La douleur au front, accompagnée d'un léger malaise et d'une congestion nasale, peut être causée par diverses maladies ou une combinaison des deux. Il peut s'agir de maladies des nerfs ou des vaisseaux sanguins, de l'apparition du SRAS ou de céphalées de tension, qui ont coïncidé avec un rhume. Ensuite, la douleur peut être réduite en appliquant un objet chaud sur la zone affectée ou en buvant un anesthésique.

Mais il y a une maladie lorsque le soulagement de la douleur de cette manière est strictement interdit. Il s'agit d'une sinusite frontale aiguë, une inflammation de la muqueuse tapissant l'intérieur du sinus frontal. Elle s'accompagne de maux de tête au front, d'écoulement nasal, de malaise. Il est traité par des médecins ORL utilisant un complexe de médicaments et de physiothérapie. Parfois, vous devez même recourir à la chirurgie pour faire sortir du liquide inflammatoire ou du pus.

Qu'est-ce que la sinusite frontale

L'inflammation des sinus (sinusite) n'est pas du tout aussi légère et bénigne que cela puisse paraître. Le fait est que tous les sinus sont séparés du cerveau par une mince plaque osseuse. Et lorsqu'une pression élevée est créée en eux, ce qui est typique lorsqu'une grande quantité de pus ou de liquide inflammatoire (exsudat) est libérée, une fissure apparaît dans cette plaque. Grâce à lui, l'exsudat infecté peut pénétrer dans les membranes du cerveau, provoquant une inflammation en elles..

Aucune exception - le sinus frontal. De dessous, il est séparé par une fine plaque de l'orbite, derrière il est clôturé par un os des lobes frontaux du cerveau recouvert de membranes. Nous voyons la paroi avant du sinus juste au-dessus du sourcil, elle est recouverte de peau et la paroi intérieure est le septum entre les deux sinus frontaux. Il n'apparaît que dans 14-15 ans de vie et seulement dans 85% des personnes. Les 5% restants vivent avec un gros sinus frontal.

Le sinus frontal (frontal) n'apparaît qu'à l'âge de 6-7 ans. Par conséquent, la sinusite frontale chez l'enfant ne peut se développer avant d'avoir atteint cet âge. Chez 10% des personnes, les sinus ne se développent pas du tout, pour des raisons génétiques.

Pourquoi la maladie survient-elle?

La frontite chez l'adulte et l'enfant a des causes communes. Il:

  1. Infection:
    • virus: groupes ARVI, coronavirus. Fondamentalement, ils pénètrent dans le sinus frontal par la cavité nasale (il y a un message entre eux - un canal étroit) en cas d'infection virale aiguë;
    • bactéries: streptocoques, bacilles hémophiles, staphylocoques, bacilles diphtériques; les enfants peuvent avoir un pathogène "séparé" - Moraxella catarralis. Les bactéries pénètrent dans le sinus par la cavité nasale, ce qui peut se produire avec des maladies indépendantes (scarlatine, diphtérie) et peut (et le plus souvent) se produire lorsqu'une maladie bactérienne est une complication d'une maladie virale. Les bactéries peuvent être introduites lors d'interventions chirurgicales dans la cavité nasale, ainsi qu'avec les plaies pénétrantes du sinus. Si la lésion des sinus frontaux ne pénétrait pas, une inflammation aseptique (stérile) se développe d'abord, qui peut également s'infecter lorsque des bactéries pénètrent dans le sinus par le nez. La troisième façon dont les bactéries peuvent pénétrer dans les sinus est par la circulation sanguine, à partir d'une autre source d'inflammation bactérienne. Il peut s'agir d'amygdales enflammées, de poumons, de dents carieuses;
    • champignons - extrêmement rares.
  2. Allergènes. Une inflammation non microbienne du sinus frontal peut se produire dans le contexte d'une rhinite vasomotrice ou allergique. Une telle sinusite frontale est souvent compliquée par une infection bactérienne, car le gonflement du canal reliant le nez et les sinus empêche ces derniers de s'écouler.
  3. Petits corps étrangers dans le nez (une cause caractéristique des enfants). Ils ne sont pas stériles, par conséquent, les bactéries sont introduites dans la membrane muqueuse de la cavité nasale. De plus, ils bloquent l'écoulement normal du sinus frontal..
  4. Certains médicaments.
  5. Blessures au nez et au sinus frontal.

Les signes de frontite sont plus susceptibles de se produire chez les personnes atteintes de pathologies qui aggravent l'écoulement des écoulements du sinus frontal. Il:

  • courbure de la cloison nasale;
  • blessures au nez;
  • adénoïdite (chez les enfants);
  • ozena - un nez qui coule chronique;
  • transport de bactéries pathogènes dans la cavité nasale;
  • polypes, tumeurs ou kystes du sinus ou de la cavité nasale;
  • une augmentation de la longueur du canal entre le sinus frontal et le nez.

Le risque de tomber malade est également plus élevé chez les personnes épuisées, leur immunité est affaiblie, elles ont souvent froid ou travaillent dans des pièces poussiéreuses et polluées.

Types de maladies

Selon le cours, il y a:

  1. Sinusite frontale aiguë. Sa principale cause est microbienne, mais elle peut également être causée par des blessures ou une rhinite allergique..
  2. La sinusite frontale chronique se produit lorsque le processus aigu n'a pas été traité ou n'a pas été traité. Il est particulièrement fréquent chez les personnes ayant un septum nasal incurvé ou d'autres conditions dans lesquelles l'écoulement du sinus vers la cavité nasale s'aggrave.

Selon les raisons, la sinusite frontale peut être virale, fongique, bactérienne, causée par une flore mixte, allergique, médicamenteuse.

Selon le type d'inflammation, il existe:

  1. Frontite exsudative: une muqueuse enflammée sécrète du liquide inflammatoire. Selon la nature du liquide, la sinusite frontale peut être:
    • catarrhale: l'écoulement est muqueux. Cette condition peut être causée par tout type d'infection, même des bactéries - au stade initial de l'inflammation. De plus, l'étiologie est le traumatisme et les médicaments;
    • frontite purulente: écoulement purulent. L'état est causé par des bactéries pyogènes.
  2. Sinusite frontale productive: l'inflammation entraîne une prolifération de la muqueuse des sinus. Un tel processus est divisé en 3 types:
    • polypes: des excroissances se forment dans le sinus frontal - polypes;
    • kystique: des cavités à parois minces apparaissent, remplies d'un liquide clair - kystes;
    • hyperplasique pariétal: il y a une prolifération uniforme, non sous forme de polypes, de la muqueuse.

Selon la localisation du processus, la sinusite frontale peut être unilatérale (gauche ou droite), ainsi que bilatérale.

Manifestations de la maladie

Les symptômes de la sinusite frontale sous ses formes aiguës et chroniques sont quelque peu différents.

Le processus aigu se caractérise par:

  • douleur (à leur sujet - un peu plus faible);
  • écoulement nasal: muqueux ou mucopurulent. Plus de décharge est observée du côté affecté;
  • congestion nasale;
  • augmentation de la température à divers nombres;
  • gonflement dans la zone du coin interne de l'œil;
  • larmoiement, douleur dans les yeux;
  • malaise général;
  • écoulement des expectorations le matin.

La sinusite frontale chronique ne présente pas de telles manifestations prononcées. Seulement:

  • douleur dans le sinus frontal;
  • maux de tête;
  • écoulement nasal purulent et désagréable le matin;
  • crachats purulents, qui part le matin;
  • toux nocturne;
  • écoulement nasal persistant;
  • sensation de réduction des odeurs.

La douleur dans la frontite est localisée au-dessus de l'arête du nez et légèrement sur le côté (à droite ou à gauche, selon la lésion). Ils se caractérisent par une augmentation le matin (pendant le sommeil, l'écoulement des sinus est perturbé), avec une pression sur l'arête du nez, après un allongement prolongé. L'intensité de la douleur augmente avec tout mouvement de la tête, avec vibrations et secousses. La douleur est donnée à la zone du coin interne de l'œil et de la tempe du côté de la lésion. Dans le processus aigu, ils sont intenses, dans le chronique - douloureux, oppressant.

Des symptômes similaires sont également observés avec d'autres types de sinusite, en particulier avec une inflammation du sinus maxillaire (maxillaire). Par conséquent, nous présentons les différences entre la sinusite et la sinusite frontale:

SigneSinusiteFrontite
Localisation de la douleurD'un côté (moins souvent - deux) du nez, au niveau des pommettes et des tempes, donne aux dents. Renforce en inclinant la têteEnviron 2 cm au-dessus de l'arête du nez et latéralement (ou 2 côtés). Donne au contour des yeux. Renforce avec les mouvements de la tête, les tremblements, les vibrations
GonflementSous les yeux, dans la paupière inférieureDans la zone du coin interne de l'œil, sur la paupière supérieure
Nez qui couleLe plus souvent, un écoulement muqueux abondant est noté en premier, puis purulentTout d'abord, le nez est bouché, puis une petite quantité d'écoulement muqueux ou mucopurulent est sécrétée.

Complications de la maladie

Si une personne ne sait pas comment traiter la sinusite frontale, elle peut développer des complications:

  • inflammation du tissu adipeux de l'orbite (phlegmon de l'orbite);
  • inflammation d'autres sinus (sinusite, ethmoïdite, sphénoïdite);
  • inflammation osseuse (ostéomyélite);
  • abcès des paupières;
  • méningite (inflammation des méninges);
  • abcès des lobes frontaux du cerveau;
  • empoisonnement du sang (septicémie).

Comment est le diagnostic

Pour bien prescrire le traitement de la frontite, vous devez être diagnostiqué. Peut-être cela est-il basé sur les résultats d'études instrumentales que le médecin ORL prescrira sur la base de plaintes, rhinoscopie (examen dans des miroirs spéciaux insérés dans les narines), pression sur les sinus frontaux et maxillaires.

