L'inflammation des bronches est parfois confondue avec d'autres maladies respiratoires, vous devez donc savoir comment la bronchite se manifeste. La façon de traiter dépend des caractéristiques du patient et du stade de la maladie, et le médecin doit déterminer la thérapie.

Qu'est-ce que la bronchite??

Cette maladie appartient aux pathologies inflammatoires et est localisée dans les tissus des bronches. Il peut apparaître comme une maladie indépendante ou une complication d'autres affections respiratoires..

Référence. Avec la bronchite, le tissu pulmonaire n'est pas affecté. L'inflammation est limitée aux dommages à l'arbre bronchique.

Le processus inflammatoire affecte la membrane muqueuse, mais parfois il pénètre dans l'épaisseur de la paroi. Dans tous les cas, il y a un dysfonctionnement des cils responsables du nettoyage des voies respiratoires. Un volume accru de liquide sécrétoire se forme également..

Les causes de la bronchite

Dans la plupart des visites médicales, l'inflammation était le résultat d'une infection primaire dans le corps. La maladie a généralement une étiologie infectieuse, tandis que les agents pathogènes les plus courants sont:

  • virus: adéno-, rino-, entérovirus, parainfluenza, grippe et rougeole;
  • champignons: aspergillus, candida;
  • bactéries: staphylocoques, pathogène de la coqueluche, mycoplasmes, hémophilus bacille, chlamydophiles, streptocoques.

Les virus occupent une position de leader parmi tous les micro-organismes pathogènes: environ 85% des cas. La bronchite fongique est beaucoup moins courante, car l'immunité combat efficacement leur apparition. Cependant, si les défenses de l'organisme sont considérablement compromises, par exemple après une chimiothérapie ou d'autres traitements oncologiques, une lésion mycotique est possible.

Facteurs contribuant à la survenue d'une bronchite chez l'adulte

Habituellement, les maladies affectent ceux qui mènent un mode de vie malsain qui provoque l'apparition d'une pathologie. Dans le cas de la bronchite, la maladie est plus fréquente chez les personnes qui:

  • vivre ou travailler dans des conditions où l'air est humide, poussiéreux, enfumé ou modifie considérablement la température;
  • respirent souvent l'air avec des impuretés chimiques d'ammoniac, de chlore, d'alcalis, d'acides;
  • abuser de l'alcool et fumer du tabac;
  • avez des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins qui conduisent à des processus stagnants;
  • avez des pathologies chroniques de la cavité nasale et buccale;
  • prédisposé génétiquement aux allergies et aux troubles du système respiratoire.

Important! Le tabagisme nuit non seulement au fumeur lui-même, empoisonnant ses poumons et ses bronches. Les gens qui l'entourent ont également un effet destructeur, de sorte que les enfants des familles où quelqu'un du ménage fume sont plus susceptibles de souffrir de bronchite.

Classification

La maladie a plusieurs variétés, selon le symptôme..

La bronchite peut affecter les deux bronches, puis elle est appelée bilatérale. Il y a généralement une vue unilatérale.

La gravité de l'évolution de la bronchite émet une gravité légère, modérée et sévère..

Le cours clinique détermine deux étapes:

La classification de la pathologie est importante pour le médecin traitant, car ses symptômes déterminent les méthodes thérapeutiques.

Bronchite aiguë

Il s'agit de la première étape du développement de la maladie. L'apparition de symptômes aigus de bronchite chez l'adulte peut être déclenchée par une infection des voies respiratoires existante ou avec elle.

La principale raison de la formation d'une inflammation aiguë des bronches est le virus et les infections virales et bactériennes. Moins courante est une maladie causée par l'activité des bactéries. La pathologie commence le développement à partir des parties supérieures du système respiratoire: nasopharynx, trachée, amygdales, puis va aux bronches.

Le virus est capable d'aggraver les changements dans la muqueuse en raison de la multiplication des micro-organismes, à cause desquels il gonfle et grossit.

  • gravité de l'insuffisance respiratoire;
  • tests de laboratoire pour les expectorations et le sang;
  • Examen radiographique des bronches.

Sur la base des résultats des analyses, la maladie est affectée à un certain type:

  1. Catarrhal. Il s'agit d'une forme allégée de la maladie, caractérisée par des frissons, un enrouement, un nez qui coule sévère et une production abondante d'expectorations. La toux sèche se développe généralement en quelques jours et tourmente une personne pendant une longue période.
  2. Purulent. Dans ce cas, une superposition de l'infection bactérienne a lieu. Le patient s'inquiète de la toux humide, de l'essoufflement, de la transpiration.
  3. Catarrhale purulente. Il s'agit d'un type mixte qui peut inclure des symptômes des deux types de bronchite..
  4. Atrophique. Avec cette forme de la maladie, un rétrécissement de la lumière des bronches et un remplissage de leurs expectorations sont notés, ce qui entraîne une diminution du volume d'oxygène entrant.

Référence. Si vous commencez le traitement de la bronchite aiguë à temps, les bronches se rétablissent en un mois et aucune complication ne se produit. Les symptômes disparaissent en 7 à 10 jours, en fonction de l'état initial du patient. Cependant, la procrastination rend la maladie chronique..

Bronchite chronique

L'inflammation se caractérise par de graves changements dans la structure et le fonctionnement des bronches. Cette étape se forme au fil du temps et se déroule en "vague": les rémissions alternent avec les exacerbations.

La forme chronique de la maladie est classée en catarrhale et purulente. Les médecins distinguent également:

  • type obstructif: des changements dystrophiques des bronches se forment, la symptomatologie est similaire à celle courante pour la bronchite;
  • type non obstructif: la membrane bronchique n'est pas soumise à des changements dégénératifs.

Les statistiques médicales montrent que l'industrialisation a affecté la fréquence des diagnostics. Une mauvaise écologie, la disponibilité des cigarettes et une diminution de l'immunité, qui ont conduit à des allergies dans la population, ont augmenté le nombre de personnes malades chaque année.

Une bronchite chronique peut survenir lors d'une exposition prolongée à ces facteurs sur le système respiratoire. En conséquence, une teneur accrue en expectorations dans les bronches et une violation de la fonction d'excrétion du mucus se forment et l'immunité est considérablement réduite.

Premiers signes

Le symptôme le plus caractéristique de la bronchite est une forte toux humide. Pendant la période de la maladie, 100 ml de sécrétion bronchique peuvent être libérés par jour.

En fait, le mucus est constamment produit dans les bronches, juste à l'état normal, son volume ne dépasse pas 30 ml. La fonction principale de ce fluide est l'élimination de la poussière, de la saleté et d'autres impuretés étrangères des voies respiratoires.

Ainsi, la fonction de protection est réalisée. Cependant, avec l'inflammation des bronches, le travail des tissus responsables de la production de sécrétion est perturbé, et cela devient trop. De plus, il acquiert une viscosité caractéristique, ce qui rend son élimination difficile.

Symptômes de bronchite chez l'adulte

L'apparition de mucus dans les voies respiratoires est le premier signe d'une maladie, mais sa couleur et sa consistance changent avec le temps. Les expectorations avec une toux humide peuvent être blanchâtres, légèrement jaunâtres ou verdâtres. Un changement de teinte indique un pus chronique dû à la vie active des micro-organismes.

