La bronchite chez l'enfant survient le plus souvent sous forme de complication sur fond d'infections virales respiratoires aiguës, grippe ou rhume sévère, hypothermie. Les facteurs provoquant le développement de la bronchite sont les changements saisonniers de température, en particulier les périodes de pluies très humides, de sorte que cette maladie survient généralement en automne ou au printemps.

Dans la forme, toutes les bronchites chez les enfants sont divisées en: aiguë, prolongée et récurrente.

Pour des raisons d'occurrence, elle dépend du pathogène de l'inflammation et se divise en:

  • Virale - grippe, adénovirus, parainfluenza
  • Bactérienne - peut être aiguë et obstructive (l'agent causal est le streptocoque, le staphylocoque, la moraxelle, l'haemophilus influenzae, ainsi que les mycoplasmes et la chlamydia)
  • Allergique, obstructif, asthmatique - provient de facteurs chimiques ou physiques irritants tels que les produits chimiques ménagers, la poussière domestique (lire sur les symptômes d'allergie à la poussière), les poils d'animaux, le pollen végétal, etc..

Bronchite chez un enfant jusqu'à un an - symptômes et traitement

Les bébés qui sont allaités et qui n'ont aucun contact avec des enfants et des adultes malades ne devraient pas avoir de maladies respiratoires. Cependant, si l'enfant est né prématurément, a des malformations congénitales des organes respiratoires et d'autres maladies, et que la famille a également des enfants d'âge préscolaire qui fréquentent les jardins d'enfants et sont souvent malades - le développement d'une bronchite chez un enfant jusqu'à un an est possible pour les raisons suivantes:

  • plus étroites que chez un adulte, bronches, muqueuses plus sèches et plus vulnérables des voies respiratoires
  • malformations congénitales existantes
  • après une infection virale ou bactérienne
  • la présence d'une sensibilité individuelle aux irritants chimiques et physiques - une allergie à tout.

Les symptômes les plus fondamentaux du développement d'une bronchite sont une forte toux sèche, paroxystique, accompagnée d'un essoufflement, d'un essoufflement. Progressivement, la toux devient humide, mais le mucus, les expectorations avec bronchite chez un enfant jusqu'à un an compliquent considérablement la respiration, le fonctionnement normal des poumons est perturbé, car les voies respiratoires de la petite enfance sont étroites. La bronchite chez les enfants jusqu'à un an et même jusqu'à 3-4 ans est le plus souvent les types suivants:

  • Bronchite aiguë simple
  • Bronchite obstructive
  • Bronchiolite

Sur la bronchite aiguë et obstructive, nous nous attardons plus en détail ci-dessous. Considérons maintenant la bronchiolite la plus courante chez les enfants de moins d'un an..

Bronchite chez les enfants de moins d'un an - bronchiolite

Cette bronchite affecte à la fois les petites bronches et les bronchioles, se développe plus souvent dans le contexte des infections virales respiratoires aiguës, des virus de la grippe, suivie de la multiplication des pneumocoques (et d'autres streptocoques). En cas d'inhalation d'air glacial ou de fortes concentrations de divers gaz, la bronchiolite peut se développer comme une maladie indépendante. Le danger d'une telle bronchite est un syndrome obstructif bronchique prononcé avec le développement d'une insuffisance respiratoire parfois même aiguë:

  • La toux sèche se caractérise par des convulsions, un essoufflement sévère de forme mixte ou expiratoire avec des syndromes de ballonnements des ailes du nez, avec la participation de muscles auxiliaires, une rétraction des espaces intercostaux de la poitrine, une pâleur de la peau, une cyanose.
  • L'enfant a la bouche sèche, pas de larmes en pleurant.
  • L'enfant mange et boit moins que d'habitude, respectivement, et la miction est plus rare.
  • Une augmentation de la température corporelle, mais contrairement à la pneumonie, elle est moins prononcée (voir s'il est nécessaire de baisser la température).
  • Essoufflement jusqu'à 60-80 respirations par minute, tout en respirant en grognant, peu profond.
  • Une respiration sifflante diffuse, humide, sonore, finement pétillante et crépitante se fait entendre des deux côtés..
  • Les symptômes d'intoxication par bronchiolite chez les enfants ne sont pas exprimés.
  • Aux rayons X, une nette transparence du tissu pulmonaire, une panachure du motif, une position horizontale des côtes, l'absence de changements infiltrants dans les poumons sont déterminées.
  • Si au début il y avait une bronchite simple, alors l'attachement de la bronchiolite après un certain temps se manifeste par une forte détérioration de l'état général de l'enfant, la toux devient plus douloureuse et intense, avec des expectorations rares.
  • Les enfants sont généralement très agités, de mauvaise humeur, agités..
  • Un test sanguin peut être légèrement modifié, une légère leucocytose et une augmentation de l'ESR sont possibles.
  • Habituellement, la bronchiolite chez les enfants jusqu'à un an a une longue durée pouvant aller jusqu'à 1-1,5 mois.
  • Les causes de la bronchiolite aiguë chez les enfants s'apparentent aux raisons du développement de la bronchite obstructive chez les enfants de plus de -2-4 ans. Le système immunitaire local des voies respiratoires chez les enfants de moins de 2 ans est faible, la protection contre les virus est insuffisante, de sorte qu'ils pénètrent facilement profondément dans les bronchioles et les petites bronches.

Traitement de la bronchiolite chez les enfants

À la maison, il est impossible de guérir la bronchiolite. Lorsque la bronchiolite survient chez un nourrisson, une hospitalisation est généralement indiquée afin que l'enfant soit surveillé par des médecins. À l'hôpital, les pédiatres, les pneumologues établiront un diagnostic précis et prescriront le traitement approprié. Que doit faire maman avant l'arrivée de l'ambulance?

Vous ne pouvez que soulager les symptômes d'un rhume - créez un air optimal dans la pièce, allumez un humidificateur, un purificateur d'air.

S'il n'y a pas de température élevée chez l'enfant, vous pouvez faciliter la respiration à l'aide de crèmes et de pommades chauffantes, les enduire de jambes et de mollets. Seulement avec cela, vous devez être prudent si l'enfant n'a pas eu de manifestations allergiques auparavant, alors cela aide beaucoup si l'enfant est allergique, les onguents chauffants doivent être exclus.

Pour rendre la toux plus douce, vous pouvez inhaler la vapeur - sur une casserole bouillante avec une solution saline faible, tenez le bébé dans ses bras. Ou placez-le à une table et couvrez-le avec une serviette sur une tasse de solution médicinale chaude.

Essayez de faire boire davantage le bébé pour éviter la déshydratation.Si le bébé refuse de téter ou de se mélanger, donnez-lui juste de l'eau propre.

Dans un hôpital, pour éliminer les signes d'insuffisance respiratoire, le bébé est inhalé avec des bronchodilatateurs et autorisé à respirer de l'oxygène. En outre, à la discrétion du médecin, un antibiotique est sélectionné - Sumamed, Macropen, Augumentin, Amoxiclav. Il est possible d'utiliser divers médicaments avec de l'interféron. Assurez-vous de prescrire des antihistaminiques pour soulager l'enflure au site de l'inflammation et une éventuelle réaction allergique au traitement. Si des symptômes de déshydratation sont observés, le traitement de réhydratation nécessaire est effectué..

Bronchite aiguë chez les enfants - symptômes

La bronchite chez les enfants est le type le plus courant de maladie des voies respiratoires. La bronchite aiguë est considérée comme une inflammation aiguë de la muqueuse bronchique sans symptômes de pneumonie. La bronchite simple chez l'enfant chez 20% est une maladie bactérienne indépendante, 80% est soit dans le programme viral (virus Coxsackie, adénovirus, grippe, parainfluenza) soit comme complication bactérienne après ces infections virales.

Les symptômes cliniques de la bronchite chez les enfants sont les suivants:

Tout d'abord, un enfant développe une faiblesse générale, un malaise, des maux de tête, un manque d'appétit, puis une toux sèche ou une toux avec crachats se développe, dont l'intensité augmente rapidement, lors de l'écoute, des râles secs ou mixtes secs de différentes tailles sont déterminés. Parfois, il peut y avoir une toux aboyante chez un enfant dont le traitement est un peu différent.

Au cours des 2 premiers jours, la température monte à 38 ° C, mais avec une forme douce, la température peut être de 37 à 37,2..

Après 6-7 jours, une toux sèche se transforme en toux humide, les expectorations soulagent l'état du bébé et sont un bon signe que le corps fait face à l'infection et au virus.