Les études instrumentales comprennent:

  • radiographie des sinus. Il vous permet de voir les poches et l'accumulation de liquide dans les sinus (pour différencier s'il s'agit de pus ou d'exsudat muqueux, la méthode ne le permet pas);
  • La tomodensitométrie (TDM) est une méthode de recherche plus précise que la radiographie. Il est basé sur les rayons X, mais implique une prise de vue couche par couche des os du crâne;
  • examen de la cavité nasale avec un endoscope - un tube flexible équipé d'un illuminateur. L'image s'affiche à l'écran. Il vous permet de voir l'anastomose œdémateuse entre la cavité nasale et le sinus frontal, le septum nasal incurvé, qui est séparé du nez. Mais le diagnostic selon l'endoscopie n'est pas posé - uniquement selon la radiographie ou la tomodensitométrie;
  • examen bactériologique des écoulements nasaux - afin d'identifier l'agent pathogène et, s'il s'agit d'une bactérie, de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.

D'autres méthodes, telles que l'échographie des sinus, la diaphanoscopie, la thermographie, ne sont actuellement pas utilisées pour poser un diagnostic.

Comment traiter la sinusite frontale

Dans la plupart des cas, la maladie est traitée avec des médicaments et à l'aide de la physiothérapie. L'objectif principal de la thérapie est d'éliminer le contenu du sinus. Dans les cas graves, une ponction (ponction) avec rinçage des sinus est utilisée. Si son contenu est très visqueux, une intervention chirurgicale est nécessaire.

  • Le traitement de la sinusite frontale chez l'adulte commence par la nomination de gouttes vasoconstricteurs. Leur tâche consiste à éliminer les poches de la membrane muqueuse de l'anastomose entre le sinus et la cavité nasale. Les gouttes vasoconstrictives incluent les «anciens» représentants («Naphthyzin», «Galazolin») et les nouveaux médicaments plus sûrs («Lazolvan Rino», «Sanorin» et autres). Il est important de creuser correctement le nez avec ces gouttes. Pour ce faire, allongez-vous et, en inclinant la tête vers la droite et légèrement vers le haut, creusez dans la narine droite. Dans cette position, vous devez vous allonger pendant 10 minutes pour ouvrir l'anastomose. La même chose doit être répétée de l'autre côté..
  • Pour réduire l'inflammation et, par conséquent, le gonflement de l'anastomose, dans de nombreux cas, des pulvérisations à base d'hormones glucocorticoïdes sont prescrites. Ce sont Avamis, Bekonase, Flix et autres. Ils sont utilisés 1 à 2 fois par jour en 5 jours.
  • Comme la plupart de la maladie est causée par des bactéries (ou est presque toujours compliquée par des bactéries), des antibiotiques sont utilisés. Dans le cas léger, si une personne a consulté un médecin immédiatement après l'apparition des symptômes, seules des gouttes antibactériennes peuvent être utilisées (Ciprolet, Normax). Vous pouvez préparer vous-même des gouttes complexes (ajoutez 1 ampoule de «Lincomycine» à la bouteille de «Tsiprolet»).
  • À une température corporelle élevée et des maux de tête sévères, les antibiotiques sont nécessaires en comprimés (Augmentin, Ciprofloxacin) ou en injections: Linkomycin, Ceftriaxone, Cefatoxime.
  • Lors du traitement de la sinusite frontale avec des antibiotiques qui détruisent toute la flore, y compris la flore bénéfique, vous devez prendre soin de sa colonisation dans l'intestin. Pour ce faire, utilisez les médicaments "Linex", "Hilak", "Lactomun" et autres.
  • Le 5ème jour de l'antibiothérapie, il est nécessaire d'utiliser un médicament antifongique. Par exemple, "Fluconazole" à une dose de 200 mg (en cas de muguet - 300 mg).
  • Pour éliminer la composante allergique présente dans toute inflammation, des antihistaminiques sont nécessaires: Loratadine, Diazolin. Pour la frontite allergique, vous avez besoin d'une combinaison de 2 antihistaminiques. Peut-être l'utilisation d'hormones glucocorticoïdes sous forme d'injections de courte durée.
  • Pour réduire la douleur et l'inflammation, des AINS sont prescrits: Ibuprofène, Nimesil, etc..
  • Les remèdes homéopathiques sont efficaces: Sinupret, Cinnabsin.

"Coucou"

Le traitement médicamenteux est parfaitement complété par la méthode de lavage sous vide du nez - le «coucou». Elle implique la perfusion d'une solution dans une narine (généralement une solution physiologique avec l'ajout d'un agent antiseptique ou anti-inflammatoire) avec le retrait de la solution et le contenu du nez de l'autre narine en utilisant une aspiration sous vide. Au cours de la procédure, afin que la solution ne pénètre pas dans les voies respiratoires, ils demandent de dire «coucou»: puis le palais mou s'approche de la paroi arrière du pharynx. Ceci détermine le nom de la manipulation.

Le flux actif d'antiseptiques et le palais mou bloquant la communication du nez avec le pharynx conduisent à la formation d'une pression négative, sous laquelle le pus sort des sinus.

Après cette procédure, une congestion nasale se fait sentir. Il peut y avoir des éternuements, des maux de tête, la sécrétion d'une certaine quantité de sang par le nez.

Méthode YAMIK

Il s'agit d'un traitement non chirurgical de type coucou. Il peut être utilisé chez les enfants à partir de 5 ans, mais nécessite l'achat d'un cathéter coûteux, il est donc coûteux.

Un cathéter YAMIK est un tube en caoutchouc à l'intérieur duquel passent 2 canaux, se terminant par deux sorties distinctes. De plus, le tube a 2 cylindres.

Un cathéter est inséré dans le nasopharynx, puis les ballons sont gonflés à l'aide de seringues, ce qui bloque le nasopharynx, dans lequel une pression négative est ensuite créée. Sous son influence, le contenu sort des sinus. Et si vous changez plus tard la pression en positive, vous pouvez vaporiser le médicament sans ponction juste à côté du sinus affecté.

L'introduction d'un cathéter JMIC est effectuée en position assise du patient, après une lubrification préalable des muqueuses avec un mélange de solutions de lidocaïne et d'adrénaline (pour anesthésier et rétrécir les vaisseaux en même temps, éliminer l'œdème et réduire le risque de saignement).

Le traitement avec cette méthode est contre-indiqué pour les maladies du système de coagulation sanguine et pour la polypose sévère de la muqueuse, ce qui empêchera le contenu de sortir.

Physiothérapie

Pour le traitement de la frontite, en combinaison avec un traitement médicamenteux, sont utilisés:

  • électrophorèse;
  • quartzisation de la cavité nasale;
  • thérapie au laser;
  • Thérapie UHF;
  • solux.

Chirurgie

Si le traitement médicamenteux est inefficace, ainsi que dans la frontite chronique, des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées:

  1. Ponction des sinus. Elle implique une ponction dans l'anastomose. Une aiguille est insérée par le nez sous anesthésie locale. Son extrémité reste en surface et le contenu s'écoule à travers elle. Avant de retirer l'aiguille, le sinus est rincé avec une solution antiseptique. S'il y avait beaucoup de contenu dans le sinus et qu'il avait un caractère purulent, un cathéter peut être inséré à travers l'aiguille pour un long séjour. Le contenu sortira par lui. Grâce à lui, le sinus peut être lavé avec des antiseptiques.
  2. Sinusoplastie endoscopique par ballonnet. Dans ce cas, un endoscope est inséré dans la cavité nasale. Grâce à elle, sous le contrôle de la vision, un ballon est introduit, ce qui, gonflant, dilate considérablement l'anastomose. Grâce à une ouverture aussi large, le contenu du sinus s'écoulera dans la cavité nasale.
  3. Opérations ouvertes. Rarement utilisé en raison de son caractère hautement invasif. Il en existe de nombreux types:
    • Selon Ogston-Luke. Elle est réalisée lorsque la chirurgie endoscopique est impossible; avec inflammation chronique du sinus frontal multicaméral, avec sinusite frontale polypeuse et post-traumatique, ainsi qu'en cas de lésion syphilitique de l'os frontal. Une incision est pratiquée au-dessus de l'arête du nez, un trou est pratiqué dans les os de la paroi sinusale antérieure; à travers elle, examen du sinus, élimination des polypes. Ensuite, une canule est insérée dans le canal fronto-nasal. De là, le contenu du sinus coulera, il peut être lavé. L'opération est réalisée uniquement chez l'adulte, sous anesthésie locale et blocage des branches nerveuses qui innervent le nez et les sinus. En frontal aigu non applicable.
    • Selon Jansen-Jacques. Une incision cutanée, puis un trou dans l'os, est pratiquée dans la région de la paroi inférieure du sinus frontal, qui est également la paroi supérieure de l'orbite. Là, pendant 7 jours ou plus, une canule est insérée pour laver le sinus.
    • Par Galle Denis. Dans ce cas, l'accès se fait par le nez. Une sonde est insérée dans le canal nasal, après quoi les os devant la sonde sont retirés. Cela forme un trou très large, qui ne envahira pas, et son contenu s'écoulera sous l'action de la gravité.

Si les polypes, les végétations adénoïdes, la courbure de la cloison nasale, la prolifération de la muqueuse dans la zone du canal entre le nez et les sinus est ce qui a déclenché la frontite, l'opération implique la correction de ces défauts.

Période postopératoire

Le traitement de la sinusite frontale ne se termine pas par une seule opération. Après cela, vous devrez rincer le sinus frontal avec des antiseptiques. Et si dans ce cas il y avait une ostéomyélite de l'os frontal ou une suppuration du tissu adipeux entourant l'œil, la plaie n'est pas autorisée à se fermer, à la laver avec des antibiotiques, à enlever le tissu nécrotique, à injecter des médicaments qui stimulent la régénération jusqu'à ce qu'elle nettoie, et il n'y a aucun signe de bonne santé guérison.

De plus, après une sinusite frontale, il est nécessaire de surveiller strictement que le canal fronto-nasal élargi ou artificiel ne prolifère pas. Pour ce faire, il est périodiquement dilaté avec une sonde spéciale, brûlé avec du nitrate d'argent, ou un stent y est inséré pendant un certain temps («expander» rigide).

Traitement à domicile

Le traitement de la maladie à domicile est possible:

  • avec une évolution pathologique légère, quand elle ne fait mal que d'un côté, il n'y a pas d'œdème prononcé dans la zone des yeux;
  • seulement après examen par un médecin ORL qui «donne le feu vert» à un tel traitement;
  • si une personne se conformera à toutes les exigences et consultera un médecin au moindre signe de détérioration;
  • à condition que le patient n'effectue aucune intervention thermique dans les sinus et le nez.