Important! Parfois, à mesure que vous expectorez, des caillots sanguins apparaissent en raison de la rupture des vaisseaux sanguins dans les voies respiratoires, ce qui se produit assez souvent lors d'une forte toux. Cependant, les causes peuvent être des maladies concomitantes - et c'est une bonne raison pour un examen complet.

Avec une toux sèche, une respiration sifflante de la poitrine se fait entendre. De plus, la difficulté à respirer, qui peut entraîner une suffocation, fait référence aux symptômes de l'inflammation bronchique. De telles attaques sont caractéristiques de l'asthme bronchique et nécessitent l'utilisation en temps opportun d'un inhalateur.

Les maux de gorge et les crampes persistantes rendent difficile de manger et de parler. Il y a aussi un mal de tête qui se produit en raison d'un manque d'oxygène. Au stade initial, la température du patient augmente, mais, en règle générale, elle n'atteint pas des niveaux dangereux.

Diagnostique

Le médecin doit dresser un tableau clinique décrivant pleinement la bronchite. Le traitement chez l'adulte et l'enfant dépend de la classification de la maladie, qui détermine le traitement ultérieur, de sorte que le stade de diagnostic ne doit pas être ignoré.

La première étape est l'examen et l'interrogatoire du patient, au cours desquels il parle du moment de l'apparition des symptômes.

La deuxième étape est l'auscultation. La procédure est effectuée à l'aide d'un stéthoscope, ce qui vous permet d'attraper une respiration sifflante et d'autres sons caractéristiques de la bronchite. L'instrument est appliqué sur la poitrine et le dos du patient pendant l'inspiration et l'expiration, et le médecin peut «entendre» la maladie. La méthode aide à déterminer le type de maladie respiratoire et à tirer des conclusions principales..

La troisième étape est un test sanguin. Il s'agit d'une procédure standard pour de nombreux maux, car les changements chimiques dans le sang indiquent une inflammation. La bronchite virale provoque une diminution du nombre de cellules immunitaires et une accélération de la sédimentation érythrocytaire. Si l'inflammation est causée par des bactéries, une augmentation du nombre de globules blancs est notée..

La quatrième étape est la radiographie. Une image thoracique est nécessaire pour déterminer la propagation du processus pathologique. La présence d'une inflammation est indiquée par un motif plus contrasté..

De plus, avec la bronchite chronique, une bronchoscopie est prescrite. Il vous permet de diagnostiquer la forme de la maladie et ses causes. Pour la procédure, le médecin prend un bronchoscope, composé d'une partie flexible et de conducteurs qui affichent l'image à l'écran.

Traitement de la bronchite adulte

Un diagnostic approprié est nécessaire pour éradiquer la bronchite chronique et aiguë. Les symptômes et le traitement chez l'adulte dépendent du type et du stade de la maladie, de sorte que les médicaments et les remèdes populaires seront déterminés par le diagnostic final.

Médicaments contre la bronchite chez l'adulte

Les antibiotiques sont nécessaires pour traiter l'inflammation des bronches, qui est causée par l'activité vitale des micro-organismes pathogènes:

  1. Ospamox. Ce produit pharmaceutique appartient au groupe des pénicillines. Habituellement, un médicament contenant de l'acide clavulanique est prescrit, car la période thérapeutique est de 1 semaine.
  2. Azithromycine C'est un antibiotique puissant qui aide à guérir la maladie en 5 jours..
  3. Amoxicilline. Le médicament a un large spectre d'action, il provoque également rarement des effets indésirables. Cependant, dans certains cas, une résistance au composant actif se manifeste..

Les médicaments bronchodilatateurs aident à faciliter la respiration et à provoquer un écoulement de mucus:

  1. Fenoterol-Nativ. L'outil est utilisé comme solution pour l'inhalation. Le médicament est dilué dans du chlorure de sodium.
  2. Theotard. Les comprimés n'ont pas besoin d'être divisés ou mâchés. Avant utilisation, il est nécessaire de faire un test sanguin pour déterminer le niveau de théophylline.
  3. Theopec. Convient au traitement des adultes et des enfants, car il présente une bonne tolérance et un nombre relativement faible d'effets secondaires. Les comprimés à mâcher et à diviser sont également indésirables..

D'une toux humide avec une bronchite, la bromhexine, l'ACC sous forme de comprimés effervescents, le fluimucil et l'ambroxan aident bien. Ces médicaments sont destinés à l'élimination et à la liquéfaction des expectorations. Pour cette raison, un effet expectorant est créé.

Si la bronchite est causée par des virus, le médecin prescrit des agents antiviraux au patient: Kipferon, Grippferon sous forme de gouttes, Hyaferon.

Remèdes populaires pour la bronchite

La médecine alternative peut atténuer les manifestations de nombreuses maladies des voies respiratoires, mais vous ne pouvez pas la traiter comme la principale méthode de traitement..

Les enveloppements et les onguents à base de divers produits chauffent et pénètrent dans les bronches, améliorant l'élimination des expectorations et soulageant la douleur:

  1. Huile végétale non raffinée. Un quart du produit est prélevé, mis au bain-marie et porté à ébullition. Après cela, vous devez tremper la serviette avec de l'huile légèrement refroidie à une température confortable. La compresse est fixée sur la poitrine avec un film plastique.
  2. Beurre. Prenez 1 cuillère à café. produit laitier et 2 c. miel, mélangé et mis sur le feu. À feu doux, le mélange doit devenir homogène. Après refroidissement, la pommade est appliquée sur la poitrine, de préférence avant le coucher, et enveloppée d'un film alimentaire sur le dessus.

Des médicaments oraux efficaces sont également courants:

  1. Le saindoux intérieur, le beurre et le sucre (500 g chacun) sont mélangés et bouillis sur le feu pendant environ 5 minutes. Ensuite, versez 3 cuillères à soupe. l cacao et poursuivre la cuisson encore 7 minutes. À la fin, du miel de sarrasin est versé (également 500 g). Le médicament est lavé avec du lait chaud.
  2. Le miel, la cire, la résine de pin et l'huile de tournesol (250 g chacun) doivent être mélangés et mis à feu doux. Le produit n'est pas porté à ébullition. Le résultat sera environ 1 litre de médicament qui doit être conservé au réfrigérateur.

Un des remèdes maison populaires est la décoction de bourgeons de pin. Il traite non seulement la toux et les spasmes des bronches, mais a également un effet bénéfique sur tous les systèmes du corps.

Important! Le traitement de la bronchite à domicile chez l'adulte doit être approuvé par un médecin, car le patient peut ne pas être conscient de l'intolérance potentielle des composants. L'allergie en tant que maladie concomitante ne fera qu'aggraver le cours du processus inflammatoire.

Comment traiter la bronchite?

La thérapie de l'inflammation des voies respiratoires est une procédure grave, car elle peut entraîner de nombreuses complications, jusqu'à la défaillance du système respiratoire.

L'automédication non contrôlée ne devrait pas être autorisée. En l'absence d'un schéma thérapeutique précis, déterminé uniquement à l'hôpital, et de médicaments prescrits par le médecin, l'état du patient ne s'améliorera pas. La médecine traditionnelle dans ce cas n'est qu'une méthode concomitante: vous devez être traité en pharmacie.

