Dans une situation environnementale qui ne cesse de s'aggraver, la rhinosinusite allergique devient une maladie de plus en plus courante, dont le seuil d'âge diminue constamment. Si elle n'est pas traitée, elle conduit au développement de maladies chroniques et d'autres complications graves..

Le contenu de l'article

Raisons du développement

Pas toujours, comme son nom l'indique, c'est l'allergie qui déclenche les processus inflammatoires dans les sinus (sinusite). Il arrive souvent le contraire - les muqueuses constamment irritées deviennent hypersensibles et provoquent des manifestations allergiques à la moindre exposition à des irritants précédemment sûrs.

Pour provoquer le développement de la sinusite elle-même:

  • courbure congénitale ou acquise du septum nasal;
  • étroitesse pathologique des voies nasales;
  • prolifération d'adénoïdes ou de polypes;
  • toute infection respiratoire;
  • rhinite chronique de toute étiologie;
  • lésions fongiques des muqueuses;
  • l'asthme bronchique, en particulier pendant l'exacerbation;
  • manifestations fréquentes de réactions allergiques;
  • effets négatifs des stimuli externes;
  • Air trop sec et chaud dans la pièce;
  • affaiblissement soudain ou sévère de l'immunité.

La forme aiguë de la maladie est généralement déclenchée par l'exposition simultanée à plusieurs facteurs. Ensuite, tous les symptômes de la maladie sont les plus prononcés.

Si elle n'est pas traitée, la maladie devient facilement chronique et la sensibilité des muqueuses irritées augmente encore plus, ce qui est le plus gros problème de traitement - la gamme d'allergènes s'élargit considérablement avec le temps.

Symptômes principaux

Les symptômes accompagnant la rhinosinusite allergique sont assez typiques de toute maladie respiratoire:

  • écoulement aqueux abondant du nez;
  • gonflement sévère de la muqueuse nasale;
  • rougeur et inflammation de la conjonctive des yeux;
  • taches rouges et / ou éruptions cutanées;
  • faiblesse générale, vertiges;
  • syndrome douloureux avec localisation claire;
  • maux de tête fréquents le soir;
  • augmentation de la température corporelle à 38 degrés et plus;
  • accumulation de mucus à l'arrière du larynx;
  • mal de gorge, toux sèche improductive.

Le plus souvent, les muqueuses des sinus maxillaires et les cellules du labyrinthe ethmoïde sont affectées. Dans ce cas, la douleur est localisée d'un côté ou des deux côtés de l'arête nasale et augmente considérablement lorsque vous cliquez sur la zone affectée.

Si vous ne commencez pas le traitement à temps ou lorsque des agents pathogènes pénètrent dans les sinus paranasaux, la morve claire après un certain temps est remplacée par un écoulement jaune-vert épais avec une odeur purulente caractéristique.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de la rhinosinusite allergique n'est pas facile et l'identification d'un allergène est encore plus difficile. Cela ne peut être fait avec une grande précision qu'en utilisant des méthodes de diagnostic modernes. Par conséquent, après un examen initial, le médecin généraliste dirige généralement le patient vers des tests de laboratoire et des consultations avec d'autres spécialistes..

Les méthodes d'examen suivantes peuvent aider à établir un diagnostic final et à déterminer les méthodes de traitement de la rhinosinusite allergique:

  1. L'endoscopie est un examen interne de la cavité nasale en y introduisant une sonde avec une caméra vidéo miniature montée qui affiche l'image sur un moniteur externe. Il vous permet d'évaluer l'état des muqueuses du nez, de déterminer la présence ou l'absence de polypes et d'autres néoplasmes, de prélever du mucus pour de nouvelles recherches.
  2. Radiographie - un instantané du nez dans plusieurs projections vous permet de voir jusqu'où l'inflammation s'est propagée et quels sinus paranasaux sont endommagés. Dans certains cas, les néoplasmes deviennent visibles sur l'image.
  3. L'échographie des sinus - est nécessaire dans les cas où l'on soupçonne que les processus inflammatoires sont provoqués par la croissance de polypes ou de formations kystiques. Il vous permet de déterminer avec précision la taille et la localisation des tumeurs et d'évaluer la possibilité et la nécessité de leur élimination.
  4. Tomodensitométrie - est prescrite pour la rhinosinusite allergique compliquée, lorsque les symptômes sont exprimés implicitement et que l'on soupçonne que la cause de la pathologie est des caractéristiques anatomiques individuelles qui ne sont pas clairement visibles sur la radiographie.
  5. Inoculation de mucus bactérien - est nécessaire en cas de suspicion de nature infectieuse de la maladie et de rhinosinusite purulente. Une sonde spéciale est utilisée pour recueillir le mucus du sinus frontal, d'un sinus maxillaire - une seringue régulière avec une aiguille épaisse.

Dans la plupart des cas, il ne peut se passer de consulter un allergologue, qui donne également des directives pour les tests de laboratoire.

Ils vous permettront de déterminer aussi précisément que possible quels groupes de substances provoquent des allergies et les symptômes qui les accompagnent. Et seulement après que tous les résultats des examens seront collectés ensemble, pour chaque patient, un traitement sélectionné individuellement.

Traitement médical

Il n'existe pas de schéma général de traitement médicamenteux de la rhinosinusite allergique. Les médicaments sont sélectionnés strictement individuellement pour chaque patient. Les antihistaminiques aident à éliminer rapidement les manifestations d'une réaction allergique, et les vasoconstricteurs réduisent les écoulements clairs abondamment actuels.

Les antibiotiques ne sont nécessaires que lorsque l'inflammation purulente des sinus s'est déjà développée. Le médicament le plus efficace est détecté pendant la culture bactérienne et dépend uniquement de la nature de l'agent causal de la maladie sous-jacente.

La difficulté réside souvent dans le fait que chez les personnes allergiques, une réaction négative se produit également pour la plupart des antibiotiques. Ensuite, il est nécessaire de sélectionner les médicaments par essais et erreurs, en vérifiant avec prudence le patient sur la tolérance de chaque remède. Parfois, une réaction allergique peut être considérablement réduite ou complètement supprimée par l'utilisation simultanée d'antihistaminiques.

En l'absence d'une forte augmentation de la température corporelle, un bon réchauffement matériel des sinus donne de bons résultats. Elle peut être réalisée par ultrasons ou infrarouges. Ce sont différents types d'effets, chacun ayant ses propres indications et contre-indications.

  • Le dispositif infrarouge crée un flux de rayonnement directionnel réglable puissant dans la plage infrarouge, qui dilate les vaisseaux sanguins, soulage les symptômes de la douleur et l'enflure, facilite la respiration nasale. Mais ce type de traitement est contre-indiqué dans les processus inflammatoires aigus et la rosacée - lorsque les vaisseaux sanguins sont fortement dilatés ou situés très près de la surface de la peau.
  • La thérapie par ultrasons active le processus de régénération des muqueuses endommagées en raison de l'exposition aux vibrations sonores à haute fréquence. Il ne réchauffe pratiquement pas la surface de la peau. Mais avec une inflammation purulente, ce type d'effet est contre-indiqué. Dans ce cas, vous devez d'abord pomper le pus accumulé des sinus et boire une cure d'antibiotiques.

Méthodes folkloriques

Pour la sinusite chronique, un traitement à domicile avec des remèdes populaires est possible, mais pour la forme aiguë de la maladie à caractère infectieux, non. Par conséquent, il est important ici de commencer un diagnostic correct, afin de ne pas perdre de temps sur les procédures inutiles et d'éviter que la maladie ne devienne chronique.

Mais en tant que méthodes auxiliaires de traitement, les remèdes populaires donnent souvent d'excellents résultats. Voici quelques-uns des plus efficaces:

  1. Décoctions d'herbes. Utilisé pour le rinçage et l'instillation du nez. Les décoctions les plus efficaces de camomille, calendula, hypericum, chélidoine. Mais ici, le manque d'intolérance individuelle est important.
  2. Tisanes. Ils doivent être consommés au moins 1 litre par jour sous forme de chaleur pour renforcer l'immunité et l'élimination rapide des toxines. Vous pouvez brasser des feuilles de cassis, des fleurs de tilleul, de la prêle des champs, des framboises séchées, des pétales de rose cuits à la vapeur.
  3. Jus de cyclamen. Agent anti-inflammatoire et antibactérien très efficace. Il suffit d'insuffler 3 à 4 fois au total 2 gouttes dans chaque narine et en quelques jours il y aura un soulagement important.
  4. Jus de millepertuis. Dans sa forme pure, il n'est pas utilisé en raison de sa forte activité biologique - il peut provoquer des brûlures de la muqueuse. Il est dilué en deux avec de l'eau et goutte à goutte 5-6 gouttes 2-3 fois par jour.
  5. Jus d'aloès. Un outil efficace pour guérir les muqueuses affectées, soulage rapidement l'inflammation, hydrate et possède des propriétés antibactériennes. Il peut être utilisé en deux avec du miel pour l'instillation ou des compresses internes (faire tremper la gaze turunda et injecter pendant 10-15 minutes). Non utilisé pour l'inflammation purulente.!