Ainsi, la chose la plus importante dans le traitement à domicile est d'assurer la sortie du contenu du sinus affecté (sinus). Pour ce faire, suivez cette séquence:

  1. Tout d'abord, rincez-vous le nez avec une solution saline (solution saline, Aqua Maris, Dolphin ou autres). En l'absence d'allergie, la solution de lavage peut être préparée par vous-même: ajoutez environ une cuillère à dessert de solution d'alcool chlorophyllipt à 200 ml de sérum physiologique pour que le mélange résultant devienne vert pâle.
  2. 10 minutes après le lavage, ouvrir l'anastomose à l'aide de gouttes vasoconstrictives "Lazolvan Reno", "Nazola" ou autre
  3. La dernière étape est l'instillation de gouttes antibactériennes. La meilleure option est d'ajouter 1 ampoule de Lincomycine, un antibiotique, qui est efficace précisément en cas d'infection dans les sinus, en gouttes Ciprolet (Ciprofloxacine)..

De plus, vous devez prendre l'antibiotique et le remède homéopathique prescrit "Sinupret" (plus efficace sous forme de gouttes d'alcool qui coulent dans l'eau et se boivent).

À la maison, vous pouvez également utiliser des recettes folkloriques - en consultation avec un médecin ORL. Le traitement alternatif est un ajout à l'officiel, et non son alternative.

En tant que traitement folklorique, vous pouvez utiliser:

Examinons-les en détail..

Solutions de rinçage

  1. Solution saline. Un verre d'eau chaude a besoin de 1 cuillère à café. un soda. Là, vous pouvez ajouter une pincée de soda et 2 gouttes d'iode (s'il n'y a pas d'allergie) ou 2 gouttes d'huile d'arbre à thé. Utilisez 2-3 fois par jour. Le reste du temps, rincez-vous le nez avec une solution de chlorophyllipt.
  2. Bouillon de camomille. 3 cuillères à soupe 450 ml de fleurs sont versées à l'eau tiède, languies au bain-marie pendant 15 minutes, retirées, refroidies.
  3. Solution d'oignon et de miel. Il est nécessaire de broyer 1 oignon avec un mélangeur, versez 200 ml d'eau bouillante dessus. Ajouter 1 cuillère à café à l'infusion refroidie. miel, souche et peut être utilisé.

Gouttes nasales

Les gouttes suivantes sont considérées comme sûres et efficaces:

  • Jus de radis noir. Pour sa préparation, le légume doit être nettoyé et râpé, après quoi, enveloppé dans de la gaze, presser le jus. Appliquer 2-3 gouttes dans chaque narine, 3-4 r / jour.
  • Jus de cyclamen. Les tubercules de cette plante sont utilisés depuis longtemps pour la sinusite. Ils doivent être lavés, râpés ou hachés dans un mélangeur. Envelopper la suspension résultante dans de la gaze et presser le jus. Le jus de cyclamen est dilué 4 fois avec de l'eau, et ces gouttes ne sont utilisées que 1 r / jour, avant le coucher - 2 gouttes dans chaque narine.
  • Jus de Kalanchoe. Les feuilles de Kalanchoe doivent être cueillies, mises au réfrigérateur pendant 3 jours, puis retirées, pressées du jus, diluées 3 fois avec de l'eau et instillées 2 gouttes dans chaque passage nasal 2-3 r / jour.

Ces fonds sont appliqués à des cotons-tiges longs et minces qui sont insérés dans les voies nasales. Vous pouvez appliquer n'importe laquelle des recettes disponibles:

  • Mélanger 5 g de miel, jus d'oignon, liniment Vishnevsky, cyclamen et jus d'aloès. Des pommades de coton sont enduites de cette pommade, qui sont injectées dans le nez pendant 30 minutes. Le mélange résultant est conservé au réfrigérateur..
  • Prendre 0,5 morceau de savon à lessive, le râper, le faire fondre au bain-marie. Pour réchauffer la suspension, ajoutez 1 c. lait, miel, huile de tournesol et alcool, refroidir et utiliser. Appliquer 3 r / jour pendant 15 minutes.
  • Mélanger la gousse d'ail écrasée avec un peu de beurre. Cette pommade est utilisée pour appliquer sur la peau du sinus frontal avant le coucher..

Inhalation

Ils le font de cette façon: ils préparent une solution chaude, la versent dans un récipient en céramique, se penchent dessus et respirent par paires, se couvrant la tête avec une serviette. Comme mélange pour inhalation, utilisez:

  • Pelure de pomme de terre. Elle doit être bouillie et respirer sur ses vapeurs. Vous pouvez ajouter le baume «Asterisk» au bouillon sur la pointe du couteau.
  • Bouillon de camomille avec eucalyptus. Pour 500 ml d'eau bouillante, vous avez besoin de 2 cuillères à soupe. marguerites. Déposez quelques gouttes d'huile d'eucalyptus ici..
  • Feuille de laurier. Dans 500 ml d'eau bouillante, vous devez jeter 4 à 5 feuilles, faire bouillir pendant plusieurs minutes et peut être utilisé comme inhalation.

Caractéristiques du cours frontal dans l'enfance

La frontite chez les enfants de moins de 6 ans ne se produit pas: un sinus ne s'est pas encore formé, respectivement, le pus ne peut pas y être. Après 6 ans, l'inflammation du sinus frontal se produit principalement en raison des virus du groupe ARVI et des complications bactériennes du rhume. La maladie est plus grave, car la plupart des enfants ont une hypertrophie des végétations adénoïdes ou une concha nasale hypertrophique, ainsi qu'une immunité qui n'est pas encore mature ou affaiblie par de fréquentes infections respiratoires aiguës.

Il est plus difficile de soupçonner une sinusite frontale chez un enfant que chez un adulte, car des symptômes d'intoxication non locaux, mais généraux, prévalent:

  • maux de tête persistants, aggravés le matin;
  • sommeil agité;
  • petit appétit;
  • larmoiement
  • l'enfant commence à éviter la lumière vive.

Ce n'est qu'après un certain temps qu'il y a une morve purulente, un gonflement de la paupière supérieure, des douleurs d'en haut et sur le côté du nez.

La frontite chez les enfants est souvent compliquée par une inflammation de l'oreille moyenne.

Le traitement de la frontite chez l'enfant n'est pas différent de celui chez l'adulte. Il:

  • lavage du nez;
  • coucous quotidiens;
  • instillation de gouttes vasoconstricteurs;
  • prendre des antibiotiques;
  • l'utilisation de sprays anti-inflammatoires hormonaux ("Flix", "Bekonase");
  • prendre des médicaments à base de lactobacilles et de bifidobactéries.

Le traitement de la sinusite frontale chez l'enfant est préférable de le faire à l'hôpital, sous surveillance médicale. Si nécessaire, l'enfant, sans perdre de temps, peut effectuer une ponction sinusale ou l'installation d'un cathéter YAMIK.

Prévention des maladies

Les mesures préventives visent à renforcer le système immunitaire afin de prévenir le développement d'infections virales respiratoires aiguës et les complications de ces infections. Pour ce faire, vous avez besoin de:

  • durcir;
  • éviter l'inactivité physique;
  • obtenir suffisamment de vitamines et de minéraux avec de la nourriture. Pour perdre du poids, n'utilisez pas de mono-régimes, mais mangez une variété de plats de légumes et de viande, régulant les calories;
  • s'habiller en fonction de la météo, en évitant l'hypothermie et la surchauffe;
  • subir des examens préventifs chez le dentiste, le gynécologue (urologue), faire de la fluorographie;
  • traiter en temps opportun les maladies détectées.

Antibiotiques pour la sinusite: TOP efficace et peu coûteux

La sinusite est une inflammation des sinus maxillaires, qui peut avoir une nature bactérienne, allergique, traumatique, virale. Il se développe, en règle générale, dans le contexte des rhumes, des infections virales respiratoires aiguës ou de la grippe, mais peut agir comme une pathologie distincte.

Avec la nature bactérienne de la sinusite, le patient est montré l'utilisation d'agents antimicrobiens. Sans leur utilisation, l'exsudat purulent, situé dans les sinus, peut «percer», affectant le cerveau humain. Une encéphalite ou une méningite peut en résulter..

Lorsque des médicaments antibactériens sont nécessaires?

Les antibiotiques sont extrêmement nécessaires si la sinusite s'accompagne de la libération du contenu des sinus purulents par les voies nasales. L'oto-rhino-laryngologiste peut prescrire le groupe et la posologie du médicament en fonction des manifestations cliniques de la maladie et de sa gravité.

Avant d'utiliser des antibiotiques, deux tests de diagnostic sont obligatoires:

  1. Culture bactérienne sur un milieu nutritif, à l'aide de laquelle la nature de la maladie est établie avec précision, ainsi que son pathogène (type de micro-organismes pathogènes qui ont provoqué le développement d'une sinusite purulente).
  2. Antibioticogramme. Une telle étude clinique détermine la sensibilité d'un type ou d'un autre d'agents pathogènes à certains médicaments antibactériens. Grâce à sa mise en œuvre, le médecin peut prescrire exactement le médicament qui donnera le maximum de résultats dans la lutte contre la sinusite purulente.

Alors, quand les antibiotiques sont-ils nécessaires et quelles peuvent être les indications de leur utilisation? Ils sont utilisés si la sinusite s'accompagne des symptômes suivants:

  • douleurs dans les lobes frontaux et les orbites;
  • sensations oppressives dans le nez et le front;
  • une augmentation significative de la température corporelle (dans la sinusite purulente aiguë, car chronique ne provoque presque jamais de fièvre, sauf subfébrile);
  • écoulement abondant d'exsudat purulent;
  • difficulté à respirer par le nez, surtout la nuit;
  • maux de tête intenses, dont il est difficile de se débarrasser même avec l'aide d'analgésiques puissants;
  • inconfort, douleur et oppression dans le nez et le front lors de l'inclinaison latérale ou latérale.

Si vous ne commencez pas le traitement en temps opportun, la maladie peut non seulement entrer dans une forme chronique de développement, mais aussi affecter le cerveau. Les conséquences de telles complications peuvent être imprévisibles..

Un traitement antibiotique est généralement prescrit une semaine après le début du processus pathologique. Il est nécessaire si le lavage du nez et le lavage, ainsi que l'inhalation thérapeutique n'ont donné aucun résultat. Seul le médecin traitant peut prescrire le médicament antibactérien - ne pas se soigner lui-même, car les médicaments antimicrobiens, s'ils sont utilisés de manière incontrôlée, peuvent provoquer des effets secondaires graves, jusqu'à l'œdème de Quincke et un choc anaphylactique..