Il est impossible de penser que la bronchite passera d'elle-même. Ce n'est pas une allergie au pollen, qui s'arrête après la floraison des plantes et des arbres au printemps et en été.

Aller au travail et faire de gros efforts physiques est également interdit. Il est recommandé d'être à la maison et de se permettre une kinésithérapie légère, principalement des exercices de respiration.

Traitements auxiliaires

L'inhalation ne doit être effectuée qu'au stade chronique de la maladie. Dans ce cas, vous pouvez contacter un établissement médical où les infirmières prépareront une solution spéciale ou effectuer la procédure à domicile. Vous pouvez respirer sur un pot de bouillon à base de plantes ou acheter un nébuliseur.

Pendant la maladie, vous n'avez pas besoin de rester au lit toute la journée. La physiothérapie aidera à activer le travail des muscles bronchiques et les exercices de respiration stimulent le retrait du mucus.

Il est important de bien manger et de bien manger. Les aliments trop gras doivent être évités et plus de fruits, légumes, poissons et viandes doivent être consommés. Il est recommandé de manger des oignons et de l'ail, car ils ont des effets antiviraux, antimicrobiens et expectorants.

Ne buvez pas de café: il vaut mieux le remplacer par une tisane au miel ou au gingembre. De plus, vous devez consommer suffisamment d'eau par jour.

Complications

Les conséquences d'une bronchite non traitée peuvent être différentes. En règle générale, le patient dépasse la bronchopneumonie. Ses symptômes se manifestent par une température corporelle élevée, une toux, un essoufflement, des douleurs thoraciques, un pouls fréquent et une faiblesse. Les complications peuvent affecter le cœur: le ventricule droit du muscle augmente et s'affaiblit, ce qui provoque des douleurs et une insuffisance cardiaque. L'évanouissement arrive souvent.

L'apparition d'une maladie bronchiectatique est également probable, dont la principale caractéristique est l'expansion irréversible des bronches. Un processus purulent-inflammatoire, une production d'expectorations abondante et une toux humide se développent avec lui..

Une autre complication grave est la pneumonie. La maladie se fait sentir en raison d'une grave faiblesse des membres, de la température, d'un essoufflement et d'un manque d'oxygène. Initialement, la toux est improductive, mais la sécrétion des bronches commence.

La prévention

Il arrive souvent que si une personne est malade d'une maladie, les chances de rechute sont grandes. La bronchite dans ce cas ne fait pas exception, il est donc recommandé de suivre certaines règles qui aident à réduire la probabilité d'un retour de la maladie:

  1. Observez la routine quotidienne. Le corps ne tolère pas le changement dans le début du sommeil et de l'éveil, il est donc nécessaire d'adhérer à une certaine tradition. Malgré l'existence des soi-disant «alouettes» et «hiboux», il faut se coucher au plus tard à 12 heures..
  2. Chaque année, des flambées de maladie surviennent. Pendant les épidémies, il est nécessaire de renforcer davantage le système immunitaire et d'appliquer des équipements de protection supplémentaires, par exemple des masques médicaux ou une pommade à l'oxoline.
  3. Le corps endurci est moins malade. Cependant, le durcissement doit commencer par des procédures simples et ne pas plonger immédiatement dans le trou.
  4. Il est nécessaire d'arrêter les mauvaises habitudes, car elles empoisonnent le corps. De plus, le tabagisme et l'alcool provoquent non seulement une bronchite, mais aussi toute une galaxie de maladies concomitantes.
  5. Besoin de s'habiller pour la saison. Pour vous sauver des rhumes qui peuvent provoquer une pneumonie, il est recommandé de garder vos pieds au chaud et de protéger votre gorge..
  6. La communication avec les personnes infectieuses doit être limitée. De nombreuses affections respiratoires sont transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Un point de prévention tout aussi important est une bonne nutrition. C'est par l'alimentation qu'une personne reçoit des vitamines, des minéraux, des micro et macro éléments, à l'aide desquels une forte immunité est maintenue. En hiver et au printemps, il y a peu de fruits et légumes frais, vous devez donc boire des complexes de vitamines.

Lors du traitement de la bronchite, il est important de prendre des mesures délibérées, vous devez donc consulter un médecin. Aux premiers symptômes, ne retardez pas un rendez-vous, car la maladie peut se développer assez rapidement et entraîner des complications.

Bronchite aiguë et chronique - ne peut être ignorée

Bronchite - comment traiter à la maison, quels médicaments sont efficaces. Les principaux symptômes et signes de bronchite. Prévention des maladies - Bronchite aiguë et chronique.

Une toux forte et soudaine est une raison sérieuse de consulter un médecin. La bronchite est la maladie la plus courante causant une toux. Une maladie similaire affecte les bronches humaines, qui appartiennent aux voies respiratoires inférieures.

La forme habituelle d'une maladie telle que la bronchite, sans développement de complications, ne constitue pas une menace particulière pour l'homme. Cependant, la bronchite est l'une des raisons les plus courantes pour consulter un médecin. Une personne malade perd complètement sa capacité de travail et le processus de récupération peut durer des semaines et des mois.

Le principal symptôme de la bronchite est une toux. La classification officielle est adoptée depuis longtemps et, selon elle, il existe deux types de bronchite chez l'adulte - aiguë et chronique 1:

  • La bronchite aiguë survient dans la plupart des cas et est une manifestation fréquente d'une infection respiratoire aiguë. Dans la bronchite aiguë, la toux est sévère et prolongée, persistant même après avoir vaincu l'infection. La bronchite aiguë devrait disparaître en 3 à 4 semaines.
  • La bronchite chronique se caractérise par une toux avec production d'expectorations pendant deux ans, trois mois par an. D'autres causes de toux doivent être exclues. Autrement dit, pendant deux ans, une personne devrait avoir une bronchite pendant au moins six mois.

Le nom officiel de la forme de bronchite, qui dure plus de quatre semaines, mais moins de deux ans, n'existe pas. Dans notre pays, une telle bronchite est appelée prolongée. En médecine occidentale, cette condition est appelée syndrome subaigu ou toux chronique 1.

Les causes de la bronchite

Le plus souvent, la bronchite survient en raison d'une infection virale. Les principaux agents pathogènes sont la grippe, la parainfluenza, les rhinovirus, les entérovirus et le métapneumovirus. Une infection bactérienne peut affecter les bronches d'une personne, mais les bactéries ne représentent pas plus de 19% de tous les cas de maladie. Les médecins n'utilisent plus le concept de bronchite bactérienne aiguë - car il est souvent erroné.