En moyenne, la durée de la bronchite aiguë chez les enfants est de 7 à 21 jours, mais la nature de la maladie, la gravité du processus inflammatoire dépendent de l'âge de l'enfant, de la force de son système immunitaire, de la présence de maladies chroniques et systémiques concomitantes. Avec un traitement inadéquat ou prématuré, la bronchite aiguë peut entraîner une addition - bronchiolite, pneumonie.

Parfois, après la grippe, l'état du bébé s'améliore pendant un certain temps, puis une forte détérioration, de la fièvre, une accumulation de toux - cela est dû à un système immunitaire affaibli dans la lutte contre le virus et à l'attachement d'une infection bactérienne, auquel cas un antibiotique est indiqué.

Avec les mycoplasmes ou les bronchites aiguës à adénovirus chez les enfants, les symptômes d'intoxication, tels que fièvre élevée, maux de tête, frissons, manque d'appétit, peuvent durer environ une semaine. Habituellement, la bronchite aiguë est bilatérale, cependant, avec la bronchite à mycoplasmes, elle est le plus souvent unilatérale, parfois associée à une conjonctivite.

Bronchite aiguë chez les enfants - traitement

Le plus souvent, la durée de la bronchite aiguë chez les enfants, dont le traitement est correct et effectué à temps, ne doit pas dépasser 14 jours.Cependant, chez les nourrissons, la toux peut persister jusqu'à un mois, ainsi que chez les enfants plus âgés atteints de bronchite atypique à mycoplasmes. Si la bronchite de l'enfant est retardée, un certain nombre de maladies doivent être exclues:

  • aspiration alimentaire
  • pneumonie
  • fibrose kystique
  • corps étranger dans les bronches
  • infection tuberculeuse

Le pédiatre prescrit une gamme complète de traitements. En plus de suivre toutes les recommandations du médecin, vous devez fournir à votre enfant une nutrition spéciale et des soins de qualité. Il est conseillé de créer une humidité et une propreté optimales dans la pièce.Pour cela, il est pratique d'utiliser un humidificateur et un purificateur d'air, de ventiler souvent la pièce et d'effectuer un nettoyage humide quotidien dans la pièce dans laquelle se trouve l'enfant. Et:

Assurer une réception abondante des liquides sous une forme chaude. Pour adoucir une toux, du lait chaud avec du beurre ou de l'eau minérale Borjomi aide, vous pouvez remplacer le miel.

  • Chaleur

En cas de fièvre, à une température supérieure à 38 ° C, il faut prendre des antipyrétiques - paracétamol en sirop.

Les antibiotiques pour la bronchite chez les enfants, s'ils sont recommandés par un médecin, doivent être strictement administrés à l'heure. Si vous devez prendre des médicaments antibactériens 3 fois par jour, cela ne signifie pas que vous devez boire pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, mais cela signifie qu'ils doivent être pris 24/3 = 8, toutes les 8 heures, si 1 fois par jour, puis ne le donnez qu'en même temps, par exemple à 9 heures du matin. 11 règles - comment prendre des antibiotiques.

Avec une toux sèche, un enfant peut recevoir des médicaments antitussifs prescrits par un médecin, et lorsqu'il devient humide, il peut passer à des médicaments expectorants. Avec une toux sèche, les remèdes peuvent également être combinés (Sinecode). Si la toux est humide, les expectorants sont indiqués - Mukaltin, Bromhexine, Gedelix, sirop de guimauve, infusion d'herbes Thermopsis ou son extrait sec, Bronchicum, Eucabalum, Prospan, frais mammaires.

Inhalations avec bronchite chez les enfants, dont les symptômes sont très prononcés, inhalations avec du bicarbonate de soude ordinaire, qui est appelé sur une poêle chaude, inhalation de bicarbonate de sodium avec un nébuliseur, l'inhalateur aide bien.

Pour les petits et les nourrissons qui ne savent pas se racler la gorge, les médecins conseillent de tourner l'enfant plus souvent d'un côté à l'autre. Dans ce cas, les expectorations descendent, irritant les parois des bronches, ce qui entraîne une toux réflexe.

Pour les enfants plus âgés, les boîtes de conserve, les emplâtres à la moutarde, les bains de pieds chauds, ils aident toujours, et si l'enfant a une forte immunité, de telles procédures aideront à éviter de prendre des antibiotiques. Il est possible de faire planer les jambes de l'enfant après 1 an et de les frotter avec des agents chauffants - onguents de térébenthine, Barsukor, Pulmaks bébé, etc., mais seulement s'il n'y a pas de température élevée, vous devez vous réchauffer les jambes et envelopper l'enfant après le frottement. Cependant, en cas de bronchite allergique chez un enfant, ni la moutarde ni les onguents chauffants ne peuvent être utilisés, car la composition des onguents et de la moutarde peut aggraver l'état de l'enfant.

Avec la bronchite chez les enfants, les compresses d'huile chaude aident au traitement. Préchauffez l'huile de tournesol à 40 ° C et humidifiez-la plusieurs fois avec de la gaze. Cette compresse doit être appliquée uniquement sur le côté droit et l'arrière du bébé, mettre un sac en plastique et une couche de coton sur le dessus, bander le bébé plusieurs fois. Portez des vêtements chauds, cette procédure doit être effectuée la nuit, si l'enfant n'a pas de température.

L'ancienne méthode populaire - jus de radis avec du miel, jus de chou, jus de navet - n'importe lequel de ces jus devrait être donné 1 cuillère à café 4 fois par jour. Vous pouvez donner du jus de canneberge, en le mélangeant avec du miel dans une proportion de 3/1, une cuillère à soupe 3 fois par jour.

Au cours de la première semaine, le massage thoracique aide; les enfants plus âgés devraient faire des exercices de respiration.

Physiothérapie de la bronchite

Chez les enfants, ces procédures sont prescrites et effectuées uniquement à la discrétion du médecin, ce sont des méthodes physiothérapeutiques qui contribuent à une récupération rapide, car elles ont un effet anti-inflammatoire, cependant, elles ne peuvent pas être effectuées plus de 2 fois par an:

  • Exposition à la poitrine
  • Boue, applications de paraffine sur la poitrine et entre les omoplates
  • Inductométrie dans les mêmes zones
  • Électrophorèse avec du calcium
  • Coffre Sollux
  • Aéronisation avec un ioniseur d'eau des voies respiratoires avec des solutions de camomille, d'antibiotiques.

Prévention de la bronchite aiguë chez l'enfant:

Un nez qui coule prolongé chez un enfant ne devrait pas être autorisé, le traitement rapide de tout rhume et maladie infectieuse sera la meilleure mesure préventive contre l'infection pénétrant dans les voies respiratoires inférieures.

Se promener en plein air dans le parc, jouer à la campagne, faire de l'exercice dans la nature, se durcir, l'apport quotidien de vitamines naturelles dans les fruits et légumes, pas les comprimés, est le moyen de la santé de votre enfant.

Bronchite obstructive chez les enfants - symptômes

Chez les jeunes enfants, généralement jusqu'à 3-4 ans, la bronchite aiguë peut être accompagnée d'un syndrome obstructif - c'est la bronchite obstructive aiguë. Chez les enfants, les symptômes d'une telle bronchite commencent le plus souvent après des infections virales ou une manifestation allergique d'un irritant.

Les principaux symptômes de la bronchite obstructive:

  • Sifflement rauque de loin
  • Toux par à-coups, jusqu'à vomissements, étouffements
  • Lors de l'inspiration, rétraction des espaces intercostaux et ballonnements lors de la respiration

Avec la bronchite allergique obstructive, les enfants n'ont pas de fièvre, elle commence en raison d'une réaction allergique à l'irritant le plus fort pour l'enfant, et les parents peuvent souvent se rappeler qu'ils ont récemment acheté quelque chose pour l'enfant - un oreiller en duvet ou une couverture en laine de chameau ou de mouton, ils ont respiré de la peinture à la maison des réparations ou est allé visiter où il y a des chats.

Avec la bronchite obstructive chez les enfants, les symptômes peuvent commencer le 3-4e jour de la grippe ou du SRAS, et peuvent également être causés par d'autres bactéries, qui se manifestent par l'apparition d'une dyspnée expiratoire - une augmentation de la fréquence respiratoire à 60 par minute, il y a aussi des difficultés d'inspiration.

L'enfant commence à respirer bruyamment et bruyamment, en particulier une respiration sifflante allongée, qui est entendue par des personnes situées à côté du bébé. La poitrine est comme enflée, c'est-à-dire que les côtes sont situées horizontalement. La toux est sèche, obsédante, par accès, survient soudainement, elle n'apporte pas de soulagement et s'intensifie la nuit.