Quels antibiotiques aideront?

Il est impossible de dire sans équivoque quels antimicrobiens seront efficaces dans chaque cas. Tout dépend des résultats des antibiotiques et de la culture bactérienne sur la microflore pathogène. Le médecin ne prescrira que le médicament antibactérien auquel l'agent causal de la maladie est le plus sensible et n'a pas eu le temps de développer une résistance. Le risque d'effets indésirables est également pris en compte..

Souvent, pour le traitement de la sinusite purulente, les patients se voient prescrire l'utilisation des groupes d'antibiotiques suivants:

  1. Pénicillines. C'est ce groupe de médicaments antibactériens qui est utilisé pour traiter le plus souvent une sinusite légère. Cela est dû au faible risque d'effets secondaires de leur utilisation. Cependant, s'il y a une évolution sévère de la maladie, ces médicaments ne seront pas efficaces..
  2. Macrolides. Attribué en cas d'intolérance aux médicaments antimicrobiens du corps du patient du groupe pénicilline.
  3. Fluoroquinol. L'avantage de cette série de médicaments antibactériens est que la plupart des agents pathogènes n'y ont pas encore développé de résistance. Cependant, étant donné que dans la nature, ces substances ne sont pas synthétisées, mais sont fabriquées exclusivement en laboratoire et sont strictement contre-indiquées chez les petits enfants.
  4. Céphalosporines. Ces antibiotiques sont prescrits dans des situations extrêmement difficiles - si la sinusite menace de «percer» et d'affecter le cerveau, ou d'entrer dans une forme chronique de développement. Ils peuvent également être prescrits si d'autres agents antibactériens sont inefficaces..

L'automédication avec des antibiotiques est dangereuse car de nombreux patients commencent un traitement sans s'assurer qu'ils ne sont pas allergiques au médicament choisi. Les tests allergiques sont un événement obligatoire qui est toujours effectué par un médecin avant de commencer le traitement de la sinusite purulente chez un patient.

Liste des antibiotiques pour la sinusite

Le choix des antibiotiques pour le traitement de la sinusite dépend de plusieurs facteurs:

  • caractéristiques individuelles du corps du patient;
  • la présence de maladies concomitantes;
  • le risque de développer des allergies ou des complications après une antibiothérapie (dysbiose intestinale, etc.).

La sélection du médicament est également réalisée en tenant compte des résultats d'une étude d'un frottis de sécrétions nasales selon la méthode de coloration de Gram.

En règle générale, le traitement de la sinusite commence par des antibiotiques relativement doux de la série des pénicillines. Ils ont un effet bactéricide, obtenu en bloquant la synthèse des éléments cellulaires des micro-organismes pathogènes qui sont les agents responsables de la sinusite. Cela conduit à la mort de la microflore pathogène, entraînant la récupération.

Liste des médicaments à base de pénicilline:

  1. Sulbactames d'ampicilline: sulbacine, sultamycilline, ampiside, etc..
  2. Clavulanates d'amoxicilline: Amoxiclav, Augmentin, Flemoclav, etc..

L'application doit être effectuée sous la surveillance étroite d'un médecin, en particulier si un traitement est prescrit pour un petit enfant. Bien que les pénicillines soient considérées comme l'un des groupes antibactériens les plus sûrs, cela ne fait jamais de mal d'être en sécurité.

Traitement Macrolide

Les macrolides sont particulièrement privilégiés, car ils occupent la première place parmi les médicaments antibactériens pour leur sécurité. Ils provoquent rarement des effets secondaires, ce qui explique leur popularité et leur pertinence..

Ces médicaments ne bloquent pas les membranes cellulaires des bactéries pathogènes, mais ont un effet bactériostatique, c'est-à-dire qu'ils empêchent la reproduction de la microflore pathogène. Ces propriétés sont particulièrement utiles dans la sinusite purulente chronique..

Les préparations de macrolides peuvent être:

  • 14 membres: érythromycine, clarithromycine et autres;
  • 15 membres: le médicament Azithromycine et ses analogues (azalides) (Sumamed, Azitrus, Zitrolide, etc.);
  • 16 membres: Midécamycine, Spiramycine, Josamycine.

L'utilisation de céphalosporines

Les céphalosporines pour le traitement de la sinusite sont utilisées depuis longtemps et avec succès. De plus, les micro-organismes développent rarement une résistance à ce groupe d'antibiotiques, qui est également considéré comme leur avantage orgomique..

Selon la coassification généralement acceptée, les céphalosporines sont:

  • 1re génération - céfazoline, céflexine et leurs analogues;
  • 2 générations - Cefuroxime, Mefoxin, Zinacef et autres;
  • 3 générations - Cefixime, Ceftriaxone et autres;
  • 4 générations - Cefpir, Cefepim, etc.
  • 5 générations - Ceftolozan, Zaftera, etc..

L'utilisation de fluoroquinolones

Les fluoroquinolones sont des substances synthétiques qui, dans leur structure et leurs propriétés, sont très différentes des autres groupes de médicaments antibactériens. Dans le traitement de la sinusite, ces médicaments ne sont utilisés que dans des cas extrêmes. Pendant la grossesse et l'allaitement, ils sont strictement contre-indiqués, car ils peuvent nuire gravement à la santé de l'enfant.

Les fluoroquinolones sont divisées en 4 générations (la figure de la liste affiche le nombre de génération d'antibiotiques de cette série):

  1. Tarivid, Unikpev.
  2. Ciprofloxacine, Norfloxacine, Cifrinol, etc..
  3. Lévofloxacine, Ecocifol, Normax.
  4. Moxifloxacine, Avelox, Gemifloxacine, etc..

Un médicament antibactérien n'est prescrit qu'après avoir recueilli les résultats des études d'un frottis bactériologique du nez et d'un antibiogramme. Deux jours après le début du traitement, la première amélioration devrait se produire. Si cela ne se produit pas, le médicament est remplacé d'urgence par un autre.

Antibiotiques systémiques pour la sinusite

Les indications pour l'utilisation orale ou parentérale de médicaments antibactériens dans le traitement de la sinusite purulente sont:

  • développement d'un syndrome d'intoxication;
  • évolution prolongée de la maladie;
  • sinusite catarrhale aiguë, accompagnée de symptômes prononcés;
  • progression rapide de la maladie, se présentant sous une forme aiguë;
  • la présence d'écoulement muqueux ou purulent abondant avec une congestion nasale sévère;
  • douleur intense dans la région des sinus maxillaires, des yeux, des lobes frontaux, des pommettes;
  • le développement de complications de la sinusite, exprimées à l'aide de l'otite moyenne, de la périostite du segment de la mâchoire supérieure, de l'attachement d'une infection secondaire, etc..

Les antibiotiques oraux et parentéraux provoquent souvent des complications sous forme de réactions allergiques et de dysbiose intestinale. Pour cette raison, les probiotiques sont toujours prescrits au patient en parallèle..

Drogues injectables

L'antibiotique le plus optimal pour la sinusite, distribué sous forme de solutions pour injection intramusculaire, est le groupe des céphalosporines. Si nous parlons de médicaments spécifiques, alors souvent, les médicaments Cefazolin et Ceftriaxone sont utilisés. Malgré la similitude du principe d'exposition à la microflore pathogène, ces agents présentent quelques différences.

  1. La ceftriaxone est une poudre sèche distribuée en ampoules et destinée à la préparation d'une solution pour administration intramusculaire ou intraveineuse. Il est utilisé pour les sinusites sévères et a un puissant effet bactéricide. La poudre est diluée avec de l'eau pour injection ou avec une solution de lidocaïne (anesthésique). Ce médicament est extrêmement nécessaire en présence de contenu purulent des sinus maxillaires. Des progrès sont notés après 2-3 injections.
  2. La céfazoline est également distribuée sous forme de poudre pour la préparation d'une solution injectable. Il est dilué avec du chlorure de sodium ou de l'eau pour injection. Il est utilisé pour traiter la sinusite aiguë sans complications prononcées. Un inconvénient important du médicament est sa capacité à provoquer de puissantes réactions allergiques, il est donc utilisé avec une extrême prudence pour traiter les jeunes enfants.

La principale différence entre la ceftriaxone et la céfazoline est que ce médicament a un effet plus puissant. Les deux injections sont très douloureuses, mais la ceftriaxone provoque néanmoins un syndrome douloureux plus intense, de sorte que la poudre est diluée avec de la lidocaïne.

Traitement local

L'utilisation systémique de médicaments antibactériens est souvent réalisée en combinaison avec des solutions spéciales pour le traitement de la cavité nasale. Voici une liste des médicaments les plus efficaces..

  1. Polydex. Cet antibiotique pour le traitement des voies nasales est utilisé extrêmement rarement, car il peut provoquer des effets secondaires graves. Il comprend de la néomycine et de la polymyxine B. Cependant, le spray donne de bons résultats dans le traitement de la sinusite et de la sinusite purulente, et empêche également le développement de complications de la maladie et la fixation d'une infection secondaire.
  2. Biparox est un médicament antibactérien à usage topique dans le traitement de la sinusite. Il est distribué sous forme d'aérosol avec un distributeur pour pulvériser le médicament dans les voies nasales. La substance active est la fusafungine. Cet antibiotique polypeptidique résiste bien à diverses microflores pathogènes: bactéries pathogènes, champignons, mycoplasmes, etc. Parallèlement, il a un effet anti-inflammatoire.
  3. Isofra est un autre agent antibactérien très efficace pour lutter contre les manifestations aiguës de la sinusite. La substance active est la framycétine aminoglycoside. Le spray résiste bien aux processus inflammatoires qui se produisent dans les sinus paranasaux.

Un autre antibiotique aminoglycoside largement utilisé pour une utilisation topique est Taizomed. La composition du médicament comprend le composant actif de la torbamycine. Il s'agit d'un médicament à large spectre avec un puissant effet antimicrobien..

Contre-indications et effets secondaires

Les antibiotiques ne peuvent pas être utilisés pour traiter la sinusite avec:

  • la présence de réactions allergiques;
  • grossesse (sans prescrire un médecin) (voir les premiers signes de grossesse);
  • insuffisance rénale (Flemoxin, Sumamed, Zitrolide);
  • dysfonction hépatique (Amoxiclav).

