  • Exercices de respiration. Un cours complet d'exercices thérapeutiques avec respiration aide à faire face aux symptômes d'essoufflement, normalise la respiration..
  • Massez la poitrine. Il est nécessaire pour les expectorations visqueuses, s'écartant mal des bronches. À l'aide d'un massage, les bronches s'ouvrent mieux, le flux des expectorations s'améliore.
  • Réchauffement de la poitrine. Une physiothérapie supplémentaire est prescrite après la première étape du traitement thérapeutique de la bronchite aiguë ou de la bronchite chronique sans exacerbation.
  • Halothérapie. Les visites dans la salle de sel aident à renforcer l'immunité et à faire face à de nombreuses maladies..

L'utilisation de toutes les procédures de physiothérapie doit être convenue avec le médecin traitant. Malgré la grande efficacité dans le traitement de la bronchite, ils sont contre-indiqués dans diverses maladies et conditions corporelles.

Caractéristiques du traitement des formes chroniques et aiguës

Le traitement des formes chroniques et aiguës d'inflammation bronchique est très similaire. Le traitement doit être complet, avec l'avènement d'une infection bactérienne, avoir lieu dans un hôpital. La thérapie comprend des médicaments contre la toux, des médicaments antiviraux ou des antibiotiques, des bronchodilatateurs, une physiothérapie appropriée. La durée du cours dépend du stade de la maladie, de sa forme, de la présence de complications.

Pendant le traitement, vous devez éliminer les facteurs qui affectent négativement le processus de guérison. Pour ce faire, par exemple, vous devez prendre un congé de maladie au travail, éviter l'hypothermie, humidifier l'air de la pièce, abandonner les mauvaises habitudes, manger équilibré.

Traitement de la bronchite chronique

Une récupération complète en présence d'une forme chronique est impossible. La tâche du médecin est de tout savoir sur le patient (son mode de vie, les maladies concomitantes) et de prescrire un traitement individuel. Le but de ce traitement est de réduire la progression de la maladie, de stabiliser l'état du patient et d'éviter les exacerbations. Recommandations pour le traitement des formes chroniques:

  • normalisation du mode de vie (abandon des mauvaises habitudes, mise en œuvre des principes d'une bonne alimentation, activité physique normale; si possible, changer le travail «nocif» en un travail plus bénin, quitter une grande ville pour un lieu plus respectueux de l'environnement);
  • antibiotiques dans les périodes aiguës de la maladie;
  • bronchodilatateurs;
  • les expectorants (plus souvent utilisés Lazolvan, ACC, Bromhexine);
  • l'inhalation (un nébuliseur est préférable pour consommer des drogues);
  • physiothérapie (l'halothérapie est particulièrement adaptée);
  • immunomodulateurs (pour renforcer l'immunité).

Les médecins atteints de bronchite chronique en dehors du stade aigu recommandent des voyages en mer. L'air salé aide à améliorer l'état général du patient, à réduire les symptômes. En rémission, la maladie ne nécessite presque pas de traitement, l'essentiel est d'éliminer les facteurs provoquants, de normaliser le mode de vie.

Traitement de la bronchite aiguë

L'ensemble du processus de guérison et le risque de complications dépendent de la façon dont le traitement de la maladie sous forme aiguë a commencé avec compétence et rapidité. Il est important de ne pas "guérir" les symptômes, mais d'éliminer la cause. Traitements recommandés pour la forme aiguë:

  • médicaments antiviraux (la forme aiguë se développe souvent dans le contexte de la grippe et du rhume);
  • antibiotiques (avec ajout d'une infection bactérienne);
  • médicaments expectorants (Mukaltin, Lazolvan);
  • antitussifs (si une toux sèche apporte une douleur intense);
  • physiothérapie;
  • antihistaminiques (Tavegil, Suprastin, Loratadin; requis pour la bronchite allergique);
  • antipyrétiques (paracétamol, médicaments à base d'ibuprofène);
  • médicaments bronchodilatateurs (Salbutamol, Berodual);
  • médicaments pour la santé cardiaque;
  • ethnoscience.

La bronchite aiguë après le traitement thérapeutique est totalement sans conséquences pour le cœur et les autres organes. Changement de cap thérapeutique, sa réduction est inacceptable. La maladie peut devenir chronique..

Caractéristiques du traitement de la bronchite obstructive

La bronchite obstructive est une pathologie grave. Les lumières des voies respiratoires sont considérablement rétrécies, la sortie des expectorations est difficile. La fonction respiratoire est altérée, le système cardiaque en souffre. Si elle n'est pas traitée, l'obstruction bronchique progresse. La forme de la maladie se caractérise par de légers symptômes.