Si cette maladie ne se développe pas après le SRAS, alors la température dans les premiers jours n'est pas augmentée.
Les maux de tête, la faiblesse et les nausées sont très rares.

Lors de l'écoute, une respiration sifflante sèche dans les poumons est observée.

Les rayons X montrent une transparence accrue, une configuration pulmonaire accrue, en l'absence de changements infiltrants dans les poumons.

Un test sanguin comme une infection virale - lymphocytose, leucopénie. ESR accéléré, si bronchite allergique chez un enfant, puis éosinophilie.

Presque toujours, la bronchite obstructive est associée à un virus ou à une infection à mycoplasmes, les rechutes de bronchite obstructive chez les enfants s'arrêtent le plus souvent spontanément à 4 ans.
Si les bronchioles et les petites bronches sont affectées, il s'agit d'une bronchiolite aiguë.

La bronchite obstructive chez les enfants diffère des crises d'asthme en ce que l'obstruction se développe lentement et dans l'asthme, l'enfant commence à s'étouffer brusquement. Bien que les premières crises d'asthme bronchique chez les enfants commencent également pendant le SRAS. Si l'obstruction se produit plusieurs fois par an, cela indique que l'enfant est à risque de développer un asthme bronchique à l'avenir.

La bronchite obstructive chez un enfant peut être due au tabagisme passif, elle peut se distinguer par une forte toux avec un sifflement le matin, tandis que l'état de l'enfant est tout à fait satisfaisant. Une obstruction allergique se produit au contact d'un allergène, et récemment elle est devenue une manifestation très fréquente chez les enfants sujets aux allergies, une telle bronchite est de nature récurrente et est menacée par le développement de l'asthme bronchique.

Bronchite allergique et obstructive chez les enfants - traitement

Hospitalisation

En cas de bronchite obstructive chez les enfants jusqu'à un an ou 2 ans, le traitement doit être effectué dans un hôpital sous la supervision d'un pédiatre, dans d'autres cas, à la discrétion du médecin et des parents. Le traitement est préférable dans un hôpital si:

  • En plus de l'obstruction chez un enfant, symptômes d'intoxication - perte d'appétit, fièvre, nausée, faiblesse générale.
  • Signes graves d'insuffisance respiratoire. C'est l'essoufflement, lorsque la fréquence respiratoire augmente de 10% de la norme d'âge, il vaut mieux compter la nuit, et non pendant les jeux ou les pleurs. Chez les bébés jusqu'à 6 mois, la fréquence respiratoire ne doit pas dépasser 60 par minute, 6-12 mois - 50 respirations, 1-5 ans 40 respirations. L'acrocyanose est un signe d'insuffisance respiratoire, se manifeste par une cyanose du triangle nasolabial, les ongles, c'est-à-dire que le corps est déficient en oxygène.
  • Il n'est pas rare que la pneumonie soit masquée chez les enfants sous bronchite obstructive.Par conséquent, si le médecin soupçonne une pneumonie, l'hospitalisation ne doit pas être refusée.

Bronchodilatateurs

Les bronchiolitiques dilatent les bronches, elles sont donc conçues pour soulager l'obstruction. Aujourd'hui, sur le marché de l'industrie pharmaceutique, ils se présentent sous différentes formes:

  • Sous forme de sirops (Salmétérol, Clenbutérol, Ascoril), qui conviennent aux petits enfants, leur inconvénient est le développement de tremblements et de palpitations.
  • Sous forme de solutions pour inhalation (voir Berodual pour inhalation) - c'est le moyen le plus pratique pour les jeunes enfants, en diluant la solution médicamenteuse avec une solution saline, effectuez l'inhalation 2-3 fois par jour, après amélioration, il ne peut être utilisé que la nuit. La multiplicité et la posologie, ainsi que la durée du traitement, sont déterminées uniquement par le pédiatre.
  • Les inhalateurs aérosols ne peuvent être utilisés que pour les enfants plus âgés (Berodual, Salbutamol).
  • Les formes de bronchodilatateurs en comprimés comme la théophylline (Theopec, Eufillin) ne sont pas indiquées pour le traitement des enfants atteints de bronchite obstructive, elles ont des effets secondaires plus prononcés, sont plus toxiques que les formes d'inhalation locales.

Antispasmodiques

Peut être utilisé pour réduire les spasmes des bronches. Il s'agit de la papavérine ou de la drotavérine, sans shpa. Leur prise peut être réalisée à l'aide d'un inhalateur, par voie orale sous forme de comprimés ou par voie intraveineuse en milieu hospitalier.

Médicaments contre la toux

Pour mieux expectorer, divers médicaments mucorégulateurs sont utilisés, ils aident à fluidifier les expectorations et à accélérer son excrétion:

  • Ce sont des médicaments avec le principe actif Ambroxol (Lazolvan, Ambrobene). Ces fonds ne peuvent pas être pris pendant plus de 10 jours, il est plus pratique de les utiliser sous forme d'inhalations, ainsi que de préparations de carbocystéine (Fluditec, Bronchobos, Mucosol).
  • Après que la toux soit mouillée, les attaques deviennent moins intenses, les expectorations se liquéfient, mais ne disparaissent pas, Ambroxol doit être remplacé par une toux expectorante pour les enfants, qui ne doit pas être administrée plus de 5 à 10 jours, notamment Gedelix, Bronchicum, Prospan, Bronchosan, Herbion (voir herbion pour la toux sèche et humide), Tussin, Bronchipret, frais de poitrine 1,2,3,4.
  • Il n'est pas recommandé aux enfants de prendre des médicaments contenant de la codéine si l'enfant a une toux obsessionnelle paroxystique, selon la prescription du médecin, vous pouvez utiliser Sinekod, Stoptusin Fito, Libeksin (avec prudence dans l'enfance), Bronchicum, Broncholithin.
  • Erespal - aide à soulager l'obstruction et à réduire la production d'expectorations, et a également une activité anti-inflammatoire, est utilisé dès les premiers jours de la maladie, réduit le risque de complications, est contre-indiqué chez les enfants de moins de 2 ans.

Massage drainant

Pour faciliter le passage des crachats, les parents peuvent eux-mêmes masser la zone du col, la poitrine et le dos. Un massage particulièrement fort doit être effectué pour les muscles du dos le long de la colonne vertébrale. Le massage postural est utile pour la bronchite obstructive chez les enfants - c'est-à-dire secouer le dos du bébé le matin, pendre l'enfant à l'envers du lit (mettre un oreiller sous le ventre) et taper avec les paumes repliées dans le bateau pendant 10-15 minutes. Pour les enfants plus âgés, pendant un massage, demandez à l'enfant de respirer profondément et, lorsque vous expirez, appuyez sur. Des exercices supplémentaires tels que gonfler des ballons, souffler des bougies ou des exercices de respiration (Strelnikova) sont également utiles..

Antihistaminiques

Allergie ou virus

Si l'obstruction est causée par une allergie ou un virus, les antibiotiques ne peuvent pas être utilisés, et même dangereux (voir antibiotiques pour les rhumes et les infections respiratoires aiguës). La prescription d'antibiotiques n'est possible qu'avec une origine infectieuse avérée de bronchite chez l'enfant.

Quand les antibiotiques sont indiqués

Le traitement antibiotique de l'obstruction bronchique n'est pas indiqué, uniquement si l'enfant a une température élevée pendant plus de 4 jours, ou si un deuxième saut de température se produit jusqu'à 39 ° C 4 à 5 jours après le début de la maladie, accompagné d'une intoxication sévère, d'une toux sévère, si avec un traitement adéquat, l'enfant est inattendu devient léthargique, léthargique, refuse de manger, il a de la faiblesse, des nausées, des maux de tête et même des vomissements. Dans de tels cas, l'utilisation d'antibiotiques est justifiée. Ils sont prescrits uniquement par un pédiatre sur la base du tableau clinique, de la présence d'expectorations purulentes (indiquant une bronchite bactérienne), de changements inflammatoires dans le test sanguin, ainsi que d'autres signes de bronchite bactérienne ou de pneumonie (respiration sifflante, signes radiologiques).