D'autres contre-indications au traitement de la sinusite avec des agents antimicrobiens sont:

  • leucémie lymphocytaire;
  • Mononucléose infectieuse;
  • les enfants de moins de 12 ans;
  • altération de la coagulation sanguine;
  • tendance au saignement.

En cas d'utilisation inappropriée ou de surdosage de médicaments antibactériens, des effets secondaires peuvent survenir sous forme de nausées, de vomissements, d'une légère augmentation de la température corporelle, d'hyperémie cutanée, de démangeaisons, d'urticaire, de maux de tête, d'étourdissements, de troubles des selles et de troubles du sommeil. Les enfants peuvent développer une conjonctivite, aggraver la santé globale et la migraine. Pour éviter cela, prenez correctement vos médicaments prescrits.!

Y a-t-il des antibiotiques pour bébés?

Les antibiotiques ne sont pas des «adultes» ou des «enfants», mais des dosages de l'un ou l'autre médicament. Le traitement de la sinusite chez les jeunes patients est principalement basé sur l'utilisation locale d'antimicrobiens. Principalement gouttes ou sprays.

Il existe d'autres formes d'antibiotiques "pour enfants":

  • suspensions pour administration orale;
  • comprimés (à partir de 12 ans);
  • injections.

Seul un ORL, un médecin de famille ou un pédiatre peut choisir un médicament spécifique et prescrire sa posologie. Les médecins recommandent souvent de traiter la sinusite chez les enfants atteints d'Isofra, de Summamed, de Polydex et d'autres. Auparavant, Bioparox était utilisé à cette fin, mais maintenant il est interdit.

Il est très important d'aborder correctement l'utilisation d'antibiotiques pour la sinusite prescrits par votre médecin. Leur rendez-vous doit toujours être accompagné d'une prescription supplémentaire d'antihistaminiques, de médicaments anti-allergiques et anti-œdémateux. Il peut s'agir d'Allerdez, de L-Cet, de Loratadin pour enfants, etc. Pour les bébés, des suspensions et des sirops sont utilisés, pour les enfants plus âgés - comprimés. Après la fin du traitement, il est conseillé de prendre des médicaments anti-allergiques pendant quelques jours pour consolider l'effet..

L'erreur principale de la plupart des parents est une tentative d'automédication de la sinusite chez un enfant. Bien sûr, les remèdes populaires donnent souvent des résultats positifs dans la lutte contre la pathologie, mais ils peuvent aussi nuire. De nombreuses recettes de médecine alternative ne reportent que temporairement le problème, mais elles n'aident pas à s'en débarrasser complètement. Par conséquent, n'oubliez pas: personne ne peut prescrire le remède le plus efficace contre la sinusite - seulement un oto-rhino-laryngologiste qualifié!

Conclusion

La sinusite est une maladie très dangereuse et insidieuse qui peut entraîner un certain nombre de complications. Elle peut se développer progressivement ou progresser rapidement..

L'opportunité d'utiliser des antibiotiques et le choix d'un médicament spécifique dépendent de son stade. Cependant, seul le médecin traitant peut en juger, alors ne risquez pas votre santé, ne voulant pas faire la queue pour un oto-rhino-laryngologiste. être en bonne santé!

Symptômes et traitement de la frontite

Comment traiter la frontite avec des antibiotiques

L'effet sur une infection bactérienne est à la base de la thérapie. Les médicaments antibactériens sont présentés dans un vaste assortiment, il est nécessaire de choisir parmi eux les plus efficaces dans chaque cas.

La meilleure option est de semer un sinus frontal détachable sur un milieu nutritif, puis de déterminer la sensibilité du pathogène aux antibiotiques. Cette méthode donnera un résultat après 24 heures et évitera la nomination de fonds inefficaces.

Mais dans la pratique, dans les institutions médicales, il est souvent impossible de faire une telle étude du tout au tout début de la maladie. Ou un échantillonnage des matériaux est effectué, mais envoyé à des laboratoires éloignés.

Par conséquent, les tactiques médicales sont les suivantes: le premier cours est prescrit un antibiotique à large spectre; si la récupération ne s'est pas produite, un antibiotique à spectre étroit est utilisé comme deuxième traitement (un médicament strictement défini est prescrit lors de la réception des résultats du laboratoire).

Les antibiotiques pour la frontite, prescrits par le premier traitement, tiennent compte du fait que la maladie est le plus souvent causée par un bacille hémophile ou un pneumocoque. Par conséquent, parmi une large gamme d'agents, la préférence est donnée au groupe pénicilline, aux macrolides et aux céphalosporines..

Parmi les pénicillines, les dérivés d'amoxicilline (Amoxiclav, Augmentin, Doxycycline) sont plus souvent utilisés sous forme de comprimés ou d'injections, la posologie est calculée en fonction du poids du patient.

De la dernière génération d'antibiotiques céphalosporines, Cefaclor, Cefotaxime, Ceftriaxone sont prescrits.

Les moyens du groupe macrolide peuvent être utilisés non seulement dans le premier cours, mais aussi dans le second, avec une faible efficacité des antibiotiques pénicilline ou céphalosporine. Un exemple de macrolides est Sumamed contenant de l'azithromycine..

Il a un effet bactéricide sur les streptocoques, les pneumocoques, les bacilles hémophiles, les fusobactéries, les clostridies et sur certains organismes simples. Le médicament est utilisé pour une administration intramusculaire ou intraveineuse..

Il existe des agents antibactériens à usage topique. Il s'agit d'un spray nasal Bioparox contenant de la fusafungine, qui est très efficace dans la sinusite frontale aiguë et chronique, ainsi que de l'Isofra et du médicament combiné Polydex (complexe avec un vasoconstricteur et un composant hormonal).

Traitement symptomatique de la sinusite frontale

Le traitement étiologique doit être complété par un traitement symptomatique. Pour réduire le gonflement de la muqueuse, des vasoconstricteurs (vasoconstricteurs) pour une application topique sont nécessaires.

Leur choix, la posologie et la durée du cours sont nécessairement effectués par un médecin, car toute violation peut entraîner des dommages à l'épithélium.

Le médicament est sélectionné parmi des groupes à action courte, moyenne ou longue. Exemples:

  1. Galazolin
  2. Nazol
  3. Rinostop
  4. Nazivin
  5. Polydex très efficace.

Le traitement de la frontite peut être effectué en utilisant des remèdes homéopathiques, par exemple Sinuforte. Ce médicament, basé sur les substances actives du cyclamen, est une phytothérapie absolument naturelle. Sinuforte, comme Echinacea, Traumeel ou Engystol, a un effet complexe (antimicrobien, vasoconstricteur et immunomodulateur).

Le domaine le plus important de la thérapie est l'inhalation chaude ou froide et le rinçage des sinus avec des solutions spéciales. À la maison, cela est facilement réalisable, mais il faut se rappeler que les procédures ne sont pas effectuées à une température corporelle élevée. Pour le réduire, vous pouvez utiliser des agents antipyrétiques à base de paracétamol.

Les inhalations sont effectuées à la fois avec un nébuliseur et à l'aide de décoctions chaudes ordinaires (camomille, calendula, pommes de terre bouillies, sauge). Le rinçage s'effectue à l'aide d'une solution saline (2 cuillères à café de sel dans 2 litres d'eau) ou de préparations pharmaceutiques

  1. Dauphin
  2. Aqua Maris
  3. Marimer
  4. Physiomère
  5. Otrivin Plus
  6. Quix

Dans les conditions de l'établissement médical, la procédure de coucou est effectuée ou la solution est fournie sous pression par une narine et les lavages sont éliminés par l'autre. Dans ce cas, le drainage et le nettoyage de tous les sinus paranasaux se produisent. L'utilisation du cathéter sinus JAMIC est très efficace, ce qui vous permet non seulement de nettoyer les sinus frontaux, mais aussi de les traiter avec des solutions médicinales.

La frontite est une pathologie dangereuse pour le développement de complications graves. Par conséquent, le traitement de la maladie doit être complet et initié en temps opportun..

Traitement de la frontite

Le traitement de la frontite dépendra principalement de la forme de la maladie (aiguë ou chronique), ainsi que de la nature du processus inflammatoire (séreux, purulent ou polypeux).

Il est également important de comprendre la cause de l'inflammation (allergie, virus, bactéries, champignons), car la liste des médicaments et des procédures prescrits en dépendra..

Autrement dit, si vous ne voulez pas, en raison d'un traitement inapproprié, la sinusite frontale s'est transformée en une forme purulente chronique, qui nécessite une intervention chirurgicale obligatoire, consultez un médecin ORL dès le début. Le médecin vous examinera, vous enverra si nécessaire pour des examens, puis vous serez calmement à la maison à boire des pilules et des gouttes dégoulinant dans le nez.

Traitement de la sinusite frontale aiguë

La sinusite frontale aiguë, qui est apparue dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës et de la grippe, ou de la rhinite allergique, est tout à fait possible à guérir avec des médicaments anti-inflammatoires à base d'ibuprofène, qui aideront à soulager la douleur et à réduire l'inflammation. Ainsi que des gouttes spéciales dans le nez - pour créer un écoulement de mucus et une sécrétion inflammatoire des sinus dans la cavité nasale.

Ceux. la chose la plus importante dans le traitement est de créer un bon écoulement d'exsudat et de mucus du sinus dans la cavité nasale. La plupart des symptômes de sinusite aiguë commencent à disparaître en quelques jours de traitement, mais vous devez suivre tout le traitement prescrit par votre médecin..

Gouttes pour soulager la congestion nasale - gardez à l'esprit que les gouttes vasoconstricteurs traditionnelles pour le rhume ne peuvent pas être utilisées pour l'inflammation des sinus pendant plus de 2-3 jours. Cela est dû au fait qu'après cette période, ils commencent à avoir des effets opposés (dus à la dépendance) et à aggraver l'état de la muqueuse. Pour soulager la congestion nasale dans la frontite, il est optimal d'utiliser les médicaments suivants:

  • Spray de rinofluimucil (Italie, coûte environ 250 roubles) - le spray se compose de deux composants actifs, dont l'un réduit la sécrétion de mucus et de pus, ainsi que facilite leur écoulement, et le second supprime l'enflure de la muqueuse nasale. Ce spray ira bien avec des médicaments (tels que Sinupret, Sinuforte), qui stimulent l'élimination de l'exsudat inflammatoire des sinus.
  • Spray "Nazonex" (Belgique, à partir de 500 roubles) - le composant actif est une faible dose de glucocorticoïdes. Il soulage parfaitement la congestion nasale et peut être utilisé pendant une longue période (cours de 2-3 mois), ce qui est important pour l'inflammation chronique des sinus, des voies nasales et de la rhinite allergique. Ce médicament fonctionnera également bien avec des stimulants pour la décharge de mucus des sinus (Sinupret ou Sinuforte).