Les agents pathogènes viraux et bactériens les plus courants de la bronchite 2:

  • Grippe. Frissons, fièvre, douleurs musculaires (courbatures) et fièvre. Dans la grippe, la bronchite complète souvent la trachéite, formant une triobronchite. L'hiver a révélé le plus haut risque d'infection.
  • Parainfluenza Affecte rarement les adultes. Les symptômes sont similaires à ceux de la grippe. La période dangereuse est l'automne.
  • Rhinovirus. Nez qui coule classique. Une complication sous forme de bronchite est possible. Attaque le plus souvent en automne et au printemps.
  • Coronavirus. Il a une évolution bénigne et le principal symptôme est un mal de gorge croissant. Le risque d'infection principalement en hiver et au printemps.
  • Virus respiratoire syncytial. La plupart des personnes âgées souffrent. La respiration sifflante sèche et la progression vers la bronchite sont caractéristiques. Manifesté en hiver et au printemps.
  • Adénovirus. Elle provoque de la fièvre, de la fièvre, une conjonctivite et des douleurs importantes dans la gorge. Initialement, le virus affecte les muqueuses du nez et des amygdales, puis il s'enflamme - le pharynx, la trachée et les bronches. Le virus se propage toute l'année.
  • Métapneumovirus. Provoque un mal de gorge et une toux sèche. Risque élevé de développer une bronchite. Attaque plus souvent en hiver.
  • Bactéries Bordetella pertussis (Bordetella). Bordetella provoque une coqueluche, dans laquelle les bronches elles-mêmes sont affectées. Une forte toux paroxystique s'accompagne de nausées et de vomissements, des problèmes respiratoires peuvent survenir. La coqueluche survient surtout chez les enfants..
  • Bactéries de la famille Mycoplasma (Mycoplasma). Les bactéries provoquent la bronchite et le développement de la pneumonie à mycoplasmes, qui est un type de SRAS.
  • Bactéries Chlamydophila pneumoniae (chlamydia pneumonia). Le principal type de bactérie qui provoque une forme légère de pneumonie. Le processus inflammatoire va immédiatement aux bronches.
  • Bactéries Streptococcus (streptococcus) et Streptococcus pneumoniae (pneumococcus). Les bactéries font partie du groupe des infections pneumococciques. Le plus souvent, provoquent une bronchite aiguë, sont la cause de la bronchite pneumococcique et de la pneumonie.
  • Bactéries Staphylococcus (staphylococcus). Les staphylocoques provoquent une bronchite et une pneumonie. Les bactéries peuvent causer des dommages importants, en particulier avec le développement simultané de la grippe ou d'autres infections virales..

Symptômes et signes de bronchite

Presque toujours, l'apparition d'une bronchite est associée à une infection virale aiguë. Les virus préfèrent les voies respiratoires supérieures et la bronchite survient en conséquence. Le médecin doit déterminer les signes et symptômes de la bronchite et prescrire un traitement.

Les symptômes et signes précédant la bronchite adulte comprennent 2:

  • Une augmentation de la température corporelle, peut-être significative;
  • Faiblesse générale, courbatures et douleurs musculaires;
  • Mal de crâne;
  • Congestion nasale et écoulement de mucus subséquent;
  • Gorge irritée;
  • Toux - le principal symptôme de la bronchite.

La particularité de la bronchite est qu'elle peut survenir lors de la récupération même. Le système immunitaire fait face à une infection virale, des maux de gorge, un écoulement nasal, une intoxication du corps (maux de tête et faiblesse) disparaissent, mais une toux persiste, qui tourmente la personne pendant un certain temps. Voici à quoi ressemble le principal symptôme de la bronchite - toux persistante.

Dans la forme aiguë, la toux avec bronchite persiste jusqu'à quatre semaines, dans des cas plus rares, la toux reste avec une personne jusqu'à huit semaines. La bronchite, en tant que maladie distincte, ne se développe presque jamais, par conséquent, la toux est un symptôme de nombreux problèmes dans le système respiratoire. La toux peut commencer après une lésion trachéale (trachéite), mais presque toujours le virus atteint les bronches et plusieurs parties du système respiratoire sont impliquées dans le processus. La toux elle-même se produit en raison de l'irritation des récepteurs à la surface des bronches, de la trachée ou du larynx en raison d'un processus inflammatoire général 2.

Si la toux est retardée pendant une longue période ou se produit à plusieurs reprises après une courte période, même sans la participation d'une infection respiratoire, alors il vaut la peine de parler de bronchite chronique 1.

Bronchite aiguë

Si une toux survient, en particulier dans le contexte d'une infection respiratoire virale, tout d'abord, il convient de suspecter une forme aiguë de bronchite. Le symptôme principal et clé du stade aigu de la bronchite est une toux. De nombreux médecins attribuent les patients atteints de bronchite aiguë à une toux subaiguë, c'est-à-dire d'une durée de quatre à huit semaines.

Assez souvent, la bronchite se transforme en bronchite obstructive 1. L'état des bronches est compliqué par une obstruction, c'est-à-dire qu'un œdème bronchique se produit et qu'il devient plus difficile de respirer. Dans cette condition, vous devez consulter un médecin.

La terminologie prête à confusion. Certains médecins ont donc pris pour cohérence d'appeler la forme subaiguë de la toux chronique. En général, l'énoncé est vrai, mais il est important de se rappeler que la forme chronique de la toux n'est en aucun cas associée à la forme chronique de bronchite - ce sont des concepts complètement opposés avec différentes variables.

Bronchite chronique

Selon la classification internationale, une forme chronique est appelée bronchite, qui se manifeste trois mois par an pendant deux ans 1. Il est extrêmement difficile de détecter une bronchite chronique. Tous les patients ne vont pas chez le médecin, tandis que d'autres ne peuvent tout simplement pas fournir de données précises sur la durée de la toux et des maux de gorge périodiques.

Après avoir consulté le médecin et passé tous les examens, les lésions locales des bronches sont les plus susceptibles d'être détectées. Compte tenu des antécédents médicaux (enquête auprès des patients), des résultats de diagnostic et de la comparaison de toutes les données avec les blessures, le médecin diagnostique une bronchite chronique.

La tâche principale dans le traitement de la bronchite chronique chez l'adulte est d'identifier clairement l'exacerbation de l'inflammation dans les bronches et le stade de rémission (rémission). Cela peut nécessiter beaucoup de temps et plusieurs études..

Pendant les périodes d'exacerbation de la bronchite, une personne commence à souffrir d'une intoxication du corps:

  • La santé générale empire;
  • Il y a un mal de tête et une faiblesse;
  • La transpiration augmente;
  • Attaques de fatigue;
  • Essoufflement et toux avec crachats difficiles à séparer;
  • La température peut augmenter.

Au stade de la rémission, tous ces symptômes disparaissent d'eux-mêmes, prêts à être rappelés plus tard 4.

Le développement d'une forme chronique de bronchite peut provoquer le tabagisme ou les spécificités du travail - l'exposition prolongée à de grandes quantités de poussière et d'air pollué sur les voies respiratoires. Cela est possible dans diverses entreprises manufacturières. Les médecins ont même identifié une maladie distincte - la pneumoconiose ou «maladie des mineurs» 4.

Diagnostic et traitement de la bronchite

Le diagnostic de la bronchite est important pour la préparation d'un programme de traitement de la maladie, en particulier compte tenu de ses différentes formes. Les médecins utilisent les méthodes de diagnostic suivantes 4:

  • Une histoire approfondie et la détermination de tous les facteurs externes possibles pour l'apparition de la bronchite;
  • Détermination du type de toux et de sa durée;
  • Diagnostic physique - examen externe, palpation et écoute d'un phonendoscope;
  • Radiographie pulmonaire;
  • Essoufflement et toux avec crachats difficiles à séparer;
  • La température peut augmenter.