Il est conseillé de traiter les remèdes populaires pendant la grossesse ou lorsque, pour des raisons médicales, il n'est pas possible d'utiliser des médicaments traditionnels.

Mais rappelez-vous que tout de même, une surveillance médicale périodique de la façon dont l'état général du patient change est nécessaire. Et après avoir terminé le traitement, il est conseillé de reprendre les tests pour assurer une récupération complète.

La prévention

La prévention de la rhinosinusite allergique ne diffère pratiquement pas de la prévention d'autres maladies respiratoires, la seule différence étant que l'accent est mis sur l'état de l'air dans la pièce et l'absence d'irritants externes. Pour ce faire, vous devez inspecter régulièrement la pièce pour détecter d'éventuels allergènes, essuyer toutes les surfaces (y compris verticales!) De la poussière au moins trois fois par semaine et effectuer un traitement antifongique des climatiseurs installés deux fois par an..

Des mesures préventives supplémentaires sont:

  • renforcer les défenses immunitaires de l'organisme: durcissement, thérapie vitaminique, prise d'immunomodulateurs;
  • respect du régime de température optimal dans les locaux d'habitation et de travail;
  • exercice régulier, de préférence à l'air frais;
  • éviter les changements trop brusques de température et de pression atmosphérique;
  • l'utilisation d'une protection respiratoire individuelle lors de travaux dans des industries "dangereuses" et dans des pièces poussiéreuses;
  • nutrition naturelle de haute qualité, riche en vitamines et minéraux vitaux;
  • manque de stress, surmenage sévère, sommeil et repos optimaux.

Vous devriez également consulter un médecin à temps. Souvent, la rhinosinusite allergique est d'abord essayée de traiter seule à la maison. Il n'y a rien de mal à cela, et de nombreux remèdes populaires sont tout à fait capables de faire face à ce problème. Mais si le nez qui coule ne disparaît pas dans les 7 à 10 jours ou si l'état général du patient continue de s'aggraver, il est nécessaire d'arrêter l'automédication et de consulter un médecin pour obtenir de l'aide..

Symptômes et traitement de la rhinosinusite chez les adultes

Types, symptômes et caractéristiques de la rhinosinusite chez l'adulte

Aigu

  1. médicament;
  2. non médicinal;
  3. chirurgie.
  • décharge épaisse du nez de différentes couleurs;
  • mal de tête douloureux;
  • congestion nasale tout au long de la journée;
  • fièvre;
  • drainage des expectorations le long de l'arrière du pharynx;
  • nasale;
  • diminution de l'appétit et de l'odeur.
  • Sinusite aiguë, qui s'accompagne de maux de tête sévères et de son intensification en tournant la tête.
  • Douleur frontale aiguë, avec douleur au front.
  • Ethmoïdite. L'apparition du processus nasal et inflammatoire des sinus ethmoïdes.
  • Sphénoïdite aiguë, qui se manifeste par une inflammation des sinus sphénoïdes, avec un mal de tête terne.

Chronique

  • fièvre;
  • larmes
  • écoulement purulent du nez;
  • congestion nasale;
  • nasale;
  • douleur au front;
  • inconfort dans la zone frontale.
  • sinusite avec formation de polypes et de kystes bénins,
  • formes purulentes et catarrhales de sinusite.

Polypose

  • allergènes,
  • divers produits chimiques,
  • gonflement de la muqueuse,
  • virus.
  • asthme,
  • rhinite allergique,
  • bronchite obstructive.

Allergique

  • médicaments,
  • pollen végétal,
  • smog,
  • poussière domestique,
  • Poils d'animaux,
  • spores de champignons.
  • éruptions cutanées,
  • décharge claire de la cavité nasale,
  • rougeur des protéines oculaires.

Catarrhal

  • manque d'appétit complet ou partiel,
  • maux de tête persistants,
  • fièvre,
  • trouble du sommeil,
  • brûlure et sécheresse dans la cavité nasale,
  • absence totale ou partielle d'odeur,
  • intoxication corporelle,
  • larmes.
  • méningite,
  • pharyngite,
  • abcès,
  • dommages aux voies respiratoires supérieures.

Caractéristiques

Les symptômes de la sinusite doivent être analysés non seulement par la localisation du processus inflammatoire - il est important de prendre en compte la gravité de la maladie, son étiologie et la nature de la manifestation. Si aigu se manifeste nécessairement par une douleur prononcée, mais a toujours une courte durée, le subaigu sera lent, dure jusqu'à 3 mois

Dans les symptômes chroniques, il persiste plus de 12 semaines, et en cas de rechute au cours de l'année, jusqu'à 4 exacerbations peuvent survenir, les périodes entre elles sont supérieures à 2 mois.

Catarrhal

Le processus inflammatoire aigu de la muqueuse du sinus nasal dure 2-3 semaines et peut affecter le côté droit ou gauche, ou les deux. La principale manifestation est une augmentation de la température corporelle et des muqueuses du nez, qui s'épaississent progressivement. Si un gonflement de la zone affectée apparaît (souvent une rhinosinusite catarrhale affecte plusieurs sinus), l'écoulement s'arrête et le nez est complètement bloqué. Progressivement, le mucus s'accumule dans le nasopharynx, le processus inflammatoire commence sur la conjonctive.

Purulent aigu

Avec un traitement approprié, la durée de la forme aiguë, même compliquée par un écoulement purulent, ne dépasse pas 4 semaines, tandis que tous les symptômes sont prononcés - en particulier en ce qui concerne la douleur. Dans cette situation, il existe plusieurs sinus affectés au contenu purulent, de sorte que la douleur peut affecter la moitié du visage ou la surface entière. Un écoulement vert épais du nez, de la fièvre, des symptômes d'intoxication grave et un œdème sont les principales manifestations de la phase aiguë.

Chronique

Si la rhinosinusite est observée pendant 12 semaines ou plus, la sévérité des symptômes est lissée, sans tenir compte des périodes d'exacerbation, il s'agit d'une forme chronique. La structure de la muqueuse change, avec une hypothermie ou une diminution de l'immunité, particulièrement compliquée par une maladie infectieuse, le stade aigu revient à nouveau. Souvent, la rhinosinusite chronique chez les enfants et les adultes affecte les sinus individuels. La congestion nasale, la faiblesse et l'odorat diminué sont des compagnons constants de cette maladie..

Sinusite de polypose

Dans le contexte de la forme chronique, à laquelle aucune mesure thérapeutique n'a été appliquée, des polypes peuvent commencer à apparaître - la formation de tissu hypertrophié rempli d'infiltrat. Plus ils deviennent, la respiration nasale devient plus difficile, donc le patient est obligé de respirer par le nez. Il peut y avoir des plaintes d'un corps étranger dans les voies nasales, des douleurs, des oreilles bouchées et des difficultés à avaler de la nourriture.

Allergique

Dans le contexte d'une rhinite prolongée, provoquée par des allergies saisonnières, une personne peut développer une sinusite allergique. Il passe même sans utilisation d'antihistaminiques et se caractérise par des éternuements, des démangeaisons constantes dans le nasopharynx, une rougeur des yeux. Écoulement aqueux du nez, apparition d'un œdème, entraînant des difficultés respiratoires et des éruptions cutanées sont possibles.

Les causes

Une des principales causes de l'apparition de cette maladie est considérée comme une prédisposition héréditaire congénitale aux allergies..