Médicaments pour stimuler le passage du mucus des sinus - ces médicaments peuvent se présenter sous forme de gouttes ou de dragées. Ils sont entièrement composés de composants à base de plantes, ce qui devrait être agréable pour les personnes qui recherchent des méthodes alternatives de traitement. Il faut dire tout de suite que ces médicaments ne peuvent être qu'un complément à la thérapie, mais pas à la principale méthode de traitement..

Les composants végétaux des médicaments énumérés ci-dessous augmentent la fonction de l'épithélium cilié de la membrane muqueuse (pour ainsi dire, les cils), ce qui aide à éliminer le mucus et l'exsudat des sinus vers la cavité nasale par de petites ouvertures entre eux.

  • Le médicament "Sinupret" (Allemagne) - est commercialisé par la célèbre société "Bionorica" ​​sous forme de gouttes et de dragées. Contient des extraits d'herbes aux effets anti-inflammatoires, ainsi que facilitant l'élimination du mucus et de l'exsudat inflammatoire des sinus. Coût à partir de 350 rub.
  • Le médicament "Sinuforte" (Espagne) - forme de libération - sous la forme de gouttes d'un nez jour. Il est basé sur l'extrait d'une plante médicinale. comme le médicament précédent, il aide également à éliminer le mucus et l'exsudat inflammatoire des sinus. Le coût est d'environ 2300 roubles.

Antibiotiques pour la frontite

Comme nous l'avons écrit ci-dessus: la sinusite frontale aiguë se développe le plus souvent dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës et de la grippe, et les antibiotiques ne sont pas connus pour agir sur les virus. Boire des antibiotiques pour la sinusite frontale aiguë n'a de sens que dans le cas d'une infection bactérienne et du développement d'une inflammation purulente, mais cela ne se produit pas immédiatement.

S'il existe des indications pour la prise d'antibiotiques, le médicament de premier choix est l'amoxicilline en association avec l'acide clavulanique. Médicaments qui contiennent une telle combinaison: "Augumentin", "Amoxiclav." Si le patient est allergique aux antibiotiques du groupe pénicilline, il est préférable d'utiliser -

  • antibiotiques fluoroquinolones (par exemple, Ciprofloxacine),
  • macrolides (clarithromycine, azithromycine ").

Les antibiotiques pour la sinusite frontale sont prescrits pendant environ 10-14 jours. Cependant, après 5 jours à partir du début du traitement, il est nécessaire d'évaluer l'efficacité du traitement. Si aucune amélioration significative n'est obtenue, il est préférable de prescrire un antibiotique plus puissant.

Thérapie

Le traitement de la sinusite frontale peut avoir lieu à la fois en ambulatoire et en milieu hospitalier. Tout dépend de la gravité de l'état du patient. Parfois, dans des cas particulièrement complexes et négligés, il faut recourir à une intervention chirurgicale. Dans de telles situations, des perforations sont utilisées pour retirer le contenu des sinus. Avec une forte densité de mucus dans les sinus et l'impossibilité de l'enlever par une ponction, recourir à une intervention chirurgicale plus grave. Dans la plupart des cas, la sinusite frontale est traitée sans ponction. Médicaments, physiothérapie, homéopathie, rinçage, remèdes populaires, massage avec sinusite frontale - loin de toutes les méthodes de traitement.

Le traitement de la sinusite frontale chez l'adulte commence par l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs pour soulager l'enflure de la membrane muqueuse de l'anastomose, du sinus et de la cavité nasale. Des médicaments hormonaux peuvent être prescrits pour réduire l'inflammation. Avec la frontite bactérienne, les antibiotiques sont prescrits à la fois une action locale (en gouttes, en pulvérisations) et générale.

La frontite, comme les autres sinusites, peut être traitée en utilisant le médicament homéopathique Sinupret.

Le traitement à domicile n'est rapidement possible que si vous respectez strictement les recommandations et les prescriptions d'un médecin.

Le diagnostic de frontite permet de déterminer le spectre des préparations pharmacologiques nécessaires au traitement. Effectuer une série de manipulations au stade final de la maladie (physiothérapie) - excellente prévention de la sinusite frontale.

Thérapie antibiotique

La conduite d'une antibiothérapie lors de la détection de bactéries pathogènes dans les tests de laboratoire doit être démarrée immédiatement et effectuée en continu sans interruption ni retrait prématuré, même avec une amélioration significative de l'état du patient. Si la maladie n'est pas déclenchée, vous pouvez, sur recommandation d'un médecin, vous limiter aux gouttes et sprays contenant un antibiotique:

À des températures élevées, des maux de tête, des pilules ou des injections de médicaments tels que:

Parallèlement au cours des antibiotiques, des médicaments antifongiques et des probiotiques sont prescrits (pour restaurer la microflore intestinale).

Médicaments vasoconstricteurs

Les médicaments vasoconstricteurs ne doivent être utilisés qu'en cas de nécessité et lorsqu'ils sont prescrits par un médecin. L'utilisation incontrôlée des médicaments de ce groupe est lourde de conséquences désagréables - atrophie de la muqueuse, survenue d'une rhinite vasomotrice.

La liste des médicaments vasoconstricteurs utilisés pour la sinusite frontale est longue. Voici les anciens médicaments "Galazolin" et "Naphthyzine" et plus modernes:

Les gouttes vasoconstricteurs sont sélectionnées par un médecin de différentes durées - de 4 à 6 heures (court terme), jusqu'à 6 à 10 heures (moyen) et plus de 10 heures - de longue durée.

Une instillation appropriée est d'une grande importance pour un traitement réussi. Le nez est instillé en position couchée. La narine droite est enterrée lorsque la tête est inclinée vers la droite, la gauche - vers la gauche. Après instillation de la première narine, il est nécessaire pendant 10 minutes de ne pas changer de position pour que les gouttes tombent comme prévu, et de ne pas s'écouler sur la paroi arrière du larynx. Seulement après cela, une autre narine est enterrée.

Rincer le nez

Le lavage nasal sous vide est très efficace pour traiter la sinusite frontale. Cette procédure est appelée «coucou» et consiste à pomper une solution à laver dans une narine et à la prendre simultanément dans une autre narine. Au cours de la procédure, les syllabes «coucou» sont répétées, ce qui permet de bloquer le message entre le nez et la gorge. À ce stade, la solution pénètre dans les sinus, lave le contenu pathogène et en sort. Des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens sont ajoutés à la solution de lavage.

Inhalation

L'inhalation doit être traitée avec une grande prudence. La présence de pus dans les sinus et une température corporelle élevée sont des contre-indications pour l'inhalation.

Les inhalations sont recommandées à effectuer aux stades initiaux de la maladie, s'il y a inflammation, mais il n'y a pas d'écoulement purulent ou aux stades finaux de postcure.

Pour préparer des infusions pour inhalation, à la fois des herbes médicinales, telles que la camomille, la sauge et les huiles essentielles, les feuilles de laurier sont utilisées, vous pouvez utiliser le baume Zvezdochka en petite quantité.

avoir un effet doux et durable non seulement sur les sinus frontaux, mais aussi sur d'autres parties des voies respiratoires.

Symptômes de sinusite frontale chez l'adulte

La sinusite frontale aiguë peut être légère, modérée et sévère, selon la gravité du processus inflammatoire..

Les principaux symptômes de la sinusite frontale chez l'adulte sont dus au développement d'une inflammation locale et d'une intoxication générale (particulièrement typique pour la forme aiguë):

  • Douleur aiguë au front, qui s'intensifie lors du sondage et du tapotement des doigts avec des os situés au-dessus du foyer pathologique;
  • Les maux de tête se propagent dans la tête ou par endroits;
  • Écoulement nasal: abondant, généralement observé du côté du sinus enflammé, les muqueuses liquides sont d'abord transparentes, puis purulentes, inodores. Le caractère purulent indique l'attachement de la flore bactérienne;
  • Congestion nasale et insuffisance respiratoire du côté affecté, ce qui aggrave encore le cours du processus pathologique;
  • Se sentir malade, faiblesse;
  • Photophobie, douleur dans les yeux;
  • La température est de 37-380 ° C, avec un processus prononcé, elle peut monter plus haut;
  • Rougeur de la peau sur le pont du nez avec propagation le long du bord supérieur de l'orbite et sur la paupière supérieure, plus près du nez;
  • Au coin interne de l'œil, il y a une zone enflée, fortement douloureuse lorsqu'elle est pressée;
  • Un abcès peut apparaître dans le coin interne de l'œil ou sur la paupière supérieure, ce qui indique la destruction de la paroi osseuse et la sortie de pus de la cavité sous la peau. Un abcès se manifeste par une douleur intense et une rougeur, une augmentation locale de la température, un contenu purulent de couleur jaunâtre peut être vu à travers la peau, car la peau dans cette zone est très fine;
  • Lors de l'examen de la cavité nasale, de la rhinoscopie, une accumulation de liquide mucopurulent sous la concha nasale moyenne est révélée, la membrane muqueuse dans la région de cette concha est rouge, gonflée et épaissie;

Les symptômes de sinusite frontale chronique pendant les périodes de rémission sont généralement absents. Les symptômes qui surviennent pendant les périodes d'exacerbation sont principalement les suivants:

  • Au-dessus du sinus affecté, la douleur peut être aiguë et aggravée en appuyant sur le coin interne de l'œil, une diminution de l'écoulement de liquide et une augmentation de l'œdème entraînent une augmentation de la douleur;
  • Maux de tête dans la tête et / ou dans le front, qui apparaissent assez souvent et ont un caractère pressant ou douloureux;
  • Une décharge constante est observée du nez du côté affecté, souvent ils ont une odeur désagréable; avec des polypes et une inflammation non infectieuse, l'écoulement est léger et liquide, avec une inflammation avec la participation de microbes, purulente et épaisse;
  • L'augmentation matinale de la quantité de liquide inflammatoire sécrétée par le nez est caractéristique, ce qui est associé au déplacement du patient en position horizontale, ce qui rend instructif la conduite d'un examen le matin, après le lever du patient;
  • La nuit, l'écoulement s'écoule dans le nasopharynx, ce qui conduit également à l'apparition le matin d'une grande quantité d'expectorations facilement expectorées;
  • Une violation de la respiration nasale et de la fonction olfactive est notée, ce qui est le plus visible avec une sinusite frontale bilatérale;

En plus de l'examen, le diagnostic est confirmé par radiographie, dont l'utilisation en Russie est actuellement très large. Les rayons X sont effectués en 2 positions (projections): directe et latérale. Sur les images, les signes caractéristiques de la sinusite frontale seront une atténuation uniforme dans la zone du sinus affecté, il est parfois possible de détecter le niveau de liquide.