Médicaments antiviraux

La plupart des médecins recommandent de prendre des antiviraux pour les infections virales respiratoires aiguës et la grippe, pour les enfants Genferon, suppositoires Viferon, ainsi que Griferon, gouttes d'interféron, prendre des sirops d'Orvire (remantadine), et après trois ans, des comprimés, tels que Kagocel et Arbidol, Tsitovir 3. Mais il convient de rappeler que s'il existe dans l'histoire familiale (chez des proches) des maladies auto-immunes (syndrome de Sjogren, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, goitre toxique diffus, vitiligo, sclérose en plaques, anémie pernicieuse, diabète sucré, insulino-dépendant, myasthénie grave,, Maladie d'Addison, cirrhose biliaire primitive, hépatite auto-immune, sclérodermie), il est impossible de prendre des immunostimulants (Kagocel, Tsitovir, Amiksin), cela peut provoquer le début d'une maladie auto-immune chez un enfant, peut-être pas maintenant, mais plus tard (voir les médicaments antiviraux pour l'IRA).

Thérapie hormonale

Ce qui ne peut pas être fait

Avec la bronchite obstructive chez les enfants - traitement en frottant et en répandant le corps de l'enfant avec diverses pommades chauffantes (pommade Dr. Mom, pommades aux plantes médicinales, huiles essentielles), l'utilisation de pansements à la moutarde est inacceptable, car ils provoquent une réaction allergique et un bronchospasme encore plus importants, en particulier chez les enfants de moins de 3 ans. En outre, il est strictement interdit d'effectuer des inhalations avec bronchite avec diverses herbes médicinales et huiles essentielles. Il est uniquement possible d'utiliser ces remèdes populaires pour le chauffage - compresses thermiques avec pommes de terre, sel, sarrasin.

Physiothérapie

Régime hypoallergénique et consommation excessive d'alcool

Toutes les boissons naturelles - eau minérale avec du lait, du thé, du bouillon de rose sauvage, doivent être bu aussi souvent que possible par l'enfant. Le régime doit être hypoallergénique, mais en même temps fortifié au maximum, riche en protéines et en graisses. Exclure du régime alimentaire de l'enfant tout ce qui peut provoquer une réaction allergique:

  • agrumes fruits rouges et orange
  • acheté des épices, des bonbons, des fromages au lait, des yaourts, des boissons gazeuses, des saucisses et des saucisses - tout ce qui contient des colorants, des arômes, des conservateurs et des exhausteurs de goût
  • miel et autres produits apicoles
  • les poissons élevés dans les piscicultures, les poulets de chair - car ils sont farcis d'hormones et d'antibiotiques, ce qui provoque des allergies.

Lorsque vous prenez soin d'un enfant doit être aéré quotidiennement, humidifiez la pièce où se trouve l'enfant. Il ne doit pas faire chaud dans l'appartement, il vaut mieux avoir un air frais, frais et propre. Après la récupération de l'enfant doit être mis sur un compte de dispensaire avec un allergologue.

Symptômes et traitement de la bronchite allergique chez les enfants

[La bronchite allergique] est un processus inflammatoire dans les bronches qui est causé par une exposition à des allergènes.

Pourquoi la maladie survient-elle?

La principale cause de cette maladie est la suivante. Lorsqu'un allergène pénètre dans la muqueuse interne des bronches, il commence à y répondre activement.

Des mécanismes de protection sont déclenchés, dans lesquels la muqueuse produit une grande quantité de sécrétion.

Les cellules ciliées de l'épithélium bronchique ne sont pas en mesure d'éliminer immédiatement tous les expectorations excessivement formées des bronches, à la suite de quoi le flegme s'épaissit et rétrécit les lumières bronchiques.

De plus, les muscles lisses des bronches répondent également à l'allergène. Les bronches se contractent et la lumière devient encore plus étroite, ce qui rend difficile le passage de l'air, c'est-à-dire que l'enfant développe [bronchite allergique obstructive].
Comme allergènes, conduisant à tous les processus ci-dessus, sont:

  • la poussière de maison qui peut être trouvée même dans une maison parfaitement propre;
  • laine et salive de chats, chiens, lapins, etc. domestiques;
  • peluches et plumes d'oiseaux pouvant être contenues dans des oreillers et des couvertures;
  • le pollen des plantes à fleurs (par conséquent, le pic de bronchite allergique se produit pendant la saison chaude);
  • produits chimiques ménagers - poudres, aérosols, etc.;
  • odeurs piquantes. Par exemple, l'odeur de la peinture ou du désodorisant, des parfums, etc.;
  • les médicaments;
  • aliments allergiques (par exemple oranges, mandarines, etc.);
  • fumée - d'un feu ou du tabac.

Il est important de noter que la bronchite allergique obstructive chez les enfants se développe en raison de certains facteurs:

  • immunité locale réduite sur la muqueuse bronchique;
  • bronchite fréquente causée par des virus ou des bactéries;
  • prédisposition génétique aux maladies allergiques.

La bronchite allergique obstructive survient plus souvent chez l'enfant que chez l'adulte. Cela s'explique par le fait que les voies respiratoires d'un enfant sont beaucoup plus étroites que celles d'un adulte.

Par conséquent, l'excès de mucus libéré remplit le passage de l'air plus rapidement. De plus, dans le corps grandissant d'un enfant, de nombreux systèmes sont en cours de développement..

Cela vaut également pour le système respiratoire. La muqueuse bronchique chez les enfants ne fournit pas toujours une sortie d'expectoration.

En conséquence, la congestion se produit dans les bronches du bébé qui inhibe le passage de l'air.

Comment se manifeste la maladie

Les symptômes de la bronchite allergique surviennent après un contact direct avec un allergène, auquel un enfant subit une réaction intense des bronches.

Avec la bronchite allergique, les symptômes suivants sont observés:

  • Toux paroxystique sèche qui s'intensifie la nuit.
  • Un enfant peut avoir le nez qui coule et des larmoiements..
  • Des symptômes de trachéite et de laryngite peuvent apparaître. Une toux sèche et intense irrite les muqueuses de la trachée et du larynx, ce qui provoque leur inflammation, et des symptômes de ces maladies se produisent: douleur derrière le sternum, douleur lors de la déglutition et la voix devient rauque.
  • Parfois, un essoufflement léger se produit.
  • Insomnie et perte d'appétit.
  • La température corporelle reste généralement normale, mais elle peut parfois atteindre 37,5 ° C.
  • La bronchite allergique obstructive s'accompagne d'une transpiration accrue.
  • Pour les enfants, des symptômes tels que l'irritabilité, l'hystérie.

Il convient de noter que tous les symptômes énumérés ne sont pas aigus et disparaissent presque toujours après avoir éliminé l'allergène.

Mesures thérapeutiques

Le traitement d'un enfant commence par le fait qu'au départ, il devrait, si possible, éliminer tous les allergènes qui causent la bronchite allergique obstructive.

Ensuite, il est nécessaire de subir un traitement médicamenteux, un traitement physiothérapeutique, d'autres méthodes d'élimination de la maladie. Habituellement, le médecin prescrit ce qui suit.

Il s'agit d'une immunothérapie spécifique à un allergène, dans laquelle l'allergène auquel le corps réagit est administré par voie sous-cutanée à l'enfant en petites proportions..

Dans ce cas, une dépendance particulière à cet allergène se développe et la bronchite allergique obstructive recule.

Il est à noter qu'un tel traitement dans 80% des cas donne de bons résultats..

Antihistaminiques

Ces médicaments soulagent bien les symptômes d'allergies. Il s'agit notamment de Suprastin, Diazolin, Zirtek, Zodak, Fenistil, Eden et autres..

Les médicaments de troisième génération (par exemple, "Cetirizine", "Loratadin") ne donnent pas d'effets secondaires sur le foie, le système circulatoire, ne provoquent pas de somnolence.

Entérosorbants

Le traitement de la bronchite allergique sera plus efficace si des entérosorbants sont utilisés. Ces médicaments éliminent les toxines et les allergènes du corps, ce qui aide à stopper la bronchite allergique obstructive..

L'entérosorbant le plus célèbre et le plus simple est le charbon actif. Les médicaments les plus modernes sont Enterosgel, White Coal, Polyphepan, etc..

Mucolytiques

Le traitement symptomatique de la toux chez les enfants atteints de bronchite allergique est effectué à l'aide de mucolytiques - des médicaments qui fluidifient les expectorations et des expectorants.

Il s'agit notamment de Broncholitin, Pertusin, Mukaltin, Bromhexine, Ambroxol.

Bronchodilatateurs

Avec de graves crises de toux, des inhalateurs qui dilatent la lumière bronchique sont possibles: «Albuterol», «Salbutamol», «Fenoterol». Mais tous les médicaments doivent être prescrits uniquement par un médecin!

Inhalation

Les plus efficaces et les plus faciles à utiliser sont les [inhalations avec un nébuliseur], car le médicament en eux se décompose en un état de brouillard, ce qui facilite grandement son entrée dans les zones les plus reculées des bronches.