Les raisons supplémentaires incluent:

  • réactivité accrue du système immunitaire à un irritant allergène;
  • l'existence d'une réaction allergique dépendante des IgE;
  • la présence d'asthme bronchique chez les proches parents;
  • réactions allergiques aux allergènes végétaux (pollen des arbres à fleurs et des herbes en particulier);
  • prolifération des végétations adénoïdes;
  • l'introduction dans le nasopharynx d'agents pathogènes;
  • intolérance aux produits chimiques et aux produits chimiques ménagers;
  • réaction à la poussière (y compris domestique);
  • la fumée secondaire;
  • l'existence d'allergies alimentaires;
  • réaction indésirable possible aux médicaments;
  • collision constante avec des peintures et vernis industriels.

Il convient de rappeler que la rhinosinusopathie fait toujours référence à des maladies allergiques et que l'irritation de la muqueuse nasopharyngée lors de la transition de la maladie vers une forme chronique peut, dans ce cas, être provoquée par pratiquement n'importe quel irritant. Pour cette raison, beaucoup se plaignent d'un gonflement des muqueuses et des manifestations paroxystiques de la rhinite..

Traitement

Tout d'abord, il est nécessaire de protéger le patient contre les effets de l'allergène. Mais ce n'est pas toujours possible. Ensuite, le médecin prescrit des médicaments qui éliminent les symptômes négatifs. Le traitement chez l'adulte est plus facile que chez l'enfant. La liste des médicaments autorisés pour les enfants, en particulier les plus petits, est limitée et la santé peut se détériorer rapidement. De plus, les bébés ne savent toujours pas se moucher, et lorsque les adultes effectuent une procédure d'hygiène, un nettoyage complet n'est toujours pas réalisé.

Thérapie médicamenteuse

Le médecin peut prescrire:

  1. Antihistaminiques - Loratadin, Fenistil, Diazolin, Suprastin, Zirtek, Levocetirizine, Erius, Tsetrin, Tavegil, etc..
  2. Médicaments vasoconstricteurs - Nazivin, Otrivin, Azelastine, Opatanol, Naphthyzine, etc..
  3. Glucocorticostéroïdes en cas de complications graves - Hydrocortisone, Flixotide, Afloderm, Prednisolone, etc..
  4. Pour éliminer l'infection - médicaments antiviraux, antibactériens et antifongiques.
  5. Gouttes dans les yeux - Azelastine, Cromohexal, Ketotifen, Allergodil, etc..

Physiothérapie

Les méthodes physiothérapeutiques peuvent être utilisées pendant la rémission.

  • darsonvalisation;
  • bains médicinaux;
  • thérapie par ultrasons;
  • électrophorèse.

Régime

Dans le cas où le produit alimentaire est un allergène, retirez-le de l'alimentation. Mais même si la cause de la maladie n'est pas une allergie alimentaire, vous devez respecter les principes d'une alimentation saine. Ils sont bien connus - il y a moins de gras, de farine, de sucré, d'épicé, évitez la restauration rapide. Il faut aussi réduire la consommation de lait et de produits laitiers: ils augmentent la sécrétion de mucus.

Il s'agit d'un traitement efficace contre les allergies. On injecte périodiquement au patient une dose minimale d'un allergène auquel il existe une intolérance. Il y a une dépendance progressive au corps et une diminution de la sensibilité. Pour obtenir un résultat positif notable, vous devez être traité pendant une longue période (plusieurs années).

Méthodes folkloriques

Ils peuvent améliorer l'efficacité de la pharmacothérapie. Mais ils doivent être utilisés, après avoir consulté un médecin, car des réactions allergiques supplémentaires et une mauvaise santé sont possibles

  1. Les inhalations à la vapeur sont efficaces. Vous pouvez ajouter 1 cuillère à café à l'eau bouillante. infusion de propolis, quelques gouttes d'huile de sapin ou une miette de baume Zvezdochka et 1 c. un soda.
  2. Soulage l'inflammation du jus de cyclamen. Il est nécessaire de verser 2 gouttes dans chaque narine. Les gouttes d'huile de menthol, l'huile de rose musquée ou l'huile d'argousier, le jus d'aloès, le Kalanchoe sont également utilisés..
  3. Utile pour se laver le nez avec de l'eau minérale, de l'eau avec addition de sel de mer, thé vert, infusions de camomille, calendula, feuilles de groseille.
  4. 20 g de racine de gingembre versez 200 ml d'eau bouillante. Insistez une demi-heure, ajoutez une cuillerée de miel et buvez comme du thé ordinaire.
  5. Faire un bain de pieds avec de la moutarde sèche. Après la procédure, les jambes doivent être rincées, essuyées et mises en chaussettes serrées.
  6. Humidifiez un chiffon de laine avec une solution de sel à 10% et appliquez sur le front, fixant avec une serviette éponge.
  7. Faire bouillir les œufs durs et appliquer chaud sur les sinus. Gardez jusqu'à ce que les œufs refroidissent..
  8. Vous pouvez utiliser des turundas - des tampons dans le nez humidifiés avec une composition spéciale. Par exemple, hacher l'ail, envelopper la bouillie dans de la gaze et l'insérer dans une puis dans l'autre narine pendant 7 à 8 minutes. Ensuite, faites cuire du turundu frais et maintenez pendant 3 minutes.
  9. Miel de miel mâché quotidiennement (bouchons de cire de nids d'abeilles scellés).

Traitement de la rhinosinusite chronique

L'objectif du traitement est de réduire le nombre d'exacerbations de la sinusite et de réduire ou d'éliminer les symptômes de la maladie. La thérapie principale vise à améliorer le drainage des sinus paranasaux, ainsi qu'à améliorer le fonctionnement de l'immunité muqueuse locale. Pour cela, il est nécessaire d'éliminer le blocage des anastomoses sinuso-nasales, de réduire la viscosité de la sécrétion muqueuse et de conduire une immunothérapie. Un traitement chirurgical est parfois nécessaire pour nettoyer les sinus..

Thérapie médicamenteuse

La première étape du traitement de la rhinosinusite chronique est une thérapie conservatrice.

Il comprend:

  • Nettoyage régulier de la cavité nasale et des sinus avec une solution de chlorure de sodium isotonique (solution saline stérile).
  • Corticostéroïdes topiques nasaux. Ce sont des vaporisateurs nasaux qui aident à réduire l'inflammation et l'enflure dans l'anastomose des sinus, à améliorer le drainage (mométasone, fluticasone, béclométhasone).
  • Inhalation dans les sinus du nez avec une solution d'antibiotiques, de corticostéroïdes, de mucolytiques. L'utilisation d'inhalateurs pour les sinus (inhalateurs de Paris) vous permet d'entrer des substances médicinales exactement dans les sinus.
  • L'administration systémique de corticostéroïdes donne un puissant effet décongestionnant et anti-inflammatoire, réduit les polypes nasaux, améliore le drainage, mais a des effets secondaires graves avec une utilisation prolongée de médicaments.
  • Utilisation locale et systémique d'agents antibactériens et antifongiques. L'utilisation d'agents antimicrobiens pour la rhinosinusite infectieuse chronique peut faire face à une exacerbation de la maladie.
  • Immunothérapie - votre allergologue-immunologue peut ajouter des médicaments pour augmenter votre immunité ou des médicaments contre les allergies pour traiter la sinusite.

Chirurgie

Avec la faible efficacité de la thérapie conservatrice, le traitement chirurgical de la rhinosinusite chronique est indiqué. Il vise à éliminer l'obstruction mécanique du drainage des sinus (concha nasale élargie, septum nasal déformé, rétrécissement anatomique de l'anastomose sinusale, polype dans l'anastomose, etc.), ainsi qu'à nettoyer les sinus des inclusions étrangères (corps fongiques, racines dentaires, matériau de remplissage, matériel de levage des sinus), kystes, polypes.

Chirurgie endoscopique des sinus

Pour cette procédure, le médecin utilise un système optique composé d'un tube fin avec des lentilles grossissantes et une caméra qui traduit l'image sur l'écran. Bonne visualisation de la zone opérée, la possibilité de changer l'angle de vision permet une élimination délicate et sûre des obstacles à la sortie du sinus, et vous permet également de le nettoyer des inclusions étrangères.

Le traitement chirurgical effectué ne crée que des conditions pour améliorer le drainage et le nettoyage, il est donc nécessaire de poursuivre le traitement postopératoire pour obtenir un effet durable.