Cette méthode n'est pas fiable à 100%, car le sort sombre peut être dû à d'autres raisons, par exemple, un épaississement de la membrane muqueuse ou des parois osseuses du sinus.

Une méthode plus informative est la tomodensitométrie (TDM), qui dans de nombreux pays est considérée comme «l'étalon-or» dans le diagnostic de la sinusite.

Les avantages de la TDM sont que, pendant l'étude, ils obtiennent des informations qui donnent une idée en trois dimensions du processus pathologique en cours, vous permettent d'évaluer le degré de lésion tissulaire, révèlent la nature des violations des structures anatomiques de l'espace paranasal. Dans le diagnostic de la sinusite frontale, la tomodensitométrie axiale est souvent utilisée..

  • La trépanation, ou ponction, du sinus frontal à des fins diagnostiques est utilisée plus souvent avec la sinusite frontale chronique, dans le processus aigu, cette procédure n'est réalisée qu'avec le développement de complications ou l'absence d'effet du traitement le premier jour..

La ponction est réalisée à la fois à la clinique et à l'hôpital. La ponction est réalisée avec un dispositif spécial dans le front, à travers la paroi avant du sinus frontal. Cette procédure est réalisée après anesthésie..

Ainsi, l'apparition d'un nez qui coule pendant plus de 7 jours est une indication pour une consultation chez le médecin ORL. Il recommande généralement une radiographie pour exclure une sinusite frontale..

Traitement de la frontite avec des remèdes populaires

Le traitement de la sinusite frontale à domicile peut être effectué en utilisant le lavage, l'inhalation, l'échauffement et d'autres méthodes de traitement, mais uniquement après avoir consulté votre médecin!

Avant tout type de traitement alternatif de la sinusite frontale à domicile, le nez doit d'abord être nettoyé et s'il est bouché, des vasoconstricteurs doivent être utilisés (Naftizin, Noksprey, Farmazolin, etc.). Une fois les sinus nasaux et paranasaux ouverts, ils peuvent être traités avec les remèdes populaires suivants - lavage, inhalation, gouttes, pommades, etc..

Rincer avec sinusite frontale

Sel, soda, arbre à thé. Diluez 1 cuillère à café de sel, une pincée de soda et 3 gouttes d'huile d'arbre à thé dans un verre d'eau tiède. Nettoyez d'abord bien les voies nasales afin que le produit puisse pénétrer dans les sinus frontaux. Le lavage peut être effectué à l'aide d'une seringue ou d'un autre appareil pour cette procédure. Le rinçage doit être effectué avec la pression du produit plusieurs fois par jour.

Sel. Certains experts recommandent de rincer le nez avec juste une solution légèrement saline, pour préparer ce dont vous avez besoin 1 cuillère à café de sel à mélanger dans un verre d'eau bouillie tiède. Se rincer le nez 2 à 3 fois par jour.

Arc. Broyer un oignon à l'état de bouillie et le verser avec un verre d'eau bouillante. Laissez le produit refroidir, puis ajoutez-y 1 cuillère à café de miel. Avant utilisation, ce remède contre la sinusite frontale doit être filtré.

Camomille. Préparez des fleurs de camomille dans la pharmacie, puis refroidissez le bouillon, filtrez et rincez plusieurs fois par jour.

Chlorophyllipt. Diluez 1 cuillère à soupe. cuillère à soupe de solution d'alcool chlorophylliptique 500 ml d'eau bouillie tiède. Rincer le nez avec ce produit 3-4 fois par jour..

Inhalation frontale

Toutes les inhalations sont mieux faites sous une serviette couverte. Un excellent appareil pour l'inhalation est un nébuliseur.

Feuille de laurier. Mettez 7-10 feuilles de laurier dans une casserole et versez-les avec de l'eau. Porter à ébullition, puis baisser le feu pour que le processus d'ébullition soit lent. Effectuer l'inhalation en respirant par le nez pendant 5 minutes. Après la procédure, le pus peut sortir pendant plusieurs jours. Répéter l'inhalation si nécessaire..

Camomille et arbre à thé. Préparez des fleurs de camomille et ajoutez quelques gouttes d'huile d'arbre à thé ou d'eucalyptus au bouillon. Respirez votre nez sur la vapeur pendant plusieurs minutes. Effectuez la procédure plusieurs fois par jour.

Pommes de terre. Faire bouillir la pomme de terre dans sa veste, la pétrir et respirer par-dessus ses paires.

Vinaigre d'ail et de cidre de pomme. Mélanger dans un bol 4 gousses d'ail hachées, 100 ml de vinaigre de cidre de pomme et 200 ml d'eau bouillante. Respirez par paires du mélange pendant 15 minutes, 3 fois par jour. Lorsque le produit refroidit, ajoutez de l'eau bouillante.

Gouttes pour le traitement de la sinusite frontale

Après avoir creusé dans les voies nasales, massez bien le nez et tous les endroits en face desquels il y a des sinus - front, sourcils, sourcils, joues. Cela est nécessaire pour la distribution normale du médicament dans tous les sinus. Allongez-vous ensuite à plat et allongez-vous, la tête inclinée pour que le produit se propage. Lors de l'utilisation de quelques gouttes, des sécrétions actives peuvent commencer et doivent être excrétées..

Cyclamen. Le jus de cyclamen est utilisé par certains fabricants pour fabriquer des médicaments. Il peut également être utilisé comme remède populaire contre la sinusite frontale. Pour sa préparation, il est nécessaire de broyer les tubercules de cyclamen soigneusement lavés et de presser leur jus de la pulpe. Ensuite, le jus de cyclamen doit être filtré et dilué avec de l'eau, dans un rapport de 1: 4 (jus de cyclamen: eau). Avec cet outil, égoutter votre nez est mieux avant le coucher, 2 gouttes dans chaque passage nasal.

Radis noir. Bien laver, peler et râper le radis noir. Pressez le jus de sa pulpe, que vous utilisez sous forme de gouttes, 3-4 fois par jour. Le jus de radis noir élimine bien le mucus des sinus.

Kalanchoe. Déchirez quelques grandes feuilles de Kalanchoe et mettez-les au réfrigérateur pendant trois jours pour insister. Après cela, broyez-les soigneusement et extrayez-en le jus. Diluer le jus de Kalanchoe avec de l'eau bouillie et égoutter le nez avec ce mélange 2-3 fois par jour.

Le millepertuis, la pharmacie de camomille et la toux des marais. Préparez séparément un verre d'eau bouillante de 15 g, 10 g de fleurs de camomille et 10 g de cannelle des marais. Laissez le bouillon refroidir, puis égouttez-les, mélangez et instillez-y chaque narine 3 fois par jour, 5 gouttes chacune.

Symptômes de sinusite frontale

Les signes les plus courants de sinusite frontale sont l'apparition de douleurs autour des yeux et du nez, accompagnées d'un gonflement. Les sensations de douleur augmentent lorsque le patient se penche vers le bas et pendant le sommeil. Une telle symptomatologie est la principale différence entre la sinusite frontale et la sinusite, dans laquelle la douleur, au contraire, diminue la nuit et en position couchée..

Sinusite frontale aiguë

La sinusite frontale aiguë est caractérisée par la présence de signes inflammatoires locaux et de symptômes d'intoxication générale..

Comment la frontite se manifeste sous forme aiguë:

  • Maux de tête atroces (se produisent en raison de l'accumulation de pus dans les sinus endommagés).
  • Sensations d'éclatement dans le nez. Pendant la journée, les sensations de douleur augmentent et deviennent plus visibles lorsque la tête se penche en avant.
  • Manifestations de tension et de pression intenses dans le sinus frontal enflammé. De telles sensations dans les cas avancés peuvent augmenter dans le temps-occipital et occipital.
  • Une forte augmentation de la température à des taux élevés (38,5-39 degrés).
  • Écoulement par le nez, ayant une odeur "pustuleuse" désagréable. Ils sont transparents en apparence, dans de rares cas, ils contiennent des particules de pus. Avec une congestion nasale complète, les écoulements nasaux peuvent être complètement absents.
  • Lacrimation, photophobie.
  • Toux la nuit.
  • Fatigue, apathie, fatigue, manque d'appétit et sommeil agité.

Remarque! La particularité de la douleur dans la phase aiguë de la sinusite frontale est leur nature cyclique: la douleur (parfois insupportable) survient au moment où l'écoulement du liquide est perturbé, lorsque le sinus est débarrassé du mucus, la douleur disparaît.
Pendant le sinus frontal, le pus s'accumule dans les sinus et provoque des maux de tête atroces.

Selon le type d'inflammation, la sinusite frontale est divisée en deux sous-espèces:

  1. Sinusite frontale purulente. Une grande quantité de pus s'accumule dans les sinus frontaux, ce qui conduit à un état grave (jusqu'à une perte de conscience).
  2. Sinusite frontale catarrhale. Une forte congestion nasale et une sensation de pression dans la partie frontale sont observées. Avec un traitement approprié, il se déroule sans complications; en ignorant le problème, il passe en phase purulente.

Si les mesures de traitement sont mal choisies ou si les symptômes de la sinusite frontale sont simplement ignorés, la phase aiguë de la maladie se transforme en une forme chronique.

Sinusite frontale chronique

Le principal signe de frontite chronique est un nez qui coule constamment, qui est presque impossible à éliminer par tous les moyens disponibles. Le mucus libéré par le nez a une odeur répulsive forte et un caractère purulent..