De plus, la collecte de sang peut être utilisée pour l'analyse générale, la bronchographie et la spirométrie (mesure du volume pulmonaire).

La science a accumulé beaucoup de connaissances sur les maladies respiratoires et les agents causatifs spécifiques de la bronchite. Les médecins savent comment traiter la bronchite chez l'adulte, mais il n'y a toujours pas de remède universel. Le traitement doit être complet.

Le traitement de la bronchite chez l'adulte est associé à une caractéristique intéressante. Avec cette maladie, les médecins prescrivent le plus souvent des antibiotiques de manière irrationnelle. La maladie ne peut pas être guérie de manière productive et le corps peut ressentir une grande partie des effets secondaires 5.

Les médecins préfèrent voir la bronchite comme une composante d'une maladie virale et déterminent donc comment traiter la toux et la bronchite chez un adulte. Cela s'applique davantage à la bronchite aiguë. Si la raison est dans les virus, la prescription d'antibiotiques n'a pas de sens. Le traitement principal consiste à débarrasser le corps des virus, par conséquent, l'immunité doit entrer dans la bataille 4.

Dans le contexte des maladies virales et compte tenu de nombreux autres facteurs, la force du système immunitaire peut ne pas être suffisante. Dans ce cas, l'accent est mis sur le maintien de l'immunité en condition de travail et de combat 4.

Si les bronches ont été attaquées par des bactéries, des antibiotiques peuvent en fait être prescrits, sinon il sera difficile de guérir la bronchite et il y a un risque de complications et de progression de la maladie vers la pneumonie.

Le traitement symptomatique de la bronchite se résume aux méthodes suivantes:

  • Humidification - des humidificateurs et épurateurs d'air spéciaux sont utilisés;
  • Pastilles qui adoucissent la toux et soulagent la douleur;
  • Une boisson chaude abondante, à l'exclusion de la température de l'eau trop froide et trop chaude;
  • L'utilisation de miel et d'autres moyens "folkloriques";
  • Repos au lit.

Les médicaments contre la bronchite chez l'adulte doivent être pris presque toujours, mais les médicaments sont prescrits exclusivement par un médecin 2:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour abaisser la température (avec des valeurs supérieures à 38) et soulager la douleur;
  • Médicaments antitussifs, dont l'usage n'est pas recommandé;
  • Immunostimulants;
  • Médicaments antiviraux;
  • Médicaments antiallergiques;
  • Antihistaminiques;
  • Expectorants, mucolytiques et bronchodilatateurs;
  • Diverses préparations à base de plantes, souvent avec un effet expectorant;
  • Antibiotiques dans les cas extrêmes et les plus désagréables lorsqu'il y a des signes ou qu'une infection bactérienne a déjà été détectée.

De nombreux médecins ont du mal à répondre à la façon de traiter la bronchite lorsqu'une question se pose sur sa forme chronique. Dans la bronchite chronique, des médicaments et des traitements similaires sont utilisés. Si la bronchite a été causée par une mauvaise habitude ou un long séjour dans un environnement nocif (production), alors il vaut la peine de changer l'ordre de vie, sinon il est peu probable que le traitement porte ses fruits.

Dans de rares cas, avec exacerbation de la bronchite chronique et une diminution de la fonctionnalité des bronches, des procédures spéciales peuvent être effectuées - inhalation avec des médicaments spéciaux, drainage postural, physiothérapie et massage thoracique, développement d'une gymnastique respiratoire individuelle 5.

Vous ne devez en aucun cas oublier l'immunité. C'est le système immunitaire qui peut protéger le corps contre la bronchite et ses complications possibles. Pour ce faire, il est nécessaire de mener une vie saine et active, de bien manger, de suivre un régime si nécessaire.

En hiver et les autres jours d'infections virales respiratoires aiguës, le système immunitaire peut avoir besoin d'aide. Pour soutenir et restaurer les fonctions de protection, des médicaments auxiliaires sont utilisés. Un tel remède est l'IRS ® 19 - un médicament complexe à base de lysats bactériens 6.

L'IRS ® 19 a passé l'épreuve du temps, démontrant son efficacité dans la lutte contre les infections qui affectent le système respiratoire humain 7.

Le médicament résiste aux bactéries pathogènes sur les muqueuses du système respiratoire, aide à combattre les symptômes de la bronchite chez les adultes toux et complète le traitement de la bronchite aiguë ou chronique, contribuant à réduire le risque de complications diverses. La durée du traitement de la bronchite chronique est réduite 8.

Le principe de fonctionnement d'un agent immunostimulant est assez simple. La composition du médicament contient des lysats bactériens d'agents pathogènes courants. Ainsi, le médicament stimule l'immunité locale, qui détient les portes dans lesquelles les agents responsables des infections respiratoires sont prêts à éclater. Vous pouvez acheter des médicaments sous forme de spray dans la plupart des pharmacies.

Symptômes, causes et traitement de la bronchite chez l'adulte

Par bronchite, on entend des changements inflammatoires dans le système respiratoire, à savoir dans les bronches. La condition ne menace pas la vie d'une personne, cependant, avec une évolution prolongée et un manque de thérapie, des conséquences indésirables peuvent survenir. À cet égard, il est recommandé de tout savoir sur les facteurs de développement, les symptômes et le traitement de la bronchite chez l'adulte..

Motifs et classement

Il existe de nombreux types de cette maladie, qui diffèrent entre eux dans les conditions préalables à la survenue.

Type de bronchiteLes causes
ViralInfections respiratoires et virales aiguës, grippe, pathologies adénovirales
Produit chimique toxiqueEmpoisonnement holistique du corps, inhalation périodique de composants toxiques
TuberculeuxPénétration des mycobactéries de cette maladie dans la cavité bronchique
InfectieuxUne augmentation du nombre d'agents pathogènes, parfois même atypiques - par exemple, la chlamydia
AllergiqueRéaction à tout stimulus - qu'il soit externe ou interne
MycobactérienPropagation de mycobactéries non tuberculeuses
ObstructifContacts avec le cadmium et le silicium, une carence de certains composants dans le corps. Le rôle décisif est joué par une combinaison de facteurs, ainsi que le tabagisme et une mauvaise écologie.

La classification est effectuée en fonction de la nature de l'évolution de la bronchite chez l'adulte.

Forme aiguë et chronique

La première des formes présentées est en fait une pneumonie. Il se forme dans un contexte d'infections virales aiguës ou respiratoires, avec grippe. La bronchite aiguë chez un adulte est traitée facilement et rapidement. Par conséquent, après trois à quatre semaines, le patient est en parfaite santé.

La forme chronique de la pathologie est caractérisée par une certaine durée du cours - au moins six mois. Une personne a une toux persistante, des douleurs au sternum. Parmi d'autres pathologies respiratoires, il occupe l'une des premières places en fréquence d'occurrence..

Symptômes de la maladie

Le tableau clinique varie en fonction du type spécifique de maladie. Ainsi, le principal signe de pathologie aiguë est une toux sifflante, qui s'accompagne de sensations douloureuses, de brûlures dans le sternum et d'exsudation.