Symptômes caractéristiques

Quel que soit l'âge du patient, les symptômes de la rhinosinusite aiguë sont les mêmes, ce qui vous permet de comprendre la gravité de la maladie et de consulter un médecin à temps:

  • saisies
  • muqueuse œdémateuse;
  • oreilles bouchées;
  • nasale;
  • courbatures, fatigue, faiblesse, malaise général, baisse des performances;
  • douleur dans la zone des sinus paranasaux avec apparition d'un œdème dans la zone affectée;
  • fuite de pus ou de mucus par le nez;
  • fièvre;
  • perte d'odeur - partielle ou complète;
  • drainage des sécrétions accumulées à travers le nasopharynx.

La différence de symptômes peut s'expliquer par la zone affectée:

  • la douleur, concentrée au front, indique une sinusite frontale aiguë;
  • une douleur intense, accompagnée d'une sensation de lourdeur dans la région du sinus, sont des signes de sinusite aiguë;
  • des maux de tête atroces peuvent être des symptômes du développement d'une sphénoïdite;
  • la congestion nasale indique le plus souvent des manifestations d'ethmoeditis.

Si une rhinosinusite chronique se développe, les symptômes sont pratiquement les mêmes, mais la maladie dure plus longtemps.

Rhinosinusite purulente

La rhinosinusite aiguë purulente se développe chez l'adulte et l'enfant à la suite de la multiplication rapide de micro-organismes bactériens pathologiquement dangereux qui sont localisés dans l'épithélium des surfaces internes du nez. Afin de traiter les foyers inflammatoires chargés d'un processus purulent, une antibactérienne est nécessaire. Un diagnostic précis repose sur la collecte des sécrétions s'accumulant dans les voies nasales et leur semis. L'étude des tests permet de déterminer le type de pathogène - staphylocoques, streptocoques, etc., en prescrivant un traitement adéquat. Le complexe thérapeutique pour l'évolution purulente de la maladie, selon les indications, comprend plusieurs variétés médicinales.

  • Immunomodulateurs (par exemple, IRS-19, Immunal) en combinaison avec des préparations multivitamines (Undevit, Triovit, etc.). Ils contribuent à l'activation du mécanisme de protection, renforçant le corps.
  • Antihistaminiques pour réduire l'enflure. En même temps, ils réduisent la quantité de mucus, rendant la respiration libre. En traitement, un bon effet est démontré par Tavegil, Claritin, Loratadin. Soulage l'inflammation, hydrate les muqueuses des gouttes dans le nez - Vibrocil, Polydex. Galazolin, Otrivin, Naphthyzin a un effet vasoconstricteur.
  • Mucolytiques contribuant au retrait des sécrétions visqueuses. Les plus couramment prescrits sont Mucodin, Fludex, Fluimucil.
  • Agents antibactériens conçus pour éliminer l'infection. Aux premiers signes, on utilise de l'amoxicilline, qui a un bon effet anti-inflammatoire. Si un degré sévère de la maladie est diagnostiqué, le traitement des foyers d'inflammation aigus purulents nécessite l'inclusion d'antibiotiques plus puissants provenant de variétés de tétracyclines.

Si la douleur provoque une douleur intense, la température augmente, le médecin prescrit de l'ibuprofène, du Nurofen.Le développement d'une rhinosinusite purulente sans traitement approprié peut entraîner des conditions dangereuses sous forme de méningite et une gravité variable des abcès.

Forme vasomotrice

La rhinosinusite vasomotrice se développant avec un rhume peut avoir des lésions bilatérales et unilatérales. Cette maladie est caractérisée par une altération du tonus vasculaire. Cela conduit au fait que la muqueuse adjacente gonfle. Sa surface œdémateuse entraîne une congestion nasale Les causes du processus inflammatoire vasomoteur sont un environnement extérieur défavorable. Chez les femmes, cette condition peut être due à des changements hormonaux. Avec un traitement prématuré, la rhinosinusite vasomotrice chez les enfants et les adultes est compliquée, et il faut plus de temps pour traiter un processus chronique que dans les formes aiguës. En fonction de la gravité, le médecin prescrit un lavage, des antibiotiques, etc..

Traitement de la rhinosinusite

Le traitement de la maladie doit être effectué après l'examen et les tests nécessaires selon les directives du médecin. Le meilleur résultat est donné par une approche intégrée du traitement, qui combine non seulement des médicaments, mais aussi l'utilisation de méthodes physiothérapeutiques et de la médecine traditionnelle. En l'absence de résultat et en présence de certaines formes de la maladie, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Thérapie médicamenteuse

La prescription de médicaments est effectuée après analyse du contenu des sinus. Si la bactérie a provoqué une rhinosinusite, le traitement nécessite un antibactérien.

Les médicaments les plus couramment prescrits sont: l'azithromycine ou la clarithromycine. Si la température est élevée, des injections d'antibiotiques sont prescrites. Le cours est réparti sur 10-14 jours.

Les médicaments auxiliaires peuvent être des gouttes dans le nez de Polydex, Isofra. Pour faciliter la respiration, on ne peut se passer de médicaments vasoconstricteurs, mais la thérapie ne doit pas dépasser 5 jours, sinon la dépendance se développe et l'effet inverse est observé.

Chirurgie

Si la pharmacothérapie ne donne pas de résultat positif, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Utilisez les méthodes suivantes:

  • Crevaison. Le médecin fait une ponction dans le sinus maxillaire, avec une aiguille spéciale, rince la cavité du pus accumulé et administre le médicament.
  • Application de la procédure JAMIC, alternative à la ponction. À l'aide d'un cathéter en caoutchouc avec ballon, le contenu des sinus est retiré..

Ne pas se passer de chirurgie en présence de rhinosinusite polypeuse.

Traitement physiothérapeutique

En plus de prendre des médicaments, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites. Parmi les plus efficaces, on peut noter: UHF, courants diadynamiques, électrophorèse.

Recettes de médecine traditionnelle

En cas de rhinosinusite, le traitement par des remèdes populaires ne peut que compléter la thérapie principale. Parmi les recettes efficaces, on peut noter:

  • Pressez le jus de trois citrons et mélangez avec la racine de raifort hachée. Prenez le mélange le matin à jeun avec une demi-cuillère à café. La durée du traitement est d'au moins 4 mois.
  • Rincer les sinus avec de la betterave et du jus de citron, préalablement dilués avec de l'eau. Vous pouvez utiliser un bouillon de sauge à ces fins.
  • Préparez des gouttes nasales à partir du jus d'oignons, de pommes de terre et de miel.
  • Pour l'inhalation, une teinture de calendula, valériane, eucalyptus, sauge convient.

La médecine traditionnelle complétera le traitement, aidera à accélérer la récupération et à prévenir le développement de rechutes.

Le traitement de la rhinosinusite doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Lorsque vous utilisez n'importe quel moyen, vous devriez consulter un médecin pour éviter les complications indésirables. Si toutes les recommandations sont suivies, il sera possible de vaincre la pathologie.

Les causes

La sinusite allergique est une maladie qui est une complication de la rhinite. La rhinite allergique est également appelée rhume des foins. Cette maladie commence à la suite de l'inhalation de l'allergène, ce qui entraîne un gonflement et une inflammation de la muqueuse nasale. Les allergènes sont divisés en deux types, à savoir: la maison et l'extérieur. En cas d'infection par des allergènes externes, la rhinite est appelée rhume des foins. Les agents pathogènes externes comprennent les champignons, les moisissures, le pollen des arbres, les plantes et certains types d'herbes. Les agents pathogènes domestiques sont le plus souvent les poils d'animaux, la poussière, les acariens et les moisissures dans la maison. En plus des allergènes ci-dessus, la source de cette maladie peut être des médicaments, des produits chimiques ménagers et même la lumière du soleil. Cette maladie peut être héritée des parents..

Il existe un autre type de forme allergique de sinusite, à savoir la sinusite fongique allergique. Il est diagnostiqué chez les patients souffrant de polypes dans la muqueuse, ainsi que chez les patients souffrant d'asthme bronchique. Dans les sinus, un mucus épais s'accumule, dans lequel se trouvent des microbes. Le traitement principal dans ce cas est l'ablation chirurgicale du mucus.

La sinusite causée par des allergies chez les enfants ne passe pas comme chez les adultes. Les symptômes généraux de la sinusite allergique chez l'adulte sont très similaires à ceux des enfants, cependant, il existe un certain nombre de caractéristiques.

La cause d'une réaction allergique chez les enfants dans la plupart des cas est l'hérédité. Les agents responsables de la maladie sont généralement des médicaments pour la vaccination, des antibiotiques et des transfusions sanguines. Une caractéristique de l'évolution de la maladie chez les enfants est que cette maladie peut être une manifestation de la présence de vers chez un enfant.