L'enfant n'a pas à faire d'efforts supplémentaires, il inhale simplement calmement la vapeur du médicament.

De plus, les brûlures accidentelles qui sont possibles lors d'inhalations traditionnelles sur vapeur chaude sont exclues.

Nous espérons que les informations sur la bronchite allergique chez les enfants ont été informatives et utiles pour vous..

Bronchite allergique

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour choisir les sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

L'inflammation de la membrane muqueuse des bronches - bronchite - peut être causée par un large éventail de causes. Si les bronches deviennent enflammées suite à l'exposition à divers allergènes sur leurs muqueuses, une réponse se produit: les terminaisons nerveuses des bronches sont irritées, les vaisseaux sanguins se dilatent et les muscles se contractent. Et à la fin, nous obtenons une toux, appelée bronchite allergique (ainsi que bronchite asthmatique ou atopique). Il s'agit d'une maladie prolongée avec des rechutes fréquentes..

Soit dit en passant, malgré toutes les réalisations, la médecine n'est aujourd'hui pas en mesure de guérir une personne allergique, qui est une sorte de réponse (de l'avis des allergologues, inadéquate) du système immunitaire à un stimulus externe. Bien qu'elle ne puisse que détecter cet irritant, ainsi que faciliter l'évolution de la maladie.

Il n'y a donc aucun moyen de se passer d'un allergologue, car lui seul peut mener une étude immunologique et déterminer quel stimulus spécifique a causé la maladie.

Causes de la bronchite allergique

L'allergie est si diversifiée que chez certains, elle se manifeste sous la forme d'éternuements et de nez qui coule (rhinite allergique saisonnière) lors de la floraison des plantes, tandis que d'autres ont les yeux larmoyants, par exemple, de lessive en poudre (conjonctivite allergique). Une éruption cutanée (urticaire et dermatite atopique) peut apparaître lors de l'utilisation d'un produit ou après l'utilisation d'un produit cosmétique. Beaucoup de ceux qui, sans rhume ni autre raison évidente, toussent.

C'est-à-dire que la principale cause de bronchite allergique est les allergènes qui, avec l'air inhalé, pénètrent dans le corps humain et se déposent sur la muqueuse bronchique. La liste des allergènes «invétérés» comprend les plantes (leur pollen) et la laine (principalement les animaux domestiques), les plumes d'oiseaux, les détergents et même la poussière ordinaire dans un appartement en ville. Les experts notent qu'un produit individuel, un médicament ou un allergène d'étiologie bactérienne peut provoquer une bronchite allergique..

Dans tous les cas, la bronchite allergique chez l'adulte n'est pas le résultat d'un rhume, mais d'une réaction allergique. Cependant, les médecins considèrent cette maladie comme l'une des options pour une forme chronique d'inflammation des bronches, car les principaux symptômes de ces maladies sont absolument identiques.

Si vous consultez un médecin en temps opportun, vous pouvez éviter la progression de la bronchite allergique qui, en l'absence de traitement adéquat, se transformera inévitablement en bronchite obstructive allergique ou en asthme bronchique..

Les symptômes de la bronchite allergique

Le signe le plus indicatif de la bronchite allergique est des accès de toux persistante qui harcèlent une personne principalement la nuit. La température corporelle n'augmente pas, et si elle augmente, alors légèrement. Mais l'état général est douloureux et peut empirer au prochain contact avec l'allergène.

Au tout début de la maladie, la toux est sèche, avec le temps elle devient humide, la respiration est difficile, l'essoufflement apparaît. Lors de l'écoute des bronches, les médecins entendent clairement une respiration sifflante - sèche, humide ou sifflante. Mais si avec l'asthme bronchique, ils sont entendus lors de l'expiration, la bronchite allergique donne une telle image de l'inhalation. De plus, le processus inflammatoire d'origine allergique (gonflement de la muqueuse bronchique et rétrécissement de la bouche) ne se produit que dans les bronches grandes et moyennes, par conséquent, les crises d'asthme caractéristiques de l'asthme ne se produisent pas.

Cependant, dans le contexte des principaux symptômes de la bronchite allergique, des signes de rhinosinusopathie vasomotrice peuvent parfois apparaître - écoulement nasal en raison de modifications de la membrane muqueuse des sinus paranasaux causées par des allergènes. Une inflammation de la trachée (trachéite) ou une inflammation des muqueuses du larynx (laryngite) est également possible..

La condition s'aggrave lorsque la bronchite allergique s'aggrave: les patients ressentent une faiblesse générale, à une température normale, ils commencent à transpirer. Le mucus s'accumule dans la lumière des bronches.Par conséquent, lors de la toux, des expectorations muqueuses apparaissent. Un test sanguin de laboratoire montre la présence d'éosinophilie caractéristique des maladies allergiques, c'est-à-dire une augmentation du nombre de leucocytes granulocytaires dans le sang. Et quand on l'examine avec une radiographie, une transparence plus élevée du tissu pulmonaire et quelques changements dans les vaisseaux sanguins des bronches sont révélés.

La bronchite allergique chez l'enfant survient à tout âge - même chez le nourrisson - et se manifeste presque de la même manière que chez l'adulte: attaques de toux continue la nuit à température normale ou subfébrile, répétées plusieurs fois par mois. Souvent, avec une telle maladie, l'enfant devient de mauvaise humeur, léthargique, transpire souvent. La bronchite allergique aiguë chez les enfants peut durer de deux à trois semaines.

Les médecins affirment catégoriquement: afin d'éviter l'asthme à l'avenir, les parents d'enfants atteints de bronchite allergique doivent prendre cette maladie très au sérieux et être sûr de la traiter. Et vous devez commencer par identifier l'allergène qui a causé la maladie.

Bronchite allergique obstructive

L'inflammation diffuse (diffuse) progressive des bronches causée par une exposition négative prolongée à un allergène est une bronchite obstructive allergique. Avec cette maladie, un rétrécissement des bronches (obstruction) se produit, ce qui rend la respiration et la libération de mucus s'accumulant dans les bronches difficiles. Le principal symptôme d'une telle bronchite est le bronchospasme, entraînant un essoufflement et une respiration sifflante.

Le développement d'une bronchite allergique obstructive aiguë chez l'adulte au stade initial peut prendre la forme d'un catarrhe des voies respiratoires supérieures. Cependant, une toux sèche déchirante ne disparaît pas des pilules et des médicaments, la toux s'intensifie la nuit, la respiration devient plus difficile et la respiration elle-même s'accompagne d'un sifflement caractéristique lors d'une expiration raccourcie. La température n'est pas élevée (à + 37,5 ° C), il y a des maux de tête. Si la maladie devient chronique, cela se heurte à la nature irréversible de son évolution avec des rechutes fréquentes. De plus, dans le contexte de difficultés respiratoires, une insuffisance cardiaque se développe..

La bronchite obstructive allergique chez les enfants est le plus souvent diagnostiquée à un âge précoce - jusqu'à cinq ans, lorsque la structure anatomique de l'arbre bronchique n'est pas suffisamment développée et que le corps peut provoquer une réaction allergique à quoi que ce soit - des aliments remplis de conservateurs à la moisissure sur les murs. La nuit, l'enfant s'installe avec une toux sévère, mais ne peut pas tousser (il n'y a pratiquement pas de crachats). Mais si un expectorant a été utilisé, la toux s'accompagne de la séparation d'une grande quantité de crachats épais. Il peut y avoir des plaintes de fatigue, de maux de tête et de douleur thoracique pendant et après la toux..

Traitement de la bronchite allergique: médicaments de base

Le traitement de la bronchite allergique doit nécessairement inclure la détermination de l'allergène provoquant la maladie et la restriction maximale de contact avec celle-ci.

Les agents thérapeutiques médicaux devraient, d'une part, réduire l'intensité d'une réaction allergique, et ce sont des antihistaminiques. D'autre part, il est nécessaire de réduire la toux et de faciliter la respiration, pour lesquelles des expectorants et des bronchodilatateurs sont prescrits.

Des médicaments tels que la suprastine, la diazoline et le tavegil réduisent la manifestation des allergies. Le médicament le plus célèbre et le plus couramment utilisé, la suprastine (comprimés et injection à 2%) est prescrit aux adultes et aux enfants de plus de 14 ans, un comprimé (25 mg) 3 fois par jour, et par injection intramusculaire - 1-2 ml. Les enfants de moins de 14 ans se voient prescrire 0,5 comprimé (sous forme de poudre) trois fois par jour. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 100 mg. Les effets secondaires de la suprastine se traduisent par une faiblesse, une léthargie et des étourdissements. Parmi les contre-indications figurent un ulcère d'estomac, un glaucome, un adénome de la prostate, une crise d'asthme bronchique. Pendant la grossesse et l'allaitement, la prise de suprastin est strictement contre-indiquée..