Les symptômes de la bronchite chez un adulte sont très spécifiques:

  • couleur jaune-vert des expectorations - la présence d'une infection bactérienne;
  • un exsudat clair ou pâle indique l'origine virale de la maladie;
  • la production d'expectorations la plus abondante se produit tôt le matin, après le sommeil.

La température corporelle peut augmenter à 37,8 degrés, mais le plus souvent, elle est normale.

Les symptômes d'une forme chronique comprennent une bronchite aiguë périodique - deux ou trois fois au cours de l'année. La bronchite prend une forme lente, il y a des périodes de forte détérioration et de calme. Aux heures de pointe, le patient présente les symptômes d'un type aigu de maladie.

L'aggravation de la bronchite chez un adulte survient le plus souvent au printemps ou en automne, car à ce stade, le système immunitaire s'affaiblit - une personne manque de vitamines. Le patient est identifié avec une léthargie ou un malaise. La condition présentée, en règle générale, dure de 14 à 21 jours.

Diagnostic

Identifier la bronchite chez un adulte après avoir examiné un patient. Le critère principal est les plaintes et les symptômes désagréables - en fonction d'eux, le pneumologue prend sa décision. Le signe dominant est l'apparition d'une toux avec un écoulement d'exsudat, blanc ou jaune.

Il est possible de déterminer le diagnostic sur la base des critères suivants:

  • des changements inflammatoires sont évidents dans le test sanguin;
  • La radiographie des poumons montre des processus similaires, des changements de volume;
  • la pneumotachométrie identifie la vitesse du flux d'air lors de l'inspiration ou de l'expiration.

La bronchite obstructive chez un adulte peut être déterminée en étudiant l'état de la gorge et en écoutant le sternum, par des accès de toux sèche. Une autre manifestation clinique sera une respiration sifflante avec de longs retards. Ne faites pas d'études auxiliaires (TDM) et de radiographies pulmonaires.

Méthodes de traitement

Le cours de récupération doit être complet. Un tel traitement de la bronchite chez l'adulte aidera non seulement à améliorer l'état général, mais aussi à éviter le développement de complications. Il est nécessaire d'aborder la thérapie de manière responsable, en suivant toutes les recommandations d'un pneumologue.

Cours de médecine

Dans le traitement de la bronchite chez l'adulte, le rôle principal est attribué aux médicaments. Des agents mucolytiques sont utilisés, ce qui contribue à faciliter l'évacuation des expectorations. Le plus souvent utilisé Lazolvan ou Bromhexine.

Des antitussifs peuvent être nécessaires. Vous ne pouvez pas vous en passer avec des envies de toux improductives mais douloureuses. Les pneumologues recommandent l'utilisation de Libexin et Sinecode.

Une attention particulière dans le traitement de la bronchite adulte mérite des antibiotiques. Prescrire les composés de la série des tétracyclines - Amoxiclav, céphalosporines. L'application n'est recommandée qu'en cas d'aggravation de la maladie ou de rechutes fréquentes. Dans ce cas, une procédure spéciale est effectuée pour établir la sensibilité d'un pathogène particulier au médicament. Sur la base des données et sélectionnez les antibiotiques nécessaires.

Lorsque la bronchite chez un adulte s'accompagne d'une augmentation des indicateurs de température, les experts prescrivent des composés antipyrétiques. Il peut s'agir d'aspirine ou de paracétamol. Il est recommandé de les utiliser rarement, car il existe certaines restrictions. L'aspirine, par exemple, n'est utilisée pour aucune forme de gastrite, d'ulcère gastrique ou d'ulcère duodénal. Tout cela doit être pris en compte dans le traitement de la bronchite adulte.

Méthodes de physiothérapie

Le cours de récupération serait inférieur sans procédures supplémentaires. Le sternum est chauffé (uniquement après normalisation lors d'une exacerbation), massage, exercices de respiration spéciaux. Ce dernier aide à retrouver une respiration normale et à se débarrasser de l'essoufflement..

Le traitement de toute bronchite chez l'adulte ne doit pas se passer d'inhalations, pour lesquelles ils utilisent:

  1. La dioxidine est un antiseptique universel. Il est utilisé pour aggraver la forme chronique de la maladie ou son évolution virale..
  2. Atrovent. C'est un bronchodilatateur. La pharmacie vend sous forme liquide.
  3. Fluimucil. Ce médicament desserre ou dilue l'exsudat. Il est conçu spécifiquement pour l'inhalation - il n'est pas nécessaire de le reproduire pour la procédure habituelle, mais dans des cas particuliers, il peut encore être nécessaire.
  4. Lazolvan. Ceci est un bronchodilatateur. Il vous permet de faire face à la toux et à l'essoufflement. Un formulaire spécial pour l'inhalation est vendu dans les chaînes de pharmacies.

Il est recommandé d'utiliser un nébuliseur dans le traitement de la bronchite chez l'adulte. Il s'agit d'un appareil spécial qui assure la distribution et la pulvérisation les plus uniformes du médicament sur les bronches.

Remèdes populaires

De plus, après avoir consulté un spécialiste, vous pouvez utiliser des recettes de médecine alternative. Par exemple, avec la bronchite, un adulte est recommandé d'appliquer des compresses sur la poitrine. Ils peuvent inclure une variété de composants: des pommes de terre bouillies dans une pelure à une solution d'alcool ou du miel et du chou blanc.

Des inhalations sont également utilisées, exclusivement avec des composants naturels. Par exemple, vous pouvez utiliser les feuilles de thym ou de sauge, car elles neutralisent la réaction inflammatoire. Appliquer la fleur de camomille (agit comme un antiseptique), d'origan ou de menthe (apaiser et détendre les bronches, aider à faire face à une crise de toux chez un adulte).

Complications possibles

Si le traitement n'a pas été entièrement réalisé ou a été commencé plus tard que nécessaire, certaines conséquences sont possibles. Le plus souvent, c'est l'asthme bronchique.

La bronchite adulte peut être compliquée:

  • insuffisance cardiovasculaire;
  • maladie bronchiectatique - processus suppuratifs dans la région bronchique;
  • hypertension pulmonaire - augmentation de la résistance vasculaire;
  • bronchopneumonie - se développe sur la base d'une immunité aggravée et est une conséquence d'une bronchite aiguë;
  • état pathologique chronique;
  • emphysème;
  • troubles obstructifs de la structure de l'arbre bronchique.

Si la toux s'accompagne de l'élimination de l'exsudat avec du sang ou des caillots, il est fortement recommandé de rechercher des conditions pathologiques plus dangereuses. Ce pourrait être la tuberculose ou le cancer du poumon.

Prévention des maladies

Les experts recommandent que tous les efforts soient faits pour éliminer la bronchite chez un adulte. En automne et en hiver, il est recommandé d'utiliser des formulations immunomodulatrices, des vitamines A, B, C et E. Il est nécessaire de traiter toutes les infections à temps, de se faire vacciner contre la grippe et d'éliminer également les facteurs domestiques indésirables. Ceux-ci incluent la poussière ou la saleté, les composants chimiques.