Signes de la maladie

Il devient difficile de respirer par le nez, du mucus en est libéré, parfois avec du pus. Les odeurs sont pires, les sinus affectés sont douloureux et le visage au-dessus d'eux gonfle. Surtout la nuit, une toux sèche apparaît. Lorsque le sinus maxillaire est enflammé, une douleur est ressentie dans la joue sous l'œil d'un côté. La défaite du sinus frontal est caractérisée par une douleur dans le nez, au-dessus des sourcils, dans le front. La nuque et la tête dans leur ensemble peuvent faire mal lors de la sphénoïdite. De plus, dans tous les cas, les sensations désagréables deviennent plus vives si vous inclinez et tournez brusquement la tête. Chez les enfants, plus souvent que chez les adultes, la température augmente, la faiblesse apparaît avec un malaise général. Pendant la rhinosinusite chronique, les symptômes s'affaiblissent, mais vous pouvez remarquer une diminution de l'audition et de l'odorat, des nausées. Mais la rhinosinusite allergique est précédée d'une allergie saisonnière. La respiration devient inégale du fait que les muqueuses des voies nasales sont enflammées, des écoulements aqueux s'écoulent du nez, tout démange à l'intérieur et je veux éternuer. Une éruption cutanée est souvent visible sur la peau, les yeux rougissent.

Symptômes

Les manifestations de la maladie sont similaires au rhume, et souvent les patients s'auto-soignent. De plus, comme la cause principale de la pathologie n'est pas éliminée, la thérapie n'apporte pas le résultat souhaité. Pour faire le bon diagnostic, vous devez consulter un oto-rhino-laryngologiste et un allergologue.

  • congestion nasale, essoufflement;
  • écoulement abondant avec un mélange de pus, qui devient progressivement de plus en plus dense;
  • lourdeur dans les sinus;
  • éternuements constants;
  • gonflement des paupières et larmoiement;
  • mal de crâne;
  • légers étourdissements, car la congestion de l'oxygène se produit en raison de la congestion nasale et les cellules cérébrales en souffrent;
  • oreilles bouchées;
  • mal de gorge, irritation due au mucus coulant le long de la paroi arrière;
  • les sensations olfactives et gustatives changent, l'appétit diminue;
  • malaise général, apathie, faiblesse, troubles du sommeil.

Si vous pliez la tête, toussez et éternuez, la douleur s'intensifie. Le pont de nez, la zone autour des yeux, la partie médiane du front peuvent être malades. Il y a souvent un léger mal de dents. En raison de la paroi inférieure mince des sinus maxillaires, le pus a la capacité d'atteindre les racines des dents et, par conséquent, une inflammation locale se développe. Douleur pire la nuit.

La rhinosinusite allergique se développe souvent au printemps et en automne. Elle peut se transformer en sinusite allergique. Les symptômes sont similaires, mais la sinusite est caractérisée par de la fièvre et de la toux..

Diagnostique

Un diagnostic nécessite un examen approfondi du corps pour déterminer quel type d'irritant potentiel provoque une rhinosinusite allergique. À cette fin, le patient est prescrit pour la livraison des types de tests suivants:

  • le sang d'une veine pour la recherche biochimique (un concentré chimique des allergènes les plus courants est ajouté au matériel biologique sélectionné afin de suivre la réaction des cellules du système immunitaire);
  • l'urine pour obtenir des informations complètes sur l'état de santé général du patient;
  • tomodensitométrie pour déterminer l'étendue du processus inflammatoire et si les tissus environnants du visage sont impliqués;
  • une radiographie qui vous permet de savoir s'il y a accumulation de liquide dans la cavité sinusale (le pus avec une rhinosinusite de ce type ne se forme presque jamais, mais les sinus paranasaux peuvent se remplir de liquide lymphatique);
  • un immunogramme (un test sanguin qui montre l'état du système immunitaire, ainsi que sa réponse adéquate aux particules de poussière de la pièce, aux spores de moisissure, au pollen des fleurs, aux poils d'animaux et aux aliments les plus allergènes).

Afin de réaliser un diagnostic comparatif, un frottis de la membrane muqueuse du canal nasal est prélevé sur le patient pour une étude en laboratoire de la présence d'une infection bactérienne. Cela permettra au médecin d'exclure le caractère infectieux de l'origine de la rhinosinusite et de se concentrer uniquement sur le traitement de la forme allergique de la maladie.

La prévention

Suivez ces étapes pour réduire le risque de rhinosinusite chronique:

  • éviter l'infection des voies respiratoires supérieures;
  • réduire le contact avec les personnes souffrant de maladies respiratoires (rhume, SRAS);
  • si les symptômes d'un rhume se prolongent (7 jours ou plus) - ne retardez pas le voyage chez le médecin;
  • gérer vos allergies. Travaillez avec votre médecin pour maîtriser vos symptômes;
  • éviter la fumée de tabac, l'air pollué, remplacer les filtres dans la voiture à temps, nettoyer le climatiseur en temps opportun;
  • humidifier l'air de la maison avec une faible humidité;
  • éviter l'hypothermie.

Types de maladies

Différents paramètres influencent la classification de la pathologie. Lors de la division en groupes, l'origine de la rhinosinusite et la gravité de la maladie sont prises en compte

De plus, les médecins font attention à l'emplacement du processus inflammatoire. Il peut affecter la muqueuse d'un seul côté, mais affecte souvent les deux à la fois.

La classification est également affectée par le type de sinus affecté. Le plus souvent, les pathologies suivantes sont diagnostiquées: rhinosinusite chronique, polypose, allergique et purulente, catarrhale et vasomotrice sont également distinguées. Chaque type de maladie a ses propres caractéristiques distinctives..

Forme chronique de la maladie

Si la rhinosinusite aiguë ne peut pas être guérie en temps opportun, la microflore pathogène continuera sa reproduction active et commencera à affecter les sinus voisins. Rhinosinusite chronique évoluant progressivement, nécessitant un traitement plus long.

Cette forme conduit à un gonflement sévère et à un rétrécissement de l'espace, il y a un manque d'oxygène, qui ne fait que renforcer le processus inflammatoire. Les médecins sont sûrs que le principal coupable de la forme chronique de la maladie est la guérison de la rhinite.

De plus, les mauvaises habitudes aggravent la situation, notamment le tabagisme, le fait d'être constamment dans une pièce enfumée et poussiéreuse et les réactions allergiques. La pathologie peut survenir implicitement, puis les symptômes sont légers. Il y a un gonflement, la respiration est difficile, une léthargie et une irritabilité accrue apparaissent.

Polypose de rhinosinusite

Chez les patients dont le système immunitaire est affaibli, la muqueuse nasale est sensible aux effets de nombreux irritants. Si vous combinez la forme chronique de la pathologie avec l'influence des produits chimiques, des allergènes, un œdème et une inflammation prolongés entraînent un compactage, un épaississement de la muqueuse et l'apparition de tumeurs sous forme de polypes.

Dans le développement de la rhinosinusite polype, une prédisposition héréditaire joue un rôle important. La thérapie n'est possible que chirurgicalement. D'une autre manière, il ne sera pas possible d'éliminer l'accumulation de contenu purulent, ce qui peut conduire au développement d'une méningite..

Rhinosinusite allergique

S'il y a une allergie constante à certains irritants, la rhinosinusite allergique se développe avec le temps à la suite d'un long processus inflammatoire. Un écoulement incolore apparaît du nez, il y a une sensation de brûlure, des éternuements et des larmoiements fréquents.

Si la pathologie se développe pendant la saison d'exacerbation des réactions allergiques, d'autres symptômes se joignent: maux de tête, faiblesse et malaise

Pour se débarrasser de la maladie, il est important d'identifier la source d'irritation et de prendre un traitement antihistaminique

Forme vasomotrice

Ce type de pathologie se développe dans le contexte de rhumes fréquents. Dans ce cas, la rhinosinusite peut être bilatérale ou se développer uniquement d'un côté. Les patients sont préoccupés par les manifestations suivantes:

  • prostration;
  • la température corporelle peut atteindre des niveaux critiques;
  • trouble du sommeil;
  • la décharge transparente est progressivement remplacée par du vert et dense.

En l'absence de traitement, la rhinosinusite vasomotrice est lourde de développement d'une forme chronique de pathologie.