L'antihistaminique tavegil est disponible sous forme de solution injectable, de sirop et de comprimés, son action après administration orale atteint un maximum après 7 heures et dure 10-12 heures. Il n'est pas prescrit aux enfants de moins d'un an, aux femmes enceintes et allaitantes souffrant de maladies des voies respiratoires inférieures, de la prostate, de la thyréotoxicose, de l'insuffisance cardiaque et de l'hypertension.

Le médicament est pris 1 mg deux fois par jour (avant les repas). La dose de sirop de tavegil pour les enfants d'un an à 6 ans est d'une cuillère à café. Effets secondaires du tavegil: augmentation de la fatigue et de la somnolence, maux de tête et vertiges, altération de la coordination des mouvements, crampes, acouphènes et bouche sèche, diminution de l'appétit, nausées, vomissements, diarrhée ou constipation.

Pour traiter la bronchite allergique, les médecins prescrivent toujours des expectorants - pertussine, broncholitine (dans une cuillère à soupe 4 fois par jour), bromhexine (dans un comprimé 3 fois par jour), mucaltine (2 comprimés trois fois par jour), toux thoracique, etc. Les bronchodilatateurs sont également largement utilisés, qui détendent les muscles lisses des bronches et contribuent à leur expansion. Ce sont la néo-théoferdine, atrovent, le kétotifène (zaditen), le cromolyne sodique (intal), le cromoglin (cromosol), le cromohexal (lécroline).

Par exemple, la néo-théoférine affecte les muscles bronchiques, réduit l'augmentation de la perméabilité vasculaire et le gonflement de la muqueuse bronchique. De plus, ce bronchodilatateur a un effet analgésique et antipyrétique. Il est pris le matin ou l'après-midi: adultes - un demi-comprimé ou un comprimé entier deux fois par jour, enfants de 2 à 5 ans - un quart de comprimé, enfants de 6 à 12 ans - un demi-comprimé une fois par jour. Contre-indications de la néo-théophédrine: maladie thyroïdienne, trouble de la circulation coronaire, épilepsie, états convulsifs, glaucome. Et les effets secondaires peuvent prendre la forme de brûlures d'estomac, de nausées, de vomissements, de maux de tête, de troubles du sommeil et de la fréquence cardiaque.

Parmi les médicaments bronchodilatateurs sous forme d'aérosols, qui réduisent la fréquence des crises de toux avec bronchite allergique et asthme bronchique, des médicaments tels que le salbutamol, la terbutaline, le fénotérol et l'hexaprénaline sont utilisés.

Le médicament Volmax (ainsi que ses synonymes: aloprol, albuterol, asmadil, bronchovaleas, ventolin, salamol, salbutol, ecovent) aide à éliminer le rétrécissement des bronches et rétablit leur perméabilité. Les adultes sont prescrits 8 mg 2 fois par jour (avec un verre d'eau), et pour les enfants de 3 à 12 ans - 4 mg. Le médicament a des effets secondaires: tremblements des mains, maux de tête, tachycardie, expansion périphérique de la lumière des vaisseaux sanguins. Et parmi ses contre-indications: la première moitié de la grossesse, l'hypersensibilité au médicament, la thyréotoxicose.

Si l'effet thérapeutique des médicaments ci-dessus n'est pas suffisamment efficace, le médecin traitant peut prescrire une cure de glucocorticoïdes: dipropionate de béclométhasone (bécotide), flunisolide (ingacort), budésonide ou fluticasone. Ainsi, l'aérosol pour inhalation de fluticasone (également connu sous le nom d'avamis, kutiveyt, nazarel, flixotide et flixonase) agit comme un agent anti-inflammatoire et anti-allergique. Il n'est pas prescrit pour les enfants de moins de quatre ans et une réaction indésirable locale du corps à l'inhalation peut se produire sous forme d'enrouement et de développement d'une candidose de la cavité buccale et du pharynx. Il convient également de garder à l'esprit que les glucocorticoïdes ne peuvent pas être pris pendant longtemps, car ils peuvent activer le processus inflammatoire

Le traitement de la bronchite allergique comprend une méthode moderne telle que l'immunothérapie spécifique (SIT), ou l'immunothérapie spécifique aux allergènes (ASIT), ou la désensibilisation spécifique - qui est essentiellement la même chose. Avec son aide, les allergologues peuvent affecter la réaction indésirable de l'immunité à un stimulus externe particulier (bien sûr, s'ils le déterminent). SIT vise la nature immunologique de la bronchite allergique, c'est-à-dire qu'il n'élimine pas les symptômes de la maladie, mais sa cause - en réduisant la sensibilité du corps à l'allergène.

Traitement de la bronchite allergique avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires pour le traitement de la bronchite allergique visent essentiellement le principal symptôme de la maladie - la toux. Pour éliminer les expectorations des bronches, une infusion de racine de réglisse (2 cuillères à soupe), le même nombre de fleurs de calendula et de graines d'aneth (1 cuillère à soupe) sont préparées. Un mélange de plantes médicinales est versé avec un litre d'eau bouillante, bouilli pendant 15 minutes, puis insisté. Prendre avant de manger une demi-tasse trois fois par jour pendant deux semaines. De même, une décoction médicinale de racines de réglisse, de feuilles de tussilage et de plantain est préparée et appliquée..

Avec la bronchite avec une forte respiration sifflante et un essoufflement, il est utile de boire une décoction de baies de viorne avec du miel (par verre d'eau un verre de baies de viorne et 3 cuillères à soupe de miel) ou une infusion de cette composition: 2 cuillères à soupe de racine de guimauve, de camomille de pharmacie et de trèfle doux (ou violet tricolore). Dans un verre d'eau bouillante, vous devez prendre 2 cuillères à soupe de ce mélange, insister sur un bain-marie pendant 20-30 minutes. Prendre 1 cuillère à soupe plusieurs fois par jour.

Avec une toux sèche, l'infusion d'herbe de thym (une petite pincée d'herbe dans un verre d'eau bouillante), que l'on boit 50 ml trois fois par jour, aide bien les expectorations. L'origan est également indispensable comme expectorant (une cuillère à soupe 3 fois par jour), mais l'origan est contre-indiqué pour les femmes enceintes.

Dans le traitement de la bronchite allergique, les remèdes populaires utilisent du miel et de l'aloès. Vous devez prendre un verre de miel liquide, des feuilles d'aloès bien hachées et des cahors de haute qualité. Mélanger le tout, se réchauffer (de préférence au bain-marie) et mettre pendant une semaine dans un endroit frais (pas au réfrigérateur) - insister. Vous devez boire trois fois par jour pour une cuillère à soupe - une demi-heure avant un repas.

Prévention de la bronchite allergique

Chez l'adulte comme chez l'enfant, la prévention de la bronchite allergique consiste à éliminer les irritants et à traiter les pathologies respiratoires. Pour exclure tout contact avec des allergènes, vous devez:

  • au moins deux fois par semaine, effectuer un nettoyage humide dans le salon et changer chaque semaine le linge de lit du patient;
  • retirer les tapis, les meubles rembourrés et toutes les plantes de la pièce où vit un membre de la famille souffrant de bronchite allergique et les peluches de la chambre des enfants;
  • exclure l’accès au logement du patient (ou refuser complètement de garder la maison) d’un chien, d’un chat, d’un hamster ou d’un perroquet, ainsi que se débarrasser d’autres «nos petits frères», comme les cafards;
  • exclure complètement les aliments allergiques du menu du patient.

La méthode la plus importante de prévention de la bronchite allergique et la menace de sa transformation en asthme bronchique chez les enfants sont les conditions sanitaires et hygiéniques normales de leur vie, ainsi que la détection en temps opportun et le diagnostic correct de cette maladie.

Bronchite allergique obstructive: aspects cliniques généraux, manifestations cliniques, tactiques de traitement et pronostic

La bronchite obstructive allergique est une condition pathologique en raison de la haute sensibilité du corps aux allergènes pathogènes. La réaction allergique s'accompagne d'une toux spastique, d'une insuffisance respiratoire, principalement à l'expiration. Le tableau clinique ressemble à des crises d'asthme bronchique, de bronchite, qui nécessitent un diagnostic différentiel.