N'oubliez pas l'hygiène personnelle, une alimentation adéquate et équilibrée. Il est important pour une personne d'arrêter de fumer et de boire des quantités excessives d'alcool. Pour éviter la bronchite, un adulte doit faire de l'exercice, marcher quotidiennement et respirer de l'air frais. Cela renforcera non seulement le corps, mais éliminera également le développement de complications.

Bronchite chez l'adulte: symptômes, causes, diagnostic et traitement

La bronchite est une inflammation de l'arbre bronchique sans implication dans le processus pathologique du tissu pulmonaire. La maladie peut être causée par l'exposition à divers facteurs: des substances toxiques aux agents bactériens et viraux..

Quelle que soit l'origine, les caractéristiques de la maladie sont des modifications inflammatoires de la membrane muqueuse des bronches et une altération de la production de mucus. Dans ce cas, la quantité de sécrétion bronchique augmente, sa séparation s'accompagne d'une toux.

Types de maladies

Selon l'intensité du processus pathologique:

Dans le premier cas, la maladie survient et disparaît temporairement, après la fin du traitement, les symptômes cessent complètement.

Le diagnostic de bronchite chronique est établi si, depuis au moins deux ans, trois mois ou plus par an, le patient tousse, accompagné de crachats. Peut se développer comme une maladie indépendante ou résulter d'une inflammation aiguë.

Comment traiter la bronchite chez l'adulte, quelles combinaisons de médicaments de ces groupes choisir pour une récupération rapide - le médecin vous dira. L'automédication, la sélection et la combinaison de médicaments, peut être non seulement non rentable, mais aussi dangereuse.

Le processus chronique peut se produire en plusieurs variantes: caché (latent), avec des exacerbations rares ou fréquentes, ou sous la forme d'une maladie récurrente continue.

Par la présence de violations de la perméabilité bronchique:

  • non obstructif (simple);
  • obstructif.

L'obstruction bronchique se manifeste par la difficulté du passage de l'air à travers les bronches et leurs branches. Il se développe lorsque les expectorations deviennent excessivement visqueuses, visqueuses, difficiles à séparer. La condition est aggravée par un gonflement inflammatoire de la muqueuse et une augmentation du tonus des muscles des bronches, rétrécissant leur lumière.

Dans le contexte des changements obstructifs, non seulement l'efficacité respiratoire est considérablement réduite, mais des conditions favorables sont également créées pour le développement de complications bactériennes (infection secondaire).

La forme avec obstruction est plus répandue en pédiatrie, chez les enfants de moins de 3 ans. Cela est dû à l'étroitesse des bronches liée à l'âge, au réflexe de toux défectueux, lorsque les expectorations ne sont pas évacuées suffisamment efficacement, à un grand nombre de cellules sécrétant du mucus et à d'autres facteurs..

Sous la forme du processus inflammatoire:

Les formes spéciales, rares, sont hémorragiques et fibrineuses.

Selon l'agent causal du processus inflammatoire ou un facteur provoquant:

  • viral;
  • bactérien;
  • allergique;
  • toxique; et ainsi de suite.

Selon la révision de la Classification internationale des maladies 10, la maladie est classée en plusieurs formes nosologiques, chacune ayant un code spécifique pour la CIM-10:

  • bronchite aiguë (J20.0) (y compris provoquée par l'échovirus (J20.7), virus Coxsackie (J20.3), streptocoque (J20.2), bacille hémophile (J20.1), mycoplasme (J20.0), virus parainfluenza (J20.4), etc., ou un autre pathogène non spécifié (J20.8));
  • bronchiolite aiguë (J21) avec les sous-catégories correspondantes;
  • bronchite aiguë non spécifiée (J40);
  • chronique simple et catarrhale purulente (J41) (y compris chronique chronique (J41.0), mucopurulente (J41.1) et mixte (J41.8));
  • bronchite chronique non spécifiée (J42).

Le processus chronique peut se produire en plusieurs variantes: caché, avec des exacerbations rares ou fréquentes, ou sous la forme d'une maladie récurrente continue.

Les causes

La principale cause d'inflammation bronchique est une violation de la protection locale dans l'arbre bronchique. Dans ce cas, les cils de l'épithélium cilié tapissant les bronches de l'intérieur sont endommagés et immobilisés. Les bactéries ou virus se fixent librement dans la muqueuse, multipliant et endommageant ses cellules. En conséquence, un changement et une déformation de la structure de l'épithélium se produisent, ce qui se traduit par des fonctions altérées: augmentation de la formation de mucus par des cellules spéciales, un changement des propriétés des expectorations, le développement d'un œdème inflammatoire, etc..

Facteurs de risque de survenue de la maladie:

  • longue histoire de tabagisme (la soi-disant bronchite du fumeur);
  • vivre dans des conditions environnementales défavorables avec une atmosphère polluée ou des caractéristiques climatiques sévères;
  • exposition aux risques professionnels;
  • infection aiguë de nature virale ou bactérienne;
  • prédisposition héréditaire, génétiquement déterminée;
  • l'abus d'alcool
  • maladies chroniques de longue date (y compris les maladies rénales chroniques); et quelques autres.

Explication largement répandue du développement d'une inflammation chronique obstructive des bronches du point de vue des psychosomatiques. Ce que c'est? Il s'agit d'une branche de la médecine qui considère le contexte psychologique particulier d'une personne comme l'un des principaux facteurs de risque de développement de la maladie..

Dans le cas d'une inflammation chronique des bronches, on suppose qu'il y a une insatisfaction constante, un certain conflit territorial. La médecine psychosomatique explique le développement d'une obstruction bronchique durable avec un message inconscient "Je suis mal à l'aise, j'étouffe dans l'environnement".

L'obstruction bronchique se manifeste par la difficulté du passage de l'air à travers les bronches et leurs branches. Il se développe lorsque les expectorations deviennent excessivement visqueuses, visqueuses, difficiles à séparer..

Symptômes de bronchite chez l'adulte

Les manifestations de la maladie sont assez stables aussi bien en phase aiguë que chronique. La forme simple et obstructive de la maladie aura cependant des différences significatives.

Le premier signe est une toux

La toux est assez stable, inquiète le patient tout au long de la journée. Elle est associée à l'activité quotidienne de l'épithélium ciliaire des bronches, ce qui explique sa légère augmentation le matin et son affaiblissement pendant le sommeil nocturne.

Dans le cours aigu, ce symptôme est complètement arrêté après la récupération du patient. En chronique, il s'intensifie pendant les périodes d'exacerbation, mais peut persister en rémission. Aux stades initiaux de la maladie, sans exacerbations, la toux apparaît sporadiquement, est discrète, cependant, à mesure qu'elle progresse, elle devient intense, devient presque constante.

La forme obstructive se caractérise par une toux douloureuse tenace, les crises peuvent durer jusqu'à une heure, quelle que soit l'heure de la journée. Le matin, après avoir soulevé, le patient ne peut pas s'éclaircir la gorge pendant longtemps, cela nécessite un certain effort.

La toux s'aggrave ou se produit lorsqu'elle est exposée à l'air froid, à de basses températures, à la présence d'odeurs piquantes dans l'air, à des traces de fumée de tabac, etc..

Expectorations

Les expectorations peuvent être à la fois muqueuses et purulentes. Le volume quotidien moyen ne dépasse généralement pas 60 à 70 ml. Au cours de la phase aiguë de la maladie, les expectorations disparaissent complètement après la résolution du processus inflammatoire. Dans les maladies chroniques continue de persister même en rémission..