Rhinosinusite purulente

Les médecins voient la cause de ce type de maladie dans l'activité excessive des micro-organismes bactériens. La thérapie sans prise d'antibiotiques est impossible, mais aux fins du médicament, il est nécessaire de semer à partir de la cavité nasale afin de reconnaître la variété d'agents pathogènes.

La rhinosinusite aiguë purulente se produit avec des symptômes graves. Les patients se plaignent de perte d'appétit, de fièvre, de maux de dents, d'écoulement purulent du nez.

Rhinosinusite catarrhale

La maladie apparaît le plus souvent dans le contexte d'une infection virale des voies respiratoires. Une inflammation du tissu épithélial de la cavité nasale et des sinus est observée, mais il n'y a pratiquement pas de décharge.

La rhinosinusite catarrhale aiguë se manifeste par un émoussement de l'odeur, un gonflement des sinus nasaux, une sensation de brûlure et une sécheresse apparaissent. Si vous ne prenez pas les symptômes au sérieux, le risque de complications augmente, l'infection peut affecter le tissu cérébral.

Rhinosinusite - une maladie multiforme de la cavité nasale chez les enfants

31 janvier 2020 Maladies

La sinusite allergique est l'une des variétés de sinusite ou de sinusite (c'est le deuxième nom, plus courant, de la maladie chez les personnes).

La sinusite en général est un processus inflammatoire des sinus maxillaires - sinus paranasaux situés dans le corps de l'os maxillaire. Les sinus frontaux, paranasaux et les sinus des os ethmoïdes souffrent également. En d'autres termes, toute la zone près des ailes du nez, au-dessus et en dessous des yeux, s'enflamme.

La sinusite est l'une des maladies les plus courantes au monde. Elle affecte également les hommes et les femmes, les adultes et les enfants. Les habitants de littéralement tous les pays tombent malades, ni les régions épidémiologiquement dangereuses ni les régions épidémiologiquement pures concernant la sinusite ne sont distinguées.

Les causes

L'une des principales causes de la maladie est un nez qui ne guérit pas (rhinite), ainsi qu'un rhume sur les jambes..

La rhinosinusite s'accompagne toujours d'une inflammation de la muqueuse nasale, les symptômes sont donc très divers.

Les causes suivantes de la maladie sont distinguées:

  • Un facteur important dans l'activation du processus inflammatoire et le développement de la maladie est la déformation des parois latérales du nez. Des conditions telles que la courbure du septum, les polypes et les végétations adénoïdes empêchent le nettoyage naturel de la nouvelle cavité et conduisent à la stagnation du secret.
  • Les maladies virales provoquent un gonflement de la muqueuse, augmentant la sécrétion des glandes muqueuses. Les sinus sont bloqués par un excès de mucus et des muqueuses gonflées..
  • Nettoyage incomplet de la cavité nasale lors du moucher. La sécrétion purulente pénètre dans les sinus, augmente la viscosité du contenu et améliore le blocage de la bouche.
  • Les bactéries dans la cavité nasale perturbent l'écoulement du mucus et provoquent une stagnation.
  • Maladies fongiques. L'une des complications courantes est la rhinosinusite fongique. Peut se produire en raison d'une utilisation non contrôlée d'antibiotiques.
  • Immunité réduite.
  • Maladies telles que la rhinite allergique, l'asthme bronchique, l'inflammation chronique des sinus (rhinite vasomotrice).
  • Conditions environnementales défavorables.

Les changements de nature inflammatoire sur la muqueuse nasale, dans les sinus et les tubes auditifs sont causés par un certain nombre de facteurs:

  • infections bactériennes et virales;
  • blessures physiques et chimiques;
  • réactions allergiques, etc..

Dans l'enfance, les facteurs qui violent la fonction de ventilation et de drainage des sinus comprennent:

  • la spécificité de l'architectonique de la cavité nasale (courbure du septum, crêtes, etc.);
  • végétation adénoïde hypertrophique, adénoïdite;
  • pénétration de corps étrangers dans la cavité nasale;
  • barotraumatisme;
  • altération du transport mucociliaire;
  • carie des dents supérieures.

La rhinosinusite aiguë chez l'enfant est souvent une complication d'une maladie virale (dans 80% des cas).

Cela mène à:

  1. adénovirus;
  2. virus respiratoire syncytial;
  3. rhinovirus;
  4. virus parainfluenza et ainsi de suite.

Les agents pathogènes varient, par conséquent, le contenu d'anticorps spécifiques sur la muqueuse nasale est insignifiant.

Les organismes pathogènes, pénétrant dans les cellules, affectent les cellules épithéliales et commencent à se multiplier. Il en résulte une réponse immunitaire antivirale..

Des cytokines anti-inflammatoires sont produites, la muqueuse gonfle, à cause de laquelle de nouvelles cellules s'enflamment.

Le plus souvent, les agents pathogènes sont:

  • Pneumonie à streptocoque;
  • Moraxella catarrhalis;
  • moins souvent - Slaphylococcus aureus (chez les très jeunes enfants);
  • bactéries anaérobies (jusqu'à 6%).

Lorsque le processus est chronique, des bactéries anaérobies non sporulées sont détectées: Prevotella spp., Bacteroides spp. etc.

La rhinosinusite peut être causée par des parasites tels que la chlamydia et les mycoplasmes (en particulier chez les enfants de moins de trois ans).

Complications

Si vous ne traitez pas la maladie en temps opportun, il est probable que la maladie se transformera en une forme chronique. Dans les cas avancés, l'inflammation du passage nasal passe aux tissus mous du visage. Si le traitement de la sinusite aiguë chez les enfants n'est pas effectué en temps opportun, l'inflammation ira aux voies respiratoires (provoquera le développement d'une bronchite et d'une pneumonie), ainsi qu'aux oreilles (conduira à une otite moyenne).

Les complications de la rhinosinusite provoquent des maladies oculaires. Dans de tels cas, le pus tombe dans les tissus de l'orbite, c'est pourquoi il existe une forte probabilité d'inflammation purulente. De telles conséquences sont lourdes de perte de vision. Dans les cas les plus avancés, la septicémie et la mort sont probables.

Les parents doivent se rappeler qu'aux premiers signes de rhinosinusite aiguë, vous devez immédiatement consulter l'ORL et commencer le traitement. Aux premiers stades de la maladie, la probabilité de guérison est élevée. Les parents du bébé doivent savoir que dans les cas avancés, la rhinosinusite entraîne des conséquences irréversibles, par conséquent, la santé du bébé doit être traitée avec le plus de soin possible. L'utilisation de médicaments en combinaison avec des méthodes alternatives peut surmonter efficacement la maladie.

Types et formulaires

La rhinosinusite est une maladie inflammatoire dans laquelle les sinus paranasaux sont affectés par une propagation aux muqueuses, à la couche sous-muqueuse et, dans certains cas, au périoste et aux parois osseuses..

Selon la nature de l'évolution de la maladie, on distingue une forme aiguë, subaiguë, récurrente et chronique. Le critère principal pour cette classification est la durée des manifestations cliniques..

Formes:

  • Tranchant. Les symptômes se manifestent fortement et durent jusqu'à trente jours..
  • Subaigu. Les symptômes durent jusqu'à trois mois, disparaissent complètement après la guérison.
  • Récurrent. La maladie s'aggrave jusqu'à quatre fois par an. Les symptômes durent jusqu'à dix jours.
  • Chronique Les symptômes surviennent plus de trois mois..

Dans le tableau clinique, on distingue une évolution légère, modérée et sévère de la maladie. Dans le même temps, ils sont guidés par une échelle visuelle analogique (EVA), selon laquelle le patient indique à quel point les symptômes sont inquiets.

Classification

Il existe 2 formes de sinusite: aiguë et chronique. La sinusite allergique aiguë se produit soudainement, elle présente des symptômes graves. Après 1-2 semaines, il se termine comme il a commencé.

Une sinusite allergique chronique se développe avec une évolution prolongée de la maladie ou des cas souvent récurrents d'inflammation aiguë. La chronisation de la maladie peut être due à des facteurs tels qu'une diminution de la réactivité corporelle, une pathologie nasale et des maladies dentaires. Chez les enfants, l'adénoïdite et les végétations adénoïdes sont un facteur aggravant dans le développement de la sinusite allergique..

Symptômes de manifestation

La rhinosinusite est classée comme une inflammation de la muqueuse nasale et des sinus, dans laquelle deux ou plusieurs symptômes sont notés.