Les patients souffrant d'une inflammation obstructive doivent éviter les températures extrêmes, les pièces poussiéreuses à faible humidité. Les principaux patients atteints de cette forme sont des hommes après 40 ans. Les principales raisons sont l'air pollué, le climat froid, les changements soudains de température, les produits chimiques.

Traitement aigu

Les symptômes de l'inflammation bronchique obstructive aiguë ne durent pas longtemps avec un traitement approprié et rapide. Le traitement principal vise à soulager le bronchospasme, en augmentant leur lumière:

  • l'utilisation de bronchodilatateurs (salbutamol, formotérol, berodual);
  • mucolytiques (à base d'ambroxol, ne pas utiliser de médicaments à base de composants végétaux);
  • Inspiron, Erespal (un agent antitussif à effet anti-inflammatoire);
  • thérapie antivirale avec immunomodulateurs.

Après la première période de traitement, atténuant les symptômes, diverses procédures de physiothérapie peuvent être lancées. L'aromathérapie aux huiles essentielles de conifères, d'eucalyptus, de massage spécial, de réchauffement de la poitrine aide beaucoup..

Traitement chronique

Cette forme d'inflammation est caractérisée par un essoufflement sévère avec toute activité physique. Une personne manque constamment d'air, la respiration devient difficile. Cela ne fonctionnera pas complètement. La direction principale est la restauration de la fonction respiratoire. Recommandations clés:

  • l'utilisation de bronchodilatateurs à l'aide de l'inhalation (l'effet est plus rapide, plus long);
  • des mucolytiques pour fluidifier les expectorations visqueuses et améliorer sa sortie des poumons (origine non végétale);
  • anti-inflammatoires pour éliminer l'inflammation des bronches;
  • glucocorticoïdes (efficaces dans la forme chronique de bronchite obstructive; le principal médicament est la prednisolone);
  • antibiotiques. Réception avec une infection bactérienne détectée.

Au-delà de l'exacerbation, des exercices de respiration et des visites de salines sont recommandés. Les médecins recommandent des complexes de vitamines et de minéraux pour augmenter l'immunité.

Complications possibles

L'inflammation des bronches en soi est inoffensive, bien qu'elle nécessite un traitement obligatoire. Des complications surviennent en raison d'une exposition prolongée de la paroi bronchique à un facteur irritant, de modifications pathologiques de la muqueuse. La cause la plus fréquente de complications est un traitement inapproprié, un manque de traitement thérapeutique.

Les complications saisissent les organes respiratoires, affectant parfois les organes d'un autre système corporel. Ils peuvent conduire une personne à un handicap, dans des cas avancés - à la mort. Les principales complications:

  • l'asthme bronchique;
  • pneumonie;
  • cœur pulmonaire, insuffisance cardiaque;
  • insuffisance respiratoire, emphysème;
  • maladie bronchiectatique;
  • inflammation du muscle cardiaque (myocarde);
  • inflammation de la membrane séreuse du cœur (péricardite);
  • glomérulonéphrite (inflammation des reins).

La bronchite est dangereuse pour ses complications. Si l'état du patient ne s'améliore pas dans les 10 jours suivant un traitement complexe, il y a lieu de penser à l'apparition d'une complication.

Mesures de prévention de la bronchite

Dans le monde moderne, des conditions environnementales défavorables peuvent être évitées dans un village situé loin des villes densément peuplées avec un grand nombre d'industries nuisibles. Si cela n'est pas possible, vous devez suivre quelques règles de prévention supplémentaires:

  • abandonner toutes les mauvaises habitudes;
  • en production dangereuse, il est impératif de protéger le système respiratoire des gaz toxiques et de la poussière par un respirateur;
  • prévention hors saison des maladies virales;
  • promenades quotidiennes en plein air;
  • restriction maximale du contact direct avec les personnes malades;
  • ventilation et nettoyage humide des locaux;
  • traitement correct et opportun de toutes les maladies entraînant une bronchite;
  • renforcement de l'immunité avec des vitamines, durcissement;
  • nutrition adéquat.

Les règles de prévention recommandées par les médecins aideront au moins à tomber malade avec une bronchite non compliquée beaucoup moins souvent. Il ne faut pas oublier qu'une forte immunité ne permettra pas à des facteurs indésirables de provoquer une pneumonie..

Publications Sur L'Asthme