Lors d'une attaque de bronchite allergique obstructive, la perméabilité de la lumière bronchique est violée en raison d'un gonflement des muqueuses, de troubles circulatoires, pouvant provoquer une insuffisance respiratoire, jusqu'à l'asphyxie. L'obstruction bronchique allergique représente 11 à 13% de tous les cas de réactions allergiques d'étiologies diverses.

Les causes

Le type obstructif de développement de réactions allergiques est dû au contact avec des allergènes irritants. Les enfants de moins de 12 ans, les personnes âgées et les personnes ayant des antécédents allergiques sont à risque. Les provocateurs d'une obstruction bronchique allergique sont:

  • pollen végétal;
  • ménage, poussière de livre;
  • poussières industrielles (charbon, produits chimiques);
  • produits chimiques ménagers, cosmétiques, parfums;
  • moisissure, champignons;
  • poils d'animaux;
  • acarien;
  • parasites.

Le corps pendant de nombreuses années peut indépendamment arrêter les attaques de sensibilisation, mais sous l'influence de certains facteurs, le risque de développer une obstruction bronchique allergique aiguë augmente considérablement. Les affections et maladies suivantes contribuent au développement de réactions allergiques par type de bronchite:

  • prématurité;
  • infection par la mère pendant la grossesse;
  • rachitisme, carence en vitamine D, calcium;
  • immunité diminuée de toute nature, y compris les pathologies auto-immunes;
  • infections respiratoires;
  • maladies infectieuses et inflammatoires de toute localisation, forme, gravité;
  • caractéristiques de l'anatomie et anomalies du développement des organes respiratoires.

Un rôle important dans le développement de la bronchite obstructive allergique chronique est joué par l'hérédité, la qualité de vie, les conditions environnementales et climatiques de résidence régulière, les antécédents médicaux.

Remarque! Les infections virales sont particulièrement importantes dans le développement d'une obstruction bronchique allergène. Les allergies et les infections virales compliquent considérablement le cours de la maladie, le pronostic entraîne souvent des conséquences désastreuses.

Classification de la bronchite allergique obstructive

La classification de l'obstruction bronchique allergique est caractérisée par deux formes principales - aiguë et chronique. Dans le premier cas, l'attaque se produit pour la première fois, les symptômes ne durent pas plus de 7 à 10 jours. En l'absence de thérapie adéquate, le processus pathologique se synchronise rapidement. La plus grande signification clinique est la classification par type:

  • Un sujet. Elle se caractérise par une augmentation rapide des symptômes: toux spastique, enrouement, insuffisance respiratoire. La principale méthode de diagnostic est la bronchoscopie. La réaction allergique bronchique atopique est considérée comme dangereuse en raison de la propagation de l'œdème dans le larynx, du développement de l'asphyxie.
  • Trachéobronchite allergique. L'irritation des muqueuses et l'inflammation recouvrent les bronches, la trachée. La condition mène souvent à l'asthme bronchique..
  • Allergobronchite infectieuse. La condition est caractérisée par des manifestations symptomatiques effacées qui ressemblent à l'apparition d'infections respiratoires, de bronchite, de laryngotrachéite.

La classification implique la division en sous-espèces, sous-types et autres critères utilisés en oto-rhino-laryngologie pour identifier la nature de l'évolution de la maladie.

Les symptômes de la bronchite allergique obstructive chez les adultes

La prévalence de la bronchite allergique chez l'adulte est principalement due aux conditions de travail. Une caractéristique distinctive de l'obstruction allergique bronchique est un essoufflement, des crampes réflexes avec absence ou une quantité insignifiante de crachats. Les symptômes peuvent ressembler à l'évolution de nombreuses maladies en oto-rhino-laryngologie, il est donc important de procéder à un diagnostic détaillé.

Signes aigus

L'obstruction allergique aiguë s'accompagne de manifestations catarrhales inhérentes à toute maladie de nature allergène. Les symptômes typiques de la bronchite allergique aiguë sont:

  • nez qui coule
  • conjonctivite;
  • des éruptions cutanées comme de l'urticaire;
  • toux spasmodique;
  • obstruction - toux avec respiration sifflante bruyante et expiration.

La nature de la toux sous forme aiguë d'allergobronchite est longue, aboie, l'attaque se termine souvent par des vomissements. La crise s'intensifie sous l'influence de l'air froid et sec.

Signes d'une forme chronique

La bronchite obstructive allergique chronique se caractérise par une évolution légère à légère. Les crises de toux durent plusieurs mois, se produisent plusieurs fois par jour, la nuit. Les principales caractéristiques sont:

  • douleur dans la poitrine, derrière le sternum;
  • endurance réduite, performance;
  • cyanose du triangle nasogénien, doigts;
  • envie de tousser pour éviter les crises.

Une différence caractéristique de la toux avec une obstruction bronchique allergique est la difficulté d'expiration. Lorsque le patient expire, un spasme encore plus important des bronches se produit, l'attaque s'intensifie. Les expectorations sont absentes ou légèrement excrétées, la structure du mucus est visqueuse.

Symptômes allergiques de bronchite obstructive chez les enfants

Les manifestations de bronchite allergique obstructive chez les enfants sont beaucoup plus lumineuses, les crises sont plus difficiles. Avec les infections virales respiratoires aiguës et les rhumes, le cours de l'allergobronchite est compliqué, accompagné d'une intoxication aiguë. Les principaux symptômes d'une forme infantile de la maladie sont:

  • cyanose du triangle nasolabial et des doigts;
  • toux improductive, se terminant souvent par des vomissements;
  • douleur thoracique;
  • difficulté à expirer.

Chez les enfants d'âge préscolaire précoce, dans le contexte d'une attaque, l'anxiété, les sautes d'humeur, la panique se développent. Si l'obstruction allergique bronchique n'est pas compliquée par des infections respiratoires, il n'y a pas de température.

Remarque! Les signes apparaissent immédiatement après le contact avec un allergène, et parfois il n'est pas possible d'établir la cause de l'allergobronchite en raison de la sensibilisation du corps aux micro-organismes pathogènes, virus, champignons.

Diagnostic allergique de bronchite obstructive

Le diagnostic est d'une grande importance clinique, car il aide à déterminer la véritable cause de l'obstruction, de la toux, de la cyanose et d'autres symptômes. Le diagnostic initial basé uniquement sur les plaintes, l'examen, l'auscultation des poumons et la fréquence cardiaque est difficile, car les manifestations symptomatiques sont caractéristiques de nombreuses maladies. La base des études diagnostiques sont les études suivantes:

  • analyse du sang, de l'urine, des fèces comme diagnostic différentiel;
  • étude de l'eau de lavage de l'espace bronchique;
  • test sanguin pour les immunoglobulines, les gaz;
  • test sanguin pour les allergènes;
  • examen des expectorations pour la culture bactérienne.

En plus du laboratoire, un certain nombre d'études instrumentales sont menées, dont la bronchoscopie, l'étude de la fonction respiratoire par débitmétrie de pointe, la spirométrie, les rayons X (y compris avec un produit de contraste). L'ajout d'une infection respiratoire complique le diagnostic car les signes de la maladie sous-jacente apparaissent au premier plan.

Analyse fonctionnelle des données

L'analyse des données fonctionnelles est prescrite afin de déterminer l'allergène pathogène, qui déclenche le mécanisme du processus pathologique. Les tests courants sont les tests d'allergie cutanée. Matériel de recherche - Sang veineux.

Grâce à l'analyse des données fonctionnelles, il est possible d'évaluer la gravité de l'obstruction bronchique allergique, la réversibilité de la maladie. Assurez-vous de déterminer le niveau de ventilation pulmonaire pour d'éventuelles violations.

Examen aux rayons X

La radiographie dans la bronchite allergique obstructive est une méthode spécifique de diagnostic différentiel. L'image de l'image résultante sur l'allergobronchite est non spécifique et variable. Grâce à une radiographie, il est possible d'exclure la pneumonie focale, la tuberculose, la bronchectasie, la fibrose kystique, les pathologies pulmonaires congénitales, le syndrome d'aspiration, l'asthme bronchique.

Bronchoscopie

La bronchoscopie pour la bronchite allergique obstructive est l'une des méthodes de recherche efficaces qui vous permet d'examiner les muqueuses du pharynx, les structures internes de l'arbre bronchique de l'intérieur. La méthode n'est pas utilisée pour diagnostiquer l'asthme, car l'image endoscopique est extrêmement non spécifique. Le médecin note un relâchement important des muqueuses, une hétérogénéité de l'épithélium.