L'un d'eux est la décharge du nez, qui peut s'accompagner de douleurs, d'une sensation d'oppression au visage et d'une diminution de l'odeur.

Les principaux symptômes comprennent:

  • respiration difficile;
  • mal de crâne;
  • fièvre;
  • écoulement purulent et muqueux du nez;
  • perte d'odeur;
  • congestion dans les oreilles;
  • toux;
  • faiblesse générale.

Qu'est-ce qu'une sinusite allergique dangereuse?

En plus d'un inconfort sévère et d'une diminution de la qualité de vie lors d'une exacerbation d'une réaction allergique, de telles réactions du corps entraînent les conséquences suivantes:

  1. une augmentation des symptômes de la réponse immunitaire de l'organisme ou une sensibilisation de tous les systèmes. L'allergie à long terme sans l'utilisation de médicaments provoque le développement de formes sévères d'une réponse immunitaire incorrecte aux protéines étrangères: gonflement des tissus des voies respiratoires supérieures, crises fréquentes d'asthme bronchique;
  2. infection supplémentaire des tissus affectés. Le foyer de l'inflammation, qui est bien alimenté en sang, sert de bon environnement pour le développement de micro-organismes. Par conséquent, une réaction allergique peut provoquer une inflammation purulente de divers tissus.

Les complications les plus courantes de la sinusite allergique sont la formation de polypes, qui ont été mentionnés précédemment. Ils interfèrent avec la respiration normale, et même la chirurgie n'aide pas toujours à s'en débarrasser, car les polypes peuvent facilement repousser.

Une autre complication courante est l'infection par des bactéries, qui s'accompagne d'une suppuration. De plus, l'infection peut se propager à d'autres parties du nez, au nasopharynx et à la gorge, ainsi qu'à la trompe d'Eustache.

Le processus inflammatoire est capable de se propager à travers les vaisseaux, ainsi qu'à travers les parois osseuses des sinus. Ainsi, une inflammation des tissus environnants du visage, de l'orbite oculaire et même des méninges peut se produire..

Diagnostique

Tout d'abord, le médecin recueille une anamnèse:

  • interroge le patient sur les plaintes (si l'enfant a une congestion nasale, est-il inquiet au sujet de la décharge, y a-t-il un mal de tête, etc.);
  • découvre combien de temps les plaintes sont apparues;
  • s'il y avait un rhume avant lui;
  • un dentiste a-t-il été traité récemment.

De plus, un examen général est effectué: les joues et le front sont palpés et battus - cela peut provoquer une gêne importante.

Un gonflement au niveau des joues et des yeux indique une évolution sévère de la maladie et est une indication pour le traitement en milieu hospitalier.

Un examen de la cavité nasale. Les muqueuses sont rouges et gonflées, un écoulement mucopurulent est observé dans le passage nasal.

Une image plus détaillée donne un examen endoscopique. Quand il est déterminé:

  • la présence de polypes;
  • la présence d'écoulement muqueux et purulent;
  • gonflement du passage nasal.

La présence de pus dans le passage nasal moyen peut indiquer une sinusite purulente, une sinusite frontale ou une ethmoïdite antérieure, dans l'ethmoïdite supérieure à postérieure et une sphénoïdite.

La radiographie vous permet d'évaluer le processus pathologique dans les sinus maxillaires et frontaux (un assombrissement apparaît). Sous forme de gradation, la sinusite catarrhale peut être distinguée de purulente.

Avec un tableau clinique peu clair, une ponction diagnostique du sinus maxillaire est effectuée, après avoir reçu du pus, le sinus est lavé et un médicament y est injecté.

Une alternative aux rayons X est l'échographie. De plus, une tomodensitométrie des sinus peut être effectuée..

Caractéristiques de l'évolution de la maladie

La sinusite aiguë chez les enfants se manifeste une semaine après le début des processus inflammatoires. Les symptômes ci-dessus chez un bébé sont présents sous une forme assez brillante. Pendant cette période, l'enfant a une capacité de travail diminuée, une faiblesse et des migraines. Les tout-petits souffrent de températures élevées, qui dans certains cas dépassent 39 degrés. L'œdème apparaît non seulement dans le nez, mais aussi dans les paupières, ainsi que dans les tissus faciaux supérieurs. Dans ce cas, les bactéries se multiplient activement et peuvent provoquer une inflammation des sinus adjacents, ce qui est lourd de complications.

La rhinosinusite est de deux types: unilatérale et bilatérale. Dans le premier cas, le processus inflammatoire se produit dans les sinus d'une part, et dans le second - des deux.

Sur la base des caractéristiques du processus inflammatoire, la maladie est de variétés telles que: catarrhale et purulente. La rhinosinusite catarrhale aiguë est caractérisée par un œdème des sinus paranasaux. L'inflammation le 3ème jour passe du nez aux sinus paranasaux. La rhinosinusite catarrhale est similaire à un rhume. La rhinosinusite aiguë purulente se caractérise par une inflammation des sinus et des anastomoses. Dans ce cas, le pus s'accumule dans les sinus paranasaux. Avec la rhinosinusite purulente, l'enfant est perturbé par des douleurs à la tête et au visage, ainsi que par de la fièvre.

Selon la gravité de la maladie, la rhinosinusite aiguë est divisée en:

  • Poids léger. L'état général du patient est satisfaisant, la température corporelle atteint 37,5 degrés. Dans ce cas, les symptômes sont légers. Il n'y a pas de niveau de liquide dans les sinus paranasaux, à en juger par la radiographie;
  • Forme modérée. L'enfant est perturbé par des migraines, une douleur est ressentie en appuyant sur le front et les joues. La température corporelle dépasse 37,5 degrés. Une radiographie diagnostique une panne de courant. Il n'y a pas de complications au stade modéré;
  • Forme sévère. Un gonflement dans la zone des yeux et des joues est perceptible. L'enfant est perturbé par des migraines, une faiblesse du corps. Le patient ressent de la douleur en palpant la zone des sinus. La chaleur corporelle dépasse 38 degrés. Une radiographie est utilisée pour diagnostiquer une panne complète. Dans ce cas, il peut y avoir des complications..

Méthodes de traitement de la rhinosinusite chez les enfants

Le traitement vise à supprimer les organismes pathogènes et à augmenter la résistance du corps..

La complexité du traitement réside dans le fait que le médecin doit choisir des méthodes thérapeutiques afin de fournir un effet global sur le corps avec des effets locaux sur le foyer inflammatoire afin de le drainer, de normaliser la respiration et d'éliminer l'infection.

Étapes de traitement:

  • soulagement d'un processus aigu;
  • récupération;
  • prophylaxie;
  • suivre.

Les enfants dès leur plus jeune âge sont en contact avec divers micro-organismes. Avec la microflore pathogène, les défenses de l'organisme sont appelées à se battre. Si l'immunité est affaiblie, l'enfant commence souvent à tomber malade.

De nombreux parents commencent à donner des antibiotiques pour obtenir rapidement l'effet, alors qu'il n'y a aucune indication pour leur utilisation (par exemple, avec ARVI simple).

L'utilisation fréquente d'antibiotiques améliore la résistance bactérienne.

Dans les milieux médicaux, la controverse sur le traitement de la rhinosinusite avec des antibiotiques est toujours en cours..

Selon les résultats des études microbiologiques, ces médicaments ne sont pas toujours nécessaires.

Si l'administration de médicaments antibactériens est appropriée et justifiée, le choix du médicament est basé sur l'étiologie probable de la maladie et la résistance du pathogène à un agent spécifique.

Si les symptômes ne sont pas graves et que la température ne monte pas à 38 degrés, des médicaments sont prescrits pour réduire l'enflure et la douleur dans le nez.

Les médicaments suivants sont prescrits aux enfants:

  • gouttes vasoconstricteurs (pour les enfants, il est préférable d'utiliser des préparations à base de phényléphrine);
  • vaporisateurs nasaux antibiotiques (Polydex);
  • pénicilline (sous la surveillance stricte d'un pédiatre);
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine);
  • mucolytiques (ACC, thym);
  • remèdes à base de plantes, préparations à base de plantes.

Efficace contre le lavage de la rhinosinusite avec des solutions antibactériennes et salines. Pour la préparation d'une solution saline, 1/3 cuillère à café de sel est diluée dans un verre d'eau.