Si l'inflammation s'accompagne du développement d'une obstruction, les expectorations sont visqueuses, visqueuses, difficiles à séparer des parois des bronches. Dans le même temps, sa quantité est moindre, ce qui n'est pas dû à sa moindre éducation, mais à la difficulté de supprimer.

La principale cause d'inflammation bronchique est une violation de la protection locale dans l'arbre bronchique.

Dyspnée

Il est caractéristique du processus obstructif. Elle survient à l'expiration, la respiration devient bruyante, une respiration sifflante. Réduction caractéristique de la dyspnée après écoulement des crachats et toux.

Il s'intensifie de la même manière qu'une toux sous l'influence de basses températures, d'odeurs piquantes, d'une humidité élevée et d'autres facteurs provoquants.

Fièvre

Il est soit absent, soit atteint un nombre insignifiant et de faible qualité. Une hyperthermie sévère indique une intoxication bactérienne ou virale, mais pas la gravité de la maladie.

Les signes de bronchite chez un adulte et un enfant sont presque les mêmes, mais le processus pathologique chez les enfants est plus actif.

Diagnostique

Pour confirmer le diagnostic, des études en laboratoire et instrumentales sont nécessaires, ainsi qu'une évaluation de l'état du patient.

Méthodes de recherche en laboratoire:

  1. Analyse sanguine générale. Il n'y a pas de changements caractéristiques sur la base desquels il est possible de confirmer ou de réfuter la bronchite. Dans ce cas, des signes communs d'inflammation sont enregistrés, tels qu'une accélération de la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) et une augmentation du nombre de leucocytes. Avec la nature allergique de l'inflammation, le nombre d'éosinophiles peut augmenter.
  2. Chimie sanguine. Il n'y a pas de changements spécifiques. Les marqueurs standard du processus inflammatoire sont enregistrés, par le nombre dont ils jugent la gravité et la gravité de la maladie.
  3. Analyse des expectorations. Permet de déterminer sa nature (muqueuse, mucopurulente ou purulente), le type d'agent pathogène, à semer sur un milieu nutritif afin de déterminer sa sensibilité à certains groupes de médicaments antibactériens.

La forme avec obstruction est plus répandue en pédiatrie, chez les enfants de moins de 3 ans. Cela est dû à l'étroitesse des bronches liée à l'âge, au réflexe de toux défectueux, à un grand nombre de cellules sécrétant du mucus.

  1. Radiographie des poumons (fluoroscopie ou graphie). Sans pathologie.
  2. Examen radiographique de l'arbre bronchique. Un rétrécissement de la lumière ou, à l'inverse, l'expansion de certaines bronches, une déformation du contour de la muqueuse, un colmatage des branches avec du mucus peuvent être notés..
  3. Examen endoscopique de l'arbre bronchique pour évaluer visuellement la gravité de l'inflammation.
  4. L'étude de la HPF (fonction respiratoire). Des changements de gravité variable seront enregistrés en présence d'une obstruction bronchique. Avec une forme simple de la maladie, l'efficacité respiratoire ne souffre généralement pas.
  5. Oxymétrie de pouls (détermination de la saturation en oxygène du sang artériel). Une diminution des indicateurs est également enregistrée en présence d'une obstruction bronchique importante, avec un processus obstructif - PO2 ne change pas.

Il n'est pas difficile de reconnaître les signes d'un processus inflammatoire chronique dans les bronches, les antécédents médicaux dans ce cas sont indicatifs: toux qui a dérangé le patient pendant au moins trois mois par an pendant deux ans ou plus; la présence d'une respiration sifflante lors de l'auscultation, une respiration vésiculaire difficile, l'absence d'autres maladies pouvant causer des plaintes, des changements confirmés objectivement (bronchoscopiquement) dans la membrane muqueuse de l'arbre bronchique.

Dans une maladie aiguë ou une exacerbation d'un patient chronique se plaint d'une forte diminution de la capacité de travail, d'une faiblesse non motivée, d'une toux intense avec crachats, de la transpiration pendant une nuit de sommeil. Une hyperthermie mineure est possible (jusqu'à 37,2-37,3 ° C), une augmentation de la fréquence cardiaque, des signes non spécifiques du processus inflammatoire sont déterminés en laboratoire. Avec obstruction, un essoufflement avec difficulté à expirer apparaît et s'accumule, une respiration sifflante et bruyante peut être enregistrée.

La toux dérange le patient tout au long de la journée. Elle est associée à l'activité quotidienne de l'épithélium ciliaire des bronches, ce qui explique sa légère augmentation le matin et son affaiblissement pendant le sommeil nocturne.

Traitement de la bronchite adulte

Les médicaments pour la bronchite sont effectués dans trois domaines principaux:

  • traitement anti-inflammatoire étiotrope;
  • la thérapie pathogénique, dont le but est d'éliminer la stagnation des expectorations, de normaliser son drainage;
  • traitement symptomatique qui élimine les manifestations non spécifiques de la maladie (médicaments antipyrétiques sont prescrits à haute température, vasoconstricteurs pour la congestion nasale, etc.).

Selon l'agent responsable, les antibiotiques sont prescrits comme agent étiotrope (pénicillines protégées, céphalosporines de 2 ou 3 générations ou macrolides / azalides, fluoroquinolones), agents antiviraux, immunomodulateurs.

Il est strictement interdit de prendre des agents antibactériens à des fins prophylactiques. Ces médicaments ne peuvent être prescrits que par un médecin, déterminant le schéma thérapeutique individuellement dans chaque cas.

Des agents antiviraux et immunomodulateurs pour l'évolution chronique de la maladie ou pour un risque élevé de forme aiguë peuvent être pris selon le schéma de prévention de la saison automne-printemps.

La thérapie pathogénique est effectuée en utilisant plusieurs groupes de médicaments:

  • bronchodilatateurs, élargissant la lumière des bronches;
  • des mucolytiques qui diluent les mucosités;
  • expectorant.

Dans la bronchite sévère, les hormones glucocorticostéroïdes peuvent également être inhalées..

Les groupes de médicaments mentionnés sont présentés dans tous les segments de prix: du moins cher au plus cher. Très souvent, les médicaments efficaces ont un faible coût, ce qui n'est pas lié à la force de leur effet thérapeutique.

En cas de maladie aiguë ou d'exacerbation d'un patient chronique, se plaint d'une forte diminution de la capacité de travail, d'une faiblesse non motivée, d'une toux intense avec crachats, de la transpiration pendant une nuit de sommeil.

Comment traiter la bronchite chez l'adulte, quelles combinaisons de médicaments de ces groupes choisir pour une récupération rapide - le médecin vous dira. L'automédication, la sélection et la combinaison de médicaments, peut être non seulement non rentable, mais aussi dangereuse.

En effectuant un traitement à la maison, il faut se rappeler que boire avec des mucolytiques et des médicaments expectorants est nécessaire pour boire 1,5 à 2 litres de plus qu'en mode habituel. De ce fait, la dilution maximale de la glaire bronchique est atteinte et son évacuation rapide.

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Publications Sur L'Asthme