Dans la forme chronique, le processus inflammatoire est observé dans l'un des sinus (la frontite aiguë affecte plus souvent les deux sinus), où le pus est concentré.

La frontite chronique commence à se manifester avec les symptômes suivants:

  • Diminution du sens de l'odorat (incapacité à sentir et à reconnaître l'odeur);
  • Gonflement des paupières le matin (l'inflammation affecte la zone des orbites);
  • Fatigue et faiblesse;
  • Une toux persistante qui n'est pas arrêtée par les médicaments;
  • La croissance de polypes (néoplasmes) dans la cavité nasale, ce qui provoque des problèmes respiratoires.

La forme chronique est difficile à diagnostiquer, la maladie ne peut être reconnue que dans des conditions stationnaires après des tests de laboratoire et des radiographies.

Important! La survenue d'un rhume, qui ne passe pas plus de sept jours, est l'occasion de faire appel à l'ORL. La complication la plus inoffensive de la maladie est le débordement progressif de la sinusite frontale aiguë vers une forme polypique chronique, dans laquelle une intervention chirurgicale peut déjà être nécessaire.

Mais des conditions plus dangereuses peuvent également survenir: abcès de l'orbite, thrombophlébite faciale, abcès cérébral, perte de vision.

Traitement de la frontite

Le traitement de la frontite est sélectionné en fonction de la forme de la maladie, de la prévalence du processus pathologique, de l'âge, de l'état général du patient et d'autres facteurs.

La sinusite frontale aiguë est une indication d'hospitalisation dans un hôpital oto-rhino-laryngologique.

Pour réduire le gonflement de la muqueuse nasale et des sinus afin de créer des conditions pour l'écoulement du contenu pathologique des sinus frontaux enflammés, des vasoconstricteurs à action locale sont utilisés, qui lubrifient les muqueuses de la cavité nasale (ils utilisent également des gouttes et des vaporisateurs). Après avoir retiré l'œdème, des médicaments antiseptiques et anti-inflammatoires sont introduits dans les sinus.

Les gouttes vasoconstrictives aident à éliminer le gonflement de la muqueuse nasale et à commencer le traitement principal de la sinusite frontale..

Le traitement général de la sinusite frontale aiguë implique l'utilisation de médicaments antibactériens à large spectre, d'antihistaminiques et d'anti-inflammatoires.

En plus du traitement médical de la frontite, des méthodes physiothérapeutiques telles que la thérapie au laser, la thérapie UHF, l'électrophorèse avec des médicaments, etc. peuvent être utilisées..

La forme purulente la plus dangereuse de la sinusite frontale, car avec un traitement inadéquat ou insuffisant, elle peut entraîner de graves complications.

Avec l'inefficacité d'un traitement conservateur, l'apparition de complications et une aggravation prononcée de l'état du patient, une intervention chirurgicale (trépanopuncture) est indiquée. Avec la trépanopuncture, une pénétration dans le sinus frontal à travers la partie de l'os frontal de la plus petite épaisseur est effectuée. La manipulation peut se faire de deux manières - en perçant le tissu osseux ou en forant. Après avoir retiré le secret pathologique, le sinus est lavé avec une solution antiseptique, traitée avec un médicament antibactérien et anti-inflammatoire. Avec un soin approprié du site de ponction, la ponction guérit sans cicatrice ni cicatrice. Dans certains cas, la chirurgie est réalisée par la méthode endoscopique. Si toutes les autres méthodes sont inefficaces, elles recourent à la trépanation du sinus frontal: après dissection de la peau avec un scalpel, le sinus est ouvert, lavé avec un antiseptique, installé dans le canal reliant le sinus frontal à la cavité nasale, un tube en plastique pour le drainage, puis l'incision est suturée.

Dans le traitement de la frontite chronique, la même approche est généralement utilisée, cependant, le médicament antibactérien est sélectionné en tenant compte de la sensibilité de l'agent infectieux à celui-ci, un traitement anti-inflammatoire est effectué à l'aide de glucocorticoïdes. Des vitamines et d'autres médicaments sont prescrits pour renforcer le système immunitaire. La physiothérapie a également un effet positif (, District fédéral de l'Oural, etc.).

Le traitement de la sinusite frontale aiguë dure de plusieurs jours à une semaine, chronique - 1-2 semaines ou plus.

Diagnostic de frontite

Type de diagnosticObjectif diagnostiqueComment est-ce fait
Antécédents médicauxRecueillir les plaintes, clarifier les symptômes, déterminer la cause et le moment de l'apparition de la maladieLe médecin pose des questions concernant l'évolution de la maladie.
Rhinoscopie
  • Déterminer l'état de la muqueuse, l'enflure, l'épaississement, la présence de polypes
  • Établir ce qui s'écarte des sinus du nez et où il coule
Des miroirs nasaux (dilatateurs) et un miroir nasopharyngé sont utilisés.
Échographie des sinus paranasauxIdentifier la quantité d'inflammation et surveiller l'efficacité du traitementL'étude des sinus frontaux est réalisée par des capteurs ultrasoniques linéaires à une fréquence de 8 à 10 MHz. En conséquence, une image du foyer de l'inflammation apparaît sur l'écran du moniteur
Endoscopie
  • Examiner l'état de la muqueuse dans la cavité nasale et les sinus paranasaux
  • Identifier les caractéristiques structurelles des sinus et du septum nasal
  • Déterminer quels facteurs ont causé la maladie
Un mince tube flexible avec une caméra microscopique est inséré dans le sinus à travers le canal fronto-nasal. L'image s'affiche à l'écran.
Diaphanoscopie (transillumination)Permet d'identifier les anomalies et les zones d'inflammationDes sinus brillants avec un faisceau lumineux lumineux provenant du tube de l'appareil. Il est fait dans une pièce sombre
Imagerie thermique (thermographie)Vous permet d'obtenir une image des températures dans différentes parties du corpsLa caméra thermographique capture le rayonnement thermique. Sur la base des résultats, vous pouvez déterminer où se trouvent les zones les plus chaudes. Ce sont des foyers d'inflammation
Radiographie des sinus
  • Déterminer la forme et l'état des sinus frontaux
  • Pour établir la présence d'inflammation et d'accumulation de mucus en eux
  • Identifier le gonflement de la muqueuse
  • Identifier l'inflammation dans d'autres sinus
Une photo de la tête est prise sur une machine à rayons X
Examen bactériologique des sécrétions de la cavité nasaleDéterminer quels micro-organismes provoquent une inflammation et leur sensibilité aux antibiotiques et autres médicamentsPendant l'examen, le médecin fait un frottis. En laboratoire, un échantillon de mucus est inoculé sur des milieux nutritifs, le type de micro-organisme et les moyens de le contrôler efficacement sont déterminés
Examen cytologique du contenu de la cavité nasaleDéterminez quelles cellules sont présentes dans le mucus. Cela est nécessaire pour trouver la cause de la maladie.Un échantillon du contenu du nez est prélevé et examiné au microscope.
Tomogramme calculéL'une des méthodes les plus informatives et les plus fiables. Vous permet de déterminer la présence d'une inflammation de leur stade, les caractéristiques structurelles des os du crâneL'étude est réalisée sur un tomographe par ordinateur. La méthode implique l'utilisation de rayons X

Symptômes de sinusite frontale aiguë et chronique

Les symptômes de la frontite aiguë et chronique diffèrent par la gravité des plaintes des patients, de sorte que l'approche du traitement des patients adultes aura ses propres caractéristiques en fonction de la forme de la maladie.

Symptômes de sinusite frontale aiguë:

  • maux de tête de nature paroxystique (dans les yeux, les sourcils, la zone de la mâchoire supérieure);
  • douleurs aiguës dans les sinus frontaux avec une légère pression, ainsi qu'en inclinant la tête vers l'avant;
  • gonflement de la cavité nasale;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • larmoiement
  • la lumière irrite le patient - photophobie (parfois);
  • l'apparition d'une sécrétion de la cavité nasale: des muqueuses aux écoulements purulents;
  • violation de l'état général: faiblesse, irritabilité, insomnie, autres manifestations;
  • gonflement et rougeur dans l'orbite;
  • fièvre.

Si les adultes et les enfants sont traités seuls par la frontite (à la maison), il y a une forte probabilité d'avoir les complications suivantes:

  • phlegmon de l'orbite;
  • méningite;
  • gonflement des paupières de nature réactive;
  • thrombose veineuse;
  • abcès des paupières;
  • abcès cérébral
  • état septique.

Remarque! Toutes les complications ci-dessus entraînent la mort (décès). L'auto-traitement entraîne des complications ou une évolution chronique de la maladie

Par conséquent, la forme aiguë de sinusite frontale chez l'adulte et l'enfant doit être traitée immédiatement et les antibiotiques jouent un rôle de premier plan à cet égard..

Au cours de la sinusite frontale chronique, tous les symptômes présentés sont légers. Ils peuvent être périodiques ou le patient commence à s'habituer à des douleurs mineures dans la région sourcilière. Parfois, cette douleur ne survient que paroxystiquement. L'écoulement nasal n'est pas toujours un compagnon frontal.

Le processus chronique dure des mois, il peut être soutenu par:

  • polypes;
  • système immunitaire faible;
  • courbure de la cloison nasale;
  • autres raisons.

Pendant la période de rémission de la maladie, le patient se sent de manière satisfaisante. Seulement avec l'apparition de douleur et d'enflure dans la zone frontale, le patient consulte un médecin. La température élevée fait également peur aux malades et les fait recourir à des médecins. Pire encore, lorsque la sinusite frontale ne s'accompagne pas d'une élévation de la température, et d'une infection chronique "fumante" dans le corps.

Dans la frontite chronique, les symptômes non exprimés suivants sont plus fréquents:

  • écoulement nasal peu abondant;
  • léthargie;
  • violation de la respiration nasale;
  • irritabilité;
  • douleur de nature douloureuse dans le sourcil;
  • muqueuses sèches;
  • condition subfébrile;
  • déformation de l'odeur;
  • mauvaise performance.

L'apparition de symptômes de sinusite frontale aiguë ou chronique ne doit pas être ignorée.Par conséquent, le patient doit demander l'aide d'un oto-rhino-laryngologiste, où il effectuera des mesures diagnostiques et établira un schéma thérapeutique..

Publications Sur L'Asthme