La bronchoscopie est prescrite dans les cas douteux et complexes, pour la différenciation des maladies du système bronchopulmonaire, des polypes, des corps étrangers, des bronchites d'étiologie inconnue.

Traitement de la bronchite allergique obstructive

L'objectif du traitement est de soulager les manifestations symptomatiques, d'éliminer les allergènes irritants, d'éliminer le mucus stagnant et les expectorations des voies respiratoires inférieures. Le traitement comprend une prophylaxie à long terme après la récupération - respect de toutes les recommandations médicales.

Bronchite allergique obstructive Premiers soins

Dans la toux spastique aiguë - le principal symptôme d'une crise d'allergobronchite - il est important d'aider le patient à temps à faire face à l'état pathologique afin d'éviter les complications. Il est particulièrement important d'aider un enfant qui n'est pas en mesure de contrôler l'attaque. Avec l'apparition d'une toux aiguë sur fond d'obstruction bronchique, il est montré:

  • appelle une ambulance;
  • fournir un accès à l'air frais à la pièce;
  • retirer le patient de la chaleur à l'ombre, la chambre;
  • détacher ou retirer les vêtements au niveau de la poitrine.

Lors des premiers soins, il est important de surveiller l'état du patient, de surveiller la respiration, la conscience, le pouls. Si le diagnostic a été confirmé plus tôt, alors le patient a probablement des antihistaminiques avec lui, à la maison - un inhalateur avec des médicaments bronchodilatateurs. L'enfant a besoin d'être rassuré, car un grand cri de peur ne fait que renforcer le rétrécissement du larynx, lumière bronchique.

Si l'armoire à pharmacie contient des antihistaminiques, vous devez donner au patient 1 comprimé. Un comprimé pour enfant 1 est pré-broyé dans un mortier, dilué avec de l'eau et autorisé à boire. Boire et se gargariser est possible si la fonction respiratoire n'est pas altérée. À l'arrivée de l'ambulance, vous devez dire au médecin quels médicaments ont été donnés au stade pré-médical.

Médicaments pour la thérapie

Le traitement de la bronchite obstructive allergique aiguë est complexe, long. Tout d'abord, une attaque aiguë et une irritation sont arrêtées, puis des fonds sont prescrits pour le soulagement des symptômes généraux. La pharmacothérapie comprend la nomination des médicaments suivants:

  • antihistaminiques pour arrêter les effets agressifs des allergènes (Suprastin, Zodak, Zirtek, Fenistil);
  • mucolytique pour diluer les expectorations et faciliter son évacuation ultérieure (ACC, Bromhexine, Lazolvan, Ambroxol);
  • médicaments hormonaux pour réduire les poches (prednisone, hydrocortisone);
  • les entérosorbants pour accélérer l'excrétion des milieux pathogènes (Polysorb, Enterosgel, charbon actif);
  • bronchodilatateurs pour élargir les lumières des bronches (Berodual, Theophylline, Eufillin).

Les médicaments sont prescrits en fonction de la posologie d'âge, selon le témoignage du médecin. Assurez-vous de tenir compte de l'histoire clinique et de la vie du patient. Certains médicaments sont inhalés, par voie intraveineuse ou intramusculaire. L'infection respiratoire nécessite une thérapie symptomatique.

Méthodes folkloriques

Un traitement alternatif est conseillé dans la forme chronique de la maladie, pour allonger la rémission, améliorer l'état général. Pour améliorer l'état du patient à l'aide des outils populaires suivants:

  • 2 cuillères à soupe racine de réglisse, 1 c. graines d'aneth, une pincée de feuilles de calendula séchées verser 1 litre d'eau bouillante, porter à feu doux pendant 15-20 minutes, insister pour refroidir, filtrer et boire 1/4 tasse de bouillon avant de manger.
  • Faire bouillir les baies de viorne sans sucre, ajouter un peu de miel, de sirop d'érable, de décoction de trèfle, de camomille et de sauge au bouillon chaud. Une telle composition se boit au lieu du thé ordinaire, se rince dans la bouche, la gorge. Le produit a un effet diurétique antiseptique, expectorant, immunomodulateur et naturel..
  • Dans des proportions égales, mélanger une pincée de tussilage, de pensées, la racine de la guimauve, du trèfle, prendre 2 cuillères à soupe. cuillères à soupe de matières premières, verser 1 litre d'eau bouillante, insister pendant 30 minutes, filtrer et boire 100 ml par jour.
  • 1 cuillère à soupe. cuillerée de feuilles d'airelle rouge, 2 gouttes d'huile d'arbre à thé, 1 cuillère à café propolis versez 500 ml d'eau bouillante, insistez, filtrez et buvez pendant la journée.

De plus, vous pouvez respirer les éthers de l'arbre à thé, le camphre. En raison des effets du menthol, le spasme diminue, la toux passe, les muqueuses des bronches se ramollissent. Il est important d'utiliser des recettes alternatives, en respectant les précautions, en éliminant le risque de réactions allergiques secondaires. Toute utilisation de recettes de la «poitrine de grand-mère» doit être justifiée par le bon sens.

Physiothérapie

Une autre méthode de traitement conservateur est la physiothérapie, qui améliore l'effet des médicaments, empêche le développement de nouvelles attaques en l'absence de contact avec des allergènes. Les méthodes de traitement efficaces considèrent l'halochamber (grotte de sel), les exercices de respiration, le rayonnement ultraviolet, le chauffage UHF, la thérapie hypoxique.

Thérapie diététique

Une partie de la thérapie complexe consiste à suivre un régime. Le régime alimentaire des patients et celui de la bronchite obstructive doivent comprendre des plats semi-liquides et liquides pour réduire l'effet agressif sur l'œsophage. Les aliments secs et grossiers contribuent à l'irritation de l'œsophage, au rétrécissement des bronches, à la toux spastique.

Pour la récupération, les produits agressifs sont exclus: épices, viandes fumées, assaisonnements, cornichons. Le régime comprend également la restriction des produits allergisants - fruits rouges, fruits, miel et propolis, agrumes. Les personnes ayant des antécédents allergiques compliqués se voient préserver à long terme le régime thérapeutique.

Complications allergiques de bronchite obstructive

Des complications surviennent en l'absence d'une thérapie adéquate et opportune, si les recommandations du médecin ne sont pas suivies. Les complications sont plus sujettes aux jeunes enfants, aux personnes âgées, aux personnes ayant des antécédents allergiques compliqués. Les complications courantes de l'allergobronchite sont:

  • pneumonie;
  • Œdème de Quincke, anaphylaxie;
  • syndrome hypoxique;
  • végétations adénoïdes.

Les crises légères peuvent être fatales en raison de l'asphyxie dans les crises aiguës et les vomissements, l'apnée nocturne et l'insuffisance respiratoire. Les troubles neurologiques se forment au stade de la privation aiguë ou prolongée d'oxygène.

Caractéristiques pendant la grossesse

La période de grossesse est caractérisée par une diminution naturelle de l'immunité, qui est nécessaire pour préserver l'ovule fœtal et sa croissance normale ultérieure. Les réactions allergiques compliquées par une obstruction bronchique nécessitent un traitement immédiat pour les femmes pendant la grossesse. Des crampes, une toux et un essoufflement prolongés affectent davantage le développement du fœtus, entraînant les complications suivantes:

  • naissance prématurée en raison de la toux persistante, des crampes des muscles utérins lisses;
  • grossesse manquée en raison d'une hypoxie aiguë au cours d'une obstruction bronchique allergique chronique;
  • saignement.

Dans les derniers stades de la grossesse, l'inconfort d'une toux étouffante constante, qui se traduit par des fuites d'urine, des douleurs derrière le sternum, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, est considérablement augmenté..

Prévention et pronostic

Les mesures préventives sont associées au respect du régime de protection, à l'utilisation d'antihistaminiques. La trempe, les promenades quotidiennes en plein air, l'environnement psycho-émotionnel normal et l'environnement de développement d'un enfant, une alimentation équilibrée et la prise de vitamines peuvent réduire le risque d'attaques répétées. Tout cela aide à supporter les attaques allergobronchiques sans trop nuire à la santé..

Le pronostic de la bronchite allergique est généralement favorable, sous réserve de toutes les recommandations médicales, l'état pathologique répond bien au traitement. L'allergobronchite chronique de la petite enfance est plus difficile à guérir, le pronostic est compliqué par diverses maladies des voies respiratoires. Dans le contexte d'une infection virale commune, l'ajout de bronchite allergique complique considérablement le cours, entraînant un certain nombre de conséquences négatives, jusqu'à la suffocation et un œdème généralisé.

Publications Sur L'Asthme