Pour une solution antibactérienne, la furatsiline est utilisée (1/2 comprimé par litre d'eau).

En l'absence de température élevée, d'écoulement purulent et de douleur intense, ils sont réchauffés. Du sable sec ou du sel peuvent être utilisés pour cela..

Découvrez ce qu'est l'eczéma séborrhéique. Eczéma infectieux ou non? Cliquez pour découvrir.

Quelles sont les causes de la sinusite allergique?

En règle générale, les principaux oto-rhino-laryngologistes notent trois pics d'exacerbation de la SA saisonnière - à la mi-printemps, au début et à la fin de l'été. Ils ont une relation directe avec la floraison de diverses espèces végétales. Les plantes sauvages (bouleau, peuplier, chêne, noisetier, aulne et certaines graminées céréalières) sont considérées comme particulièrement allergènes. Les formes culturales de végétation, bien qu'elles puissent provoquer une réaction négative chez une personne allergique, sont beaucoup plus sûres dans ce sens. Les principales causes de SA toute l'année sont exclusivement les allergènes domestiques..

Dans la pratique clinique des oto-rhino-laryngologistes, les conditions préalables suivantes sont le plus souvent notées, ce qui peut rapidement provoquer la survenue de symptômes négatifs chez l'homme:

  1. Infectieux. Celles-ci comprennent en particulier les spores de certains champignons, par exemple la moisissure, la pourriture du bois et les actinomycètes (présents dans la nature des micro-organismes avec des caractères morphologiques de champignons inférieurs et de bactéries).
  2. Aliments. Les allergènes pour de nombreuses personnes sont les agrumes, les fraises, le chocolat et certains autres produits..
  3. Médicinal. Certains groupes de médicaments, par exemple les agents antibactériens et hormonaux.

Les poils d'animaux, certains produits chimiques ménagers ou cosmétiques, les acariens et même la poussière ordinaire peuvent également provoquer la maladie. Plus simplement, les causes de la sinusite allergique résident dans l'hypersensibilité du corps humain à un allergène spécifique. Ce n'est que si une substance dangereuse est détectée en temps opportun que le patient a la possibilité non seulement de se débarrasser rapidement des manifestations graves de la maladie, mais également de réelles chances de prévenir sa survenue à l'avenir..

Conseils du Dr Komarovsky

Comme le conseille le Dr Komarovsky, pour réduire le gonflement de la muqueuse, des médicaments vasoconstricteurs localisés peuvent être utilisés.

Les alpha-adrénostimulants donnent un bon effet, en cas de réactions allergiques ils sont associés à des bloqueurs H1.

Les corticostéroïdes locaux contribuent à l'écoulement du contenu et à une diminution de la manifestation des réactions allergiques..

Les antimicrobiens sont sélectionnés en fonction de l'âge du patient, de la durée de la maladie, de la résistance aux agents pathogènes et d'autres facteurs.

Si le traitement médicamenteux ne donne pas de bons résultats, un lavage nasal et une ponction des sinus frontaux et maxillaires sont effectués.

Le matériel pour le semis peut être obtenu en perforant les sinus. La chirurgie est indiquée pour l'inefficacité de ces méthodes.


Photo: rinçage des sinus nasaux

La prévention

Les conseils suivants vous aideront à éviter une pathologie désagréable:

  1. Respectez les règles d'hygiène personnelle: ne touchez pas votre visage avec des mains sales, utilisez uniquement des mouchoirs individuels propres, rincez-vous régulièrement le nez.
  2. À temps pour soigner le rhume.
  3. Ne prenez pas d'alcool: il provoque un gonflement et peut être dangereux dans le contexte de la sinusite.
  4. Il est conseillé d'arrêter de fumer au moins pendant la durée du traitement.

La rhinosinusite allergique est une pathologie bien traitable. L'essentiel est de ne pas retarder et de contacter les spécialistes en temps opportun.

L'impact du mode de vie sur le développement de la maladie

La rhinosinusite est une maladie courante dans l'enfance. Surtout souvent, ils sont malades avec des enfants à faible immunité.

C'est pourquoi les sports et la trempe sont si importants, l'organisation d'une bonne nutrition (y compris l'apport de complexes vitamino-minéraux), ainsi que le repos normal.

Parmi les préparations vitaminées pour enfants, les plus courantes sont:

En l'absence d'allergies, des médicaments immunomodulateurs (ginseng ou échinacée) peuvent être administrés..

Il faut se rappeler que la forme négligée est traitée très durement.

Pour éviter cela, il suffit de suivre des règles simples:

  1. encourager un mode de vie actif de l'enfant;
  2. Faites de l'exercice avec lui
  3. observé en temps opportun par le dentiste.

Mesures préventives

À des fins de prévention, il est conseillé aux patients de laver la cavité nasale avec une solution saline, qui peut être préparée à partir de 1 cuillère à café. sel et un verre d'eau bouillie. Vous pouvez vous rincer le nez 3-4 fois par semaine.

Lors d'une exacerbation de maladie saisonnière, il n'est pas souhaitable de passer beaucoup de temps dans la rue. Le contact avec un allergène doit être minimisé, par exemple, éviter d'utiliser des détergents aromatisés qui provoquent souvent une réaction allergique..

Une allergie est causée par l'accumulation de poussière. Pour l'éviter, il est nécessaire de faire un nettoyage humide des locaux au moins 2-3 fois par semaine. Dans la pièce où le patient passe beaucoup de temps, un excès de mobilier est inacceptable. Cela est particulièrement vrai pour les petites pièces. La pièce doit être ventilée quotidiennement.

Conseils utiles

À domicile (uniquement après avoir consulté un pédiatre), la maladie peut être traitée avec les méthodes suivantes:

  • lavage avec une eau minérale tiède, une solution saline non concentrée, des teintures non alcoolisées de calendula et de feuilles de cassis (jusqu'à deux à trois fois sur chaque narine);
  • instillation de jus d'aloès, extrait de citron dilué, solution d'ail-oignon diluée;
  • l'utilisation de pommades cicatrisantes (par exemple, à partir de glycérine, d'ail et de jus de menthol), de miel et de propolis (en l'absence d'allergies).

Les fonds transférés doivent être alternés.

Lisez comment enduire la dyshidrose des mains. La dyshidrose du pied est-elle dangereuse? La réponse est ici..

La dyshidrose du pied survient-elle chez les enfants? Réponse dans l'article.

L'utilisation de remèdes populaires

La rhinosinusite peut être bien traitée avec des remèdes populaires. Pour cela, diverses décoctions, gouttes dans le nez, compresses et autres moyens sont utilisés. Avant le traitement avec des remèdes populaires, il est recommandé de se rincer le nez de l'enfant avec une solution faible de chlorure de sodium. Et l'outil lui-même doit être utilisé avec prudence, après l'avoir vérifié pour les allergies.

Recommandé: Pneumonie chez les enfants

Compresse d'argile. Un petit morceau d'argile doit être dissous dans l'eau chaude à un point tel qu'il ressemble à la pâte à modeler. Enveloppez ensuite les gâteaux d'argile dans une étamine et appliquez-les au chaud sur le nez et les sinus maxillaires. Une telle compresse doit être conservée jusqu'à ce qu'elle dégage de la chaleur..

Compresse de radis noir. Sur la région des sinus maxillaires, il est nécessaire d'imposer une pulpe de radis noir broyé. Il est conseillé de lubrifier la peau du visage avant une telle procédure avec de la crème pour bébé. La durée totale de cette compresse ne dépasse pas dix minutes.

Gouttes de miel et de chélidoine. Prenez des quantités égales d'herbe de chélidoine et de miel, environ 5 grammes chacune et mélangez avec deux gouttes d'aloès. Mélanger soigneusement cette composition pour instiller dans chaque narine trois gouttes plusieurs fois par jour.

Inhalation de propolis. Dissolvez deux cuillères à café de teinture d'alcool de propolis dans deux litres d'eau bouillante. Avec cette solution, l'inhalation doit être effectuée si l'enfant n'est pas allergique aux produits apicoles..

Une inhalation similaire peut être effectuée avec de l'huile d'argousier. Cela nécessitera dix gouttes d'huile d'argousier et deux litres d'eau bouillante.

Des inhalations peuvent également être effectuées sur des oignons hachés. Cette procédure contribue à une meilleure décharge des expectorations des sinus. De plus, vous pouvez masser le nez.

Publications Sur L'Asthme